Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La désillusion
de : NPA-fini
vendredi 25 février 2011 - 10h21 - Signaler aux modérateurs
32 commentaires

Le NPA, c’est fini. Il ne reste sous cette étiquette que la vieille LCR lénino-trotskiste avec son arrogance, son sectarisme, son dogmatisme. Triste échec d’une belle espérance ! Mais aussi terrible irresponsabilité de militants qui prétendent se préoccuper par priorité des plus faibles, des victimes de l’exploitation capitaliste. Avec une morgue qui est un aveu, ils ont fait, lors de ce congrès-enterrement, la démonstration de leur mépris pour celles et ceux qui souffrent et qui n’en peuvent plus d’attendre des changements qui ne viennent pas.

Quant à nous, les déçus et les trompés de cette pénible expérience, ce qui nous importe, c’est l’absolue nécessité et l’urgence d’une vraie alternative. Nous ne crachons pas avec dédain sur le suffrage universel qui offre à nos yeux, conjugué à une pression populaire pacifique, la seule voie vers cette alternative.

Nous sommes parfaitement conscients que le PS refuse de faire le bilan de ses dérives néo-libérales depuis le milieu des années 80 avec les orientations pro-multinationales et pro-banques données à l’Union européenne par Delors-Mitterrand, avec son appui à l’OMC de Pascal Lamy, avec les privatisations et les dérégulations de Strauss-Kahn, ministre de Jospin et aujourd’hui patron du FMI. Nous sommes parfaitement conscients que le PS a renoncé au socialisme démocratique de Jaurès. Notre lucidité est entière sur la poudre aux yeux écologique du PS et son refus d’instaurer une République différente, vraiment démocratique.

C’est précisément parce que rien de tout cela ne nous a échappé que nous considérons comme prioritaire le rassemblement de toutes les forces à la gauche de la social-démocratie. En France comme en Europe.

Un embryon de ce rassemblement existe : le Front de Gauche. S’agit-il d’un cercle fermé ou est-il ouvert à à celles et ceux qui partagent une même analyse et une même espérance ? Est-ce une fin en soi ou une étape vers un rassemblement plus large ?

Des questions qui nous interpellent aujourd’hui que se termine l’épisode NPA. Quelle suite donner à notre détermination ?

Soyons clairs : nous ne sommes pas des dissidents de la LCR comme ceux qui ont créé la Gauche unitaire, organisation membre du Front de Gauche. Nous ne pouvons la rejoindre. Nous la respectons, mais nous ne partageons pas son histoire et sa culture politique.

Nous sommes des altermondialistes, des écologistes radicaux, des écosocialistes, des autogestionnaires, des décroissants, des syndicalistes méfiants à l’égard des appareils, des internationalistes non-violents. Nous aimons la France dans sa diversité régionale et nous cultivons son multiculturalisme séculaire. Nous le savons, nous ne sommes en capacité de faire valoir notre point de vue que si nous restons unis. Mais est-ce l’heure de créer une structure politique de plus ? Pierre Bourdieu déjà, il y a plus de dix ans, déplorait l’inclination, de la gauche de gauche, à l’émiettement. Ne rajoutons pas des miettes aux miettes. Nous pouvons intégrer la FASE ou les Alternatifs. Il n’y a rien, fondamentalement, qui nous sépare d’eux. Nous les avons cotoyés dans les comités du « non » au TCE, puis dans les collectifs unitaires antilibéraux, mais aussi dans les luttes. Nous pourrons participer à leurs côtés, à l’indispensable élargissement du Front de Gauche.

Ne nous dispersons pas.

Raoul Marc Jennar



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
La désillusion
25 février 2011 - 11h11 - Posté par Besièrs

Pauvre Marc Jenniar qui comme le Maréchal de Soubise est à la recherche de ses troupes après la défaite de Rossbach ! Encore une autre phase et c’est la fin !



La désillusion
25 février 2011 - 11h24 - Posté par monachicchio

"Le NPA, c’est fini. Il ne reste sous cette étiquette que la vieille LCR lénino-trotskiste avec son arrogance, son sectarisme, son dogmatisme. Triste échec d’une belle espérance ! Mais aussi terrible irresponsabilité de militants qui prétendent se préoccuper par priorité des plus faibles, des victimes de l’exploitation capitaliste. Avec une morgue qui est un aveu, ils ont fait, lors de ce congrès-enterrement, la démonstration de leur mépris pour celles et ceux qui souffrent et qui n’en peuvent plus d’attendre des changements qui ne viennent pas."

ce mosieur, quelle arrogance et quel sectarisme et quel mépris de "militants qui prétendent ...."
je ne suis pas au NPA mais comment comprendre un mosieur pareil alors que dans le méme temps il prone l’unité de la "goche"
Le NPA, ont aime ou pas mais ses militants sont bien présent dans les luttes et la misére des gents.
Ce monsieur pourrais s’interroger pourquoi, en bon électoraliste, le NPA est donné dans le dernier sondages à 8% et le duce de goche à 6%. tous cela malgré un NPA pas zunitaire, sectaire, pas proche des classe laborieuses, un besancenot absent des médias, pas dans le Buzz chér à certains.
Oui désolant de mépris ce monsieur. Comme dirais l’autre "nous n’avons pas les mémes valeurs"

Monachicchio syndicaliste cgt


La désillusion
25 février 2011 - 16h48 - Posté par jdc

Ce qui est regretable, c’est que quelqu’un, que certains présentent comme intelligent, ait cru que le NPA pourrait être autre chose que ce que la LCR voulait qu’il soit, un Nouveau Nom.

Souhaitez nous bon courage, s’il rejoint le FDG.


La désillusion
25 février 2011 - 21h13 - Posté par Copas

oui, je suis consterné par l’assaut de sectarisme de Jennar et je suis surpris ;

Pour ce qui est de l’écologie je suis également consterné de la posture de donneur de leçons des héros de la 25eme heure.

Sur la question de l’autogestion je suis également consterné du ralliement de jennar en faveur du camp du socialisme par en haut, stalinoïde, dirigiste, qui cherche à faire courber l’échine populaire au profit de postes et de sièges dont rien encore ne permet de savoir si cela ne finira pas dans une énième union avec la gauche bourgeoise.

C’est même un pied de nez à ceux qui, dans les partis et groupes de cette alliance, essayent de ne pas se faire phagocyter par un réformisme respectable mais classique.

Les références proclamées de celui qui dirige la coalition du FdG, à Mitterrand ,troublent profondément.

les références renouvelées à un nationalisme douteux, à des positions douteuses en matière de respect des minorités et leurs engagements, inquiètent

les références que je trouve personnellement nauséabondes sur la différence entre le militant Mélenchon et le ministre Mélenchon quand il s’est agit de Mubarak, proclamées en sous-entendant la reconduite de tout ce qu’il y a de scandaleux dans le double langage politique, indispose profondément sur ce qu’il y a de vraiment pourri dans le double langage et les actes contre-natures qui ont fait tant de mal à la gauche ...

l’absence de bilan critique sérieux des gouvernements de gauche ultra-libéraux au moment où persistent l’ensemble des ambigüités sur les questions de gestion de l’état , sont bloquantes

Comment Jennar peut-il parler des conneries du PS sans parler des autres qui ont liquidé le PCF sur la même politique, liquider les verts sur l’autel de l’ultra libéralisme , sans parler de mélenchon himself.

Mitterant les a torturé dans des caves pour les obliger ? non ? oui ?

enfin l’absence d’analyse sérieuse des institutions telles qu’elles sont avec leurs limites de périmètre est énorme et dominante dans le FdG.

Même un NPA gambillant sur une patte s’en tire mieux et plus sérieusement sur ces questions.

Reconstruire un front rassemblant ce qu’il y a de meilleur à gauche ne peut être un front qui transforme en élément de domination sur le peuple des places prises dans l’état.

Ca n’ira d’ailleurs pas jusque là, le moteur du FdG malgré un appui-feu médiatique intense, des ralliements en cascade de morceaux de la galaxie de la gauche plurielle , n’engrange pas cette poussée soit disant unitaire proclamée.

Comment se fait-il que dans la jeunesse et les travailleurs la vaillante zunité suscite si peu de soutiens ?

le sésame proclamé de ce paradoxe chanté de diverses couleurs et lyrismes c’est que c’est la faute au NPA, ce mort-vivant.

Soyons sérieux !

la radicalisation qui parcourt une partie des couches sociales du prolétariat moderne ne s’est pas arrêtée en chemin , elle a continué, des phénomènes de murissement ce sont produits. le NPA est plus en phase avec cela. c’est comme ça, même agonisant, mort, avec des contradictions , des batailles épiques internes, des tendances , des courants, des individus, ce dernier parti n’a pas trouvé de stratégie et c’est malheureux mais personne ne se trompe dans la classe populaire sur sa position dans cette histoire.

Le NPA est au milieu des contradictions qui travaillent le mouvement populaire et en ressent tous les effets, les crises et les brassages. il n’assume pas la position qui pourrait être la sienne de démêler d’une façon concrète et populaire les problèmes stratégiques et leurs dimensions tactiques.

Bref le NPA n’est pas le parti dont nous avons besoin.

Mais il est certain qu’il en est un morceau dans l’état actuel des choses. Il fait partie du parti des révolutionnaires (parti étant entendu là comme un camp).

Comme d’autres, mais pas comme les appareils dirigeants de gauche qui font le FdG.

Le moteur qui fait persister la sympathie plus prégnante envers le NPA qu’envers le FdG dans la classe populaire ne vient pas de la maestria du NPA ni dans le charisme particulier de Besancenot (malgré tout un très bon militant), mais de courants radicalisés cherchant des expressions politiques qui leur ressemblent.

Sans une alliance dans le combat réel des batailles de classes pour développer des formes d’organisation , embryons de ce qui pourrait trans-croitre en autogestion, ceux qui se pavannent en parlant d’autogestion sont ridicules, tout autant que dans les fins de banquets du PS il était à la mode à une certaine époque de chanter l’internationale (et de faire des guerres coloniales en même temps).

Sans une alliance qui travaille à renforcer l’unité du syndicalisme de classe, son développement, ses objectifs (et là dedans on trouve beaucoup de monde, c’est immensément loin d’être limité à l’extreme gauche) sans monter sur les freins pour soumettre cela à des calculs électoraux , je ne vois pas ce qui est possible.

et ce raisonnement peut s’acclimater à une série de questions.

D’ailleurs les évolutions engrangées par une partie de la gauche viennent beaucoup de l’indépendance de l’extrême gauche qui allait très mal quand elle se soumettait systématiquement à la discipline républicaine

la création d’une politique réellement révolutionnaire passe par une affirmation identitaire claire. C’est cela qui permet de créer des points de référence et même des alliances utiles.

les concessions sur la droite ne font que pousser plus à droite ce qui est à droite, et on perd completement ce qui permettait de faire pression dans le bon sens sur la société.

cette leçon fut terrible pour le PCF, il semble que le NPA oscille et ait malgré tout résister globalement à la machine à laver plus rose

Pourquoi s’en plaindre ?

l’unité n’est pas à plat ventre sur la moquette !

elle se fait dans le respect et sur des interets de part et d’autres qui puissent faire avancer les choses. L’objet d’adoration de nos amis frontistes ne semble pas l’avoir accepté et aient préféré la division .

Dommage


La désillusion
25 février 2011 - 11h31

Il aurait été élu en 2008 aux européennes, il serait pas en train de pérorer comme il le fait...



La désillusion
25 février 2011 - 11h57

T’est combien Raoul pour dire « nous » ?

N’importe, avec des phrases comme « le suffrage universel […] offre à nos yeux, conjugué à une pression populaire pacifique, la seule voie vers cette alternative », t’as pas fini d’être désillusionné…



La désillusion
25 février 2011 - 12h04

Jennar fait un peu de la peine...

Il va où maintenant ? A la FASE, pour entrer en loucedé dans le Front de gauche/parti de gauche ?



La désillusion
25 février 2011 - 12h09 - Posté par richard PALAO

la rubrique nécrologique se poursuit : LE NPA VA MOURIR, LE PCF EST MORT , LE FDG VA BIENTOT LE SUIVRE ...

Quasiment chaque jour un ex ou"futur ex" s’épanche et nous fait par de ses états d’âme ...Pour ce qui concerne MARC JENNAR , son disque est rayé , il nous à déja fait part de son désarroi : " et maintenant que vais je faire de tout ce temps que sera ma vie ..." : ON S EN TAPE !!!

JE PERSISTE ET SIGNE : ces problèmes existentiels n’ interessent personne , surtout pas les travailleurs qui vont aller voter dès le premier tour pour le PS pour se débarasser de SARKOZY , faute d’un offre politique révolutionnaire unitaire et cohérente , et donneront ainsi une bonne claque à ces partis qui s’autoproclament anticapitalistes alors qu’ils s’ apprêtent comme aux régionales à voter PS au deuxième tour des prochaines élections ...

JE PERSISTE ET SIGNE : tous ces partis peuvent bien disparaitre , je m’en fous complètement , leur dispartition permettra peut-être que les communistes qui y militent aient le courage de rompre les amarres de ces partis fantoches de la lutte des classes pour se regrouper dans un vrai parti révolutionnaire , pour abattre ce système capitaliste pourri et en pleine crise qui tient encore debout parce qu’en face de lui il n y a que du vent .



La désillusion
25 février 2011 - 12h25 - Posté par Alain Chancogne

Tiens bon RMJ !!

Cherche un peu tu dois retrouver des textes ou les mêmes te ciraient les pompes !

Au PC aussi ils ont eu leurs défroqués d’ailleurs accueillis en héros !

Toi t’arrivais des CUAL t’avais porté Bové sur tes épaules, tu venais de cracher du venin avec ta copine Autain sur le "PARTI qui fait foirer l’UNION" ta venue au NPA fut donc comme ces arrivées de radeaux cubains sur la plage de Miami..

Hurlements de joie..
(Je ne te prends pas pour Scarface et je confonds pas Olivier avec les services d’iImmigration US !, inutile de m’injurier)

 :)


Et BOVE ?

T’"aurais vu le mec superstar à la Fête de l’huma, t’aurais vu comme moi les copains du Sud, vieux Cocos aux gros bras , lui monter ses stands à Millau, fournir le SO.., faire comme si son fromage de chèvre était pas dégueulasse...

 :)

Ensuite ya un truc habituel, RJ

quand tu te casses de chez ceux qui t’ont encensé , t’es critiqué !

Toi tu viens faire la retape pour le FRONT, ça les énerve !

.
Mais tu verras, quand tu vas adhérer au PS..avant peut être que HUe et Laurent t’y retrouvent , Mélanchon va t’incendier..aussi..

C’est ça, mon pauvre la haine !

Alors que toi tu restes fidèle....à TOI..

Rappelle à ceux qui te traitent de girouette ce qu ’Edgard Faure a répondu un jour à un type qui le brocardait

Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent. »

Le vent a tourné.

Désormais pour qu’on parle de toi, si t’es un intello branché, faut que tu colles à l’audimat.

Mélanchon tient la corde ( comme on dit aux courses et comme on dit des bourreaux qui te pendent..)

JLM est dans le vent. !

.
Comme l’étaient Bergé , Hanin, Roland Castro quand Hue s’allongeait chez Drucker..

JLM,

Tu es une victime du sectarisme.. !

Je prends la tête d’un comité de soutien


"Nous sommes tous des JLM
"

Courage, Camarade !

Tu montes.. au FRONT ?

T’inquiète pas !

Ami si tu meurs

aussitôt un Ami prend ta place"

Je serai là pour la relève.

Je peux etre aussi faux cul que n’importe qui, moi !

Pour 200 Euros /mois je peux faire des professions de foi à géométries variables..

(en1978 j’en ai fait pour de soi disants Gaullistes de gauche que "nous avions éinventé" pour éviter qu’unmaire PS nous pique un siège de député coco.J’ai réussi le coup !)

j’ai un CV qui tient la route !

JLM.. , je t’aime

Brel.. te l’aurait chanté mieux que moi

"R.J ...T’es pas tout seul

Mais arrête tes grimaces

Soulève tes cent kilos

Fais bouger ta carcasse

Je sais qu’t’as le cœur gros

Mais il faut le soulever, RJ.
.
RJ.. t’es pas tout seul

Mais arrête de sangloter

Arrête de te répandre

Arrête de répéter

Qu’ils veulent te foutre à l’au

Qu’ils vont venir tependre..

Non, R.J t’es pas tout seul

A faire le trottoir

A chercher ou te vendre

Allez RJ... Viens viens...

Refrain :

Viens,..

S’il le faut on ira rue de SOl férino..

Et on s’ra bien reçus..

, viens, viens

là bas y a des gens d’Gôche

genre Emmanuelli

Ya donc aucune honte

A coucher dans leur lit

Même que si ça te gène

pour te faire rigoler

J’imiterai Georges Marchais.

ça peut encore marcher.....

__

Viens

Ils nous trouveront une place

Peut être aux cantonales

On deviendra notables..

faut pas desespérer !

Viens

C’est pas chez les sectaires

Qu’on peut gagner du fric

tout en restant de Gôôche

BOBO et sympathique..

VIENS VIENS...

 :))

Bon app’

A.C



La désillusion
25 février 2011 - 12h33 - Posté par gonzague de Boisseson

Le NPA redémarre de plus belle ! Après un congrès il est vrai décevant, le NPA s’est remis en ordre de marche, et de plus en plus de camarades affichent leur sympathie pour nos idées.
Les deux derniers sondages montrent une belle progression d’intentions de votes en faveur de Besancenot. Beaucoup de gens commencent à comprendre que l’unité proposée par le FdG est une unité de façade qui est vouée à l’échec.
La vraie unité, sur des bases de radicalité et d’indépendance, c’est le NPA qui doit la susciter, il n’y a plus que ce parti qui défende les valeurs que la gauche a abandonnées.
Les gens qui prétendent enterrer le NPA ne comprennent pas grand chose à la réalité de ce pays. Le pire, c’est que la plupart des démissionnaires, en voyant le vent tourner vers nos idées, vont sans aucun doute revenir au NPA...
Mais pour moi, ces camarades sont discrédités, Jennar, pour qui j’ai fait la campagne des européennes, ne pourra plus jouer aucun rôle dans la recomposition de la gauche radicale.
Tant pis pour lui !



La désillusion
25 février 2011 - 13h47 - Posté par

Ainsi soit-il, amen.


La désillusion
25 février 2011 - 14h24 - Posté par lais d’Hiver

"Le NPA redémarre de plus belle ! "

Ah bon ! On me l’avait caché. C’est vrai qu’il s’agite beaucoup pour les cantonales : tracts, affiches,... Comme tous les autres d’ailleurs qui veulent aussi leur place au soleil. Il croit même voir dans les "révolutions arabes" quelque chose de la Prise du Palais d’Hiver.

C’est vrai aussi qu’il s’est converti, lui aussi, aux sondages.

Il prépare aussi les élections présidentielles.

Mis à part ça, je ne vois pas grand chose,... j’attends que le NPA m’ouvre les yeux.

René de Toulouse


La désillusion
25 février 2011 - 14h44 - Posté par moonfleet

exactement
c’est un parti électoraliste comme les autres
ils baissent le froc comme les autres
alors autant jouez le jeu avec le pg et le pc
ou bien restons à alternative libertaire, puisqu’ils ont quasiment le même programme


La désillusion
25 février 2011 - 17h52 - Posté par

qui veulent aussi leur place au soleil

T’as tout compris, toi.

Chico


La désillusion
25 février 2011 - 12h54 - Posté par jaja

je me suis arrêté de lire là :

Quant à nous, les déçus et les trompés de cette pénible expérience, ce qui nous importe, c’est l’absolue nécessité et l’urgence d’une vraie alternative. Nous ne crachons pas avec dédain sur le suffrage universel qui offre à nos yeux, conjugué à une pression populaire pacifique, la seule voie vers cette alternative

suffrage universel : la sociale en crève du spectacle électoral

pacifique : qui peut encore croire que les possédants cèderont gentillement la place. tout faire pacifiquement mais en sachant qu’à un moment il y aura un affrontement violent si l’on veut vraiment changer de système

urgence : l’urgence, l’efficacité, ...... amènent beaucoup à utiliser des moyens très éloignés des buts ..........

quant à cracher sur les militants npa de la base, c’est désespérant . le npa se fourvoye certainement à singer les politiques suivies depuis 150 ans, il n’empêche que les militants sont dans les luttes où l’on ne voit pas beaucoup la gôche.



La désillusion
25 février 2011 - 13h06 - Posté par salve007

Je tiens ici à rassurer R.M. Jennar qui semble se faire du souci !!!!!!!!!!

Le NPA va bien et si divergences il y a à l’intérieur, ce n’est que l’expression de la démocratie dont devraient bien s’inspirer d’autres partis politiques !

Pourquoi ce mosieur s’occupe-t-il du NPA ? alors qu’il l’a quitté d’une façon inélégante et que visiblement il veut rejoindre le P.G. dont le dirigeant tribun a des dents qui rayent le plancher !

Je tiens à rappeler ici, non pas pour Jennar qui le sait très bien, que chaque fois c’est le NPA qui a pris l’initiative de rencontres unitaires, notamment avec le PG, et
qu’ ils ont refusé in fine tout accord.
Où alors :

Pour s’allier avec ce que certains appellent la gauche de la gauche, ce qui est un non sens, car on est à gauche ou pas, il aurait fallu que le NPA perdît ses idées et se rallie, bouche cousue derrière Mélanchon dont on connait très bien le parcours.

Ben voyons !!!!!!!!!!

C’est impressionnant toute cette énergie dépensée à cracher sur le NPA
n’y a t-il rien d’autre à faire par les temps qui courent ???????????

Il y a des gens qui pensent qu’on ne peut changer les choses que par voie électorale, mais alors, enfin ! les peuples Tunisien, Egyptien n’ont pas voté, ils ont foutu dehors leur dirigeant par un immense mouvement populaire.
Et l’on peut penser que d’autres suivront, les Libyens, les Yéménites...
Je veux bien que l’expérience soit un peigne pour les chauves, mais là c’est sous notre nez ! en ce moment !
Alors les tripatouillages électoraux franco-français franchement !

Il serait idéal effectivement de rallier toutes les forces de gauche mais avant le casting, il faut un programme et c’est là que ça coince, car nous sommes dans un système qui de toutes façons est organisé par et pour le capitalisme, si c’est pour saupoudrer "du social" on a déjà donné et résultat : on a eut le sarko !

Salutations révolutionnaires et soutien aux peuples en lutte !

Salve 007



La désillusion
25 février 2011 - 14h19

pfff, rien que de ire les 1eres lignes, ça me donne furieusement envie de prendre ma carte au NPA :))



La désillusion
25 février 2011 - 14h43 - Posté par guillot

René de Toulouse,

Mis à part ça[l’agitation électorale du NPA], je ne vois pas grand chose,... j’attends que le NPA m’ouvre les yeux.

Evidemment, lorsqu’on ne voit pas de diffèrence entre un front de gauche qui passe régulièrement- comme chez moi depuis octobre 2010 !- des communiqués dans la presse sur l’état d’avancement de ses tractations internes pour les candidatures , et un NPA qui commence à s’y interesser que depuis son congrés, comme chez moi ! Et pour 2 cantons seulement sur les 20 renouvelables ! Alors, quelle agitation électorale !
Déjà pour les européennes, nous n’avions fait que 15 jours de campagne contre... 3 mois pour le front de gauche !


La désillusion
25 février 2011 - 19h04 - Posté par

Je t’en prie camarade, viens !


La désillusion
25 février 2011 - 14h40 - Posté par moonfleet

oui c’est bien, c’est ce que je ressens
j’étais au NPA



La désillusion
25 février 2011 - 14h41 - Posté par VERGNES

Pas cool, Raoul !

Encore une de ces "personnalités" qui nous "honorent" l’espace d’un instant de leur présence et qui n’ont jamais su jouer collectif de peur de tomber dans l’anonymat du militant de base.



La désillusion
25 février 2011 - 15h38 - Posté par Molinier

Nous sommes des altermondialistes, des écologistes radicaux, des écosocialistes, des autogestionnaires, des décroissants, des syndicalistes méfiants à l’égard des appareils, des internationalistes non-violents.

Si on fait les comptes vous êtes donc 7.
Les méchants "lénino-trotskistes" (être léniniste et communiste, insulte suprême) du NPA vous ont déçu eux qui sont "dogmatiques’" car non réformistes...
Et bien bon vent avec vos amis du Front de Gauche à l’assaut du Parlement et des executifs sociaux-libéraux. Je pense que l’on ne vous pleurera pas.

Ah une dernière chose, pas si étonnante, venant de la part d’un admirateur déclaré de Jaurès.
La "transformation libérale" du PS qui daterait des années 80 et le rend depuis infréquentable alors que la SFIO pro-coloniale ou qui vote les pleins pouvoirs de Pétain c’était assurément fantastique...



La désillusion
25 février 2011 - 21h02

Quand il est venu dans les alpes maritimes pour les europeennes, il a dit aux militants "que quoi qu’il arrive, il n’etait pas la pour faire de la figuration, mais pour construire l’avenir. Et quoi qu’il arrive il reviendrait dans l’année qui vient saluer tout les militants pour construire avec eux une alternative a la droite et au partie socialiste." Il avait eut egalement des mots trés dur sur le PC.

Et aprés il est parti....on ne l’a plus revu !



La désillusion
25 février 2011 - 22h07 - Posté par

pas une parole de montagnard, sûr


La désillusion
26 février 2011 - 08h34 - Posté par

Quand il est venu dans les alpes maritimes pour les europeennes, il a dit aux militants "que quoi qu’il arrive, il n’etait pas la pour faire de la figuration, mais pour construire l’avenir. Et quoi qu’il arrive il reviendrait dans l’année qui vient saluer tout les militants pour construire avec eux une alternative a la droite et au partie socialiste."

Il nous avait dit la même chose. Je crois qu’il pensait être élu et se retrouver député européen, et en disant ça il voulait dire qu’il serait un bon élu, proche de sa base (un peu paternaliste, d’ailleurs).

Et apparemment il a très mal vécu de ne pas être élu, c’est là je pense le point de départ de son divorce d’avec le NPA. Un peu décevant, mais il n’y a pas non plus de quoi grimper au cocotier...

Un échec électoral est une catastrophe pour un électoraliste. Pour un révolutionnaire, c’est un indicateur (parmi beaucoup d’autres) qui s’avère négatif à un moment donné.

Chico


La désillusion
26 février 2011 - 11h41 - Posté par jaja

Un échec électoral est une catastrophe pour un électoraliste. Pour un révolutionnaire, c’est un indicateur (parmi beaucoup d’autres) qui s’avère négatif à un moment donné.

pendant encore combien de temps les révolutionnaires vont croire ces contes pour enfants sur la participation aux élections comme un moment pour rencontrer les travailleurs ou pour mesurer sa force, ses analyses , .....

la participation aux élections renforce l’illusion électoraliste ; même et surtout quand on dit que ça compte pas et que ce sont les luttes sociales qui comptent.

Camarades, si réellement les élections ne servent à rien d’autres que de mesurer votre influence pour quoi continuez-vous à y participer !

votre influence , on la verra le jour où vous serez capable d’insufler de la force aux luttes sociales ; et là vous pouvez me croire, les médias ( que vous chérissez tant si si ) ils vous colleront aux fesses pour savoir ce qui se passe.

bref , vous prenez le problème à l’envers et toute l’énergie militante perdue dans le spectacle médiatico-électoral, et bien c’est de l’énergie militante perdue pour les luttes sociales et la construction d’alternatives concrètes ; luttes et alternatives qui sont les deux bases fondamentales de la sociale.


La désillusion
27 février 2011 - 11h19 - Posté par

Camarades, si réellement les élections ne servent à rien d’autres que de mesurer votre influence pour quoi continuez-vous à y participer !

Cet aspect est anecdotique.

Les élections sont surtout une occasion privilégiée de s’adresser aux gens. Les campagnes (en particulier présidentielles, cf la participation importante) sont un moment où beaucoup sont plus attentifs que le reste du temps au discours politique. Un moment où certains se déplacent pour une réunion publique, déplacement qu’il ne ferait pas forcément le reste du temps. L’envoi des professions de foi, c’est la plus grosse diffusion de tracts dont on peut rêver (et en plus c’est gratuit si on fait plus de 5%).

Bref, une campagne est un moment privilégié pour parler politique avec une masse de gens, pour essayer de faire avancer ses idées. Ce serait dommage de ne pas en profiter. Même s’il y a des inconvénients, des revers de la médaille (est-ce que ça ne conforte pas l’idée que les élections servent à changer les choses ? est-ce que ça ne gaspille pas le potentiel militant en demandant beaucoup de temps et d’énergie ?).

Chico


La désillusion
27 février 2011 - 22h21 - Posté par jaja

Bref, une campagne est un moment privilégié pour parler politique avec une masse de gens, pour essayer de faire avancer ses idées. Ce serait dommage de ne pas en profiter

la vie est politique !

tout est politique ( au sens de participation à la cité ) et le moment des élections est le spectacle de l’usurpation par une minorité du choix des décisions.

après des années de participation au cirque, j’ai enfin compris de l’inutilité de la participation au spectacle médiatico-politique : je ne suis plus sur les listes électorales depuis 10 ans.

car quelle est la réalité crue : combien de personnes sont gagnés aux idées de la sociale lors des campagnes électorale ? combien ?

en quoi participer à ce cirque, cela fait avancer la cause de la sociale face au rouleau compresseur du TINA

tous les arguments tenus par l"extrème-gauche électoraliste ( dont tu en as cité certains ) ne tiennent pas à l’épreuve des faits.


La désillusion
26 février 2011 - 11h27 - Posté par vériane

Le jour ou à la gauche de la gauche on ne jugera plus les engagements sur les dires mais sur les faits on évitera ce genre de déconvenues.....

Les électeurs du FN ont 100 fois plus "d’intelligence politique" que la majorité de la gauche de la gauche : ils ont au moins compris que pour peser sur la vie politique il faut être indépendant et non faire la politique du moindre mal...critiquer le PS mais au final se rallier à lui car "c’est moins pire que la droite", ....on en crève depuis 81 et Jennar nous propose de continuer avec de beaux discours à la clé.

Et dire qu’on a fait une campagne commune avec un individu qui nous méprise à ce point !



La désillusion
26 février 2011 - 14h36

Une question : combien d’enfants de prolos et de chômeurs , d’hommes et de femmes qui ont su vraiment ce que c’est que de manger des nouilles au repas unique quotidien du 15 au 30 du mois avec la menace de saisie et d’expulsion, combien y a-t-il d’enfants de miséreux parmi les instances dirigeantes du NPA et de tous les partis de gauche ?

Jusque-là, je n’y ai trouvé que des leaders d’ origine bourgeoise, la même origine sociale que celle des dirigeants des partis de droite, par conséquent , et c’est humain, des gens qui, arrivés au pouvoir, ne trahissent jamais les intérêts financiers de leur famille et de leurs proches . Cela nous explique qu’en ces circonstances, l’alternance gouvernementale n’a jamais rien changé .

J’attends en France un parti véritablement de gauche , mené par des gens qui savent ont vécu la misère, comme certains leaders d’Amérique Latine qui, même arrivés au pouvoir, n’ont jamais trahi les intérêts du peuple "d’en bas" dont ils sont issus .



La désillusion
27 février 2011 - 10h49 - Posté par guillot

"bref , vous prenez le problème à l’envers et toute l’énergie militante perdue dans le spectacle médiatico-électoral, et bien c’est de l’énergie militante perdue pour les luttes sociales et la construction d’alternatives concrètes ; luttes et alternatives qui sont les deux bases fondamentales de la sociale."

Et toute l’énergie perdue dans un mouvement social d’automne dévoyé par une coordination syndicale nationale qui ne réclamait même pas le retrait du projet de loi sur la reforme des retraite, mais son accompagnement ?

Il y en a ral bol de ses anti électoralistes déjà vivement combattus en son temps par une Rosa Luxemburg, qui défendait la stratégie des grèves de masse tout en critiquant l ’opportunisme parlementaire de la SFIO de Jaurès.
Participer aux élections est nécessaire ne serait-ce que pour détruire de l’intérieur des institutions les illusions électoralistes, mais aussi y introduire la lutte des classes, qui elle ne reconnaît pas cette frontière entre le terrain social et le terrain institutionnel (contrairement au FDG)l.


La désillusion
27 février 2011 - 22h58 - Posté par jaja

100 ans plus tard, es tu sûr de ce que dirait Rosa Luxembourg ?

détruire les illusions électoralistes en participant au cirque électoral !!!

introduire la lutte des classes dans les institutions ? ???

non sérieux ! on veut pas détruire les illusions électoralistes on veut un autre monde et pour cela on veut pas prendre le pouvoir à la place des autres ; on veut détruire le pouvoir

si l’on veut renverser le paragdime capitaliste, il est nécessaire dès à présent de construire des alternatives concrètes.

après une révolution, rien ne sera créer ex-nihilo et si des alternatives n’existent pas, on reproduira ce que l’on connait ; relations verticales, hiérarchiques , incapacité de se passer des cadres capitalistes , .............

les capitalistes ne sont pas devenus des nobles pour développer le capitalisme ; ils n’ont pas attendu d’avoir fait la révolution pour appliquer leur système.

c’est une lente maturation qui a permis l’expansion capitaliste et le renversement des anciennes formes.

c’est folie de croire que le système que nous souhaitons peut apparaitre ex-nihilo après le renversement des capitalistes

le capitalisme est né dans la féodalité, il s’y est développé et a mis plusieurs siècles avant de parvenir à la domination.

pour moi, les deux jambes de la sociale c’est d’une part les luttes sociales et politiques en refusant les spectacles médiatique et électoral et d’autre part la construction d’alternatives concrètes laissant se développer d’autres relations d’échanges, de pouvoir de décision et de relations humaines.





Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
5 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite