Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
de : La Louve
mercredi 30 juin 2010 - 00h51 - Signaler aux modérateurs
27 commentaires
JPEG - 13.3 ko

de La Louve

"L’affaire Woerth-Bettencourt". "On" ne parle plus que de ça.

Ça a même presque éclipsé le drame footballistique national et les sanglots longs des violons de la mère Roselyne !

Bien sûr, en soi, le fait que Liliane Bettencourt pourrait éventuellement frauder le fisc avec la complicité d’un ministre d’Etat, est un scandale.

Bien sûr, cela mériterait en soi, un châtiment à la hauteur. (Et je ne parle pas d’une condamnation avec sursis ni d’une amende de 15000 euros).

Mais vous n’avez pas remarqué comment, justement, les journaux et politiques s’ingénient, au fond, à ne parler QUE de "WOERTH BETTENCOURT", comme si c’était un cas unique, presque isolé ?

Comme finalement, on n’a jamais parlé aussi PEU de l’IMPOT qu’aujourd’hui ?

Comme la plupart des intervenants estimables ont, sur ce sujet, des positions de faux-culs complets, et évitent soigneusement de poser les questions qui feraient VRAIMENT "mal" à l’heure actuelle ?

Haro sur Woerth OK, il a une bonne tronche de gagnant, le trésorier de l’UMP (au fait, au cas où le PS n’ait pas encore remarqué ça non plus, notre Président de la République est l’ancien premier flic de France....), mais peut-on se réjouir qu’il soit un bouc-émissaire plutôt qu’un accusé parmi TOUS LES AUTRES ?

Bon, que la "gôche" n’oublie pas de lui demander, avant qu’il parte, de balancer la liste des 3000 noms de contribuables planqués en Suisse !

Voilà, et du coup, moi j’ai fait un calcul. Forcément bête et méchant.

On travaille 12 mois par an ou à peu près (moins les 5 semaines de congés dits "payés"), on est payés 12 , ou 13 mois dans le meilleur des cas. (De plus en plus, très largement en dessous de ce qu’on devrait gagner. Autant dire qu’en général, on a des salaires de merde.Bref.)

Sur ces douze mois de salaire, l’Etat, fort généreusement, va nous en piquer un, voire deux, pour ceux qui auront des salaires moins de merde que les autres.

On aura donc travaillé douze mois pour être payés 11 ou 10.

Autant dire qu’on aura travaillé presque gratuitement pendant 1 ou 2 mois. Recalculez vos salaires, les camarades !

Le drame ici, ce n’est pas de devoir payer des impôts "dans l’absolu", évidemment -et c’est ça qui fait, entre autre, la différence entre un facho d’extrême droite, et moi, qui pense être communiste, ou disons,au moins, socialiste.

C’est de devoir payer des impôts dans un système aussi corrompu et pourri que le capitalisme, a fortiori celui de maintenant, où la main-mise, la manipulation totale de l’Etat par le pouvoir en place, atteignent des sommets jusqu’alors inégalés.

Le drame, c’est que dans un monde idéal, les impôts devaient servir à financer le bien commun, le service public...

Le drame, c’est que non seulement il ne le fait plus, mais il vend même depuis 30 ans ce que nous avons financé par nos impôts, à des prédateurs qui nous en revendront ensuite les services deux ou trois fois plus cher.

Le drame, c’est que, payant nos impôts, nous permettons aussi de faire vivre ceux qui nous exploitent déjà au bureau, à l’usine, nos patrons qui EUX pratiquent l’évasion et la fraudes fiscales, soit pour l’entreprise, soit pour eux mêmes, parfois les deux. On paie pour eux !

Nous payons aussi ceux qui appelleront le FMI pour nous tondre encore plus au prétexte de dette publique, comme en Grèce.

Le drame, c’est qu’en plus, nos impôts servent, non pas (non plus ?) à construire des hôpitaux pour soigner nos vieux et nos malades, à former et embaucher des enseignants et des chercheurs pour nous instruire,à construire des crèches pour nos enfants, développer les énergies "propres"....non ! Rien de tout ça.

Le drame, c’est que cette fausse idéologie républicaine, soi disant démocratique et égalitaire, est même allée jusqu’à faire du paiement des impôts une condition pour régulariser les travailleurs sans papiers, ou accorder la nationalité française à des gens que l’Etat surexploite, renvoie en charter ou pourchasse jusque dans leurs foyers !

Le truc dingue là dedans, c’est qu’il y a des travailleurs sans papiers qui n’ont aucun droit, qui n’existent pas pour l’administration, ou presque, qui sont ici considérés quasi comme des "Untermenschen ", qui sont en situation de quasi-esclavage, mais qui paient LEURS IMPOTS, eux AUSSI, parce que cette saloperie de déclaration de l’impôt, qui nourrit aujourd’hui un État qui ne leur veut plus que du mal, tient leur vie au bout d’un fil.

La chose folle, c’est qu’en ce moment, gouvernement, patronat et complices associés, s’apprêtent à nous faire travailler plus, encore plus longtemps, plus vieux, pour "financer des retraites" qui pourraient être largement financées pour les générations à venir y compris, et plus encore, tous les économistes sérieux le disent, SI les bourgeois payaient leur du, SI le travail était mieux rémunéré, SI, SI, SI....

Le drame encore, c’est que nos impôts servent à PAYER LES BANQUES, par la propriété financière privée de la "dette publique" ! Nous leur donnons l’argent qu’elles nous prêtent ensuite, si on a du bol, et AVEC INTERETS !

Ces mêmes banques qui vous avaleront votre carte bancaire un jour où vous aurez mordu le trait du découvert (un imprévu à payer, mais c’est fou ce qu’un imprévu de 100 euros peut vous foutre dans la merde quand vous gagnez 900 euros, alors qu’un imprévu de 5 millions quand vous en avez 300, bah, ça passe) .

Qui vous prendront votre maison pour rembourser son "prêt" le jour où vous serez mis au chômage, si vous n’avez pas fini de la payer.

Cette banque qui vous refusera un crédit, crédit en réalité de VOS DENIERS (ces mêmes deniers obtenus grâce au "prêt" de la dette publique, même si vous n’en êtes pas clients), le jour où vous en aurez besoin pour les dents du petit dernier, pour réparer la bagnole (pour aller bosser, tiens !)....

Allez,tourne dans ta roulette, plus vite, toujours plus vite, "prolét-hamster" !

Pour les banques, c’est réglé du point de vue de "l’ordre républicain et démocratique", pour l’instant, ici, "on" tient le coupable de rêve, ce pauvre Kerviel - pensez ma bonne dame, même les salariés le mettent en accusation et se sont portés partie civile si j’ai bien suivi (franchement c’est à leurs patrons qu’ils devraient demander des comptes) !

Non, décidément.

LE VRAI problème dans cette affaire Bettencourt-Woerth au fond,comme elle existe, maintenant, cette "affaire", ce n’est pas tant Bettencourt, ce sont les 3000 AUTRES planqués en Suisse et que Woerth et le gouvernement avaient promis de faire payer ou de poursuivre.

La question aujourd’hui dans ce pays, c’est de savoir COMBIEN de "Bettencourt" il existe.

Combien d’éventuelles collusions Capitalistes/ Etat il existe, en matière fiscale ?

Depuis combien de temps les riches planquent-ils de ce qu’ils nous ont volé dans la journée, dans la nuit, au bureau ou à l’usine, à l’atelier, sur notre lieu d’exploitation, que nous soyons salarié ou artisan, par le biais du travail salarié et sous -traité ?

Je comprends bien que l’argent d’un vol, ça se planque, et plus le vol est gros, plus le fric doit être bien planqué.

Le gouvernement a en sa possession 3000 NOMS de fraudeurs et autres indélicats.

Et elle fout quoi, là encore, "la gôche" ?

Pourquoi elle ne profite pas de cet "incident Bettencourt" (c’est bien un incident au regard de l’histoire du capitalisme) pour dénoncer l’injustice globalement, foutre les pieds dans le plat républicain pourri, démasquer les tartufes ?

Mais non, pendant ce temps, un François Hollande, ancien secrétaire du Parti dit "socialiste", il y a encore peu de temps, travaillait à une "nouvelle fiscalité" !

"Plus juste", "plus équitable". Lui qui disait en 2006 ou 2007 sur France Inter je crois, "haïr les riches", et que pour lui, on était riche "à partir de 4000 euros par mois" !

Il est où, là, le pourfendeur de riches à 4000 euros, le Monsieur-Propre de la fiscalité "équitable" du PS, sur ce coup là ?

Il devrait être debout sur une barricade à réclamer ces 3000 noms, à exiger que JUSTICE SOIT FAITE, en notre nom à nous , et doublement, parce que "élu du peuple" et parce que, soi disant, socialiste !

Enfin je dis Hollande, je pourrais dire Valls, Aubry, et tous les autres, même des Mélenchon ou des Buffet !

Car le gouvernement (Woerth, encore lui) l’a bien dit et redit pendant plusieurs jours sur tous les médias il y a de ça un an environ (août 2009), le feu au cul que la flamme émancipatrice populaire reprenne de la vigueur pour cause de "crise", bref, quand ils pensaient nous donner de quoi calmer la populace, il a dit : "J’ai 3000 noms de fraudeurs qui sont en Suisse !".

Et bien ? Que leur est-il arrivé, à ces 3000 noms ?

On les a "redressés" ou pas, ceux-là ? A quelle "hauteur" ?

Et qu’en est-il de TOUS les AUTRES ? On ne devrait pas se lancer dans de sérieuses investigations là, maintenant, justement parce que "on" a "découvert" Bettencourt ?

Ils ne seraient que 3000 dans ce beau pays à avoir planqué leurs miches ? Il n’y en aurait pas quelques autres, sur plus de 62 millions d’habitants ?

A ce sujet toujours, je vais vous faire une révélation.

Je n’aime pas travailler, au sens littéral et moderne, tristement prolétarien, du terme.

Je n’aime pas à avoir à accomplir chaque jour une tâche idiote sous les ordres d’un patron pervers, qui lui, ira oublier ses soucis ce soir à Deauville ou au Ritz, chronométrée par un cadre abruti de stress et qui me donne envie de me flinguer tellement la violence qu’il m’inflige, ce "frère de classe", me donne envie de le tuer net, en oubliant qu’il est un être humain, faisant de moi un monstre aveugle et froid, en pensée.

Je hais ce que le travail salarié, le travail dans ce système capitaliste, me fait ressentir de moi-même face à l’absurdité, à l’inhumanité des relations de travail dans une société capitaliste.

Je hais ce qu’il est capable de faire de nous.

Je hais aussi jusqu’à la division du travail, qui me "spécialise", fait de moi un être boiteux, qui me semble diviser mon être même.

Je préfèrerais pouvoir lire, peindre, faire la cuisine, marcher, voir grandir mes enfants, je préfèrerais pouvoir apprendre deux ou trois langues étrangères, je préfèrerais pouvoir faire un film, écrire un livre, refaire la peinture de ma chambre à coucher, cultiver mon potager, rire avec mes amis, au soleil, tout ça en même temps, avoir une activité sociale, donner du temps à la communauté, que sais-je !

Tout, ou presque, mais pas "travailler". Pas ça. Pas comme ça, en tout cas. Et pas "pour ça".

Seulement voilà, comme la plupart d’entre nous, je dois travailler pour vivre.

Je n’ai pas le choix, je suis née du mauvais côté de la barrière. Je suis née prolétaire.

Une prolétaire qui oscille entre la profession libérale (aujourd’hui, du salariat déguisé), et salariat pour gagner sa croûte.

Mais, quoi que je me creuse la tête à ce sujet depuis bien longtemps déjà, pas moyen de faire autrement, pas moyen d’échapper à la nécessité de travailler pour vivre et faire vivre ma famille.

Que j’aime ce que je fais ou pas, la question, au fond, n’est pas là. Il faut travailler. Évidemment, avoir un boulot qui vous intéresse, vous plaise, ou vous passionne, rendra la vie moins pénible.

Mais bon, c’est comme ça qu’on passe rapidement la plus grande partie de sa vie à travailler, sans être payé plus que de quoi vivre, plutôt qu’à apprendre, aimer, jouir, élever nos gosses, prendre soin de nos parents....

Certains gagnent assez ou accomplissent des taches assez enthousiasmantes pour oublier notre misérable condition et s’illusionner plus ou moins longtemps. D’autres ont le nez dans la merde à fond dès leur naissance, sans possibilité de s’en sortir VRAIMENT.

Je vois la réflexion que ne manquera pas d’inspirer à des chômeurs cette réflexion, eux dont la plupart voudraient désespérément trouver un emploi, je le sais bien. Mais s’ils sondent au fond d’eux mêmes, ils devront admettre que c’est le plus souvent par nécessité, parce qu’au chômage on peut encore MOINS vivre dans ce monde qu’en étant un salarié mal payé, qu’ils cherchent ce nouvel emploi.

Si on pouvait être "chômeur" et bien vivre, jusqu’à la fin de ses jours, qui voudrait travailler, dans ce monde-là, hein ?

Pas moi. Pas comme je suis obligée de le faire en tout cas ; si je pouvais vivre dans une autre société, travailler aurait un autre sens, et ce ne serait peut être même plus le même mot, d’ailleurs !

Donc, non content d’être contraints d’aller gagner chaque jour notre croûte (on ne peut plus se construire de cabanes en rondins ni se nourrir aisément du produit de la chasse et de la culture dans ce pays....), nous passons encore au bassinet, NOUS les "non-évadables fiscaux", pour donner un ou deux mois de la maigre rémunération de notre travail, à L’ETAT !

OR, ce que l’Etat en faisait à une époque, pour la plus grande majorité d’entre nous, et qui était déjà trop peu compte tenu du nombre de miséreux, de précaires (la misère, c’est toujours trop, qu’un seul homme crève de faim, et c’est l’humanité entière qui crève de faim), qui justifiait le paiement de ces impôts, la déclaration fiscale, il ne le fait plus !

De même que ce qui a été transféré aux collectivités dites locales, elles ne le peuvent plus sans vendre la moitié du patrimoine public aux capitalistes.

Alors bordel, dans ce pays, seuls les prolos sont patriotes ?

Seuls les prolos paient leurs impôts ?

QUI fraude en réalité ? Combien ?Comment ? Et je ne parle pas bien sûr des milliers de petits "fraudeurs" aux ASSEDIC, ou au RSA hein, soyons sérieux !

Que payons-nous, nous, et que payent-ils, eux, les bourgeois ?

Pourquoi continurions-nous à payer nos impôts, nous, tant que tous ces richards de propriétaires d’actions, de propriétaires d’usines, de propriétaires de compagnie d’assurance, de banques, de cliniques privées, de compagnie des eaux, de quartiers d’immeubles entiers.... eux, ne le paient pas ?

Vous me direz, nous sommes pris, là encore, par la nécessité.

Car même si l’Etat ne fait plus grand-chose, nous pensons qu’il fait encore beaucoup pour nous, avec notre argent.

Imaginons. Je préfèrerais payer mes impôts à une caisse mutuelle, dont la gestion serait populaire, qui ne pourrait en aucune manière ni financer des égorgeurs et des marchands de canons, ni subventionner des exploiteurs, et certainement pas, financer des banques par la dette publique.

Et je suis presque sûre que si nos impôts ne devaient servir à financer réellement que les biens publics, les services publics, les nécessités communes, si nos impôts devaient ne servir qu’à ce à quoi ils étaient destinés dans la tête de certains révolutionnaires du 18ème siècle, nous aurions besoin de moins en récolter, nous en paierions moins !

Dans le système actuel, tout le monde doit payer, ou personne ne paie plus.

Est-ce que envisager (organiser ?) la grève des impôts tant que le gouvernement n’a pas donné la liste des 3000 noms, n’a pas entamé les poursuites qui s’imposent, n’a pas récupéré intégralement, AVEC les pénalités et majorations qui s’imposent, tout le pognon planqué par les capitalos, c’est une idée populiste et fasciste ?

Je sais bien que ceux que cette perspective peut faire trembler, le pensent et le disent déjà !

Mais est-ce vrai ? Ne faut-il pas, aujourd’hui, se poser la question, a fortiori quand on se dit communiste ? Et n’est-ce pas légitime d’en débattre toutes et tous publiquement, au moins ?

Grève de l’impôt. Créer des comités locaux de soutien et de défense pour nous protéger contre la répression que l’Etat ne manquerait pas de nous infliger alors.

Des impôts dans une société socialiste, oui. Des impôts dans ce système capitaliste pourri,qui laisse des gens crever dans la rue, non !

Donnez-nous les 3000 noms des contribuables planqués en Suisse, recherchez "les AUTRES", et faites payer les capitalistes qui fraudent à grande échelle, rendez-nous nos sous, et régularisez les sans papiers qui eux, déclarent leurs salaires de misère, parfois, paient un impôt (ils paient de toute façon au moins la TVA), alors que leurs exploiteurs camoufleront l’argent de leur sueur dans des coffres au Luxembourg, aux îles Caïmans !

VITE, un débat public et populaire sur l’impôt, avec les CHIFFRES, et les NOMS des FRAUDEURS !


Pour lancer le débat en musique une petite illustration sonore (en anglais, désolée) du groupe Hard-Fi intitulée "Cash-Machine" ("machine à fric")

"Go to a cash machine

To get a ticket home

Message on the screen

Says don’t make plans, you’re broke

No, no this can’t be right

I know that time is tight

I’ve only just been paid

Three weeks five days, til I’m seen

Right...

No...

I scratch a living, it ain’t easy

You know it’s a drag

I’m always paying, never make it

But you can’t look back

I wonder if I’ll ever get

To where I want to be

Better believe it

I’m working for the cash machine

I try to phone a friend

My credit’s in the red

I try to skip the fare

Ticket inspector’s there

No no, this can’t be right

I live an honest life

It seems like sometimes

You don’t cross the line

You don’t get

By...

No...

I scratch a living, it ain’t easy

You know it’s a drag

I’m always paying, never make it

But you can’t look back

I wonder if I’ll ever get

To where I want to be

Better believe it

Yeah...

What am I gonna do

My girlfriend’s test turned blue

We tried to play it safe

That night we could not wait

No no, this can’t be right

She said it would be alright

I can’t afford to be a daddy

So I leave tonight...

No...

I scratch a living, it ain’t easy

You know it’s a drag

I’m always paying, never make it

But you can’t look back

I wonder if I’ll ever get

To where I want to be

Better believe it

I’m working for the cash machine

Cash machine

Cash machine ...

There’s a hole in my pocket, my pocket, my pocket

There’s a hole in my pocket, my pocket, my pocket

There’s a hole in my pocket, my pocket, my pocket

There’s a hole in my pocket.......



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 01h01

"Liliane, c’est un scandaaaallllleeeee" - Georges MARCHAIS.



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 02h29 - Posté par

Eh oui, évasions fiscales et fraudes à l’impôt. 40 milliards d’euros par an.

Même les petits bourgeois fraudent, dès qu’ils le peuvent. Il faut absolument se faire payer en liquide afin de n’avoir à déclarer que le minimum.

Dans le même registre, on pourrait parler de la privatisation de toutes les affaires juteuses appartenant à l’Etat par les "divers" hum gouvernement sucessifs de droite comme de G.

Saint Gobain, GDF, EDF, Les autoroutes, les banques, les compagnies d’assurance, toutes côtées en bourse et qui rapportent des dividendes bien juteux aux gros actionnaires.

http://membres.multimania.fr/jugefa...

Cette machine infernale de l’endettement.

"La dette publique est aujourd’hui le prétexte d’une campagne visant à présenter la baisse des budgets sociaux et la réduction des effectifs de fonctionnaires comme inéluctables. La dette de l’Etat peut être réduite par un prélèvement fort sur les rentes d’Etat et les rentes du capital."

"Auparavant, l’État avait des facilités de trésorerie car la Banque de France pouvait lui accorder des découverts (bien qu’il les utilisait très peu). Le régime de ces concours était fixé par une loi du 21 décembre 1973, où le Trésor pouvait tirer jusqu’à 10,5 milliards de francs sans intérêt, plus 10 milliards supplémentaires aux taux du marché. C’est désormais impossible à cause de la loi du 4 août 1993, en application du Traité de Maastricht, qui interdit à la Banque de France d’accorder tout type de découvert au Trésor public ou à tout autre institutions publiques."

"la dette publique vient d’augmenter ! En effet, les taux d’intérêt étant indexés sur le taux du marché, et ces taux sont définis par un organisme « indépendant », (avec quand même beaucoup de conseillers et experts privés) la Banque Centrale Européenne (BCE). Or, la BCE vient d’augmenter ses taux directeurs et donc le service de la dette (qui rentre dans la dette globale). Il y aura, probablement, pour l’année prochaine encore des coupes budgétaires et d’autres privatisations. La BCE n’a aucune légitimité démocratique mais décide « rationnellement » d’aggraver les politiques d’austérités."

" ce mécanisme équivaut à redistribuer l’impôt à ceux qui ont la gracieuse bonté d’alimenter la trésorerie."


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 07h26 - Posté par Cop

"Woerth c’est pas cher, Sarkozy c’est pas cher,..."

Un éclairage cru et concret des choses se fait sur le fonctionnement de la bourgeoisie et une partie de la petite bourgeoisie, vis à vis des hommes et femmes politiques.

En soit c’est déjà l’indication que la question de l’expulsion de la corruption et des corrompus directs doit se faire.

Ces personnages de l’appareil politique d’état, de petite vertu, qui mélangent leurs interets, leurs amis fraudeurs, dirigent l’état au service non théorique de la bourgeoisie.

Insister sur l’essentiel, une dette artificielle créée par non imposition de la bourgeoisie corruptrice et fraudeuse pour servir après des emprunts permettant une rente inoxydable à la classe parasitaire doit être expliqué en permanence , en termes les plus clairs possibles afin que l’affaire perce l’entendement des plus larges masses.

Une fois n’est pas coutume, je rejoins Ségolène quand elle dit que le système Sarkozy est corrompu (c’est valable par ailleurs dans tous les états capitalistes, mais chaque jour suffit sa peine).

Il est corrompu par sa nature profonde, multi-récidiviste, de mesures de vols contre la classe populaire et de transfert en faveur d’une classe qui a déjà les dents du fond qui baignent des gâteaux et douceurs.

Mais il est également profondément corrompu au détail quand des ministres, un chef d’état, finissent par confondre completement les poches de l’état, avec les leurs, avec celles de leurs amis.

Ce dernier aspect n’est pas que peu.

Il nécessite de maintenir le feu sur ce dernier aspect particulier de la corruption.

Oui sarkozy et Woerth, l’équipe de France des condamnés, des amitiés particulières avec les interets des bourgeois, des manipulateurs du racisme et de la haine, doivent démissionner ou être démissionné. C’est un fondamental , c’est une question touchant à l’entendement de la vertu (on peut faire appel à Robespierre), c’est une question pour l’éducation populaire des petits et des grands.

Par ailleurs, une question touchant l’entendement pratique : Les fraudeurs (les 3000 aux comptes Suisses et les légions d’autres, il n’y a pas que la Suisse) sont bien identifiés, ils l’étaient avant l’existence des listes.

De la même façon que sont parfaitement identifiés les gros flux de fric de la fraude, des emprunts pilleurs d’états, des cadeaux, il n’y a pas bien à chercher beaucoup,...

Ils vont ailleurs ? Qui veut faire croire que la puissance d’un état ne peut aller les chercher et les serrer à la gorge au delà des frontières, en les pourchassant sur les marchés et en lançant des mandats d’arrêt internationaux.

Un petit con qui arrache le sac d’une petite vieille qui a dedans 23.50 euros prend 6 mois de tôle.

Confisquer toute la fortune des bourgeois et les mettre en prison au proratas de leurs fraudes, vols du bien public, correspond également à sortir du débat théorique sur le système , de compléter la lutte contre le capitalisme par la lutte contre les capitalistes, la bourgeoisie.

Des noms ! des noms ! comme dit La Louve , des noms pour les traiter par soucis de justice comme le reste de la délinquance, au prorata de leurs crimes et de leurs manœuvres de corruption.

La bourgeoisie est une classe corruptrice par nature, qui se maintient par cette capacité à dominer , acheter, se payer tous les outils de propagande pour bourrer le crâne de la population . Construite sur le le travail des autres elle corrompt jusqu’à finir par vendre la coque du bateau qui la maintient au dessus des flots.



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 13h30 - Posté par Lesombre

La complicité à une tentative de fraude ou à une fraude fiscale est sévèrement puni par la loi.

La Justice doit exiger cette liste en lançant dès maintenant des
poursuites tant que la liste des 3000 noms ne sera pas livrée au Peuple.

Ensuite, il faudra passer tous ces comptes au peigne fin avec interdiction de sortie du territoire de tous leurs bénéficiaires tant que les situations ne seront pas régularisées au regard du fisc.

Ils se sont pris les pieds dans le tapis en annonçant cette liste de 3000 noms !

Maintenant, vite des noms, des noms...


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 10h02

Ce lundi 21 juin, jour de la fête de la musique - celle-ci grince plutôt à nos oreilles - Mediapart a mis en ligne, audible par tous, une copie de l’enregistrement des fameuses conversations entre le chef d’orchestre financier de madame Bettencourt et madame. Cette conversation date du 4 mars 2010. La voici ci-dessous (Médiapart) :

En voici la transcription - on peut supposer sans grands risques de se tromper que madame Bettencourt signe des chèques (les prépare ?) en écoutant cet enregistrement et en tenant compte des paroles, des arrêts, des questions et des réponses - :

 Le gestionnaire :
Valérie Pécresse c’est la ministre de l’ens… de la recherche

 Madame B :
inaudible

 Le gestionnaire :
elle fait la campagne pour être présidente de Paris. Elle va perdre

 Madame B :
elle va perdre

 Le gestionnaire :
mais il faut que vous la souteniez

 Madame B :
oui

 Le gestionnaire :
et c’est des sommes très mineures

 Madame B :
inaudible

 Le gestionnaire :
c’est des petites sommes

 Madame B :
oui

 Le gestionnaire :
elle va perdre mais il faut quand même qu’on montre que vous la soute…

 Madame B :
pourquoi elle va perdre ?

 Le gestionnaire :
soupir j’sais pas.

 Madame B :
il faut lui montrer (peu audible approximatif)

 Le gestionnaire :
il faut quand même lui montrer votre soutien. Le deuxième c’est le ministre du budget

 Madame B :
ça me dit quelque chose

 Le gestionnaire :
oui c’est le ministre du budget

 Madame B :
c’est ça

 Le gestionnaire :
il faut aussi l’aider. Le troisième c’est Nicolas Sarkozy.

 Madame B :
(?) je fais pour Pécresse

 Le gestionnaire :
voilà et c’est ce n’est pas cher
bruits de fond (madame B doit regarder le dossier et commencer à signer)

 Le gestionnaire :
alors

 Madame B :
(?) cette somme-là

 Le gestionnaire :
c’est le maximum légal.
bruits de fond (elle signe vraisemblablement)
Voilà. Voyez c’est 7 500 (il doit lui montrer le montant du chèque). C’est pas très cher.
le temps s’écoule (elle signe).
Vous savez en ce moment il faut qu’on ait des amis.
le temps s’écoule
Bon ça c’est euh Valérie Pécresse.
le temps s’écoule. On entend semble-il des pages tourner.
Ca c’est Valérie Pécresse (plus bas)
le temps s’écoule
Ca c’est Eric Woerth

 Madame B :
c’est qui ?

 Le gestionnaire :
Eric Woerth, le ministre du budget

 Madame B :
inaudible

 Le gestionnaire :
Voilà. et si vous voulez je pense que c’est bien, c’est pas cher, et ils apprécient.
on entend les pages tourner

 Madame B :
On ne peut pas arrêter (?)

 Le gestionnaire :
Voilà. Alors ça c’est fait (plus bas).

 Madame B :
inaudible

 Le gestionnaire :
là c’est

 Madame B :
Nicolas Sarkozy

 Le gestionnaire :
C’est fait, c’est dedans

http://www.agoravox.fr/tribune-libr...



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 12h01 - Posté par

Elle a raison sur toute la ligne Elodie.

On veut "DES NOMS".

On les demande et on les veux. Même si certains d’entre nous en connaissent un certain nombre.

On pourrait même faire de l’engagement sur le sujet précis, de ceux à qui on accorde, (de moins en moins), notre confiance représentative, le critère, le "Vade Mecum", de leur sincérité.

Alors à quand la Grande campagne lancée universellement par qui voudra, (Parti, Orga, Syndicat, Groupe de presse), sur le sujet pour que je puisse y joindre mes efforts ?

On pourrait imaginer les élus commençant toutes leurs interventions, (A l’Assemblée, au Sénat, dans les Conseils municipaux, régionaux, généraux, par la question "On veut les noms".

Pour les élection commencer leur Profession de Foi par la même exigence et les explications.

Et on subordonnerai nos votes à la fréquence de l’inter chez l’élu concerné.

La presse, dont l’Huma* en tête, éditant en manchette tous les jour le même leit-motiv, comme certains l’ont fait en nous gonflant avec les malheurs d’Ingrid B.

Fabien couvrant sa façade d’un voile noir gigantesque posant la même question. Je suis prêt exeptionnellement à en financer une partie sur ma maigre retraite et à trouver des émules.

Ou on pourrait éditer des stickers à coller sur les véhicules dans le style très con du "I love N.Y." et déclarant : "3000 truands qui nous niquent ! On veut des Noms" ! Etc...

En attendant je copie/colle le texte et je l’édite pour le diffuser autour de moi avec mes remarques circonstanciées en annexe.

G.L.

*Pour la Presse, y compris l’Huma, ça risque d’être difficile, certains des 3000 noms étant majoritairement plus ou moins partie prenante dans leur capital.

(((- :

Lagardère, Bergé, et d’autres, en pole position.


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 16h48 - Posté par

Madame B : (?) je fais pour Pécresse

Le gestionnaire : voilà et c’est ce n’est pas cher bruits de fond (madame B doit regarder le dossier et commencer à signer)

Le gestionnaire : alors

Madame B : (?) cette somme-là

Le gestionnaire : c’est le maximum légal. bruits de fond (elle signe vraisemblablement) Voilà. Voyez c’est 7 500 (il doit lui montrer le montant du chèque).

Le chèque ne peut légalement être à l’ordre de Pécresse (les comptes de campagne seraient rejetés et Pécresse risquerait fort d’être inéligible). Pour soutenir une campagne, il faut impérativement adresser le chèque à M. xxx, mandataire financier de......

Chico


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 21h49 - Posté par COP

on leur fait confiance pour faire des chèques dans les règles, après tout c’est eux qui ont fait ces règles.


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 10h56 - Posté par momo11

Le seul problème,c’est que toute la France des nantis est "bettencourt",avec bien sur l’aval de la classe politique.Bien sur le peuple doit donc payer pour les plus riches !momo11



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 11h32 - Posté par Alain Chancogne

Je m’aventure à une remarque ?

..(à partir de samedi, je fous la paix à tout le monde)

Non, LL..stp , pas TOI......ce slogan vengeur !

LE VRAI problème dans cette affaire Bettencourt-Woerth au fond,comme elle existe, maintenant, cette "affaire", ce n’est pas tant Bettencourt, ce sont les 3000 AUTRES planqués en Suisse et que Woerth et le gouvernement avaient promis de faire payer ou de poursuivre.
La question aujourd’hui dans ce pays, c’est de savoir COMBIEN de "Bettencourt" il existe

..C’est vrai, ça t’intéresse ?

Sachant quand même que les moins cons sont intraçables !?

Par le biais de G.IE. de SCI.., de filiales -labyrinthes, "ils" sont tellemnt en possion de l’outil de la spéculation , de la finaciarisation de l’économie, du bidouillage . ;qu’ils n’ont même plus de"noms"..ils sont des numéros à 25 signes de comptes..à dormir debout si t’essaie de suivre le parcours des butins..
Parenthèse :
Seul le risque de mettre BC en difficulté m’interdit ici de relater ce que j’ai tenté de déposer comme témoignage concernant une affaire dont on reparle,Noriega ..et le blanchiment du pognon de l’ex dictateur de Paname..et ex -agent de la CIA ,en rupture de collusion avec les USA.., donc largué par les States..mais "recueilli" par des banques dont je taierai les noms.. Publiquement..


je peux commenter ton article chancognesquement ?

OUI.. ?

Merci.., tu commences à connaitre ma connerie de provo !.

Je m’en fous de savoir qui sont les planqués, le montant des vols, les cachettes au Luxembourg ou aux Iles Soulevant..(ta colère..).

 :))

3000, 5000, les noms !?

Désolé, LL , c’est un peu à la Justice , ce que "Faites entrer l’Accusé" du pauvre Hondelatte sur l’A2 ..est aux émissions de qualité traitant de la criminalité.

Ce qu’il faut, selon moi, TRES VITE, ..c’est sortir de cet enfumages ou des poignées de friqués sont montrés du doigt.. !

Ceux qui agitent leurs index. ;roses ou noirs, sont d’un danger..majeur..

Robespierre, ma chère L.L, Babeuf, Marat and C° ..ne demandaient pas le liste des courtisans ..ni le montant des fermages , dimes et autres enquêtes sur le tonnage en matière de rapt sur récoltes de blé de la paysannerie ...

Aujourd’hui , ne soyons pas "moins de classe" que notre bourgeoisie de 1789 !

C’’est le Capitalisme qu’il faut mener à la guillotine..

Sinon, en traquant les petits dealers, on va rater la FILIERE..

Le peuple va...perdre la tête...

Ne va pas sursauter à ce qui suit , qui n’est pas un amalgame d’avec ton cri de Louve en rogne( sinon serait insultant.., que je te compare à Miss Madone poitevine)


 : Laissons à Ségolène Royal , à RMC et autres Apathie de RTL -Canal..cette capacité social démo de braquer le projecteur sur les p’tits crottins..pour que nous ne mettions pas ..la merde !!
.....
AC
.
Fraternellement.....

Aveu de contrition :

J’ai honte : p’tain !je m’étais juré de fermer ma g..quelques jours..c’est plus fort que moi.. !

 :))
.........
Même pas vrai, na !



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 15h34 - Posté par

Slt Alain,

Bon, tu te laisses un petit peu emporter par ton amour immodéré de la diatribe qui claque quand même et faut pas (trop) prendre tes éventuels lecteurs ou interlocuteurs pour des abruti(e)s , même si je sais que sans doute tu ne t’en rends pas compte (que tu les prends implicitement pour des abrutis) :)))

en plus y fait chaud :)

Bon.

Désolée mais là, je ne suis pas d’accord, non pas sur le FOND mon cher car le fond nous le partageons (pas seulement en le touchant parfois dans notre humour extrêmement limite :)), mais sur la METHODE.

Mon souci à moi c’est pas de convaincre les convaincus qui ont compris mais d’abord d’une part d’essayer de faire en sorte de pouvoir fédérer ces convaincus sans qu’ils deviennent des CONS VAINCUS (nous quoi), et ensuite, surtout, vu qu’on n’est pas "les masses" jusqu’à preuve du contraire, comment on fait passer aujourd’hui la plus grande partie des prolos, paysans, petits artisans etc... "de l’ombre à la lumière" en termes de prise de conscience.

Demander les 5000 ou 10 000 , oui, je veux mon neveu !

D’abord j’entends pas Apathie demander ça, ni Royal d’ailleurs, ni même Buffet ni Mélenchon - ça se saurait. _ :) eux dans le meilleur du pire des cas ils demandent un "pôle public financier" et "la justice fiscale". Et pis prout voilà c’est tout.

BIEN SUR (merci je suis con mais quand même !) BIEN SUR que les noms on les aura pas et que si on en a certains on les aura pas TOUS ! Et qu’une fois qu’on les aura ça sera dur dur d’aller leur en piquer ne serait ce que 10 % ! ET BIEN JUSTEMENT !

Que la plupart des habitants de ce pays le CONSTATENT ! IL Y A UNE EVASION FISCALE MASSIVE (essayons au moins de la chiffre !!!) et on ne peut pas aller les chercher, etc.

DONC, conclusion logique, on fait quoi ?

On continue à se faire enfiler journellement ? En plus, on paie la vaseline ?

En gros, voilà, le fond de ma pensée, en gros à peu près le même que le tien.

J’applique ma méthode syndicaliste de base - et jusqu’à présent elle a plutôt toujours bien fonctionné à ma modeste échelle.

Je me saisis des multiples contradictions patronales et de celles de leurs alliés pour faire avancer le peuple-classe dans la résolution des siennes, par lui-même.

La conscience j’ai pigé ça ne vient pas à coup de grands discours incantatoires sur les lendemain qui chantent, mais en mettant en lumière les contradictions que nos ennemis de classe veulent cacher.

On doit ré-innoculer à nos compagnons de galère le goût de la révolte, le sens de la provocation, l’envie de faire des gros bras d’honneur à ce système, et l’imagination pour s’en donner TOUS les moyens.

Et je crois que réclamer les noms des 3.000, réclamer des recherches , réclamer une refonte totale de la question même de l’ impôt ( qu’on ne peut pas réformer véritablement sans en réalité révolutionner la société !!!) c’est mieux d’un point de vue de méthode que de dire simplement "une seule solution la révolution" en gros.

Ma critique donc à toi sur ce point tient simplement en cela, je te l’ai déjà dit plusieurs fois : tu fonctionnes à l’économie de démonstration militante dans ta dénonciation légitime, or ça, ça peut pas marcher.

Pour aller à AC ;) tu dois passer par AB + BC :)

Enfin je pense, du point de vue empirique de ma modeste expérience militante sur le terrain.

Sachant que la réforme n’a jamais exclu la révolution, au contraire, et que demander le possible peut amener à vouloir obtenir l’impossible - et non l’inverse !!!!

Bien à toi et amicalement

Elodie LL


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 18h28 - Posté par jaja

" comment on fait passer aujourd’hui la plus grande partie des prolos, paysans, petits artisans etc... "de l’ombre à la lumière" en termes de prise de conscience."

tu crois que les prolos n’ont pas conscience de se faire baiser tous les jours ?

si je suis assez d’accord avec toi sur le comment "toucher" le peuple ( certainement pas par des tract loghorhée ) , je pense que tu évacues , mais tu n’es pas la seule, le fait que ce qui nous manque par-dessus tout c’est d’une alternative crédible ; crédible non pas aux yeux des économistes et autres larbins des possédants , mais crédible aux yeux des peuples.

jusqu’à l’aventure stalinienne, on pouvait toujours "promettre" un avenir radieux et repousser à après la révolution les solutions concrètes.
avec la catastrophe stalinienne, ce n’est plus possible ........


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 14h46 - Posté par (k)G.B.

tu crois que les prolos n’ont pas conscience de se faire baiser tous les jours ?

La majeure partie n’en a pas conscience, ne vous en déplaise, Jaja.

(k)G.B.


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 20h06 - Posté par Alain Chancogne

Nous resterons sur un desaccord de FOND..

Ce n’est pas une question d’abrutis opposé à des donneurs de leçons.

C’est une question qui fait débat dans le mouvement ouvrier depuis que Marx a eu des "disciples "différents.
NON, Elodie L.L..., nous n’avons pas la même conception d’une recherche de démarche qui conscientise les masses.

Ce n’est pas du tout incompatible avec notre rejet commun du capitalisme.

Je persiste et signe, tant pis si c’est pas top comme réflexion..

Si on a en perpective à court, moyen et long terme de gagner des forces dans ce qui est le processus de LDC , on ne peut pas faire l’impasse de tenir les "deux bouts"..

Selon moi (et d’autres), si on pense que la dénonciation doit être d’ABORD le chemin qui unit pour ensuite passer à la démarche suivante (de la révolte à la Révolution, ces étapes qui te font dire de A à B pour pouvoir aller de B à C), ) ,..on retombe objectivement dans ce qui a conduit, sur un autre terrain, aux "divisions du travail" entre parti et syndicat


Mais tu as raison , il fait chaud et on aura ,si nous ne nous fâchons pas d’ici là.. :)) l’occasion de rebondir sur ces questions..

Elles sont, pour moi, FONDAMENTALES.

par contre, je tiens à préciser une chose, qui ne va peut être pas de soiparce que mon style pourrait parfiois laisser penser le contraire de la réalité.

Je ne "reprends" pas les autres par "amour de la diatribe"

deux points :
.
Un : Certains ou certaines, je ne débats pas avec eux. Non que je les prenne pour des cons-connes, mais je les crois inaccessibles à la critique de leurs propos.

Deux
 : Même si , effectivement, je ne déteste pas les joutes..sur des questions comme celles que tu poses , je prends le risque de me gourrer mais je tiens à ce que ce soit en connaissance de"causes" du différent.

Sachant qu’ici, je serai très seul de cet avis, mais après tout, c’est la richesse de la diversité, oui je persiste à craindre un risque grâve de détournement de justes indignations ;

Très clairement, selon moi :

.
Même si ce flot d’annonces touchant au FRIC..n’est pas la meilleure des choses pour ce pouvoir, tant que ça ne fait que l’affaire du FN et de la colère sourde..cela n’est pas, en ce moment M de cette Crise C...du K.., de nature à faire trembler les Capitalistes

"Pire".

D’ici que tous les "Socs" qui se goinfrent aux rateliers de la République depuis des lustres, fils de"TONTON, racketeurs de mutuelles d’ici ou là, grands élus d’agglos, copains roses de coquins grisn passent bientôt pour les apôtres Vertu ,, ya pas loin !

Mais ce n’est qu’une opinion, et que ceci ne t’empêche pas..comme moi après demain..de soigner tes orteils en éventail !

 :)

..
Très sincèrement. ;
alain AC

Qui eût préféré partager ton opinion..car j’adorerait avoir au moins une personne dont je partage la totalité des idées.

 :)


AVEU :

Tu as compris que si je te "rentre dedans" c’est qu’en fait..je suis sur la liste des 3000 !

mais chuttt. ;

C’était pour blanchir la trésorerie de la cellule J.DUCLOS de la BNP, section de BORDEAUX.
..
Je te parle d’un temps...ou le PCF bichonnait les orgas de boite ! T’as pas connu..Trop jeune...

 :))


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 22h21 - Posté par La Louve

Re Alain, Bon alors, désaccord de fond.Ok.

Je te laisse le soin de faire mieux, moi je fais juste ce que je peux en fonction de ce que ma petite cervelle me fait "réfléchir" ! Je prends des leçons, je suis pas bégueule.

Que doit on donc selon toi faire de cette affaire ? Et comment ?

Mener les bourgeois à la guillotine, dis tu. C’est pas l’envie qui m’en manque, parfois, (souvent ?) même si je reconnais que je répugne globalement à l’idée de devoir tuer...parce que on parle bien de ça là non ?

Ma question c’est combien on va être à la garder, la guillotine, et combien on va être à les pourchasser pour les y coller, les bourgeois, aujourd’hui ou dans les jours à venir ?

Sans être pessimiste, (parce que je suis une indécrottable optimiste ;)) les dernières manifestations en Grèce ont drainé disons entre 15 et 20 000 personnes. Pourtant ce que le peuple grec prend dans la gueule dernièrement, c’est bien plus coton que ce qu’on a ramassé jusqu’alors.

Bref, j’ai pas la solution tip top, j’ai présenté ma version, j’attends la tienne (sur le plan théorique et pourquoi pas, pratique !) ceci dit sans aucune méchanceté de ma part.

Je précise une dernière chose : un article c’est forcément sur un sujet. On ne peut pas forcément tout écrire.Surtout quand on le fait entre minuit et deux après une longue journée de boulot et de militantisme.

Quant aux manières de s’évader fiscalement, j’ai été "avocate d’affaires", comme on dit, dans une autre vie, donc, sans être une spécialiste,et en pleine connaissance de ma médiocrité, en effet, j’ai une vague idée de la chose, enfin, je crois ;)....

Moi je m’en fous d’avoir raison,dans la mesure où finalement, même le grand Lénine que j’admire (j’ai ses posters ;)) a eu tort, finalement, sur de nombreux sujets (à commencer sur certains "sujets humains") ; ce qui m’intéresse c’est de faire bouger les lignes, avec d’autres. Le plus loin possible (et plus si affinités). Le plus "communistement possible". On ne les fait bouger qu’en bougeant les consciences. Je suis sans doute dépendante de mon habitus petit-bourgeois, de mes conditions matérielles etc. Ma méthode (et tu as raison la méthode c’est aussi une question de fond) n’est sans doute pas la bonne. Si la tienne est meilleure, je l’adopterai.

Au plaisir de te lire, donc, sur ce sujet précis, vraiment, sans rancune, au contraire.

Elodie


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 23h58 - Posté par Alain Chancogne

SNIFF Sniff..

Je crois qu’on se comprend pas .

Pourquoi écris tu ceci ?

Je te laisse le soin de faire mieux, moi je fais juste ce que je peux en fonction de ce que ma petite cervelle me fait "réfléchir" ! Je prends des leçons, je suis pas bégueule.

Ai je prétendu que j’avais raison, que je faisais une analyse plus neuronement musclée que la tienne ?

Ai je ici ou ailleurs une seule fois -du moins depuis des années... :))......tenu pour moins réfléchie, argumentée une approche de qui que ce soit ?

Est ce que diverger quand chacun s’implique dans la recherche du plus efficace pour abattre la Bête , c’est penser que l’"autre" a moins de cervelle que soi ?

Tu fais volontairement une caricature de l’image que j’ai employé à savoir "Guillotiner le Capitalisme." et quelqu’un qui n’aurait pas la patience de lire mon galimatias pourrait en déduire que je suis de ces prétendus révolutionnaires de clavier qui se font plaisir en usant de radicalité à bon marché, , voire se gaussant de la "mollesse" de certains.

Non, Elodie, pas du tout !

.
Ni donneur de leçons marxisantes, ni vieux con à la bio trop pleine, je me contente de dépasser des pratiques d’acquiescements enthousiastes qui ne servent pas plus que le dénigrement systématique.

J’ai "donné" à ce que j’appellerais le Communisme par étapes, qui nous a conduit à deux défauts.

Celui d’une conception qui en appelle aux masses pour qu’elle "suivent" comme un seul homme l’avant garde qui éclaire la route , et"conduit" aux lendemains qui chantent., aux grands soirs..pour finir en petits matins de gueules de bois quand tombe un mur à Berlin.

Celui aussi du souci , afin de ne pas aller plus vite que la musique - souci que je partage- .d’oublier de préciser, pour convaincre sans prétention de "vaincre" , comment soi- même ou en groupe, on voit "la partition", ... en déroulement inachevé.

C’est avec la petite expérience que la Révolution c’est , DANS les MASSES, de porter une globalité de perspective construite dans des approches contradictoires que je me suis exprimé.

C’est tout. !!

Parce que je pensais et pense encore tout simplement, sur ce sujet comme sur d’autres, qu’il il est utile de remettre sans cesse le couvert sur ce que nous recherchons..

Si , s’agissant de la question du lien entre3000 voyous et le fait que ce n’est là qu’un épiphénomène du Capitalisme, je sais , que pour toi et tant d’autres, cela va sans dire-en ai je douté ?- pour des milliers de lecteurs de B.C, je pense que cela va encore mieux en le disant..

C’est dire, Elodie, que non seulement je ne considère pas mes propos comme de la surenchère qui viendrait contrer tes insuffisances théoriques, mais que je veille,( parfois avec maladresse qui peut blesser sans que je le veuille) , à relancer sur tel ou tel point qui me semble mériter qu’on se frotte les cranes..

Ce qui n’exclut pas que souvent c’est avec un rien de volontaire croc en jambe que je peux réagir.

 :)).

Ce n’était pas du tout le cas.

Je crois effectivement que ce n’est pas que dans la"forme" que nous pouvons, parfois nous opposer , ou plutôt nous compléter.

C’est sur le fond.

Tant mieux !

.
Nous avons été assez cons
pour fonctionner soit au"suivisme de Parti avec ovations interminables de Congrès hypocrites , soit-voire en même temps’-aux clivages entre ceux qui "savent" et ceux qui doivent "apprendre à reconnaitre d’ou vient la Lumière’, que cela explique qu’on soit très attentifs aux nécessaires , permanents et créatifs apports individuels et collectifs ayant trait à tout ce qui est de nature à faire bouger consciences et donc comportements face à la crise..

Promis juré : en rentrant dans 15 jours je m’inscris pour un article sur cette question du "comment s’appuyer sur la Colère à nourrir pour, EN MÊME TEMPS, éviter que cette saine colère ne soit détournée des chemins de la révolution".
Parce que je pense, -peut être à tort - que si "tout n’est pas possible"..il n’est malheureusement pas impossible d’imaginer que certains ont décidé de surfer sur l’exaspération pour concocter de la médecine douce là ou la chirurgie s’impose.

Fin de bavardage nocturne et lourd..

 :))

Sinon certains vont pense que le méchant cogne.

Amicalement

Alain


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 16h41

Cet article ? un boulot militant exemplaire,qui relègue aux oubliettes les discours indigestes ne satisfaisant que les égos de ceux qui les font.

Frangine,je souhaite que beaucoup de militants partent en tournée syndicale,permanence ect...après avoir lu ton article.( et ce n’est pas de la flagornerie )

Bises LE REBOURSIER



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
30 juin 2010 - 18h16 - Posté par GGrun

Juste un mot de trop : "bouc émissaire"
de qui ? la gôche ?

Non, un agent au premier poste de pouvoir de l’argent.

Le peuple est le bouc de ces vampires.



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 08h42

Sur ces douze mois de salaire, l’Etat, fort généreusement, va nous en piquer un, voire deux, pour ceux qui auront des salaires moins de merde que les autres.

On aura donc travaillé douze mois pour être payés 11 ou 10.

Ce n’est pas un ou deux douzièmes que l’État prend par an sur notre salaire. En mettant la TVA (qui est de 19,6% pour les biens à 5,5% pour la bouffe) à 15% en moyenne, c’est encore DEUX mois qui s’en vont à l’État. Ce qui fait quatre. Et pas moyen de faire autrement, c’est impossible. C’est en passant à chaque caisse qu’on paye l’État pour chaque achat.

De plus, il reste des cotisations sociales de l’ordre de 20% environ la moitié : le reste part à la casserole de la bourse : soit reste 10 % : un mois et une semaine en moins, etc...

Du salaire, du chiffre signifié en bas de la fiche de paye, il reste au mieux SIX mois pour le salarié : tout le reste est ponctionné directement à destination de l’État.



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 11h23 - Posté par Djamila

Sur le site de IGF (https://www.igf.minefi.gouv.fr/IGF/...), rubrique Missions et compétences, on lit en première ligne :
"L’Inspection générale des finances est placée sous les ordres directs du ministre chargé de l’économie et du budget.".

Que pouvons-nous attendre d’une administration enquêtant sur elle-même ?

Mais qu’est devenue notre république ?



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 15h47 - Posté par veuzit

J’ai entendu Mme Bachelot, ministre de la santé, et du ballon rond, parler de la canicule.

Je crois que c’est bon ça : on va parler de la canicule. On va montrer que la canicule on sait la combattre. La canicule : on n’en parle pas assez. Parlons en.

Combien de Bettencourt en France ? Pas d’importance. L’important c’est de protéger de la canicule les vieilles dames riches qui perdent la tête . C’est long à fabriquer ça une vieille dame riche qui perd la tête et qui distribue les biftons. Faut pas gaspiller. Alors on se met en veille sanitaire ? Allez zou ! et on distribue des vaporisateurs.


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 16h52 - Posté par

Notre "République" ?

C’est devenue une "raie publique" plutôt.

Elle se donne au plus entreprenant et en avant la musique. un coup de "la droite", un coup de "la gauche"... Autrefois femme libérée et orgueilleuse, Marianne est devenue une fille facile à la ramasse....

Il faut la passer cul par dessus tête cette "république". Rien de communiste ne sortira plus des décombres "républicains" (si tant ait que les deux , république et communisme aient jamais pu être destinés à cohabiter sérieusement).

LL


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 20h19 - Posté par

gaffe LL, c’est exactement ce que disait Villepin :)

"La France a l’air à la ramasse. Mais observez - là de près. Elle a les jambes écartées. Elle attend désespérément qu’on la baise : ça fait trop longtemps que personne ne l’a honorée. Elle a envie qu’on la prenne. Ça lui démange dans le bassin"

FOG - La tragédie du Président, Flammarion. mars 2006


Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
1er juillet 2010 - 14h30 - Posté par rosa

Hallo ! Sie haben das Wort "Untermensch" gebraucht. Sprechen Sie deutsch ?
Darf ich Ihren Beitrag ins Deutsche übersetzen ?
Danke für Ihre Antwort !

Bonjour ! Vous avez utilisé le mo "Untermensch". Vous parlez allemand ?
Puis-je traduire votre texte en allemand ?
Merci pour votre réponse !



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
2 juillet 2010 - 11h41 - Posté par Sébastien

A force de jouer à saute-mouton, on finit par oublier ce qui me paraît essentiel.
"Habitus", "prise de conscience", voilà quarante ans que Bourdieu a réglé la discussion autour de ces notions. Et pourtant, ça continue encore.
Quand finira-t-on par dépasser les distinctions traditionnelles du corps et de l’esprit, de l’instinct et de l’idée, de l’individu et de l’institution ?
Voici ce que disait Bourdieu à propos de l’habitus, mais, sans doute, personne ne veut le savoir et en tirer les conséquences :
"Nous sommes, à travers cet habitus, à travers cette histoire incorporée, toujours exposés à être complices des contraintes qui s’exercent sur nous, à collaborer à notre propre domination. Je pense que le centre de mon travail, c’est d’analyser les fondements des formes symboliques de domination, la violence symbolique du pouvoir de type colonial, de la domination culturelle, de la masculinité, autant de pouvoirs qui ont en commun de s’exercer en quelque sorte de structure à structure. Ce sont des pouvoirs qui sont dans les structures objectives, dans la structure des salaires, le rapport de forces colonial, la structure du pouvoir universitaire, etc., et qui sont en même temps dans la tête des agents. Ces structures ne peuvent fonctionner qu’avec la complicité d’agents qui ont intériorisé les structures selon lesquelles le monde est organisé. Toutes les luttes symboliques commencent toujours par une dénonciation que j’appelle objectiviste, dénonciation des formes objectivées de la domination parce qu’elles se voient, parce qu’on peut les toucher. On dit : "A bas l’Etat !". Or l’Etat n’agit qu’avec ce qu’il a mit de lui-même dans notre cerveau , et il y a donc une sorte de psychanalyse de l’esprit humain qui est la condition d’une lutte organisée. Disons qu’une lutte politique organisée commence par soi-même". ("Si le monde social m’est supportable, c’est parce que je peux m’indigner", p.19-20, éditions de l’Aube)



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
5 juillet 2010 - 10h42 - Posté par gmily

Sarkozy démission
Je vais plus loin , mais dans une démocratie ou le chef de l’état privilégie les nantis en les protégeant avec le paquet fiscal en les désignant comme les personnes indispensables au pays au détriment du peuple travailleur . Lorsqu’on prouve que ces gens sont surtout des fraudeurs et des escrocs !.....pour qui la démocratie , la solidarité et le civisme ne veulent pas dire grand chose . La constatation que cette politique est une vaste connerie mérite la démission de celui qui l’a mise en place !....... L’équilibre futur de notre démocratie est largement compromis . Si l’on ajoute à cela le déficit colossal qui doit apparemment être remboursé par les travailleurs et peut-être un peu pour les nantis . Le peuple n’est pas responsable de cette crise sans précédent .Le seul responsable se nomme "SARKOZY" !



Affaire WOERTH : COMBIEN de Bettencourt en France ? On veut les 3000 noms !
12 juillet 2010 - 12h16 - Posté par kikid’auber

Tout a fait d’accord,il y a des cas qui sont occultés par cette affaire.

Par exemple, même en considérant que la famille DASSAULT ne fait pas parti des 3000 noms, n’y a-t-il pas conflit d’intéret ou conflit de moralité comme on voudra, à être fournisseur officiel de l’Etat pour l’armement et être élu de la Nation (député ou sénateur).
Je croyais qu’une loi existait contre cela !






LIBERTE POUR VINCENZO VECCHI
vendredi 20 - 18h39
La liste des 11 membres du gouvernement à avoir « oublié » des biens dans leur déclaration de patrimoine
vendredi 20 - 17h20
de : joclaude
La France équipe les troupes égyptiennes soupçonnées d’exactions dans le Sinaï
vendredi 20 - 14h11
de : joclaude
1 commentaire
TROIS QUESTIONS À CORINNE MOREL DARLEUX à propos de PLUTÔT COULER EN BEAUTÉ QUE FLOTTER SANS GRÂCE
jeudi 19 - 09h40
de : Ernest London
1 commentaire
Climat : comment les syndicats préparent-ils la grève du 20 septembre ?
jeudi 19 - 08h46
1 commentaire
D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
3 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
1 commentaire
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l'action. Victor Hugo
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite