Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Tout appelle à une transformation révolutionnaire !
de : Jean-Paul LEGRAND
vendredi 4 juin 2010 - 12h22 - Signaler aux modérateurs

Tout appelle à une transformation qui remette le monde sur ses pieds : c’est ce que nous nommons révolution !

L’Etat est un appareil au service des intérêts du grand capital, pour preuve la dernière supercherie des 750 milliards d’euros mobilisés pour "aider" les Etats à payer leur dette et à laquelle participe la majorité des parlementaires de notre pays de droite comme de gauche qui ont approuvé le terrible plan "d’aide à la Grèce". Il s’agit tout "bonnement" d’un hold-up anticipé sur les peuples, d’une promesse aux banques et grands groupes capitalistes qu’ils seront payés pour rentabiliser l’énorme masse de capital accumulé, en quelque sorte une avance par anticipation sur l’exploitation des travailleurs.

Combien d’emplois, de formations, de services publics vont être détruits, combien de revenus salariaux et de prestations vont être diminués pour payer tout cela, car la conséquence va être une terrible politique de restriction des besoins populaires, donc de la consommation, entrainant de nouveau un recul de l’activité industrielle dans notre pays, une accumulation du capital financier improductif socialement et économiquement parlant. L’accroissement considérable des difficultés pour les couches non capitalistes de la société va se traduire par une explosion de la demande sociale que l’Etat, qui s’est inscrit dans le cadre de la réduction des dépenses publiques, fera gérer par les collectivités qui elles-mêmes seront dans l’impossibilité de répondre à la demande. En ce sens les élus vont devoir procéder à des choix critiques : soit accompagner la politique du grand capital soit s’y opposer de plus en plus frontalement en appelant les populations à la lutte.

De quelle lutte s’agit-il ? Pas celle qui consiste à renvoyer une solution aux échéances présidentielles mais celle qui prépare à une action massive et populaire contre l’organisation capitaliste de la société. En effet une course de vitesse est engagée entre les intérêts du grand capital et ceux des populations qui doivent réagir promptement face à l’agression sauvage qui commence et va s’amplifier. L’Europe politique dont on nous vantait les incomparables mérites n’a jamais été celle des peuples mais celle des grands groupes et des Etats à leur solde. Le résultat est là, les responsables de cette Europe viennent de vendre nos nations aux banques et se sont engagés à faire payer la note aux peuples. Les conséquences vont en être un profond changement dans la conception, la représentation que les citoyens se font de la société parce que dans leur vie quotidienne des boulerversements importants vont s’opérer. Les gens vont avoir besoin d’élus de combat, d’hommes et de femmes qui refusent de plier face aux injonctions de dirigeants dont le but est de sauver un système dangereux et à bout de souffle.

Je m’en souviens encore, il y a quelques mois, quand avec mes amis nous évoquiions le mot "révolution" beaucoup de nos interlocuteurs étaient très sceptiques, voire s’ en amusaient. Aujourd’hui ils n’ont pas la même réaction. Ils pressentent que cela pourrait arriver. La situation est souvent ressentie de façon contradictoire : beaucoup de personnes disent qu’elles ont le sentiment que ça va exploser et souvent les mêmes pensent impossible que cela puisse se produire car ajoutent-elles : "Les gens ne sont pas prêts, et d’ailleurs si cela se produisait, ce serait vite l’échec car les gens n’ont rien à proposer en échange, ce serait l’anarchie". Pourtant l’histoire montre que les révolutions ne se sont pas annoncées à l’huissier de service avant d’entrer dans le palais. Les révolutions sont prévisibles dans la tendance générale du mouvement mais aucune n’est programmable à une date fixe comme on règle la sonnerie d’un réveil. Cependant il y a des indications intéressantes, des signes qui annoncent des situations inédites comme pour la première fois dans l’histoire de notre pays le fait que 70% des Français ont une vision négative du capitalisme ou encore que les abstentionnistes sont plus nombreux que les votants en particculier dans les quartiers populaires, ou encore comme le NON au référendum en 2005 alors que tous les médias de propagande avaient été utilisés pour convaincre les citoyens de voter OUI. On peut émettre l’hypothèse que des millions de gens commencent à comprendre que le capitalisme est historiquement arrivé à ses limites, c’est-à-dire que plus il se développe, moins les forces productives, les forces du travail, elles, peuvent s’épanouir. Cependant ils sont des millions, la majorité, qui doutent encore de la possibilité de construire une autre société. Les gens craignent l’inconnu, et c’est naturel car les limites historiques du capitalisme posent la question d’organiser la société autrement.

Les idéologues du capitalisme, les chiens de garde du système présentent la révolution à venir comme une ineptie, et escomptent dissuader les citoyens de s’y engager en jouant sur les peurs. A cela ils ajoutent la confusion volontaire et intellectuellement malhonnête entre communisme, marxisme et stalinisme. Le régime qui a sévi en URSS n’a rien à voir avec la "socialisation des moyens de production et l’association libre des producteurs" dont parlait Karl Marx, il en fut une tragique caricature qui s’est écroulée par manque de démocratie. La réalité c’est que le communisme n’est pas une vue de l’esprit mais le combat des immenses forces du travail que le capitalisme, à travers la lutte de classes, a développé lui-même en son sein et qu’il contredit souvent tragiquement chaque jour. Rien d’inconnu dans tout cela, le communisme n’est que la société actuelle (et non idéale) qui rompt avec le capitalisme devenu l’obstacle principal au développement de l’Humanité. Il est le mouvement qui libère les forces de la création de ce capitalisme devenu un carcan insupportable pour la civilisation.

A situation inédite, solution inédite. Les institutions et organisations actuelles ont fait leur temps. D’autres sont appelées à les remplacer. Soit elles serviront la liberté et la démocratie, soit elles renforceront la coercition et l’aliénation. Nos ancêtres avaient rappelé justement que la souveraineté populaire dans les circonstances où l’ordre ancien empêchait le nouveau de naître devait s’exercer par l’insurrection. Pour ma part je suis convaincu que les citoyens qui sont en légitime défense, doivent pouvoir s’organiser et se préparer à renverser le capitalisme par l’expropriation du grand capital des secteurs économiques principaux comme ceux des communications et des transports, de la grande industrie, de la santé et du logement et par la socialisation de ceux-ci, c’est à dire par leur direction et gestion par les citoyens et les travailleurs. De même l’administration de l’Etat doit être entièrement refondée pour devenir un service public qui défende les intérêts des citoyens avec un contrôle démocratique exercé par des élus révocables et non plus une machine bureaucratique au service exclusif des capitalistes. De telles mesures pourraient enfin libérer le travail de l’intolérable exploitation dont il est l’objet. L’économie serait au service des hommes et non l’inverse, la société enfin remise sur ses pieds !

http://creil-avenir.com
http://lecommunard.org
http://barricade21.over-blog.com
http://colereetespoir.over-blog.com



Imprimer cet article





La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
1 commentaire
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il est temps d'instaurer la religion de l'amour. Louis Aragon
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite