Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

3-24, « Doctrine » tactique 19 ou la bible des officiers étasuniens et français
de : sergio
dimanche 4 juillet 2010 - 21h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

3-24, « Doctrine » tactique 19 ou la bible des officiers étasuniens et français
(manuel militaire de contre-insurrection traditionnelle baptisé « COIN » (Counter-Insurgency)

« gagner les cœurs et les esprits »

Après l’avoir tester (soit-disant avec succès) en Irak, la tactique d’insurrection donnerait de bon résultats, et en ce qui concerne le théâtre de guerre afghan, si les militaires ont le temps d’appliquer cette théorie en stratégie gagnante, alors… (stratégie développée en trois points et trois lignes d’opération : la sécurité, la gouvernance, le développement) (1) dont le vice-président Biden, avoue que seul la première marche a été accomplie et que le plus gros problème sera de réconcilier la stratégie avec ceux qui la mette en œuvre.
Ceci en théorie seulement, car un autre problème incontournable et de taille est apparu (contenu dans ce constat amère « on est en train de perdre la guerre ») et qui remet en cause l’écart entre les troupes (remettant en cause le mode d’action) que l’état major résume à ce constat : « on ne peut pas faire la guerre contre le moral des troupes », et pour clore le chapitre, la Maison Blanche ainsi que l’Etat major déclarent en cœur : « C’est une guerre américaine. Quand vous êtes actionnaire à 1%, vous n’avez pas la parole. Il n’y a pas de voix stratégique des alliés. » (2)
Le commandement tire parti des avantages comparatifs : la puissance de feu et la technologie, mais la machine (de guerre) revient à ses errements -priorité à la sécurité (en clair, plus de bombardements et par conséquent plus de victimes civiles).

L’agressivité des troupes de l’OTAN monte d’un cran

Depuis le mois de février (date de la première contre-offensive d’envergure contre les Talibans), la montée en puissance des violences s’illustre de deux manières sur le terrain ; le dynamisme de l’insurrection et la nouvelle agressivité des troupes de l’OTAN à laquelle les talibans riposte (3) Les Bombes artisanales (Impovrished Explosive Device, ou IED) font d’énormes ravages dans les troupes de la coalition, plus de 61% de tués. Les assassinats d’agents du régime de Kaboul ont augmenté de plus de 45%. Faits nouveaux des commandos d’insurgés ont tenté des opérations de plus en plus audacieuses et complexes de type commandos contre des objectifs militaires, à Kaboul, Kandahar, Jalalabad, etc. (4)

Cristal, Desportes même combat ?

On apprend que le directeur du collège interarmée de défense (l’école de guerre française), le général Desportes, qui épiloguait sur les difficultés de la stratégie étasunienne en Afghanistan, c’est fait recadré par le chef d’état-major des armées, qui demande au ministre de la défense de se prononcer sur une éventuelle sanction pour cette faute.
Quelle est le contenu de l’épilogue ?
Le général Desportes jugeait que le limogeage du général McCristal, commandant de l’OTAN, ouvrait un débat sur la tactique choisie, au moment même où la situation sur le terrain n’a jamais été pire. Selon lui, le président Obama a chois une voie moyenne qui peine à fonctionner, et il faudra bien revoir la stratégie…
Il renvoyait ce choix au seuls Etasuniens, car cette guerre était selon lui, uniquement étasunienne. Et de deux !

« Doctrine » tactique 19
(Centre de doctrine d’emploi des forces (CDEF)

Un œil dans le rétroviseur, qui nous ramène au pire moment de la guerre d’Algérie ou de la guerre d’Indochine, mais dont les stratèges français ont tirés des leçons (et certains affirment même que des officiers français les utilisèrent en Amérique latine) et les consignèrent dans un manuel (« Doctrine » tactique 19) qui servit de modèle aux stratèges de l’état-major étasunien. Après l’avoir consulté en détail, on peut se poser des questions, il est vrai, que se posent d’ailleurs Philippe Leymarie dans un article intitulé « Du djebel algérien aux montagnes afghanes- Nouvelle prospérité de la contre-insurrection à la française », (5) ainsi que l’article d’Helena Cobban intitulé « Manuel du parfait soldat » et qu’elle conclut ainsi : « Le général Petraeus sera-t-il « le meilleur et le plus intelligent » d’un corps d’officiers américain qui conduiront à la défaite en Irak ? » Ces guerres en notre nom ?

NOTES

1) la question est de savoir si les Etats-Unis sont capables d’adapter leur stratégie, conditionnée à une position politique de la Maison Blanche, l’affaiblissement significatif des Talibans sur le terrain (après que les opérations en cours, en février dans la province du Hameland et plus précisément le bourg de Marjah, et la programmation en cours de préparation dans le plus grand fief des *Talibans d’une contre-insurrection dans le Sud patchoune ait porté ses fruits ; mais les talibans ont devancé les troupes de la coalition en entamant une vaste campagne d’assassinats à Kandahar qui pourrait remettre en cause les plans initiaux de cette vaste opération) pour minimiser le coût de la future réconciliation sous les hospices du président Karzaï avec toutes les factions représentatives de l’Afghanistan actuel (et pour faire suite à la tenue fin mai 2010, d’une Jirga (assemblée) de la paix, qui l’a mandaté pour engager la dialogue avec la résistance afghane). * et seulement après le "démantèlement" de l’organisation militaire des Talibans, qui se résume actuellement à 130 dirigeants ou sous-dirigeants tués ou capturés. Après que le président Obama ait décidé le « surge » (renfort), la résistance talibane s’est déchaînée et les pertes dans les rangs des troupes de la coalition n’ont jamais été aussi élevée (102 morts pour le seul mois de juin 2010 ; mais aucun chiffres précis sur le nombre exact de suicides ou de blessés, car depuis le mois de janvier 2010, on se suicide beaucoup en Afghanistan…)

2) Selon le vice-président, Joseph Biden, les Etats-Unis ont des intérêts stratégiques autres que l’Afghanistan, et sont piégés par une guerre sans fin dont il faudrait sortir… La situation n’a jamais été aussi pire ! Ce qui devrait en principe conduire les stratèges à en tirer les conséquences ; Si les Etats-Unis étaient amenés à opérer sur d’autres fronts, une telle perspective (de leur capacité) ne pourrait souffrir d’entrave.

3) les troupes de la coalition attendent la fin du mois de décembre 2010 qui théoriquement représente la fin de saison des combats ; mais avant cette fin théorique, une vaste opération est en cours (perturbée par la vague d’assassinats de Kandahar), puis le retrait (toujours théoriquement) des troupes de la coalition après Juillet 2011, dont de plus en plus de gens doutent sérieusement.

4) Les Etats-Unis ont perdus plus de mille hommes depuis 2001, et les alliés autant. Curieusement aucune comptabilité n’est tenus du côté des Afghans.

5) notamment dans ce chapitre « Le Clausewitz de la contre-insurrection »



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
3-24, « Doctrine » tactique 19 ou la bible des officiers étasuniens et français
5 juillet 2010 - 08h49

la realité ou les manuels ? :

05/07/2010 - Ouverture libre

De McChrystal à Desportes et retour

On verra sur le site Secret Défense les quelques épisodes de la triste aventure de la réprimande faite à un officier général français qui écrivit dans Le Monde des choses si évidentes que leur démonstration serait un accablement pour l’esprit, – lequel a d’autres chats à fouetter. Résumons tout de même, en nous référant à Secret Défense, cette affaire qui a plus à voir avec le bon sens comme vous et moi qu’avec la défense, et plus avec l’évidence qu’avec le secret.

• Le 1er juillet 2010, le général Desportes publie un article dans Le Monde critiquant ce qui est fait en Afghanistan et, par conséquent, la présence française dans la guerre menée dans ce pays, mais aussi “nos alliés américains”, etc.

• Le 2 juillet 2010, le CEMA (chef d’état-major des armées) réagit par les moyens du bord (interview sur Europe n°1), mais majestueusement, avec les mots sacrés qui résonne au loin (“devoir de réserve”, “la Grande Muette”, “ardente oblgation” et j’en passe). Bref, Desportes a mal agi, ce n’est pas bien, au coin jusqu’à la fin de la récré (en langage militaire, cela s’appelle un “blâme” pour Desportes, qui, de toutes les façons, part à la retraite sous peu, – ceci expliquant vastement cela).

• Le 2 juillet 2010 toujours, le CEMA reçoit le rebelle-insurgé et lui communique toute son insatisfaction. Nous citons Secret Défense car tous les termes ont ici leur incontestable poids caricatural : « Vivement remonté contre les propos du général Desportes, “dans un état sauvage” selon un témoin, l’amiral Guillaud [le CEMA en question, NDLR] n’accorde pas une grande importance au niveau de la sanction qui sera retenu. Il souhaitait essentiellement marquer le coup, estimant que des officiers qui ont “la crédibilité” du général Desportes – auteur de nombreux livres et en charge de la formation des officiers – “devaient s’exprimer avec discernement”. Cette “ardente obligation” s’imposerait notamment vis-à-vis des alliés américains et des militaires engagés sur le terrain, ainsi que de leur familles. »

Bref, ce qu’a fait Desportes revient à dire ce que dit McChrystal, du côté US, depuis des semaines. McChrystal n’a pas été inquiété jusqu’au moment où il devient très “public”, – également cas de Desportes, – et s’exprime dans, – vous lisez bien, – dans Rolling Stones, publication des hippies et des rock stars. (Cas équivalent pour Desportes, Le Monde étant devenu à Paris la publication des hippies et des rock stars, non ? A moins que nous confondions, oui ? Peut-être, oui et non, on s’y perd)…

Poursuivons. Cette façon de voir les choses donne ce commentaire si intéressant de Fred Branfman, dans Truthdig.com du 30 juin 2010. (Nous citons le début du texte, le reste étant consacré à l’état évidemment apocalyptique de la marche vers la victoire en Afghanistan de la civilisation occidentaliste, avec nos “amis américanistes”.)

« It is amazing how little commentary there has been on the key issue raised by the McChrystal Affair : Should U.S. war policy be made by Rolling Stone ? The very fact that it took a magazine article for President Barack Obama to remove Gen. Stanley McChrystal provides the strongest possible reason for allowing Afghan President Hamid Karzai and Pakistan to negotiate a settlement with the Taliban.

 »One point must be understood above all : McChrystal was not fired because he disrespected civilian authority, despised his administration colleagues and was running a dysfunctional operation. He was ousted because he allowed the public to find out—the one unforgivable sin for a U.S. executive branch long accustomed to operating its wars with little public or congressional knowledge or accountability, behind a PR curtain maintaining the myth that U.S. foreign and military policy is conducted democratically.

 »If the Rolling Stone piece had not appeared, McChrystal would still be running the war in Afghanistan, still ignoring e-mail messages from Richard “Wounded Beast” Holbrooke, still feeling betrayed by Karl “Traitor” Eikenberry, still blowing off Joe “Bite Me” Biden and James “Clown” Jones, and still disparaging Barack “Disengaged” Obama.

 »Gen. David Petraeus’ role in the affair is particularly significant. Petraeus is by his own testimony a close personal friend of his protégé, and he was primarily responsible for McChrystal having been appointed to head U.S. forces in Afghanistan. It is inconceivable that he did not know how McChrystal felt about his civilian team members, or was unaware of their inability to work together. If the McChrystal cohort talked this way in front of a reporter, can you imagine how good buds Dave and Stan talk about a Holbrooke, Biden or Obama over a cold one with no one else around ?

 »Petraeus’ failure to act before the scandal occurred means he failed as CentCom commander. One of his major responsibilities was obviously to assemble and deploy a smoothly functioning team to conduct military and political warfare in the Afghanistan-Pakistan theater—one of the most sensitive arenas in which the U.S. has operated since the end of World War II.

 »Petraeus’ failure is matched, of course, by that of Obama and his top advisers. Neither Petraeus nor Obama should have needed a magazine profile in order to reorganize a team that was clearly broken.

And will this team be able to work together now ? Does Petraeus, who has been chosen to take over military operations in Afghanistan, have any more respect than his protégé for Holbrooke, whom he has referred to as “my diplomatic wingman” ? Does he resent the Eikenberry cables any less, or admire Joe Biden or Barack Obama any more ?

 »Petraeus is, of course, far more politically astute than McChrystal, and is unlikely to allow us to peer again into the dysfunctional mess behind the curtain. Indeed, his many admirers in the media can be expected to convey the message that his new team is functioning smoothly. But it is unlikely that the team that will now run the “AfPak” war will function behind the scenes any more effectively than it did before, because the problem is not one of personalities but policy failure.

 »The lesson of the McChrystal affair is stark : America is losing, badly… »

dedefensa.org

http://www.dedefensa.org/article-de...



3-24, « Doctrine » tactique 19 ou la bible des officiers étasuniens et français
5 juillet 2010 - 12h37 - Posté par sergio

...The very fact that it took a magazine article for President Barack Obama to remove Gen. Stanley McChrystal provides the strongest possible reason for allowing Afghan President Hamid Karzai and Pakistan to negotiate a settlement with the Taliban... etc., etc., etc.

Bien sûr que non, il faut savoir lire entre les lignes, et tout est à l’avenant. L’essentiel est que ce conflit fut engagé en notre nom, et au nom de fondamentaux intangibles tels la démocratie, la justice, la liberté… Ce conflit est engagé après un choc émotionnel mondial suite à des actions meurtrières spectaculaires. Tout cela est dérisoire en comparaison des vies humaines détruites. L’ironie est une "arme" dérisoire comparativement à des faits aussi graves, mais bon…

La « société du spectacle » détourne notre attention (ce qui est pleinement son droit puisqu’elle ne rencontre aucune opposition sérieuse), avec la mise en scène de "démissions" bidonnées (Jouyandet et Blanc), pour masquer l’essentiel, comme par exemple le massacre des retraites par répartition, les passerelles de plus en plus évidentes (que certains qualifient de pourrissement des mœurs politiques ou de mélange des genres) entre le personnel politique et le monde de la finance, etc., etc., etc. Pourquoi devrions-nous nous épuiser à commenter ces leurres ?

sergio






Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l'Etat te le demande. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite