Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Un scandale de plus, une provocation... "Air Sarko One en escale à Gillot"

de : domtom
mardi 26 octobre 2010 - 08h37 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

La Réunion : la colère monte..

Air Sarko One en escale à Gillot

JPEG - 30.5 ko

Au moment où le gouvernement chante sur tous les tons la restriction budgétaire, l’escale à Gillot de l’Airbus A330, futur avion présidentiel, frise la provocation. Baptisé dérisoirement “Air Sarko One”, le nouveau jouet de Nicolas Sarkozy aura coûté la bagatelle de 180 millions d’euros. Après la Réunion, il s’envolera pour Nouméa et Tahiti avant de regagner la métropole dans le cadre de vols d’essais.

En son temps, nous avions cloué au pilori le président malgache Marc Ravalomanana qui dans un pays rongé par la misère s’était offert un premier puis un second Boeing 737 présidentiel. Nicolas Sarkozy a fait mieux. Le mois prochain, il aura à sa disposition un Airbus A330. Coût, entre l’achat et le réaménagement, 180 millions d’euros. À l’heure où le gouvernement n’a à la bouche que rigueur et restrictions budgétaires en tous genres, la facture a du mal à passer. Les 700 000 euros économisés sur la garden-party du 14 juillet ne pèsent pas lourd dans la balance. Avant sa livraison en novembre prochain, l’A330 présidentiel nous a rendu hier une petite visite.

Vers 12h30, l’appareil s’est posé à Gillot. L’arrivée se voulait discrète. Avec le drapeau français peint sur la dérive et “République Française” écrit en grosses lettres sur le fuselage, cela relevait de mission impossible. L’Airbus a directement gagné le parking de la base aérienne 181. Avec à son bord un équipage renforcé, il était parti de Bordeaux pour rallier notre île via Paris. Nouméa et Tahiti seront les deux prochaines escales de ces vols d’essais.

C’est fin 2008 que Nicolas Sarkozy, grand voyageur devant l’éternel, cinq tours du monde en 280 jours, s’irrite du fait que les avions mis à la disposition du président de la République aient “les pattes trop courtes”. Ainsi, pour venir à la Réunion l’A319 Corporate Jet présidentiel avait dû faire une escale technique. Nicolas Sarkozy rêvait d’un Air Force One à la française à l’image du Boeing 747 utilisé par le président américain Barack Obama.

Notre président n’aura tout de même pas osé franchir le pas de l’Airbus A380. Il devra se contenter de l’A330. Construit en 1998 et propriété du loueur d’avions ILFC, cet A330 200 a porté successivement les couleurs de Swiss Airlines puis d’Air Caraïbes avant d’être racheté par le ministère de la Défense français. En mai 2009, l’A330 a rejoint les ateliers de Sabena Technics sur l’aéroport de Bordeaux Mérignac pour y être reconfiguré. Un chantier lourd qui s’est achevé début octobre car il a fallu entièrement désosser la cabine. Sous ses nouvelles couleurs, l’appareil immatriculé provisoirement F.ZWUG en attendant F.GRTP, a volé pour la première fois le 8 octobre dernier.

Dans la cabine à l’avant juste derrière le poste de pilotage, la chambre présidentielle avec lit double, dressing, cabinet de toilette et douche. Le Canard Enchaîné avait évoqué l’installation d’une baignoire, information démentie par le ministère de la Défense. Toujours selon le palmipède, Nicolas Sarkozy aurait émis le souhait de pouvoir fumer à bord sans doute dans le salon équipé d’un grand bureau d’un fauteuil et d’un espace secrétariat qui jouxte la chambre.

En se dirigeant vers l’arrière de l’appareil, une salle de réunion pouvant accueillir 12 personnes autour d’une table de conférence, puis un centre médical avec un mini bloc opératoire, 60 sièges de classe affaires et enfin une cabine économique pour l’équipage et les passagers de moindre importance. Equipé de leurres anti-missiles, l’A330 présidentiel peut parcourir sans escale 12 500 km. Il embarque ce qui se fait de mieux en matière de systèmes de télécommunication.

Air Sarko One, comme il a été baptisé officieusement dans les coulisses de la Délégation générale à l’armement, rejoindra le mois prochain au sein de l’escadron de transport, d’entraînement et de calibration (ETEC) Carla One un Falcon 7X flambant neuf livré plus tôt grâce à la complaisance de Vincent Bolloré qui a cédé sa place sur la chaîne de montage. Carla One a été la première à porter la nouvelle livrée présidentielle. L’ETEC est l’héritier du GLAM (groupe de liaisons aériennes ministérielles), dissous en 1995. Basé à Villacoublay, l’ETEC assure les voyages présidentiels et ministériels. Il aligne quatre Falcon 50, deux Falcon 900, deux Airbus A 319 CJ, qui vont être vendus, sept TBM 700 et trois hélicoptères Super Puma

Alain Dupuis

http://www.clicanoo.re/11-actualite...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Un scandale de plus , une provocation ..
26 octobre 2010 - 09h22 - Posté par croisement des sources

Dans la famille "je dépense" ...

 L’heure de vol sur le nouvel A330-200 [AirSarKone] pourrait revenir à 18 000 euros environ [contre une moyenne de 11 684 euros actuellement]
 plan de renouvellement DES avions gouvernementaux 180 millions environs
 chasseur Rafale, le ministère français de la défense anticipe ses propres acquisitions, pour un coût supplémentaire de 800 millions
 Beaucoup plus fort, et toujours sous un épais voile de silence : la modernisation du parapluie nucléaire militaire[...]un rapport parlementaire précise que pas moins de 20,2 milliards d’euros sont affectés [...] sur l’actuelle loi de programmation militaire (2009-2014)

Des dépenses militaires dans la plus grande discrétion jeudi 7 octobre 2010, par Philippe Leymarie sur le blog du mondediplo.







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite