Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

L’AIRBUS DE SARKOZY
de : Source Le Point
jeudi 5 août 2010 - 10h33 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Montez à bord du nouvel avion présidentiel français

Par Thierry Vigoureux

Un avion de ligne de série a été transformé en avion présidentiel réservé au chef d’État et à sa suite (ici, une version Air France de l’appareil)

L’Airbus A330 présidentiel devrait effectuer mercredi son premier vol de réception après travaux. L’avion, en chantier depuis mai 2009 chez Sabena Technics (ex-Sogerma) à Bordeaux, doit, en principe, être livré à l’Élysée en octobre prochain. Rarement un avion a fait autant fantasmer, voire délirer, sur ses emménagements. C’est en fait un avion de ligne de série qui est transformé en avion présidentiel réservé au chef d’État et à sa suite. Le Point.fr vous en détaille les coins et recoins.

LE PROFIL DU PASSAGER SARKOZY PASSÉ AU CRIBLE

Un minimum d’étude marketing à partir du profil et des demandes de son client s’est imposé au maître d’oeuvre, la Direction générale pour l’armement (DGA), qui relève du ministère de la Défense. Nicolas Sarkozy voyage beaucoup, ce qui n’était pas le cas de ses prédécesseurs dont il a hérité de la flotte d’avions. Il se déplace en métropole au moins une fois par semaine, mais aussi à l’étranger. Il est souvent accompagné de personnalités et de chefs d’entreprises chargés du développement culturel ou économique du pays. Ses séjours sont courts et il remonte souvent dans l’avion à peine le dîner officiel terminé pour y passer la nuit pendant le vol retour. Pendant le trajet aller, il n’a pas manqué de se tenir au courant des dossiers. À noter, l’avion peut aussi être utilisé pour des rapatriements humanitaires.

À partir de ce cahier des charges, la DGA s’est mise à la recherche d’un long-courrier de moyenne capacité. Comme il ne serait pas politiquement correct de voler à bord d’un Boeing, un Airbus a été choisi. Dans la gamme, c’est le biréacteur A330-200 qui est le mieux adapté au profil présidentiel. Neuf ou d’occasion ? Compte tenu du nombre d’heures de vol annuelles relativement faibles par rapport à une compagnie aérienne classique, un avion de seconde main peut assurer le service présidentiel pendant près de vingt ans. De plus, au moment de la prospection, en pleine crise économique, les avions d’occasion sont légion. Il se trouve que ILFC, le plus gros loueur mondial, recherche des liquidités. Sa situation de filiale de l’assureur américain AIG le met au coeur de la crise financière de 2008. La DGA lui achète pour 60 millions d’euros l’A330-200 portant le numéro de série Airbus 240. Âgé de dix ans, cet avion ne totalise que 45.000 heures de vol et 7.500 cycles (séquence décollage-atterrissage avec pressurisation). Le même appareil sorti neuf des usines de Toulouse serait revenu à près de 180 millions d’euros. Dans tous les cas s’ajoute l’aménagement de la cabine et des équipements spéciaux qui sont l’objet du chantier actuel à Mérignac.

L’ANCIEN AVION DE VOS VACANCES AUX ANTILLES

Peut-être, comme des centaines de milliers de Français, avez-vous déjà voyagé à bord du futur avion présidentiel, alors immatriculé F-OPTP quand il reliait Orly à Pointe-à-Pitre et à Fort-de-France aux couleurs d’Air Caraïbes ? La compagnie long-courrier louait cet avion à ILFC, mais l’a rendu pour acquérir un A330-300 mieux adapté au trafic antillais.

Cet A330-200 immatriculé F-OPTP a été victime d’une panne d’informations de vitesse début septembre 2008, assez proche de celle qui aurait causé le crash de l’Air France 447 Rio-Paris en juin 2009. Grâce essentiellement à la maîtrise de l’équipage, la perte de contrôle a été évitée. Un rapport des pilotes a été transmis aux autorités de tutelle et à Airbus. Mais, à Air France, les retours d’expériences des petites compagnies sont rarement pris en compte. Les sondes Pitot ont, bien sûr, été immédiatement changées par Air Caraïbes.

En version élyséenne, les 324 sièges de l’avion de ligne transatlantique ont disparu. Seule reste la "carrosserie" avec le fuselage, les ailes et les moteurs ; l’intérieur a été complètement vidé puis refait. Même le cockpit a subi quelques retouches.

À L’HORIZON, L’OCÉANIE

Par rapport aux deux Airbus A319 CJ actuels, l’A330, plus volumineux, offre une autonomie importante de près de 22.000 km (contre 12.000). À condition de limiter le nombre de passagers, même l’Océanie sera accessible sans escale de Paris.

Schématiquement, on peut diviser l’A330 présidentiel en neuf volumes. Embarquons par une des portes avant sur le côté gauche de l’appareil. On se trouve face à une suite de cabines bordées par une coursive.

 Juste derrière le cockpit, la chambre présidentielle est aménagée avec un lit double, un dressing. Dans la salle d’eau, on trouve une douche.

 Le salon présidentiel comporte un bureau et des fauteuils autour d’une table basse.

 Un espace secrétariat.

 Une cuisine où, comme sur tous les avions, on ne prépare pas des plats, mais on les réchauffe.

 Une salle de télécommunications (VHF, HF, satellite) où sont notamment disposés les équipements de cryptage qui permettent de maintenir des liaisons confidentielles avec le sol. Les ordres liés à la dissuasion nucléaire peuvent également être transmis.

 Une salle de réunion insonorisée avec une table ovale et onze sièges.

 Ce qui a parfois été baptisé "hôpital" est un espace infirmerie permettant notamment d’apporter des soins en cas de rapatriement sanitaire.

 Une cabine de 60 places pour les accompagnateurs qui disposent d’équipements de travail pour communiquer avec le sol, dont Internet à haut débit. Ces dix rangées de fauteuils-lits, semblables à ceux des classes affaires, sont disposées 2 x 2 x 2.

 Tout à l’arrière, une cabine économique est réservée aux membres d’équipages et aux gardes du corps.

Tous ces espaces sont non-fumeurs, protégés par des alarmes de sécurité, comme c’est la norme en aéronautique.

Achat compris, le budget annoncé de l’A330 présidentiel est de 176 millions d’euros. En sera défalqué le prix de la vente des deux Airbus A319CJ actuellement utilisés par le gouvernement.

ET LE PILOTE SERA...

Comme tous les autres avions gouvernementaux français, l’A330 sera rattaché à l’Etec, l’escadron de transport, d’entraînement et de calibration, ex-Glam. Les autres avions (Falcon 50, Falcon X, A319CJ) sont basés à Villacoublay, mais la piste est trop courte pour permettre à l’A330 de décoller en charge. Le président Sarkozy embarquera donc à Orly pour ses voyages, mais l’avion n’y stationnera pas plus que quelques heures. Il y a quelques années, l’avion présidentiel y avait été tagué... C’est donc sur la base aérienne d’Évreux que l’A330 sera basé à l’abri du vandalisme.

Les équipages militaires seront communs aux deux A340 exploités par l’armée de l’air. Les deux types d’avions sont suffisamment semblables pour correspondre à une même qualification. Deux pilotes prennent place dans le cockpit, renforcés par un troisième dès que le vol dépasse neuf heures. Le ratio est de deux équipages par avion, contre six à sept pour un avion civil qui vole 18 heures sur 24. Les méthodes de pilotage sont exactement les mêmes que celles pratiquées dans le civil à Air France, CorsairFly, Air Caraïbes ou XL. Les entraînements ont lieu sur les simulateurs d’Air France installés à Roissy-CDG à raison de trois séances par an. Ces navigants sont formés aux particularités d’exploitation des opérations militaires quand, par exemple, il faut atterrir en zone de combat comme Kaboul.

http://www.lepoint.fr/economie/mont...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’AIRBUS DE SARKOZY
5 août 2010 - 12h21

RIEN A CIRER DE L’AIRBUS A SARKOZY ,il claque l’argent qu’il veut ,il

ne le transpire pas ,il ne compte pas ,l’argent !!!!!pour lui tombe du ciel

comme pluie d’été,les pauvres rament pour lui ,un pauvre type comme tant

d’autres ,sourds ,aveugles et super con , un cerveau comme une noisette

mais pour l’instant laissons lui le plaisir de rouler les mécaniques,il y a

un temps pour tout .






Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
1 commentaire
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les fruits sont à tous, et la terre n'est à personne. Jean-Jacques Rousseau
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite