Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
de : himalove
vendredi 6 mai 2011 - 11h58 - Signaler aux modérateurs
7 commentaires

Dans un pays où l’on paye les gens pour diffuser le mensonge, personne n’est contraint à dire la vérité.

Winston Smith, sage employé du département d’Etat, ce matin du 2 mai 2011, essayait de gommer les aspérités d’une photographie qu’il avait créée à partir de deux clichés, donnés par son supérieur.

L’un représentait la figure défoncée d’un suspect, pris dans un camp de concentration, en Afghanistan ; l’autre, la photo officielle de l’Ennemi public numéro un, fournie par le FBI.

La falsification de documents était sa spécialité au « ministère de la Vérité », c’est ainsi qu’aimait appeler le bureau le docile et serviable agent Smith.

Matricule n°8099570375, échelon 5, l’homme gagnait 7 543, 26 dollars par mois et cotisait, depuis 19 ans, à un fond de pension dont il espérait une jolie retraite...

Admirateur de l’œuvre d’Eric Blair et lecteur du philosophe Friedrich Hegel pour qui « le faux était un moment du vrai », Winston pensait que la finalité du boulot était avant tout de signifier à une masse de crétins consentants la chose vraie et la chose fausse ; et qu’importe si la représentation, maintes fois retouchées, eût un rapport véritable à la réalité...

« Le nec plus ultra de l’intelligence est de faire naître de rien quelque chose » affirmait péremptoire le slogan de l’agence.

Dans un passé récent, le Président O. en personne lui avait demandé de reconstituer un acte de naissance afin de moucher les membres du Tea Party qui l’accusaient de ne pas être né sur le territoire national.

Cette proximité de Winston avec la Maison blanche avait provoqué une certaine jalousie chez son supérieur et les collègues.

« Par les temps qui courent, la multiplication de faux est une tâche sans fin » marmonnait Winston, usant de la gomme électronique comme un thanatopracteur.

« Voilà ! Le visage est reconnaissable en dépit des deux impacts, dans la joue gauche, juste en dessous de l’œil... »

Depuis les fameuses photos de la dépouille d’Ernesto Che Guevara, tué par la maison en 1967, jamais photographie post mortem n’avait été aussi importante.

Il fallait tuer la légende d’un être de 54 ans que la compagnie avait mis plus de vingt ans à construire.

Winston Smith avait participé à la révélation magique du personnage : lors du 11-Septembre, il fabriquait les passeports saoudiens et égyptiens trouvés, par les flics de New York, dans les ruines encore fumantes du World Trade Center.

C’est à cette occasion grandiose qu’Oussama Ben Laden, petit renégat de la CIA, devint le docteur No d’un empire sur le déclin.

On mesura ce dernier à la hauteur des tours effondrées et, surtout, au gargantuesque délit d’initié auquel donna lieu « l’événement absolu » selon l’expression ébahie d’un philosophe français.

Le département d’Etat mobilisa alors tous les agents du « ministère de la Vérité » et leurs correspondants à l’étranger.

Les images de la Catastrophe tournant en boucle sur les écrans du monde entier tétanisaient toutes formes de pensée...

Le Monde libre était au bord du naufrage…

L’explosion simultanée de 30 centrales nucléaires, eu égard le secret qui entoure leur éventuel dysfonctionnement, n’auraient pas eu sur l’esprit humain autant d’effets dévastateurs.

On assigna longtemps à Winston Smith la tâche éventuelle de maquiller le nom des compagnies et personnes morales qui réalisèrent juste, avant et après le 11-Septembre 2001, la plus grande escroquerie financière de tous les temps.

Mais à part un journaliste français, assermenté, qui en fit le morceau de bravoure d’un livre « La Face cachée du Onze-Septembre », pas un reporter du « Washington Post » ne releva la chose.

Il n’est pas nécessaire de prêcher le faux lorsqu’on a des centaines de Winston Smith, prêts à retoucher la moindre photo du Président.

HIMALOVE



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 15h07

Ce sont les pakistanais qui ont bidouillé ,minablement en plus ,cette photo.



BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 17h51 - Posté par himalove@yahoo.com

Etant donné le nombre de pakistanais et autres, travaillant directement ou indirectement pour l’ambassade US, à Islamabad, on peut se demander si la divulgation de ces photos grossièrement truqués n’a pas été un lapsus...

Une tentative maladroite de sympathisants de la cause américaine pour aider le président Obama, incapable de fournir les preuves...

Et pour cause ! L’homme abattu, de nuit, à Abottabad, n’est certainement pas Osama Ben Laden.

Peut-etre, un membre de la fratrie. Le vrai Osama avait 57 frères et soeurs et un nombre difficilement repérable de cousins et neveux.

Si on analyse bien le contexte de l’opération "Géronimo", l’objectif des commandos SEAL allait au-delà du massacre de la famille Ben Laden et l’arrestation d’Osama.

Il s’agissait d’un acte de guerre contre le Pakistan, bafouant les conventions internationales, les règles du droit et l’éthique du soldat.

Le journaliste pakistanais de Brass Tack, Zaid Hamid, dit que l’un des hélicoptères US en mission a été touché par des tirs d’un hélicoptère pakistanais, dépeché sur les lieux.

Quelques heures après l’opération, un hélicoptère pakistanais aurait été abattu par des éléments hostiles ; la chose est signalée par une revue militaire.

On comprend que le chef d’état major de l’armée pakistanaise, Kayani, demande instamment le départ des conseillers militaires américains sur place.

Dans cette opération, les américains ont fait ce que l’armée indienne réve de faire : frapper au coeur des cantonnements militaires !

Conséquences : les tirs de mortier ont recommencé sur la ligne de controle qui sépare l’Inde du Pakistan ; et les indépendatistes cachemiris, menés par le leader Geelani, ont appelé, ce vendredi, à Srinagar, à prier pour Osama Ben Laden...


BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 19h30 - Posté par

Al Qaida reconnait qu’il a bien été tué ....mais c’est peut être un mail d’Obama


BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 18h50

Intéressante lecture. C’est comme un roman. Le pire c’est que c’est la réalité de notre monde d’aujourd’hui malheureusement.



BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 21h33

EH.....OUI .....les vaches suisse fabriquent le chocolat ,les marmottes

savoyardes plient le chocolat ,et les mouflons s’occupent du marketing et du

service après vente



BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
6 mai 2011 - 21h53 - Posté par gogo

N’est pas Orwell qui veut...

Le romanesque est un art, la pensée militante un non-art, surtout quand elle se donne
un (pompeux) surmoi littéraire.

pfuitch ! ! !



BEN LADEN, WINSTON SMITH ET LE PRESIDENT O
7 mai 2011 - 11h06 - Posté par himalove

La littérature est un regard de faussaire sur le monde, le genre le plus suspect qui soit.

Pourquoi n’aurais-je pas le droit de m’en moquer ?

Le sujet, Ben Laden, s’y prete...

D’autant que Georges Orwell, de son vrai nom, Eric Blair, ressemble comme un frère, dans la vraie vie, à son personnage, Winston Smith, qui finit détruit et happé par le système.

Les inconditionnels de Georges Orwell doivent savoir qu’il a travaillé, à la fin de sa vie, avec l’Intelligence Bureau, en Grande-Bretagne, qui faisait la liste des intellectuels, suspectés de sympathie pour le régime communiste.

Ce qui n’est pas mon cas. MOI : minable écrivain.





GILETS JAUNES :L’enquête sur la mort de Mme. Zineb Redouane à Marseille !
mercredi 21 - 19h37
de : joclaude
MANIFESTATION POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
mercredi 21 - 17h51
de : Jean Clément
La "guerre en syrie, qui n’en finit pas de finir" : Les raids pro-Résistance de l’aviation russe
mercredi 21 - 17h25
de : nazairien
1 commentaire
Biarritz : Ville fermée.
mardi 20 - 21h39
de : L’iena rabbioso
Contre-G7 : la Confédération paysanne appelle à une forte mobilisation
mardi 20 - 16h16
de : jean 1
1 commentaire
À MES FRÈRES - Anthologies de textes poétiques et politiques
mardi 20 - 10h44
de : Ernest London
Féminisme : choisir un courant.
mardi 20 - 10h15
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Depuis le 8 Aout 2019 énième accident nucléaire Nionoska Russie
lundi 19 - 22h32
de : savoie antinucléaire ACDN Next-up
L’île aux enfants.
lundi 19 - 18h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Trump décrète un blocus total du VENEZUELA !
lundi 19 - 18h02
de : JOclaude
1 commentaire
Comité Chômeurs et Précaires CGT Strasbourg : Les nouveaux Esclaves !
lundi 19 - 16h23
de : JOclaude
Montpellier : 150 gilets jaunes font fermer le Polygone et un « village jaune » au rond point de Près d’Arènes.
lundi 19 - 16h06
de : jean 1
1 commentaire
ARGENTINE : le spectre d’un retour du péronisme fait plonger la Bourse !
lundi 19 - 15h53
de : joclaude
1 commentaire
Contre-sommet : « Ce G7 n’est pas un point d’arrivée, c’est un point de départ »
lundi 19 - 10h26
3 commentaires
Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile
lundi 19 - 01h00
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Voiler sans tarder les jeunes filles de 2 à 12 ans ?
dimanche 18 - 22h09
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Suite des oeuvres des brutes de Macron ! Mes observations !
dimanche 18 - 21h25
de : JO
2 commentaires
Pudeur pour soi ou pudeur pour autrui.
dimanche 18 - 21h13
de : Christian DELARUE
5 commentaires
ADIEUX AU CAPITALISME Autonomie, société du bien être et multiplicité des mondes
dimanche 18 - 07h31
de : Ernest London
1 commentaire
G7EZ BLOKATU Deuxième communiqué/Bigarren agiria
samedi 17 - 12h06
de : g7blokatu
Théorie de la consience du monde ; aujourd’hui la Palestine
vendredi 16 - 22h54
de : Agence media palestine
ÇA GRÉSILLE DANS LE POTEAU - Histoires de la lutte contre la T.H.T Cotentin-Maine – 2005-2013
vendredi 16 - 11h04
de : Ernest London
Santé de la population : les connivences de l’aristocratie médicale avec le nucléaire, le pétrole, la téléphonie,...
jeudi 15 - 22h49
de : coordi sud-est
2 commentaires
Grèce. La chasse aux jeunes rebelles est ouverte.
mercredi 14 - 23h02
de : Ne vivons plus comme des esclaves - Yannis Youlountas
Tournesol OGM fauché dans l’Hérault
mercredi 14 - 22h44
de : faucheur de chimères
Chez Castagner le nucléaire
mardi 13 - 22h51
de : Intercollectif contre les projets nucléaires et imposés
G7 BLOKATU : Bloquons le G7 et son monde !
mardi 13 - 21h04
de : jean 1
Rassemblement de soutien aux mobilisations du 13 août au Brésil contre l’extrême droite de Bolsonaro
mardi 13 - 08h43
de : jean 1
1 commentaire
Quand Castaner diffusait une BD porno contre ses adversaires politiques
lundi 12 - 22h25
de : Les Crises
Selon l’IGPN
lundi 12 - 22h21
de : Chantal Mirail
1 commentaire
Bulletin du 8 aout 2019
lundi 12 - 22h17
de : CADTM
NathalieLoiseau dans ses oeuvres.
lundi 12 - 09h18
de : jean 1
La SCOPTI 1336 a besoin de vous !
vendredi 9 - 08h10
de : Frérot
Festival « Les Bure’lesques 2019 »
jeudi 8 - 22h43
de : jean 1
Acte 42 : Appel à passage de la frontière Suisse le 31 aout 2019
mercredi 7 - 22h09
de : JOJO
Mort de Toni Morrison
mercredi 7 - 11h51
de : Cyclo 33
3 commentaires
Il y a dix jours, trois jeunes hommes étrangers à la rue sont morts à Paris »
mardi 6 - 07h41
de : jean 1
1 commentaire
"Sans haine et sans violence" , Geneviève Legay, s’adresse, aux forces de l’ordre encore dignes de leurs fonctions
mardi 6 - 00h35
de : nazairien
6 commentaires
final atomik tour à Dijon puis Burelesque en meuse
lundi 5 - 21h56
de : burelesque
LA REPUBLIQUE DES RABUTCHIKS
lundi 5 - 20h21
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à développer, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le "prêt à penser". Hubert Reeves
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées d’amitié. Marceline avait un caractère bien trempée, une intelligence très fine et un grand talent de chorégraphe. (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait hommage à Gramsci, mort le 27 avril 1937). Marceline est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en (...)
Lire la suite