Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat

de : Alain Ruello
vendredi 17 septembre 2010 - 21h40 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires
JPEG - 75.4 ko

de Alain Ruello

La loi de programmation militaire avait prévu la vente de 11 exemplaires de l’avion de chasse à l’étranger d’ici à 2013. L’Etat ayant garanti à Dassault une cadence de production minimale, ces appareils devront être acquis par la France.

L’armée de l’air a au moins deux raisons de se réjouir aujourd’hui. D’une part, elle accueille à Istres l’édition 2010 des universités d’été de la défense, grand rendez-vous militaro-industriel. Surtout, elle va obtenir plusieurs Rafale avec quelques années d’avance. Les contrats à l’exportation espérés pour cet avion de chasse tardant à se concrétiser, le ministère de la Défense va devoir en acheter 11 de plus que prévu à Dassault Aviation d’ici à 2013.

Montant de la facture : 800 millions d’euros selon des sources concordantes. Une rallonge qui -évidemment -n’a pas facilité la préparation du prochain budget triennal de l’armée.

Comment en est-on arrivé là ? En 2008, quand le ministère prépare la loi de programmation militaire 2009-2014, il table sur le succès du Rafale à l’exportation. Il imagine la livraison d’un exemplaire en 2011, puis 4 en 2012 et 6 en 2013.

Echaudé par l’échec de la campagne marocaine, Nicolas Sarkozy avait fait de la vente de ce fleuron national à l’étranger une priorité. Et à l’époque, plusieurs pistes prometteuses s’étaient ouvertes : Brésil, Emirats arabes unis, voire Libye. Pas illogique dans ces conditions d’imaginer que Dassault puisse livrer ses premiers clients étrangers à relativement brève échéance. Premières livraisons en 2014

En parallèle, l’Etat s’est engagé auprès de l’avionneur sur une cadence de 11 avions par an, seuil minimum en deça duquel l’industriel estimait ne plus pouvoir maintenir ses prix. Tout en espérant bien ne pas avoir à acheter toute cette production. Compte tenu des autres besoins de l’armée, le ministère n’était pas mécontent de pouvoir décaler les paiements, fût-ce au détriment de la montée en puissance des escadrons de Rafale en France. Le souci, c’est qu’aucun contrat n’a encore été signé. Les négociations aux Emirats ne sont pas terminées. Selon « Defense News », Abu Dhabi regarderait aussi le F18 de Boeing, ce que l’on qualifie de rumeur à Paris. La Libye souffle le chaud et le froid. Et au Brésil, le président Lula ne décidera rien (s’il décide) avant les élections présidentielles du 3 octobre. Et quant bien même il inclinerait pour l’avion français, les quelques mois encore nécessaires pour mettre en oeuvre un contrat font que les premières livraisons n’interviendraient pas avant 2014.

Compte tenu des engagements pris avec Dassault, la défense va donc devoir prendre livraison de ces 11 Rafale plus tôt que prévu. L’impact financier n’est pas neutre d’autant qu’il s’ajoute aux 3,6 milliards d’euros de crédits budgétaires sacrifiés pour réduire le déficit public. D’où le décalage d’un grand nombre de programmes (lire ci-dessous).

Tout n’est pas négatif pour autant, puisque ces 11 appareils ne seront plus à payer par la suite. Et la perspective de commencer à livrer des Rafale à l’export à partir de 2014 reste entière.

http://www.lesechos.fr/investisseur...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
18 septembre 2010 - 00h11

Otez moi d’un doute : le Rafale est bien un avion de chasse, conçu, à terme, pour détruire, voire tuer ?
On file 800 millions pour tuer des gens et pas un rond pour des infirmières qui soignent et des instits qui éduquent ?
Elle est où l’humanité la dedans ?



Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
18 septembre 2010 - 00h33 - Posté par dupontg

oui mais c’est pour tuer des mechants


Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
18 septembre 2010 - 11h21 - Posté par

Texte un peu naîf , sinon il est applicable à TOUS les pays , même ceux que l’on aime bien.....


Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
19 septembre 2010 - 10h36 - Posté par

"Texte un peu naîf , sinon il est applicable à TOUS les pays , même ceux que l’on aime bien....."

Faux, il existe peu de pays sachant produire des avions de chasse.


Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
18 septembre 2010 - 10h05 - Posté par momo11

Finalement il y a plein de fric dans ce pays !!!!!!momo11



Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
18 septembre 2010 - 12h10

Au fait le nain avait, parait-il vendu un certain nombre de rafales au Brésil, c’était soi-disant le contrat du siècle ...



Rafale : l’absence de contrat à l’étranger va coûter 800 millions d’euros au budget de l’Etat
20 septembre 2010 - 07h20 - Posté par Bernard Gensane

Heureusement que Dassault est pour la concurrence libre et non faussée.
Ça fonctionnait déjà comme cela il y a cinquante ans, avec le père, sous De Gaulle.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite