Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Quand Harper et Charest font cause commune


de : Marc Laviolette et Pierre Dubuc
lundi 12 avril 2010 - 17h15 - Signaler aux modérateurs

INTRODUCTION : Les auteurs de l’article, messieurs Marc Laviolette et Pierre Dubuc ont raison dans ce qu’ils avancent. Il est vrai de dire que les premiers ministres Harper et Charest ne sont pas des populistes mais des corporatistes notoires comme presque tous les dirigeants politiques occidentaux actuels d’ailleurs. Cependant si le parti Québecois veut aller chercher des votes, il doit faire un virage corporatif parce que les Québecois sont portés à admirer leurs élites corporatives et à voter dans le même sens que les dites élites même si cela va à l’encontre de leurs intérêts de citoyens. C’est la triste réalité de la société québecoise...

Quand Harper et Charest font cause commune

par Marc Laviolette et Pierre Dubuc

Que le projet de refonte de la carte électorale du Canada ait été déposé la même semaine que le budget Charest-Bachand permet de prendre la mesure de l’ampleur de l’offensive fédéraliste en cours contre le Québec.

En proposant l’ajout au total de 30 députés dans les provinces de l’Ontario, de l’Alberta et de la Colombie-britannique, le gouvernement Harper concrétise l’opinion largement répandue au Canada anglais qu’il n’est plus possible pour un parti fédéraliste de former un gouvernement majoritaire en faisant des gains au Québec et consacre la marginalisation institutionnelle du Québec.

Par exemple, le gouvernement fédéral refuse de verser la compensation réclamée par le Québec pour l’harmonisation de la TPS et de la TVQ et, de toute évidence, le gouvernement Charest a renoncé, par faiblesse ou complicité, aux 8 milliards dus au Québec par le fédéral à différents chapitres.

D’ailleurs, la dernière concession monétaire faite au Québec l’a été dans le cadre du règlement du déséquilibre fiscal et le gouvernement Charest s’est empressé de la redistribuer sous forme de réduction d’impôts à la classe des bien nantis qui constitue sa base électorale. On comprend pourquoi les membres de la Chambre de commerce ont accordé une longue ovation à Raymond Bachand venu vanter les mérites de son budget.

Il est particulièrement ironique que le butin du déséquilibre fiscal – une revendication développée, argumentée et réclamée par les souverainistes – soit allé principalement dans la poche des membres d’une classe sociale majoritairement fédéraliste.

Plus que des choix fiscaux, des choix politiques

Pour récupérer les 5 milliards accordés en réduction d’impôts au cours des dernières années, le gouvernement Charest a décidé de piger dans la poche des plus démunis et de la classe moyenne – la clientèle électorale du Parti Québécois – en augmentant de 2% la TVQ et en imposant des tarifs en santé et l’augmentation de ceux de l’électricité.

L’objectif inavoué de ces choix budgétaires est la privatisation des principales conquêtes sociales de la Révolution tranquille et, par le fait même, le démantèlement des outils collectifs sur lesquels les Québécoises et les Québécois pouvaient s’appuyer pour conquérir leur souveraineté politique.

Il ne faut pas faire preuve de naïveté. Les choix du gouvernement Charest ne sont pas que fiscaux. Ils sont aussi politiques. Ils s’inscrivent dans une série d’actions des forces fédéralistes qui vont de l’adoption de la Loi sur la clarté à l’affaiblissement de la Caisse de dépôt, en passant par l’offensive diplomatique à l’endroit de la France pour empêcher une éventuelle reconnaissance internationale d’une déclaration d’indépendance du Québec.

La solution Khadir : la Cour suprême. Non, merci !

Les commentateurs politiques et la population se sont insurgés avec raison contre l’iniquité fiscale de la « contribution » de 200 $ pour un fonds santé et l’imposition d’un ticket modérateur de 25 $ pour les visites médicales. De plus, le fait de réduire à 2,8% l’augmentation annuelle des dépenses de fonctionnement va plonger le réseau de la santé dans un chaos encore plus grand dont les seuls bénéficiaires seront les cliniques privées et les compagnies d’assurances.

Par suite de l’arrêt Chaoulli de la Cour suprême, le gouvernement avait voulu se faire rassurant en laissant entendre que seules les opérations aux genoux, aux hanches et aux cataractes seraient confiées aux cliniques privées. Évidemment, il n’en est rien. Plus de 50 opérations sont aujourd’hui permises et les cliniques privées se multiplient.

Il est instructif de voir que le premier réflexe d’Amir Khadir et de Québec solidaire est de chercher de l’aide du côté des progressistes du Canada anglais en nous invitant à nous joindre à eux pour porter devant la Cour suprême le projet de ticket modérateur. A-t-on oublié du côté de Québec solidaire que c’est la Cour suprême qui a ouvert la porte à la privatisation avec l’arrêt Chaoulli ? Pourquoi nous inviter aujourd’hui à tendre l’autre joue ? Tout en célébrant l’unité retrouvée des progressistes coast-to-coast ? Saluons le fait que le Parti Québécois ait repoussé cette invitation.

Étendre le modèle des garderies privées

C’est une privatisation accrue qui découle également de la limitation à 2,8 % des dépenses de fonctionnement du réseau de l’éducation et de la décision de ne remplacer qu’un départ à la retraite sur deux dans l’administration scolaire. L’exemple de la fonction publique est là pour en témoigner.

L’absence de ressources va imposer un fardeau supplémentaire à notre réseau public d’éducation déjà rendu à bout de forces. Les parents de la classe moyenne seront par la force des choses incités à retirer leurs enfants pour les inscrire au réseau privé, déjà en pleine expansion.

C’est le modèle du réseau de la petite enfance, abondamment illustré par les révélations du député Nicolas Girard, qui va s’imposer à l’ensemble du système d’éducation. Un réseau de garderies privées en pleine croissance qui va avaler progressivement le réseau public des CPE. La prochaine étape est écrite dans le ciel : faire sauter le tarif de 7 $ par jour. Déjà, des garderies privées piaffent d’impatience de le faire.

La hausse des frais de scolarité au réseau universitaire va réduire l’accessibilité aux études supérieures des jeunes du Québec qui seront remplacés par des étudiants étrangers. Déjà, l’Ontario fait de la recherche d’étudiants étrangers un élément majeur de son plan de sortie de crise, en prenant modèle sur l’Australie où les étudiants étrangers représentent la troisième industrie du pays.

L’objectif : la privatisation d’Hydro-Québec

L’autre institution majeure à laquelle veulent s’attaquer les fédéralistes est bien évidemment Hydro-Québec, le symbole du « Maître chez nous ! ». Le véritable enjeu est la privatisation d’Hydro-Québec et celle-ci ne peut se faire sans une hausse préalable des tarifs d’électricité. Le gouvernement Charest a dû reporter in extremis à 2014 la hausse des tarifs du bloc patrimonial, lorsqu’on s’est rendu compte qu’en vertu des nouvelles règles de la péréquation qui comptabilisent les revenus des ressources naturelles, le Québec recevrait 0,50 $ de moins en péréquation pour chaque dollar perçu en tarif d’électricité. Le temps de négocier une entente avec Ottawa et les tarifs seront majorés.

Prochaine cible : le mouvement syndical

La prochaine cible est certainement le mouvement syndical, un autre héritage de la Révolution tranquille, qui constitue le dernier rempart contre les politiques néolibérales, mais également une des principales bases organisationnelles du mouvement souverainiste.

L’attaque est en cours. On le voit avec les reportages de l’émission Enquête de Radio-Canada sur l’industrie de la construction. Au départ, les reportages portaient sur la collusion entre les entrepreneurs de la construction pour majorer de 30% les coûts de leurs travaux. Puis, on a évoqué les liens incestueux entre les firmes d’ingénierie-conseils et la caisse électorale du Parti Libéral. Mais, graduellement, les reportages ont délaissé ces deux sujets pour se concentrer de plus en plus sur la FTQ-Construction. Si jamais le gouvernement est forcé d’instaurer une commission d’enquête, on peut parier qu’il cherchera à limiter son mandat aux affaires syndicales.

De toute évidence, certains stratèges fédéralistes jugent que la FTQ-Construction est le maillon faible du mouvement syndical et – bien que les malversations présumées n’aient pas été prouvées – cela a l’avantage pour le gouvernement de placer l’ensemble des organisations syndicales sur la défensive en pleine période de négociation des 475 000 employés du secteur public.

L’attaque la plus insidieuse

Mais l’attaque la plus vicieuse et la plus insidieuse contre le modèle québécois provient des rangs même du mouvement souverainiste. Elle émane du petit groupe de ceux qui, sous le couvert du soi-disant « renouvellement de la social-démocratie », légitiment les taxes régressives et les privatisations, en particulier celle d’Hydro-Québec. Elle origine de cette soi-disant « gauche efficace » qui conseille aux leaders du mouvement souverainiste de favoriser l’« enrichissement personnel » au détriment de la défense et de l’amélioration des outils collectifs, qui les invite à prendre leurs distances à l’égard du mouvement syndical et, donc, de leurs principaux appuis organisationnels.

Mais la lutte pour notre indépendance nationale est un projet éminemment collectif et elle commande plutôt aux syndicalistes, aux progressistes et aux indépendantistes de serrer les rangs. Le contraire fait le jeu des fédéralistes. Pourquoi cela semble-t-il si difficile à comprendre ?

(-http://www.lautjournal.info/default...)



Imprimer cet article





Violences policières:après l’ONU, la France pointée du doigt par Amnesty. Gérard Filoche s’en explique !
mercredi 30 - 22h18
de : joclaude
1 commentaire
Licenciés - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 30 - 20h34
de : Hdm
BIELORUSSIE : Autre volée de mois-vert pour notre monarque !
mercredi 30 - 14h24
de : joclaude
2 commentaires
Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
8 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite