Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
de : LA LOUVE
mercredi 2 juin 2010 - 23h30 - Signaler aux modérateurs
33 commentaires
JPEG - 31.5 ko

de La Louve

Bon, je sais que ici on n’est pas "pro-corrida" ;), mais quand même...

ON VA PAS SE LAISSER FOUTRE EN SLIP, NOUS, NOS GAMINS, NOS VIEUX, NOS AMIS, PAR UNE BANDE DE MÉDIOCRES ET UNE POIGNÉE D’ESCROCS QUAND MÊME ????????

Nous devons sortir de l’arène avec les oreilles et la queue de tous les capitalos fachos !

On ne peut pas se laisser mettre indéfiniment par des Amara, des Lefebvre, des Morano, des Strauss-khan, des Fillon et "vous savez qui" , NON, ce n’est pas envisageable !

Je refuse, je refuse de me faire enfler par une brochette de sous-GO de Club Med au rabais, je refuse de me faire niquer sans combattre jusqu’au bout par des arrivistes mal fringués, mal coiffés, mal embouchés, NON !

Je suis désolée, c’est au dessus de mes forces d’imaginer que nous allons abandonner les blés à peine levés du Conseil National de la Résistance, ces blés semés pour les générations futures par de véritables héros et héroïnes, d’authentiques combattants de la Liberté, à une bande de gougnafiers, NON, je NE PEUX PAS l’envisager !

J’ai l’impression de voir une nuée de criquets s’abattre voracement sur un champ africain, sauf que les criquets c’est eux, le champ c’est NOUS !

Qu’est-ce qu’on veut, bordel ?

On veut la liberté, ou l’esclavage ? On veut vivre à genoux, ou vivre debout ? On veut trinquer ensemble et dans la joie à l’amour, à la paix, à l’avenir, ou se faire livrer en Prozac et en Kleenex avant d’appuyer sur la détente ?

Ce qui nous arrive en ce moment, à nous PEUPLES D’EUROPE, PEUPLES DU MONDE, c’est même pas que c’est pas drôle, c’est même pas que c’est difficile, c’est juste que c’est carrément HORRIBLE !

Pas ENVISAGEABLE, je vous dis.

Le lien entre les retraites et la flottille de la paix coulée en eaux internationales, pour qui ne verrait pas, je peux expliquer !

Le 24 JUIN, on ne se raconte pas d’histoire là, c’est fini la comédie, soit on occupe la rue et les entreprises et on bloque le pays jusqu’à ce que tous ces manants rentrent chez eux et n’en sortent plus, ou on se le prendra profond pour des lustres !

Plus de trains, plus de journaux, plus de radios, plus de courrier, plus d’électricité aux CAC 40 .... plus RIEN ne bouge tant qu’on ne les aura pas fait bouger EUX, les SAIGNEURS qui se prennent pour nos seigneurs !

Du "débat", du "dialogue", des "échanges"... c’est bon, ça va, on en a assez eu, toutes et tous je pense, non ?! LA CFDT, les ramollos, les peureux, ils iront "dialoguer" tout seuls, pour NOUS qui voulons vivre libres, BASTA, Passons aux CHOSES SÉRIEUSES, faut casser le moule !

Alors sérieusement,

Fini de chouiner "untel veut pas", "bidule est pas là, il a pas dit ceci cela", on est grands, on se prend en mains, nos syndicats, nos partis, ils sont A NOUS, même quand on n’en est plus membre, sans NOUS ils ne seraient RIEN donc, NOS ORGAS, on se bouge VRAIMENT pour les mettre là où il faut, c’est à dire A NOS COTES et pas 50 mètres derrière.

Pour gagner, rendons-nous à l’évidence, une seule solution : grève interprofessionnelle reconductible, occupations, manifestations, meetings...

On fait nos provisions, les économies qu’on peut, on s’organise pour les gamins, on réactive la solidarité ouvrière, bref, on se prépare et....

Dans les syndicats, les partis, dans les sections, les cellules, on fait tenir des AG où on vote une chose simplissime qu’on fait remonter immédiatement (et au besoin en "direct live") à qui de droit :

LE 24 JUIN, DÉBUT D’UNE LUTTE PROLONGÉE

POUR LES RETRAITES L’EMPLOI LES SALAIRES OUI MAIS PAS SEULEMENT ! DISONS LE FRANCHEMENT, POUR UNE CONSTITUANTE, POUR UN NOUVEAU MONDE, POUR L’AVENIR !

NON A LA REACTION FASCISTE, NON A LA REGRESSION SOCIALE, NON A LA PAUPERISATION !

DEBOUT LES MORTS, ON SE RÉVEILLE !

OUI AU BONHEUR ET MERDE AUX EXPLOITEURS !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 00h37

Ca fait combien de fois que tu tiens ce discours ?

Et les autres fois t’as fait quoi, t’es pas retournée bosser le lendemain comme les autres ?

Déjà on aura une première indication avant, suivant s’il y a un préavis pour le 24 ou au moins pour la fin de la semaine. Parce que la semaine dernière, le préavis dans la FP il était pour le 27 et basta.

Bien sûr rien n’empêche de continuer la grève tout seul, la sanction c’est juste une "note pour absence irrégulière", mais bon l’intérêt est assez limité... En revanche dans le privé, ça peut rapidement se transformer en licenciement en l’absence de soutien des politiques ou des syndicats...

C’est bien beau d’animer un site internet et de balancer n’importe quoi pour se faire plaisir, mais à un moment donné il faut assumer : ses positions, ses mots d’ordre, ses appels, ses contradictions...

oppong



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 00h56 - Posté par

Pourtant La Louve a raison sur le fond.

Faut bien qu’il y en ait un, ou une, qui commence à balancer sur le sujet.

Ce que je sais d’elle, très peu en réalité, me laisse à penser qu’elle ne parle pas ainsi que sur BC.

Elle a raison car c’est bien là dessus que ça peut bouger. Faut quelqu’un qui batte le tambour. Je préfèrerai que ça soit plus universel que ça soit un ténor de Parti qui le fasse, mais ces Messieurs et Dames sont occupés-(es) à discuter du comment et du pourquoi ne rien faire avec les commensaux du Nain et à se partager le pouvoir en 2012.

Son parallèlle avec la "Flotte de Free Gaza" est bien réel.

Ou bien on continue à attendre l’arme au pied, ou on fonce. Personne n’est obligé, mais faudra pas se plaindre.

Maintenant si tu as une meilleure solution faut pas te gêner. Fais nous en part on est prêts à appliquer.

Personne ne va au casse-pipe par plaisir. Mais faut savoir sentir le mur contre son cul lorsqu’il arrive à grande vitesse.

G.L.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 04h02 - Posté par

Les discussions sont enflammées à cause du troupeau de moutons que sont les citoyens. Le 27 j’étais seul sur 36 en grève et le plus gros problème est là. Cordialement Alain 04


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 06h42 - Posté par claude de Toulouse .

Mon camarade ,

La Louve a raison , qu’avons nous à perdre à nous lancer dans la bagarre ?
ils vont tout prendre si l’on reste sans rien faire !

regarde l’ecole , nos gosses n’auront plus les moyens d’etudier avec les dernieres mesures annoncées , dans ma culture , on ne touche pas aux enfants !

ils veulent la bagarre , alors allons y .


Pourquoi à partir du 24 juin ?
3 juin 2010 - 07h43 - Posté par pilhaouer

Evidemment, nous sommes le dos au mur et la situation est pire qu’en 2009 et sera pire dans les mois qui viennent.
Nous étions des millions dans les rues et beaucoup se sont sentis manipulés et n’ont plus confiance .

Qu’est-ce que c’est que cette date du 24 juin ? Pourquoi pas le 24 juillet ?
Qui s’arroge le droit de me dire que le 24 je dois lutter et le 25 me reposer ?

Maintenant il ne faut plus se défendre, il faut arrêter de parer les coups et de reculer. La stratégie doit être offensive et revendicatrice.

La théorie, c’est joli, nécessaire, satisfaisant intellectuellement, mais c’est trop souvent source de divisions sur des sujets secondaires alors que, plus que jamais, tous ceux que ce système infâme débecte ont à s’unir sur des bases claires mais sans rechercher la pureté révolutionnaire et l’accord sur tout qui n’arrive jamais.

Au fait ! Pour les directions syndicales, qui ont trahi avec une partie de l’encadrement, a-t-on envisagé de les foutre dehors manu militari ?Ils sont trop nombreux ? Trop forts ? Ça va continuer longtemps comme ça ?
àMaintenant le débat porte sur des objectifs offensifs : à nous de les fixer.

Pour les moyens, les temps ont changé : défiler gentiment dans la rue, ça amuse beaucoup les dirigeants et leurs complices.
Les journées isolées de grève revendicative sont de la connerie pure.
Si on se fâche, il faudra vraiment être très nombreux, car l’autre côté n’hésitera pas. Il a de gros moyens techniques et n’a pas de scrupules.

Alors les solutions sont plutôt dans nos têtes et notre imagination.
C’est un objectif mais on ne crée pas d’un claquement de doigt une grève générale, les dirigeants des centrales n’ayant quant à eux plus de doigts depuis belle lurette.

Alors, comment peut-on bloquer le système autrement ?
Ce système est plein de contradictions .
Comment allons-nous le gripper ?


Pourquoi à partir du 24 juin ?
3 juin 2010 - 09h48 - Posté par

Et oh faut arrêter le délire avec les pudeurs de pucelle si je puis me permettre.

Ok on se sent toutes et tous "trahis" plus ou moins par nos OS...

Mais je préfère prendre le risque de me sentir "trahie" par "les miens" UNE FOIS DE PLUS que de faire cadeau de 5 ans de ma vie au PATRONAT, que de continuer à accepter la soumission et l’exploitation en fermant ma gueule et en disant merci.

Je préfère prendre ce "risque" qui me semble pas bien grand, que de faire la tronche dans mon coin, de rien faire, de ne pas apporter ma pierre à l’édifice et de laisser les mains libres au patronat !!!

LL


Pourquoi à partir du 24 juin ?
3 juin 2010 - 12h49 - Posté par pilhaouer

L’invective et l’absence de lecture ne font guère avancer le débat.

Qui es-tu donc pour dire : "Et oh faut arrêter le délire avec les pudeurs de pucelle si je puis me permettre." ?

Que sais-tu pour affirmer : "faire la tronche dans mon coin, de rien faire, de ne pas apporter ma pierre à l’édifice et de laisser les mains libres au patronat " ?

Quel droit as-tu d’ insinuer "continuer à accepter la soumission et l’exploitation en fermant ma gueule et en disant merci." ?


Pourquoi à partir du 24 juin ?
4 juin 2010 - 12h07 - Posté par

Je me fonde uniquement sur ton message, qui est tellement déprimant qu’il ferait se suicider même un bataillon de Zahia sous Ecstasy....

 :( c’est tout.

Après, si tu ne veux pas que l’on se méprenne sur la nature et la tenue de ton engagement réel, peut être serait il opportun que tu t’exprimes de sorte qu’on ne puisse pas se tromper, justement.... ???

Simple suggestion bien-sûr.

Être critique n’empêche nullement de mobiliser, dans le même temps. C’est une question de dialectique, je suis d’accord, de tenir les deux bouts ensemble, mais bon... faut essayer.

Évidemment, si je me suis méprise sur le sens de ton message, je te présente toutes mes excuses les plus sincères. (Tu es peut être simplement comme Droopy...."you know what ? I’m haaaaapppppppyyyyyyyy........"

LL


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 07h28 - Posté par LL

Oppong, je vais passer une fois encore sur ce que m’inspirent à titre personnel les gens comme toi.

Ton discours de pisse froid tu te le fous où je pense,et toi à part pontifier la révolution anarchiste, critiquer, démolir tout ce qui n’est pas ce que TU VEUX, tu fais QUOI ? Je te renvoie la question ! T ucrois que c’est ce que je veux, ce qu’on veut, nous tous et toutes ici, ce qu’il se passe en ce moment ?

Si je ne faisais qu’ouvrir ma gueule sur Internet ou que j’étais une "fédérocrate" justement pense bien que justement je ne dirai pas ça comme ça.

JE peux te dire qu’à PAris, dans cette CGT que tu dégueules par tous les trous dès que tu en as l’occasion, on se bouge, on fait tout ce qu’on peut, pour que le 24 soit un vrai début et pas un enterrement de première classe.

l’UD a initié depuis le 27 mai dernier premier rassemblement devant la PRéf où on s’est fait GAZER par les flics pour RIEN, toute une série d’initiatives pour faire monter les revendications et les prises de conscience dans la population salariée parisienne

mais qu’on travaille aussi avec les syndicats

On a toutes et tous compris ce qui se passe : c’’est bien un choix de société.

Par exemple, aujourd’hui entre midi et deux devant la bourse on fait signer la pétition pour les retraites, oh pas en espérant que sarkozy nous foutra la paix quand il les recevra mais pour avoir un support pour informer et convaincre les salariés que le 24 on rentre en grève.

Idem semaine prochaine on a deux évènements prévus, et je peux te dire que si vu ce que je vois dans mes perm juridiques à l’UL par exemple ou même dans les PME, des salariés qui se syndiquent et qui se battent parfois tout seuls dans leurs boites, si avec tout ça on n’y arrive pas c’est vraiment pas normal !!!!!!!!

Donc tu peux me cracher à la gueule, tu peux continuer sur ton mode de fonctionnement habituel, je m’en fous, t’as parfaitement le droit de pas m’encadrer et d’être dans le fantasme sur ce que je suis ou pas, à partir du moment où tu construis, même de façon critique, à partir du moment où on peut compter sur toi d’ici au 24 juin pour faire MONTER LA SAUCE PARTOUT DANS LES BOITES LES FACS LES LYCEES LES USINES LES POLES EMPLOIS..... ailleurs que pour casser du sucre sur le dos des autres sur internet, moi, pas de pb, tu peux m’insulter qunze fois par jour.

Pourvu que le 24 on y soit et on y aille

OUI, ON VIT UN TOURNANT REELLEMENT HISTORIQUE DANS L’HISTOIRE DU CAPITALISME

SI ON NE GAGNE PAS CETTE MANCHE-LA OUI CA FERA ENCORE PLUS MAL

CA SERA BEAU ENSUITE DE GUEULER EN EFFET CONTRE X ET Y

TROP TARD

PRENONS NOS RESPONSABILITÉS C’EST TOUT

FAIRE JOUIR PARISOT AVEC UNE RETRAITE REPOUSSEE A 65 ANS ET 45 ANS DE COTISATIONS C’EST PAS DANS MON PROGRAMME DE 2010

LL


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
3 juin 2010 - 11h58 - Posté par

Merci, la Louve ; encore une fois, les femmes seront à la pointe du combat...Oui, il faut exiger partout, des assemblées d’UL avant le 24 juin ; exiger que soient enfin écrit noir sur blanc, les exigences des syndiqués de la base : retraite à 60 ans et 55 ans pour les travaux pénibles ; 75 % de taux de remplacement et aucune retraite en dessous du SMIC ; refus de tout allongement de cotisations ; calcul sur les 10 meilleures années ;maintien du calcul des 6 derniers mois pour les fonctionnaires ; Intégration dans le calcul des périodes d’études et de formations , de chômage ....Pas touche au code des pensions ; Abrogation de la loi Balladur de 1993 et Fillon de 2003.etc....

Comment supporter encore longtemps des tracts de merde comme celui diffusé par la Conf pour le 1ier mai ? ’’ La CGT 1er Mai, une journée déterminante !
La CGT propose :
. Garantir la possibilité de prendre sa retraite dès 60 ans
. Des pensions d’au moins 75% du revenu net d’activité pour une carrière complète
.Justice et réduction des inégalités
.Assurer le financement des retraites, notamment en faisant contribuer tous les revenus

Garantir la POSSIBILITE !!!!! de partir à 60 ans...Ah ! le poids des mots !!!!

Rappel du document remanié lors du 49ème congrès...’’ Le président de la République, le gouvernement, le Medef s’appuient sur cette situation pour évoquer la perspective du recul de l’âge de départ à la retraite.
Ils veulent affaiblir la retraite par répartition pour qu’elle ne constitue qu’un filet de sécurité et ainsi accroître progressivement la part de capitalisation..
La création d’une maison commune des régimes de retraite par répartition, afin de garantir dans tous les régimes un socle commun solidaire des droits de haut niveau : la reconquête d’un haut niveau de protection sociale, collective et solidaire par la réforme du financement de la protection sociale, notamment par la suppression de l’exonération des cotisations patronales.
La CGT entend arrêter la spirale de l’allongement de la durée de cotisation que prévoit la loi Fillon ; préserver les régimes actuels qui répondent chacun à des conditions d’acquisition de droits et de financements spécifiques aux grands secteurs professionnels du privé et du public..

Ce sont les décisions du congrès que nous ne retrouvons jamais comme EXIGENCES dans les écrits de la Conf..

Et que dire des tracts de l’intersyndicale !!!! Aucunes exigences communes, écrites noir sur blanc !!! Toujours les mêmes phrases passe-partout !! Et allons-nous encore nous contenter du refus catégorique de l’intersyndicale CGT, CFDT,FSU,UNSA et Solidaires, à l’appel de FO pour un appel commun à 24 h de grève interprofessionnelle ?
Lettre de JC Mailly à Bernard Thibault :
Nous considérons, par ailleurs, que l’unité d’action sur des revendications et des modalités d’actions claires et déterminées est une des conditions importantes de réussite.
Concernant les modalités d’action, nous considérons, compte tenu des expériences passées, que les manifestations à répétition ne sont pas un gage d’efficacité, y compris quand le 19 mars 2009, trois millions de manifestants étaient descendus dans la rue. C’est pourquoi, je te propose un appel commun à 24h de grève interprofessionelle, au moment opportun.
Réussie, une telle initiative placerait le gouvernement dans une situation délicate : ne pas répondre aux attentes alors que le pays aurait été bloqué pendant 24 h serait , pour lui, prendre un risque important....

Cette lettre a été adressée le 12 avril 2010...Dans sa réponse, Thibault, fidèle à lui-même, élude une telle éventualité en se couvrant derrière le paravent de l’intersyndicale...Et quand on sait le goût de Chérèque pour la retraite à la carte et son refus d’une grève générale ( Thibault aussi ), effectivement, je suis d’accord avec La Louve ; allons-nous encore longtemps accepter d’être des moutons ? Je suis syndiquée à la CGT et je vais tout mettre en oeuvre pour la création d’un véritable front syndical rassemblant les syndiqués de toutes les centrales véritablement opposés à la casse de nos acquis, pour que le 24 soit le début d’une véritable lutte de classe...A lire : Les jours heureux Ed. La Découverte ...l’apport du Conseil national de la Résistance sacrifié sur l’autel du néo-libéralisme !!! et à voir : L’encerclement : La démocratie dans les rets du néolibéralisme de Richard Brouillette. A travers les réflexions et les analyses de plusieurs intellectuels de renom ( dont Chomsky ), ce documentaire trace le portrait de l’idéologie néolibérale et examine les différents mécanismes mis à l’oeuvre pour en imposer mondialement les diktats ( notamment en s’introduisant dans les syndicats ...CES, CSI ..et en cassant les systèmes d’éducation ) !!! Edifiant..et terrifiant...quand on constate combien nous nous sommes laisser piéger par des traîtres de la classe ouvrière que l’on croyait nos camarades !!!


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 07h51 - Posté par laforcedupeuple

Oui, Oui, Et encore OUI ! Entièrrement d’accord avecla Louve et d’autres de ce même avis.
Pour ma part et dans ma ville je difuse ce même mèssage depuis des mois, mais là, pour le 24 j’ai mis les bouchées triples.
C’est maintenant ou plus jamais !



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 07h51

C’est certainement juste, mais pour nous enseignants, le lendemain du 24 c’est les vacances. Pas de mouvement prolongé pour nous.
Donc grève inutile pour les personnels de l’éducation nationale.



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 09h22 - Posté par jaja

et des enseignants qui aident les salariés des boites privées à tenir les piquets de grèves,

et des enseignants qui participent aux blocages de la machine économique ( routes, voies ferrées , ..... )

et des .......

ça servirait à rien ?

j’ai cru lire un bonze syndical.

La Louve a raison : il s’agit d’un choix individuel ; d’une responsabilité individuelle pour nous même , pour ce qu’on fait les anciens et ce que nous allons laissé à nos enfants.

ILS NE S’ARRETERONT JAMAIS : leur idéal c’est le XIXème, c’est le prolo qui chaque matin attends le bon vouloir de son maitre !

ils ne comprennent qu’une seule chose : le coup de pied au cul !


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 21h25 - Posté par

et des enseignants qui aident les salariés des boites privées à tenir les piquets de grèves,

Et des retraités qui feraient pareil.. Des chômeurs idem...

C’est quand même pas le temps qui nous manque, bordel !!!

Pourquoi les orgas ne montent pas des éléments de liaison qui permettrait d’articuler entre les actifs débordés par les activités vitales et ceux qui n’ont que ça à faire.

La majorité des retraités c’est pas les activités ludiques qui les obèrent. Ils n’ont bientôt plus les moyens de vivre et encore moins de partir en vacance. rt ceux qui les ont n’en ont pas pour longtemps.

Au lieu de payer des permanents qui servent à rien pourquoi ne pas aider les chômeur ou les retraités en mal de moyens à vivre en échange d’aide dans la lurtte sociale.

Ca, ça serait de l’"action commune". Ca lierait les générations et les catégories professionnelles dans ces actions : "Tu m’aides à bouffer, tu me redonne une vie sociale et une existence humaine, et je t’aide à tenir le piquet de grève ou à alimenter l’"agit-prop".

Faut COORDONNER l’action. C’est même rien qu’à ça que devraient servir les Organisations et Partis. Pas à faire les interfaces avec le Pouvoir dont on sait qu’il n’y a RIEN à tirer sinon de la déception et de la trahison ou à décreter des "actions" inadéquates.

Et je crois qu’il va falloir le faire sans attendre rien de la "tête".

G.L.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 22h46 - Posté par

Au lieu de payer des permanents qui servent à rien pourquoi ne pas aider les chômeur ou les retraités en mal de moyens à vivre en échange d’aide dans la lurtte sociale.

GL, y’a des "permanents" qui servent à rien , c’est clair, mais j’en connais beaucoup qui servent à qque chose. Et contrairement à ce qu’on raconte à l’heure actuelle, ce qui manque peut être c’est justement un peu plus de moyens pour un peu plus de permanents et pour former ceux qui existent encore... Rien que pour permettre à ttes les UL (je parle de PAris par exemple) d’être ouvertes au moins 7 heures par jour 4 ou 5 j sur 7....
Ce ne serait pas trop du luxe...Or c’est loin d’être le cas....
Ca rendrait beaucoup beaucoup de services, je pense, sincèrement.
Ce qui ne signifie pas qu’il n’y a pas des choses à faire , à réfléchir, pour que les permanents ne constituent pas cette "caste" etc etc. au contraire.
Enfin bon, moi je dis ça je dis rien. Mais faut pas prendre ses désirs pour des réalités. J’aimerais bien moi aussi vivre dans ce monde où chacun prendrait ses responsabilités et où la "spontanéité" serait la règle mais ....Si tu comptes sur les salariés, même syndiqués, pour organiser, gérer, etc, en plus de leur temps de travail, de leur famille...des orgas de la classe ouvrière tte la journée, ben on sera pas nombreux, vraiment. Crois moi. Ok on peut le déplorer, c’est malheureux, c’est triste , ben oui, mais c’est comme ça.... :(

LL


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 07h55 - Posté par Jacques DEBEIRE

Oppong ; La LOUVE a raison 10 , 100, fois , fait tu partis de ceux qui n ont rien dans le froc ? , de ceux qui veulent gagner sans risquer . Beaucoup ne font rien car ils attendent que certain prennent des risques à leurs place , car ces s... là savent que si il y a une victoire ils retireront eux aussi les marrons du feu . J aurai tellement de choses à dire , mais je suis vraiment très dégouté et depuis longtemps de l attitude de cette grande force qu ’ est le peuple des travailleurs , qui se laisse voler tous les acquis que nous ont légués nos anciens , au prix de leurs sang .



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 07h58 - Posté par Georges DUCASSE

ON VA PAS SE LAISSER FOUTRE EN SLIP, NOUS, NOS GAMINS, NOS VIEUX, NOS AMIS, PAR UNE BANDE DE MÉDIOCRES ET UNE POIGNÉE D’ESCROCS QUAND MÊME ????????

Façon de parler peut-être, mais en "slip" nous y sommes et nombreux !

Je suis retraité, je me suis battu toute ma vie, nous avons obtenu et fait progresser une "protection sociale" qui pouvait faire notre fiertée. Cela n’est pas tombé du ciel, je dois dépasser les 150 jours de gréve dans ma vie active et je ne compte pas les manif et tous les sacrifice qu’il fallait faire.

La Louve à parfaitement raison, je trouve même qu’elle pourrait en dire davantage au regard de la situation actuelle si elle ne craignait pas de trouver sur sa route des "Oppong" et consort qui tous les matins se levent en regardant leur nombril !

Si j’avais quelque chose à dire à La Louve ce serait :"dommage que tu n’ais pas trouvé une heure pour me venir en aide, mais ce que tu fais est tellement utile et bien dit que je respecte ton choix".

Oui à partir du 24 juin on peut obtenir les oreilles et la queue !
Dans ma boite, une année ou elle existait encore, à partit du 21 juin et durant 54 jours nous nous sommes battus et nous avons obtenu gain de cause, dommage que ce 24 juin 2010 nous partions"encore" avec le frein bloqué (marque CFDT) !



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 09h48 - Posté par Jak

C’est marrant cet appel à la grève générale pour le...24 juin.

Depuis des mois, sur ce site, plusieurs camarades ont essayé de convaincre que le rapport de forces ne pouvait exister que par la construction d’une grève générale.

Passons vite sur les multiples railleries lues, du style, "tu n’as commencé toi, d’abord !" ou alors "ça ne se décrète pas la grève générale" ou des "y en a marre de taper sur la CGT qui n’appelle pas à la grève générale", etc, etc.

Et aujourd’hui, les mêmes veulent bloquer le pays par la grève reconductible le ....24 juin !

Ce souci d’efficacité dans l’action, cette détermination, cette radicalité, tout cela, il fallait le construire depuis des mois et pas tomber dans la stratégie de défaite des journées de 24h qui ne débouchent sur rien mais qui donnent bonne conscience à d’autres.

Les responsables de cette résignation, de cette défaite sont effectivement nos directions syndicales qui ont cassé la dynamique du mouvement social de 2009 et ont tout fait pour qu’elle ne se renouvelle pas en 2010.

Inutile de s’étendre sur le sujet, tout le monde en a plus ou moins conscience mais presque personne ne le dit.

Maintenant, une fois qu’on a dit ça, on n’est pas plus avancé sur l’immédiat ou le futur proche. Sauf que quand même, ils ne vont pas indéfiniment nous mener dans le mur ?

Alors oui, on peut être d’accord sur une partie de l’article, sur le fait qu’il va falloir se prendre en main, cesser d’attendre quoi que ce soit des directions syndicales, essayer de s’auto-organiser, se coordonner.

Mais ces moyens là, cette logistique, les OS les ont grâce à nos cotis, en partie grâce à nos cotis, il suffirait juste qu’elles les mettent au service de la défense de leurs salariés et non dans l’inertie et l’accompagnement.

Ce n’est pas leur volonté.

Alors que faire ?

Constater comme Copas que nous souffrons d’un manque d’organisation des masses et essayer d’y remédier, mais ça prend du temps et nous n’en avons pas beaucoup.

Oui, on peut légitimement être en colère, être révolté aujourd’hui, aucun doute là-dessus. Mais la question c’est, comment traduire cette colère en efficacité revendicative.

Désolé, mais appeler à une grève générale le 24 juin ne me semble pas efficace. Depuis 10 ans au moins, toutes les grèves ou manifs du mois de juin ont été de vrais bides.

En plus là, c’est pour fin juin, en pleine coupe du monde de foot, à quelques jours des débuts de congés annuels pour certains.

Ce n’est pas le moment le mieux choisi. Et pour reprendre l’image de la corrida, entrer dans l’arène ce jour-là, ce n’est pas faire le toréador, mais plutôt le matamore.

Alors que faire ?

Peut-être envisager un combat comme celui qui a été livré contre le TCE en 2005. Diffuser à des dizaines de millions d’exemplaires des projets alternatifs de financement des retraites.

Les expliquer, multiplier les comités de défense, les réunions publiques, développer l’idée que la stratégie des directions syndicales n’a même pas permis d’obtenir un rapport de forces, d’où la nécessité de construire un grand mouvement intersyndical, intercatégoriel qui dure dans le temps sur une plate-forme claire, combative et mobilisatrice.

Oui, ce combat aurait dû être mené depuis plusieurs mois, mais il n’est pas trop tard.

Ou alors que reste t-il ?

Attendre 2012, la solution par les urnes ?

Qui peut encore croire à ce genre de fables ? Ceux qui s’imaginent que le PS a un projet social différent de celui de l’UMP. Ceux qui croient que le PS reviendra sur tout ce qu’a défait la politique sarkozyste y compris celle de Raffarin un peu avant. Ceux qui ont oublié le virage de la rigueur en 1983, ou bien les ministres de la gauche plurielle qui ont privatisé à gogo.

Ceux-là, effectivement, nous expliqueront qu’ils s’occuperont de tout dés qu’ils seront élus et qu’il faut donc s’en remettre aux urnes, c’est la solution magique !

Mais il faut savoir attendre gentiment les ... élections. Les institutions...bourgeoises se chargeront d’assurer ce que le mouvement social n’a pu gagner ! ? !

Si on ne veut pas attendre, car on ne peut pas attendre, alors il faut tout faire pour construire un énorme mouvement social à coté des directions syndicales mais en se servant de leur...pardon , ...de notre logistique.

Bâtir l’idée que c’est dans la durée, la détermination, l’unité et le nombre que nous pourrons imposer une alternative au financement des retraites.

Ce n’est certainement pas en septembre que les graines semées vont éclore, mais d’une façon ou d’une autre elles donneront des fruits.

Et la récolte aura lieu avant 2012.

Jak


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 11h24 - Posté par

C’est marrant cet appel à la grève générale pour le...24 juin.

Ah bon tu trouves ça marrant ? Ben moi, c’est toi que je trouve marrant là d’un coup...

Depuis des mois, sur ce site, plusieurs camarades ont essayé de convaincre que le rapport de forces ne pouvait exister que par la construction d’une grève générale.

On est tous d’accord depuis des lustres, mon cher. Sauf que le bémol c’est depuis toujours ici de dire : CONSTRUISONS DANS NOS ORGAS LES POSSIBILITES DE CETTE GREVE NECESSAIRE plutôt que de dire "Thibault n’ordonne pas la grève générale c’est un enculé". Marrant que t’aies pas compris ?!

Passons vite sur les multiples railleries lues, du style, "tu n’as commencé toi, d’abord !" ou alors "ça ne se décrète pas la grève générale" ou des "y en a marre de taper sur la CGT qui n’appelle pas à la grève générale", etc, etc.

Et ces railleries tu les entendras o u les liras encore parce que EN EFFET, c’est pas le tout de dire "grève générale". C’est bien pour ça que je précise surtout dans ce coup de gueule "ok mais organisons la vraiment" et que j’essaie très modestement de rappeler de vieilles ficelles si je puis dire.... Parce que quand dans une CE d’UL ou d’UD ou de syndicat, dans une époque pareille, y’a pas 50 % de participants, tu commences à te poser de drôles de questions sur le nombre REEL de "révolutionnaires" "sérieux" que tu croises sur les sites ou les forums....

Et aujourd’hui, les mêmes veulent bloquer le pays par la grève reconductible le ....24 juin !

T’as un souci avec le fait de saisir les opportunités ? T’as piscine le 24 ? A priori quand SUD la CGT CFDT etc appellent à la manif même avec un COMMUNIQUE DE MERDE, pour le 24 juin, y’a plus de chance que ce soit entendu que si c’est toi qui le dis d’ici ou d’ailleurs, désolée, c’est con mais c’est comme ça. Donc moi encore une fois, je saisis l’occaze, oui, sur mes bases, avec mes camarades sur le terrain et dans les structures.

Ce souci d’efficacité dans l’action, cette détermination, cette radicalité, tout cela, il fallait le construire depuis des mois et pas tomber dans la stratégie de défaite des journées de 24h qui ne débouchent sur rien mais qui donnent bonne conscience à d’autres.

Oui ,oui, je te remercie, là encore, je crois que comme bcp d’autres ici, je suis pas la dernière à faire tout ce qu’on peut faire en ce sens ! Stratégie de défaite des journées de 24 heures ? Mais entièrement d’accord ! SEULEMENT VOILA comment on fait pour passer de la journée de 24 heures à une première journée d’un blocage du pays ?

Perso je me suis pas "réveillée" hier.
Sans prétention aucune, depuis très exactement le 1er avril 2007 à Bercy (minimum) publiquement, je tiens le même discours, je fais ce que je peux partout pour que ça ne reste pas "des mots". Et évidemment, je ne suis pas la seule.

En commençant par dire " c’est naze le 24 juin et les Os c’est naze et on est dans la merde et on y arrivera pas " etc ? C’est super bizarre comme façon de faire.

Les responsables de cette résignation, de cette défaite sont effectivement nos directions syndicales qui ont cassé la dynamique du mouvement social de 2009 et ont tout fait pour qu’elle ne se renouvelle pas en 2010.

Ok 2009 on s’est fait casser, par nos orgas, personne dit le contraire (à la rigueur c’est sur le pkoi comment qu’on va diverger mais là, franchement on n’a plus le temps pour les débats théorico-politiques), et donc, on rentre à la niche , et on se fait enculer en plus par le patronat ?

Au tapis une fois, on se relève , encore au tapis ? on se relève à nouveau...Je suis bien placée pour savoir que c’est fatigant chiant épuisant usant et pas si simple, j’en passe....

Inutile de s’étendre sur le sujet, tout le monde en a plus ou moins conscience mais presque personne ne le dit.

Maintenant, une fois qu’on a dit ça, on n’est pas plus avancé sur l’immédiat ou le futur proche. Sauf que quand même, ils ne vont pas indéfiniment nous mener dans le mur ?

Alors oui, on peut être d’accord sur une partie de l’article, sur le fait qu’il va falloir se prendre en main, cesser d’attendre quoi que ce soit des directions syndicales, essayer de s’auto-organiser, se coordonner.

Ce que je dis, c’est ORGANISONS NOUS DANS NOS ORGAS, POUR COMMENCER, vu qu’elles existent, BORDEL ! Le pb est LA : l’orga des militants actifs, "durs", dans NOS orgas, ce n’est PAS FAIT, ce n’est pas VRAI !!

Prétendre que tous les militants CGT (qui sont à 90 %, quoi qu’on en dise des travailleurs des retraités et des chômeurs comme vous et moi et PAS des "permanents") font ce qu’il faut à la base pour que dès le 24 ça démarre, c’est un MENSONGE, ou au mieux, une erreur, et j’en suis désolée pour les camarades, pour NOUS, mais les faux pas et saloperies des confs ne prospèrent (youplaboum) QUE sur NOS INSUFFISANCES et elles sont REELLES et PROFONDES.

Mais ces moyens là, cette logistique, les OS les ont grâce à nos cotis, en partie grâce à nos cotis, il suffirait juste qu’elles les mettent au service de la défense de leurs salariés et non dans l’inertie et l’accompagnement.

Ce n’est pas leur volonté.

Alors que faire ?

Camarade, tu poses une question simple et pour une fois la réponse est simple, excuse moi !

Ton syndicat, ta section, il en est où pour le 24 et plus si affinités ? Dans ta bopite ? T’en es où ? Et si t’es isolé dans ta boite et que y’a pas moyen de moyenner la grève , ça arrive, t’as prévu quoi ? Ton UL ton UD, pour le 24 ils savent que vous avez décidé à la majorité d’une grève reconductible ils connaissent votre cahier de revendications ou pas ? Ta fédé elle a appelé à la grève le 27 mai dernier ou pas ? Et vous comptez faire quoi alors ? Laisser les échelons supérieurs divaguer, dériver ?

Constater comme Copas que nous souffrons d’un manque d’organisation des masses et essayer d’y remédier, mais ça prend du temps et nous n’en avons pas beaucoup.

Oui, on peut légitimement être en colère, être révolté aujourd’hui, aucun doute là-dessus. Mais la question c’est, comment traduire cette colère en efficacité revendicative.

VOIR PLUS HAUT

Désolé, mais appeler à une grève générale le 24 juin ne me semble pas efficace. Depuis 10 ans au moins, toutes les grèves ou manifs du mois de juin ont été de vrais bides.

En plus là, c’est pour fin juin, en pleine coupe du monde de foot, à quelques jours des débuts de congés annuels pour certains.

Ce n’est pas le moment le mieux choisi.

Et donc, toutes ces tartines que tu nous écris pour nous expliquer que FINALEMENT TU DÉMISSIONNES ?

Et pour reprendre l’image de la corrida, entrer dans l’arène ce jour-là, ce n’est pas faire le toréador, mais plutôt le matamore.

Oui ben non je crois pas et l’arène figures toi qu’on y est depuis un bon moment...

Alors que faire ?

Peut-être envisager un combat comme celui qui a été livré contre le TCE en 2005. Diffuser à des dizaines de millions d’exemplaires des projets alternatifs de financement des retraites.

Pardon mais excuse moi là, t’es à la CGT ou pas camarade ?
C’est quoi ton UD ?
La carte pétition de la CGT pour aller au contact des salariés les tracts etc tu les as pas lus ? Passe à ton UL, tu les verras. Ou écris nous on te l’envoie.

Les expliquer, multiplier les comités de défense, les réunions publiques, développer l’idée que la stratégie des directions syndicales n’a même pas permis d’obtenir un rapport de forces, d’où la nécessité de construire un grand mouvement intersyndical, intercatégoriel qui dure dans le temps sur une plate-forme claire, combative et mobilisatrice.

Camarade, tu te noies dans un verre d’eau, tu réinventes l’eau chaude là, atterris, le matos on l’a, ce qu’on a pas, c’est LES DECISIONS DES SYNDICATS ET LES BRAS ET LES TETES DES CAMARADES POUR LES METTRE EN OEUVRE.

Oui, ce combat aurait dû être mené depuis plusieurs mois, mais il n’est pas trop tard.

Ou alors que reste t-il ?

Attendre 2012, la solution par les urnes ?

Tu sais parfaitement ce que je pense de ça, ce qu’on en pense TOUS.

Alors écoute, si ton choix c’est "démission", pour des raisons qui te regardent, ok, je juge pas, mais est- ce que tu te rends compte que c’est plus des analyses que tu fais mais des lithanies de démobilisation, sans rien de constructif ? Tu proposes des solutions qui aujourd’hui n’ont plus cours dans l’immédiat (la campagne de 2005 etc comme tu le dis toi même OUI c’est TROP TARD), tu es à CONTRE-TEMPS, alors s’il te plait, ne vient pas ici essayer d’en faire un principe, de ce découragement TRES palpable qu’on sent de plus en plus dans tes propos, s’il te plait je t’en prie, garde tes états d’âme camarade, moi aussi j’en ai, on en a tous, MAIS là, vraiment, c’est pas le moment.

C’est PLUS le moment, JUSTEMENT parce que nous sommes entre deux feux nourris. Ceux de la fraction collaborationniste de nos orgas, de notre peuple même, et soumise dans nos orgas et ceux de la bourgeoisie impérialiste et nationaliste.

Tout ceci dit fraternellement et sans animosité aucune

LL


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 11h29 - Posté par Copas

Constater comme Copas que nous souffrons d’un manque d’organisation des masses et essayer d’y remédier, mais ça prend du temps et nous n’en avons pas beaucoup.

Il n’y a pas de raccourcis, c’est indispensable (l’organisation) , il n’y a pas à dire que puisqu’on n’a pas le temps on ne fait pas. C’est indispensable. mais ça se fait comment ?

Ca ne se fait pas à plat, mais dans les grèves de masse face aux patrons et le patron des patrons qu’est l’état.

Ca se fait en tirant conclusions de chaque lutte pour être plus fort à la suivante, ça se fait en ayant conscience de la necessaire unité organisationnelle non verrouillée par une couche sociale hésitant entre peuple et bourgeoisie.

Mais ça se fait en y "allant"

Dans le feu de l’action, c’est également ce que dit La Louve, en mettant des provisions de côté, en préparant les choses réellement le plus tôt possible.

La préparation d’une offensive généralisée du camp de la liberté et de la classe populaire ce sont des actes concrets.

Le 24 Juin ? Comme d’hab il faut y aller, ça ne se discute même pas.

Maintenant il faut concevoir les choses autrement que comme un rush de 24 heures (ne faisons pas ça !), comme le début d’une mobilisation populaire prolongée .

Le 24 juin ? ce n’est pas pour faire pression sur le gouvernement c’est un simple début à rendre le plus efficace possible.

Un dernier mot, La Louve bat le tocsin, elle a raison.

Il faut bien qu’il y en ait qui le fassent et on doit lui en faire grâce des mots qu’elle trouve à cette fin .

Nous sommes attaqués, agressés, par une minuscule classe parasite, encore plus petite qu’avant .

La classe popualire est devenue encore plus puissante qu’avant numériquement, il n’y a plus de classes moyennes , de paysannerie, la petite bourgeoisie a été laminée par l’appétit féroce de la bourgeoisie.

Les couches hautes de la classe ouvrière, celles qui souvent étaient du côté du système ont été passées à l’attendrisseur, passées au rouleau à pâtisserie.
Les fonctionnaires et agents de l’état qui, historiquement, sauf ces dernières trente ans, avaient eu un sort relativement plus doux, sont maintenant passés au sort commun.

Jamais le prolétariat ne fut aussi puissant, même dans les vieux pays riches.
Jamais la bourgeoisie n’a été aussi concentrée et petite.

C’est pour cela que , malgré les défaites que nous nous sommes pris depuis 20 ans, le pouvoir de la bourgeoisie est instable,

En plus que la crise va précipiter des crises institutionnelles qui peuvent avoir des points de départ variés (karachisme gâté, ...).

Il nous faut donc travailler la question de la conscience d’appartenir à une classe sur-puissante, ça fait partie des munitions idéologiques nécessaires.

La grande crise et les réflexes permanents de la bourgeoisie et ses chefs de chercher des solutions qui aggravent celle-ci et précipitent toujours plus bas notre société oblige chacun à se débusquer et sortir du bois.

Il n’y a pas, il n’y a plus de terrier pour attendre que ça se passe et ça se tasse.

Tous le 24 Juin !


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 08h43

bien sur que La Louve a raison.

bon

Et maintenant que fait-on ?

visiblement nous sommes nombreux à vouloir lutter , tres bien..

Soyons concrets.

Nous sommes militants , motivés , chevronnés.

nous ne nous connaissons pas tous personnellement mais nous connaissons tous du monde.

le 24 ...ne nous dispersons pas en fin de manif.

que tout ceux qui veulent que cette journée soit marquante se regroupent ,

partout en fin de cortège ,refusent la dispersion détournent les manifs vers des lieux symboliques.

Dangereux ? risqué ? ben oui...ET ALORS ?

Là ,nous pourrons nous compter, là, nous saurons vraiment ,loin de toute tergiversation qui a envie de faire quoi .

Nous enverrons aussi un message a ceux qui n auront pas fait greve , à ceux qui ne croient pas ou plus aux mouvements d’une journée à ceux qui ne croient plus aux syndicats, que la base bouge ,qu’elle représente tout le monde au dela des etiquettes .

cette proposition est simple...nous serons sur place...

alors ?

"Esclaves héréditaires ! Ne savez-vous point que ceux qui veulent se libérer doivent eux-mêmes porter les coups ?"

Lord Byron

je suis prêt.

et vous ?

Makhno



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 10h27 - Posté par momo11

Bravo la louve,le bilan de nôtre situation est exact.OUI il faut se bouger le cul ,sans se demander si pierre paul ou jacques sont d’accord.On s’en fout bougeons avant d’etre totalement réduit a l’esclavage !!!!!momo11



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 10h46 - Posté par Non2

Ce n’est pas qu’en France. Ici, en Belgique, ça écrase aussi. Mais la réaction des gens, ..., désolant ! Il y avait hier soir une projection-débat sur le film "la stratégie du choc". Rien de bien risqué, donc. Résumé du débat : "il faudrait commencer à penser à réclamer pacifiquement une amorce de réforme du système". Je suis sorti pour ne pas vomir, en les voyant tous alignés bien sages, prêts à coudre des triangles rouges sur leur veste !

"Esclaves héréditaires ! Ne savez-vous point que ceux qui veulent se libérer doivent eux-mêmes porter les coups ?"

Mille fois d’accord, mais comment faire réagir des patates encroûtées dans leurs illusions ? Vous en avez de la chance d’avoir des gens prêts à réagir, en France .... presqu’envie de m’exiler en sarkoland pour ne plus avoir l’impression d’être seul à regarder les choses comme elles sont.



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 11h34 - Posté par Copas

sauf que chez vous il y a aussi pas mal de mobilisations et de manifs ces derniers temps.

C’est la dislocation idéologique et la méthodique sous-estimation qu’en font les médias sur-puissants qui donne l’impression d’un abattement.

Ce phénomène existe aussi en France où existent des centaines de conflits et batailles mais qui sont méthodiquement écartées non seulement des grands titres mais également du corps des contenus des médias, télé-sarko en premier chef.

Allez !

C’est l’isolement qui nous fait nous sentir seuls et faibles.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 12h09 - Posté par Non2

Je ne suis plus les grands médias depuis longtemps. En fait, en y réfléchissant, je pense que les stratégies belge et française sont simplement différentes : ils vous envoient les matraques, ils nous enfument avec des armées de zombies décérébrés.
Mais la lutte reste la même, avec les mêmes ennemis.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 12h42 - Posté par Alain Chancogne

La Louve a raison, lis je.
OUI, je partage.
Mais..tant pis, je me lâche..

.
Avoir seulement raison ne sert à rien en politique.

Ce qui compte , c’est le curseur Capital//travail et la façon dont le révolutionnaire AIDE à ce qu’il bouge..dans le bon sens.

Conclusion : comme disait l’"autre"., en russe"QUE FAIRE".

je partage beaucoup d’idées exprimées ici .et par la Louve et par Copas .(ce n’est pas mépris des autres)

Mon problème, exposé franchement est celui ci :

Je ne pense pas que les masses (c’est un peu différent des militants, des habitués de forums d’extrème gauche, bref de quelques petits milliers d’"initiés" seulement, hélas..) soient réceptives à l’appel tribunicien , sincère, enflammé, enthousiaste etc.

je ne crois pas non plus que la diabolisation des Orgas(même JUSTE, FONDEE..pour "nous") .. soit un élément de mobilisation importante

Voire je pense que cela peut avoir l’effet inverse..

Ce souci de coller au masses sans rester scotché au "niveau moyen"..c’est justement pour
que ce 24 de "grand jour de marche finale d’été" con-cocté par le cartel du réalisme d’accompagnement.. soit une forme de subversion de la "collaboration" pour mieux devenir subjectivement un moment du processus de ce que j’appelle l’UNION Populaire.

C’est à dire ce qui construit de conscience "musclée" grâce aux luttes avec objectifs de victoires...et construction du projet de Communisme pour TOUTE la force communiste éclatée, divisée etc.

Donc , à ce stade, je pense que tout est "bon"

La prépa de la manif..le débat politique sur les aspirations populaires , les attentes sans avoir toutes les trois lignes l’appel à pendre Thibault avec les tripes de Chérèque, mais aussi la culture de NEUF..de maitrise autogestionnaire de Résistances.

Là dessus, je crois qu’on devrait fouiller.

La grève ?

Ok..mais vous le savez autant que moi...
Les travailleurs le disent , le Capital le sait, ce refrain il se fredonne partout.

" On est pendu par le crédit, on y arrive pas, on crêve de fins de mois qui commencent le 2.., y a les gosses, le conjoint- chômeur, le loyer.. les vacances etc..
"
Alors oui..en bas, réfléchissons à tout ce qui peut faire agir.
Pourquoi serions nous plus cons que les clergé et la droite organisant en 1985.la bagarre (gagnée) pour contrer Mauroy-Savary..

Pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui fut assez costaud en 95 ?

Un rassemblement national , à PARIS
, exprimant -objectif un million c’est possible selon moi..- la cohérence de riposte populaire à l’ ENSEMBLE du dispositif du Capital, !

Un gros truc de Rentrée (dedans. ;) qui serait préparée en bas par des Comités d’Union Populaire(ou tout autre nom)

Entreprises, quartiers, facs.,etc etc

Pourquoi, aussi, se priver àde ce que la bourgeoisie appelle des "opérations COMMANDOS" ., spectaculaires..médiatisées..

De désobéissance civique revendiquée..
Ya déjà des exemples à EDF, pour les sans pas ; les sans logis..
On peut y compris "mouiller " la classe politique , qui prétend lorgner sur nos voix .
Est ce idiot de se mobiliser pour exiger des ELUS un REFUS de voter des augmentations d’impots locaux,et/ou de charcuter les Besoins , et ce en mettant les budgets en déséquilibre de fonctionnement ! (c’est possible..je l’ai déjà mis en débat , battu dans l’assemblée par le pS.. puisque les "gens" n’étaient pas mis dans le coup par le Parti..-je prends ma part de responsabilité-)

N’est aventuriste que ce qui n’est pas compris et soutenu par les masses ;

Ce quils appellent"commandos"..Cela PEUT s’entendre comme de l’action militante qui aide , qui donne confiance..

AC
(pour ce midi.).-

 :))


D’autant plus que je sens que je passe pour un rabat joie..



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 15h08 - Posté par

""je ne crois pas non plus que la diabolisation des Orgas(même JUSTE, FONDEE..pour "nous") .. soit un élément de mobilisation importante

Voire je pense que cela peut avoir l’effet inverse..""

Absolution ,allez deux Ave et un pater...

Bien identifier les forces en présence,nos ennemis ,nos alliés c’est le b a ba de la lutte des classes.

Non seulement éclairer les travailleurs sur ce que sont d’un peart la CFDT et le patronat ,deux faces d’une même médaille,est nécéssaire mais ne pas le faire revient à mentir à nos fréres de misére ,de souffrance et de luttes.
et ce mensonge les désarme et les laisses plus faibles encore qu’une défaite .

il n’est pas question ici d’un seul instant se faire plaisir et de jouer les cassandres,mais d’une lucidité totale nécéssaire,indispensable à la lutte.

laisser de millions de travailleurs dans l’illusion ,nous faire complices d’une force procapitaliste au motif que faire la clarté va avoir un effet démobilisateur est d’une inconséquence majeure dans le combat .

Démonstration à contrario :
est ce que se taire,faire profil bas devant la ligne droitiére ,la capitulation,la complicité de la direction CFDT a été un élément favorisant la mobilisation. ?

NON ,certainement pas !

alors comme la louvele dit saisissons nous du 24 oui le 24 juin une semaine avant les congés,merci les confs !!
MAIS... débordons les, essayons de nous organiser malgré elles,et voyons jusqu’où on peut aller.

et ne laissons pas les tracts de l’intersyndicale ,ce minimum affligeant et démobilisateur être distribués SANS critique sévéres !

le 24 ou ià fond mais sur NOS revendications pas celles de l’appel des confs.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 15h18 - Posté par

D’autant plus que je sens que je passe pour un rabat joie..

Non, non, parce que je sais que le 24 tu y seras et je sais (ou à peu près) dans quel état d’esprit tu y seras. Je pense que tu fais tout ce que tu peux pour transformer avec tes moyens les idées en actes et pour que les actes collent le plus possible avec certaines de nos "utopies", donc, pas rabat joie du tout, propositions, perspectives, actions...

Ce que tu dis est juste.

On n’a pas le choix, de toute façon, les seules batailles perdues d’avance sont celles qu’on ne livre pas.

Que la conf ou une partie nous sabote (et qu’on l’aide pas mal à le faire à la base), que ça parte de travers, que ce soit dur, les masses tout ça, ben oui, on le sait, on peut le rappeler, l’essentiel c’est de pousser, d’y aller, pas de quartiers, on est à un tournant, moi, je "flippe" complètement pour mon avenir, celui de mes parents, celui de mes gosses, tous les soirs, je regarde les gamins en me disant "les pauvres, ils n’ont rien demandé, pas demandé à être conçus, ils sont notre joie, ces petits, et quel monde je vais leur laisser ?!!!"

C’est ballot , cu-cul peut être diront certain-e-s, mais ce sont peut être d’abord plus mes tripes de mère qui se sont mises à hurler il y a quelques années que ma conscience de classe, même si celle ci a fini par me rattraper assez rapidement ;)

L’impression très désagréable d’avoir la moitié de la tête sur le billot et aucune envie d’y mettre la tête entière, mais plutôt de la sauver complètement, j’aime trop la vie pour mourir au travail, et Parisot et sa bande on l’EMMERDE.

A plus !

LL (qui rentre de deux heures de diff de tracts et pétition avec de nbx camarades de cette "collabo" de CGT ;))


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 17h32 - Posté par Copas

Pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui fut assez costaud en 95 ? Un rassemblement national , à PARIS, exprimant -objectif un million c’est possible selon moi..- la cohérence de riposte populaire à l’ ENSEMBLE du dispositif du Capital, !

Un gros truc de Rentrée (dedans. ;) qui serait préparée en bas par des Comités d’Union Populaire(ou tout autre nom)

Entreprises, quartiers, facs.,etc etc

Pourquoi, aussi, se priver àde ce que la bourgeoisie appelle des "opérations COMMANDOS" ., spectaculaires..médiatisées..

unité populaire, front populaire...

on trouvera d’autres noms .

Mais l’idée de comités de mobilisation ad hoc organisés sur les collectivités de travail, géographiquement, dans la jeunesse, est le chemin indispensable de la réussite, pourvu qu’ils soient conçus comme des espaces démocratiques (où militants, encartés ou non, organisations, syndicats, partis, associations, aient leurs place ), de base et centralisables aux villes, aux départements, aux régions et nationalement.

C’est ce plan là pour l’aspect organisationnel qu’il faut suivre sous peine de nouvelle défaite.

Les dernières grandes victoires en France l’ont été par des coordinations. Ce n’est pas un hasard. Je ne vais pas refaire le truc sur cette question et incite à ne pas confondre des groupes militants avec des coords (ou on appelle cela comme on veut, pourquoi pas des congrès ?) , sinon ce n’est qu’une division de plus, rien d’autre (et probablement dégénérative).

L’articulation entre une logique de mobilisation mettant des cadres organisationnels permettant la vitesse supérieure et la bataille syndicale, pour mobiliser et unifier est la recette encore non trouvée pour faire reculer la bourgeoisie.

Sur les nomenclaturas dans les syndicats et la "base".

La base n’est pas révolutionnaire (je ne vais pas faire appel aux grands anciens pour asséner une vérité), elle a peur, c’est normal, sauf pour les professions qui ne sont pas confrontées à des patrons féroces.

Par contre les bureaucraties ont peur aussi mais d’un affrontement, c’est à dire une étape plus loin que ce qu’est la "base" spontanément, dont la simple mise en mouvement est très ardue.

Elles sont dans une logique de pression, poussant le feu dans les creux, et trouilleuses dés qu’il faut aller plus loin qu’un grand mouvement de pression.

A part une petite partie des anars (la majo de ceux-ci qui sont confrontés à des batailles sont conscients eux), personne ne pense que la base serait révolutionnaire mais bridée par des directions "traitres".

Par contre , les dynamiques de mobilisations populaires sont distinctes de la façon de penser, d’agir d’une petite couche sociale dirigeant les orgas syndicales.

Penser qu’il suffit de courir dans tous les sens (et il le faut), que par un prompt renfort nous arriverons 100 000 au port (de Marseille) ne suffit pas.

L’ensemble des étapes organisationnelles se mêlent et s’entrecroisent.

Oui les comités de mobilisation sont indispensables, oui il faudra aller dans ce sens pour mobiliser plus large.

Et oui, même une grève réussie (nous en avons eu l’année dernière) retombera comme un soufflé si nous ne nous mettons pas à la tâche de mettre en place une montée en puissance qui donne confiance aux travailleurs qui hésitent en se souvenant de l’année dernière où les nomenclaturas ont soufflé dans leur manche.

Donc, dés maintenant il existe des comités de mobilisation sur les retraites, mais leur structure est encore trop cartélisée (un peu comme la mobilisation sur la poste) la plupart du temps et sur le seul sujet des retraites.

La précipitation des évènements fait que l’histoire nous mord la nuque réellement là , qu’à la question de construire un vrai parti des révolutionnaires se rajoute la nécessité de reconstruire les outils organisationnels unitaires et unifiés de masse d’une plus vaste étendue.

Sinon, pour le reste, UL, UD, sections syndicales, etc je partage l’avis de la Louve.
Le passé nous a fait mal, mais on ne va pas le ressasser inutilement , seulement dans ce que ça peut apporter comme leçons utiles et fécondes.

Il y a une autre question existante, la question médiatique, ou de propagande.

Elle se déroule à de multiples niveaux, mais il nous faut également prendre enfin au sérieux l’obstacle des grands médias qui font qu’à côté de gros sursauts existent , jusque dans les rangs des partis les plus radicaux, la croyance qu’on est foutu et que plus rien ne bouge.

Il n’en est rien, ça bouge beaucoup de par le monde et en France également, mais il nous manque les moyens de le faire savoir , les outils médiatiques à cette fin.

Il y a 100 ans de cela, le mouvement ouvrier était à armes égales pour les moyens de com, journaux contre journaux (pas vraiment à égalité mais...quand même...) .

Mais nous pouvons répondre en partie à cela, par le militantisme d’abord, le travail de conviction auprès des autres, pousser la porte du voisin, une méthodologie organisationnelle.

et enfin en allant vers une utilisation plus méthodique du net.


A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
3 juin 2010 - 17h13

" Nous devons sortir de l’arêne avec les oreilles et la queue de tous les capitalos fachos."

Cette corrida n’ayant rien à voir avec les toros,je rajouterai les pattes.

Des fois qu’ils voudraient se barrer par la porte et revenir par la fenêtre.....

"Unissons-nous sur ce qui nous rassemble et oublions ce qui nous divise" dit le slogan à la mode.Le problème c’est que RIEN NE DEVRAIT NOUS DIVISER !

Mais voilà,il y a des orgas,des individus,qui inconsciemment,ou de manière volontaire et insidueuse démolissent ce que d’autres s’acharnent à construire.

La "gymnastique démobilisatrice" qui consiste à n’avoir pas d’AUTRES ACTIVITES que la critique des directions syndicales,(la CGT en particulier),en "oubliant" de balayer devant ses propres responsabilités,c’est pas nouveau et ça permet d’avoir une vue plus juste du nombre de révolutionnaires de salon.

Mais ça n’empêchera pas La Louve,moi-même et bien d’autres, de tout faire pour que le 24 juin ne soit pas (comme tu dis frangine) un enterrement de 1ere classe.

Passer à l’offensive ça veux dire prendre des décisions dans nos syndicats,nos UL et arrêter de se masturber le cervelet pour à la fin décider.....de ne rien faire !

Aller à la sortie des boites,faire des tournées syndicales sur le terrain,d’abord dans nos propres entreprises,mais aussi dans les PME,c’est trop difficile ?

L’heure d’information syndicale est un droit,EXIGEONS qu’elle est lieu partout dans les 10 jours qui viennent !

Faisons signer la carte pétition lancée par la CGT sur les retraites.Elle a un double objectif,récolter des millions de signatures,mais aussi d’ouvrir des discussions avec la population et ainsi créer l’indispensable rapport de force pour faire plier les valets du capital.( sans queue,sans oreille,sans patte !)

ALLER ! AU BOULOT !

LE REBOURSIER

PZ : j’oubliai,j’aime bien ton coup de gueule frangine.



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
4 juin 2010 - 11h15 - Posté par sam 82

pour celui ou celle qui veut faire en sorte que les luttes s’amplifient , notamment au travers de l’appel du 24 juin , il y a quand même de quoi faire , même en étant critique sur certains points . après on connait depuis longtemps toute la panoplie des excuses pour ceux qui ne veulent rien faire , pour une raison ou une autre . ce n’est pas nouveau . dans le même temps il y a tellement de mécontentement par rapport a la réforme des retraites , et plus généralement a la politique anti sociale impulsée par le gouvernement et ses suppôts , que l’on ne peut que gagner des consciences a la nécessité de l’action , sur nos revendications , et avancer également la question de la perspective politique , qui ne peut être que la réponse durable , en schématisant quelle société dont l’épanouissement humain dans toutes ses dimensions serait le fil conducteurs , ce qui implique bien évidemment de rompre avec le capitalisme . nous sommes au pied du mur . je partage bien sur les points de vue de LA LOUVE et de LE REBOURSIER entre autres . sam 82 .



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
4 juin 2010 - 12h57

D’accord à 200 % avec l’idée de LL

mais sur la concrétisation , pour le coup cela serait une vraie révolution ( des mentalités) si les gréves , manifs ...se passaient pendant l’été et les sacro saintes vacances (d’ailleurs j’ai toujours trouvé hallucinant le slogan : "la rentrée sera chaude...", comme si les problèmes s’arrêtaient en juillet - aout !)

cette remarque a déjà été faite par celui qui dit que aprés le 24 juin , pour les profs c’est les vacances...sous entendu n’attendez beaucoup de ce côté !



A PARTIR DU 24 JUIN : LES OREILLES ET LA QUEUE !!!
5 juin 2010 - 07h42 - Posté par taratata

question : pourquoi le 24 juin ? c’est mieux le 18 juin ? non ...
c’est quant l’ inter-syndicat ?????????????????
pour quoi dans les rues non , non il faut aller a la bourse et bloquer le passage
2 allez chez axa et bloquer le tous
3 allez a la banque de france et bloquer tous :
c’est fini les pancartes et les noms des syndicats ,c’est foutu , foutu ????
maintenant il faut être méchant ?
j’ ai entendu des personnes âgées qui ont dit..... si j’ai un cancer et qui me reste 6 mois a vivre .. j’essaye de trouver des explosifs non détectable ( T N T ) et j’explose avec ces messieurs d’en haut ??? la je commence a avoir peur .
et pourquoi pas ?????????






Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite