Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Que retenir du 1er tour des cantonales ?
de : Serge Portejoie
mercredi 23 mars 2011 - 22h49 - Signaler aux modérateurs

Tout d’abord, force est de constater que le parti des pêcheurs à la ligne sort grand vainqueur de ces élections.

Sauf de considérer que de taquiner le goujon aurait des effets négatifs sur la santé intellectuelle, mais pour l’instant les neurosciences ne l’ont pas prouvé, il faut donc trouver des motivations aux 55, 68 % des abstentionnistes du premier tours des cantonales, auxquels il faut ajouter les bulletins blancs ou nuls trouvés dans les urnes.

Puisqu’il s’agit d’une élection, il n’y a pas grand risque à parier que les motivations des abstentionnistes sont d’ordre politique et social. La preuve par la Seine-Saint-Denis qui enregistre le taux d’abstention le plus élevé avec 67, 30 %, un département populaire où hier, l’essentiel des voix se portait sur le vote communiste, et où le taux de chômage est important.

Justement, à propos du Parti Communiste Français (PCF), il est tentant d’isoler son score pour constater une baisse en pourcentage d’exprimés ainsi qu’une baisse en pourcentage d’inscrits (3, 4 %) que vient compenser le score du Parti de gauche et quelques NPA alliés. En fait, une stagnation par rapport aux dernières élections de 2008. Pour autant, on peut s’interroger sur la variabilité des situations cantonales avec des accords qui divergent et comparer par exemple le niveau des voix obtenues avec ou sans le NPA qui n’est pas un parti considéré de gouvernement ? A noter que l’électorat du Front de gauche est fragile, un nombre important de ses électeurs lui apportant des suffrages par défaut.

Sur l’abstention, on peut avancer quelques suppositions :

 Les élections se succèdent, mais c’est toujours la même politique qui est appliquée et la situation sociale continue de se détériorer

 Lorsque le résultat d’un vote (référendum) ne plait pas aux plus riches des possédants, les élus de la nation s’assoient dessus et se déconsidèrent.

 Les décisions qui s’appliquent en France sont décidées à Bruxelles par la commission de l’Union européenne, les électeurs savent très bien qu’un conseil général sera dépendant de ces décisions et qu’il ne pourra pas y changer grand-chose, sauf, par un choix cornélien, d’attribuer des crédits qui s’amincissent année après année, par exemple, plutôt à la prévention sanitaire qu’à la gestion des routes, plutôt à l’aide aux personnes qu’à la protection de l’enfance.

 L’impression, trop souvent avérée, que dans l’égalité, pourtant inscrite au fronton de nos maison du peuple (mairies), l’élu (e) se trouve plus égal que les autres, notamment par le cumul des mandats et par le fait, au moins pendant son ou ses mandats, qu’il se trouve protégé pour recevoir un pécule bien supérieur à la moyenne nationale (exception faite des élus des petites collectivités et de la plupart des élus municipaux). La fonction d’élu se trouve là encore déconsidérée.

 L’absence de la proportionnelle qui fait qu’un électeur potentiel sait que son vote ne servira à rien s’il ne se reconnaît pas dans les candidats qui sont présentés par les formations politiques de gouvernement. Des formations politiques qui vont recueillir 10 % des exprimés peuvent avoir moins d’élus (voire aucun) qu’une autre formation n’ayant obtenu que 5 %. La démocratie est bafouée.

 Enfin, une majorité partage le sentiment que ce n’est pas, ou que ce n’est plus, des élections que peut venir son salut, et vraisemblablement la raison la plus importante c’est qu’ elle ne trouve pas dans les choix des candidatures les solutions qui répondent à ses exigences du moment. Elle se trouve devant un vide politique.

Ces abstentionnistes se trouvent en disponibilité. Pour certains, ce sont les mêmes qui participèrent aux grands mouvements sociaux de 2009 et 2010. Il tient à ce qu’ils se rassemblent sur des bases claires de résistance sociale et d’un projet anticapitaliste.

Pour des raisons politiciennes et diviser la droite, François Mitterrand, avait en son temps favorisé l’apparition de Front National (FN). Aujourd’hui, à défaut de proposer aux françaises et français une politique vraiment alternative au capitalisme, ses successeurs instrumentalisent le FN afin de capter l’attention sur un prétendu danger fasciste dont ils seraient le rempart.

La droite au pouvoir, ne voulant pas être en reste, prend des mesures autoritaires et essaie d’avancer des thèmes nauséabonds pour essayer de récupérer les personnes qui seraient sensibles aux idées du Front National et ainsi diviser pour continuer à régner.

La gauche comme la droite et les grands médias qui les renforcent, en mettant le Front National au centre de leurs préoccupations électorales ne font que faire de la publicité à ce même FN.

C’est pain bénit pour le FN, cela lui permet toutes les démagogies et à son racisme ordinaire d’ajouter et de dénoncer l’Union européenne, l’euro, la recherche des profits, de proposer la relance des services publics et la production nationale et ainsi . de diminuer l’impact carbone. Des questions au cour de la problématique du présent et du futur que la plupart des autres formations empêtrées dans des opérations politiciennes pour le pouvoir ou le nombre d’élus n’osent plus aborder de front de peur de mécontenter les alliés politiques et de perdre des sièges.

De plus, Le FN, n’ayant jamais participé au pouvoir, profite du bénéfice du doute. Peut-être pourrait-il être moins démagogique que ses concurrents, dire ce qu’il fait et faire ce qu’il dit ? Pour beaucoup, il apparaît encore comme le parti qui «  gueule » plus fort que les autres captant ainsi « le ras le bol » d’une partie de l’opinion. Apparemment, c’est ce qui explique son 15 % d’exprimés, ce qui correspond à un peu plus de 6 % des inscrits. Ce qui n’en fait pas l’épouvantail que l’on voudrait nous faire croire.

Les filiations idéologiques de ce parti avec l’extrême droite raciste et xénophobe passée, présente aujourd’hui dans d’autres pays, sont connues. Les résultats du FN peuvent « tirer » vers une politique de plus en plus sécuritaire qui s’exercera au détriment de la démocratie et des populations les plus fragilisées par la crise capitaliste, contrairement aux partis de « gauche » de gouvernement, qui s’inquiètent des conséquences sans jamais s’attaquer aux causes. Je pense que le meilleur moyen d’en finir avec le FN, c’est bien de s’attaquer au régime capitaliste pour l’abattre, de dénoncer les moyens qu’il s’est donné : Union européenne, Banque Centrale Européenne (BCE), FMI, Banque mondiale, OTAN ; et pour la France changer la constitution de façon de donner au peuple français le droit de disposer de lui-même (ce n’est pas bon qu’en paroles et en Tunisie), en finir avec la fonction présidentielle, créer de grands services publics autogérés avec garantie d’emploi, faire se prononcer le peuple sur l’appropriation des grands moyens de production, créer une indépendance monétaire, poser la question d’un nouveau partage des richesses, décider pour les élus des mandats avec une part d’impératif pouvant conduire à la révocabilité. Enfin pour les échanges de marchandises, favoriser la proximité plutôt que l’éloignement chaque fois que cela se peut, notamment dans le domaine agricole, partout gérer l’eau en régie publique et mettre l’industrie énergétique sous le contrôle des citoyens. Favoriser la solidarité entre nations sur la base de nouveaux accords. En bref, faire la révolution !

Fraternellement,



Imprimer cet article





À propos d’Extinction Rebellion – Partie III : La 4e Révolution industrielle
mardi 22 - 20h35
de : Kim Hill
SNCF : l’accident qui montre que le « train sans contrôleur » est dangereux pour tout le monde
mardi 22 - 20h24
de : Rachel Knaebel, avec Sophie Chapelle pour bastamag
Seconde Guerre mondiale : la Russie déclassifie des documents sur la libération de l’Europe par l’Armée rouge
mardi 22 - 14h22
de : nazairien
Projection "Au nom de tous mes frères. Journal de Nadine Loubet au Chili." jeudi 24 octobre 2019 à 20h
mardi 22 - 13h21
de : Nicole ff
L’État français cherche à nous faire oublier les essais nucléaires en Polynésie
lundi 21 - 22h11
de : Delaunay Matthieu
Sécurité.
lundi 21 - 19h38
de : L’iena rabbioso
Erreur de Pôle emploi en votre défaveur : garder des nerfs d’acier
lundi 21 - 09h48
Appel du non lieu dans la mort de Rémi Fraisse
dimanche 20 - 23h30
de : desarmons-les
Voilophobie : tentative de compréhension et d’explication.
dimanche 20 - 00h18
de : Christian DELARUE
11 commentaires
Canal Seine-Nord : la catastrophe écologique et économique en route !
samedi 19 - 19h08
de : Eve
6 commentaires
Reconnaissance faciale dans les lycées
samedi 19 - 11h02
de : quadrature du net
LA RAGE CONTRE LE RÈGNE DE L’ARGENT
samedi 19 - 08h44
de : Ernest London
Points de vue sur les Gilets jaunes
vendredi 18 - 16h35
de : jean 1
Yankees et son larbin français, effacent les preuves, de leur "implication terroriste" en syrie
vendredi 18 - 11h59
de : nazairien
"Gôôôche" démocratique et républicaine ou TRAHISON ?
vendredi 18 - 10h45
de : jean-marie Défossé
2 commentaires
Badgeophobie ou syndicalistophobie
jeudi 17 - 23h45
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Est-ce que oui ou non castaner va dégager ?
jeudi 17 - 20h22
de : jean 1
VERS LA BANLIEUE TOTALE
jeudi 17 - 14h12
de : Ernest London
Est ce la panique, en macronie ? Le gouvernement envisage de retarder la réforme des retraites (vidéo)
jeudi 17 - 12h49
de : nazairien
3 commentaires
Le Crédit Mutuel prépare une vague de licenciements massifs
jeudi 17 - 11h23
de : PDUROC
Suspicion délation répression ... et agressions impérialistes
jeudi 17 - 10h56
de : Chantal Mirail
Sous le voile, une femme !
jeudi 17 - 10h36
de : Chantal Mirail
2 commentaires
Sociale vigilance / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 10h28
de : Hdm
Droit d’informer : Nous ne devons pas nous habituer aux intimidations, aux gardes à vue et aux poursuites judiciaires
jeudi 17 - 09h58
Barcelone : des manifestants indépendantistes affrontent les forces de l’ordre pour la troisième nuit consécutive (vidéo
jeudi 17 - 00h53
de : nazairien
1 commentaire
Une personne porte ici un signe religieux ostensible !
mercredi 16 - 22h29
de : Christian DELARUE
9 commentaires
La manifestation des pompiers dégénère : incidents et tensions (15 octobre 2019, Paris) (vidéo)
mercredi 16 - 16h24
de : nazairien
2 commentaires
Des scènes de guérilla urbaine dans le centre de Barcelone, après la condamnation des dirigeants séparatistes (vidéo)
mercredi 16 - 16h09
de : nazairien
1 commentaire
Retraites : la CGT, FO, Solidaires et la FSU appellent à la grève le 5 décembre
mercredi 16 - 07h54
1 commentaire
15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
18 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre tête est ronde pour permettre à la pensée de changer de direction. Francis Picabia
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite