Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Pas de vacances pour la lutte des classes au Havre
de : PACO
samedi 23 octobre 2010 - 09h51 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 262 ko

L’intersyndicale nationale a prévu des journées d’actions pour les 28 octobre et 6 novembre. Bof. Au Havre, les journées d’action, c’est tous les jours jusqu’au retrait de la réforme des retraites. Et les sénateurs peuvent aller se rhabiller…

On ne le dira jamais assez. Malgré le froid, malgré la fatigue, les heures passées sur les barrages routiers sont des moments suspendus. Des moments d’exception. C’était le cas encore vendredi sur les blocages dans l’agglomération havraise. De six heures à midi, dockers, travailleurs portuaires, lycéens, étudiants, douaniers, territoriaux, travailleurs de l’industrie pétrochimique, de chez Renault, de chez Lafarge, enseignants, postiers, métallos, cheminots, infirmiers… font connaissance, échangent, partagent leurs expériences, sympathisent. D’excellentes dispositions pour les combats présents et à venir…

Sur le barrage dressé au carrefour du pont VII bis, l’expérience s’acquiert vite. Des cargaisons de palettes, des litres de café chaud, des caisses de croissants, quelques ballons, une sono transforment vite un carrefour de zone industrielle en zone conviviale autonome. Rock, blues, salsa accompagnaient des centaines de grévistes qui peu à peu construisent des relations solidaires et fraternelles. De temps en temps, la musique s’interrompait pour laisser place aux nouvelles du jour. C’est ainsi que nous suivions en direct les événements de Grandpuits (Seine-et-Marne). Les poings serrés dans les poches.

Les forces de répression sont donc intervenues pour déloger violemment les grévistes de la raffinerie qui ravitaille en carburant la région parisienne. Bilan, trois militants CGT à l’hosto. Le gouvernement entend réquisitionner les grévistes. Le hic, c’est que cette procédure est totalement illégale. Au-delà de cette entorse, il faut noter que le gouvernement agit dans le cadre du code de défense nationale, une disposition qui n’a pas servi depuis Pétain. Un goût de pourriture s’est installé dans nos gosiers. En réaction, en plus des deux barrages enflammés, une brève AG a décidé de bloquer la voie ferrée où passent des trains de marchandises.

Vers midi, le barrage a été levé pour rejoindre la raffinerie de Normandie-Total où se tenait une assemblée générale interprofessionnelle. « Le gouvernement déclare la guerre aux salariés, tonne un syndicaliste CGT. Le code de défense nationale n’est mis en place qu’en cas de conflit armé. Où est la guerre ? C’est le mouvement social qui est visé. On ne peut pas laisser passer. » Même tonalité chez le syndicat SUD Chimie. « Nous vivons un événement extrêmement grave. Du jamais vu depuis la Libération. Sous couvert de réquisition, le pouvoir s’en prend au droit de grève. Ça dépasse la lutte contre la réforme des retraites. Sarkozy brise la Constitution, le droit social, le droit de grève. Cette affaire doit mobiliser l’ensemble du pays d’une manière massive et collective. »

Le secrétaire de l’union locale CGT d’Harfleur en rajoute une couche pour dénoncer les forces de désordre. « Le chef de l’Etat et le préfet sont payés pour faire respecter l’ordre public. A Grandpuits, le président s’assoit sur la Constitution et le préfet organise le désordre. C’est une atteinte aux libertés. » Ce fut ensuite au tour de Marcel Saunier de prendre la parole devant quelques centaines de grévistes de tous horizons venus aux nouvelles. « Je suis entré en 1955. J’avais vingt-deux ans. C’était l’année de la grande grève… qui fut perdue. » Marcel, qui n’est pas un « ancien combattant » mais un combattant, a été de toutes les luttes de la CFR. « Moi l’ancien, moi le vieux, je peux vous dire que je suis très très très fier de vous. » Applaudissements émus.

Jean-Paul Lecoq, député-maire PCF de Gonfreville l’Orcher, écharpe en bandoulière, a aussi été invité à s’exprimer. Il a insisté sur le fait que, derrière la réforme, ce sont tous les acquis sociaux qui seront mis à bas. Sécurité sociale comprise. « Le capital s’est servi sur le dos du monde du travail. C’est cet argent-là qui manque. C’est cet argent-là qui doit être réparti. Maintenant, Sarkozy ne supporte pas le droit de grève. Mais le mouvement que nous vivons est extraordinaire. Bien qu’il perturbe la vie quotidienne, il est soutenu par 70% des Français ! Les valeurs historiques de la France, ce sont les grévistes qui les défendent. La dignité est de votre côté. »

Une dignité saluée par de nombreux messages venus d’Angleterre, d’Allemagne, d’Espagne, de Guadeloupe, d’Irak… Pour lutter contre les dérives fascisantes d’un gouvernement dépassé par les événements, les grévistes de l’intersyndicale havraise ne prendront pas de vacances. Samedi et dimanche, des distributions de tracts se feront sur divers marchés de la ville pour continuer à élargir la résistance. Dès lundi, rendez-vous à sept heures sous l’autopont de Graville. Mardi, de 7 à 10 heures, blocages à Octeville et devant Dresser. Mercredi, de 4 heures à midi, blocages sur cinq points de la zone industrielle pour la cinquième fois. Du jamais vu depuis quarante ans. Jeudi, grande manifestation le matin et actions surprises l’après-midi. Etc.

Que le Sénat ait voté la réforme ne change rien à notre détermination. « Même si une loi est votée, on peut la faire reculer. Rappelez vous le CPE », soulignent les syndicalistes qui comptent maintenir la légitime pression populaire. Le gouvernement a perdu la bataille de l’opinion. Il perd pied et utilise la violence comme tous les régimes à bout de souffle. Rien ni personne n’arrêtera notre colère, ni Sarkozy, ni la mollesse des directions syndicales parisiennes. Vive la grève générale ! Vive la sociale !

Pour plus de précisions sur la mobilisation havraise, lisez Havre de Grève, le bulletin des grévistes de l’assemblée générale interprofessionnelle CGT-FSU-Solidaires-CFDT.

PACO sur Le Post.fr

Quelques photos du barrage sur le carrefour du pont VII bis et de l’assemblée générale devant la raffinerie de Normandie-Total.

JPEG - 328.1 ko
JPEG - 469.9 ko
JPEG - 344.9 ko
JPEG - 291.7 ko
JPEG - 298.6 ko
JPEG - 309.8 ko
JPEG - 315.3 ko
JPEG - 330.1 ko


Imprimer cet article





Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
1 commentaire
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
7 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les hommes sont comme les plantes, qui ne croissent jamais heureusement, si elles ne sont bien cultivées. Montesquieu
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite