Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Elections cantonales, quelques réflexions à livrer aux débats


de : Bernard Trannoy
mercredi 23 mars 2011 - 20h45 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Elections cantonales, quelques réflexions à livrer aux débats

Bernard Trannoy

PCF Bassin d’Arcachon

Analyse du vote FN et de l’abstention.

Deux type d’analyses sont possibles qui débouchent sur deux positions politiques différentes et de faites provoquent l’apparition de comportements différents voir opposés entre militants et électeurs communistes, mais pas seulement, cela va bien au-delà.

Première lecture possible :

Le développement de l’abstention et du vote FN est la conséquence de la politique de casse sociale menée par Sarkosy et l’UMP – Lecture confortable car elle nous absout de nos propres responsabilités et carences. C’EST LA FAUTE DE L’AUTRE. Cela déclenche, et c’est compréhensible, le bon vieux réflexe républicain

Deuxième lecture possible :

Cette abstention et le vote FN n’est que le reflet de l’état d’abandon dans lequel la GAUCHE dans son ensemble, à laissé le monde du travail. Et cela y compris de la part de la direction du PCF qui va jusqu’à confier la direction des opérations à un populiste. Et là un champ de réflexion devrait s’ouvrir, ce qui, confort supplémentaire n’est pas nécessaire dans la première lecture.

En un mot c’est : Que n’avons-nous pas fait ? Et là, le réflexe ci-dessus indiqué, n’est plus du tout évident. De quel projet ou visée sommes-nous porteur ? Voulons-nous porter des coups au capitalisme ? Et pourtant dans la crise que nous traversons 70% des français considèrent que le capitalisme est responsable ?? (Ou est la cohérence ???) Et en face des politiques qui NE VEULENT PAS REPONDRE A CETTE ATTENTE, y compris à gauche. Et là de toute évidence, nous rencontrons des fortes réticences dans ce cas à voter pour les candidats du PS.

Ces deux lectures sont bien éminemment respectables et doivent être respectées.

Conséquence de cette deuxième lecture :

La préoccupation fondamentale qui traverse nos concitoyens n’est donc pas dans la cuisine électorale, la combine (nauséabonde) des états-majors plus soucieux des fauteuils que des préoccupations citoyennes. En fait, le front de gauche est à cent lieus de leurs préoccupations, de leurs attentes. (Sinon ils auraient votés en masse Front de Gauche, ce qui est loin d’être le cas). Ce qu’ils voudraient entendre, c’est, comment sortir des précarités galopantes dans laquelle s’enfonce chaque jour toujours plus de nos concitoyens ? Quelles garanties d’accès ont-ils pour le droit au travail, le droit au logement, le droit à l’énergie, le droit à l’eau, le droit au déplacement, le droit à l’éducation, le droit à la santé (des gens meurent aujourd’hui, en France, parce que l’accès à la santé n’est plus fonction de la carte vitale, mais bien plutôt de la carte Visa (Gold si possible). La GAUCHE prend-t-elle en charge ces attentes ?

La réponse malheureusement, aujourd’hui, est de toute évidence. NON

Nos « camarades » du PS veulent-ils répondre à ces attentes ? Pour aujourd’hui c’est, il nous faut bien en prendre acte, visiblement, NON.

Faute de volonté d’affronter la nomenklatura du CAC 40 et de l’économie « CASINO », nos « camarades » vont se retrouver en capacité, non seulement de ne pas faire mieux que SARKO. Mais peut-être sous la contrainte de faire pire. (Loin des procès d’intention, il suffit d’examiner les politiques menées sous la férule du FMI de Strauss-Kahn par les PS Espagnol, grecque, portugais.

Mais d’ici 2012 le PS peut encore réfléchir, infléchir ??. Sinon il est, de fait, condamné à taper sur la tête de ceux qui commettraient la maladresse de voter pour lui.

L’enjeu c’est, quelle société voulons-nous ? Qu’est-ce que le vivre ensemble ?

En fait, peut-être sommes-nous à un tournant dans l’histoire, saurons-nous négocier intelligemment le virage ?

La mondialisation parlons-en. N’est en fait que le marché unique de la force de travail. Dans ce marché les salariés sont mis en concurrence LES UNS CONTRE LES AUTRES. Et à ce jeu ils finissent toujours par porter les armes les uns contre les autres. A la concurrence libre et non faussée, faisons le choix de l’entre-aide et des coopérations.

Troisième remarque :

Faire de la politique autrement : La trouille des appareils.

Certes, faire en sorte que les décisions soient prises au plus près, avec ceux, avec qui les choses se construisent n’est pas de tout repos. Oui, mais dans ce cas, les nomenklaturas n’acceptent pas que les décisions leurs échappent. Les foudres s’abattent alors sur vous. Mais bon peu importe.

Je comprends tout à fait la position de Lionel Cholon (Canton de Cadillac, Gironde), même si je ne partage pas tout à fait la démarche, mais peu importe. Il a, de faite, l’obligation morale de porter la décision collective. (Décision de se maintenir au deuxième tour, face au candidat PS !!) C’est une question éthique de première importance. C’est être fidèle à la parole donnée, cela mérite respect, et c’est si rare. Mais l’éthique était-elle encore une valeur si partagée que cela ?? - Nous avons là la démonstration du carcan que constitue le Front de Gauche qui de fait, ferme plutôt qu’il ouvre.

Quand à ce qui se passe sur le canton d’Audenge, nous avons là, grandeur nature, les conséquences de la guerre des chefs en Gironde. Les lieutenants de Rousset emmenés par Deluga contre les soldats de Madrelle. Devons-nous trancher ce débat ??????

En fait nous sommes placés en permanence par le PS et/ou l’UMP devant un chantage stérilisant pour la démocratie. C’est moi ou MARTINE. Discours réducteur s’il en fut, véritable entorse à la démocratie. Cela pour gouverner en ne faisant qu’à un appel continuel à la trouille.

Nous n’avons d’autres choix, pour nous, que de rétablir les fondements de l’acte démocratique. Surtout s’abstenir d’une démarche du « JE VOTE CONTRE », c’est totalement stérile. Mais bien de voter POUR des engagements prenant en compte vos, nos attentes individuelles et collectives. Et pour cela, nous devons veiller à ce que les engagements pris soient tenus. Les élus devant rester en permanence sous le contrôle des citoyens.

Cela passe largement par la nécessite pour le monde du travail de s’organiser, de penser collectivement au travers l’échange, du faire ensemble, et d’agir d’une manière collective, dans l’écoute de l’autre. Le « j’ai besoin de personne est pour ceux d’en bas mortifère » si ceux d’en bas oubli qu’ils appartiennent a une classe sociale. Ceux d’en haut, eux ne l’on jamais, mais jamais perdu de vue. Ceux là, pensent et agissent ensemble.

Nous devons prendre acte (principe de réalité) que dans ces situations, la pluralité est la règle que porte les citoyens.

Le temps est révolu où peut donner à l’emporte-pièce, des consignes comme autant d’obligation à faire ?

Alors pourquoi donner des « Consignes » qui de toute façon ne seront pas respectées. Et dire aux autres ce que l’on ne fera peut-être pas nous même ?? N’a-t-on pas un devoir de vérité ?

« Ceux qui pensent arrêter leur regard sur l’horizon et se bornent à regarder ce qu’on voit, ceux qui revendiquent le pragmatisme et de faire seulement avec ce qu’on a, n’ont aucune chance de changer le monde... L’utopie, c’est ce qu’il y a au delà de l’horizon »

Henri Lefebvre

« L’universel, c’est le local moins les murs. On n’accède pas à l’universel en détruisant le local, en délocalisant, c’est en abattant les murs qui séparent les cultures locales ».

« Défiez-vous de ces cosmopolites qui vont chercher au loin des devoirs qu’ils dédaignent d’accomplir autour d’eux. Tel philosophe se flatte d’aimer les Tartares pour se dispenser d’aimer ses voisins »



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Elections cantonales, quelques réflexions à livrer aux débats
24 mars 2011 - 09h08 - Posté par Bernard Trannoy

En complément l’article de Sud-Ouest 21/03/2011

Analyse pertinentes de Sud-Ouest des élections cantonales

Analyse qu’aurait dû produire la direction fédérale du PCF de Gironde, mais pas seulement elle. Cette direction se cantonne dans une analyse en %. Analyse qui a pour eux l’avantage de valoriser la stratégie FdG. L’analyse en nombre de voix tempère largement cet aveuglement. Montre que l’apport des "Partenaires" est en fait quasi null. Cette stratègie éloigne de nous un électorat traditionnel communiste qui n’y trouve pas son compte.

Sud-Ouest
Sur les 21 millions de Français appelés à voter dimanche, 12 millions sont restés chez eux.

Cette abstention fausse considérablement le résultat.

Regardons les partis un par un et comparons ce qui est comparable, c’est-à-dire les résultats dans les mêmes cantons entre 2004 et 2011.

L’UMP ne rassemble que 1,5 million de voix (sur 21 millions d’inscrits !), soit un million d’électeurs de moins qu’en 2004. La chute de ses alliés se situe dans les mêmes proportions. C’est un revers cinglant qui confirme le rejet de la majorité. Personne ne le conteste.

Mais dire que le PS a gagné ces cantonales est une affirmation un peu trompeuse. En sept ans, le PS est passé de 3,2 millions de voix à 2,3 millions. Soit une perte de 900 000 suffrages. Même s’il progresse en pourcentage, ce chiffre absolu démontre qu’il n’y a pas (encore ?) d’adhésion au PS.

Alors, qui gagne ? Le FN ? Et bien, contre toute attente et contrairement au cocorico de Marine Le Pen, il a perdu, sur la même période, près de 100 000 électeurs, même s’il progresse en pourcentage. Petit correctif concernant le FN : il n’était pas présent dans tous les cantons et là où il l’était, ses scores moyens sont plutôt autour de 18-19%.

Le Front de Gauche ? Ensemble, quoi qu’en dise Jean-Luc Mélenchon, ses composantes font moins que les seuls communistes en 2004.

Les écologistes ? Oui, on peut dire qu’eux progressent : les Verts totalisaient 500 000 voix en 2008 ; Europe écologie atteint 750 000 suffrages cette fois-ci. Grâce, il faut quand même le dire, à un coup de main du PS qui lui a fait cadeau de quelques dizaines de cantons.

Conclusions : progresser en pourcentage ne signifie pas que l’on se renforce dans l’opinion. Et avant de protester contre l’émergence de forces qui nous déplaisent, la première chose à faire est de s’en prendre à soi-même et d’aller voter. Car c’est gros comme une vache dans un couloir : les gagnants de dimanche ne doivent leur victoire qu’à l’abstention. Ce qui signifie a contrario que tout espoir n’est pas perdu, pourvu que l’on se rendre aux urnes la prochaine fois.






Le pays des Droits de l’Homme, c’est toujours la France ?
vendredi 5 - 18h41
de : joclaude
Covid de sens !
vendredi 5 - 18h28
de : Claude Janvier
Injures et discours de haine raciste, sexiste, homophobe enregistrés
vendredi 5 - 16h11
de : Christian DELARUE (mrap)
2 commentaires
L’art et la manière des tricheries en macronnerie(video)
vendredi 5 - 11h39
de : joclaude
CONFUSION NUMÉRIQUE
vendredi 5 - 11h33
de : Lukas Stella
1 commentaire
Histoire de la Sécurité Sociale (à visionner)
jeudi 4 - 20h24
Le jugement du 28 mai nous ouvre une possibilité nouvelle de gagner sur le prejudice moral au TGI
jeudi 4 - 19h44
de : Wamen Mickael
Strasbourg : Un homme de 21 ans frappé par un policier au commissariat
jeudi 4 - 19h41
de : Nadir Dendoune
Camélia Jordana : "La révolution est venue" (videos)
jeudi 4 - 19h33
La CGT Chimie appelle à la grève pour le 16 JUIN
jeudi 4 - 19h05
de : CGT Chimie
1 commentaire
L’appel d’Omar Sy : « Réveillons-nous. Ayons le courage de dénoncer les violences policières en France »
jeudi 4 - 18h49
de : Omar Sy
Adama, Georges Floyd, violences policières : vers un acte 2 en France ?
jeudi 4 - 13h41
Le retour de la culture à Paris le 22 juin
jeudi 4 - 12h00
la police est elle raciste ?
jeudi 4 - 01h36
de : sôs Soutien ô Sans papiers
1 commentaire
Pas de révolution sans régler la question du fantôme de l’esclavage et du colonialisme
mercredi 3 - 23h18
de : Ballast
Les références historiques sont un bien commun !
mercredi 3 - 23h10
de : Eve
Victoire des ex-Goodyear d’Amiens aux prud’hommes (video)
mercredi 3 - 22h34
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Respirer - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 3 - 21h34
de : Hdm
La France se prépare-t-elle à exfiltrer le terroriste Guaido ?
mercredi 3 - 17h29
de : joclaude
15 JUIN 2020 AU 22 JUIN 2020 : SEMAINE INTERNATIONALE D’ACTIONS POUR EXIGER LA LIBÉRATION DE GEORGES ABDALLAH !
mercredi 3 - 10h25
de : Jean Clément
polémique du jours beurette est-ce raciste ?
mardi 2 - 10h57
de : sôs
2 commentaires
communiqué de sôs Soutien ô Sans papiers :États Unis France mème combat
mardi 2 - 09h52
de : sôs
Consommez plus, travaillez plus, gagnez moins
lundi 1er - 15h19
MANIFESTATIONS : LA RUE REPREND SES DROITS
lundi 1er - 10h57
de : joclaude
1 commentaire
VOYAGE EN MISARCHIE - Essai pour tout reconstruire
lundi 1er - 09h21
de : Ernest London
Un goût de revenez-y
dimanche 31 - 22h42
de : Le CERCLE 49
Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite