Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
191750474 IP
217265832 pages
(depuis le 10/02/2002)
180 connectés
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

MOI, JE NE MANGE PAS N’IMPORTE QUOI
de : Condorelli - Segurini
lundi 8 août 2005 - 04h09 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
GIF - 30.5 ko

Régimes comparés : lequel fait le moins mal à la nature ? Une recherche fait passer les végétariens bio et les végétaliens mais fait redoubler les autres italiens.

de Daniela Condorelli et Paola Segurini traduit de l’italien par karl&rosa

Il y a une empreinte sur la Terre, laissée par chacun de nous. Une zone de terrain autrefois fertile qui ne le sera plus jamais. Exploité pour nous permettre de maintenir notre niveau de vie. Notre empreinte est grande : 30 fois plus que celle d’un Indien. Et elle pèse plus que jamais sur l’écosystème. Mais il y a une bonne nouvelle : nous pouvons la réduire en faveur de cet Indien et de nos enfants. L’empreinte écologique, c’est notre impact sur la nature, et tout ce que nous consommons en excès ne revient plus en arrière. Selon le Living PLanet Report du Wwf, nous exploitons aujourd’hui 20% de ressources en trop par rapport à la capacité biologique de la Terre.

Que faire ? Regarder ce que nous mettons dans nos assiettes. C’est le thème d’une étude toute italienne, pas encore publiée, sur l’impact environnemental des différents régimes. Mais aussi de congrès internationaux sur le sort de la planète. Comme la Conférence Annuelle de l’International Grains Council qui vient à peine de se terminer à Londres ( www.igc.org.uk ). "Dans les 45 ans à venir, le monde aura besoin du triple de la quantité actuelle de viande, de lait et d’œufs et notre industrie sera dominée par la demande de ressources pour donner à manger aux animaux" a déclaré Roger Gilbert, secrétaire général de l’International Feed Industry. Plus de richesse signifie, en effet, plus de viande à table : pour chaque point de pourcentage gagné dans le revenu annuel d’une famille, la dépense en protéines animales augmente de 2%. Plus de viande, autrement dit plus de besoins en céréales pour nourrir les animaux. Lors de la réunion londonienne, il a été prévu que la production de fourrage australien allait augmenter de 50% d’ici 2020. Et plus de fourrage signifie moins de nourriture et moins d’eau pour l’homme.

C’est l’habituelle World Water Week qui se préoccupera de l’eau, à Stockholm, à partir du 21 août ( www.worldwaterweek.org ). On dira et redira, entre autres, que durant les 20 ans à venir la population mondiale dépassera les 7 milliards et que les réserves d’eau par personne diminueront d’un tiers. Mais aussi que 70% de l’eau est utilisée pour abreuver les vaches et arroser les pâturages (saviez-vous qu’un bovin boit 200 litres d’eau par jour ? Donc, pour produire cinq misérables kilos de viande, il faut autant d’eau qu’en consomme une famille moyenne en un an).

Le Programme en faveur de l’environnement et d’un développement soutenable accepté par l’Ue place au premier plan "la modification du comportement individuel". Manger moins de viande est utile, certes, mais ne suffit pas. Deux chercheurs, le chimiste environnemental Massimo Tettamanti et la biologiste Rafaella Ravasso, ont comparé différents types de régimes, en tenant compte du niveau de dommages qu’ils créent à la santé humaine, à la qualité des écosystèmes et aux ressources. Catégories en lice : l’Italien moyen, omnivore et insouciant de l’équilibre alimentaire ; celui qui mange de la viande, du lait et des œufs produits en élevage intensif ; celui qui mange la même chose mais choisit le bio ; les végétariens (bio ou non) ; les végétaliens qui ne se nourrissent que de végétaux (bio ou non).

LES BONS ET LES MECHANTS

"On a mis en parallèle les différents styles alimentaires en préparant trois régimes d’une semaine comparables en contenu calorique, en complémentation et en équilibre", explique Tettamanti. "Il s’agit d’un régime omnivore respectueux de la pyramide alimentaire, d’un régime végétarien et d’un régime végétalien, avec trois repas principaux et deux collations, un contenu calorique moyen de 2 000 à 2 200 calories par jour et un rapport protéines/ matières grasses/ hydrates de carbone de l’ordre de 15/30/55". De plus, on a évalué parallèlement un régime avec la liste et la quantité d’aliments réellement et normalement consommés par un Italien (voir encadré en fin d’article) : c’est celui qui a le plus fort impact dans l’absolu.

Mais que signifie analyser un régime d’un point de vue environnemental ? "Chaque processus, si on l’entend comme produit matériel particulier (100 grammes de blé ou un laitage) provient d’un ensemble de matériaux et d’énergie. Il est, en outre, le résultat d’approvisionnement en matières premières, de production, de distribution, de retraitement des déchets et de récupération". Chacun de ces passages peut donner lieu à tout un tas d’émissions qui provoquent différents effets sur l’environnement. C’est ainsi que pour évaluer l’impact sur l’environnement de la production de 100 grammes de blé, il est nécessaire de prendre en considération tous les processus de préparation des fertilisants, d’irrigation, de récolte, de traitement et de transport du produit ainsi que les processus de retraitement des déchets. Il faudra considérer les matières premières et les ressources énergétiques employées mais aussi l’énergie dépensée, les émissions dans l’air et dans l’eau et les déchets solides. A la fin, chaque impact est synthétisé en un nombre de points, d’autant plus élevé qu’il est plus dommageable pour l’environnement.

Et voici à présent ce qui ressort de l’analyse de Tettamanti et de Ravasso qui a duré deux ans.

Le menu omnivore, avec des produits qui dérivent d’élevages ou de cultures intensifs obtient 2,34 points. Le plus fort impact sur l’environnement est causé par la consommation d’eau suivie par celle des combustibles fossiles utilisés lors des processus d’élaboration, de production et de transport et, encore, par les dommages à la respiration des composés chimiques inorganiques liés à ces mêmes processus, par la consommation du territoire et enfin par les processus d’acidification dus aux déjections animales, aux pesticides et aux fertilisants. Et les ingrédients eux-mêmes ? Quel est l’aliment le plus dommageable ? Le bœuf, suivi par la sole, le fromage, le lait, les yoghourts, les légumes, le thon et le poulet.

Mais si notre omnivore acquiert des produits bio (également pour la viande et les laitages, pas seulement pour les végétaux), le compte des points descend à 1,36. L’ordre de "culpabilité" demeure inchangé mais on évite les dommages à l’environnement, même par rapport au végétarien qui consomme des produits non bio.

Ce dernier comportement correspond en effet à un score de 1,56 ; au premier rang des aliments les plus nocifs (toujours dans le sens où les produire consomme des ressources et pollue), se trouvent maintenant les fromages. On descend à 1,03 points pour le végétarien bio, à 0,854 si le choix est végétalien mais non attentif au biologique et à 0,599 pour le végétalien bio. Il ressort de l’analyse des deux régimes végétaliens que les légumes sont l’aliment au plus fort impact environnemental quand des pesticides et des fertilisants chimiques ont été utilisés ; et que c’est le riz dans le menu végétalien à agriculture biologique.

C’est à présent le tour de l’Italien moyen, avec un menu normal de produits non bio. Son compte total de points atteint la performance de 5,75 points ! Autrement dit, un impact presque dix fois supérieur à celui d’un régime végétalien bio et plus de deux fois supérieur à celui du régime de l’omnivore qui suit un régime équilibré.

S.O.S. EAU

De quoi dépend l’impact de l’alimentation sur l’environnement ? "La consommation d’eau est l’élément le plus important : de 41 à 46% du total", répond Tettamanti. "N’oublions pas que 70% de l’eau de la planète est consommée par la zootechnique et par l’agriculture, 22% par l’industrie et seulement 8% pour l’usage domestique". Il y a ensuite 15 à 18% d’impact dû aux dommages à la respiration causé par les composants chimiques inorganiques et de 20 à 26% à la consommation de combustibles fossiles. Dans ces deux derniers cas, cela est dû aux processus d’élaboration, de production et de transport des aliments. Le gaspillage énergétique est éclatant : pour chaque calorie de viande bovine, 78 calories de combustible sont utilisées ; pour une de lait, 36 de combustible. Par contre, pour chaque calorie dérivée du soja, on ne consomme que deux calories de combustible.

Environ 5 à 13% de l’impact de notre régime sur l’écosystème est dû à la consommation du territoire. Chaque année, 17 millions d’hectares disparaissent des forêts tropicales. Toute la faute ne revient pas aux élevages intensifs mais ils se taillent la part du lion. Comme en Amazonie, où 88% des terrains déboisés a été affecté aux pâturages. Ou au Brésil, où l’Institut de recherche spatiale fait état d’une croissance de la déforestation de l’ordre de 41% : en 10 ans seulement, le pays a perdu une zone verte deux fois grande comme le Portugal. Et l’ONU estime que 70% des terrains affectés à des pâturages sont aujourd’hui en voie de désertification. Enfin, 3à 4% de l’impact est dû aux processus d’acidification (de l’eau, du sol et des forêts) et d’eutrophisation (prolifération hors normes d’algues). La faute en revient surtout aux déjections animales. Rien qu’en Italie, les animaux d’élevage produisent 19 millions de tonnes d’excréments par an qui ne peuvent pas être utilisés comme fertilisant. Nous aurions la même quantité de déjections inutilisables et polluantes si l’Italie avait 137 millions d’habitants de plus.

"Il y a donc des régimes qui aident l’environnement, comme le végétalien et le végétarien bio et il y en a d’autres qui sont acceptables, comme l’omnivore bio et le végétarien non bio".

Et il y a par contre des régimes alimentaires inacceptables d’un point de vue environnemental (et social) : celui de l’Italien moyen et de l’omnivore "équilibré" qui mettent à table des produits d’agriculture et d’élevage intensifs. Ils exploitent les ressources des pays les plus pauvres, consomment, polluent et sont cause de déforestation et de désertification.

De quel groupe voulons-nous faire partie ?

JPEG - 19.4 ko

traduction de l’article "Io mangio delicato" paru dans le supplément "D" de la Repubblica en date du 9 juillet 2005.

de fede53



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
MOI, JE VOTE AVEC MA FOURCHETTE !
9 août 2005 - 10h26 - Posté par 157874d2eda45bc5...

LES BOEUFS ONT SOIF

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...

Ca va chauffer ! - Journal Alliance Végétarienne - Mars 2004
"La Nouvelle-Zélande a décidé d’imposer une taxe afin de contribuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre causées par les flatulences du bétail.....".

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...

Vivre sur 2 terres, ou : le végétarisme, c’est bien, mais encore… - Journal Alliance Végétarienne - Eté 2003
"La production mondiale de viande (et donc la consommation) a augmenté de façon quasi-linéaire depuis le début des années 60, atteignant 230 millions de tonnes (MT) environ en ..."

http://www.vegetarisme.fr/Articles/...



> MOI, JE VOTE AVEC MA FOURCHETTE !
9 août 2005 - 15h45 - Posté par 29bd25a315c7c65d...

Espérons seulement maintenant que beaucoup de personnes (tout le monde, faut pas rêver...) auront l’intelligence de changer
ce qu’il y a dans leurs assiettes. Go veg ! Pour une terre vivante et la fin des abattoirs...


Brochure "végétalisme et écologie"
11 août 2005 - 01h06 - Posté par fed6dd5dba9ade8e...

Pour en savoir plus sur les problèmes écologiques liés à la production et la consommation de produits animaux, on peut lire la brochure "Végétalisme et écologie" sur infokiosques.net.



> MOI, JE NE MANGE PAS N’IMPORTE QUOI
13 septembre 2005 - 15h13 - Posté par 2a90df0213006111...

Merci pour la publication et traduction de cet article très intéressant. Je vais essayer de le faire suivre à un max de personnes. Go veg.

Liaambrosia






Montpellier. 8 mois déjà, l’"homme nouveau" à la mairie a pris un sacré coup de vieux...
dimanche 23 - 15h59
de : antoine (Montpellier)
Présentation du Comité pour la vérité et justice sur l’attentat de Ustica à Paris en présence de Mme Daria Bonfietti
dimanche 23 - 15h25
de : sadcreeck
"Le Dernier Vol Oraison laique pour Ustica " de et avec Pippo Pollina spectacle gratuit
dimanche 23 - 14h56
de : sadcreeck
ONU : Les USA, le Canada et l’Ukraine refusent de condamner la glorification du nazisme !
dimanche 23 - 14h38
de : JO
4 commentaires
Suite de l’entretien du dirigeant de Borotba sur la situation en Ukraine
dimanche 23 - 14h27
de : Tribune Marxiste-Léniniste
Chouard parle de Soral, perd son "flegme" et s’enfonce... la cata ! (vidéo)
dimanche 23 - 06h48
2 commentaires
Le GUD invite Aube dorée pour son congrès
dimanche 23 - 04h41
de : Julien Licourt
2 commentaires
Zaz –80, La France tirée de tous les côtés ne sait plus très bien où elle en est
dimanche 23 - 02h44
de : Ocséna, contre le système-ENA
2 commentaires
LES PARTENARIATS PUBLICS PRIVÉS : une farce de mauvais goût
samedi 22 - 22h44
de : Moracchini/Toucel
Jeudi 20 novembre, premier blocage du campus, 1500 étudiants en AG, et manifestation en centre-ville : Avanti le Mirail
samedi 22 - 20h34
de : Emmanuel Barot
1 commentaire
Conférence à l’occasion de la réédition de la conspiration pour l’égalité de Babeuf.
samedi 22 - 18h45
de : CED
1 commentaire
HORIZONS Feria du livre de la critique sociale et des émancipations à Nîmes
samedi 22 - 18h42
de : Coopérative des livres et des idées
Susan George : « Le pouvoir des transnationales, illégitime et non élu, veut en finir avec la démocratie »
samedi 22 - 16h11
de : l’Humanité Dimanche
4 commentaires
Et vous ? Vous manifestez où ce samedi ?
samedi 22 - 07h28
de : LBL
vidéo répression Mexico 20 novembre disparus d’Ayotzinapa
samedi 22 - 06h51
de : Occitània internacionalista
L’EUROPE, PARADIS DE … L’EVASION FISCALE !
vendredi 21 - 19h52
de : Jean PEUPLUS
2 commentaires
Une top model porte plainte contre Alain Soral : si les faits sont avérés, il risque gros
vendredi 21 - 18h57
de : Anthony Bem
18 commentaires
Ultra-droite : Yvan Benedetti mis en examen pour reconstitution de ligue dissoute
vendredi 21 - 18h48
1 commentaire
L’extrême-droite tente de s’infiltrer dans les combats écologistes
vendredi 21 - 18h40
de : Marie Astier
2 commentaires
Action : Fermeture surprise de la gendarmerie de Sautron (44)
vendredi 21 - 14h33
3 commentaires
Aux médias : Manif du 22 nov- Anticipation sur les erreurs qui pourraient se glisser malencontreusement dans vos articles
vendredi 21 - 14h29
1 commentaire
Macron et les esclaves
vendredi 21 - 13h20
de : l’Humanité
4 commentaires
VENEZUELA : Parce que la vérité est Révolutionnaire ! (LENINE)
vendredi 21 - 10h36
de : JO
10 commentaires
La France doit reconnaître l’Etat de Palestine
vendredi 21 - 08h36
de : Le MRAP
2 commentaires
CONTRE LE SCANDALE DE LA BAISSE DES DROITS À L’ASSURANCE CHÔMAGE, LA LUTTE CONTINUE !
vendredi 21 - 08h32
de : La Cgt Spectacle
Situation internationale et dette, au Sud et au Nord, de 2000 à 2014
vendredi 21 - 08h29
de : Eric Toussaint
On n’éteint pas le soleil en tirant dessus - Strategias
jeudi 20 - 21h21
de : Jean-Yves Peillard
1 commentaire
PONTIVY L’UMP FERME UNE ECOLE PUBLIQUE !
jeudi 20 - 20h48
5 commentaires
Préfèrence du numérique au détriment de l’humain
jeudi 20 - 20h41
de : stafed
Combattre le FN, ce parti antisocial qui tire profit des politiques ... antisociales du PS et de l’UMP !
jeudi 20 - 20h32
de : antoine (Montpellier)
3 commentaires
Reprivatisation du gaz
jeudi 20 - 17h38
de : Fald
6 commentaires
enseignants : des bons alimentaires en guise de salaire !
jeudi 20 - 15h37
de : iTELE.
1 commentaire
TOUS AUX MANIFS DU 22 NOVEMBRE !
jeudi 20 - 15h18
de : taratata
1 commentaire
Lettre ouverte au président de la Fédération Française du Bâtiment
jeudi 20 - 14h23
de : arthur
Qui met les mains dans le cambouis ? Qd d’autres syndicats regardent pudiquement ailleurs...
jeudi 20 - 13h02
Quand le Monde met en garde les non militaristes !
jeudi 20 - 11h45
de : Aspaar
4 commentaires
LA CAMPAGNE ALI ET SES PARTENAIRES SE MOBILISENT POUR LES PERSONNES ARRÊTÉES LORS DES MANIFESTATIONS POUR GAZA
jeudi 20 - 11h06
2 commentaires
Capitalisme , Fascisme et Ku Klux Klan
jeudi 20 - 10h44
les méthodes de voyous avec les seniors
jeudi 20 - 01h42
de : MARTINE LOZANO
2 commentaires
Apres le Traité Transatlantique (TTIP), voici le TPP (Traité Transpacifique) ...
mercredi 19 - 22h41
de : RIA

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Le dangereux délire de Etienne Chouard : "Pour moi, Soral est à gauche"...
mardi 18 novembre
22 commentaires
Le discours trouble d’Etienne Chouard contre les "1% qui se gavent" Par Adrien Sénécat Cet enseignant, figure du "non" au référendum de 2005, est l’auteur d’une tirade anti-élites vue par des millions d’internautes ces dernières semaines. Où classer ce militant pour une VIe république, qui voit en Alain Soral un "résistant" ? "Le fait de désigner des maîtres au lieu de voter des lois est une imposture politique. Nous ne sommes pas en démocratie." C’est (...)
Lire la suite
Italie : 12 mai 1977, l’assassinat de Giorgiana Masi
lundi 12 mai
de Roberto Ferrario
A Giogiana ...si la révolution d’octobre avait été en mai si tu vivais encore, si je n’étais pas impuissant face à ton assassinat, si ma plume était une arme gagnante, si ma peur explosait sur la place, courage né de la rage étranglée dans la gorge, si t’avoir connue devenait notre force, si les fleurs que nous avons offertes à ta vie courageuse, dans notre mort devenaient des guirlandes de la lutte de nous toutes, femmes, si... ce ne serait pas (...)
Lire la suite
9 mai 1978 : PEPPINO IMPASTATO et sa lutte contre la mafia (videos)
samedi 10 mai
de Roberto Ferrario
L’histoire de "Les Cent pas" Années 60. Peppino Impastato, jeune garçon issu d’une famille étroitement liée à la mafia, vit à Cinisi, une bourgade sicilienne. Sa maison se situe à cent pas de la demeure de Tano Badalamenti, le parrain local. Son père espère faire de lui un personnage influent de la pègre. Mais en grandissant, Peppino devient un adolescent rebelle et idéaliste. Bientôt attiré par le communisme, il s’emploie à lutter ouvertement contre les pratiques de la (...)
Lire la suite
L’HISTOIRE DU 1er MAI, JOURNEE INTERNATIONALE DE CELEBRATION DES LUTTES DES TRAVAILLEURS
jeudi 1er mai
de Roberto Ferrario
4 commentaires
Le XIXe siècle voit la naissance de la classe ouvrière. La prolétarisation du travail se développe au fur et à mesure que la mecanisation industriel vient remplacer les anciennes formes de production. Les employeurs sont les maîtres absolus des entreprises et les conditions de travail sont misérables. Les (...)
Lire la suite
JEUDI 17 AVRIL A LIEU LA JOURNÉE DES PRISONNIERS PALESTINIENS – À PARIS , RASSEMBLEMENT DE 17 HEURES À 19 HEURES PLACE DE LA FONTAINE SAINT-MICHEL (M° SAINT-MICHEL, LIGNE 4)
mercredi 16 avril
1 commentaire
La détention de milliers de Palestiniens n’est pas la seule arme utilisée par l’occupant israélien pour venir à bout de la résistance de tout un peuple, mais c’est l’une des plus cruelles. Pas un jour, pas une nuit ne se passent sans que la soldatesque israélienne fasse irruption dans les villes et villages de Palestine occupée, et prenne en otage la jeunesse de ce pays. Il y a actuellement plus de 5.000 Palestiniens détenus par Israël, dont plusieurs centaines en (...)
Lire la suite
Mercredi 9 avril 2014 à 16h : extradition de Mario Sandoval
mardi 1er avril
de Collectif Argentin pour la Mémoire
Nous vous convions à nous accompagner à l’audience qui aura lieu le Mercredi 9 avril à 16h à la Chambre de l’Instruction (Pole 7-Chambre 5) au Palais de Justice de Paris , dans laquelle l’Argentine demande l’extradition de Mario Sandoval pour "privation illégale de la liberté suivie de la mort de la victime". Memo : M. Sandoval, qui vit actuellement en France, est poursuivi en Argentine pour crimes contre l’humanité commis pendant la dictature. Les autorités (...)
Lire la suite
Milan : 18 mars 1978 Fausto et Iaio tués par les fascistes (video)
mercredi 19 mars
de Roberto Ferrario
Je ne peux cacher que j’ai la gorge serrée et que cela me fait mal quand je me souviens de ces évènements. Je suis originaire de Milan et j’ai connu le centre Leoncavallo (à cette époque, j’habitais à 5 minutes de là) : je me souviens que deux heures après l’assassinat des camarades, informé par "Radio Popolare", je me trouvai sur place, participant à une manifestation improvisée qui a rassemblé 5000 personnes et qui s’est terminée à une heure du matin... (...)
Lire la suite