Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.

de : Juan, sur son site Sarkofrance.
vendredi 18 juin 2010 - 08h53 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires

Le site SARKOFRANCE revient sur les scandales Christian Blanc et ses 12 000 euros de cigares payés par les contribuables, Alain Joyandet et son permis de construire bidon, Rama Yade et sa chambre d’hôtel, Eric Woerth et son épouse, etc.

Lisez cet article :

Un secrétaire d’Etat (par ailleurs invisible) se fait payer 12 000 euros de cigares. Un autre gouvernant se ménage un permis de construire en béton à Saint Tropez. L’une de ses collègues loge dans une chambre plus chère que celle de l’Equipe de France de Football qu’elle dénonçait voici 15 jours. Décidemment, la Sarkofrance a du mal avec l’exigence éthique. Sarkozy, là aussi, se cache. De République irréprochable, il n’en est plus question. Les « sans-gênes » sont au pouvoir.

Les affaires de Sarkofrance n’ont plus de mal à percer l’actualité. L’édredon sarkozyen fonctionne cependant à merveille. Ainsi le Karachigate ne parvient-il à s’imposer que péniblement, quelques heures, parfois deux jours. La presse est-elle usée, ou menacée ? Il faut insister, relancer sans cesse.

Mediapart a sorti un nouveau scoop. Une espèce de Woerthgate, qui implique le ministre du travail et son épouse, et ... l’Elysée dans une affaire de fraude fiscale autour de l’héritage de Liliane Bettencourt, milliardaire et actionnaire principale de L’Oréal. La fille de cette dernière avait transmis des enregistrements pirates de conversations téléphoniques entre sa mère et des conseillers à la brigade financière. Médiapart en a écouté certains. Qu’apprend-on ?

Patrick Ouart, l’ancien conseiller sur la justice de Nicolas Sarkozy, est intervenu dans l’affaire. Il livre ainsi des informations clés sur le traitement judiciaire de l’affaire. « Il m’a dit que le procureur Courroye allait annoncer le 3 septembre, normalement, que la demande de votre fille était irrecevable. Donc classer l’affaire. Mais il ne faut le dire à personne, cette fois-ci. » explique ainsi le gestionnaire de la fortune de Mme Bettencourt à sa cliente le 21 juillet 2009.

Et effectivement, quelques semaines plus tard, le 3 septembre, le juge prononce l’irrecevabilité de la plainte. Plus tard, alors qu’il a quitté l’Elysée, Ouart assure au gestionnaire que « le président continue de suivre ça de très près... »

Un autre jour, le même gestionnaire explique à sa cliente qu’il regrette d’avoir embaucher Florence Woerth, sur insistance de son mari, Eric Woerth, alors ministre des Finances et trésorier de l’UMP : « Et donc si vous voulez, aujourd’hui, sans faire de bruit, je pense qu’il faut que j’aille voir son mari et que je lui dise que avec le procès et avec Nestlé, il faut qu’on soit trop manœuvrants et on peut plus avoir sa femme. Et puis on lui, on lui, on lui donnera de l’argent et puis voilà. Parce que c’est trop dangereux. »

Il est surprenant d’apprendre ainsi qu’Eric Woerth, ministre des finances qui a mis en oeuvre l’abaissement du bouclier fiscal sous Sarkozy, aurait fait embaucher sa femme auprès la première fortune de France.

Mediapart rapporte aussi un autre enregistrement, où l’on apprend que Liliane Bettencourt aurait fait une donation pour la campagne de Valérie Pécresse aux élections régionales, ainsi qu’à Eric Woerth et ... Nicolas Sarkozy.

Patrice de Maistre : « Valérie Pécresse, c’est la ministre de la recherche. Elle fait la campagne pour être présidente de Paris. Elle va perdre mais il faut que vous la souteniez et c’est des sommes très mineures, des petites sommes. Elle va perdre mais il faut que l’on montre votre soutien. Le deuxième, c’est le ministre du budget. Il faut aussi l’aider. Et le troisième, c’est Nicolas Sarkozy. »

La suite du dialogue est pour le moins savoureuse :

— Liliane Bettencourt : « Bon alors, il faut donner pour Précresse... »

— Patrice de Maistre : « Mais ce n’est pas cher. »

— LB : « C’est elle qui a demandé cette somme là ? »

— PdM : « Non, c’est le maximum légal. C’est 7.500, ce n’est pas très cher. Vous savez, en ce moment, il faut que l’on ait des amis. Ça, c’est Valérie Pécresse. Ça, c’est Eric Woerth, le ministre du budget. Je pense que c’est bien, c’est pas cher et ils apprécient. »

— LB : « Et Nicolas Sarkozy ? »

— PdM : « C’est fait, c’est dedans. »

C’est fait. C’est dedans.

Où est Nicolas Sarkozy ? A Bruxelles. Il s’est même fait sèchement taclé par l’inaudible président de l’Union, Herman Von Rompuy. Ce dernier a refusé son projet de gouvernement économique de la zone euro.

Ami sarkozyste, où es-tu ?

http://sarkofrance.blogspot.com/201...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 09h01 - Posté par momo11

La sarkofrance est la plus grande république bananière d’europe !Mais ou sont les citoyens ?????momo11



Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 09h51 - Posté par airelle

En léthargie !!! Ils vont peut-être se réveiller, maintenant que les "bleus" vont refaire leurs valises !!!


Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 10h03 - Posté par

En tout cas, la tentative d’aliénation collective par la coupe du monde de football est en train d’échouer. Coup de tête de Zidane, coups de queue de Ribéry, tout cela n’avait ni queue ni tete...

Peut-etre même que certains politiciens (y compris de gôche, n’est-ce pas Buffet ?) vont moins nous bassiner avec le football, pendant quelques années...


Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 11h24 - Posté par

Ce sont les héritiers, les vrais de ceux qui ont mis en place le fascisme, la guerre et la Collaboration. C’est eux qui détiennent le vrai pouvoir, Sarkozy n’est qu’une marionnette désarticulée qu’ils ne vont pas tarder à lâcher complètement.


Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 19h06 - Posté par Philou061000

Il serait peut être temps de demander la démission de toute cette classe politique corrompue. Il ne faut pas oublier qu’ils vivent royalement avec l’argent du contribuable.


Les scandales de la semaine à la cour du roi Louis XVI.
18 juin 2010 - 20h59 - Posté par kounet

Momo, ils sont devant leur télé ou en voyage pas cher, servis par des esclaves !
L’horreur avance et je ne vois rien venir...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite