Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Margaret Hassan kidnappée : l’héroïne qui offrait de l’espoir à l’Irak


de : Robert Fisk
mardi 2 novembre 2004 - 12h51 - Signaler aux modérateurs

de Robert Fisk

Margaret ? Margaret Hassan kidnappée ? Elle qui me disait que bientôt, très bientôt, il y aurait plus d’une génération perdue en Irak ?

Les ravisseurs ne connaissent-ils donc aucune limite quand ils choisissent leurs cibles ? Margaret Hassan a été enlevée à 7 h 30 du matin alors qu’elle se rendait à son travail en tant que chargée de mission pour Care International en Irak. Peu après, la chaîne de télévision arabe al-Jazira la montrait assise dans une pièce, l’air calme bien qu’affectée. L’émission montrait ses papiers d’identité en gros plan et le commentaire indiquait qu’un groupe irakien revendiquait l’enlèvement sans qu’il soit nommé.

Margaret s’était dressée contre les sanctions des Nations Unies imposées à l’Irak. Elle est la figure symbolique de tous ceux qui croient que l’Irak - authentique, libre et non occupé - a un avenir ; et tout ce que l’on peut apprendre pour l’heure, c’est qu’elle aussi a rejoint la cohorte des non-personnes, des « disparus », le nombre de ceux qui, à cause de leur langue, de la couleur de leurs yeux ou de leur nationalité, ont glissé dans le trou noir de l’Irak.

Le comble du scandale, ça a été d’entendre hier les diplomates britanniques qui ont soutenu ces sanctions implacables, se lamenter sur le sort de « Margaret » en versant des larmes de crocodile.

Tony Blair s’est empressé de dire que la Grande-Bretagne ferait tout ce qu’elle peut pour obtenir sa libération. « A ce stade, ce que je peux vous dire est vraiment très limité, mais, évidemment, nous ferons tout ce que nous pourrons » a-t-il déclaré, alors qu’il se trouvait aux côtés du Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan, à Londres.

« Cela montre bien que ces gens auxquels nous devons faire face n’hésitent pas à enlever quelqu’un comme elle. Nous ignorons de quel groupe il s’agit. »

Cependant, il ne faut pas oublier que M. Blair a donné son plein accord aux sanctions que Margaret jugeait inacceptables. Et, bien sûr, il a soutenu l’invasion de George Bush, qui a mené au chaos dans lequel a sombré l’Irak.

Depuis l’invasion, pas moins de 35 ressortissants étrangers en Irak ont été exécutés par leurs ravisseurs. Des Irakiens paraissant collaborer avec les forces d’occupation ou avec le gouvernement provisoire irakien ont également été victimes d’enlèvements. Cette semaine, deux entrepreneurs macédoniens qui avaient été enlevés, ont été décapités. Et, il y a deux semaines, l’entrepreneur britannique, Ken Bigley, a connu le même sort. Et maintenant, Margaret est tombée aux mains de ravisseurs. Margaret, qui, avant tout, est une humanitaire.

Je l’ai rencontrée pour la première fois lorsque The Independent a révélé l’utilisation par les Américains et les Britanniques de munitions d’uranium appauvri pendant la guerre du Golfe en 1991, ainsi que la vague de cancers et de leucémies dont les enfants irakiens ont été victimes au cours des années qui ont suivi. Les lecteurs de l’Independent avaient alors réuni 250 000 livres sterling pour les médicaments et Care - l’organisme pour lequel travaillait Margaret - s’est chargé de la distribution des vaccins parmi les hôpitaux irakiens. Margaret et sa collègue de Dublin, Judy Morgan¸ ont trouvé les camions nécessaires pour le transport de ces médicaments vitaux à travers l’Irak en vue de sauver les petites créatures dans les « pavillons de la mort » des services pour enfants.

J’ai vu Margaret gâter les camionneurs, implorer les hôpitaux, négocier avec les barons de l’air climatisé pour assurer la livraison de vincristine et autres fluides aux hôpitaux pour enfants sous la chaleur d’octobre.

Il y a maintenant trente ans que Margaret se consacre à l’Irak. Elle a commencé à travailler pour Care International peu après le début des opérations de cette organisation en 1991, à la fin de la guerre du Golfe. Elle dirige un personnel de 60 Irakiens qui veillent à l’exécution de programmes d’assistance alimentaire et sanitaire, et pour l’approvisionnement en eau à travers tout le pays. Elle est mariée à un Irakien et, bien que née en Irlande, elle a la double nationalité britannique et irakienne.

« Elle se considère comme une ressortissante irakienne », disait hier Amber Meikle, porte-parole de Care International. « Nous voulons souligner qu’elle se voit comme une Irakienne et qu’elle est chez elle en Irak. Elle vit ici depuis de nombreuses années et n’envisagerait jamais de retourner en Grande-Bretagne. »

Margaret est une femme très motivée, telle que je me la rappelle si bien. Chaque semaine, chaque jour, chaque heure, les indices d’une tragédie humaine à grande échelle - désastre provoqué par les sanctions des Nations Unies auquel ils ne pouvaient apporter aucun soulagement ou alors si petit - s’amoncelaient sur les bureaux de Care dans un immeuble crasseux de Bagdad.

Hier, j’ai repris un vieux bloc-notes bleu et y ai trouvé une interview de Margaret, datée du 5 octobre 1998. Dans la marge, j’avais écrit à son sujet : « Elle ne crie pas lorsqu’elle parle, mais son indignation - proférée sur fond de sifflement du climatiseur de son bureau - vous atteint comme un cri de colère et de frustration de quelqu’un qui est fatigué d’entendre toutes ces platitudes. »

C’étaient de sombres jours, mais la tragédie se poursuit encore pour son pays d’adoption. « C’est un désastre provoqué par l’homme », me disait-elle en tappant de sa main droite la paume de sa main gauche. « Oui, certaines personnes ont bénéficié de ce que nous avons fait. Mais nous ne pouvons résoudre le problème de l’Irak. Le pays n’a plus d’économie et nous ne pouvons pas pallier cela par de l’aide humanitaire. »

Margaret venait d’attraper un épais dossier sur son bureau, toujours en 1998. « À quoi pouvons-nous donc servir ici ? » se demandait-elle. « Si nous étions dans un pays du Tiers-Monde, nous pourrions faire livrer des pompes à eau pour quelques centaines de livres et ainsi sauver des milliers de vies. Mais l’Irak n’était pas un pays du Tiers-Monde avant cette guerre [de 1991] et on ne peut gérer un pays industrialisé par le recours à l’aide. Dans ce pays, les médecins sont excellents - un grand nombre d’entre eux ont été formés en Europe, de même qu’en Irak - mais, à cause des sanctions, ils n’ont pas eu accès à une revue médicale depuis huit ans. »

Margaret soupçonnait les Occidentaux d’avoir, en quelque sorte, divorcé des Irakiens au cours des 13 années de sanctions imposées par les Nations Unies.

« Je ne crois pas que nous les considérons comme des êtres humains », me disait-elle. « Lorsque vous voyez une personne souffrir, et si vous avez une parcelle d’humanité en vous, vous ne pouvez que faire quelque chose à cela. Les sanctions sont inhumaines et ce que nous faisons ne peut compenser cette inhumanité. Elles sont contraires à la charte des Nations Unies qui consacre les droits de la personne. C’est une contradiction, une hypocrisie, c’est Dr Jekyll et Mr Hyde. »

A certains moments, elle-même semblait presque abattue. Je me souviens qu’un après-midi, après avoir fait parvenir nos médicaments aux bébés cancéreux de Bagdad, des enfants condamnés, Margaret semblait écrasée.

« Ici, les gens souffrent vraiment, vraiment », disait-elle. « Sait-on ce que peut ressentir une mère¸ qui, chaque matin au réveil, ne sait pas comment faire pour nourrir ses enfants ? »

Avant la guerre déclenchée pour déloger Saddam Hussein, Margaret était une des nombreuses personnes qui avaient mis le gouvernement britannique en garde contre une invasion et une occupation qui allaient se traduire par une crise humanitaire dans un pays déjà gravement affaibli par les embargos.

Il est de la dernière ironie de voir qu’une femme assez brave, assez bonne et suffisamment intègre pour s’opposer aux scandaleuses sanctions que nous avons choisi d’infliger aux Irakiens, soit à présent l’otage de ravisseurs à Bagdad.

S’il a jamais été une véritable amie des Irakiens, c’est bien Margaret Hassan. Brave, franche et résolue, c’est une héroïne. Ses geôliers devraient se sentir honorés de pouvoir parler à une dame d’une telle noblesse de coeur.

Kidnapped - The Heroine Who Offered Hope for Iraq, by Robert Fisk

Traduction bénévole du rezo des Humains Associés

http://paxhumana.info/article.php3?...



Imprimer cet article





AU NORD DE L’ÉCONOMIE - Des Corons au coworking
lundi 6 - 07h48
de : Ernest London
CES PSEUDOS JOURNALISTES MAIS VRAIS ABRUTIS ...
dimanche 5 - 18h39
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Monsieur le Président, je lutte pour vivre et vous faites de moi, de Nous Français-infectés-cloîtrés des fantômes !
dimanche 5 - 18h14
de : Emily Geirnaert
La CAF t’informe...
dimanche 5 - 18h09
de : Najet
Journal de confiné (5).
dimanche 5 - 16h37
de : L’iena rabbioso
Les trois causes psychologiques de la crise du coronavirus : déni, suffisance, irresponsabilité
dimanche 5 - 14h14
de : jean1
Communiqué unitaire du 2 avril. La situation sanitaire de la France est grave !
dimanche 5 - 11h27
de : JO
Que se passe-t-il au Brésil ? A suivre !
dimanche 5 - 11h15
de : JO
COVID-19 : LA MACRONIE BIENTÔT DEVANT LES TRIBUNAUX ? (video)
dimanche 5 - 09h52
de : JO
FEU AU CENTRE DE RÉTENTION (Janvier – Juin 2008)
dimanche 5 - 07h11
de : Ernest London
Journal de confiné (4).
samedi 4 - 18h28
de : L’iena rabbioso
Campagne pour la libération immédiate de Georges Abdallah !
samedi 4 - 17h21
de : Jean Clément
CUBA : Tout le pays dispose de tests rapides pour détection du Covid-19
samedi 4 - 16h09
de : JO
Coronavirus : stock de médicaments pour quelques jours ?
samedi 4 - 15h55
de : JO
Coronavirus : « Nos établissements sont totalement vides », déplore la fédération de l’hospitalisation privée
samedi 4 - 15h35
de : JO
Covid-19 : la crise économique qui vient
samedi 4 - 08h02
Postier·es sans masques, éditeurs sans scrupule
vendredi 3 - 18h45
de : Les Confiné·es
Journal de confiné (3).
vendredi 3 - 18h39
de : L’iena rabbioso
UN PNEU MON’NVEU...
vendredi 3 - 12h36
de : Mickael Wamen
1 commentaire
La Défense russe réagit aux articles critiquant l’aide de Moscou à l’Italie !
vendredi 3 - 11h58
de : JO
LQR : La propagande du quotidien
vendredi 3 - 09h37
de : Ernest London
Journal de confiné (2).
jeudi 2 - 22h04
de : L’iena rabbioso
Masques : les preuves d’un mensonge d’Etat
jeudi 2 - 18h55
de : Yann Philippin, Antton Rouget et Marine Turchi
CORONAVIRUS : PAS DE CONFINEMENT POUR LES FRAIS BANCAIRES ...
jeudi 2 - 15h11
de : Mickael Wamen
Covid-19 des médecins Cubains en Bretagne ?
jeudi 2 - 13h06
de : Gael
Le jour d’avant, C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 2 - 10h28
de : Hdm
1 commentaire
Exemplarité et police : Se (re)tenir ou se lâcher !
mercredi 1er - 19h51
de : Christian DELARUE (MRAP)
Des nouvelles de la région rennaise
mercredi 1er - 18h12
de : jean1
CORONAVIRUS, RIEN N’EST TROP GROS POUR LA CLASSE ORDURIÈRE...
mercredi 1er - 17h13
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Coronavirus : Mais nous(La CHINE) on voit clair, HEIN/HEIN !
mercredi 1er - 14h46
de : JO
1 commentaire
Journal de confiné (1).
mercredi 1er - 12h09
de : L’iena rabbioso
Aérien, grande distribution, courrier, transports, les salariés tombent comme des mouches
mercredi 1er - 08h02
Bâtiment et construction : la Ministre, le patronat , les ouvriers, les syndicats.
mardi 31 - 22h49
de : Ch DELARUE
Survivre au virus : une méthode anarchiste
mardi 31 - 18h59
de : jean1
1 commentaire
Coronavirus aux Etats-Unis : Incroyable mais vrai, la Russie envoie des équipements médicaux !
mardi 31 - 13h37
de : JO
Crise sanitaire - Les derniers billets d’humeur d’un médecin urgentiste !
lundi 30 - 16h24
de : JO
2 commentaires
Mesures de confinement : les contrôles de police ne doivent être ni abusifs ni violents ni discriminatoires
lundi 30 - 13h35
de : la LDH
3 commentaires
CORONAVIRUS : LECLERC-VOYANT...
lundi 30 - 13h18
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Certains et certaines sont "au front de l’essentiel"
lundi 30 - 12h49
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Double peine pour la banlieue (video)
lundi 30 - 11h33
de : azard
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite