Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
de : Didier HASSOUX
samedi 4 juin 2005 - 13h40 - Signaler aux modérateurs
23 commentaires
JPEG - 30.4 ko

De nombreux socialistes veulent faire payer au mouvement "alter" son soutien au non.

de Didier HASSOUX

Laisser siffler "le serpent" ou l’étrangler ? Au PS, la tentation existe de faire la peau du "serpent" Attac. L’organisation altermondialiste, qui réunit ce samedi son conseil d’administration, a fait campagne sans retenue en faveur du non. Nombre de dirigeants socialistes pro-oui lui en font reproche. A commencer par François Hollande qui, soixante-douze heures avant le référendum, regrettait : "Nous sommes les pourvoyeurs du serpent." Allusion aux élus PS qui, membres d’Attac, lui fournissent subsides et moyens divers pour ses réunions publiques. Une aide qui a aidé le "serpent" à grossir.

"Calme-toi !" Lorsque, le matin du scrutin, Jack Lang croise Bernard Cassen, président d’honneur d’Attac, sur le plateau d’une télé étrangère, le socialiste snobe ostensiblement l’altermondialiste, le salue à peine et finit par lui lâcher : "Tu es en train de tuer l’Europe !" Cassen réplique : "Calme-toi ! Un jour tu auras peut-être besoin de nous !" Harlem Désir, député européen PS, a choisi de rompre avec l’association le 30 mai via le Nouvel Observateur : "J’ai été de tous les combats altermondialistes. Et je me sens trahi [...]. Une organisation d’éducation populaire pluraliste et rassembleuse est devenue un parti d’extrême gauche de plus."

Harlem Désir quitte Attac sans jamais en avoir été membre à titre individuel. Et il fait des émules : Jean-Louis Bianco, député des Alpes-de-Haute-Provence, assure être sur la même ligne. Pierre Cohen (Haute-Garonne) n’a pas renouvelé sa cotisation, il y a un an tout juste. Attac avait déjà, selon lui, « franchi la ligne jaune » qui sépare les associations des partis. Quelques altermondialistes avaient manifesté leur intention de se présenter aux européennes de juin 2004. Pour Kader Arif, secrétaire national du PS chargé de la mondialisation, la campagne référendaire n’a fait qu’accentuer cette « dérive ». A l’en croire, les « alters » auraient fait des socialistes « des ennemis de classe ». Ce proche de Hollande recommande à l’association « une clarification idéologique, sinon... ». Sinon, rappelle Arif, « un tiers des 30 000 adhérents d’Attac sont des socialistes. Ils ne peuvent appartenir à deux partis à la fois ». Une comptabilité que Bernard Cassen juge « grotesque ».

Manne publique. Plus personne ne plaisante lorsqu’il s’agit d’argent. Attac dépend des cotisations de ses militants, mais fait appel à la manne publique pour organiser ses manifestations. Ce fut le cas lors du Forum social européen organisé à Saint-Denis à l’automne 2003. Le gouvernement Raffarin avait alors alloué 500 000 euros. Sur le terrain, l’association sollicite les collectivités locales. La région Paca, dirigée par la gauche, a ainsi octroyé, trois ans de suite, 30 000 euros pour l’université d’été de l’association. Elle a trouvé sur place un soutien indéfectible en la personne du président de région, Michel Vauzelle (PS), un fabiusien qui se souvient de « la période d’engouement où les députés socialistes s’arrachaient les billets pour Porto Alegre ».

Cette année, Attac délocalise son rendez-vous estival à... Poitiers. Ses dirigeants ont demandé, il y a un mois, une allocation de 22 000 euros au conseil régional de Poitou-Charentes, dirigé par Ségolène Royal, ardente militante pro-oui lors du référendum. Cette demande de subvention est en cours d’instruction. Mais, selon un membre de l’exécutif régional, « depuis le 29 mai, ça coince ». Ça coince d’autant plus que la direction du PS soupçonne certaines collectivités locales dirigées par des élus socialistes pro-non de nourrir « le serpent ».

Au moins Attac et le PS conservent-ils une chose en commun : d’ici à décembre, l’un comme l’autre devront préciser leurs orientations et désigner leurs équipes dirigeantes. Au vu des tiraillements internes respectifs, cela ne sera pas plus facile à Attac qu’au PS.

http://www.liberation.fr/page.php?A...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 14h33

Et bien desormais, nous savons ou nous devons adherer : apres tous ceux qui avaient pris leurs carte au PS apres le 21 avril savent maintenant ou est la Gauche !!!

Et ATTAC peut se transformer en parti politique, sans complexe : il y a un boulevard a Gauche !!



> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 15h14 - Posté par

Oui ..et il est extrêment triste de constater qu’une organisation politique qui -peu ou prou- aura porté bien des espérances et des réalisations (Jen’oublie pas les 35 heures, même si elles furent le fruit aussi de nombreuses luttes) en vient aujourd’hui à sombrer dans un repli sectaire et haineux, complètement à côté de ses pompes, complètement autiste, n’écoutant pas le message que le peuple humaniste (je préfère ce terme à l’expression "de gauche" tellement galvaudée et qui par conséquent ne convient plus à certains d’entre nous, je le sais pour l’avoir écouté mouâ)...
Mais l’essentiel est-il là ?
L’essentiel et l’urgent (sans précipitation toutefois) n’est-il pas dans LE RASSEMBLEMENT de TOUTES LES FOCES HUMANISTES DU NON ET D’UN PROGRAMME ?
S’il vous plait j’entends trop autour de moi cette supplique -que je fais mienne- :
"MAINTENANT METTEZ-VOUS d’ACCORD ..ELABOREZ UN PROGRAMME COMMUN (je cite)"
Alors vite vite (mais encore une fois sans précipitation) élaborons TOUS ENSEMBLE un Programme qui réponde aux aspirations de notre peuple, à cette France-d’en-bas dont je suis et qui n’en peut plus des salaires de misère, des retraites de crève la faim, des gosses qui ne trouvent pas d’emploi dignes de ce nom, des conditions de travail et de la Sécurité qui se dégrade faute de moyens, du droit à se soigner qui devient une marchandise et bientôt du droit à se cultiver, à apprendre (mais moult étudiants et leurs parents savent que c’est déjà), de nos quartiers ghétosisés et des problèmes que les voyous et autres sauvageons y posent (S’il vous plait cessons aussi de diaboliser les électeurs du f.n qui sont loin d’être tous des xénophobes et votent ainsi tout simplement parce qu’ils en ont assez des comportements délictueux de gens qui empoisonnent leur vie.CA AUSSI PAR PITIE SAISISSONS-NOUS EN au lieu de tomber dans un angélisme débile et une fraternophilie criminelle !)
Vite vite organisons-nous car je sens venir une dissolution à l’automne prochain et nous serions alors des criminels d’aller à l’élection en ordre dispersé (je pense entre autre à la L.C.R et à mon Parti le P.C.F et aux verts et aux socialistes du NON et à tous "les gens de bon vouloir" (dixit Maurice Clavel en ...1970 !)
Vite vite ....TOUS ENSEMBLE qui n’est pas qu’un slogan creux !
*Pimpampoum*
jeanpoete@hotmail.com


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 15h37 - Posté par

La bourgeoisie (UMP, "Oui-socialiste" et autres) se venge...

Elle a peur et fulmine en même temps :

Sarkhozy-le-Petit, du haut de son arrogance pathétique,
en place pour mater les grèves et révoltes à venir,
et
les Bobos-socialistes-gauche-caviar à la chassse aux sorcières.

Il ne faut pas leur laisser le temps de (trop) se ressaisir.

DISSOLUTION de l’ASSEMBLEE NATIONALE
et A GAUCHE ,TOUTE !

Eric


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 15h53 - Posté par

Oui bien sûr, c’est comme ça qu’on va construire, en se tirant dessus à boulets rouges...
On ne pourrait pas sortir des vieilles lunes, non ? les "bourgeois", la "bourgeoisie", dirigeant le PS, ... et les "prolétaires" dirigeant Attac et le Non de gauche, c’est ça ? Vous rigolez ou quoi ? Cassen, Nikonoff, et Cie, ils sont quoi ? C’est quoi être "bourgeois" pour vous ?


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 17h31 - Posté par

Être bourgeois en politique, c’est prendre une position politique de
droite. Ce terme au XIXe siècle désignait non pas les gens aisés, mais
les possesseurs qui tiraient profit du capitalisme. En gros c’est ce
qu’on pourrait aujourd’hui opposer à « populaire ».
Cassen, Nikonoff, sociologiquement parlant ne sont pas des bourgeois
(dans aucun des sens du terme). Ils sont des intellectuels. On peut
ajouter dans les bios : « issu de la petite, moyenne, grande
bourgeoisie, ou des classes populaires etc.). Bien sûr on est pas ici
dans les sciences exactes, en allemand ce mot vaut aussi pour
« citoyen » par exemple. On est dans le vernaculaire, c’est le contexte
qui donne sens.
Par Contre ton « Cie » je dirai que c’est un diminutif.
En forme ?

Helge


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 18h35 - Posté par

jolie leçon. Mais alors on ne peut pas réellement taxer tous les socialistes, quand bien même ils soutenaient le Oui, de "bourgeois"... Ce sont tout de même aussi les mêmes qui ont défendu le RMI, qui ont mis en place la CMU (demandez à ceux qui en bénéficient s’ils trouvent que c’est une "mesurette" comme on me l’a dit ici), les 35 heures, les emplois-jeunes... on ne peut pas dire : "voilà autant de mesures indiscutablement en faveur de la bourgeoisie".


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 15h44

Ils me font rire ces pauvres socialos !
Tellement aux abois qu’ils racontent n’importe quelle connerie pour tenter de trouver un responsable à la grosse baffe qu’ils ont reçu !
Alors selon eux, ATTAC a trahi ?
Pour moi, se sont plutôt les socialo les traîtres. Et je ne pense pas me tromper de beaucoup en affirmant que tous ceux qui sont de gauche partagent mon opinion.



> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 16h22 - Posté par

LE PS veut donner des leçons ? Qu’il fasse bien gaffe, car des gens qui ne renouvelleront plus leur adhésions, il n’y en aura pas qu’à Attac. Il pourrait bien y en avoir aussi chez les gros cons du OUI socialistes qui vraiment, s’enfoncent dans la non-compréhension du vent de révolte qui a soufflé le 29 mai contre TOUTES LES ELITES IMBECILES.


pauvre ps et verdatre ouistes
4 juin 2005 - 16h27 - Posté par

pauvres ps et verdatres ouistes qui étaient prés a nous faire voter oui à la pire des saloperies libérales depuis l’agcs

Quand au traité de nice il serait utile de rappeller aux ouistes que c’est toute la " sociale démocratie " verdatres inclus et la droite européene de l’époque qui l’ont signés et sans broncher ni beaucoup geuler contre et que celle ci est en application jusqu’en 2009 et que celui ci aurait continué avec le Tce pour le constitutionaliser

merci les taches ouistes et les " sociaux démocrate " de ce que vous nous avait légués a nous et aux générations futures


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 16h34

Ne dites plus Parti Socialiste, mais :

Parti Social-Traitre !

Plus jamais une seule de nos voix ne doit se reporter sur aucune des personnes ayant appelé à voter oui !

Qu’il s’agisse du social-traitre Jospin, mais aussi de Hollande, Jack Lang, Delanoë, Guiguou, Martine Aubry, DSK etc. Faisons en sorte que ces sociaux-traitres ne puissent plus jamais être élus où que ce soit !



> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 17h26 - Posté par

ATTAC n’a pas vocation à devenir un parti, ça serait même une connerie : il y a des verts, des membres, du ps, etc. qui sont à ATTAC...

C’est presque certain que personne à gauche ne se sente représenté par Hollande.
Sortons Aubry du lot que certains veulent mettre à la décharge : les 35h, etc, on ne peut quand même pas cracher sur tout au PS.

On ne peut pas non plus accepter un discours qui consisterait à dire : arretez le ps, ce sont tous des traitres, etc alors que l’on ne propose rien en face (pour le moment en tout cas). Alors qu’on sait, aussi, que le PS reste le premier parti "de gauche" (malgré tous les reproches que l’on peut faire à une politique qui ne comporte que de trop rares mesures "de gauche").

A la limite, puisque ce parti (mais c’est valable aussi pour les verts), puisque ce parti représente "le plus grand parti de gauche", et qu’un congrès est organisé en automne d’après ce qu’il se dit, il faudrait envisager d’y adhérer massivement pour remettre une ligne politique "de gauche".

Mais ce n’est pas en tenant le discours "socialistes traitres" que l’on avancera à grand chose. On perd notre temps à ce genre de conneries alors qu’on pourrait élaborer des nouvelles propositions pour la gauche...


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 17h52 - Posté par

On ne peut pas dire que le PS est toujours le plus grand parti de
gauche. D’abord parce que l’idée de gauche vient d’évoluer et plaçant
le libéralisme comme objet central, que le PS est toujours dans sa
direction pro libéral, que le PS est aujourd’hui incohérent, en
divorce, et qu’il ne comptabilise pas les voix de gauche.

Il ne faut pas tirer sur les socialistes, la majorité d’entre eux on
voté à gauche, contre les chefs de leur parti. Il faut saluer leur
courage, leur engagement dans les collectifs pour le non. Il faut
qu’il y soient encore plus nombreux.

Beaucoup qui ont voté « OUI » par défaut, peuvent maintenant rejoindre
le combat pour une autre Europe, puisqu’elle n’est pas enfermée dans
cette catastrophe néo-libérale qu’aurait été le la Constitution. Les
responsabilités restent identifiables.

Cela est valable pour les Verts. Pas un mot ici ? Vous savez la
politique qu’ils mènent en Allemagne avec le PS ?

Helge


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 18h12 - Posté par

Que les Oui et les Non de gauche dialoguent pour construire un nouveau projet c’est indispensable, mais je le sens mal, vu les attitudes assez violentes et de rejet, ici pour les "Oui" et ailleurs pour les "Non"...
Sinon, critiquer le PS parce qu’il accepte un système libéral qu’il souhaite seulement mieux réguler, pourquoi pas, mais que proposez-vous à la place ? Il me semblait que ce qui est à l’origine d’Attac, c’est-à-dire la taxte Tobin, repose par définition sur le système libéral, même si justement c’est du libéralisme régulé (je crois même que c’est pour cette raison que Lutte Ouvrière est contre). Quelle est cette alternative complète au libéralisme ?


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
5 juin 2005 - 00h50 - Posté par

Le problème est qu’au pouvoir (on le voit en Allemagne en ce moment), les socialistes développent une politique libérale dure. Dire plutôt cela que rien est un mauvais argument. C’est ce qu’on appelle la doxa. Il y a autant de propositions chez les communistes, qu’à la LCR que dans les expertises d’ATTAC. Même sans programme, on est en droit d’exiger des politiques que nous avons élus une politique qui nous convienne.

La question n’est pas d’avoir un "programme", mais des objectifs politiques. Ce sont les élus politiques qui commandent la machine d’état et l’intendance. Les politiques n’ont pas à être des techniciens.

La Taxe Tobin, c’est une idée géniale. D’abord parce taxer les transactions financières serait juste et logique. Ensuite, parce que cette chose comme tu dis d’optique libérale est suffisante pour remettre en cause le libéralisme. Tu remarqueras que si tout le monde trouve cela très bien et peu révolutionnaire, aucune politique libérale ne l’a mise à son programme.

Helge


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
5 juin 2005 - 01h39 - Posté par

On ne peut plus associer le PS à des gens comme Lang ,Stauss Kahn,Jospin ,Hollande,Royal, Kouchner,Guigou ,etc...Le vrai PS,c’est pas çà et ils le savent bien.Ils peuvent s’appeler UMP par exemple...J’ose esperer qu’il existe encore des purs,des sincères.
Des gens qui me semblaient sincères dernièrement,je les ai lus ou entendus trop rarement d’ailleurs :ils ont pour noms:Cassen ,Nikonoff,Chouart ,Lordon ,Jennar,Buffet,Filoche,Langlois, Hosseraie, Besancenot eh oui, et bien d’autres(je suis désolée pour ceux que j’oublie) .Ce sont des personnes comme çà qu’on aimerait avoir à choisir ...parce que franchement le choix n’est pas folichon pour une election actuellement..........


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 18h04 - Posté par

il faudrait envisager d’y adhérer massivement pour remettre une ligne politique "de gauche".

SAUF QU’IL FAUT SIX MOIS D’ADHESION POUR POUVOIR VOTER. ILS ONT BIEN CALCULE LA DATE POUR CE CONGRES PARCE QU’EN FAITE IL FALLAIT ADHERER AVANT LE 18 MAI.


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 17h41

Les socialistes sont a cote de leurs pompes.
Ils trahissent leur ideal historique !
JJS



Parti socialiste pas de pardon pour les saloperies libérales de ce parti
4 juin 2005 - 19h06 - Posté par

Pas de quartier pour le parti " socialiste " qui a signé le traité de nice si décrié maintenant par les " socialistes" ouistes alors qu’ils apposérent comme leurs amis " sociaux démocrates " européens leur signature dessus

Pas de quartier pour Jospin le " socialiste " qui a signé aux cotés de chirac , blair , berlusconni , aznar , shroeder , prodi a barcelone les accords de l’agcs

Pas de quartier pour Lamy toujours parait - il toujours " socialiste bombardé saigneur de l’omc

Pas de quartier pour un parti qui a laissé faire pour vilvoorde , danone , lu , et cellatex


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 20h01

le ps est definitivement mort, c’est un parti qui ne se situe plus a gauche, et moi militant communiste de la première heure, je ne voterais plus jamais pour un PS aussi libéral, je demande a ce que toutes les alliances PS-PC sautent immédiatement, et nous verrons bient alors que les deputés ps perdront plus d’un tiers de leur menbre.
le ps c’est pire que l’UMP.

ange



> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 21h19

que certains s’étonnent encore des "trahisons" du PS : cela me laisse songeur,
après tant et tant d’expériences vécues par la génération "Mitterand" : comment peut-on être encore assez naîf pour croire au social-libéralisme.

c’est les peuples qui bougent et qui feront bouger les choses.

j’ai voté NON malgré les crachats et les injures de "l’élite" (sic),

que la Direction du PS crache sur son électorat c’est son affaire : que l’électeur en tire les conséquences ! nous sommes majeurs et n’avons pas besoin de "guide" ou de "sauveur suprème"
Quand aux 35 h : elles n’ont servies qu’à renforcer l’exploitation, la droite revient et remporte la mise,
comme en 1982 pour les "nationalisations" qui n’ont servis qu’à re-structurer le capital des banques sans que les "banquiers" déboursent un sou ! après la droite revient et rafle la mise.

Est-ce un hasard ou une "complicité" objective entre la droite et la social-démocratie ?

pour moi la réponse est claire et historique : n’oublions pas Pétain, la Guerre d’Algérie et d’autres "babioles"...ils sont comme "çà"...depuis le Congrès de Tours !!

arlequin



> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
4 juin 2005 - 22h53 - Posté par

Ce sont encore ces enfoirés du PS qui sont à l’origine de la déstructuration de l’Etat avec la DECENTRALISATION, mesure imbécile s’il en est.


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
6 juin 2005 - 10h40 - Posté par

la décentralisation est une bonne chose. elle permet d’établir une politique de proximité qui répond mieux aux attentes... enfin qui aurait du répondre mieux. Le problème c’est que l’état donne de plus en plus de compétences aux régions sans les moyens financiers qui vont avec. quand ces compétences sont entre autres de prendre en charge l’éducation publique, les formations professionnelles et les infrastructures de transports ça devient grave. manquerait plus qu’on donne aussi aux régions la gestion de la santé encore une fois sans le budget qui va avec et ça serait la totale.


> Parti socialiste : pas de pardon pour la "trahison" d’Attac
6 juin 2005 - 15h13 - Posté par

Tu vas voir qu’il vont oser !!!!





Bure Expulsion en cours
jeudi 22 - 07h58
de : Jean-Yves Peillard
1 commentaire
Intégrisme religieux, laïcité , émancipation, marxisme (tmi)
mercredi 21 - 23h56
de : Christian DELARUE
LA DETTE ET LE DEMANTELEMENT DE LA SNCF… CERTAINS ESPERENT SE REGALER !
mercredi 21 - 20h29
de : Nemo3637
A Lacq, l’industrie pollue gratuitement et impunément grâce à des élus locaux anti-écologie
mercredi 21 - 19h29
de : jean 1
VENEZUELA : création d’une criptomonnaie basée sur les ressouces naturelles du pays !
mercredi 21 - 18h05
de : JO
Israël : Benyamin Nétanyahou fragilisé par un nouveau scandale
mercredi 21 - 13h35
de : Cyrille Louis
LA QUESTION KURDE
mardi 20 - 20h26
de : Ernest London
OR GRIS
mardi 20 - 19h23
de : MARTINE LOZANO
Confirmation de la crétinisation du monde
mardi 20 - 19h19
de : PMO viaJYP
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 - 11h12
de : Gaël De Santis via FR
Ses Camarades qui ont été fusillés le 21 février 1944 au Mont Valérian (video)
mardi 20 - 10h37
de : Bernadette Leydier
Les fréquentations antisémites de la droite israélienne
mardi 20 - 10h02
de : CAPJPO-EuroPalestine
Comment 200 000 représentants du personnel vont perdre leur statut de salariés protégés
mardi 20 - 08h31
DE L’ESCLAVAGE : PLAIDOYER POUR JOHN BROWN
lundi 19 - 16h54
de : Ernest London
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 - 15h16
de : Marco Cesario via FR
1 commentaire
Forfaiture sur le forfait-jour
lundi 19 - 11h55
de : Ugict-CGT
LA SNCF A CRÉÉ DES CENTAINES DE FILIALES POUR MIEUX PRÉPARER LE DÉMANTÈLEMENT DU TRANSPORT FERROVIAIRE
lundi 19 - 10h57
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Le 22 mars 2018 : le retour des cheminots à Paris
lundi 19 - 10h48
de : CGT des Cheminots de Saint-Denis
FORD S’ACHARNE… CONTRE NOUS MAIS PAS POUR L’USINE !!!
lundi 19 - 10h44
de : CGT FORD
VENEZUELA : 55% de la population approuve une réélection de Maduro !
dimanche 18 - 21h13
de : JO
Jann Halexander rend hommage à la chanteuse canadienne Pauline Julien le 9 mars
dimanche 18 - 19h19
VENEZUELA : la Colombie recrute des mercenaires Vénézueliens
dimanche 18 - 16h25
de : JO
LA JOIE ARMÉE
dimanche 18 - 15h12
de : Ernest London
À Naples, rencontre avec Potere al Popolo (vidéo)
dimanche 18 - 12h29
de : Jean-Luc Mélenchon via RF
Augmenter la pression contre le licenciement de Gaël Quirante
dimanche 18 - 11h26
de : olivier
Mirages 2000, chars Leclerc, canons Caesar : la France et ses entreprises, fournisseurs officiels de la guerre au Yémen
dimanche 18 - 03h37
de : stef131
El votán Zapata
samedi 17 - 16h36
de : Georges Lapierre
Après NDDL : des ZAD partout ?
samedi 17 - 13h59
de : JO
Rennes : Deux enseignantes convoquées au rectorat pour avoir organisé une sortie scolaire à La Maison de la Grève
samedi 17 - 11h44
1 commentaire
TROIS OPTIONS POUR L’EUROPE !
vendredi 16 - 23h05
de : LE BRIS RENE
LE VRAI SCANDALE DES GAZ DE SCHISTE
vendredi 16 - 19h12
de : Ernest London
LE ROI NE MARCHE PLUS IL VOLE....
vendredi 16 - 18h56
de : Mickael Wamen
3 commentaires
Ivry, Vendredi 16 février dès 19h jusqu’à 23h Nuit de la liberté : Free Salah Hamouri
vendredi 16 - 17h50
de : Roberto Ferrario
Potere al Popolo, ou l’optimisme de la volonté
vendredi 16 - 14h48
de : Marco Cesario via FR
Pouvoir d’achat : les Français déçus par Macron
vendredi 16 - 14h42
de : Grégoire Normand
3 commentaires
Samedi 24, une grande manifestation en solidarité avec nos amis Kurdes à Paris
vendredi 16 - 14h35
Solidarité avec la ville d’Afrin et les territoires kurdes du nord de la Syrie (video)
vendredi 16 - 11h56
de : Roberto Ferrario
Départ de la mutuelle uMen : tout ça pour ça ?
vendredi 16 - 10h44
de : Tagazog
UN RAZ-DE-MAREE DE LA MISERE : selon le Secours Populaire
vendredi 16 - 10h40
de : JO
Amazon veut équiper ses salariés de bracelets électroniques
vendredi 16 - 10h27

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Si les gens de cette nation comprenaient notre système bancaire et monétaire, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin. Henry Ford Sr
LE JOURNAL DU MEDIA à 20H
Facebook Twitter Google+
Info Com-CGT.jpg

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Italie. Ils veulent redonner le pouvoir au peuple
mardi 20 février
de Gaël De Santis via FR
Communistes, écologistes et militants des centres sociaux autogérés partent ensemble aux élections législatives italiennes du 4 mars . La gauche qui ne s’est pas rendue aux sirènes néolibérales reprend espoir en Italie. Et si elle retrouvait le chemin du Parlement  ? Depuis le mauvais score des communistes, en 2008, elle n’est en effet plus représentée dans les institutions nationales. Cette année, le monde militant antilibéral a retrouvé le chemin de l’unité, sous (...)
Lire la suite
Potere al Popolo : la nouvelle gauche en Italie qui renaît des cendres de Gramsci
lundi 19 février
de Marco Cesario via FR
1 commentaire
Les élections législatives approchent en Italie et dans un pays ravagé par une extrême droite toujours plus agressive et rampante qui prend comme cible les migrants et toute sorte de minorité ethnique ou religieuse, une nouvelle force politique voit le jour : Potere al Popolo ! (Pouvoir au peuple, en français) un mouvement de jeunes, ouvriers, précaires, étudiants, militants, résistants. “Nous sommes les sans emploi - lit-on dans le programme - nous sommes les (...)
Lire la suite
Italie. Elections du 4 mars 2018. Et programme du mouvement Potere al Popolo
lundi 12 février
de Jean-marc B via RF
Nous présentons, ci-après, une version française intégrale et annotée du programme de Potere al popolo[1] pour les élections législatives nationales italiennes du 4 mars 2018 (renouvellement des 630 membres de la Chambre des députés et des 315 membres du Sénat)[2]. Elles se dérouleront selon la nouvelle loi électorale adoptée en novembre 2017. C’est un système alambiqué, difficile à saisir dans son fonctionnement (à quel candidat sont finalement attribuées les voix exprimées ?[3]) et (...)
Lire la suite
Potere Al Popolo
vendredi 9 février
de Mathieu Dargel via RF
Point culminant d’une initiative lancée cette automne, la première Assemblée Nationale de la liste « Potere al Popolo » s’est tenue à Rome le dimanche 17 décembre. Plus de 1000 personnes issues de collectifs militants, centres sociaux, associations, mouvements écologiques, syndicats et partis politiques, se sont réunies pour adopter le principe d’une liste unique de la gauche antilibérale et anticapitaliste aux prochaines élections législatives du printemps 2018, après (...)
Lire la suite
Italie, POTERE AL POPOLO : Manifeste pour une liste populaire aux prochaines élections.
mercredi 7 février
de via Roberto Ferrario
1 commentaire
Nous avons trop attendu…. Maintenant nous nous portons candidats ! Nous sommes les jeunes qui travaillons au noir, les précaires à 800 euros par mois et qui en ont besoin, qui souvent émigrent pour trouver mieux. Nous sommes les travailleu(r)ses soumis chaque jour et des chantages plus lourds et offensants pour notre dignité. Nous chômeuses, en chômage partiel ou en pré-retraite. Nous sommes les retraités qui vivent de peu, même s’ils ont peiné toute leur vie et qui maintenant (...)
Lire la suite
Sognavamo cavalli selvaggi
jeudi 1er février
de Luca Visentini via RF
Il est enfin sorti en version papier comme e-Book. https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... https://www.amazon.it/Sognavamo-cav... Ce sont cent contes courts ou très courts qui, dans l’ensemble, reconstruisent, en une seule affaire, la Milan de 1968 à 1977 d’un garçon de la nouvelle gauche. Un compagnon de base, pas un dirigeant, ni un repenti. On ne parle pas d’analyses politiques ou de querelles idéologiques, mais d’amour, d’amitiés, de famille, de luttes (...)
Lire la suite
PROCÈS DES 7 DE GOODYEAR : LA COUR DE CASSATION CASSE LES SALARIÉS
jeudi 25 janvier
de Info’Com-CGT
1 commentaire
Le syndicat Info’Com-CGT est scandalisé par la décision de la Cour de Cassation d’Amiens : elle vient de confirmer le verdict de la Cour d’appel condamnant 7 salariés de Goodyear à des mois de prison avec sursis (pour certains 24 mois), 5 ans de mise à l’épreuve et l’inscription au casier judiciaire B2 ! Cette décision est hallucinante étant donné que la position du procureur était de valider notre recours et ...d’appuyer la démarche de casser le (...)
Lire la suite