Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
197233916 IP
223147742 pages
(depuis le 10/02/2002)
140 connectés

Fañch Ar Ruz

Placide
Señal en Vivo
VIDEO

RADIO

radio campusradio montreal
RADIO TETARD

The Run
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pierre Gosnat : les obsèques, se dérouleront samedi 31 janvier
jeudi 29 janvier
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Décès de Pierre Gosnat le 25 Janvier 2015 Pierre Gosnat, maire PCF d’Ivry-sur-Seine et président de la Communauté d’agglomération Seine Amont, est décédé dans la nuit du 24 au 25 janvier à l’âge de 66 ans. Atteint d’un cancer qu’il avait annoncé dès la fin 2013, l’ancien député avait réduit son activité politique depuis le mois d’octobre afin de lutter contre la maladie. Pierre Gosnat, fils de Georges Gosnat, ancien sous-secrétaire d’Etat à (...)
Lire la suite, commenter l'article...

MOI, JE NE MANGE PAS N’IMPORTE QUOI
de : Condorelli - Segurini
lundi 8 août 2005 - 04h09 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
GIF - 30.5 ko

Régimes comparés : lequel fait le moins mal à la nature ? Une recherche fait passer les végétariens bio et les végétaliens mais fait redoubler les autres italiens.

de Daniela Condorelli et Paola Segurini traduit de l’italien par karl&rosa

Il y a une empreinte sur la Terre, laissée par chacun de nous. Une zone de terrain autrefois fertile qui ne le sera plus jamais. Exploité pour nous permettre de maintenir notre niveau de vie. Notre empreinte est grande : 30 fois plus que celle d’un Indien. Et elle pèse plus que jamais sur l’écosystème. Mais il y a une bonne nouvelle : nous pouvons la réduire en faveur de cet Indien et de nos enfants. L’empreinte écologique, c’est notre impact sur la nature, et tout ce que nous consommons en excès ne revient plus en arrière. Selon le Living PLanet Report du Wwf, nous exploitons aujourd’hui 20% de ressources en trop par rapport à la capacité biologique de la Terre.

Que faire ? Regarder ce que nous mettons dans nos assiettes. C’est le thème d’une étude toute italienne, pas encore publiée, sur l’impact environnemental des différents régimes. Mais aussi de congrès internationaux sur le sort de la planète. Comme la Conférence Annuelle de l’International Grains Council qui vient à peine de se terminer à Londres ( www.igc.org.uk ). "Dans les 45 ans à venir, le monde aura besoin du triple de la quantité actuelle de viande, de lait et d’œufs et notre industrie sera dominée par la demande de ressources pour donner à manger aux animaux" a déclaré Roger Gilbert, secrétaire général de l’International Feed Industry. Plus de richesse signifie, en effet, plus de viande à table : pour chaque point de pourcentage gagné dans le revenu annuel d’une famille, la dépense en protéines animales augmente de 2%. Plus de viande, autrement dit plus de besoins en céréales pour nourrir les animaux. Lors de la réunion londonienne, il a été prévu que la production de fourrage australien allait augmenter de 50% d’ici 2020. Et plus de fourrage signifie moins de nourriture et moins d’eau pour l’homme.

C’est l’habituelle World Water Week qui se préoccupera de l’eau, à Stockholm, à partir du 21 août ( www.worldwaterweek.org ). On dira et redira, entre autres, que durant les 20 ans à venir la population mondiale dépassera les 7 milliards et que les réserves d’eau par personne diminueront d’un tiers. Mais aussi que 70% de l’eau est utilisée pour abreuver les vaches et arroser les pâturages (saviez-vous qu’un bovin boit 200 litres d’eau par jour ? Donc, pour produire cinq misérables kilos de viande, il faut autant d’eau qu’en consomme une famille moyenne en un an).

Le Programme en faveur de l’environnement et d’un développement soutenable accepté par l’Ue place au premier plan "la modification du comportement individuel". Manger moins de viande est utile, certes, mais ne suffit pas. Deux chercheurs, le chimiste environnemental Massimo Tettamanti et la biologiste Rafaella Ravasso, ont comparé différents types de régimes, en tenant compte du niveau de dommages qu’ils créent à la santé humaine, à la qualité des écosystèmes et aux ressources. Catégories en lice : l’Italien moyen, omnivore et insouciant de l’équilibre alimentaire ; celui qui mange de la viande, du lait et des œufs produits en élevage intensif ; celui qui mange la même chose mais choisit le bio ; les végétariens (bio ou non) ; les végétaliens qui ne se nourrissent que de végétaux (bio ou non).

LES BONS ET LES MECHANTS

"On a mis en parallèle les différents styles alimentaires en préparant trois régimes d’une semaine comparables en contenu calorique, en complémentation et en équilibre", explique Tettamanti. "Il s’agit d’un régime omnivore respectueux de la pyramide alimentaire, d’un régime végétarien et d’un régime végétalien, avec trois repas principaux et deux collations, un contenu calorique moyen de 2 000 à 2 200 calories par jour et un rapport protéines/ matières grasses/ hydrates de carbone de l’ordre de 15/30/55". De plus, on a évalué parallèlement un régime avec la liste et la quantité d’aliments réellement et normalement consommés par un Italien (voir encadré en fin d’article) : c’est celui qui a le plus fort impact dans l’absolu.

Mais que signifie analyser un régime d’un point de vue environnemental ? "Chaque processus, si on l’entend comme produit matériel particulier (100 grammes de blé ou un laitage) provient d’un ensemble de matériaux et d’énergie. Il est, en outre, le résultat d’approvisionnement en matières premières, de production, de distribution, de retraitement des déchets et de récupération". Chacun de ces passages peut donner lieu à tout un tas d’émissions qui provoquent différents effets sur l’environnement. C’est ainsi que pour évaluer l’impact sur l’environnement de la production de 100 grammes de blé, il est nécessaire de prendre en considération tous les processus de préparation des fertilisants, d’irrigation, de récolte, de traitement et de transport du produit ainsi que les processus de retraitement des déchets. Il faudra considérer les matières premières et les ressources énergétiques employées mais aussi l’énergie dépensée, les émissions dans l’air et dans l’eau et les déchets solides. A la fin, chaque impact est synthétisé en un nombre de points, d’autant plus élevé qu’il est plus dommageable pour l’environnement.

Et voici à présent ce qui ressort de l’analyse de Tettamanti et de Ravasso qui a duré deux ans.

Le menu omnivore, avec des produits qui dérivent d’élevages ou de cultures intensifs obtient 2,34 points. Le plus fort impact sur l’environnement est causé par la consommation d’eau suivie par celle des combustibles fossiles utilisés lors des processus d’élaboration, de production et de transport et, encore, par les dommages à la respiration des composés chimiques inorganiques liés à ces mêmes processus, par la consommation du territoire et enfin par les processus d’acidification dus aux déjections animales, aux pesticides et aux fertilisants. Et les ingrédients eux-mêmes ? Quel est l’aliment le plus dommageable ? Le bœuf, suivi par la sole, le fromage, le lait, les yoghourts, les légumes, le thon et le poulet.

Mais si notre omnivore acquiert des produits bio (également pour la viande et les laitages, pas seulement pour les végétaux), le compte des points descend à 1,36. L’ordre de "culpabilité" demeure inchangé mais on évite les dommages à l’environnement, même par rapport au végétarien qui consomme des produits non bio.

Ce dernier comportement correspond en effet à un score de 1,56 ; au premier rang des aliments les plus nocifs (toujours dans le sens où les produire consomme des ressources et pollue), se trouvent maintenant les fromages. On descend à 1,03 points pour le végétarien bio, à 0,854 si le choix est végétalien mais non attentif au biologique et à 0,599 pour le végétalien bio. Il ressort de l’analyse des deux régimes végétaliens que les légumes sont l’aliment au plus fort impact environnemental quand des pesticides et des fertilisants chimiques ont été utilisés ; et que c’est le riz dans le menu végétalien à agriculture biologique.

C’est à présent le tour de l’Italien moyen, avec un menu normal de produits non bio. Son compte total de points atteint la performance de 5,75 points ! Autrement dit, un impact presque dix fois supérieur à celui d’un régime végétalien bio et plus de deux fois supérieur à celui du régime de l’omnivore qui suit un régime équilibré.

S.O.S. EAU

De quoi dépend l’impact de l’alimentation sur l’environnement ? "La consommation d’eau est l’élément le plus important : de 41 à 46% du total", répond Tettamanti. "N’oublions pas que 70% de l’eau de la planète est consommée par la zootechnique et par l’agriculture, 22% par l’industrie et seulement 8% pour l’usage domestique". Il y a ensuite 15 à 18% d’impact dû aux dommages à la respiration causé par les composants chimiques inorganiques et de 20 à 26% à la consommation de combustibles fossiles. Dans ces deux derniers cas, cela est dû aux processus d’élaboration, de production et de transport des aliments. Le gaspillage énergétique est éclatant : pour chaque calorie de viande bovine, 78 calories de combustible sont utilisées ; pour une de lait, 36 de combustible. Par contre, pour chaque calorie dérivée du soja, on ne consomme que deux calories de combustible.

Environ 5 à 13% de l’impact de notre régime sur l’écosystème est dû à la consommation du territoire. Chaque année, 17 millions d’hectares disparaissent des forêts tropicales. Toute la faute ne revient pas aux élevages intensifs mais ils se taillent la part du lion. Comme en Amazonie, où 88% des terrains déboisés a été affecté aux pâturages. Ou au Brésil, où l’Institut de recherche spatiale fait état d’une croissance de la déforestation de l’ordre de 41% : en 10 ans seulement, le pays a perdu une zone verte deux fois grande comme le Portugal. Et l’ONU estime que 70% des terrains affectés à des pâturages sont aujourd’hui en voie de désertification. Enfin, 3à 4% de l’impact est dû aux processus d’acidification (de l’eau, du sol et des forêts) et d’eutrophisation (prolifération hors normes d’algues). La faute en revient surtout aux déjections animales. Rien qu’en Italie, les animaux d’élevage produisent 19 millions de tonnes d’excréments par an qui ne peuvent pas être utilisés comme fertilisant. Nous aurions la même quantité de déjections inutilisables et polluantes si l’Italie avait 137 millions d’habitants de plus.

"Il y a donc des régimes qui aident l’environnement, comme le végétalien et le végétarien bio et il y en a d’autres qui sont acceptables, comme l’omnivore bio et le végétarien non bio".

Et il y a par contre des régimes alimentaires inacceptables d’un point de vue environnemental (et social) : celui de l’Italien moyen et de l’omnivore "équilibré" qui mettent à table des produits d’agriculture et d’élevage intensifs. Ils exploitent les ressources des pays les plus pauvres, consomment, polluent et sont cause de déforestation et de désertification.

De quel groupe voulons-nous faire partie ?

JPEG - 19.4 ko

traduction de l’article "Io mangio delicato" paru dans le supplément "D" de la Repubblica en date du 9 juillet 2005.

de fede53



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MOI, JE VOTE AVEC MA FOURCHETTE !
9 août 2005 - 10h26 - Posté par 157874d2eda45bc5...

LES BOEUFS ONT SOIF

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...

Ca va chauffer ! - Journal Alliance Végétarienne - Mars 2004
"La Nouvelle-Zélande a décidé d’imposer une taxe afin de contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre causées par les flatulences du bétail.....".

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...

Vivre sur 2 terres, ou : le végétarisme, c’est bien, mais encore… - Journal Alliance Végétarienne - Eté 2003
"La production mondiale de viande (et donc la consommation) a augmenté de façon quasi-linéaire depuis le début des années 60, atteignant 230 millions de tonnes (MT) environ en ..."

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...



> MOI, JE VOTE AVEC MA FOURCHETTE !
9 août 2005 - 15h45 - Posté par 29bd25a315c7c65d...

Espérons seulement maintenant que beaucoup de personnes (tout le monde, faut pas rêver...) auront l’intelligence de changer
ce qu’il y a dans leurs assiettes. Go veg ! Pour une terre vivante et la fin des abattoirs...


Brochure "végétalisme et écologie"
11 août 2005 - 01h06 - Posté par fed6dd5dba9ade8e...

Pour en savoir plus sur les problèmes écologiques liés à la production et la consommation de produits animaux, on peut lire la brochure "Végétalisme et écologie" sur infokiosques.net.



> MOI, JE NE MANGE PAS N’IMPORTE QUOI
13 septembre 2005 - 15h13 - Posté par 2a90df0213006111...

Merci pour la publication et traduction de cet article très intéressant. Je vais essayer de le faire suivre à un max de personnes. Go veg.

Liaambrosia






Lyon-Turin : Erri De Luca devant la justice
vendredi 30 - 00h31
Crise de la CGT ou crise du syndicalisme ?
jeudi 29 - 21h15
de : critique-sociale.info
Le Rouge et le Tricolore
jeudi 29 - 21h04
de : Jean-Pierre Anselme
1 commentaire
Reaction suite enfant 8 ans au commissariat à Nice
jeudi 29 - 18h25
5 commentaires
Très mal en point, le NPA se prépare à un congrès décisif
jeudi 29 - 17h15
de : Olivier Faye - Le Monde
3 commentaires
CGT : première étape franchie pour l’équipe proposée par Martinez
jeudi 29 - 15h46
de : Les Échos
18 commentaires
Portrait du nouveau gouvernement en Grèce
jeudi 29 - 15h41
de : Nikos Smymaios
2 commentaires
Les comités d’entreprise assument-il leur rôle social en période de crise ?
jeudi 29 - 15h11
de : Eric S
le secteur coopératif
jeudi 29 - 14h22
de : MARTINE LOZANO
Peine de mort : Michèle Alliot-Marie protège le Koweït et l’Arabie saoudite
jeudi 29 - 13h30
La double lecture d’une manifestation historique
jeudi 29 - 13h14
de : Michel Tubiana
Pierre Gosnat : les obsèques, se dérouleront samedi 31 janvier
jeudi 29 - 13h01
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Le Trombinoscope veut dédiaboliser le FN
jeudi 29 - 12h47
de : Le SNJ-CGT
3 commentaires
Une pétition contre le délit de blasphème en Allemagne est lancée par des libres-penseurs
jeudi 29 - 12h44
de : L’UFAL
On nous aurait trompé ?
jeudi 29 - 12h39
de : jean Ortiz
1 commentaire
Pourquoi le socialisme au Venezuela ? Eléments de réflexion pour une bataille des idées
jeudi 29 - 12h35
1 commentaire
PKK seule maître de Kobané
jeudi 29 - 09h25
Syriza assomme les banques
jeudi 29 - 09h16
de : LeChatNoir
2 commentaires
Tspiras avance ses pions
jeudi 29 - 09h03
de : LeChatNoir
1 commentaire
Siéger au Comité d’Entreprise fait-il de nous des collabos ?
jeudi 29 - 08h56
de : arthur
Nice : un enfant de 8 ans entendu pour « apologie d’acte de terrorisme »
jeudi 29 - 00h43
de : Thibault Raisse
16 commentaires
Les top managers BNL ( BNP Paribas Italie) accusés d’usure - maintenant pour eux est une habitude ...
mercredi 28 - 23h52
de : Mr. Bean
Montpellier nord. De l’Oxygène contre Oxylane ... Mobilisation !
mercredi 28 - 23h19
de : antoine (Montpellier)
Azawad : Communiqué suite aux attentats sur les positions près de Tabankort
mercredi 28 - 19h49
de : MNLA
Loi Macron : loi liberticide !
mercredi 28 - 18h47
de : Jean-Pierre Anselme
1 commentaire
Peut-on laisser Syriza seul au prise avec les gouvernements de la troïka... ?
mercredi 28 - 18h22
de : JR
21 commentaires
Dirigeants communistes : quelle culture syndicale ?
mercredi 28 - 15h29
de : Julian Mischi
4 commentaires
Ne pas donner de leçon
mercredi 28 - 15h25
de : Dedalus
9 commentaires
Sortir la tête du sable
mercredi 28 - 15h24
de : ROBERT/ montbuzat
Roland Dumas : « En 1995, les comptes de campagne de Balladur et Chirac étaient manifestement irréguliers »
mercredi 28 - 15h05
de : Désespoir
2 commentaires
Syriza et Anel
mercredi 28 - 12h15
5 commentaires
Entretien avec l’écrivain algérien Boualem Sansal
mercredi 28 - 11h12
de : DF
2 commentaires
TERRORISME : Deux poids, deux mesures (Noam Chomsky)
mercredi 28 - 10h14
de : JO
1 commentaire
Un avenant à l’Accord franco-algérien s’impose
mercredi 28 - 09h42
de : Fayçal Megherbi
Les Boko Haram Américains
mercredi 28 - 07h12
de : F Sharifi
16 commentaires
Le MRAP met en garde contre une justice expéditive
mercredi 28 - 01h33
de : Le MRAP
Loi Macron : la liberté de la presse... vite oubliée !
mercredi 28 - 01h31
de : Le SNJ
Pour une laïcité effective
mercredi 28 - 01h29
de : La Ligue des Droits de l’Homme
2 commentaires
Syriza, la Grece, l’UE, ok...mais ici et maintenant !? La loi Macron ? personne !
mardi 27 - 23h00
de : en colere
4 commentaires
Quand les créanciers de l’Allemagne fermaient les yeux sur sa dette
mardi 27 - 22h10
de : Pascal Riché

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous voulez les misérables secourus, je veux la misère supprimée. V. Hugo
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Pierre Gosnat : les obsèques, se dérouleront samedi 31 janvier
jeudi 29 janvier
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Décès de Pierre Gosnat le 25 Janvier 2015 Pierre Gosnat, maire PCF d’Ivry-sur-Seine et président de la Communauté d’agglomération Seine Amont, est décédé dans la nuit du 24 au 25 janvier à l’âge de 66 ans. Atteint d’un cancer qu’il avait annoncé dès la fin 2013, l’ancien député avait réduit son activité politique depuis le mois d’octobre afin de lutter contre la maladie. Pierre Gosnat, fils de Georges Gosnat, ancien sous-secrétaire d’Etat à (...)
Lire la suite
Egypte : Shaima al-Sabbagh ….On ne se tait pas ! Impossible ! (videos et photos)
dimanche 25 janvier
de Chiheb Boughedir via F.R.
A quoi ça peut tenir le destin d’un peuple ! Silence, on tue ! Avec Sissi c’est silence, on verrouille et on massacre son peuple dans un silence quasi général. Je ne parle pas, en l’occurrence, des seuls pays occidentaux, si pressés d’intervenir en Libye, mais de tous les États qui ne mouftent miette sur le drame qui s’y déroule, alors que pour la Libye ces mêmes états avaient voté en faveur de la résolution de l’ONU qui avait conduit à (...)
Lire la suite
Pierre Gosnat : Ivry est en deuil
dimanche 25 janvier
de via Roberto Ferrario
2 commentaires
Au terme d’un long combat contre la maladie, Pierre Gosnat s’est éteint brusquement le 25 janvier 2015. Notre peine est immense. Nos premières pensées sont pour Alice, son épouse, pour ses enfants et toute sa famille à qui nous adressons nos plus sincères condoléances. La disparition de Pierre est aussi une grande perte pour notre ville et ses habitants tant il aura consacré toute sa vie à leur service. Très jeune, il s’est engagé dans la poursuite des combats menés (...)
Lire la suite
Antonio Gramsci (22 janvier 1891 - 27 avril 1937) La révolution contre "Le Capital" (videos)
jeudi 22 janvier
de Roberto Ferrario
5 commentaires
Le dossier de Gramsci ici : http://www.bellaciao.org/fr/spip.ph... Dans un article écrit avant son emprisonnement et intitulé « La Révolution contre le Capital », Gramsci affirmait que la Révolution russe en Russie invalidait l’idée que la révolution socialiste ne pouvait se faire avant le développement total des forces capitalistes de production. Cela renvoyait à cette conception par Gramsci du marxisme comme une philosophie non-déterministe. Gramsci insistait sur le fait (...)
Lire la suite
Vladimir Ilitch Lénine 8 novembre 1917 – 21 janvier 1924
mercredi 21 janvier
de Roberto Ferrario
4 commentaires
Le « testament » de Lénine. 24 décembre 1922  : «  Le point essentiel dans le problème de la cohésion, c’est l’existence de membres du Comité central tels que Staline et Trotski. (…) Le camarade Staline, devenu secrétaire général, a concentré entre ses mains un pouvoir illimité, et je ne suis pas sûr qu’il puisse toujours s’en servir avec assez de circonspection. D’autre part, le camarade Trotski, comme l’a déjà montré sa lutte (...)
Lire la suite
L’arrivée du cercueil de Charb (sur les notes de l’Internationale) au hall Saint-Martin à Pontoise (videos)
vendredi 16 janvier
de Roberto Ferrario
13 commentaires
Charb, dessinateur et patron de Charlie Hebdo, est enterré ce vendredi matin au hall Saint-Martin à Pontoise dans le Val-d’Oise d’où il était originaire. C’est dans un calme absolu que le cercueil s’est engouffré dans la salle. Des poings étaient levés dans l’assistance en signe d’hommage au caricaturiste, qui avait pour habitude de faire ce signe dans les interviews pour montrer la résistance du journal aux critiques. La désinformation et (...)
Lire la suite
Tignous : l’hommage de Christophe Alévêque "Bella Ciao" (video)
jeudi 15 janvier
de Roberto Ferrario
19 commentaires
S’exprimant lors de l’hommage à Tignous, à l’Hôtel de ville de Montreuil, son ami Christophe Alévêque a lancé "aujourd’hui nous avons un genou à terre. Mais l’essentiel c’est de ne pas avoir les deux. On ne sait jamais on pourrait se mettre à prier", avant d’entonner "Bella Ciao", le chant des communistes italiens. La désinformation et l’ignorance volontaire de BFM n’a pas de limite sur leur page écrive : "Bella Ciao", le chant des (...)
Lire la suite