Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite, commenter l'article...

DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
de : Matt Lechien
lundi 18 avril 2005 - 19h38 - Signaler aux modérateurs
48 commentaires
GIF - 13.5 ko

De Matt Lechien

Ce texte fait partie d’un dossier complet qui explique comment produire de l’électricité proprement. Il est en cours de réalisation sur Bellaciao.org.

Préambule

Introduction

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4


PARAMÈTRES À PRENDRE EN COMPTE POUR PRODUIRE DE L’ÉLECTRICITÉ PROPREMENT

1) Préambule

Produire de l’électricité proprement, ça ne s’improvise pas. Pour que l’utopie puisse se transformer en réalité, il y a quelques paramètres qu’il faut prendre en compte. Le plus important dans ce chapitre, ce n’est pas la technique, c’est la prise de conscience. On ne pourra pas avancer dans ce domaine tant que perdureront les mauvaises habitudes. Alors je ne vais pas y aller par quatre chemins, afin de vous ouvrir les yeux, je n’hésiterai pas l’ombre d’une seconde à fustiger les flibustiers de l’industrie énergétique qui nous prennent depuis très longtemps pour des abrutis finis et qui ne reculent devant rien pour se remplir les poches, y compris le saccage de la planète. Et tant qu’à faire, pointer du doigt ce qui ne tourne pas rond dans l’organisation sociale à la sauce libérale. C’est une étape indispensable avant de pouvoir proposer des solutions techniques.

2) En finir avec la haute tension

On est tous sans le savoir des drogués du 22O volts. Alors, première question : Est-ce réellement une nécessité ? Si vous êtes une compagnie d’électricité et que vous voulez présenter à vos abonnés des factures élevées qui peuvent être justifiées par des implantations de centrales nucléaires, des barrages hydroélectriques... c’est forcément une bonne solution. Maintenant, un peu de sérieux ! Regardez bien autour de vous. Faites le tour de votre logement et observez bien vos appareils électriques. Il n’y a rien qui vous saute aux yeux ? Moi si ! Ils fonctionnent pratiquement tous en basse tension.

Alors on va faire le tour du propriétaire. Votre chaîne stéréo, votre téléviseur, votre ordinateur, votre lecteur DVD, vos petits équipements électroménagers... ils fonctionnent tous en basse tension et sont équipés d’un transformateur. Ce qui est un gaspillage monstre d’énergie et de matière. Si vous mettez la main sur le transformateur de votre téléphone portable, vous pourrez constater qu’il chauffe. La déduction coule de source, c’est une perte énergétique.

A partir de là, il ne va rester que quelques éléments qui posent problème, mais rien qui ne soit insoluble.

a) La cuisinière

C’est vrai, les fours électriques sont très gourmands en énergie, mais on peut les remplacer par des fours à gaz. Tant qu’on en est à ce point, il n’y a pas de raison de taper sur EDF sans oublier Gaz de France (GDF) qui n’hésite pas non plus à se foutre ouvertement de la gueule du monde. Cette entreprise d’État se targue de distribuer du gaz « naturel ». Ben voyons ! Et pourquoi pas des OGM naturels ou bien des vaches clonées naturelles tant qu’on y est ? Leur gaz n’a rien de naturel puisqu’il est traité chimiquement. Une enquête récente a mis en relief le fait suivant : Des milliers de femmes non-fumeuses avaient contracté un cancer des poumons similaire à celui des fumeurs. Après investigation, des chercheurs prouvèrent que cela venait du fait qu’elles restaient longtemps devant leur gazinière et que c’est les rejets de dioxyde d’azote (NO2) dus au gaz dit « naturel » qui les avaient rendu malades. Il est donc or de question dans ce dossier de préconiser cette solution. Par contre, sachez que le biogaz existe et que c’est une énergie renouvelable sans danger pour la santé. Je ferai bientôt une contribution sur ce thème. En attendant, ce qu’il faut retenir, c’est que l’on peut cuisiner aussi confortablement avec une gazinière au biogaz qu’avec une cuisinière électrique. Reste à savoir si l’on peut développer une cuisinière électrique basse tension. A mon avis oui, mais étant donné que l’on n’a pas fait encore de test là-dessus, je ne m’avance pas pour l’instant.

Puisque GDF et le gouvernement ne délivrent aucune information sur le gaz dit « naturel », puisque le monde marchand en fait l’apologie sans pour autant apporter la moindre argumentation scientifique, voici un document sérieux qui vous informera sur les risques réels inhérents à l’utilisation du gaz dit « naturel ». Après l’avoir lu, vous pourrez en déduire que l’on est en train de nous cuire à petit feu :

Télécharger le document

b) Le réfrigérateur

Pour cet appareil, pas de problème particulier, il existe d’ores et déjà tout un tas de modèles différents dans le commerce fonctionnant en 12 volts. Avec un peu d’astuce, on va se pencher sur le sujet, il doit être possible de convertir un modèle 220 volts en 12 volts. Affaire à suivre, donc. C’est idem pour les congélateurs.

c) Les ampoules

Pour les ampoules la solution est très simple, il existe une nouvelle génération d’ampoules à diodes qui, pour les mêmes performances qu’une ampoule classique, consomme plus de dix fois moins. Elles existent aussi bien en version 12 volts qu’en 220. Au lieu de consommer 75 watts par ampoule, vous n’en consommez plus que deux. Ces ampoules sont peu coûteuses et permettent de plus toutes les fantaisies, puisqu’il en existe de toutes les couleurs. Sur le même principe, les diodes remplacent d’ailleurs peu à peu les ampoules classiques des feus rouges dans les villes. Comme quoi, l’État sait faire des économies pour lui, mais ne sait pas en faire faire à ses administrés...

Voir la fiche Wiki

d) La machine à laver

Là, c’est le gros morceau. Mais on va procéder avec méthode. Ce qui consomme pratiquement le plus d’énergie dans une machine à laver, c’est la résistance qui sert à faire chauffer l’eau. Avec un peu d’astuce, il suffit de la désactiver et de la remplacer par une electro-vanne qui, au moment opportun, s’ouvrira pour apporter de l’eau chaude venant par exemple d’un chauffe-eau solaire. Reste ensuite à remplacer le moteur électrique 220 volts par un moteur 12 volts. On va se pencher là-dessus dans les mois à venir.

Si le bricolage vous pose problème, il y a toujours la possibilité de conserver vos appareils gourmands en énergie sans les adapter et de les utiliser avec un générateur spécifique quand vous en avez besoin. Une machine à laver le linge ou la vaisselle ne tourne pas en permanence. Il suffit donc de donner de la puissance uniquement lorsque s’est nécessaire. Nous verrons par quels moyens un peu plus loin dans ce dossier.

Le problème qui se pose en ce moment, c’est que tout est imaginé et fabriqué sans ce soucier de la consommation d’énergie. C’est tout à fait dans l’illogisme capitaliste qui voudrait nous faire croire que les ressources de la planète sont infinies. Dans l’absolu, avec une politique rationnelle, il est tout à fait possible de créer des appareils domestiques fonctionnant sur un réseau 12 volts.

Outre le fait que le courant 220 volts soit source de gaspillage, il est aussi très meurtrier. En France, un enfant meure chaque mois d’électrocution. Sans parler des problèmes plus en amont, tels que les pathologies générées par les lignes à haute tension. Quoi qu’en disent les autorités autoritaires, il y a visiblement une cause à effet. Pas de fumée sans feu.

Voici un document PDF sur les risques électriques.

Télécharger ici

Avec un réseau 12 volts, vous ne risquez strictement rien. Si vos enfants mettent le doigt dans la prise, ça les chatouillera un peu, mais ça ne risquera pas de les tuer ou de les mutiler à vie.

Parlons aussi d’avantages énormes à être autonome. Imaginez un peu le gaspillage monstre qu’induit la production d’électricité centralisée. Outre le fait qu’ils enlaidissent gravement l’environnement, les poteaux électriques et les câbles qui vont d’habitation en habitation en traversant nos villes, nos campagnes, nos montagnes... sont encore un énorme gâchis de matière. Et tout ça pour quoi ? Toujours pareil, faire du fric, alors qu’ils pourraient être tout bonnement supprimés. Avec la production autonome, on a toujours une solution de secours, vous n’êtes jamais en panne.

Et tant qu’on y est, continuons à parler d’économie. Faire un réseau 12 volts dans une maison, c’est très économique et beaucoup moins contraignant au niveau sécurité qu’un réseau 220 volts. Vous limitez aussi très fortement le risque d’incendie. Et vu que la section des fils est plus petite et qu’il n’y a pas de chauffe, vous pouvez vous passer de goulotte et les cacher facilement dans vos murs. Ce qui est beaucoup plus esthétique au final et revient beaucoup moins cher.

Dans un premier temps, pour vous aider à penser 12 volts, voici un EXCELLENT document PDF d’origine espagnol traduit en français et vraiment très bien fait qui vous aidera à montrer votre propre réseau 12 basse tension. Tout n’y est pas, mais c’est un très bon début.

Télécharger ici

A savoir aussi : Les ordinateurs portables sont beaucoup moins gourmands en énergie que les ordinateurs de bureau. Les écrans plats consomment beaucoup moins que ceux à tube cathodique et ne risquent pas d’imploser. En cherchant bien, vous trouverez tous les objets électriques usuels en version 12 volts en regardant du coté de ce qui se fait pour les camping-cars et les bateaux.

3) Le cadre de vie

La vie moderne est ainsi faite, il est difficile d’être autonome en ville. Si vous habitez en appartement, vous pourrez trouver dans ce dossier des astuces et des techniques pour réduire votre facture d’électricité, mais il sera dur d’aller plus loin. Par contre, si vous habitez dans une maison avec jardin, là c’est le top. Pour celles et ceux qui sont prisonniers de la ville, il faudra donc songer à l’autoconstruction. Ça tombe bien, ce sera le thème du prochain dossier, avec comme revendication de fond : le droit au logement et à la terre. Je l’avais déjà esquissé dans le précédant dossier consacré à l’altercroissance, en ville tout est fait pour vous rendre complètement dépendant du système. C’est très dur de trouver des alternatives totalement applicables dans ce cadre de vie. Pour l’instant, l’important, c’est que vous preniez conscience que rien n’est inéluctable et qu’il existe des solutions. C’est une dynamique pour la lutte, car c’est bon pour le moral.

4) Philosophie de l’autonomie

La nature n’aime pas la concentration. Pardonnez-moi par avance pour la disgracieuse métaphore qui va suivre, mais je n’ai pas trouvé mieux. Il y a quelques années, j’habitais dans une maison en lisière de forêt et, curieux de tout que je suis, je me suis livré à une petite expérience. Tous les jours, afin de profiter du grand air, je sortais pisser en pleine nature. Jusque là, il ne se passa rien d’anormal. Au bout d’un moment, je me suis dit : Tiens, je vais toujours pisser au même endroit pour voir ce que ça va donner. C’est ce que je fis pendant environ un mois. Bilan de l’opération : Au bout de deux mois après le début de l’expérience, malgré que j’eusse arrêté de faire pleurer mon appendice mâle depuis un mois sur la zone de test, l’herbe commença à jaunir et puis plus rien ne repoussa avant un an. Ce que je veux dire par là, c’est que pour la pollution, c’est pareil. Si vous concentrez un ou des polluants en un point donné, vous créez un désert - voire pire. Si vous diluez, la nature encaisse et ça peut passer sans casse. Pour prendre un exemple plus large, de la radioactivité, il y en a partout. Concentrez-la et vous faites exploser la planète. En admettant que l’on dispatche les sources de production électrique dans chaque foyer en rejetant le même niveau de pollution qu’actuellement, l’impact sur l’environnement serait moindre, car dilué. Mais rassurez-vous, ce n’est pas du tout le but de ce travail. Le but c’est d’arrêter de polluer tout en continuant de se servir de l’électricité.

5) Résumé

Sortir du nucléaire et du pétrole immédiatement, c’est simple : Ça commence par passer son réseau électrique en 12 volts et à habiter dans un espace qui soit plus en conformité avec la nature humaine qu’un appartement. Maintenant que le terrain est préparé, on va pouvoir accélérer et rentrer directement à fond dans la technique dès le prochain chapitre.



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
19 avril 2005 - 14h22

Un grand merci à tous ceux qui font fonctionner leur cerveau utilement pour nous sortir de la pensée unique libérale mortifère.

Vos réflexions m’intéressent beaucoup.



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
25 juin 2005 - 23h48 - Posté par

salut matt,

je comprends que tu sois énervé par le système, je le suis moi aussi bien souvent. Cependant, quand plusieurs personnes te dise que le 12V ne peut faire passer de forte puissance, il faut reconnaitre ton erreur. Ce dossier m’intéresse au plus au point, mais il faut que chacun garde son sang froid pour permettre de faire avancer la réflexion. Avec le 12v tu ne meurs pas électrocuté mais brulé !!mdr Dans l’automobile, il est interdit de faire passer de forte puissance dans l’habitacle, c’est pour cela qu’il existe les relais.
Quand aux lampes à diodes à un prix abordable, je demande à voir. Le moins cher que j’ai trouvé c’est la diode à 3€ il en faut 10 pour éclairer comme une ampoule de 40W !!!! C’est sur à long terme c’est rentable mais je crois qu’il faut encore attandre un peu que le prix de ces diodes baissent un peu.

reconnaitre ses erreurs, c’est avancer !!


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
26 juin 2005 - 14h41 - Posté par

>reconnaitre ses erreurs, c’est avancer !!

c’est pas parce que tu patauges que c’est idem pour moi.

1) Pour les LED electroluminescentes on les touche à 10€ les 100 unités, et bientôt moins because commande groupée. donc si tu les payes 3 € l’unité c’est que tu n’es vraiment pas doué.

2) Pour le réseau 12v, là encore tu n’as strictement rien compris et certainement pas lu la doc. le truc c’est que des réseaux 12v pour maison ça fait plusieurs que j’installe et il n’y a pas de souci, je travaille parfois sous tension et je ne suis encore pas brulé :-D c’est pas parce que ton formatage scolaire qui t’empeche de sortir des sentiers battus et donc t’empeche de chercher, que ceux qui cherchent ne finissent pas par trouver.

c’est au pied du mur que l’on voit le maçon, il y aura bientôt plusieurs lieux témoins partout en france. entre le blabla et la preuve par l’objet, le choix de tous est vite fait.

>reconnaitre ses erreurs, c’est avancer !!

commence par l’appliquer à toi, retire un peu tes oeillères et on en reparle. on n’est pas dans la théorie, ni dans un débat d’idées. soit ça ne marche pas, soit ça marche. en ce qui me concerne, les techniques évoquées dans ce dossier fonctionnent toutes très bien. partant de là, je ne vois pas quelle erreur j’aurais à reconnaitre. comme tout le monde il m’arrive d’en commettre et ça ne me dérange absolument pas de le dire. sauf que là ce n’est pas le cas, preuves à l’appui.

tu ne travailles pas chez edf au moins ? :-DDDDD

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
28 juin 2005 - 00h05 - Posté par

salut matt,

je ne pensais pas déclencher une telle colère, je trouve cela un peu dommage car cela nuit au débat de ne pas respecter son interlocuteur !
Mise à part cela la rèlge de physique est P=UI P est la puisssance en watts, U la tension en volts et I l’intensité en Ampères autre règle fondamentale U=RI U est la tension en volts, R la résistance en Ohm et I l’intensité en Ampères.

Les montages que tu proposes ne posent pas de problème tant que la puissance de l’appareil est faible (ordinateur, ampoule, chaine hifi...) Après dès que tu augmentes (fer à repasser, machine à laver...) cela devient plus problématique. P=UI Pour une puissance équivalente, si U diminue (passe de 220 à 12) I augmente donc il faut des fils plus gros. De plus si I augmente tu as des pertes dans les fils.

Quand je disais qu’on se brulait avec le 12V c’était de l’humour !!

La haute voir très haute tension est adaptée pour faire circuler l’electricité. Si tu produis à marseille et que tu consommes à toulouse avec du 12V tu te retrouves avec 0V à la sortie !!! Les lignes hautes tensions (10000 Volts) n’ont pas été inventé pour faire plaisir au capitalisme !! (quoique !!) Cependant, on arrive aujourd’hui à avoir des appareils qui consomme de moins en moins alors effectivement si chacun produit son electricité et la consomme sur place, le 220 n’a plus de raison d’exister. Toutes les compagnies pétrolières ont leur propre fabication de panneaux photovoltaïques, ils prennent de l’avance car ils savent où investir et surtout comment réguler le marché pour pouvoir vendre le pétrole jusqu’à la dernière goutte.

Mon problème majeur est de faire fonctionner un lave linge avec du 12V, prenant en compte que l’eau est chauffée par un chauffe eau solaire. Est il possible de remplacer le moteur par un démarreur de voiture ? Ou trouver un moteur de frigo fonctionnant au 12V ?

Autre problème important, comment stocker l’énergie sans batteires ?

Pourquoi ne pas bénéficier des subventions pour l’installation de panneaux photovoltaïques en étant obligé de revendre à EDF et ensuite de débrancher et faire son installation autonome ?


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
19 avril 2005 - 21h55

Ca part biensur d’un bon sentiment mais j’ai quand meme arreté de lire quand tu dis qu’en 12v la section des fils diminuerais et le risque d’incendie aussi alors que c’est exactement le contraire. 12v
c’est 1/20eme de 240 ce qui fait que le moindre appareil de 1000w sous 240v générant donc 1000/240 = 4,15 ampère, génèrerait sous 12v 1000/12 =83 ampère .Et encore on ne parle que de 1000w .Immaginez une installation de 6kw (donc sans chauffage) Quelle installation domestique supporterai 83 par 6 = 500 ampère ?incendie garantit .Je te suggère de réviser un minimun les lois de base avant de foutre le feu chez les gens !



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
20 avril 2005 - 02h43 - Posté par

FAUX ! ARCHI-FAUX ! calculs sur de très mauvaises bases, revois ta copie, c’est un zéro pointé.

Je vais te dire une très bonne chose qui va poser les bases pour l’avenir : LES LOBBYS, JE LES VOIS ARRIVER A 40 km A LA RONDE.

On n’est pas sur un débat d’idées, on est sur de la technique. Alors STP, viens avec des arguments sérieux, pas avec du vent. je savais par avance qu’il y aurait des "intervenants" dans ton genre (pour ne pas dire autre chose), je suis pret et plus qu’affuté. Plus les chapitres vont avancer, plus tu vas transpirer. bonne bourre. just enjoy :-)

un conseil : revise tes cours de physique niveau CM2 avant de poster.

ton post, on dirait du chirac qui défend le oui à la constitution.

Pour ta gouverne :

moins de courant = moins de chauffe = moins de risque = ETC (pas compris encore ? réseau 12V pour appareils 12V... bzzz... une mouche vole)

mais je ne sais même pas pourquoi je m’emmerde à te répondre alors qu’un jeune adulte de 12 ans pourrait t’exliquer tout ça mieux que moi.

continue à te droguer au 220 si tu veux, mais fous la paix aux autres.

La preuve par l’objet, c’est notre force. on peut montrer et démontrer, et toi ?

Et là, tu n’es plus là... because tu peux toujours faire toute l’esbrouffe que tu veux en commentaire, la démonstration du contraire sous tes yeux peut vite indiquer pour qui tu travailles. point. mieux vaut en rester la ? toujours pour les mêmes raisons : on n’est pas dans la théorie, on est à fond dans la pratique.

Merci de ne pas prendre les lecteurs de bellaciao pour des demeurés. tes calculs sont faux et ce n’est pas une erreur anodine.

Ciao, et bien le bonsoir à tes maitres.

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
20 avril 2005 - 18h56 - Posté par

Matt, tu sembles t’enerver alors que je ne suis pas convaincu par tes propos. L’électricité est régie par la règle des Watts, Volts et Ampères. U=P/I ou quelque chose de ce genre. C’est ce qu’on apprend à tout électricien (je ne s’en suis pas un, c’est pour cela que je ne me rappelle plus la règle)..
Tu dis réseau 12 volts pour appareil 12 volts. Mais un grille pain de 1000 watts, ca n’est pas du 12v.

Bien sur, on en trouve dans les boutiques de camping cars mais bon, ca reste quand même du camping, et du petit matériel. Des petites recherches sun une idée de frigo connecté à une éolienne ou un panneau solaire ne m’ammenait pas chez les vendeurs de camping et était même plutôt honéreuse.

Enfin, bon j’attends la suite de l’exposé pour me faire une idée concréte.


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
21 avril 2005 - 16h38 - Posté par

Il y a assez des lobbys de l’énergie et des gouvernements au sens large pour propager de fausses rumeurs, ce n’est pas la peine de les aider, ils s’en tirent très bien tout seul.

dans ta voiture tu as un réseau 12 volts. tu peux brancher autant d’objets que tu veux sur ton allume-cigares, il n’y a strictement aucun risque. Idem pour un reseau 12 volts à la maison - pour fonctionner EXCLUSIVEMENT avec du 12 volts. C’est le même principe. Avec les mêmes fils que pour un réseau 12 volts de voiture. On peut les cacher facilement avec l’enduit du mur ou autre... espacés de 5 cm pour éviter tout risque de court jus. Mais, entendons nous bien, il s’agit EXCLUSIVEMENT d’un réseau 12 volts à courant continu pour alimenter des appareils 12 volts à courant continu. il est hors de question de faire passer du 220 dedans, d’ailleurs ça ne sert à rien.

A partir de ça, si tu as ABSOLUMENT besoin d’un grille-pain de 1000 watts, tu peux toujours te construire une mini centrale nucléaire dans ton jardin ou sur ton balcon, mais c’est pas dans ce dossier que tu en trouveras les plans. :-D

Quant à tes doutes sur la disponibilité des appareils 12volts, il faut arreter de raisonner en consommateur et chercher par toi même, on n’est pas au télé achat, je ne suis pas pierre bellemare et jusqu’à preuve du contraire Bellaciao n’est pas TF1. comme dit l’adage, cherche et tu trouveras... sinon, aucune chance. Si tu as des doutes, on fait souvent des démos. viens voir, toucher et te rendre compte de visu. Mais en attendant, si tu ne maitrises pas ton sujet, merci de ne pas dissuader les autres sans aucun fondement rationnel. plus tôt on sort du nucléaire et du pétrole, mieux ce sera pour tout le monde.

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
23 avril 2005 - 17h49 - Posté par

Je confirme (sans ’énerver) qu’à puissance égale, il faut 20 fois plus de courant avec une tension de 12 V qu’avec du 240 V.

Donc il faut multiplier la section de tous les câbles d’au moins un facteur 20, ce qui ne peut que faire plaisir aux lobbies du cuivre (ceux qui ont porté Pinochet au pouvoir par exemple). Et encore c’est optimiste, si on fait un calcul plus poussé, on arrive plutôt à un facteur 30.

Il est beaucoup plus raisonnable de convertir son 12V en 220V avec un onduleur (rendement > 90 %) et d’utiliser son réseau existant.


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 mai 2005 - 14h17 - Posté par

"tu peux brancher autant d’objets que tu veux sur ton allume-cigares"

Non il ne peut pas brancher autant d’objets qu’il veut sur son allume cigare. Ou alors pas en même temps, et alors faut le préciser.
Regarde l’épaisseur du câble du démarreur, pour voir. Regarde l’épaisseur de celui de l’alternateur aussi. Moins épais celui-là mais quand même conséquent parce que l’alternateur peut devoir fournir une puissance importante...
Tu penses bien qu’il se seraient pas gênés pour foutre des fils d’un petit diamètre aux gros consommateurs du circuit (démarreur en tête) pour économiser s’il l’avaient pu.
Si c’était si simple que ça y aurait pas de fusibles sur les bagnoles, non ?


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
18 octobre 2005 - 11h32 - Posté par

Je suis désolé d’intervenir comme ça mais si tu comptes utiliser un grille pain de 1000W c’est que tu n’as rien compris à la logique... Pourquoi ne pas griller ton pain sur le gaz avec les grille-pains qu’utilisaient nos grands parents (enfin moi aussi d’ailleurs).
L’idée c’est de prendre le meilleur moyen de parvenir à ses fins sans GASPILLER l’énergie. Et chauffer à l’électricité c’est gaspiller...
Donc l’idée du 12V c’est d’alimenter surtout des appareils basse consommation ;) donc aucun problème d’ampérage dangeureux !


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
25 juillet 2005 - 03h27 - Posté par

Salut Matt,

Et merci pour ce dossier très intéressant ! je pense néanmoins qu’il serait bon de répondre calmement même aux erreurs... Chacun peut en commettre, n’est-ce pas ?

Or, bien que je sois TRES intéressé par l’idée de me débarrasser de ma facture d’électricité... je n’arrive pas à trouver l’erreur dans le message de ton contradicteur (*).

Je reprends le calcul :

1°) Si la formule P = U.I est fausse, merci de l’indiquer. Je ne crois pas faire erreur à ce niveau-là.

2°) On a un appareil de 6600 W par exemple. (Je prends 6600 pour tomber sur des résultats "ronds", le but est de faire une comparaison, seulement...).

3°) S’il fonctionne sur un réseau 220 V, l’intensité qui va circuler dans le circuit est de :

I1 = P / U
I1 = 6600 / 220
I1 = 30 A

4°) S’il fonctionne sur un réseau 12 V, l’intensité qui circulera sera de :
I2 = P / U
I2 = 6600 / 12
I2 = 550 A

5°) Donc dans le 2ième cas, on trouve une intensité qui est environ 18,33 fois supérieure (I2 / I1 = 55 /3 = 18,3333 c’est normal car le rapport des intensité est l’inverse du rapport des tensions..., donc 220/12 dans le cas présent).

6°) Ces calculs sont très simples et montrent sans ambiguïté qu’en pratique, un circuit basse tension nécessite une intensité plus importante pour obtenir la même puissance qu’avant.

Après cela, je ne sais pas ce qu’il faut en déduire sur les risques d’incendie et/ou d’électrocution en pratique...

S’il y a une erreur dans mon raisonnement, merci d’indiquer l’étape et de donner une correction !

(*) je me permets un tutoiement parce qu’il me semble que c’est le ton des posts du coin


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
26 avril 2005 - 15h36

en reponse a votre dossier energy...
je tiens absolument a vous fournir d important sites/noms/brevets concernant les energy electromagnetique....
sous GOOGLE taper :

http://www.lutec.com.au/

http://www.perentech.com/devices/pe...

http://www.rexresearch.com/minato/m...

mais dans l ensemble rechercher avec "OVERUNITY MAGNETIC"

ps : utiliser GOOGLE ...tous les moteur ne donne pas les memes resultats...ok ???

salutations amicales....

personnellement j ai une collection HTML de plus de 100000
liens consernant uniquement l electromagnetique bonne recherche j espere que ca servira a quelque chose.



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
26 avril 2005 - 17h22

Bonjour,
Le titre de l’article est prometteur, mais c’est dommage qu’il n’y ait pas l’ombre d’un commencement de reponse. Passer en 12V ne resoud pas la question de la production d’energie. Pour reprendre l’exemple de la voiture, il suffit de debrancher l’alternateur pour se rendre compte que sans le bon gros moteur thermique qui la recharge, une batterie ne va pas bien loin si on a besoin d’un peu de puissance (5 heures avec les phares allumes et c’est fini). Je ne ricanerai pas sur la meconnaissance de la regle de base Watts = Volts x Amperes (P=UI), ce serait trop facile. Je laisse aussi de cote toutes les autres incoherences, trop long a rectifier. On peut se poser la question de comment consommer moins pour polluer moins, de l’efficacite energetique de certains appareils, des sources d ’energie propres, il y a plein de choses vraies a dire et a denoncer. Mais pour attaquer ce genre de discussion, un minimum de bagage technique serait le bienvenu...



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
27 avril 2005 - 02h42 - Posté par

>Mais pour attaquer ce genre de discussion, un minimum de bagage technique serait le bienvenu...

à qui le dis-tu camarade :-D

 :-D on va rapidement voir de quel coté est le "bagage technique" ou the propagande

revise bien tes leçons, car dès demain on passe à la vitesse supérieure, juste histoire de s’échauffer un peu...

c’est au pied du mur que l’on voit le maçon.

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 mai 2005 - 12h48 - Posté par

salut

en cherchant un extracteur j’suis tombé par hazard la dessus : http://stores.ebay.fr/ENERGIE-DOUCE
mais ca fait un peu gadget (style le frigo....)
maçonnons

a+


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 mai 2005 - 14h27 - Posté par

>mais ca fait un peu gadget (style le frigo....)

ben ça tombe mal, je ne suis pas fan du tout des gadgets. Alors pour le solaire pas gadget du tout, ça sera dans le prochain chapitre. si tu sais te servir d’un tournevis sans te blesser, tu devrais arriver à quelque chose. :-D

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 mai 2005 - 20h21 - Posté par

Confirmation ! passer en 12V, pourquoi pas ? c’est vrai que tous les transfos, c’est du gaspillage. Mais pour le faire, il faut considérer les puissances en jeu. 1000W en 250V, c’est un courant de 4 Ampères (P = U x I), en 12 V c’est du 83 Ampères...
Ensuite, chaque cable a sa résistance propre, fonction de la longueur, du diamètre, du matériau. L’échauffement du cable, c’est l’intensité au carré x la résistance (P = R x I²). C’est pour cette raison que plus le cable est long, plus il faut augmenter sa section. Pas seulement pour limiter l’échauffement, mais aussi les pertes.
autrement dit, on a moins de pertes chez nous que les américains en 110V.
cordialement


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 mai 2005 - 21h23 - Posté par

pour ce qui est des pertes, il y a plein de trucs et astuces pour y remédier. un réseau 12 v bien fait, c’est très économique et c’est presque zéro accidents domestiques, il faut le savoir. l’utilisation du 12 v à domicile est encore assez underground, il a fallu tout réinventer - et c’est loin d’etre fini. mais au bout du compte, quand tu fais ton bilan conso, il n’y a pas photo. jusqu’à preuve du contraire, je n’ai jamais dit qu’un réseau 12 v pouvait s’improviser. NON, il faut le penser au préalable. j’ai bien précisé que ce dossier était en version 1.0. il ne demande qu’à évoluer au rythme des trouvailles. Pour l’instant, on teste, on fait des essais et c’est très concluant - + que ça encore. il n’y a pas que le taf de rédaction, loin de là.

dans tous les cas, le 12 v demande une adaptation au niveau de l’équipement, sinon c’est pas la peine. donc, on garde le meme confort tout en faisant la chasse aux watts superflus (c’est pas ça qui manque, merci edf et les fabriquants d’appareils). sortir du nucléaire pour de bon, c’est pas que de la technique, c’est aussi une philosophie...

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
6 mai 2005 - 13h30 - Posté par

salut

j’me posais une question à propos du nucleaire. Ca a beau etre du nucleaire au final la force utlisée est juste la force mecanique, ils font tourner une turbine avec de la vapeur d’eau je crois(arretez moi au moment ou je dit une connerie). J’suis jamais rentré dans une centrale mais j’imagine le truc de l’exterieur. Quand je passe vers le tricastin je vois la ’grosseur’ du rhone et la ’grosseur’ de la centrale (et donc des turnbines, etc...).
Et c’est là que je me dis que ca parait etrange qu’un barrage ca suffirait pas a faire tourner les pauvres turbines qui doit y avoir dans la centrale..... J’ai surement du zapper un truc... help

a+


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
16 août 2005 - 01h22 - Posté par

Le barrage utilise la force mécanique de l’eau qui descend de la montagne.
Le rhone étant plutôt plat, pour creer une pression suffisante pour actionner des turbines, on chauffe l’eau (avec une réaction nucléaire) pour la transformer en vapeur sous pression.


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
12 mai 2005 - 21h10 - Posté par

Je comprends pas, comment tu l’aliments ton réseau 12V ? Batterie ? Ou tu le branche sur le réseau EDF, et tu mets un transfo général avant le réseau 12V ?
En tout cas, rêver d’un réseau EDF entièrement en 12V c’est de l’utopie : c’est physiquement impossible (trop de perte par résistance des câbles.


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
22 mai 2005 - 16h56 - Posté par

Bonjour,

Je vais essayer de donner quelques éclaircissements. Que les électriciens et physiciens me pardonnent !

Pour rester dans le sujet du débat, je vais faire une comparaison grossière avec la plomberie : Pour faire produire une certaine énergie à un moulin à eau, vous avez 2 solutions :

 Faire passer beaucoup d’eau doucement (le moulin à eau de nos rivières).
 Faire passe peu d’eau à forte pression (une centrale hydro-électrique).

En électricité, si vous multipliez la "pression" (la tension en Volt) par la quantité (l’intensité en Ampère) vous obtenez l’énergie délivré (en .... Volt-Ampère).

Là, ça se complique. Il y a un autre paramètre.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’électricité délivrée par notre bonne EDF n’est pas du "courant continu" mais du "courant alternatif", ce qui équivaudrait à faire circuler l’eau de notre moulin alternativement dans un sens puis dans l’autre.

Dans le cas de l’électricité, cela change tout, car il y a un phénomène que l’on ne trouve pas avec l’eau : Les champs magnétiques.

 Quand on fait passer de l’électricité dans un fil, celui-ci génère un champ magnétique.
 Quand on place un fil électrique dans un champ magnétique stable (continu) il..... ne se passe rien.
 Quand on place un fil électrique dans un champs magnétique qui varie (courant alternatif...), la variation de magnétisme produit un courant électrique dans ce fil. Tous appareils à bobinages comme les transfomateurs, moteurs électriques, alternateurs etc. sont basés sur ce phénomène.

Pour compliquer tout, il existe un autre phénomène : Le déphasage. Dans un appareil à bobinage, il existe un petit décalage entre la tension (les Volts) et l’intensité (les Ampères). Ce décalage génère/consomme de l’énergie.

Je ne vais pas aller beaucoup plus loin dans la technique, mais de fait, on trouve en gros 2 sortes d’appareils :

 Les résistances passives : Résistances chauffantes, ampoules électriques à incandescence... et fils électriques de votre installation qui ne sont pas de parfaits conducteurs électriques. La puissance consommée par l’appareil est égale à la tension multipliée par l’intensité. Un appareil de 120Watt consommera 10A en 12V, et 0,5A en 220V. Le rendement d’une résistance chauffante sera de 100%, car toute l’énergie consommée sera dissipée en chaleur. Une ampoule électrique classique ou halogène est une résistance qui chauffe au point de devenir lumineuse (comme une braise rouge devient jaune quant on souffle dessus), de fait une bonne partie de l’énergie est consommée en chaleur non désirée.

 Les appareils à base de bobinages, dont les moteurs électriques. Là, le magnétisme est primordiale et la consommation d’énergie sous forme de chaleur faible et non souhaitée. La puissance consommée par l’appareil est la tension moyenne multipliée par l’intensité moyenne, multiplié par le coefficient déphasage moyen.

 Je ne vais pas complexifier mon discours avec le fonctionnement des ampoules à fluorescence, pour ce qui nous intéresse, elles ne consomme que peu de chaleur, et ont un très bon rendement. Les diodes ont un rendement encore plus grand, mais sont limités en puissance et surtout sont monochromatiques (1 seule couleur de lumière) ce qui offre une mauvaise qualité d’éclairage.

Si vous voulez aller plus loin, et voir des explications plus exactes, commencez par aller voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Puissa...

En ce qui concerne notre sujet, il faut retenir de manière pratique :

 Les fils électriques sont des résistances chauffantes. Plus la tension (en Volt) est élevée, et moins ces fils consommeront d’électricité. Une installation électrique en 220V est beaucoup plus performante et économique qu’une installation en 12V. Une installation en 12V nécessitera de très gros diamètres de fils pour ne pas chauffer. Plus la longueur de fil est importante, et moins le 12V sera performant par rapport au 220V (dans une voiture, les longueurs de fils entre la batterie et les appareils ne sont pas très importantes).

 Une ampoule halogène est typiquement plus performante en 12V qu’en 220V.

 Un moteur électrique ou un alternateur est beaucoup plus économique et performant en 220V qu’en 12V.

 Alimenter une forte puissance (radiateur électrique) en 12V nécessite des fils d’un diamètre rhédibitoires.

 Convertir l’électricité d’un paneau électrique ou d’une batterie en 220V pour alimenter un ordinateur ou un autre appareil électronique dont la tension interne est au maximum de 12V génère des pertes inutiles.

 Les alimentations électroniques chauffent généralement moins, donc génèrent moins de pertes ques les transfomateurs à bobinages. Tous les appareils de transfomation (alimentations électroniques ou transfomateurs classiques) génèrent un peu de pertes (quelques watts) s’ils restent sous tension.

 Le choix du 220V (plutot que le 110V) est un très bon compromis et un très bon choix pour alimenter une maison classique utilisant des appareils électro-ménagers. Si vous vivez dans un bateau ou dans un mobile-home perdu dans la nature et autoalimenté par capteurs photoélectriques, le 12V ou le 24V sera le meilleur choix, mais oubliez le lave-linge et le lave-vaisselle. Pour une éolienne, le 220V rique d’être un meilleur choix.

EN RESUME :

 Le problème de la tension électrique est un purement technique et rationnel, c’est un compromis qui dépend purement du type d’appareillage et de l’environnement (lampe de poche, machine à laver, bateau...).

Le vrai problème est un problème énergétique :
 Comment et combien a besoin d’énergie.
 Comment et combien on tolère les pertes et le gaspillage.
 Comment et qui la produit.
 Quel impact ont nos choix sur notre environnement.

J’ajouterais : Est-ce qu’un choix qui parait écologique l’est autant qu’il n’y parait ? (Quel impact environnemental et quels risques industriels génèrent la fabrications massive de cellules photo-électriques...).

Jérôme Dautzenberg
jerome@servian.net


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
10 novembre 2008 - 21h01 - Posté par Seb

Bonjour à tous,

même si le principe est séduisant, il faut bien admettre que la réalisation est quasi impossible sans produire le contraire de l’effet voulu... c’est-à-dire encore plus polluer via les modifications à apporter !

En passant tout en 12V, on augmente radicalement le courant (l’exemple de 80A pour seulement 1kW est bon) et alors on doit augmenter la section de tous les conducteurs de la maison :
 pour supporter un tel courant (l’échauffement suit le carré de l’intensité comme déjà évoqué)
 pour réduire la chute de tension (du 2.5mm² c’est environ 14V par ampère et par km). Donc sur 50m de fil dans une maison (ce qui est peu 25m aller-retour), et avec 10A donc une centaine de petits Watts (ce qui est déjà trop du point de vue échauffement), on perd 7V ! Du coup, maintenant, peux-tu me dire comment tu fais fonctionner des appareils 12V en 5V ??? Et bien en augmentant la section pour réduire cette chute... merci aux messages précédents qui sont donc justes.

Quand on a compté le coût de passage en 6 ou 10mm² dans la maison, et la pollution générée pour fabriquer ces conducteurs alors que du 2.5mm² est déjà installé et qu’on ne peut plus rien y faire, mieux vaut garder son bon vieux 220V et travailler sur la production d’une tension compatible. Ce qui, d’ailleurs, ne remet pas en cause la principe de Matt que je trouve bon sur l’aspect philosophique. Cependant, le 12V est bien envisageable pour une construction neuve...

Je réponds à ces messages uniquement parce que je suis ulcéré des réactions de Matt et ses allusions quant au mauvais niveau technique d’autres blogueurs. Je suis électricien de métier, je pose des éclairages 12V dans des maisons de standing qui se veulent "écolo" et je n’ai lu aucune stupidité dans les messages précédents...sauf celles de Matt !

Dommage que Matt ne s’ouvre pas plus à l’opinion des autres... je trouve ses réponses violentes et improductives. Je change donc de crèmerie...

Le philosophe roi a été condamné à mort tandis que le rhéteur ignorant fur élu... Alors Matt alias Socrate, essaye de devenir un peu plus Gorgias si tu veux survivre sur la toile.


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
20 mai 2005 - 14h37

Salut,
Très intéressé par ton dossier je me suis précipité pour acheter des ampoules LED sur le site de Pearl. Quelle déception quand je les ai essayées, elles ne consomment que 1,5 watt mais n’éclairent quasiment pas (5 watt ?). D’autres ont-ils fait cette expérience ?
Fabrice



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
27 mai 2005 - 09h33

La tension ’a rien à voir avec la consommation d’énergie.
La puissance d’une installation est le résultat du produit de la tension (en Volts) par le courant (en Ampères).
Le 12 volt présente l’avantage de la sécurité contre l’électrocution, mais il nécessite pour faire passer la même puissance des câbles beaucoup plus gros (en cuivre, coûteux).
La basse tension de ce fait génère des pertes d’énergie dans le transport par échauffement des câbles, elle n’est donc pas économique. C’est la raison pour laquelle on utilise la très haute tension pour le transport à longue distance. Ce n’est pas une question de politique, c’est une question de physique.
Ce qui compte c’est la puissance des appareils : une ampoule de 10 watts consommera 10 fois moins qu’une ampoule de 100 watts qu’elle soit en 12 ou en 220 volts.
Votre dossier démarre mal sur le plan technique. Le sujet m’intéresse mais je ne suis guère tenté de poursuivre la lecture si déjà l’introduction se fonde sur des conceptions totalement erronées.



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
23 juillet 2005 - 15h03 - Posté par

je suis frigoriste de metier et je suis desoler mais tu ne peut pas modifier un frigo ou congel de 220v vers du 12v la puissance demander par le compresseur ne te permet pas de faire cela ton projet est interressant certe mais trop de paramètre inchangeable !!!!voila bon courage a tous ciao !


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
24 juillet 2005 - 04h31 - Posté par

et le frigo solaire, alors ?

Matt


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
16 août 2005 - 02h00 - Posté par

Le frigo solaire (12v) a un rendement bien pire que les frigos classiques 220v, tout simplement.
Je parle bien du rendement, c’est à dire le rapport entre la production (le froid) et l’énergie consomée (en Watts).

Bien sûr qu’on peut tout faire fonctionner en 12v, avec des cables suffisaments gros. Mais je pense que la priorité devrait être d’économiser l’énergie et que le "tout en 12v" n’y contribue pas. Une question : Pourquoi est-on passés du 110v au 220v en france il y a quelques dizaines d’années ? D’après moi c’est pour réduire la taille des fils, limiter les pertes d’énergie, leur surchauffe et les risques d’incendies.

De plus j’ajouterais que le processus de fabrication d’un panneau solaire est très polluant, et pour son recyclage, ce ne doit pas être beaucoup mieux.

Désolé de contribuer au "lobby du 220v", mais je le considère indispensable dès qu’il y a besoin de puissance. Et je ne vois pas en quoi ce serait pro-lobby !


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
25 août 2005 - 11h54

bonjour,

Plus je lis ce site, plus je me rend compte que le mec qui fait ça est .....bien têtu ! si il y avait une solution miracle pour passer tout son réseau EDF en 12v(pardon, son installation electrique privée) y’a longtemps que ça se saurait !

Il y a un moment ou faut arrêter : quand 2 personnes ont des avis contradictoires, on peut comprendre que les 2 s’entêtent à avoir raison, mais quand c’est du 20 contre 1, c’est pas la peine de gaspiller l’énergie de ton cerveau !

on ne me fera pas croire que les mêmes puissances peuvent être véhiculées, dans des fils de mêmes section, que ce soit en 220 ou 12 volts

"révisez vos calculs" "retournez à vos cours d’électricité" j’en passe.
J’ai eu la chance de faire un minimum d’études supérieure en électricité, et l’on m’aurait menti pendant 4 ans ?
toi mon gars, t’es le nouveau prix Nobel !

Arrête de t’entêter et de perdre ton temps. Ta solution miracle telle que tu la décris ne fonctionne pas.

Même toi tu dis qu’il est possible de faire fonctionner la machine à laver le linge sur un autre générateur dédié, vu la puissance demandée et le peu de fois qu’on s’en sert....(t’as pas de gosses !)

Donc, en gros : "ma solution fonctionne, et si elle ne fonctionne pas complètement, utilisez autre chose" !

y’a de bons psy....le monde entier n’est pas contre toi......

Il y a néanmoins un point sur lequel je suis d’accord :"Produire de l’électricité proprement, ça ne s’improvise pas ! ... Le plus important dans ce chapitre, ce n’est pas la technique, c’est la prise de conscience. On ne pourra pas avancer dans ce domaine tant que perdureront les mauvaises habitudes."



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
5 novembre 2005 - 11h11

Ton dossier m’intéresse. Vu que l’article date d’avril je pense qu’il ne va pas tarder à paraître ?

Comme tout citoyen lamda je fais partie de ces gens qui gaspillent beaucoup d’énergie et je cherche des solutions pour revoir tout ça.

J’ai commencé des trucs et dispose d’un circuit de secours à la maison en 12 volts. Dés le départ la salle de bain et l’entrée extérieure ne dispose que du 12 volts. Progressivement je dispose d’appareils 12 volts mais il faut savoir que c’est plus cher ! Un ordinateur portable par exemple reste BEAUCOUP plus cher qu’un ordinateur de bureau. (Toutefois les ordinateurs de bureau sont transformables en 12 volts : Avis aux bons bricoleurs !)

J’ai aussi un local alimenté en 24 volts. En fait c’est du - 12 V.- Masse 0 Volt sur l’armature du sous-plafond - + 12 volts. Cette expérience est déja une réussitte : L’éclairage à base de lampes basse consommations passe bien sûr par un onduleur 24V/220v (les onduleurs 24 Volts ont un meilleur rendement que les onduleurs 12 volts : Presque 95 % !) Il y a aussi quelques spots 12 V à iode (éclairages intermittents. Les halogénes 12 volts ont déjà un bien meilleur rendement que les halogènes 220 volts grace au fort courant et un spot 20W-12V éclaire autant qu’un spot 50W-220V ; Les lampes basses consommations en 220V gardent tout de même l’avantage avec 9W = 40Wsous 220V et presque 20W sous 12V en incandescence.)

C’est vrai que la TBT nécessite de fortes section de cable mais comme ce n’est pas dangereux on peut mettre les armatures métalliques dont on dispose à la masse ce qui divise par deux les longueurs nécessaires. (Les automobiles sont ainsi faites.)

Pour ma part je ne dispose pas encore d’alimentations autonomes. Je prévois ça pour plus tard et j’ai déjà trouvé des fournisseurs raisonnables en panneaux solaires. Il parait que ça devrait baisser au 1er janvier 2006 et j’attends...

J’ai vu la photo d’un générateur à moteur sterling : Peux-tu nous donner des détail sur celui-ci ? (Cette idée m’intéresse aussi.)

M’écrire : croa33@club-internet.fr



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
22 mars 2006 - 21h43

Bonjour

je suis très interessé par votre site mais lorsque je lis :
"Et vu que la section des fils est plus petite et qu’il n’y a pas de chauffe, vous pouvez vous passer de goulotte et les cacher facilement dans vos murs. Ce qui est beaucoup plus esthétique au final et revient beaucoup moins cher."
je suis plus que surpris !
A ce jour, en 230 V, un circuit de lumière en 1.5 mm² cuivre est protégé par un disjoncteur de 16 A.
Autrement dit dit, on peut considerer que laisser circuler un courant de 10 A par mm² ne provoque pas trop d’échauffement et de ce fait, pas trop de chute de tension.
Si vous diminuez la tension à 12 V (230/12 = 20), à puissance égale l’intensité qui circulera sera 20 X plus élevée... Je me doute bien que vous allez également faire diminuer la puissance de vos récepteurs. Ce sera facile pour les éclairages à diode, mais beaucoup moins évident avec les moteurs, encore moins facile avec les éléments chauffants et carrément impossible avec certains appareils tels que ordinateurs, TV, chaines HIFI dont vous n’avez pas encore décidé de vous passer complètement.

Je suis avide de lire votre réponse.

Didier



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
7 mai 2006 - 20h11

je me permet de rectifier une erreur technique fondamentale à propos du réseau basse tension, quand vous dites que "ça chauffe moins" :

en basse tension, dans les fils, ça chauffe plus !

en effet :

si vous réduisez la tension, il vous faut plus d’ampères (P=U x I 1000w=220v x 4.55Ampères 1000W= 12V x 83 Ampères)
plus vous avez d’ampères, plus ça chauffe dans les fils (P=R x I x I)
mettons que la resistance des fils de votre réseau, de votre cordon d’alimentation fasse 0.5 Ohms (c’est une valeur courante)
pour alimenter votre machine à laver, vous perdez en 220V 0.5 ohms x 4.55 ampères x 4.55 ampères = 10 W de chaleur dans le mur.
en 12 V vous perdez 0.5 ohms par 83 amperes par 83 amperes = 3440 W !!!!!! pour juste 1000 W dans la machine à laver.

pour éviter ça il faut des fils de moins résistants, donc plus gros, comme les fils qui dans une voiture vont de la batterie au démarreur.

le prix devient prohibitif, on pille le cuivre de la planète etc ....

la haute tension est nécessaire pour les fortes puissances et pour le transport.


par contre bravo pour votre remarque sur les alimentations basse tension des appareils électronique. je constate en effet que les blocs d’alimentation des appareils éléctroniques (chargeurs d’accus, scanner, téléphone portatif etc ....) ont un transformateur de conception très moyenne au rendement "mauvais". ils chauuffent pour rien et sont légions dans une maison moderne.


bien cordialement

alain delange



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
26 juin 2006 - 20h54 - Posté par

Non mais quel niveau zéro de culture scientifique, on croit rêver... on pourrait penser que c’est un charlatan qui écrit l’article mais non, il le fait même pas exprès, il est juste dans la veine hippie-altermondialiste-fumette-j’ai la science infuse , on nous cache tout... Dis moi s’il te plait, quel niveau scolaire tu as ? N’importe qui qui a son bac S se moquerait de toi, mais même quelqu’un avec un bac S est loin d’avoir les connaissances nécessaires pour saisir les enjeux des choix technologiques... (encore que pour l’idée stupide de passer tout en 12v faut pas être très malin pour comprendre que c’est triso pour le transport). Mais va faire des études, rencontre des gens compétents, aie l’esprit curieux, pose toi la question : pourquoi ? et quand tu sais pas va demander à des gens qui savent au lieu d’nventer des théories du complot... Quelle arrogance, quel mépris des scientifique !


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
18 juillet 2006 - 07h42

Quel dommage tout cette hargne en réponse à des commentaires souvent bien fondés ! Cela tue complètement les bonnes idées de l’article qui ouvre des pistes intéressantes.

Matt, tes intentions sont certainement très bonnes, mais rend toi compte un petit peu de la violence verbale que tu distilles et du peu de dialogue que tu acceptes. Un peu comme si tu voulais ériger un contre-pouvoir aussi absolutiste et violent que celui des lobbies que tu attaques.

Avoir raison coute que coute ? Personne ne détient la vérité absolue !

Toute cette rage ne mène à rien. Pour ce genre de débat/projet très technique, un WIKI contributif serait certainement plus approprié, mais il faudrait apprendre à communiquer et dialoguer d’abord, c’est à dire se comporter en être humain. N’est ce pas une planète plus humaine que l’on souhaite tous au fond ?



> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
29 juillet 2006 - 00h57 - Posté par

Wahou ! J’ai presque tout lu !
très intéréssant tout ça.

Mais on a tendance à oublier que l’énergie la moins chère, la moins polluante, et la plus facile à gérer techniquement : c’est celle qu’on ne consomme pas ! !
Cela constitue le premier grand principe de la démarche NEGAWATT.

Vient ensuite le second principe :l’efficacité : Comment peut-on en être encore à calculer la section du cable électrique d’un réseau 12 destiné à alimenter un grille pain. Dites-moi, vous être tous d’accord pour dire que le grille pain électrique s’est développé PARCE QUE EDF est capable de nous délivrer une très grande puissance, trop grande grande puissance, pas du tout à l’échelle humaine. Je parle du grille pain, mais je veux ausi parler du Multicrèpe Party, et du gauffreur Babyliss. Ce genre d’appareil est absolument innadapté à un changement de politique énergétique. Le soleil est tout à fait capable de chauffer l’eau du lave linge, l’existance du gauffreur à cheveux est une abération, et le pain grillé est un lux dont dont on peut tout à fait se passer quand on fait déjà la démarche de chauffer l’eau au soleil.

Et ça y est, je m’embrouille !
C’est si dure de garder un discour structuré lorsqu’on parle d’un problème avec tant de facettes ! ! Tout est entremélé.

Quand déjà on a fait tous les efforts supportables po ur aller dans le sens de ces deux premiers principes, on peut ensuite remettre en question son approvisionnement en énergie.

Tant qu’une résistance électrique est dans la maison, inutile de songer au réseau 12V ou au panneau solaire. Tant que des appareils aussi superflux qu’innadaptés comme le multicrèpe partie ou le babyliss resteront dans notre quotidien, c’est dans la tête que va s’opérer le plus gros du travail.

Lorsque le soleil et la biomasse fourniront toute la chaleur (et donc le froid) ont nous avons besoin

Lorsque les filaments à incandescence et les tubes cathodiques auront disparut (aussi les babyliss,les multicrèpes partie, les piscines privées, les homes-cinéma, les climatiseurs, les télés dans chaque pièce de la maison, les mods "en veille", et toutes ces choses dont on a pas le temps de se servir lorsqu’on prend le temps de vivre sainement et durablement

Lorsqu’on admettra que ce qui ne sent pas la noix de coco ou la vanille n’est pas forcement sal

Lorsqu’on ré-apprendra à vivre au rythme du soleil, et non au rythme du travail

OU lorsqu’une seconde centrale nucléaire nous pètera à la gueule (un peu moins loin de chez nous cette fois-ci !)

Alors le réseau électrique en 12 Volts produits sur place présentera un tout autre intérêt !

Et je peux vous dire que je fais des pieds et des mains pour que ça se passe chez moi très prochainement !
Et vous, vous faites quoi ?


> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
30 août 2006 - 23h32 - Posté par

Bonjour Matt,

Je trouve que tu as raison sur un point monumental et fondamental : On doit essayer avant de dire « c’est impossible, c’est stupide etc. », et ton intention, ton action prouvent ta motivation, ton honnêteté et ta philanthropie. Je suis moi-même très intéressé par ce que tu proposes, et le teste aussi dans mon camping-car depuis de nombreuses années.
C’est vrai, on peut vivre sans TV (ou avec le minimum), on peut aussi vivre sans luxe du tout, mais pourquoi renoncer à tout ?
Tu as raison aussi sur ce point, je le confirme, avec un panneau solaire de 50W, j’utilise tout l’été (même en restant sans rouler pendant une semaine) un ordinateur portable, une télévision LCD couleur (pour les infos et la météo plus un film de temps à autres, je recharge les batteries de ma camera DV et appareils photo digitaux, nous nous éclairons confortablement (avec des tubes fluo de 8W dont deux sur le plafonnier du « séjour » (le convertisseur 12v->60v y est intégré, j’ai bien écrit 60v car c’est la tension d’allumage des tubes fluo, le reste est perdu !), et en plus je recharge mes batteries « cellule » et moteur ! Je précise que le panneau est « à plat » ce qui n’est pas le top point de vu rendement, et qu’en plus, il alimente directement 3 ventilateurs 12v de PC, montés en série, et qui extraient la chaleur du frigo pour en améliorer le rendement (Réalisation de cet été, gain de plus de 6°C dans le frigo, où le freezer fait maintenant de la glace, même par 40°C à l’ombre !!!).

Ceci dit, je crois qu’il serait sage de ta part de ne pas être agressif dans tes réponses à des gens qui sont de bonne foi, qui ont les compétences techniques et théoriques suffisantes pour faire des calculs parfaitement exacts (je pense aux calculs de puissances), mais qui n’ont pas intégré cette culture de l’économie d’énergie et de la gymnastique intellectuelle qu’elle impose : il est effectivement aberrant d’utiliser l’électricité dans sa forme la plus dégradée d’énergie qu’est la chaleur ! Mais ils sont « nés avec », et penser autrement leur demandera beaucoup d’effort et de temps. Sois donc patient, sur le long terme, c’est toi qui a raison, mais la raison économique est toute autre !
Bon courage pour la suite pour toi, et pour les autres qui s’ils se posent des questions, sont donc déjà sur la bonne voie,
Youenn.


> ÉLECTRICITÉ Gratuite ici
8 septembre 2006 - 03h53 - Posté par
> DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
22 mars 2007 - 10h36 - Posté par

Salut Matt,

J’appartiens à un pays meurtri, ancienne colonie française,qui se nomme Haïti où une forte majorité de la population n’a pas accès aux services de base dont l’électricité . Fortement intéressé aux énergies renouvelables dans une perspective d’être utile aux communautés de base, j’ai lu avec intérêt le dossier "produire son électricité propre".

Au-delà des controverses assez intéressantes autour de ce débat et qui, d’ailleurs l’ont enrichi, il importe de reconnaître que la philosophie qui soutient votre démarche a du sens. Et, parce qu’elle s’inscrit dans une perspective de lutte contre l’exploitation, contre le gaspillage des ressources de la planète et au profit de l’immense majorité, elle m’intéresse ( même si je crois, moi aussi, que vous auriez pu adopter un ton plus propice au débat contradictoire).

Lutter contre la pauvreté en Haïti exige que l’on encadre la population, qu’on lui propose des solutions. Il ne suffit pas de dénoncer. Et c’est pourquoi vos propositions (aussi que celles d’autres personnes qui, intéressées par la problématique du "sous-développement" et qui souhaitent contribuer à aider à changer la planète) m’intéressent au plus haut point. Au-delà de nos différences, au-delà de nos divergences, nous sommes chacun, à notre niveau, responsables de l’avenir de l’humanité. Nous avons droit au confort. Mais notre confort à côté de la misère de l’autre ! Et dire que l’autre représente les 3/4 de la population mondiale. Et si on est intéressé à m’aider à aider, mon courriel est : jacquesypierre@yahoo.fr. Merçi pour les populations rurales haïtiennes qui pourront bénéficier du courant éléctrique alternatif grâce à votre support. J’imagine déjà les incidences positives de l’apport de l’électricité sur le rendement scolaire, le maintien des enfants à l’école dans certaines zones de ce pays marqué par des inégalités sociales les plus inimaginables.

Jacques Yvon Pierre.


Machine à laver et eau chaude
22 septembre 2006 - 19h43

Salut Matt,
Je trouve ton dossier intéressant, et suis tout à fait en accord avec ta volonté de changer les habitudes. Mais comme le dit la personne ayant laissé un mot le 30 août 2006, tache de rester ouvert aux critiques et de ne pas te braquer au risque de perdre ta crédibilité.
Un point concernant la machine à laver. De nombreux pays, notamment le Japon et le Brésil n’utilisent pas d’eau chaude pour laver leur linge.
J’ai vécu 5 ans au Japon et depuis 1 an au Brésil et lave donc mon linge avec de l’eau froide depuis 6 ans sans jamais avoir été deçu du résultat.
Cordialement,
Marc



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
19 janvier 2007 - 19h00

la consommation d’électricité est fonction de la puissance des appareils que l’on alimente. Quelque soit la tension (le voltage). Economiser ne dépend pas de la tension. Nous sommes en 2007, et tu as je pense intégré ton erreur technique de base. Plus tu as de pression dans ton réseau d’eau, plus tu peux débiter dans le même tuyau. Si tu réduis le tuyau, pour avoir le même débit, il faut augmenter la pression. C’est pareil pour l’électricité.

Il suffit d’essayer de redémarrer ta bagnole en cas de panne de batterie, en branchant les câbles spéciaux sur la batterie du copain, au bout de quatre ou 5 secondes, les câbles sont brulants.
Et c’est du 12 volts continu.

Autre exemple j’ai bricolé un fil découpeur pour le plastique avec un mi de guitare de 50 cm tendu, et alimenté par le chargeur de batterie. Il ne chauffait pas assez, mais dès que je suis passé sur le 6 volts, cela marchait très bien.

Ceci dit, j’ai compris que la tension de distribution ne modifie pas ma consommation. Il faut donc produire du courant cadre solaire, éolienne, etc, l’utiliser chaque fois que possible, cela supprimera les transfos inutiles et gaspilleurs, mais n’économisera rien de plus.

Pour économiser, il faut effectivement changer ses habitudes, et essayer d’être autonome, ce qui est l’apanage de ceux qui ont les moyens, vivent hors des villes, et ont accès à ces énergies soi-disant gratuites. Demande aux copains dans les tentes au bord de Seine...

Il est vrai que fabriquer de l’énergie par la chaleur (turbines à vapeur) pour chauffer électriquement ta maison est complètement anti-économique (le principe de Carnot, tu connais ?) puisque il faut une source froide qui emmène la moitié de l’énergie fabriquée dans le fluide caloporteur, et c’est un calcul théorique, dans la mesure où la chaudière a des pertes, que l’extraction ou la fabrication du carburant, son transport, son stockage ne sont pas pris en compte.

Se chauffer à la bouse de vache a fonctionné pendant des siècles en Haute-Loire et en haute Ardèche, l’énergie était alors dégradée normalement, (un peu plus rapidement que la dégradation naturelle sous forme d’humus, mais rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.)

Maintenant nous devons continuer à chercher, comment économiser, comment choisir son mode de conso, comment échapper à Bill Gates, à EDF, à Sarko ou ses pareils... Mais c’est politique, çà ! caca, sans compter que l’on serait en cas de victoire bien emm.. de trouver d’autres responsables à nos malheurs, pour tout dire une nouvelle victimologie à inventer !!

Amicalement, Volbis, Ardéchois favorisé, ouvrier à la retraite...



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
6 octobre 2009 - 08h38 - Posté par thierry bordignon

bonjour,
j’adhère pleinement à votre projet vu que je vais habité sur un bateau, mais attention quand même de ne pas raconter trop de conneries.

le courrant 12 V demande des section de cable énorme car quand la tension chute, l’intensité augmente donc avec une plus grosse intensité, la section doit augmenter ex : four 2000w 220v = +- 10A 6A par mm² de section = 1.5 mm²
lampes 100w 12 v = +- 10A idem 1.5 mm² pour une lampe de seulement 100w
de plus il faut faire attention à la chute de tension en ligne, le cuivre à une certaine résistance. donc à chaque mètre de fils on perd de la tension. dans une installation classic on tolère une baisse de tension de 5%

ex : 220 v - 5% = 209 v
12 v - 5% = 11.4v
je fabrique des fontaine publique et on utilise de l’éclairage 12 V immergé
on ne peut pas placer l’alimentation à plus de 6m de la lampe sous peine de trop grosse perte.

allez, je vais lire la suite...



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
11 octobre 2009 - 21h48 - Posté par Maxbault

Bonjour,

Je viens de lire tous les commentaires, et je maîtrise bien le domaine de l’électricité ( je suis expert en risques électriques). Je confirme donc tous ce qui a été dit : une distribution en 12V est une aberration car comme cela a déjà été très bien expliqué les pertes énergiques sont très importantes et l’on augmente sensiblement les risques d’incendie.

La seule solution qui me semble viable c’est l’utilisation d’un onduleur pour stocker l’énergie et la transformer : 12V continu/230V alternatif.

Mais ce qui me gêne le plus, c’est que l’on parle d’alimenter la télévision, un téléphone portable, un micro ordinateur et tous ces outils servent largement la propagande de notre société de consommation. Une fois que l’on aura réussi a se désaliéner de tout ces appareils inutiles que nous reste-t-il ?

Le réfrigérateur, mais pour stocker quoi ; De la viande et du laitage. Vous pouvez trouver une multitude d’informations et testes qui démontrent que la viande et lait sont très mauvais pour notre santé et absolument pas nécessaire pour notre bien-être. Les légumes, les confitures, les fruits se conservent très bien sans réfrigérateur et même le fromage si vous souhaitez garder une part de laitage.

Bon plus de Big Brother (télévision, informatique, téléphone portable), plus de réfrigérateur, Il nous reste donc l’éclairage, le lave linge, la pompe de circulation de la chaudière et le fer à repasser. Pour ce dernier facile, on lance la mode des vêtements froissés et pour la machine à laver on pourrait utiliser des laveries automatiques avec recyclage de l’eau, et chauffe-eau solaires , un peu comme le lavage de voiture ( inutile celui-ci d’ailleurs).

Donc là il nous reste plus que l’éclairage et la pompe de circulation. Pour cette dernière, il suffit de réutiliser le système de thermos-siphon qui fonctionne très bien, on joue sur les diamètres des tubes et la pression exercée par l’eau chaude (dilation) pour avoir une circulation. J’ai ce système chez moi d’origine, dans ma maison de 3 niveaux qui fonctionne très bien ( la maison date de 1970).

Et donc pour l’éclairage on peut utiliser le système de convertisseur 12V/220V ou de suivre le rythme du soleil se coucher et se lever avec lui.

Pour tous les organes de chauffe le bois, le gaz, le soleil peut-être utiliser. Sachant que "grâce" au réchauffement climatique, on pourra peut-être utiliser de plus en plus le soleil.

Voilà, l’idée générale : c’est pour sortir du système, il ne faut pas faire avec le système mais décoloniser notre imaginaire et inventer une nouvelle société. Je sais, ce n’est pas facile, je n’ai de leçon à donner à personne, moi-même malgré cette conscience, je galère à vivre autrement. J’écris cette réponse devant la TV, en papotant sur MSM avec ma femme à 3 mètres de moi, lol. J’ai 2 réfrigérateurs, 5 micro-ordinateurs, Il y a du boulot mais on peut le faire !!! Je n’ai plus qu’une TV à la maison et plus de téléphone portable, je progresse vers le 12V.

Bisous à tous

@_ï Franck @_ï


DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
24 février 2010 - 15h33 - Posté par laurent de la manche

Bonjour a tous.
Je viens de découvrir votre site, en surfant de liens en liens pour chercher des solutions, a la base, sur les systèmes "non utopiques" de cogénération. Je suis en train de rénover ma maison ( je suis électricien de profession , et connais bien la plomberie, ainsi que la mécanique des fluides). L’idée de la maison en 12 ou 220 v, m’a traversé l’idée depuis longtemps. N’arrivant pas a me décider, j’ai donc pris la décision de faire toute l’élec’ en 220 v traditionnel, ( j’ai le consuel de toute façon), et laisser des gaines vides reliant tous mes points d’éclairage, une prise sur 4 sera "équipable" en 12 v, et j’ai passé des gaines supplémentaires aux endroit stratégiques ( circulateur serpentin insert, pompe qui alimente la chasse d’eau et lave-linge en eau de pluie etc.. ;) : une poignée d’euros supplémentaires. Sachez qu’il existe dans le commerce, des prises murales , dimensionnés pour recevoir un chargeur téléphone voiture 12v, par exemple. ( merlin gerin pour ne pas le citer). Je dirais qu’assurer les petits besoins en électricité comme la hi-fi, TV, éclairage etc... TOUT SAUF LE CHAUFFAGE , n’est plus un problème, avec une petite éolienne, ou quelques panneaux solaires ( je sais polluants a la fabrication ;( on s’en sort très bien, mais j’ai constaté qu’on ne parle jamais d’un merveilleux appareil , qui s’appelle un DELESTEUR .
ce petit boitier , que tu programme, te permet de privilégier certains circuits, au détriments d’autres, pour éviter de devoir fournir un puissance électrique permanante. Par exemple, avec 2kw de puissance fournie a ta gégène, , si des appareils " non prioritaires", comme un téléphone en charge, la cafetière...sont en train de consommer, par exemple 1500 watt et que je veux utiliser ma perceuse de 1000 watts, ceux-ci se couperont des que j’appuierai sur la gâchette de la perceuse. Un délesteur est abordable a partir de 80 euros, cela nécessite parfois de repasser des fils électriques, et programmer tes circuits prioritaires ou non. Un circuit de délestage correctement étudié permet de grosses économies, soit d’abonnement chez EDF, soit de sous-dimensionner ton système de production électrique. en vente chez ABB, legrand, merlin gerin...Et je vous dis que 2000w bien gérés, t’en fais des trucs, et le système est conçu pour passer inaperçu ( pas de coupures bizarres, temporisations, bip de rappel pour certains systèmes...) Et si t’es vraiment "écolo" convaincu, et avide d’autonomie, 1000 ou 1500 suffiraient LARGEMENT !
A défaut de ce fantastique sterling solaire, je crois héla que la solution d’autonomie réside dans la multiplications des "systèmes maison", chauffe-eau solaire, serpentin de l’insert, petite éolienne, groupe cogénération fonctionnant a l’huile végétale usagée...avant d’envisager l’autonomie, il faut être sur de pouvoir aussi être approvisionné en "autres énergies" ( solaire, vent, huile...), ce qui n’est pas le cas dans ma Normandie natale...Sachant qu’en multipliant ces systèmes, vous sous-dimensionnez chacun, et ça devient tout de suite de la petite mécanique, souvent réalisable en écumant la benne a ferraille des déchetteries !

Je trouve que ça manque de sites regroupant les compétences, de gens motivés comme je le suppose tous ici. Si l’on suit mon idée de multiplier les systèmes, il faut multiplier et faire connaitre les talents de gens capable de mettre a jour un projet, mais pas au travers de grilles de calculs, ou de photos, mais avec des gens prêts a s’entraider au cas par cas, à se déplacer.
L’idée, c’est " tu sais faire une éolienne ? ça tombe bien , je sais faire un chauffe-eau solaire, on échange ?"

Ce serai un mélange de site de rencontre et de dépôt de "CV" en ligne !

Sauf erreur de ma part, j’ai vu ça nulle part ( a part des clubs, ou associations a but purement ludique...)
Je serais prêt a consacrer un peu de temps la-dedans
Bon courage a tous


DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
30 mars 2010 - 11h46 - Posté par minimoul

je me permet de contrer l’idée de passer une instalation en 12v...
parce que le 12v nessecite de bien plus gros cables que le 220 ,que les cables chauffent et qu’il a été la cause d’enormément d’incendies .
de plus, les cables chauffent "cela coule de source",c’est une perte d’energie (et un danger) et cette perte d’energie du a la resistance electrique des gros cablages,est superieur a la perte d’energie engendrée par les transformateurs des appareils electriques...

j’ai moi meme consu quand j’avais 15 ans une roue a aube posée dans ma rivierre... elle alimentait un moteur de lave linge qui me donnait du courant 220v,elle me fournissait 500w aproximativement...
(elle est toujour en fonction)
puis un jour,j’ai récuperé un moteur de ventilateur de voiture 12v et j’ai procédé au meme montage...
les cables ont tous fondu en 1 jour

votre developpement de la surconsomation d’energie devrais plus viser l’eclairage gourmand (halogenes,HPS,MG,HG) et meme les ampoules dites "normales" qui consomment 18 fois plus d’electrecitée que les basses conso pour un spectre moin bien adapté et une lumierre agressive...

amicalement



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
14 mars 2011 - 21h00

Merci pour cette discussion intéressante. j’ajoute une précision : je cherche à me rendre indépendante de erdf et d’edf (je suis cependant cliente d’Enercoop) car étant électrosensible je redoute le nouveau compteur dit "intelligent". Ceci dit, cet évitement sert mon désir de "décroissance".



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
4 février 2012 - 18h00 - Posté par Quentin

Bonjour à vous,
Je souhaiterais avoir une précision, on parle souvent d’éoliennes pour la maison, mais je pense qu’elles produisent de l’électricité en 12v. Ne serait-il pas intéressant grâce à des batteries de tirer un câble juste pour l’éclairage et les petites machines en 12V et le reste en 220V pour les "grosses" machines ; une sorte d’installation hybride.

J’ai aussi une question pour un électricien, toujours pour une petite éolienne en 12V (ou 24V), et si on est (comme tout le monde) en 220V ; je sais qu’il faut passer par un régulateur et un onduleur ; mais comment injecter sa production dans la maison ? J’ai cru comprendre qu’il y a un problème qui se pose lors de coupures EDF pour la maintenances du réseau ; il ne faudrait pas que notre "jus" les "arrosent" !!! Que faut-il faire pour protéger nos chers techniciens de maintenance tout en profitant de la production "gratuite" de notre éolienne ?

Merci d’avance pour votre réponse

Quentin



DOSSIER PRODUIRE SON ÉLECTRICITÉ PROPRE / introduction
17 juin 2012 - 00h20 - Posté par jenailles

Ce site démarrait bien mais toutes ces discutions stériles pour promouvoir le 12V m’épuise. Que les adeptes du 12V suivent un ou deux ans de cours du soir en électricité ils auront ensuite assez de bagages techniques pour intervenir sans raconter de clownerie et je mets le L et le W pour rester poli.





Grande Fête du livre de Noir et Rouge samedi 22 juin 2019-
lundi 17 - 09h52
de : frank
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 - 09h29
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Garde à vue de Gaël prolongée, Mobilisation lundi 17 juin 12h30
lundi 17 - 09h27
ADRESSE À TOUS CEUX QUI NE VEULENT PAS GÉRER LES NUISANCES MAIS LES SUPPRIMER
lundi 17 - 09h25
de : Ernest London
L’ESCROQUERIE DU REVENU UNIVERSEL D’ACTIVITÉ DE MACRON
dimanche 16 - 16h35
de : JO
1 commentaire
ACTE 31 Gilets Jaunes de Toulouse : les brutes de macron dans ses oeuvres !
dimanche 16 - 15h51
de : JO
Européennes : de la montée de l’extrême-droite à une autre perspective
dimanche 16 - 13h18
de : Eve76
Alternative Nouvelle au Capitalisme (?)
dimanche 16 - 09h47
de : Jean Roussie
Taha Bouhafs : « Je ne suis pas plus militant qu’un journaliste du “Point” ou de BFM TV »
samedi 15 - 23h51
de : reporterre
CONGRÈS DE FONDATION DE L’UNION COMMUNISTE LIBERTAIRE (UCL) : DÉCLARATION FINALE
samedi 15 - 19h29
de : jean 1
NON à l’amalgame honteux du régime israélien avec l’Antisémitisme !
samedi 15 - 10h22
de : JO
École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent
samedi 15 - 07h50
CE CAUCHEMAR QUI N’EN FINIT PAS - Comment le néolibéralisme défait la démocratie
vendredi 14 - 19h24
de : Ernest London
GILETS JAUNES : PAUSE AVANT LA REPRISE ?
vendredi 14 - 18h23
de : Raymond H
Macron et Castaner visés par une plainte à la Cour pénale internationale pour « crime contre l’humanité »
vendredi 14 - 17h41
de : JO
Interview de Maître Sophia Albert Salmeron après s’être rendue à la C.P.I à La Haye (vidéo)
vendredi 14 - 17h32
de : nazairien
Entre Pôle emploi et Françafrique, le gagne-pain de Benalla après l’Élysée
vendredi 14 - 15h20
de : JO
SOUTIEN AUX POSTIER-ES DU 92 EN GREVE / RDV LUNDI MATIN
vendredi 14 - 11h03
Les "cons" , ça ose tout : la cheffe de l’IGPN « réfute totalement le terme de violences policières
jeudi 13 - 22h43
de : nazairien
4 commentaires
La Grande-Bretagne livrera Julian Assange aux Etats-Unis
jeudi 13 - 17h03
de : JO
1 commentaire
« Ensemble on nous opprime, les femmes, ensemble révoltons-nous ! »
jeudi 13 - 11h51
de : jean 1
Le gong vient de sonné en Chine : l’hégémonie nord-américaine, c’est bien fini !
jeudi 13 - 10h33
de : JO
6 commentaires
L’union fait la force : La Coordination des Groupes Anarchistes (CGA) se dissout pour contribuer à la création de l’UCL
jeudi 13 - 10h31
de : jean 1
1 commentaire
Fête de soutien aux postier-e-s du 92 en grève
jeudi 13 - 09h33
1 commentaire
Votez Info’Com-CGT ! Élection du comité social et économique UES L’Équipe 1er tour, 17 au 21 juin 2019 (video)
mercredi 12 - 20h30
de : Info’Com-CGT
Trou de la Sécu : merci Macron !
mercredi 12 - 07h40
4 commentaires
A Genève, macron nous fait le coup du "nouveau capitalisme" sans doute à la sauce sarkozy
mardi 11 - 19h13
de : nazairien
7 commentaires
LUNDI DE PENTECÔTE : une arnaque de plus !
mardi 11 - 15h47
de : JO
Le grand remplacement ?
lundi 10 - 20h24
de : Claude JANVIER
5 commentaires
MONTPELLIER : ACTE XXX, L’ART ET LES GILETS JAUNES
lundi 10 - 17h52
de : jean 1
1 commentaire
A Montpellier, meme avec sa violence, la "flicaille" , n’est plus aussi fringante et perd rapidement pied (vidéo)
lundi 10 - 17h20
de : nazairien
1 commentaire
L’Armée Arabe Syrienne, réplique face aux terroristes du Front Al-Nosra, armé et financé par la France (vidéos)
lundi 10 - 16h36
de : nazairien
50 Printemps - C’est l’heure de l’mettre !
lundi 10 - 16h26
de : Hdm
Quand les renseignements convoquent les journalistes
lundi 10 - 15h38
de : JO
Le Peuple "Gilet Jaune" en Seine Saint Denis, meme avec leurs "lacrymos" , les CRS décrochent (vidéo)
lundi 10 - 15h01
de : nazairien
3 commentaires
Entre "çà" de domination et "surmoi" d’interdiction
lundi 10 - 10h14
de : Christian DELARUE
2 commentaires
L’ambigu Monsieur Jadot
dimanche 9 - 22h49
de : frustration
Barcelone. Le dérapage de Ada Colau face à la manoeuvre de Valls...
dimanche 9 - 14h53
de : Antoine (Montpellier)
1 commentaire
Je suis tombé par terre c’est la faute à Voltaire, misère est mon trousseau c’est la faute à Rousseau ?
dimanche 9 - 11h10
de : JO
Ces Gilets Jaunes plein de bon sens ! L’Histoire rendra Hommage à leurs sacrifices ! (video)
samedi 8 - 20h52
de : JO
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Tous les hommes sont des intellectuels, mais tous les hommes ne remplissent pas dans la société la fonction d’intellectuel. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite