Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cuba et les vertus du dialogue


de : Via Claude Deloume
dimanche 8 août 2010 - 11h40 - Signaler aux modérateurs

Paru sur : http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=20368

Auteur : Salim Lamrani

"Le dialogue entamé par l’Eglise catholique et l’Espagne avec les autorités cubaines a été fructueux. En effet, après avoir libéré le détenu Ariel Sigler en juin 2010 lequel, pour des raisons de santé, a choisi d’émigrer aux Etats-Unis1, La Havane a accepté de libérer, dans un délai de quatre mois, 52 prisonniers dits « politiques2 » – sur les 55 recensés par Amnistie Internationale3 –, arrêtés et condamnés en 2003 (sur un total de 75, 23 d’entre eux ayant été libérés par le passé) à de lourdes peines pour « association avec une puissance étrangère ». En effet, ces derniers avaient accepté le financement offert par Washington dans le but de promouvoir une opposition au gouvernement cubain. Ces agissements constituent un grave délit à Cuba et la justice cubaine s’était montrée particulièrement sévère à leur égard. Il n’y a guère de controverses à ce sujet : Washington, la presse occidentale, Amnistie Internationale (AI) et les dissidents eux-mêmes admettent cette réalité4.

Le Cardinal de La Havane, Jaime Ortega, ainsi que le ministre des Affaires étrangères espagnol, Miguel Ángel Moratinos, ont également obtenu du gouvernement cubain l’autorisation pour les bénéficiaires de cette mesure d’émigrer en Espagne5. Les premières libérations ont eu lieu le 10 juillet 2010 et les photos de la presse occidentale ont permis de montrer qu’ils étaient plutôt convenablement alimentés lors de leur détention – la plupart accusant un certain embonpoint – et relativement en bonne santé6. Au total, au 25 juillet 2010, 20 personnes sur les 52 ont été libérées et se sont rendues en Espagne7.

Le Cardinal Ortega a signalé que l’émigration était « une proposition » et non pas un « exil » forcé. En effet, les dissidents libérés ont eu la possibilité de rester à Cuba, mais la plupart ont choisi de quitter l’île pour l’Espagne pour des raisons économiques évidentes, entre autres, leur pays comme beaucoup d’autres n’étant pas épargné par la crise mondiale. Sur les 32 personnes restantes, dix d’entre elles ont déclaré vouloir rester à Cuba. Moratinos a également assuré que Raúl Castro avait donné sa garantie que les personnes libérées auraient la possibilité de retourner à Cuba dans le futur et conserveraient leurs propriétés8. De son côté, l’Espagne s’est engagée à accueillir tous les prisonniers libérés et à leur octroyer le statut d’émigrant9.

Ricardo Alarcón de Quesada, président du Parlement cubain, a confirmé que les personnes libérées pouvaient rester à Cuba si elles le souhaitaient. « A Cuba, il y a des personnes qui ont été libérées de prison il y a des années et qui sont chez elles ». Il a également affirmé « la volonté du gouvernement cubain de libérer tous les personnes n’ayant pas commis de crime de sang », en plus des 52 libérations déjà entérinées par l’Eglise catholique et Madrid10.

Le secrétaire général de l’Organisation des Etats Américains, José Miguel Insulza, s’est félicité du succès de la politique basée sur le dialogue et le respect mutuel entreprise par Madrid et le Vatican, opposée aux mesures répressives adoptées par les Etats-Unis et l’Union européenne qui imposent des sanctions distinctes à Cuba respectivement depuis 1960 et 1996, en vain. Selon Insulza, la décision du gouvernement cubain « est un pas positif qui ouvre un chemin à un changement du climat interne que vit l’île11 ».

Du côté de Washington, la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, a salué la libération des vingt détenus, qu’elle a qualifiée de « signal positif ». Elle a également affirmé que le gouvernement Obama se sentait « encouragé » par ces décisions12. Virgina Staab, porte-parole du Département d’Etat a fait part de sa satisfaction : « Nous voyons la libération des prisonniers comme un développement positif13 ». Philip J. Crowley, secrétaire d’Etat assistant, a rendu hommage « aux efforts de l’Eglise catholique de Cuba, à l’Espagne et à tous ceux qui [avaient] contribué à la libération des prisonniers de conscience à Cuba14 ».

L’Union européenne a également exprimé sa satisfaction après l’annonce de l’Eglise catholique15. « L’UE soutient activement le processus de dialogue en cours et est prête pour faciliter la libération du nombre maximum de prisonniers politiques », a déclaré Catherine Ashton, chef de la diplomatie européenne16.

L’Espagne, qui s’est réjouie du « succès du dialogue et de la diplomatie17 », a appelé l’Union européenne à mettre un terme à la Position commune adoptée en 1996. Cette politique, élaborée officiellement en raison de la situation des droits de l’homme, est toujours en vigueur et limite les échanges politiques, diplomatiques et culturels entre La Havane et Bruxelles. Elle constitue le principal obstacle à la pleine normalisation des relations bilatérales. Cuba rejette la Position commune en raison de son caractère discriminatoire – l’île est loin d’être le plus mauvais élève du continent en terme de respect des droits de l’homme, selon AI –, hypocrite – l’Europe des 27 n’est pas irréprochable en terme de respect des droits fondamentaux, toujours selon AI –, et intrusif – Bruxelles conditionne la levée des sanctions à un changement structurel à Cuba, ce qui va à l’encontre du principe de souveraineté et d’autodétermination des peuples18.

« Le moment est venu d’établir une nouvelle relation entre l’UE et Cuba » a déclaré Moratinos, qui a souligné « la nouvelle attitude des autorités cubaine ». « Tous les prisonniers de conscience, politiques seront libérés dans un délai maximum de quatre mois, et même avant », a-t-il ajouté19.

La diplomatie espagnole et l’Eglise catholique ont démontré que le dialogue basé sur le respect mutuel et la non-ingérence était la meilleure recette pour obtenir des résultats. Madrid et le Vatican ont compris que La Havane n’était guère sensible au langage de la contrainte et que la politique de la sanction est vouée à l’échec.

A l’issue de la libération des 32 prisonniers dits « politiques » dans quatre mois, il ne restera plus que trois détenus de conscience à Cuba, selon Amnistie Internationale, lesquels seront probablement libérés dans le même délai, d’après les dires d’Alarcón. Ainsi, le principal grief à l’encontre du gouvernement cubain – les prisonniers d’opinion – n’aura plus lieu d’être. Par conséquent, l’Union européenne sera dans l’obligation de mettre un terme à la Position commune.

Mais les gestes les plus significatifs doivent venir des Etats-Unis qui imposent depuis un demi-siècle des sanctions économiques à Cuba, lesquelles, loin de toucher les dirigeants, affectent les catégories les plus vulnérables de la population cubaine et constituent le principal obstacle au développement du pays.

Le président Barack Obama a maintes fois exprimé le désir de normaliser les relations avec La Havane. Il peut effectuer un pas en ce sens en libérant dans un premier temps les cinq prisonniers politiques cubains détenus aux Etats-Unis depuis 1998 pour avoir infiltré des groupuscules violentes du sud de la Floride, responsables de plusieurs dizaines attentats terroristes contre Cuba.

Amnistie Internationale, le Groupe de travail sur les détentions arbitraires des Nations unies, pas moins de dix Prix Nobel, Mary Robinson, ancienne présidente de l’Irlande, le Sénat mexicain à l’unanimité, Lawrence Wilkerson, ancien chef d’état-major du cabinet de l’ex secrétaire d’Etat Colin Powell, une centaine de parlementaires britanniques, mais également la National Association of Criminal Defense Lawyers, les Cuban-American Scholars, l’Ibero-American Federation of Ombudsmen, le National Jury Project, le William C Velazques Institute and the Mexican American Political Association, le National Lawyers Guild et la National Conference of Black Lawyers, le Civil Right Clinic de l’Howard University School of Law, l’International Association of Democratic Lawyers, la Florida Association of Criminal Defense Lawyers-Miami Chapter, le Center for International Policy et le Council on Hemispheric Affairs ont exigé la remise en liberté de Gerardo Hernández Nordelo, Antonio Guerrero Rodríguez, Ramón Labañino Salazar, René González Sehweret et Fernando González Llort.

Pour cela une simple grâce suffit. Au président Obama, dont l’élection a suscitée tant d’espoirs à travers le monde, de jouer.

Notes

1 EFE, « Raúl Castro recibirá a Moratinos en el último día de su visita a Cuba », 7 juillet 2010 ; The Associated Press, « Cuba : Disidente recientemente liberado viaja a EEUU », 22 juillet 2010.

2 Juan O. Tamayo, « Cuba liberará a 52 prisioneros políticos », El Nuevo Herald, 8 juillet 2010.

3 Amnesty International, « Rapport 2010. La situation des droits humains dans le monde », mai 2010. http://thereport.amnesty.org/sites/... (site consulté le 7 juin 2010), pp. 87-88.

4 Salim Lamrani, Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (Paris : Editions Estrella, 2009), pp. 79-105

5 Andrea Rodriguez, « Iglesia da nombres disidentes beneficiados por liberaciones y traslados », 8 juillet 2010.

6 Juan O. Tamayo, « Primeros siete presos cubanos y sus familias ya llegaron a España », El Nuevo Herald, 13 juillet 2010.

7 EFE, « Damas piden a España acoger a más presos políticos », 25 juillet 2010.

8 AFP, « Cuba inicia excarcelación de presos políticos », 10 juillet 2010 ; Jorze Sainz, « Disidentes cubanos en España eligen caminos diferentes », The Associated Press, 24 juillet 2010 ; Juan O. Tamayo, « Conocido opositor ha decidido no salir de Cuba », El Nuevo Herald, 14 juillet 2010.

9 Juan O. Tamayo, « Otros dos presos políticos cubanos viajan a España », El Nuevo Herald, 14 juillet 2010.

10 José Luis Fraga, « Alarcón : presos liberados pueden quedarse en Cuba y prodrían ser más de 52 », Agence France Presse, 20 juillet 2010.

11 EFE, « Insulza celebra decisión de Fariñas de abandonar huelga de hambre », 9 juillet 2010.

12 AFP, « Clinton : liberación de presos políticos en Cuba ‘tardía’ pero ‘bienvenida’ », 8 juillet 2010.

13 Juan O. Tamayo, « Cuba liberará a 52 prisioneros políticos », El Nuevo Herald, 8 juillet 2010.

14 The Associated Press, « EEUU aplaude liberación de disidentes cubanos », 13 juillet 2010.

15 Anna Pelegri, « UE saluda liberación de reos cubanos pero pide más esfuerzos a La Habana », AFP, 8 juillet 2010.

16 Juan Carlos Chávez, « Aplauden excarcelaciones como un triunfo de la oposición cubana », El Nuevo Herald, 9 juillet 2010.

17 EFE, « Varios países europeos y latinoamericanos se ofrecen a acoger presos cubanos », 9 juillet 2010.

18 EFE, « España pide a UE renovar relación con Cuba », 27 juillet 2010.

19 Id. "

Salim Lamrani est enseignant chargé de cours à l’Université Paris-Sorbonne-Paris IV et l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et journaliste français, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis. Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba. Ce que les médias ne vous diront jamais (Paris : Editions Estrella, 2009).

Disponible en librairie et sur Amazon : http://www.amazon.fr/Cuba-Medias-Vo...

Pour toute commande dédicacée, contacter directement : lamranisalim@yahoo.fr , Salim.Lamrani@univ-mlv.fr



Imprimer cet article





Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
1 commentaire
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
1 commentaire
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite