Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

"La Révolution, c’est être traité et traiter les autres comme des êtres humains."


de : Fidel Castro
vendredi 14 janvier 2011 - 09h53 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

A première vue, il pourrait en effet sembler remarquable que Fidel Castro désapprouve aussi fortement un attentat sur le territoire de son puissant et hostile voisin.(1) Depuis plus de cinquante ans, les Etats-Unis et Cuba sont sur un pied de guerre. Une guerre non-déclarée, celle de Goliath contre David. Au cours des dernières décennies, conçus aux Etats-Unis sous la protection de ou inspiré par la CIA, des centaines d’attentats ont eu lieu sur le sol cubain, coûtant la vie à plus de personnes que lors des attentats du 11 septembre. Ainsi, en 1976, un avion de ligne fut abattu, provoquant la mort de tous ses passagers. Il y eut plus de 600 attentats à la vie de Fidel Castro. Le pays subit le blocus le plus long de l’histoire. Des maladies furent propagées parmi la population ; des usines, des magasins, des hôtels... furent les cibles d’attaques. La liste est longue. Nous sommes là confrontés aux faits les plus occultés de l’histoire mondiale moderne. En tout cas, à Cuba on sait parfaitement ce que "war on terror" signifie.

Pourtant, en exprimant ainsi sa sympathie, Fidel Castro agit comme d’habitude, en accord avec l’attitude de Cuba dans le passé. Les Etats-Unis peuvent bien être obsédés de liquider la révolution cubaine, chaque fois que le voisin du nord a été frappé par des attentats, des calamités ou autres mésaventures, Cuba a invariablement affiché sa solidarité.

En voici quelques exemples :

 J.F. Kennedy fut le président responsable de l’invasion de la Baie des Cochons qui entraîna la mort de 160 Cubains. Lorsque Fidel apprit l’assassinat de Kennedy, sa première réaction à un journaliste étranger présent fut de dire : "C’est une très mauvaise nouvelle." Il envoya rapidement un message de condoléances à la famille et au peuple nord-américain.

 Ronald Reagan fut un président particulièrement hostile à la Révolution. Quand il fut l’objet d’un attentat, Fidel condamna tout de suite cet acte et souhaita un prompt rétablissement au président blessé. Il n’en resta pas là. Quelques années plus tard, lorsque les services secrets cubains découvrirent un nouveau plan pour assassiner Reagan, ils informèrent aussitôt les autorités nord-américaines. Reagan, qui revitalisa la contre-révolution en créant la Cuban American National Foundation à Miami, fut sauvé.

 Aussi bien après les attentats du 11 septembre qu’après les inondations de New-Orleans, Fidel Castro montra sa solidarité et des centaines de médecins furent mobilisés pour offrir de l’aide médicale. Cette assistance fut toujours refusée.

Malgré ce demi-siècle d’agression, aucun signe d’anti-américanisme ne se fait sentir à Cuba. Sans aucun souci, chaque citoyen des Etats-Unis peut se rendre dans l’île où il sera toujours bien accueilli, malgré la guerre non-déclarée de son pays contre Cuba. Dans ses discours, Fidel a constamment différencié le gouvernement étasunien de ses citoyens, et même les Etats-Unis en tant que nation et en tant que pouvoir impérialiste. La révolution cubaine refuse tout chauvinisme. Voici sans doute une différence importante entre nationalisme et patriotisme. Le nationalisme dresse les peuples les uns contre les autres, estimant qu’une population est supérieure à une autre. Le patriotisme, par contre, est une question de souveraineté de tous les citoyens vivant dans un même endroit, dans le respect de leur dignité en tant qu’être humain et en tant que population.

D’ailleurs, Fidel Castro a sans cesse observer un strict code éthique envers ses ennemis. Pendant la dictature d’avant 1959, 20.000 Cubains ont été massacrés par l’armée et la police de Batista. Les bourreaux de guerre furent jugés selon les principes de Nuremberg mais on ne s’attaqua pas à leurs familles, au contraire. Au début de la première année scolaire suivant la victoire, Fidel s’adressa aux professeurs en leur recommandant expressément de considérer les enfants de criminels de guerre comme les autres enfants, voire de les traiter avec amour : "Nos écoles accueillent tous les enfants. Peu importe qu’ils soient des enfants de soldats d’antan, peu importe même qu’il s’agisse d’enfants de criminels ou d’assassins, cela n’est pas la faute des enfants. Vous devez savoir que les enfants sont innocents et que, à l’école, chaque enfant - même celui d’un soldat d’antan - doit être traité comme un frère. S’il a la malchance d’être l’enfant d’un criminel, il n’est pas responsable, il est lui aussi une victime. Vous devez lui expliquer l’humanité de la révolution et essayer de le rallier avec de l’amour, et non avec du mépris".

Comparez leur sort avec celui des membres des familles de collaborateurs dans la plupart des pays de l’Europe occidentale après la deuxième guerre mondiale. (2)

Notes

(1) Le texte de Fidel : http://www.cubainfo.ain.cu/2011/011...

(2) Toutes les citations sont tirées de Demuynck K. & Vandepitte M., De Factor Fidel, Antwerpen 2008. Voir : http://cubanismo.net/cms/nl/shop/bo....



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
"La Révolution, c’est être traité et traiter les autres comme des êtres humains."
14 janvier 2011 - 10h06 - Posté par Claude Deloume

A ce sujet (et d’autres !), qu’attendez-vous pour lire l’extraordianire bouquin de Maurice Lemoine : Cinq Cubains à Miami ???



"La Révolution, c’est être traité et traiter les autres comme des êtres humains."
14 janvier 2011 - 12h05 - Posté par guetteur des rues

Guantanamo est située dans la baie du même nom au sud est de Cuba et est louée 4085 dollars /an au gouvernement américain , cela depuis 1903 .
Cette ’’ location ’’ permet aux USA d’y incarcérer et d’y torturer à loisir ses prisonniers politiques , notamment irakiens ...
La fin de cet accord ne peut intervenir que si les deux parties en sont d’accord .

( Wiki ) .

Par conséquent , comment depuis 1959 , autant Castro que Guévara ( lui n’a sans doute pas eu le temps ) n’ont-ils pas oeuvré davantage pour faire cesser ce scandale ? Et pourquoi en somme ?

C’est juste une question sans polémique , pour info , si quelqu’un est au courant , sans plus .

J’ai lu une histoire du ’’ Che ’’ en deux volumes , publiée chez Metaillier , de Paco Ignacio Taïbo II , ( très bons bouquins ) , et je n’ai pas vu de référence à cela .



"La Révolution, c’est être traité et traiter les autres comme des êtres humains."
14 janvier 2011 - 20h56 - Posté par

Ce que je peux dire c’est que Castro a toujours refusé d’encaisser les sommes versées par le gouvernement américain.


"La Révolution, c’est être traité et traiter les autres comme des êtres humains."
15 janvier 2011 - 21h51 - Posté par Jacques-François Bonaldi

La raison du maintien de cette enclave yankee à Cuba est simple : la Révolution en a hérité en 1959. La base navale de Guantánamo date de 1902, après que Washington, qui occupait militairement l’île depuis 1898, eut imposé l’amendement Platt comme annexe de la Constitution cubaine aux constituants, lequel impliquait, entre autres, que le nouveau gouvernement cubain instauré le 10 mai 1892, lui cédât quatre bases navales « charbonnières ». Finalement, les Cubains obtinrent de réduire cette quantité à une seule, qui fut celle de Guantánamo dans une des plus grandes baies du pays. Je rappelle que l’acceptation de l’amendement Platt par l’Assemblée constituante était une condition sine qua non pour que les troupes d’occupation étasuniennes abandonnent le pays. Sans amendement Platt inscrit dans la Constitution cubaine, pas d’indépendance.

La Révolution a donc hérité de cet état de choses. Comme toujours dans les contrats avec requin et sardine, les conditions étaient léonines : aucun délai n’était prévu au départ de Washington et à la rétrocession du territoire au gouvernement cubain. La concession était illimitée. En bon droit international, il est une clause (rebus sic stantibus) en vertu de laquelle les traités sans terme défini contiennent une condition tacite : ils durent tant que durent les circonstances ayant existé au moment de leur signature et que leur changement n’a pas été prévu ; il est contraire à la raison et à la nature que les traités soient perpétuels. Cette clause invalide donc le traité, puisque les circonstances au moment de la signature en 1902 existant entre les deux pays ont radicalement changé à partir du 1er janvier 1959.

En fait, la location de la baie de Guantánamo est nulle et non avenue du simple fait de la manière dont le contrat a été imposé. De nombreuses autres clauses du droit international invalide ce contrat.

Mais pour résilier un contrat, il faut être deux. Washington s’y refuse, s’estimant dans son bon droit...

Alors, pour répondre à votre question, que doit faire la Révolution : entrer en guerre contre les USA pour récupérer ce territoire ? Elle a précisément refusé de tomber dans ce piège qui aurait offert un prétexte idéal à Washington, d’autant que celui-ci a utilisé la base dans les premières années comme centre d’agression (plusieurs morts du côté cubain), d’accueil de mercenaires, etc., et avait même préparé une auto-agression (simulacre d’attaque par la partie cubaine) qui aurait servi de prétexte pour déclarer la guerre à Cuba. Bien entendu, la Révolution avait bien d’autres chats à fouetter pour ouvrir un front militaire de ce genre sur son propre territoire.

Elle d’ailleurs présenté le cas à l’ONU dès le 6 décembre 1960, son ministre des Relatons extérieures, Raúl Roa, ayant précisé : « Le Gouvernement révolutionnaire de Cuba réitère devant les Nations Unies qu’il ne se propose pas de récupérer par la force la portion du territoire national qu’occupe la Base navale de Guantánamo, mais il réitère aussi, tout aussi solennellement, qu’il se propose de réclamer sa rétrocession quand il l’estimera pertinent dans le cadre du droit international », ce projet ayant été introduit dans la fameuse résolution du 14 décembre 1960 sur la fin du colonialisme.

Il est vrai que Cuba, par exemple, n’a pas soumis son différend à la Cour international de justice de La Haye. Un arrêté de celle-ci suffirait-elle à faire partir les USA ? Je vous laisse juge. Le Nicaragua attend toujours que Washington, non seulement fasse amende honorable, mais encore lui verse les indemnités que lui avait imposée cette même cour après le minage de ses ports, durant la guerre antisandiniste, à l’époque de Reagan !

L’ONU ne réclame-t-elle pas depuis 1992, à sa quasi-unanimité, « la levée du blocus économique, commercial et financier appliqué à Cuba par les États-Unis d’Amérique », sans que rien ne change ?

Dites-moi, que doit faire la Révolution cubaine face à un gouvernement qui a toujours considéré le droit international, quand il lui fait tort, comme un morceau de papier ?

En octobre 1962, au moment de la crise des Fusées, la rétrocession de la base de Guantánamo faisait partie des cinq points avancés par Cuba pour accepter le retrait des missiles soviétiques. L’on sait que l’URSS s’arrangea avec les USA sur le dos de Cuba… Si l’URSS avait agi correctement, on ne parlerait plus aujourd’hui de base de Guantánamo étasunienne à Cuba.

Il y aurait assurément bien d’autres choses à dire à ce sujet, mais c’est juste pour vous donner un petit aperçu.





Des Lannionnais déterminés : La retraite aux flambeaux finit au buffet de Lannion agglo (vidéo)
samedi 25 - 23h15
de : nazairien
1 commentaire
Funérailles grève 24 janvier Lycée français de Barcelone
samedi 25 - 22h15
de : coppola
Déjà en 2018 : Mise en scène d’une « décapitation » de Macron : 3 gardes à vue
samedi 25 - 12h44
de : laVeuve
8 commentaires
Le Conseil d’Etat, réforme des retraites : Le Gouvernement devra revoir sa copie !
samedi 25 - 10h05
de : JO
Le peuple-classe de France tient à l’Etat social.
samedi 25 - 01h36
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Beyrouth - y’a Carlos G., mais y’a aussi ça :
vendredi 24 - 20h03
de : Rolon
E3C : épreuves surveillées par des enseignants retraités, lycée du pays de Retz, Pornic
vendredi 24 - 19h30
de : Rolon
Les 200 familles
vendredi 24 - 19h14
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
La part anarchiste des communs
vendredi 24 - 19h12
de : jean1
La France s’embrase : Retraites aux flambeaux organisée à Paris et dans toute la France
jeudi 23 - 21h49
de : nazairien
10 commentaires
La CFDT condamnée en appel pour abus de pouvoir
jeudi 23 - 15h24
4 commentaires
Avancée Sociale possible ? Oui en Espagne !
jeudi 23 - 15h21
de : JO
Affaire Benalla : "Le panier de crabes" vers son dénouement ?
jeudi 23 - 14h47
de : JO
1 commentaire
VENEZUELA : Rencontre Internationale Anti-impérialiste de Caracas !
jeudi 23 - 14h30
de : JO
3 commentaires
POUR UNE HISTOIRE AMÉRINDIENNE DE L’AMÉRIQUE
jeudi 23 - 13h37
de : Ernest London
Inondons l’Elysée avec un courrier "licenciement MACRON l’imposteur
jeudi 23 - 10h06
de : Martine
1 commentaire
La dictature des minorités - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 22 - 21h40
de : Hdm
1 commentaire
Et si l’incurie de nos dirigeants était la principale cause de chômage en France ?
mercredi 22 - 21h05
de : Gerard989
1 commentaire
A vous de juger de l’indépendance des médias aux ordres !
mercredi 22 - 18h03
de : JO
Thèses sur le mouvement en cours
mercredi 22 - 15h49
de : Paroles Libres
Oligarchie souterraine : mais qui sont les membres du club si fermé des « Canetons du Châtelet » ?
mardi 21 - 19h23
de : MathF
9 commentaires
Dans un billet sur twitter, Gérard Filoche dénonce, le "Hold Up" géant de macron (texte dans document cliquable)
mardi 21 - 14h38
de : nazairien
8 commentaires
MYTHOPOÏESE
mardi 21 - 13h14
de : Ernest London
Réforme des retraites : ces économistes proches de Macron qui conseillent la CFDT
lundi 20 - 15h48
de : Bertrand Bissuel et Raphaëlle Besse Desmoulières
7 commentaires
Police partout, Justice nulle part !
lundi 20 - 14h58
de : JO
1 commentaire
Dunkerque : CGT et avocats attendent Macron de pied ferme pour sa visite d’un fleuron industriel (vidéo)
lundi 20 - 11h57
de : nazairien
1 commentaire
Au Théâtre ce soir : Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir . . . .
dimanche 19 - 22h04
de : Bouffe du Nord
1 commentaire
Présence irrégulière d’une députée RASSEMBLEMENT NATIONAL au CESER de GUADELOUPE.
dimanche 19 - 13h50
de : UGTG (Union Générale des Travailleurs de Guadeloupe)
Denis Robert : la révolte du peuple citoyen, pour défendre ses droits : EN MARCHE VERS L’AFFRONTEMENT TOTAL(vidéo)
dimanche 19 - 13h06
de : nazairien
10 commentaires
ONG, syndicats et agriculteurs signent une tribune commune face à "l’urgence climatique"
dimanche 19 - 12h45
de : jean1
Comment vont être calculés vos droits au chômage à partir du 1er avril ?
dimanche 19 - 08h19
A visionner (YouTube) : Concert des artistes de l’Opéra de Paris ! Emotionnant !
samedi 18 - 16h41
de : JO
3 commentaires
Bravo et merci la confédération paysanne et surtout à ses adhérents
samedi 18 - 14h32
de : jean1
3 commentaires
Macron exfiltré d’un théâtre parisien
samedi 18 - 08h11
de : Ernest London
6 commentaires
Les Stats.
vendredi 17 - 19h16
de : L’iena rabbioso
4 commentaires
Extrême-droite économique et dictature : De Hayek à Thatcher et Pinochet.
jeudi 16 - 22h00
de : Christian DELARUE
6 commentaires
Municipales : comment Castaner va embellir le score de LREM, escroquerie électorale
jeudi 16 - 20h26
de : nazairien
12 commentaires
L’âge pipeau - C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 16 - 13h23
de : Hdm
1 commentaire
L’AFFAIRE AUDIN (1957-1978)
jeudi 16 - 12h24
de : Ernest London
une analyse parmi d’autres.
jeudi 16 - 10h45

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Quand un imbécile fait une action dont il a honte, il prétend toujours que c'est par devoir. Bernard Shaw
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite