Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Campagne électorale au Nicaragua : Sandinistes ! Ne votez pas pour le faux sandinisme !
de : Ernesto Cardenal
vendredi 3 novembre 2006 - 17h34 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires
JPEG - 9.6 ko

Ils pillent le peuple de son langage. Et falsifient les mots du peuple. (Exactement comme l’argent du peuple) Ernesto Cardenal (extrait de Epigrammes, 2001, Bès Editions, traduction de Norbert-Bertrand Barbe).

À l’approche des élections législatives et présidentielles au Nicaragua, qui se dérouleront le 27 novembre prochain, le grand poète nicaraguayen Ernesto Cardenal, par ailleurs prêtre catholique et qui a été ministre de la Culture du gouvernement sandiniste révolutionnaire des années 1980, prend position contre la caricature du sandinisme, incarnée selon lui par l’ex-président Daniel Ortega, auquel il oppose les vrais valeurs du sandinisme.

de Ernesto Cardenal Traduit par Gérard Jugant

Les sandinistes ne doivent pas se tromper : le FSLN de Daniel Ortega n’est pas le sandinisme, mais sa trahison. Voter pour Daniel Ortega c’est voter pour Alemán [1] . Les deux ont conclu un pacte toujours en vigueur.

Par ce pacte Daniel a gouverné avec Alemán. Ils contrôlent la Cour Suprême de Justice, l’Assemblée Nationale, la Cour des Comptes, le Ministère Public, le Bureau des Droits Humains et le Conseil Suprême Electoral. C’est à ce pacte qu’Aleman qui a été condamné à 20 ans de prison, doit d’être libre et que Byron Jerez a été acquitté de tout. C’est pour ça qu’Alemán a pu voler effrontément tout ce qu’il a voulu, sans aucune opposition sandiniste, et qu’en même temps se sont enrichis démesurément ceux du bloc d’entrepreneurs sandinistes, qu’ont été maintenus les mégasalaires, qu’il n’y a pas eu d’opposition aux contraintes du FMI et de la Banque Mondiale. D’où la pauvreté dans laquelle nous nous trouvons.

Avez-vous vu la plate-forme de gouvernement de Daniel, outre l’alliance avec Alemán ? On y rencontre des gens de la contra (ceux qui ont torturé et massacré), des somozistes (anciens de la dictature de Somoza, qui a duré 40 ans, NdT) et des gardes de l’EEBI (Garde personnelle de Somoza, formant ensuite la contra financée par les USA pour renverser le régime sandiniste, NdT). Daniel lui-même s’est rapproché d’"El Chigüin" [2], qui a dit qu’il lui avait fait une très bonne impression. Sandinistes : Votez pour le véritable sandinisme !

Le sandinisme authentique est celui du parti [3] de Herty Lewites, son candidat spirituel, de Mundo Jarquin, choisi par lui, et de Carlos Mejia Godoy, avec la comandante guerrillera Dora Maria Téllez, présidente du parti, et les comandantes de la Révolution Henri Ruiz (Modesto), Victor Tirado Lopez et Luis Carrion, la comandante guerrillera Monica Baltodano, el comandante guerrillero René Vivas, Victor Hugo Tinoco, Sergio Ramirez, Gioconda Belli, Luis Enrique Mejia Godoy, Luis Rocha, Fernando Cardenal, Carlos Tünnermann, Miguel Ernesto Vigil, Daisy Zamora, Vidaluz Meneses et tant d’autres, écrivains, artistes, ambassadeurs et ministres du gouvernement de la révolution ; ceux qui n’ont pas participé au pillage [4] , ceux qui n’ont pas pactisé avec l’ennemi, dont beaucoup de gens simples.

Le mot d’ordre du sandinisme de Daniel (ce que n’aurait jamais accepté Sandino) est qu’il n’y a pas d’ennemis. UNITE, NICARAGUA REUSSIT est la devise de sa campagne à travers tout le pays. Trois mots courts qui sont trois gros bobards. Il est admirable qu’en si peu de mots il y ait autant de mensonges. UNITE est un mot trompeur. Daniel a désuni le sandinisme. Il a expulsé Herty parce que ce denier s’est proposé comme candidat de son parti. Et son caudillisme a éloigné des milliers du parti. NICARAGUA ici ne veut rien dire. Pour Daniel ce mot veut dire lui, la Rosario (la poétesse Rosario Murillo, son épouse, NdT) et leur petit groupe de pillards. REUSSIT est un mot qui n’a pas de sens, qui veut dire seulement qu’il réussira lui, la Rosario et les pillards, aux frais de tout le Nicaragua.

Et parler du "Nicaragua uni" n’est pas révolutionnaire. Union des exploiteurs et des exploités ? Union avec les voleurs ? Avec les somozistes ? Avec les criminels ? Les riches et les pauvres devraient fraterniser, alors que les riches sont toujours riches et les pauvres toujours pauvres ? Est-ce cela la révolution ? Est-ce cela le sandinisme ? La paix qu’ils prêchent est une trahison. Comme celle de l’Epine Noire (référence à un épisode de la lutte de Sandino, NdT). Souvenons-nous de Sandino : "La lutte continue" [5] .

Le programme Ortega-Murillo est rempli de mots d’amour : réconciliation, union, piété religieuse, mais dans le fond il est rancoeur, désir de vengeance, omnipotence, intolérance. Derrière eux transparaît l’absence d’éthique, l’hypocrisie et des fadaises roses pâles.

Le Cardinal Obando, qui est un autre allié de Daniel, déteste viscéralement le sandinisme, il lui a fait beaucoup de mal, et c’est d’ailleurs son antisandinisme qui en fit un Cardinal. On a été stupéfiés par cette campagne à la radio, à la télévision, déployée partout à grande échelle : Obando, prince de la réconciliation, le FSLN t’appuie. Comme aussi par la pétition de Daniel pour qu’on décerne le Prix Nobel de la Paix à ce champion de l’antisandinisme et protecteur de la contra. Et c’est à Daniel que l’on doit que le président du Conseil Suprême Electoral soit Robero Rivas, le protégé de Obando.

A chaque élection Daniel change de veste, faisant ainsi croire qu’il a changé. La vérité est qu’il n’y a rien de vrai en lui. Il a trahi la révolution. Il a d’abord enlevé de l’hymne sandiniste le vers du "yankee ennemi de l’humanité", puis il a purement et simplement abandonné l’hymne sandiniste et l’a remplacé par d’autres musiques. Il a renoncé au drapeau rouge-noir pour la couleur rose.

Par sa démagogie (qui contredit ses faits) Daniel a trompé les leaders de la gauche latino-américaine, qui croient qu’il représente ici la gauche. Nous comprenons, comme ils sont loins, qu’ils puissent être trompés, mais les sandinistes nicaraguayens ne peuvent être trompés.

Il est certain que nos masses ont été depuis longtemps abandonnées politiquement, du fait que beaucoup étaient soumis au caudillisme d’Ortega. Mais en allant voter ils doivent avoir à l’esprit que Daniel et Aleman sont associés. Toux deux agissent en marge de la loi. Ce sont deux mafias. Tout le pays a vu cette photographie éhontée : en gros plan les deux ensemble assis à la même table, joyeux comme dans un festin.

Il est faux que les sandinistes doivent "serrer les rangs" Comme révolutionnaires maintenant ils doivent se rebeller.

Si on les a achetés avec quelque pot-de-vin, ou si on les menace de quelque chantage, qu’ils se rappellent qu’à l’heure de voter le vote est SECRET. C’est l’occasion de nous débarrasser des caudillos, Daniel et Alemán.

A qui doit-on que la Cimenterie nationale a été restituée à la famille Somoza ? Vous avez vu comment les narcotrafiquants viennent au Nicaragua. Certains arrivent avec un avion rempli de cocaïne, et ensuite ils abandonnent l’appareil. Et aucun trafiquant n’est en prison. Chaque narcotrafiquant fait prisonnier a son prix. Beaucoup pour reste libres doivent payer des millions de dollars.

Ne croyez pas ces discours d’une démagogie braillarde dont la voix creuse et vaine et la rengaine désuète sonnent faux. Comme l’a très bien dit Gioconda Belli : "Nous ne pouvons croire les promesses de ceux qui nous ont déjà trompés". Comment croire Daniel Ortega quand il jure qu’il est avec les pauvres et arrive dans les quartiers pauvres en Mercedes Benz ?

Il est triste de voir des guérilleros que nous admirons être aujourd’hui les nouveaux riches du Nicaragua ; être aujourd’hui des patrons millionnaires. L’un d’entre eux est même l’une des personnes les plus riches d’Amérique centrale. Et que dire de ceux qui pour un baptème, un bal des débutantes ou une noce dépensent 15.000 ou 20.000 dollars ? Est-ce pour cela que tant de sang a coulé ?

Il y a d’importants sandinistes qui ont des enfants à l’étranger avec des bourses qui ont été créées pour les pauvres, lesquels ne peuvent pas payer leurs études. C’est voler les bourses des pauvres. Daniel Ortega lui-même a un fils qui bénéficie d’une bourse du gouvernement espagnol réservée aux pauvres.

Les actions d’éclat du FSLN de Carlos Fonseca [5] et de milliers de héros et martyrs sont aujourd’hui réduites au couple Ortega-Murillo, et il n’y a plus qu’eux qui commandent.

Mais si c’est un grand malheur que le FSLN soit corrompu à ce point, un malheur encore plus grand serait que ce FSLN si corrompu revienne au gouvernement. C’est très mauvais que nous ayons perdu la révolution, mais une fausse révolution, c’est bien pire. Et c’est encore plus mauvais si cette révolution falsifiée nous gouverne.

Le Front Sandiniste doit redevenir ce qu’il était, pour que ceux qui sont morts pour cette cause ne soient pas morts en vain.

Herty Lewites, celui au visage joyeux (et si sympathique que même ses ennemis l’appréciaient), avec son coeur malade, a risqué sa vie pour le sauvetage du Sandinisme, et a donné sa vie pour lui. Sa mort a été un grand choc. Mais il est aujourd’hui le candidat spirituel de ce mouvement. Mundo Jarquin, qu’il avait choisi comme vice-président, l’a remplacé. Un professionnel engagé avec les pauvres toute sa vie, et qui saurait gouverner professionnellement, sans autre pacte qu’avec le peuple. C’est le seul candidat aux mains propres, comme vient de le dire Bianca Jagger [6], une femme très belle, ce qui l’a rendue célèbre dans le monde entier, mais qui a la réputation plus grande encore de défendre toutes les belles causes du monde. Et comme vice-président, nous aurions Carlos Mejia Godoy, le grand chanteur national du Nicaragua et de la révolution.

Chacun est libre de voter pour qui il veut, mais nul ne doit voter contre sa conscience. Si on est sandiniste, on ne doit pas voter pour ceux qui ont trahi le sandinisme et nos morts.

Ce qui est en jeu, c’est l’avenir du Nicaragua et du grand mouvement fondé par Sandino.

Notes du traducteur

[1] Arnoldo Alemán, du Parti Libéral, a été Président du Nicaragua de 1996 à 2001. Il a été condamné en 2003 à 20 ans de prison et assigné à résidence, pour blanchiment, fraude et détournement de fonds estimés à 100 millions de dollars selon Transparency International. Cette condamnation n’a pas empêché Daniel Ortega (Président du Nicaragua sandiniste de 1985 à 1990) d’accepter la prorogation du pacte de partage du pouvoir conclu en 1996 avec Aleman et son parti. Le FSLN de Daniel Ortega est membre de l’Internationale Socialiste.

[2] El Chigüin (monstre familier des contes de fées en Amérique centrale) est le fils aîné du dictateur Anastasio Somoza Debayle, dénommé par le peuple "Gouverneur des cimetières", et renversé le 19-7-1979 par les sandinistes. El Chigüin dirigea les camps de base des ex-gardes somozistes avec le renfort de mercenaires vietnamiens, sud-coréens et ex-cubains dans la région frontalière entre le Nicaragua et le Honduras. Ces camps étaient financés par la CIA et les troupes encadrées par des bérets verts US et des officiers argentins...

[3] Il s’agit du MRS-El Movimiento Renovador Sandinista, un parti dissident du FSLN, fondé en 1995 par Sergio Ramirez, ex vice-président de la République et écrivain, qu’Ernesto Cardenal et Herty Lewites ont rejoint. Ce dernier, ancien maire de Managua devait être le candidat du MRS à l’élection présidentielle de novembre, mais est décédé d’un infarctus en juillet dernier. Le candidat du MRS est donc Edmundo Jarquin, avocat et économiste, gendre de l’ex-présidente Violeta Chamorro, ancien ministre, député et ambassadeur.

[4] Ernesto Cardenal parle de "la piñata" pour désigner quelques centaines d’individus issus du sandinisme, qui à la fin du gouvernement sandiniste et durant la période de transition, se sont appropriés argent, maisons, biens de l’Etat, fincas (terres agricoles) et autres biens sociaux, comme des médias. Le mot "piñata", qui exprime le pillage, est une allusion au jeu enfantin populaire qui consiste à casser des pots pour ramasser la mise.

[5] Les sandinistes avaient l’habitude de dire, dans les années de la révolution : "Sandino vive, la lucha sigue", "Sandino vit, la lutte continue". On entend la même chose ces dernières années au Venezuela avec Bolivar : "Bolivar vive, la lucha sigue" et ces derniers jours au Mexique : "Oaxaca vive, la lucha sigue".

[6] Carlos Fonseca Amador est un des trois fondateurs du FSLN en 1961 (les deux autres étant Silvio Mayorga et Tomas Borge) et sera le chef de l’armée de libération de 1961 à sa mort au combat à Zelaya, en novembre 1976. Il est aussi l’auteur de livres importants, notamment sur la pensée de Sandino.

[7] Bianca Jagger (ex-femme du célèbre chanteur des Rolling Stones), née en 1950 au Nicaragua, vaut infiniment mieux que les pages qui lui sont consacrées par la presse people. Championne des droits humains, des droits des femmes et de la paix, elle a obtenu le prix Nobel alternatif en 2004.

Rebelion

Traduit de l’espagnol en français par Gérard Jugant, membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est en Copyleft pour tout usage non-commercial : elle est libre de toute reproduction, à condition de respecter son intégrité et de mentionner auteurs et sources. URL de cet article : http://www.tlaxcala.es/pp.asp?refer...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> Campagne électorale au Nicaragua : Sandinistes ! Ne votez pas pour le faux sandinisme !
3 novembre 2006 - 23h11

Article intéressant, et qui me fait me poser une question : est-ce le vrai, le faux ( ou les deux ? ) sandinisme qui approuve la récente réforme du code pénal, pénalisant l’avortement thérapeutique (aborto terapéutico ) ?
(lu dans La Nacion, journal costaricien, le 28 Octobre 2006 )

Je ne suis point un grand connaisseur du mouvement sandiniste mais j’avoue ma surprise et ma grande déception en apprenant ceci, alors que cette loi était justement ce qui distinguait le Nicaragua de son voisin le Costa Rica( où je vis ).

Si quelqu’un peut m’éclairicir sur ce point, merci.

Y.Le Strat.



> Campagne électorale au Nicaragua : Sandinistes ! Ne votez pas pour le faux sandinisme !
4 novembre 2006 - 20h25 - Posté par

Et oui, malheureusement depuis quelques années "sandinisme" rime plus avec cliéntélisme qu’avec l’esprit de Sandino.
Ce sont les faux sandinistes autour de daniel Ortega qui ont conclu l’accord interdisant totalement l’avortement, seul jarquin a condamné ce "compromis" rétrograde et criminel.

Néanmoins une victoire d’Ortéga serait un point trés positif pr l’amérique latine, il s’est affirmé comme partisan de l’ALBA (alternative inter lationo américaine impulsée par Cuba, le Venz et la Bolivie pr contrecarrer l’impérialisme US)
Yonnel V.


> Campagne électorale au Nicaragua : Sandinistes ! Ne votez pas pour le faux sandinisme !
5 novembre 2006 - 10h24

Seul le Mouvement Renovateur Sandiniste de Jarquin, s’est opposé au projet de loi pénalisant l’IVG même à but therapeutique.
Aux dernières nouvelles des associations de femmes se mobilisent contre cette loi.

Pablo






solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
7 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. Dalaï Lama
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite