Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La réforme des retraites pour les « Nuls »
de : PACO
vendredi 3 septembre 2010 - 21h11 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 23.4 ko

Vous n’y comprenez pas grand chose à la réforme des retraites que le gouvernement nous prépare ? Globalement, vous savez que ça n’apportera rien de bon, mais… Des activistes de l’éducation populaire ont mitonné un sketch qui vous fera rire (jaune) tout en titillant votre réflexion. Regroupés dans la SCOP Le Pavé, ces militant-e-s rabotent la langue de bois et vous invitent à lutter contre le novlangue dans bien d’autres domaines. D’excellentes armes pour la résistance. La preuve en vidéo.

Ils et elles ont des expériences multiples. Animateurs socioculturels, enseignants, formateurs, éducateurs… tous-tes ont la volonté de réhabiliter l’éducation populaire pour en faire un outil de transformation sociale : « Prenons conscience de l’importance de se révolter, réapprenons à écouter les cultures politiques des uns et des autres, prenons conscience de l’urgence de réponses collectives ».

En juillet, la SCOP Le Pavé était invitée à présenter une « conférence gesticulée » sur le travail et la retraite dans le cadre du festival La Belle rouge organisé par nos ami-e-s de la compagnie Jolie Môme. L’occasion de faire le tour des mensonges de la réforme en cours, sans oublier de rappeler que les premiers fossoyeurs n’étaient pas des sbires de l’UMP, mais des « socialistes » comme Jacques Delors, Pierre Bérégovoy, Martine Aubry… Humour noir garanti tout au long de ce qu’on pourrait appeler, à la manière de Normand Baillargeon, des petits cours d’autodéfense intellectuelle.

Outre la question du travail et de la retraite, Le Pavé a déjà tapé dans la mare pour éclabousser la culture, l’école, l’énergie, le sexisme, le management… avec des « contes politiques » bien affutés. La plage, Le Pavé va la chercher également en diversifiant ses interventions qui vont de la « déformation continue » (destinée aux professionnels de l’animation, de la prévention, de l’action sociale dans les collectivités locales, les associations et organismes socio-éducatifs) à des interventions dans la rue pour secouer les « incultes » que nous sommes. Rencontre avec une société coopérative ouvrière de production (SCOP) pas comme les autres.

Paco : Quel est l’objectif de la SCOP Le Pavé ?

Le Pavé : Instruire pour révolter. Le Pavé vise à réintroduire du politique dans le débat public. Nos parcours nous ont amené à travailler dans l’éducation populaire, nous en connaissons les rouages et les marges de manœuvre. Notre direction, c’est « la transformation sociale ». Ça veut dire pour nous comprendre le système, l’analyser et rechercher ce qui peut aider à modifier l’ordre existant vers plus de justice et d’égalité. Réformer le capitalisme est une chose, en sortir en est une autre... car il faudra bien un jour ou l’autre mettre fin à ce système. Cela suppose, pour nous, de se reparler politiquement, d’avoir des temps, des techniques, des méthodes pour permettre le témoignage, le récit, l’expression « libérée » et authentique. Nos interventions ont l’ambition de libérer l’imaginaire politique et de redonner de l’espoir pour envisager et construire ensemble des alternatives. Le socialisme du XXIe siècle est à inventer !

Paco : Parlez-nous des outils que vous utilisez pour lutter contre la manipulation du langage dans les médias et dans les discours populistes qui tentent de ratiboiser les cerveaux.

Le Pavé : Nous avons des conférences gesticulées, des contes politiques, des conférences théâtralisées sur l’éducation populaire et la culture, l’éducation nationale, l’engagement, la faim du pétrole, le travail, la prison, l’argent et les impôts… et leurs ateliers de mise en débats et d’imagination d’actions collectives. Des ateliers suivent chaque conférence gesticulée. Sur le langage, par exemple, nous proposons un « Atelier de désintoxication à la langue de bois », un atelier de désintoxication de la langue du management et de la contamination universelle de la logique d’entreprise à tous les secteurs de la société. Comment être contre la démarche qualité, la logique de projets, la gestion axée résultat, la pédagogie par objectifs, etc… Après un cours magistral construit collectivement, nous proposons une série d’exercices à répéter chez soi, dans le métro, en réunion d’équipe... L’atelier de désintoxication de la langue de bois se déroule généralement sur trois heures. L’idée est de vérifier collectivement que nous ne sommes pas dupes individuellement. Il en ressort une jubilation et un effet de libération. Nous ne sommes pas dingues quand nous trouvons que de monter des "projets" du matin au soir n’est pas la définition du bonheur. Encore faut-il se le dire ensemble ! Nous utilisons des méthodes de débat constructives et vivantes évitant des échanges stériles ou abstraits et la monopolisation de la parole par quelques-uns. Ça se passe dans la rue, pour toucher les fameux non-convaincus, en salle ou lors des rituels des réunions formelles (assemblées générales, comités de pilotage…). Nous travaillons sur site les orientations politiques, les valeurs, les contradictions dans les associations, les entreprises, les syndicats, les partis, les institutions, à l’occasion de diagnostics, de négociation de convention ou d’agrément, de conflit larvé, pour questionner la relation au public et/ou revisiter le projet associatif... Notre dé-formation continue en formation initiale, continue ou dans l’équipe de travail, nous permet de prendre du temps pour explorer le sens de son métier et ses marges de manœuvre, apprendre quelques méthodes d’éducation populaire, concevoir et expérimenter une action transformatrice de ses pratiques. Enfin, nous avons des actions d’interpellation pour partager des recettes, former aux outils d’actions culturelles d’interpellation avec des vidéos guides pédagogiques, des actions d’interpellation théâtrale, des groupes de réflexion politique longue durée, des dispositifs de débat de rue, des techniques d’expression avec masque, théâtre, vidéo, expositions-débats…

Paco : Vous êtes à cheval entre une certaine forme de théâtre militant et la formation permanente. Quelles sont les structures qui sollicitent le plus les « clowns consultants » que vous êtes ?

Le Pavé : Les structures associatives, militantes ou non, mais aussi certaines institutions comme des communautés de communes, des communes, des conseils généraux, les directions de la jeunesse et des sports, l’éducation nationale, les comités d’entreprises, les CCAS, les centres sociaux… et bien d’autres ! Et parfois, il suffit d’une personne qui se mobilise et nous contacte. On travaille ensemble et on arrive à monter l’action dans sa ville (représentation d’une conférence par exemple suivie d’ateliers et de stages.)

Paco : L’éducation populaire a du plomb dans l’aile depuis pas mal d’années. Le choix de monter une SCOP signifie-t-il qu’il est nécessaire de dépasser les structures associatives traditionnelles ?

Le Pavé : Nous sommes une association de travailleurs, nous ne voulions pas travailler pour d’autres, nous voulions nous donner notre propre direction et être entièrement autonomes. De plus, on voulait sortir de la dépendance financière dans laquelle sont les associations par rapport aux différents pouvoirs (par le biais des subventions par projet). La meilleure façon d’échapper à ça, c’était de monter une entreprise coopérative. Alors on est une coopérative : on fonctionne de manière horizontale - pas de chef, que des indiens – si certains connaissent l’expérience de LIP, ça peut s’appeler de l’auto-gestion.

Paco : Dans quels endroits et dans quels domaines allons-nous pouvoir rencontrer Le Pavé prochainement pour désintoxiquer nos têtes ?

Le Pavé : Le 24 et 25 septembre dans le Jura, le 29 septembre à Marseille (Incultures I), du 12 au 16 octobre à Lille, début novembre à Genève, du 23 au 26 novembre à Toulouse. Toutes les dates sont sur le site internet du Pavé.

Contacts : SCOP Le Pavé, La Godais, 35490 Gahard. Téléphone : 02 99 45 73 48. Courriel : scoplepave@gmail.com

Le Pavé sur Internet (où l’on trouve le détail des fondamentaux, des formations, du calendrier, la présentation des intervenants, des vidéos…)

Deux extraits d’Incultures V sur les retraites :


Vive les retraites !
envoyé par vivelesretraites. - Plus de vidéos fun.

Vive les retraites - La brouette
envoyé par vivelesretraites. - Regardez plus de vidéos comiques.

Pour le fun, un extrait d’Incultures I sur la langue de bois :


F. LEPAGE - L’art de manier la langue de bois
envoyé par rikiai. - Films courts et animations.

Un précieux guide pour couper en rondelles la langue de bois



Imprimer cet article





LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite