Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Ce que cache le mystère de la-chambre-à-2000-euros-la-nuit
de : Anatole Bernard-le grand soir /via Gidehem
vendredi 8 juillet 2011 - 09h37 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Chaque matin je me souviens d’Aragon. Alors, je commence par une lecture soigneuse de la presse, avant d’écouter la radio et parfois je regarde même la télévision. La plupart du temps ça me met en colère, mais ça me réveille.

Ainsi, avant la-chambre-à-2000-euros-la-nuit, les médias ne parlaient que de DSK, après la-chambre-à-2000-euros-la-nuit, les médias ne parlent que de DSK. Il ne se serait donc passé rien d’autre ?

En réalité, les mêmes gensdelettres, les mêmes gensdetélé, les mêmes gensderadio sont encore là, pour dire les mêmes choses avec les mêmes moyens, les mêmes arguments et les mêmes promesses, aux mêmes heures, sans même s’interroger sur leur perte d’innocence, sans même une excuse, les mêmes qui se prononçaient à plus de 90% pour le oui au référendum sur la Constitution européenne. Les mêmes qui au lendemain de ce référendum, non remis de la vague du non, annonçaient la défaite de l’intelligence et la victoire d’une horde de va nu pieds, certes majoritaire, mais non majeure disaient-ils : Si le peuple est souverain, il n’est pas infaillible. En démocratie, l’ingratitude, l’immaturité font partie des privilèges inaliénables des citoyens (Editorial, Libération 03.05.05). C’était la voix de la haine, du mépris, de l’arrogance, attentatoire au respect le plus élémentaire des personnes. C’est connu, la démocratie c’est bien, à la condition que le peuple vote comme on le lui demande.

Cette tyrannie du consensus, qui ne laisse plus de place pour le sujet qui veut dire non, a la vie dure et ne rate jamais l’occasion de nous le rappeler. En effet, c’était reparti de plus belle pour la présidentielle, avec un homme providentiel, puisqu’ils nous le disaient à longueur de journée, le plus compétent, le plus rayonnant, bref le plus-plus, au point de se demander s’il était vraiment nécessaire de voter, puisqu’il était le champion déclaré avant le combat, le citoyen au dessus de tout soupçon. Lorsque, patatras ! Une histoire américaine vient tout enrayer dans laquelle une femme de chambre peut avoir de la dignité et être entendue quand elle accuse l’un des hommes les plus puissants du monde d’être un prédateur sexuel.

C’est un fait, personne ne sait vraiment ce qui s’est passé, dans la-chambre-à-2000-euros-la-nuit. Pour le moment, ce qui est sûr, c’est qu’il y a une plaignante et un présumé coupable. Alors, pourquoi d’emblée, un tel déchaînement partisan, une pareille vague de témoignages aventureux, où la femme de ménage n’a pas pesé lourd : il n’y a pas mort d’homme ; troussage de domestique ; elle l’a bien cherché. Quelle troublante levée de boucliers. Ne s’agirait-il pas là d’une étrange et durable déférence envers les hommes puissants ?

En tout cas, il y a dans ce tohu-bohu, une représentation pathologique de l’agression sexuelle et c’est une attitude malheureusement courante que de blâmer la victime dans une affaire de viol. Il est même fréquent de plaider la relation consentante. Marcel Pagnol le résume autrement lorsque Manon des Sources comparait devant un tribunal populaire pour une agression qu’elle se défend d’avoir commise. Le maire s’adresse à l’homme agressé, quels gros mots avez-vous choisi pour exprimer votre dépit amoureux ? lui ne répond pas, mais Manon le fait à sa place, il m’a dit salope ! Alors le maire triomphe, j’en été sûr, un mâle dépité appelle toujours salope une fille qui refuse précisément de l’être.

Pour Jean-François Kahn il y a un malentendu, lui qui n’a jamais mâché ses mots pour défendre une certaine idée du progrès. Alors, droit de réponse ou liberté d’expression, il est tout de suite invité par les médias pour tenter d’expliquer que nous n’avons pas bien compris ce qu’il voulait dire et qu’il aurait dit une chose qu’il n’a pas dite, mais que nous aurions rêvé qu’il ait dite. S’agit-il là de la liberté d’expression ? Pourquoi pas, mais de celle qui est offerte aux mêmes, toujours les mêmes qui reviennent tour à tour ronronner, plastronner, ne rien dire tout en le faisant savoir.

La démocratie n’est pas la liberté d’expression, mais plutôt la liberté des expressions, l’ouverture aux débats contradictoires. Car, la liberté n’est pas une propriété individuelle et la démocratie n’est rien d’autre que l’institutionnalisation du conflit et de son dépassement éventuel par la négociation où chacun peut mettre à l’épreuve ses raisons. Alors, osons ne pas refuser la conflictualité comme une donnée irréductible, car dès l’instant où une société veut en finir avec la conflictualité, avec tout débat, l’émergence d’un totalitarisme est à craindre ; c’est un fait, si l’espace public meurt, la liberté aussi. Mais de tout ça point de traces médiatiques, que des lamentations, des spéculations, des proclamations, car c’est bien connu, un seul être vous manque et tout est dépeuplé. Or, de quel être s’agit-il ? De quelle autorité ? De quelles qualités ? En réalité, DSK, hommedegauche, n’a jamais rien prouvé en matière de redistribution des richesses, c’est même celui qui aura le plus privatisé au cours de la 5ème République, soucieux d’être à la mesure du très contraignant pacte de stabilité européen afin de réduire tout simplement la dette publique, contrairement au programme de la gauche plurielle qui refusait la privatisation des services publics et leur transformation en objet de profits. Au fond, c’est un homme préoccupé par la seule inflation et non par l’emploi qui propose comme réponse à la crise financière privée une solution publique de plans d’austérité. En revanche, toutes les stock-options, même celles des patrons du CAC 40 seront imposées à 26 % et non plus à 40 %, alors que, paradoxalement, c’est Alain Juppé, deux ans plus tôt, qui avait relevé le taux d’imposition de 26 % à 40 %. Et, cerise sur le gâteau, la promesse de mettre en place un grand pôle financier public est tout simplement transformée en son contraire, puisque le secteur financier public sera tout bonnement supprimé. Un geste qui surprendra même le quotidien patronal Les Echos qui salue la réduction spectaculaire de l’emprise du public.

N’en jetez plus la coupe est pleine, alors que la liste est loin d’être exhaustive des prouesses de l’homme providentiel que le Parti Socialiste s’apprêtait à nous vendre via son agence de marketing politique, avec une overdose de sondages et un dispositif de propagande suffisamment pénétrant pour ne pas en délibérer démocratiquement. Bref, une strauskanisation des consciences était à l’œuvre, non une clarté des propositions, ni des engagements, mais une sorte de conspiration réactionnaire pour imposer une autorité qui soulagerait de l’angoisse, qui viendrait enfin dire à nouveau ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire, ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. En un mot une violation de la démocratie. Cet homme providentiel n’était vraiment pas au niveau d’une recherche pour le bonheur des humbles.

Aussi, il est urgent de ne pas abandonner sa part de souveraineté et de ne pas obéir aux injonctions de ceux qui savent. La connaissance ne peut être une affaire d’initiés qui gardent jalousement leur secrets, mais elle doit être divulguée grâce à la parole délibérante et à la décision collective qu’elle fonde. Alors, Que font les médias ? Que cherchent-ils ? Que veulent-ils ? Qui sont-ils ?

Pour Patrick Le Lay c’était clair, mon métier consiste à vendre du temps de cerveau disponible à Coca-Cola et pour Lord Thomson, le magnat de la presse écrite anglo-saxonne, aussi, je ne lis jamais les articles de mes journalistes. Le seul intérêt de ces articles est de constituer un fond de grisaille qui fait ressortir et met en valeur les publicités.

En vérité, en République, la seule morale d’un journal ne peut être que la connaissance universelle. Tout journal qui n’élargit pas la connaissance du monde est un journal immoral.

Aussi, en attendant que le jugement de New York soit rendu, pour dire les choses un peu plus vraies, j’en appelle à la sagacité de nos gendelettres pour qu’ils s’interrogent quelque peu sur d’autres sujets, notamment sur la grossièreté de certains chiffres où la richesse des 250 personnes les plus fortunées au monde est supérieure à celle de 2,5 milliards d’individus et où l’Europe du marché compte 12 millions de chômeurs.

Ces écarts sont les symptômes d’une vie politique désertique où il n’y a plus la moindre conception idéologique ou même utopique, ni programme. La plupart des hommes et des femmes politiques se transforment en gestionnaires du seul marché, fondé sur une marchandise de moins en moins soucieuse de la rémunération du travail, soutenus largement pas les gensdelettres qui ne s’émeuvent pas trop de la dureté du programme de stabilité et de croissance européen pour la période 2011-2014. Et que dire de l’attaque abjecte menée contre les allocataires du RSA cancer de la société conduite au pas de charge par ceux qui ne connaissent pas l’angoisse des fins de mois. Allons, encore un effort, les évènements singuliers ne manquent pas, il suffit simplement de tourner la tête de leur côté, par exemple, là où Christine Lagarde se pourvoit en cassation contre un jugement de la cour d’appel de Versailles qui a reconnu l’illégalité des licenciements de 17 mineurs pour fait de grève pendant la "bataille du charbon" en 1948 ! Après 63 ans, la haine et le mépris n’ont pas pris une ride, la lutte des classes non plus. Mais là où croît le danger, croît aussi l’espoir, si on en croit une certaine météo.

En effet, la France n’aura jamais connu des étés aussi beaux que ceux des cinq ou six années qui précèdent la Révolution. Leur lumière est dans tous les écrits du temps. Ce que confirment les paléoclimatologues qui relèvent un recul manifeste des glaciers et la précocité des vendanges, au cours de la décennie d’avant 1789.

Le mystère de la-chambre-à-2000-euros-la-nuit n’est toujours pas éclairci, mais il y a là de quoi rêver !

Anatole Bernard
source : le grand soir



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Ce que cache le mystère de la-chambre-à-2000-euros-la-nuit
8 juillet 2011 - 11h05

pour moi le mystère est : il faut avoir beaucoup d’argent ,de très bonne payes et le

contribuables a beaucoup a voir avec ses payes mirobolantes ,et ça évite de faire

les poubelles dans les Monoprix ,perdre son boulot pour qq salades

pourries ,gonflées de merde ,mais il faut nourrir sa famille n’est ce pas



Ce que cache le mystère de la-chambre-à-2000-euros-la-nuit
8 juillet 2011 - 14h26 - Posté par dridder

l’ europe du marché compte 18 millions de chomeurs et non pas 12 millions .....
en angleterre personne ne travaille en ce momment .....pas de boulot pas d’ argent et cela ne serait pas etonnant si la revolution parte de ce pays pour gagner l’ europe déjà
ebranlée par la crise et faire la jonction avec le soulevement greque , espagnole et les autres pays qui vont bientot suivre . A moins que les diables qui tiennent le pouvoir ne detourne encore l’ attention des peuples déja tres touchés par les augmentations en continues des prix de premiere necessité , le chomage qui frappe et la misere qui concerne déjà une personne sur trois .a bon entendeur salut






Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les idées ne sont rien d'autre que les choses matérielles transposées et traduites dans la tête des hommes. Karl Marx
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite