Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça"


de : via LL
jeudi 9 septembre 2010 - 18h24 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
GIF - 15.3 ko

de La Louve

Nous avons toutes et tous été élevés comme ça. Nous élevons, la plupart du temps, nos enfants comme ça.

Ceux d’entre nous qui n’ont pas été élevés ainsi sont soit brisés à court ou moyen terme par le système, soit rendus fous par l’effrayante "normalité" qu’on attend d’eux - et finissent alcooliques, dépressifs, suicidés.

Et nous voudrions que ces décennies d’éducation (bourgeoise) à destination exclusive du prolétariat (car les enfants de bourgeois eux ne sont pas élevés comme cela) nous ait entraînés à l’idée qu’il pourrait être légitime et juste que nous nous révoltions "un jour" ?....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 19h39

(car les enfants de bourgeois eux ne sont pas élevés comme cela)

ils sont élevés comment les enfants des bourges ?



Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 19h42 - Posté par

Sans déconner, tu n’en as pas la moindre idée ? Ou c’est juste de la mauvaise foi ?


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 19h58 - Posté par

Les enfants des bourges ils sont sans doute élevés avec la méthode Freinet ou dans les lyçées de Gaby Cohn Bendit.


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 20h16 - Posté par

C’est ce que je voulais dire oui.

A nos enfants, la contrainte, "l’éducation", la contingence de l’Autre etc.

A leurs enfants, la liberté, le plaisir, la jouissance, le pouvoir.

A nos enfants, on apprend à demander, poliment en plus, à dire "merci" et à ne pas moufter si ils n’ont pas ce qu’ils ont demandé poliment.

A leurs enfants, ils apprennent à prendre sans demander et à gueuler quand y’a plus rien à prendre.

A nos enfants, on apprend à respecter l’autorité, le maître, le prof, le pion, non pas comme êtres humains mais comme représentants de l’institution...

A leurs enfants, ils apprennent à se faire respecter et à devenir l’autorité.

De la petite enfance jusqu’aux grandes écoles.

La normalisation et la soumission pour "les nôtres".

La sauvagerie et la déculpabilisation pour "les leurs".

Evidemment, mon propos n’est pas de s’en prendre aux enfants. Ni des uns ni des autres ; il vose naturellement les parents. "Eux". et "nous".


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
10 septembre 2010 - 08h52 - Posté par

euh , c’était de l’humour ....


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 20h17 - Posté par

Et bien sur, quand je dis "bourgeois", je parle des VRAIS bourgeois pas de ceux qui "s’y croient" mais n’en sont pas et n’en seront jamais.


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 21h04

si j’ai bien compris, les petits sauvageons de nos banlieues comme les petits bourges de Versailles -Neuilly reçoivent la même éducation laxiste , ce qui explique que chacun après joue les caïds, chacun sur son propre territoire ?



Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
9 septembre 2010 - 22h38 - Posté par

Je pense qu’ils imitent le Maître.

Ils font ce que tous les médias à longueur de journée leur montrent ce que font les "puissants", quel que soit leur âge oui.

C’est la loi de la jungle, manifestement, non ?

Pourquoi les "sauvageons" seraient-ils plus cons que les enfants de bourgeois (même si leur comportement n’a à voir que de très loin avec la lutte des classes, et encore que...) et accepteraient-ils indéfiniment de ne pas jouer avec les mêmes règles du jeu que ces connards qui servent le capitalisme de droite à gauche et de haut en bas ?

Par ailleurs, je me permets de te signaler qu’il existe beaucoup de sauvageons, en effet très petits, à ce que dit une certaine presse malintentionnée , qui ne viennent pas de "banlieue", ou alors, plus exactement, pas celle à laquelle tu dois songer, ça s’appelle Neuilly sur Seine.

Blague à part, nous nous sommes mal compris (mais c’est normal puisque sans doute tu ne veux pas comprendre...)

L’éducation n’est pas plus ou moins laxiste, ici ou là. Elle est, tout simplement, enfin, il me semble, DIFFÉRENTE. Et tu ne peux pas comparer une deux-chevaux et une ferrari, ou alors jusqu’à un certain point, très restreint. Tu ne peux pas établir de comparaison entre deux choses différentes.

je sais que le débat ne t’intéresse pas et que tout ce qui te motive c’est de cracher sur les "petits sauvageons de nos banlieues" mais ce n’est pas grave. Tu ne trolleras pas deux fois, contrairement au facteur (et je ne parle pas d’OBesancenot mais de celui qui sonne toujours deux fois).

LL


Nous sommes le produit d’une éducation. "Fais pas ci, fais pas ça".
10 septembre 2010 - 00h27 - Posté par pierrot

Un peu sidéré par ce que je lis, je me demande qu’est ce qui est du second degré ...
La trajectoire des enfants - nés dans le milieu culturellement privilégié, c’est grandes écoles et carrière, nés en banlieue c’est prolétariat galère - est prédéterminée, non par l’éducation qu’ils vont recevoir, mais par l’origine sociale de leurs parents. Des bourgeois élèvent leurs enfants de manière très autoritaire, d’autres sont laxistes : au final, à part quelques exceptions, les enfants occuperont une position sociale confortable. De même certains prolos sont avec leurs enfants très permissifs, d’autres plus exigeants. Les enfants seront au mieux salariés cadres, généralement employés ou chomeurs. Et c’est celà qui est assez terrible, cette prédétermination statistiquement impitoyable.
Un mot sur "les lycées Cohn bendit : il n’y en a qu’un en France, il est à St Nazaire, pas à Neuilly, et pour bien le connaitre je peux vous assurer que les enfants de la bourgeoisie - la vraie, pas les trous du culs qui se la pètent- ne risquent pas d’y mettre les pieds. Ils en approchent parfois lorsqu’ils séjournent à La Baule, mais c’est tout. Une question quand même me turlupine : comment peut on se gausser avec des propos sur l’éducation des bourgeois et manifester dans le même temps une telle ignorance à la fois sur le système éducatif et sur la vie quotidienne des bourgeois.
L’objet du post de LL était en fait la capacité à se révolter après avoir subi le parcours éducatif classique "fais pas ci fais pas çà". Entre ’Eux " et "Nous", ce n’est pas une révolte, un mouvement colèrique, c’est une lutte des classes.


Marre d’être sages !
14 septembre 2010 - 00h55 - Posté par Coppi Kohler

Dominique Loiseau, Marre d’être sages !
Nantes, Éditions du Centre d’histoire du travail, 2008, 111 pages.

Sur la couverture du livre, le e de sages est en violet avec un caractère rehaussé et il en est de même dans le texte. La première note explicite ce choix typographique (mais on ne peut ici reproduire la couleur…) : « Les lettre violettes marquant le féminin visent à restituer la présence des femmes masquée à l’accoutumée par la primauté grammaticale accordée au masculin » (p. 7). Le parti pris est original, comme l’est ce livre qui veut associer « science et rêve », par un commentaire, à l’aune de la subjectivité de l’auteure, de photographies en noir et blanc qui témoignent des luttes et des activités de femmes et d’hommes, dans ou devant l’entreprise, dans la rue ou dans l’espace du quotidien. S’inspirant explicitement du travail d’Arlette Farge dans La Chambre à deux lits et le cordonnier de Tel Aviv, Dominique Loiseau, autour de photographies présentées dans leur cadre ou en fragments, compose un texte poétique qui exprime avec force l’attachement à son milieu d’origine (« la classe ouvrière »). Elle estime « avoir été sauvée » par Mai-1968 qui lui a permis de réconcilier ses attaches familiales et son statut d’étudiante alors qu’elle était jusqu’alors tiraillée entre deux loyautés, deux cultures. Franchir pour la première fois les portes de l’usine où travaillait son père, usine occupée par les ouvriers, lui a permis par le passage de ce seuil symbolique de ne pas trahir ses origines et son habitus. Le livre noue le lien entre ses différentes appartenances identitaires sociales et régionale. Le lien avec les années 68 est montré par le choix de la photographie de couverture longuement commentée : à l’arrière plan, un groupe d’hommes, statiques, plutôt jeunes ; au premier plan, une femme plus mûre, en tenue de ville, le corps en extension lance un pavé contre une grille d’usine fermée. L’expression de la violence sociale féminine et l’inversion des rôles traditionnels donnent toute sa force au cliché. La présentation de la photographie des obsèques de la nantaise Anne Godeau, l’une des trois femmes (sur les neuf morts) tuée lors de la manifestation contre l’OAS et pour la paix en Algérie le 8 février 1962 au métro Charonne à Paris, tisse le lien entre le politique et le social.

La nature et le statut du texte qui enveloppe les photographies pose la question épistémologique du lien entre texte et images : comment accompagner ce qui ne se veut ni un commentaire de la réalité, ni son reflet, mais un discours qui redouble le point de vue du photographe qui a pris le cliché ? Ici, le choix est doublement original. Il s’assume comme un texte subjectif, appuyé sur les émotions nées de la représentation de ces femmes « ordinaires », en action dans des situations la plupart peu conformes à l’ordre de genre : sortir, manifester, lancer des pavés, occuper son entreprise, mais aussi pêcher à la ligne et plus classiquement laver les habits de travail masculins. Attentive aux moindres détails que la présentation des photographies en fragments souligne, Dominique Loiseau, dans un discours empathique à l’égard des femmes mises en scène, se garde d’un réalisme réducteur. Témoins d’un « monde que nous avons perdu », celui des années 68, ces clichés jouent un rôle de passeur avec les combats du présent évoqués par la grille fermée de l’usine.

Michelle Zancarini-Fournel « Dominique Loiseau, Marre d’être sages ! », Clio 1/2009 (n° 29), p. 265-266.

 URL : www.cairn.info/revue-clio-2009-1-page-265.htm.






Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
5 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45
Ségolène.
mercredi 15 - 16h38
de : L’iena rabbioso
10 commentaires
Grève des avocats : préserver une certaine idée de l’accès au droit
mercredi 15 - 14h41
Quand l’argent public finance de très controversés élevages industriels de poulets - Basta !
mardi 14 - 23h22
de : Christian DELARUE
Pour ceux, qui n’auraient pas compris les dangers : « RETRAIT » DE L’ÂGE PIVOT = FAKE NEWS ?! (ET IL Y A PIRE !) (vidéo)
mardi 14 - 18h51
de : nazairien
11 commentaires
Info-tour dans l’ouest : Contre l’agriculture industrielle et son monde - Free The Soil !
mardi 14 - 16h20
de : Free The Soil
Manif animée à Brest
mardi 14 - 14h28
de : azard
10 commentaires
Aboutir.
lundi 13 - 19h37
de : L’iena rabbioso
13 commentaires
Liberté pour Ahmad Sa’adat, Georges Abdallah et tous les prisonniers palestiniens !
lundi 13 - 16h18
de : Jean Clément
Mutilés pour l’exemple : une marche pour ne pas oublier
lundi 13 - 10h05
2 commentaires
C’est la Saint Carlos Ghosn
lundi 13 - 09h00
de : Hdm
La direction de la CFDT rejoint le bloc bourgeois !
dimanche 12 - 21h09
de : Christian DELARUE
5 commentaires
KANAKY - Sur les traces d’Alphonse Dianou
dimanche 12 - 15h20
de : Ernest London
Édouard Philippe et Laurent Berger nous prennent-ils pour des imbéciles ?
dimanche 12 - 11h42
3 commentaires
60 milliards d’euros de dividendes distribués aux actionnaires en 2019 : record historique atteint en macronnie. CQFD :
dimanche 12 - 11h21
de : JO
Acte 61 Paris, convergence des luttes : violents affrontements, place de la République et ailleurs (vidéos) (
dimanche 12 - 00h36
de : nazairien
3 commentaires
Retraites : le spectacle syndical en marche !
samedi 11 - 23h16
de : Lepotier
3 commentaires
Saint Nazaire 11 Janvier : Convergence des luttes : beaucoup de monde pour un samedi matin
samedi 11 - 15h29
de : nazairien
7 commentaires
Retraite à points : Syndicalisme contre bloc bourgeois.
vendredi 10 - 23h37
de : Christian DELARUE
1 commentaire
LA RETRAITE... ET LE BONHEUR TOUT DE SUITE !
vendredi 10 - 18h57
de : Nemo3637
[Vidéos] Paris, jeudi 9 janvier la police s’est déchaînée
vendredi 10 - 18h25
de : jean1
2 commentaires
CHOQUANT ! Les brutes de Macron ont encore fait pleuvoir des coups !
vendredi 10 - 15h22
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite