Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

FOOT : SVP, ne jetez pas le bébé, même si la baignoire pue le FRIC... !!
de : Alain Chancogne
mardi 29 juin 2010 - 11h29 - Signaler aux modérateurs
> Sports
4 commentaires

Je suis le premier à être scandalisé par cette indécent étalage quotidien des feuilletons du cirque franco français qui fait se gausser le monde entier..

Les incompétences de dirigeants, la médiatisation de la bétise de certains joueurs, le journalisme "peopolisant" la Coupe du monde, un populisme flatté ici, un dédain pour le maillot national vanté ailleurs, le pognon qui rend cons des types dont certains sont nés avec un crampon à la place du cerveau, oui, basta et basta

Mais j’avais ce matin envie de pousser un p’tit coup de gueule parce que(je ne vise personne ici en particulier,, mais pas mal de monde..en général..) d’un autre côté, ce mépris globalisant vis à vis du foot ,, à la mode, voilà qui m’énerve un peu,.. aussi.

Parce que ce sport, que cela plaise ou pas, que cela ne soit pas enseigné dans les écoles primaires, c’est pas le" cricket" ; le "tennis" , le golf".. !

Même si ce dernier truc..(pardon amis golfistes) s’est surtout démocratisé en raison du mot.."caddie"qui est passé du green des bobos friqués aux allées de Carrefour..
-----------
Messieurs les flingueurs de ballon rond qui de façon lapidaire (et non dialectique..) , vous relayez pour fustiger ces jeux de cirque et de fric-roi, et ce sans trop de nuance, permettez à un "EX" modeste jeune ailier gauche , voire d’extrème gauche (décidemment , je suis Ex de plein de trucs) de rappeler -pour les plus jeunes qui pousseront la porte de Bella Ciao- une évidence insuffisamment martelée..

Le Foot est lié à l’Histoire du mouvement populaire,
à la lutte d’un camp :

" le NÔTRE "... Contre "l’AUTRE" !

Comme aucun sport ne l’a été et ne le sera jamais, je pense.
Ne voulant qu’ouvrir un petit débat pour journées de début d’été ou l’actualité se charge de rappeler que nous vivons un évènement mondial qui occupe les conversations et servent , dans certains couples,à l’allumage de mèche de la discorde qui feront péter la poudre cachée de l’absurdité de certains cohabitations maintenues pour x raisons dans la mutation de l’amour en ..coupable pensée d’empoisonnement.

 :)) ........ je m’en tiendrais à deux trois rappels.

--------------
En précisant ,( si cela est nécessaire ) que je ne suis pas dupe des volontés d’instrumentalisation de la Coupe du Monde par les "politiques.." Sarko eût été ravi d’un nouveau coup de"France Unie" style 98 plutôt que du succès de nos manifs 24 juin.

L’exemple de l’’ESPAGNE

Le Barça, MON Barça..humm... quel régal...

Ceux qui me connaissent savent que si, j’ai 25 pour cent de globules rouges de catalogne "tras los montes "(rappèlerais - je ici que cette expression espagnole est de même racine que"tramontane".) mon coeur, mes tripes, mon neurone en fin de carrière , eux sont beaucoup plus catalans que bordelais...

A cela une explication "bio"..

La découverte , à 11 ans, en pleine féroce répression franquiste, de cette terre martyrisée, de ce peuple fier, indompté, irritant parfois aujourd’hui-à juste titre- d’une arrogance un brin xénophobe pour tout ce qui n’est pas du "cru" m’a appris deux trois choses :

Concernant la liberté d’expression : une langue, une culture qu’on tente de bâillonner peuvent devenir plus fortes que si elles avaient dépéri par non entretien ou lente mise au rencard.

Pour faire court : Barcelone-la-cosmopolite, est plus catalane que Perpignan.

S’agissant de la résistance au franquisme, je loge dans le même hommage affectueux les chanteurs Llach, Raimon, Serrat... et cette équipe "blaugrana", d’un FC Barça au 95000 "socis"
(abonnés actionnaires) qui a toujours symbolisé un "tous ensemble" populaire de bras d’honneur au fascisme, à la volonté des tyrans d’uniformiser ces peuples d’Espagne sous férule castillane, centralisatrice, autoritaire, liberticide parce que refusant la diversité qui enrichit...

Il faut comprendre qu’un match F.C. Barcelone-Real de Madrid ce n’est pas OM-PSG. fait de haines imbéciles attisées par des sponsors ou des dirigeants de clubs qui mettent de l’eau sur le feu... pour se chauffer aux retombées alimentant les tirelire du sport business.

Encore aujourd’hui le" clasico", (souvent dans l’inconscient collectif.) c’est l’opposition de ce qui est "un peuple" à ce qui a été construit, bichonné, par un pouvoir central autocratique.

OUI REAL, c’est "Royal" la traduction ;

ET qui n’a pas comme moi, eu la gorge serrée en comprenant pourquoi un Stade devenait -avec la sardane du dimanche soir- les paroles de chansons interdites apprises en grand secret.., un moment ou le drapeau catalan était agité avec autant de passion que le drapeau rouge de nos manifs, ne peut pas comprendre pourquoi le FOOT c’est aussi ça, c’est à dire de mobilisation populaire de masse, de lien social.
------------
Mais il n’y pas que le Barça pour étayer mon propos d’avocat de la baballe..

 :))

Maradona et Pelé :
joueurs de classe au service de CLASSES.

..

Deux incomparables artistes, deux génies, deux "DIEUX"... non ?

Sauf que l’un , Diego est un type qui -malgré ses frasques, ses périodes "hard" " la coke" etc etc..- . restera comme celui qui a mis son intelligence, son humanisme au service de son peuple..

Ce n’est pas complicité de langue qui en fait un ami de Fidel..

C’est une complicité de classe

Prenez Pelé, par contre :

Mieux que moi ce papier qui parle d’un film extraordinaire repassé sur ARTE il y a peu, évoque cette question du lien entre FOOT, IDOLES et pouvoir.
_

Je cite

« Pelé, Garrincha.

Un jour de mars 1958, sous une pluie diluvienne, ils jouent pour la première fois ensemble, l’un contre l’autre. Quelques mois plus tard Pelé -17 ans- et Garricha -25 ans- sont remplaçants lors de la coupe du monde de 1958 en Suède. Dès le troisième match, ils sont titularisés contre l’épouvantail soviétique. Ces deux footballeurs d’exception entrent alors dans la légende et le Brésil devient pour la première fois champion du monde.
Pelé, Garricha : le petit noir de l’état minier du Minas Geiras et le petit métisse d’indien des environs de Rio, deux enfants pauvres du Brésil qui désirent ardemment sortir du sous-développement. L’un va devenir l’homme le plus célèbre de la planète, l’autre après avoir gagné tous les titres brésiliens et une deuxième coupe du monde (1962) va sombrer dans la dépression. L’un sera ministre et millionnaire, l’autre meurt alcoolique comme écrasé par l’antique malédiction qui hante ses ancêtres indiens.
Le roi Pelé se conforme au modèle dominant – choyé par la dictature, icône de la réussite économique- il désire plus que tout, oublier la couleur de sa peau.
C’est le Brésil de la réussite, l’image d’une intégration parfaite dans un pays où le melting-pot n’est qu’apparence. Garrincha préfère ses amis d’enfance, ses amours illégitimes et sa passion pour Elsa Soarez, l’une des plus grande chanteuse brésilienne, mais aussi l’alcool qui le détruira. Il joue pour s’amuser, tout au plaisir de l’instant ; il finira comme des millions de brésiliens : dans la misère et le dénuement.
Quand Garrincha meurt à 50 ans après une énième crise de delirium-tremens, le Roi Pelé n’est pas là, ni aucun notable, mais le peuple de Rio tout entier suit le cortège. Pourtant ils sont plus nombreux encore, au-delà des mers et par toute la terre, ceux qui pensent à celui qui s’en va. Tous ceux qui un certain printemps 1958 furent conquis par ces deux hommes et jamais ne les oublièrent. Deux faces d’une même médaille, le Brésil, deux magiciens footballeurs grâce auxquels ce pays fût une deuxième fois découvert. »

fin de citation.

FAFANAS et CONCLUSION

Pour le dernier lecteur qui n’aura ni zappé ni se sera endormi ,ceci :

Au début du super film "INVICTUS"( certes qui idéalise à outrance la transition en Afrique du SUD) on voit la sortie de Nelson Mandela.du bagne.

Il traverse son pays..et le cortège passe sur une route ou deux terrains se font face.
Un, celui du rugby, ô combien sport fascinant, superbement maitrisé là bas..mais sport de BLANCS afrikanders, symbole d’un apartheid à gerber.

De l’autre côté de la route : des gamins noirs ,de bidonville, ballon de foot au pied.

Chers Amis et camarades, le foot ç’est AUSSI çela ,cette appropriation de classe, qui est une des carcactéristiques de son histoire

Des gamins se prenant hier pour Garrincha, Pelé, Maradona , Platini ou Zidane.. ou aujourd’hui pour Ronaldo, Messi, Drogba , Villa , Kaka, ce sont très très souvent des gosses pauvres se disputant une boite de bière transformée en "ballon d’or".*

A aucun moment, ils ne s’excitent parce qu’ils ont en tête ce qu’ils feront un jour, avec d’éventuels millions d’euros si un éventuel négrier -agent de CHELSEA remarque leur éventuel "don" ..

Non ils sont aux anges..simplement parce que le bonheur d’expédier la boite de bière entre deux tee shirts qui représentant "la cage" , c’est de la joie qui n’a pas de prix...

C’est aussi cela, le FOOT...

Du moins pour moi et des millions de gens

Qui s’excusent, par ma "plume" de vous avoir bassinés avec ce qui n’a-semblerait il..- aucun rapport avec la lutte des classes !!

-------------
Cordialement

AC.

... qui sera ce soir devant sa téloche pourse dire "Allez les ROUGES". ;(vu le maillot spanish) et souhaiter que ce soit un catalan du Barça qui fasse chavirer de joie Madrid..en liesse !

 :))

Vers 20h30..je râlerai encore intérieurement de savoir qu’aucun commentateur n’explique pourquoi l’Hymne espagnol n’a plus de paroles.

..
Parce que c’’était effectivement l’Hymne du Franquisme.

...mais qui saura que Franco a rétabli en 1939, cette "marche Royale" ..à laquelle il ordonné qu’on modifie le texte !

Qui est devenu :

« Viva España,
alzad los brazos, hijos
del pueblo español,
que vuelve a resurgir.
 »

Ce qui se traduit par :

Vive l’Espagne, levez les bras, fils
du peuple Espagnol.
qui recommence à s’élever)

GRRRR !

bras levé ?!!... p’tain, oui... pour salut facho. !

Peuple recommençant à "s’élever" ........... alors qu’on "descendait" en masse ceux qui étaient coupables de ne pas voir soutenu le salaud que tant de " démocrates" lâches et/ou complices, coupables de non assistance à Démocratie et Paix mondiale en danger , installaient objectivement aux manettes pour 36 ans de cauchemar.

AC



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
FOOT:SVP, ne jetez pas le bébé, même si la baignoire pue le FRIC.. !!
29 juin 2010 - 12h15 - Posté par Mengneau Michel

Dans les temps les plus reculés, l’activité physique qui opposait les villages, les territoires, était la "soule". J’ai écrit dans des temps reculés car contrairement à ce que certains prétendent cette forme de pugilat existait bien avant l’ancien régime.

On y voit aussi suivant les humeurs l’ancêtre du foot ou du rugby. On optera volontier pour le rugby puisque que l’on privilègiait la main plus que le pied puisque celui-ci ne servait que dans les cas extrèmes pour porter la vessie un peu plus loin. Donc, le jeu naturel est celui qui mélange les deux, la main restant la partie de notre corps avec laquelle nous sommes le plus adroit. Finalement, le pied, pour formater les individus, ne pouvait que pousser un ustensile rond car même l’ovale est une gageure.

Les mains servant aussi à donner des coups de poings ou autres, on a considéré que le sport populaire ne devait finir en foire d’empoigne c’est pourquoi que peu à peu dans les milieux populaires on s’est contenté de pousser le balon. Voyant qu’avec peu on amusait les foules, le monde du fric s’est emparé de l’affaire pour nous pondre un truc particulièrement insipide mais autour duquel une manne financière énorme est devenue le moteur du système. Quel intérêt véritable représente le foot, même prétenduement éducatif, cela est la vraie question.



FOOT:SVP, ne jetez pas le bébé, même si la baignoire pue le FRIC.. !!
29 juin 2010 - 12h33 - Posté par Mengneau Michel

J’ajouterai, la qualité éducative du rugby, qui est indéniable, pourrait perdre elle aussi de sa quintessence avec l’hyper médiatisation, la proféssionalisation extrème de ce sport, le fric qui pourrait en changer profondément l’état d’esprit, c’est d’ailleurs commencé. Il est fort possible que dans les années à venir on arrive au même problème qu’avec le foot.


FOOT:SVP, ne jetez pas le bébé, même si la baignoire pue le FRIC.. !!
29 juin 2010 - 13h05 - Posté par

Oui enfin qualité éducative du rugby faut pas charrier quand même ! Va dans le sud, tu verras si c’est si "éducatif" ! Le racisme y est plus que bien présent, et les soi disant "valeurs" de ce sport "noble" sont plus qu’en voie de disparition lors des troisièmes mi temps.
Je ne parlerai pas de la pourriture par le fric qui arrive là comme ailleurs, avec des gens comme Guazzini, Bernard Laporte et cie.

Alain Chancogne a raison et mille fois raisons pour le foot. Plus populaire comme sport, plus "au coeur des masses" y’a PAS ;
et j’aime bcp la comparaison entre Maradonna et Pelé.
Bravo ! bon article.
(Mais moi je soutiendrai le Portugal ce soir même si la Révolution des oeillets n’est plus qu’un rêve...)


Jeter le bébé noyé et en faire un autre !
29 juin 2010 - 13h59 - Posté par pilhaouer

Je comprend qu’on puisse aimer pratiquer ou regarder un bon match de foot.
Le cyclisme aussi a été un sport de classe.
Mais quelle est désormais la fonction des sports ?

La réponse nous est donnée aujourd’hui : à quoi s’intéressera-t-on à l’Assemblée Nationale cet après-midi ? Au chômage ? Aux affaires crapoteuses ? Meuh non !
A la responsabilité de Domenech dans la déroute de l’Equipe de France !!!!

Débile ? Dérisoire ? Pas du tout ! Voilà un sujet qui va en intéresser beaucoup et pendant ce temps, ils oublieront leur vie de merde et ne perdront pas leur temps à calculer ce qu’il va leur rester de retraite.

A défaut de pain, on aura toujours des jeux, quel qu’en soit le coût.
On pourrait aussi discuter de la notion de sport de classe : Etre le premier, le meilleur, le plus fort, donc le plus beau et le plus riche après avoir écrasé les autres, c’est notre horizon ?

Tous les sports ont été pervertis. J’ai pratiqué longtemps un sport où traditionnellement on salue son adversaire, avant et après. Crier, sauter de joie après une victoire il y a trente ans eût été incongru et c’est maintenant monnaie courante. La beauté du geste avait autant de valeur que la victoire, mais c’est fini :
gagner, gagner à tout prix ...

Si. Il faut jeter le bébé avec l’eau du bain parce qu’il s’est noyé et en faire un autre.

Et puis les grands stades, avec ces déploiements policiers, ça me rappelle le Vél d’Hiv’, ça me rappelle Santiago.






Laurent Berger, le syndicaliste grèvophobe
dimanche 15 - 17h28
de : mat
1 commentaire
Retraite à 67 ans : quand le gouvernement anticipe !
dimanche 15 - 16h21
1 commentaire
Fondation SNCF : réseau d’influence et "social washing"
dimanche 15 - 15h48
de : Mat
solidarité
samedi 14 - 17h28
de : jean1
(video) Le capitalisme porte en lui la guerre, la violence !
vendredi 13 - 11h07
de : JO
7 commentaires
Prévision théatrale
jeudi 12 - 21h50
de : jean1
L’ Acentrale Radio de la grève
jeudi 12 - 16h55
de : jean1
R.N. la place à la tête de l’état est déjà occupée
jeudi 12 - 10h06
de : jean1
bourgeois, tremblez, ça n’fait que commencer ! C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 11 - 22h34
de : Hdm
1 commentaire
TOTAL en Ouganda Rendez-vous au Tribunal ce jeudi 12 décembre
mercredi 11 - 19h21
de : SURVIE
BOLIVIE : La dictature auto-proclamée en appelle à Israël !
mercredi 11 - 17h16
de : JO
1 commentaire
COP 25 : supercherie capitaliste
mercredi 11 - 16h13
de : jean1
Retraites : Édouard Philippe confirme les mauvais coups du rapport Delevoye
mercredi 11 - 15h41
2 commentaires
Les régimes sociaux coûtent un pognon de dingue ? No coment !
mercredi 11 - 09h57
de : JO
2 commentaires
Contre le travaillisme , une gauche de RTT 32 H et de retraite à 60 ans.
mardi 10 - 23h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Deuxième journée de grève : le nombre de manifestants dans 50 villes
mardi 10 - 17h50
3 commentaires
Les manipulations de macron, pour "piller" , nos retraites révélées au grand jour
lundi 9 - 20h13
de : nazairien
5 commentaires
Delevoye et le think tank "Parallaxe"
lundi 9 - 13h59
de : Mat
2 commentaires
Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
6 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
2 commentaires
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
2 commentaires
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Nul n'est plus esclave que celui qui croit à tort être libre. Goethe
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite