Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Quand le conventionnalisme critique ce qu’il a créé …
de : Chien Guevara
jeudi 19 mai 2011 - 22h36 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

(réponse ouverte à Mme la présidente du jury au concours de l’ENA)

JPEG - 29.1 ko

Sur LCI / TF1, relayé par Aliceadsl, on pouvait lire récemment, un article intitulé : « Les candidats à l’ENA en 2010 manquaient de panache » ; avec le chapeau suivant (pour ceux qui ne se sont jamais essayé à devenir rédacteurs, chapeau = résumé d’introduction de l’article) : « "Conformisme vestimentaire", "absence de courage ou de force d’âme"... La présidente du jury du concours de l’Ecole Nationale de l’Administration dresse un portrait particulièrement sévère des candidats de la session 2010. »

J’ai cru m’étouffer en lisant ces premières lignes : voilà donc l’ENA qui reproche à ses candidats d’être … ce qu’on leur a toujours demandé d’être, pour avoir des chances d’être sélectionnés !

Je vous laisse savourer les détails de l’article, ci-dessous :

Les candidats à l’ENA en 2010 manquaient de panache

« Trop ternes les futurs hauts fonctionnaires français ? En tout cas, à en croire le bilan sévère de la présidente du jury, Michèle Pappalardo, les candidats au concours d’entrée de l’Ecole nationale d’administration (ENA) en 2010 n’ont guère brillé par leur originalité, manqueraient singulièrement de "courage" et seraient trop "conformistes".

"Nous n’avons pas été éblouis par l’originalité des candidats", confesse cette énarque, conseiller maître à la Cour des comptes, dans son rapport sur le concours d’entrée, dont le Monde se fait l’écho mardi. Même si le concours a permis de choisir "80 très bons futurs hauts fonctionnaires de l’Etat", la présidente du jury dresse un tableau assez peu flatteur des prétendants à la prestigieuse école française, chez qui elle décèle "trop de conformisme, à commencer par leur apparence vestimentaire". "A part un corsage, deux vestes et une cravate colorées et un seul pantalon de velours... tous les autres candidats étaient en costume-cravate et tailleur noir ou anthracite, voire bleu marine", constate ainsi la présidente du jury. Selon elle, "cet ’uniforme’ qu’ils se sont efforcé d’endosser" démontre leur incapacité "à se distinguer par un style, un peu d’originalité, de prise de risque".

Incapables de "défendre leur position"

La présidente du jury a également été frappée par cette "absence de courage ou de force d’âme" au cours des entretiens eux-mêmes. "Peu nombreux sont les candidats qui cherchaient réellement à convaincre le jury de leur position ou même qui ont osé donner un avis", note-t-elle. "Les candidats soit ne savaient pas, soit ne voulaient pas argumenter et défendre leur position et étaient tout à fait prêts à en changer".

Autre "regret majeur" formulé dans le rapport sur le concours d’entrée à l’ENA : le manque de "diversité" avec des recrues majoritairement masculines. La présidente du jury s’avoue surprise par "le manque de confiance en soi" de certaines candidates et prône même des "séances de préparation adaptées aux jeunes femmes pour les aider à mieux utiliser leur potentiel". »

http://aliceadsl.lci.tf1.fr/france/societe/les-candidats-a-l-ena-en-2010-manquaient-de-panache-6432562-536.html

Réponse ouverte à Mme la présidente du jury au concours de l’ENA

Tenue vestimentaire

« que des costards cravatte et tailleurs noir ou anthracite », « incapacité à se distinguer par un style, un peu d’originalité, de prise de risque ». Bon madame la présidente du jury, une première question : A quoi ressemblent les hauts fonctionnaires sortis de votre école ? Des babas-cools ou des costards-cravatte ? Montrez donc l’exemple ! Surtout une fois « intronisés » par la réussite au sein de l’école ! Vous dites vous même dans l’article que ces jeunes se sont « efforcé d’endosser » ces tenues. Vous êtes-vous demandé pourquoi, avant de critiquer cette constatation ? Avez-vous déjà recruté des personnes au style « décalé », des « originaux », ou, à lire votre espérance (cf. votre terme de « prise de risque ») des « provocateurs » ? Je trouve profondément hypocrite de reprocher à des étudiants, de se vêtir comme les modèles qu’on leur impose (que ce soient des élèves précédemment recrutés, ou même des admistrateurs en place, qui eux, n’ont même plus l’excuse d’un jury de recrutement !)

Liberté d’opinion

« incapables de défendre leurs opinions », « absence de courage ou de force d’âme », « …peu ont osé donner leur avis ». Etes vous sûre, madame la présidente du jury qu’un candidat à l’avis différent du votre, et donc de celui global de l’école, aurait les honneurs du jury ? Si l’ENA avait un jour recruté des communistes, et pourquoi pas même, des anarchistes, ça se saurait, non ? Vous revendiquez une liberté d’opinion que vous trouvez absente chez les candidats, alors qu’une fois les élèves recrutés, vous leur inculquez une pensée unique ! Mais comment voulez-vous qu’un jeune prétendant à l’accés à votre école, ose affirmer ses convictions ? Il essayera juste de vous plaire, que ce soit physiquement ou par ses propos, non ?

Maléabilité

JPEG - 37 ko

« les candidats étaient tout à fait prêts à changer de position » Mon paragraphe préféré, je l’avoue, car madame la présidente du jury , les candidats « tout à fait prêts à changer d’opinion », n’ont-ils pas toujours été les meilleures recrues chez vous ? L’ENA n’est elle pas la plus grande école de management française ? Et le management, c’est quoi ? Une liberté d’action ? Un libre choix de jugement ? L’ENA serait donc devenu tout à coup le berceau du multi-décisionnalisme ? Un bon élève de l’ENA a toujours été un élève qui occultait ses idées, ses positions, pour gober, ingurgiter, appliquer, puis relayer, celles que l’école lui inculque. Vous en avez désormais marre des moutons, madame la présidente du jury ? Un petit désir de rebelles vous titille ? Il est vrai que tôt ou tard, les opposés s’attirent, vu que … la terre est ronde !

Conclusion

Ce qui vous manque, ce que vous réclamez cette année, c’est ce qui a toujours été un comportement suicidaire pour les candidats à vos postes. Quel dommage que vous ne m’ayez pas prévenu, madame la présidente du jury, car j’ai justement un fils étudiant, au look baba-cool, passioné de sciences politiques, mais … anticapitaliste, voire anarchiste. A lire votre article, il aurait pû finir major de votre cession de recrutement cette année. Je vous laisse mon adresse e-mail, au cas où vous souhaiteriez recruter de la même façon l’an prochain … (merci pour lui !)…

P.S : Bon, si par hasard vous mettez en application vos fantasmes de « new recrutement », n’oubliez pas de prévenir (voire de changer) les professeurs, car une promotion de contestataires risque d’avoir du mal, face à des cours conformistes / conventionnalistes …

Cordialement

Chien Gué (sans costard, ni langue de bois)

Article d’origine : Quand le conventionnalisme critique ce qu’il a créé …



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Quand le conventionnalisme critique ce qu’il a créé …
20 mai 2011 - 10h09

la brave dame voulait surtout alléger sa "charge de travail " des candidats originaux on les élimine de suite et moins de boulot !!
tous sur le même moule de peur de rater leur concours donc il faut examiner toutes les candidatures et les départager , cela devient plus difficile si les performances sont pratiquement identiques
mais l’originalité comme critère au concours del’ENA. lol.






Les liaisons troubles de Jean-Paul Delevoye avec le milieu de l’assurance !
lundi 9 - 11h43
de : lullal
3 commentaires
Emission - Grève SNCF : Cheminots et cheminotes luttent pour tout le monde !
lundi 9 - 11h14
de : Emission Polémix et La Voix Off
(video) Pour gagner : « reconduction, auto-organisation, généralisation » de la grève
lundi 9 - 07h13
Grève : le scénario catastrophe d’un "lundi noir" se précise, la RATP et la SNCF alarmistes
dimanche 8 - 19h08
de : nazairien
Le labyrinthe.
dimanche 8 - 16h14
de : L’iena rabbioso
(video) « Nos camarades de la SNCF et la RATP ne veulent pas de chèques, ils veulent qu’on fasse grève avec eux »
dimanche 8 - 16h06
Convergence des luttes : 5 décembre : les manifs dans plus de 45 villes en France ! à suivre... (vidéos)
dimanche 8 - 11h37
de : nazairien
6 commentaires
LA TERRORISATION DÉMOCRATIQUE
dimanche 8 - 11h31
de : Ernest London
Jamais 2 sans 3
samedi 7 - 18h14
de : jean1
3 commentaires
Un peu plus de musique
samedi 7 - 18h08
de : jean1
UN PEU DE MUSIQUE
samedi 7 - 17h58
de : jean1
Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
2 commentaires
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Elle [la philosophie] fait sienne la profession de foi de Prométhée : "Je hais tous les dieux." Cette profession de foi est sa propre devise qu'elle oppose à tous les dieux du Ciel et de la Terre qui ne reconnaissent pas pour divinité suprême la conscience que l'homme a de soi. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite