Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 mars
de Info’Com-CGT
Le syndicat Info’Com-CGT (prolongement de l’historique syndicat des typographes, la Chambre Syndicale Typographique Parisienne) est heureux de vous convier à fêter ses 180 ans. Une telle continuité syndicale unique est due, à son animation, des décennies durant, par des militantes et militants CGT qui ont à cœur de lutter pour l’émancipation sociale des travailleurs et travailleuses. Un tel anniversaire tombe à pic pour réaffirmer notre attachement à un syndicalisme (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
de : patrice leclerc
mardi 30 mars 2010 - 23h02 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires

Comme secrétaire de l’Université populaire des Hauts-de-Seine, j’envoie mercredi 31 mars 2010 un courrier à Ségolène Royal pour m’opposer à sa demande auprès de l’INPI de dépôt de "université populaire"

Madame,

L’Association de Universités Populaire de France (AUPF) vient de m’apprendre que vous avez décidé de déposer auprès de l’INPI, sous le numéro 10 3705698, l’appellation « Université populaire » et certaines de ses déclinaisons.

Je suis consterné par une telle décision.

De quel droit pouvez-vous « acheter » le label « Université Populaire » ? Appellation qui appartient au patrimoine français de l’éducation populaire. Comment pouvez vous vous arroger ce privilège « d’acheter » ce qui appartient au mouvement d’éducation populaire dans son pluralisme et sa diversité ?

Jusqu’où pensez-vous pouvoir aller dans la marchandisation de notre société et plus particulièrement de la culture ?

Déposer cette dénomination, c’est confisquer une partie de l’héritage culturel de notre pays au profit d’un petit nombre. C’est aussi faire obstacle à une liberté qui conditionne l’action des associations d’éducation populaire.

J’informe les adhérents de l’Université populaire des Hauts-de-Seine de votre démarche et propose au bureau de notre association de prendre toutes les dispositions possibles pour faire opposition à votre demande auprès de la Direction de l’INPI.

Je vous demande de ne pas attendre d’être déboutée pour annuler vos démarches auprès de l’INPI et de bien vouloir nous le faire savoir.

Je vous prie de croire, Madame, en nos sentiments les plus déterminés

Patrice Leclerc http://www.patrice-leclerc.org/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
30 mars 2010 - 23h40 - Posté par Ergo

Monsieur,
Si je peux comprendre votre préoccupation, à tord j’espère, je constate que vous tombez dans les mêmes travers que vous dénoncez. Je ne connais pas très bien le sujet, mais je peux supposer qu’il s’agit de labéliser les UPP et non UP. Dans tous les cas, vus auriez pu contacter Mme Royal, y compris par courrier sans ce ton menaçant et polémique. Ce ton dilue votre message et suscite le doute quant à votre véritable motivation. Avez vous l’intention de ou faire carrière, toutes les occasions étant bonnes à saisir ?



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
30 mars 2010 - 23h49 - Posté par

En même temps elle a quand même osé y penser ... Pfff je sens qu’on va encore rire en 2012 ... ou pas ....


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
31 mars 2010 - 00h10 - Posté par Reziztentia

Tu veux dire on prend les mêmes et on recomence,je vais me faire un bisness vaseline au moins ca soulage


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
31 mars 2010 - 00h11 - Posté par

UPP = ??????????


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
3 avril 2010 - 16h58 - Posté par Un p’tit gars du peuple

Fort de fort

Ça y est les CONs peuvent s’envoler, on connait la chef d’esquadille...

Université et Populaire ne sont que deux mots, il doit en rester encore au moins 80 000 dans le dictionnaire, encore un petit effort M’sieudame...

Enfin bref, après ce trait d’humour, je remarque que la publicité se fait, pour les entreprises, autour de ce qu’elles ne sont pas et qu’elles savent ou croient savoir être un désir/besoin auquel le plus grand nombre aspire et auquel elles espèrent pouvoir répondre par leurs communications.

Université Populaire Participative sous tant que Ségolène Royale est Universel, Populaire et Participative, Ah oui ?
Et si finalement le choix du P’tit Nicolas était la démonstration du contraire et si ceux qui on voté pour elle l’avait fait par dépit, le choix du moins pire en quelque sorte alors en quoi est elle populaire ?


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 12h23 - Posté par Aviscène

Fervent auditeur des retransmissions radiophonique des universités populaires , je suis ébahi de la bêtise et de la cuistrerie de Mme Royal. Si elle souhaite se débarrasser un peu plus d’un électorat politisé et populaire je crois qu’elle a réalisé un coup de maître ! Un titre de propriété intellectuelle ne légitime en rien la spoliation des idées des autres, et prouve juste la totale malhonnêteté intellectuelle de cette caste et de ses représentants, et de leur mépris pour les réels efforts d’éducation populaire. Qu’importe ? M.Onffray et ses amis m’ont redonné goût au savoir, à la philosophie, à l’étude, madame Royal ne m’en détournera pas , pas plus que du réel engagement politique. Bye bye Royal !
Ciao bella !



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 16h33 - Posté par Le Noane Ivan

Tout d’abord je tiens à apporter mon soutien à ceux qui seraient spoliés par cette attitude ubuesque de Mme Royal. J’ajoute qu’il faut avoir un sens particulier de l’appropriation privée et non de la socialisation des biens pour oser une telle démarche : Mme Royal a définitivement rompu avec le socialisme et donc avec le peuple.
Enfin, je trouve inadmissible que n’importe quel quidam puisse s’approprier par dépôt auprès de l’INPI deux termes du vocabulaire français que n’importe qui a le droit et le devoir d’utiliser quand il le souhaite. Alors ainsi je ne pourrais plus dire "deux termes" dans aucun dicours public si une dame de poitou charentes ou un homme d’ailleurs décidait de les déposer comme titre à l’INPI !
Il y a eu le précédent "64" déposer par un bistrotier comme si un chiffre pouvait devenir la propriété d’un individu alors qu’il s’agit d’un bien universel.
Y’a-t-il des sages à l’INPI ? J’espère que oui et que la demande Mme Royal sera déboutée d’autant plus qu’il y a vol manifeste.



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
1er avril 2010 - 22h30 - Posté par zazou

PostHeaderIcon A propos de l’appellation "Université populaire"

Kamel Chibli, secrétaire général de Désirs d’avenir précise qu’il a entendu les associations qui se sont émues de son souhait de protéger l’appellation « Université populaire » au nom de Désirs d’avenir et qu’en conséquence, cette demande sera retirée dans les prochains jours.
Il rappelle que cette démarche, motivée par l’éthique, visait à empêcher l’utilisation commerciale, ou peu scrupuleuse de cette appellation et de garantir la gratuité d’accès à ces mouvements populaires, comme les « Universités populaires participatives » instaurées par l’ association Désirs d’avenir.
Il a d’ailleurs adressé à ces associations, la lettre qui suit.

Paris, le 1er avril 2010

Chère Madame, cher Monsieur,

Ségolène Royal a bien reçu votre courrier par lequel vous exprimez votre émotion suite au dépôt de l’appellation « Université populaire » par mes soins en tant que Présidente de Désirs d’avenir. Elle m’a chargée de vous répondre.

Nous avons crée, en effet, à Désirs d’avenir, des Universités populaires participatives, dont nous tenons à préserver la qualité et empêcher que ce concept ne soit repris par des organismes peu scrupuleux, ou par des agences de communication, à des fins toute autre que le débat d’idées d’accès gratuit.

Je tiens à vous rassurer et à vous dire que vos inquiétudes sont dénuées de tout fondement.

Il va de soi que les mouvements d’éducation populaire à but non lucratif ne sont pas concernés par la démarche de protection.

Compte-tenu de l’idéal qui vous anime et qui rejoint le nôtre, je ne verrais que des avantages à ce que vous soyez associés à la démarche de protection du concept d’université populaire.

Nous pourrions d’ailleurs, si vous le souhaitez, organiser des débats en commun sur des sujets de fond, bien plus importants que les polémiques qui n’ont pas de raison d’être.

Espérant avoir répondu à vos inquiétudes, je vous prie de recevoir l’expression de mes salutations distinguées.

Kamel Chibli, Secrétaire Général de Désirs d’avenir



Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
2 avril 2010 - 02h41 - Posté par Saint-Just

Madame Royal représente tous les ingrédients qui constituent les dictatures y compris matriacarles.
Nous avons aujourd’hui tous les éléments qui nous permettent d’éviter de telles aventures.
Demandez à Monsieur Jean-François Fountaine ce qu’il pense de la"démocratie participative à sens unique" de la Présidente du Poitou-Charentes,et à ses anciennes salariées obligées d’aller devant les tribunaux pour que Madame Royal respecte leurs droits de travailleuses.
Son perpétuel défilé de mode,son masque de sourire,ne fait qu’accentuer la dérive de la formation orgueilleuse des chats bottés sortant de l’E.N.A et se croyant les incontournables Maîtres de notre modeste monde.


Segolène royal veut acheter le titre "Université populaire"
21 avril 2010 - 23h57 - Posté par sabine

Bonsoir,

On ne protège pas des contenus et des concepts en les transformant en marques déposées, mais en les faisant vivre.

Sinon, il suffirait de déposer la marque "Gauche" pour qu’elle existe :o))

Bande de guignols !

Sabine





Bonne nuit les petits
samedi 23 - 11h09
Dans une démocratie on parle d’élection pas de répression !!!
vendredi 22 - 20h41
de : JO
2 commentaires
Café d’histoire critique et d’études marxistes, 23 mars 2019 : mouvement syndical et moyens d’action …
vendredi 22 - 17h19
de : Jo.dez
Podemos, Podemos, qui t’a vu et ne te reconnaît plus ...
vendredi 22 - 17h07
de : Antoine (Montpellier)
L’ARMÉE MANIPULÉE PAR UN POUVOIR À LA DÉRIVE !
vendredi 22 - 16h43
de : Info’Com-CGT
Et bientôt grâce à l’Europe qui protége la précarité énergétique
vendredi 22 - 13h17
de : Irae
Sentinelle pour l’acte 19 : pas d’accord, « mon fils militaire se mettra en maladie » (video)
vendredi 22 - 10h56
de : JO
Omnes vulnerant , ultima necat.
vendredi 22 - 10h55
de : L’iena rabbioso
François RUFFIN : Je ne viendrai pas à l’Elysée !
vendredi 22 - 10h40
de : JO
Gilets jaunes : a Montpellier, les policiers détestent être surveillés
vendredi 22 - 07h48
La bande des faux monnayeurs de la République
jeudi 21 - 21h19
de : Alina Reyes
1 commentaire
Intervention militaire : C’est en un mois de mars 1871 que la Commune de Paris y vit se rallier la Garde Nationale
jeudi 21 - 17h18
de : JO
La monarchie absolue, les sondages semblent bien dire : ça suffit !
jeudi 21 - 16h52
de : JO
Casino : quand des syndicats font le jeu du capitalisme sauvage
jeudi 21 - 15h29
de : François
180 ans ? Ça se fête…
jeudi 21 - 12h10
de : Info’Com-CGT
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
jeudi 21 - 12h01
GILETS JAUNES : ACTE 19 SAMEDI 23 MARS
jeudi 21 - 11h44
de : JO
7 commentaires
La presse porte parole du pouvoir - instauration de la loi martiale ? (video)
jeudi 21 - 08h17
de : Irae
1 commentaire
Chiens de garde aux basques d’une gilets jaune (video)
jeudi 21 - 00h08
de : Irae
Le "Sanglier Jaune" , qui va à la rencontre de la France en jaune, était à Paris pour sa 12 ème étape, acte 18 (video)
mercredi 20 - 23h20
de : nazairien
1 commentaire
Les Faucheurs OGM de Colmar Acte 2
mercredi 20 - 22h42
de : Jean-Yves Peillard
Pensée émue pour la famille des vitrines... / C’est l’heure de l’mettre
mercredi 20 - 22h32
de : Hdm
0%.
mercredi 20 - 18h39
de : L’iena rabbioso
Verdi, lance, un nouveau "coup de gueule" salutaire, Violence d’Etat, merdias infâmes : la révolte jaune s’enracine (video)
mercredi 20 - 16h23
de : nazairien
2 commentaires
Amandine : « Passée à tabac par les flics, j’ai une commotion cérébrale mais ils ne me feront pas taire ! »
mercredi 20 - 13h48
de : nazairien
3 commentaires
APPEL PROPOSE PAR LES ELU-E-S FRONT DE GAUCHE ET ADOPTE A L’UNANIMITÉ DU CONSEIL MUNICIPAL
mercredi 20 - 12h00
de : BERNARD DUPIN
2 commentaires
19 mars : une grève interprofessionnelle très forte dans les écoles
mardi 19 - 20h29
de : Stéphane Ortega
1 commentaire
Acte 18, Le "Média" donne la parole à ceux à qui on l’a confisquée : Paroles de "gilets jaunes" (video)
mardi 19 - 20h21
de : nazairien
1 commentaire
Les enseignants sont-ils des frelons asiatiques ? Honte à la police ! (video)
mardi 19 - 19h42
de : jean 1
l’Algérie est libre.
mardi 19 - 19h06
de : L’iena rabbioso
JACOU : UN PROJET DE BUDGET SANS AMBITION ET DANGEREUX POUR LA VIE DÉMOCRATIQUE DE LA COMMUNE
mardi 19 - 15h59
de : BERNARD DUPIN
Lettre aux gentils de la République
mardi 19 - 13h20
de : jean 1
Le 18 mars 1871 : Le peuple et la Garde nationale fraternisent contre la République bourgeoise
mardi 19 - 11h55
de : jean 1
Acte XVIII mis en musique (video)
mardi 19 - 07h58
Maxime Nicolle, une figure des "gilets jaunes" , répond au KéKé de Marselle
mardi 19 - 00h19
de : nazairien
Dans les medias on se rassure comme on peut
mardi 19 - 00h07
de : Irae
« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !
lundi 18 - 23h48
de : Christian DELARUE
Nouvelle-Zélande : les fantasmes et la haine tuent - MRAP
lundi 18 - 23h16
de : Christian DELARUE
Les "marcheurs en folie" Agnès Buzyn souhaite rehausser l’âge de la retraite, les syndicats appellent à une grève généra (video)
lundi 18 - 19h48
de : nazairien
3 commentaires
Un 16 mars et ça repart ! (video)
lundi 18 - 16h02
de : Le Cercle 49

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Dans n’importe quel travail physique, même le plus mécanique et le plus dégradé, il existe un minimum d’activité intellectuelle. Antonio Gramsci
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le temps ensemble sur les barricadés contre les injustices de cet monde, aujourd’hui je part a manifester pour (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite