Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Dau et Catella redonnent vie à Sacco et Vanzetti
de : PACO
mardi 21 septembre 2010 - 19h36 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 55.1 ko

de Paco

Jacques Dau et Jean-Marc Catella surprennent leur public en endossant les lourds habits de Nicola Sacco et de Bartolomeo Vanzetti. Présenté au festival d’Avignon en 2009, le spectacle s’appuie sur l’un des drames les plus poignants de l’histoire du mouvement anarchiste. La tournée 2010-2011 passe peut-être près de chez vous.

Interprétée par Dau et Catella, humoristes bien connus notamment des auditeurs de l’émission de Stéphane Bern, Le Fou du Roi, sur France Inter, Sacco & Vanzetti, pièce en cinq actes d’Alain Guyard, revient sur un scandale politique qui a secoué le monde ouvrier dans les années 1920.

Bartolomeo Vanzetti est né en 1888 dans le Piémont (Italie) où il devint apprenti pâtissier. Arrivé en Amérique, il essaya de nombreux métiers. Employé d’une compagnie de cordages à Plymouth, il perdit son emploi en 1916 suite à une longue grève. Autodidacte, « Bart » s’est nourri des écrits de Darwin, d’Hugo, de Zola, de Proudhon, de Malatesta, de Kropotkine… Son dernier boulot fut poissonnier ambulant. Il tirait une charrette à bras dans des quartiers pauvres peuplés d’Italiens et de Portugais.

Nicola Sacco est né en 1891 à Torremaggiore dans une famille de dix-sept enfants. À quatorze ans, il quittait l’école pour travailler dans les champs. En 1908, il débarqua à Boston (Massachusetts) pour devenir ouvrier dans une fabrique de chaussures avant d’adhérer à un groupe anarchiste. Organisation de souscriptions en faveur de grévistes, distributions de tracts et de brochures l’occupaient bien. En 1916, il fut arrêté et condamné à une amende pour avoir tenu un meeting non autorisé.

L’époque était troublée. Le gouvernement US s’inquiétait de la montée du syndicalisme subversif et craignait que la révolution bolchevique de 1917 ne donne quelques idées aux ouvriers américains. Le 1er mai 1919 fut ponctué de manifestations monstres, de batailles de rue. Les anarchistes étaient dans le collimateur du gouvernement puritain et xénophobe qui voulait la peau des « rouges », des « Apaches » d’un nouveau genre. Début 1920, six mille mandats d’arrêt visaient des étrangers jugés « dangereux » en vue d’une déportation.

Après l’attaque, le 15 avril 1920, d’un caissier et d’un garde d’une usine de chaussures de South Braintree qui transportaient la paie des ouvriers, les anarchistes furent vite montrés du doigt. Sacco et Vanzetti seront arrêtés le 5 mai 1920 dans un tramway. Ils portaient des armes. Propagandistes, les deux Italiens étaient des idéalistes. Pas des poseurs de bombes, ni des bandits. Mais il fallait des coupables. Si possible anarchistes et, oubliant l’histoire des États-Unis, « étrangers ».

Malgré la folie répressive des autorités, les comités de soutien poussèrent comme des champignons dans toute l’Amérique. Et au-delà. Vanzetti fut jugé une première fois et condamné à quinze ans de travaux forcés pour attaque à main armée. Le 28 septembre 1920, Sacco et Vanzetti comparaissaient ensemble devant le tribunal. Le procès s’est déroulé dans un climat de haine mêlant vraies lâchetés et faux témoignages. Sans la moindre preuve de leur culpabilité, Sacco et Vanzetti (qui avaient aussi des alibis en béton) furent condamnés à mort le 14 juillet 1921. À travers eux, tout le mouvement anarchiste était visé.

D’énormes manifestations se déroulèrent dans le monde entier pour exiger la révision du procès et la libération des deux innocents. Le vrai auteur du hold-up, Celestino Madeiros, déjà condamné à mort dans une autre affaire, avoua son crime et innocenta Sacco et Vanzetti. Satisfait de ses premières conclusions, le juge Thayer refusa de reconsidérer le dossier. Sacco et Vanzetti furent assassinés sur la chaise électrique le 23 août 1927. En France, Le Libertaire, hebdomadaire de l’Union anarchiste-communiste sortit un numéro exceptionnel tiré à 50 000 exemplaires pour dénoncer ce crime et appeler à un rassemblement devant l’ambassade américaine. Une répression féroce attendait les manifestants. Des femmes et des enfants furent piétinés par les chevaux de la police. En 1977, la mémoire de Sacco et de Vanzetti a été réhabilitée par le gouverneur du Massachusetts…

Le film de Giuliano Montaldo sorti en 1971 avec Gian-Maria Volonte dans le rôle de Bartolomeo Vanzetti et Riccardo Cucciolla dans celui de Nicola Sacco (Prix d’interprétation masculine à Cannes) a énormément contribué à faire connaître ce drame dans le grand public. Porté par la musique d’Ennio Morricone et par la chanson Here’s to you interprétée par Joan Baez, le film colle de près à la réalité.

La pièce d’Alain Guyard, fidèle sur le fond, prend plus de libertés avec le déroulement des faits. On retrouve Nicola Sacco dans la prison de Cherry Hill quelques heures avant son exécution. L’auteur imagine un dialogue entre Nicola et Bart (alors que les deux hommes étaient isolés l’un de l’autre). Ils revivent leurs souvenirs familiaux, leurs joies, leurs espérances, mais aussi les pressions sur les « témoins », les minutes truquées d’un procès absurde (où on leur collera un autre hold-up sur le dos), les manœuvres politiques qui transforment les immigrés en suspects et les anarchistes en terroristes. Toute ressemblance avec des faits similaires plus récents est tout à fait volontaire…

« Cette agonie est notre triomphe », avait dit Vanzetti au juge Thayer. « Puisse notre bataille être la répétition générale de la grande guerre sociale du peuple contre ses exploiteurs », lui fait dire Alain Guyard. La pièce ne se limite pas à un tête à tête imaginaire. Les deux acteurs se glissent parfois dans d’autres costumes. « Sacco » devient ainsi facteur, gouverneur, témoin, policier, Madeiros… « Vanzetti » sera chef de la police, le juge Thayer, coiffeur… Ce qui donne des situations troublantes et tragi-comiques. Ainsi cet échange entre Vanzetti et « Sacco » devenu Gouverneur :

Vanzetti – Tous les attentats que vous imputez aux anarchistes sont des coups montés par les agitateurs du FBI ! Comment voulez-vous que des hommes qui se disent défenseurs de la cause du peuple puissent faire éclater leurs machines infernales dans la foule des innocents ? Vos terroristes, ce sont des agitateurs à la solde du gouvernement !

Sacco/Le Gouverneur – Mais je le sais bien, c’est moi qui les forme ! En attendant, parce que nous faisons planer la menace terroriste venue de l’étranger, nous pouvons faire passer peu à peu notre idéologie sécuritaire.

Vanzetti – À quoi bon faire vivre ainsi les gens dans la peur ?

Sacco/Le Gouverneur – Parce qu’ainsi il sont prêts, petit à petit, à renoncer à leur liberté au nom de la sécurité.

Une vieille recette qui a toujours ses adeptes. Suivez mon regard…

Sacco & Vanzetti avec Jacques Dau et Jean-Marc Catella. La mise en scène est signée François Bourcier assisté de Nathalie Moreau.

Quelques dates : 2 et 3 octobre à l’espace Michel-Simon de Noisy-le-Grand (à 20h30). 16 octobre au Théâtre de l’Hôtel de Ville du Havre (à 20h30). 25 novembre au Sel de Sèvres (à 21h). 26 novembre à la Ferme des Jeux de Vaux-le-Pénil. 27 novembre au théâtre Montansier de Versailles (à 20h30). 7 et 8 décembre au théâtre André-Malraux de Rueil-Malmaison (à 20h45). 10 et 11 décembre au théâtre Toursky de Marseille. 21 janvier au centre culturel Juliobona de Lillebonne (à 20h30). 18 janvier au théâtre de la Colonne de Miramas (à 20h30). 3 février au théâtre du Beausobre de Morges (à 20h30). 18 mars au ciné-théâtre de Tournon-sur-Rhône (à 20h30). 8 avril dans la salle de cinéma de Saint-Georges-de-Didonne (à 21h)…

Le texte de la pièce, signé Alain Guyard, a été publié aux éditions Libertaires, collection Théâtre, 56 pages comprenant six photos N&B. 8€.

À lire également :

 L’Affaire Sacco et Vanzetti par Ronald Creagh, diffusion Atelier de création libertaire.

 Sacco & Vanzetti par Franck Thiriot et Ronald Creagh, éditions du Monde libertaire, collection Graine d’ananar.



Imprimer cet article





GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mise dans les mains d'un psychopathe. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite