Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Cesare Battisti / Tabucchi / Fred Vargas


de : antoine peyroche
jeudi 27 janvier 2011 - 09h12 - Signaler aux modérateurs

Une réponse de Fred Vargas à Tabucchi :

la recherche de la vérité, c’est déjà révolutionnaire, n’est-ce pas ?

et ce qui se passe autour de Battisti est un grand révélateur de cette distortion de la réalité perçue par cette classe politique italienne, de gouvernement, compromise au capital.

Antoine Peyroche.

Ceux qui soutiennent Cesare Battisti souhaitent mettre au jour la vérité

Il est bien dommage évidemment qu’Antonio Tabucchi, qui veut que "la vérité historique voie le jour", livre au journal Le Monde (édition du 16-17 janvier) un texte truffé d’erreurs. Et il est bien gênant que M. Tabucchi, avant d’aborder avec tant de haine le "cas Battisti", ne se demande pas, d’abord, pourquoi et comment il s’est formé un "cas Battisti", véhiculant tant de fureur destructrice, à partir d’un homme que nul ne connaissait avant 2004, pas plus en Italie qu’en France.

Passons sur la sempiternelle attaque contre les intellectuels français qui ne seraient que des ignares, doublés de romantiques égarés dans la défense de crimes sanglants de l’extrême gauche. Mais insistons sur le fait que M. Tabucchi aime à penser que les défenseurs de Cesare Battisti approuvent nécessairement le recours à la lutte armée. Non pas.

L’antipathie - le mot est faible - de Bernard-Henry Lévy pour ce type d’action est de notoriété publique. Ainsi en va-t-il de moi-même. M. Tabucchi - qui sait toutes choses - écrit que je me rends au Brésil pour "suivre mon héros". Sic. Non, Monsieur Tabucchi, Cesare Battisti n’est pas "mon héros" ni celui de quiconque et surtout pas de lui-même. Héros ? Battisti n’a joué aucun rôle important durant les années de plomb, il ne fut jamais un chef, il était un inconnu et demeura un inconnu quand, plus tard, il vécut modestement de sa plume en France. Vous osez écrire que je développe au Brésil mon "oeuvre de conviction". Je n’ai pas de convictions, Monsieur Tabucchi, mais j’ai des connaissances, celles-là même que vous déniez aux intellectuels quand ils sont français.

Mais nous poursuivons le même but, puisque vous clamez votre désir que la vérité historique voie le jour. Moi de même, qui suis archéologue et historienne. Soyez tout de même prudent dans l’expression de ce désir : car, quand cette vérité verra en effet le jour, il se peut que vous soyez embarrassé d’avoir, avec des milliers d’autres, hurlé avec les loups et condamné Cesare Battisti sans rien savoir de la réalité de ses actes.

Cette "réalité" - la vôtre -, vous la tenez de trois sources : de la presse, des procès collectifs qui le condamnèrent en son absence, procès qui, affirmez-vous, "se sont déroulés avec les meilleures garanties", et de votre admiration pour le magistrat Armando Spataro. Trois sources auxquelles mieux vaut ne pas s’abreuver les yeux fermés même si, en effet, Spataro fut un pourfendeur de la Mafia. Ce qui ne l’empêcha pas de couvrir les illégalités et les déviances des procès qu’il instruisit pendant les années de plomb.

J’espère que vous savez que les deux avocats choisis par Battisti furent ensuite emprisonnés ; que vous savez qu’il y eut de nombreux cas de torture dans les phases d’instruction des procès ; ainsi de Sisinnio Bitti, qui fut horriblement torturé et qui revint voir le magistrat Spataro un an après pour s’en plaindre ; plainte classée sans suite par ce magistrat...

Vous écrivez que Battisti absent fut assisté d’avocats dont il a "amplement profité". Heureusement pour la sauvegarde de la vérité historique que certains enquêtent sérieusement là où d’autres ne veulent rien entendre : oui, Battisti fut en effet "représenté" par deux avocats, grâce à trois mandats, deux de 1982, un de 1990. Trois mandats que j’ai tenu à examiner (pas vous ?), trouvant très étrange (pas vous ?) que Battisti envoie des mandats pour des procès dont il ne connut l’existence que huit années plus tard. Ces trois mandats sont des faux, si patents qu’un enfant s’en rendrait compte.

Je les tiens à votre disposition. Mais le magistrat Spataro n’a pas souhaité récuser ces faux. Ces pièces à conviction sont au cas Battisti ce qu’est le fameux "bordereau bleu" à l’affaire Dreyfus : explosifs. A eux seuls, ils entachent les procès tout entiers de nullité et peuvent faire casser la condamnation. A eux seuls, ils prouvent la manipulation qui fut faite de Battisti, l’absent, par les repentis appelés à "témoigner", par les avocats sous pression et par le magistrat instructeur. Explosifs et voici sans doute pourquoi, depuis des années, je ne parviens à les publier nulle part.

Rappelons au moins qu’il n’exista pas de preuve matérielle contre Battisti ni de témoin oculaire digne de ce nom. Que seule la "parole" des repentis a accusé Battisti absent, leur apportant en échange de considérables réductions de peine. Un jeu qui en vaut la chandelle. Particulièrement pour Pietro Mutti, le chef du groupe des PAC (Prolétaires armés pour le communisme), qui accusa systématiquement Battisti - simple membre du groupe - de tous les forfaits de son organisation.

D’avoir tué Santoro par exemple (l’avez-vous vu faire, Monsieur Tabucchi, pour oser écrire que Battisti "abattit ses victimes d’un coup de revolver dans la nuque" ?). Savez-vous que les enquêtes de la police italienne accusaient Mutti de ce meurtre ? Savez-vous que Mutti en accusa Battisti à sa place et qu’il mentit également en donnant le nom de la femme complice ? Qui dut être ensuite innocentée ? Savez-vous, concernant le second meurtre dont Battisti fut accusé, que l’arme appartenait à l’homme qui avait antérieurement tiré sur Torregiani ? Que l’agresseur était un homme beaucoup plus grand que Battisti ? Mais il serait trop long de reprendre tous les détails des affaires qui aboutissent à des dossiers vides de charges réelles.

Quelques petites rectifications néanmoins dans votre si assuré savoir : non, Battisti n’était pas un délinquant avant d’entrer dans les PAC. Non, son évasion de prison ne date pas de sa première détention. C’est en 1981 que Battisti s’évada de la prison de Frosinone, où il était condamné à douze ans pour port d’armes et actes de subversion. Mais pas pour homicides. Il est curieux que personne ne souhaite jamais évoquer ce premier procès, au cours duquel Battisti ne fut accusé d’aucun des meurtres commis par les PAC.

C’est seulement en 1982, avec l’arrestation des chefs et autres membres des PAC, que tout bascula et que les anciens camarades, hier encore armés, se mirent à se "repentir" et à accuser le jeune homme absent avec un bel ensemble. Rien de tout cela ne vous a jamais paru étrange ? Dérangeant ? Quant à votre accusation selon laquelle le Grand Battisti "vendrait tout ce qu’il sait sur le terrorisme international", elle ne prêterait qu’à une franche explosion de rire si cette délirante chasse à l’homme n’était pas si tragique.

Et, puisque vous tenez tant au surgissement de cette vérité historique, travaillez, prenez de la peine, Monsieur Tabucchi, comme nous l’avons fait, ici, en France, mais aussi avec l’aide précieuse de nos amis italiens vigilants. Et, si vous en avez le courage, partez pour le Brésil et rencontrez Cesare Battisti. Ainsi verrez-vous de vos yeux ce que fait à un homme un lynchage généralisé, aveugle, mensonger, et singulièrement féroce.

Fred Vargas, chercheuse au CNRS en archéologie et écrivaine

http://www.lemonde.fr/idees/article...



Imprimer cet article





Violences policières:après l’ONU, la France pointée du doigt par Amnesty. Gérard Filoche s’en explique !
mercredi 30 - 22h18
de : joclaude
Licenciés - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 30 - 20h34
de : Hdm
BIELORUSSIE : Autre volée de mois-vert pour notre monarque !
mercredi 30 - 14h24
de : joclaude
2 commentaires
Appel à soutien aujourd’hui place Sainte-Marthe !
mardi 29 - 19h00
de : jean1
En macronie on est en guerre, la mobilisation ne suit pas pour la cause Humaine ?
mardi 29 - 13h56
de : joclaude
1 commentaire
PRIX NOBEL POUR LA PAIX : La candidature de Cuba enregistrée !
lundi 28 - 22h53
de : joclaude
COVID19 : video avec le Professeur TOUSSAINT
lundi 28 - 22h42
de : joclaude
Quand l’Etat espagnol se retourne contre…le gouvernement !
lundi 28 - 18h56
de : Antoine (Montpellier)
Rage et désespoir au rassemblement en hommage à Doona à Montpellier
lundi 28 - 17h49
1 commentaire
L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
1 commentaire
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
5 commentaires
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
8 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite