Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

A propos de la crise
de : Jean-Paul LEGRAND
lundi 8 août 2011 - 11h13 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Les puissants de la planète tentent de se rassurer en répétant que leur action va permettre que le système reparte de plus belle et déclenche une relance de la rentabilité du capital. Ils vont utiliser les réserves accumulées sur les peuples pour financer les pertes des capitalistes ce qui peut avoir un effet à court terme. Mais fondamentalement ce deuxième pic de crise après celui de 2008 n’est que le tout début d’un processus inhérent au mouvement du capital lui-même. Probablement que dès ce lundi les dirigeants occidentaux se réjouiront du moindre indice de remontée des bourses et en feront immédiatement un objet de propagande internationale à travers leurs médias pour tenter de gagner la guerre psychologique auprès des investisseurs financiers.

Cependant la contradiction inhérente au capitalisme comme une rage de dent se manifestera de nouveau avec encore plus de force tout simplement parce qu’on ne peut pas bâtir une perspective durable sur les fondements de la spéculation financière. Et celle-ci est le moteur même du système.

Tous les peuples du monde, tous les travailleurs de tous les pays, tous ceux qui tentent de survivre dans un monde qui pourrait largement subvenir à tous les besoins humains élémentaires, n’auront de salut qu’en se déconnectant idéologiquement de la domination des puissants et en s’organisant de manière solidaire et coopérative pour renverser leur système, pour en construire un autre basé sur la démocratie sociale, économique et politique. Sans ce mouvement planétaire des peuples, nous risquons de connaître partout du sang et des larmes.

Nous vivons une crise profonde de tout le système

Quand on parle des marchés, il faut entendre le mot "capitalistes", car en fait ce sont des hommes et des femmes qui vendent et qui achètent de l’argent, des biens, des entreprises, de la force de travail et non pas le concept abstrait "des marchés".

Donc les "marchés" s’affolent, en fait les capitalistes s’affolent, pourquoi ?

Parce que leur système fondé sur l’accumulation financière du capital, s’emballe. Que les Etats qui jusqu’ici devaient garantir un taux de rémunération de l’argent des capitalistes ne sont mêmes plus capables eux-mêmes de rembourser leurs dettes à ces mêmes capitalistes. Ainsi les Etats-Unis viennent de voir leur note se dégrader, c’est à dire qu’ils perdent en crédibilité sur leur capacité de remboursement à leurs créanciers, ayant une dette phénoménale, la plus importante du monde.

Les Etats-Unis sont non seulement très endettés mais ne peuvent plus rembourser leur dette

Ainsi la plus grande puissance mondiale n’est seulement capable de rembourser de plus en plus difficilement que les intérêts de ses dettes et le comble, c’est qu’elle le fait en empruntant.

Incapables de rembourser le capital principal, les Etats Unis sont à l’origine de l’une des plus grandes crises jamais connues à l’échelle mondiale. Alors qu’il faudrait relancer la production, augmenter les salaires et embaucher des millions de personnes pour relancer l’économie productive, les dirigeants américains ont décidé de faire payer la dette par des sacrifices imposés à leur peuple et aux peuples du monde (46 millions d’Etats-Uniens vivent avec des bons alimentaires qu’ils risquent de perdre dans les prochains mois en raison de cette crise).

Le système passe donc dans une phase qui le met en cause directement et qui va créer de profonds mécontentements chez la majorité des capitalistes qui vont perdre de l’argent et chez tous les non-capitalistes c’est à dire la majorité des peuples à qui la facture va être présentée.

Cela risque de générer des mouvements sociaux très importants, avec des institutions comme les Etats et les syndicats qui pourraient être être débordés par les masses, voire des émeutes insurectionnelles en certains endroits de la planète et peut-être la maturation de mouvements révolutionnaires se donnant pour objectif d’abattre le système et d’en créer un autre. C’est certainement la continuation d’une lente maturation des consciences qui pourrait cette fois-ci procéder à un bond qualitatif dans la recherche d’alternatives.

En tout état de cause, la perte de confiance dans le système de la part de milliers de capitalistes eux-mêmes se confirme puisque en une semaine, la Bourse de Francfort a chuté de 13%, celle de Londres de près de 10% et celle de Paris de près de 11%. A Wall Street, l’indice Dow Jones a cédé 5,75%, signant sa pire semaine depuis mars 2009.

Si parmi des dizaines de milliers de capitalistes à travers le monde il y a encore l’illusion que les Etats-Unis vont s’en sortir financièrement, beaucoup néanmoins vont retirer leurs fonds à l’ouverture des bourses et n’accorderont qu’avec beaucoup d’exigence leurs crédits en augmentant les taux à des niveaux usuraires, en exigeant des Etats qu’ils se plient à la loi impitoyable du capital de rembourser leur dette plus vite et plus cher. Des milliers de capitalistes vont donc vendre leurs actifs évalués en dollars ce qui risque d’ entrainer à travers le monde une cascade de dépréciation de biens avec ses conséquences sur l’emploi et la production qui vont souffrir terriblement de cette situation.

Réactions dans le monde

La Chine

La Chine, principal créancier des États-Unis, a réagi avec vigueur à l’abaissement de la note de la dette publique américaine, exhortant Washington à limiter ses dépenses. Selon Radio-Canada "Le gouvernement chinois a estimé que cette première baisse de la note de crédit dans l’histoire des États-Unis n’a fait que confirmer « une horrible vérité ». Selon l’agence officielle Chine nouvelle, Pékin « a désormais tous les droits d’exiger des États-Unis qu’ils s’attaquent à leur problème structurel de dette ». Le paradoxe de la crise capitaliste, les dirigeants du pays le plus peuplé du monde, la Chine, et qui se réclament du communisme se permettent de sermoner le pays qui était encore désigné hier comme le plus puissant du monde, les Etats-Unis.

La bourse de Tel-Aviv a plongé dimanche matin et celles d’Asie sont en net recul ce lundi

Dimanche 7 août la Bourse de Tel-Aviv a plongé de 6 % avant la suspension des échanges qui a duré près d’une heure. Toutes les bourses d’Asie ont baissé également ce lundi 8 août à l’ouverture.

L’Europe

Les dirigeants européens, Sarkozy et Berlusconi en tête, paniquent face au risque d’une déferlante extrêment grave qui va affecter toutes les économies et tous les Etats et qui va les conduire à raisonner comme les fervents serviteurs du système capitaliste qu’ils sont, notamment en prenant de nouvelles mesures destructrices des services publics et de l’emploi, ainsi Valérie Pécresse vient de confirmer que la France maintiendrait ses objectifs de réduction des dépenses publiques en déclarant sur Europe 1 « La France, qui s’est engagée très tôt dans cet engagement de redressement des comptes publics, est déterminée à poursuivre cet engagement ».

Le pire pour les peuples est à craindre si une réaction anti-capitaliste ne s’organise pas afin d’obtenir des mesures coercitives contre les spéculateurs et leurs complices politiques, leur jugement pour les crimes commis contre la nation, et la mise en place d’une politique où l’argent devienne un instrument au service du développement et non plus pour la finance.

Italie : Berlusconi promet de très lourds sacrifices au peuple Italien

Berlusconi a annoncé que l’Italie atteindrait l’équilibre budgétaire en 2013, rien que cela ! Cela signifie que la dette énorme de l’Italie devra être payée par les gens et en particulier le monde du travail par la liquidation du système de protection sociale notamment, et l’inscription dans la Constitution de l’obligation d’équilibre budgétaire de l’Etat. La prétention et l’orgueil de ce bouffon de la politique pourrait nous faire rire si cela n’était qu’un spectacle, mais c’est hélas la triste réalité d’un valet du capital qui ira jusqu’au bout pour soumettre son peuple aux pires sacrifices alors qu’il vient d’être désavoué sévèrement par les urnes lors du dernier référendum.

L’extrême-droite surfe sur la crise

Evidemment l’extrême-droite surfe sur cette crise. Marine le Pen explique que les abandons de Maastricht de la souveraineté des nations sur leurs monnaies a livré les Etats au système financier international, ce qui n’est pas faux, mais elle préconise un service public de l’argent qui serait financé par le peuple et non par le capital. Sous prétexte d’indépendance monétaire, le FN laisserait les capitalistes poursuivre leur accumulation financière et préconise même que l’Etat se donne comme priorité de financer des investissements privés. Bref du capitalisme, toujours du capitalisme pour qu’en fin de compte la force de travail soit meilleure marché et permette une rentabilité accrue du capital. Pour le FN l’Etat doit être un instrument au service de ce projet là, c’est à dire d’aller plus vite et plus fort dans l’exploitation des salariés donnant ainsi des gages au grand patronat avant les Présidentielles.

Martine Aubry comme les autres ne sort pas de la pensée unique

Un article de Martine Aubry, leader du parti socialiste, paru samedi dans "Libération", réclame l’intervention massive de la Banque centrale européenne, mais ne remet aucunement en question le système capitaliste. La BCE dépend elle même de l’ensemble du système et l’intervention qu’elle pourrait avoir se limiterait à reculer de quelques jours, voire quelques semaines des échéances inéluctables d’une crise mondiale qui semble désormais fatale.

Par ailleurs les Verts comme ce qui reste du PC allié à Mélanchon dans le Front de gauche n’appellent pas non plus à un renversement du système, ils proposent des mesures qui ne seront que des "pansements" alors que le système gangrène tout le corps social et économique de la planète.

Tout ce "petit monde" politique s’accroche désespérément aux dogmes capitalistes car ils ne peuvent un seul instant imaginer le monde autrement puisque c’est ce monde là qui les fait vivre et leur octroie pour la majorité d’entre eux des privilèges que n’ont pas les autres citoyens. Hélas leurs décisions vont coûter cher, très cher à des millions de gens qui n’ont, quant à eux, pas grand chose pour vivre et à qui l’on va demander encore de terribles sacrifices.

Mettre au service de l’humanité, les intelligences, les luttes des travailleurs, la solidarité et la coopération entre les peuples, pour construire un monde nouveau

Le pire pour les peuples est à craindre si une réaction anti-capitaliste, unissant toutes les intelligences pragmatiques du travail et de la création, ne s’organise pas afin d’obtenir des mesures coercitives contre les spéculateurs et leurs complices politiques, leur jugement pour les crimes qu’ils ont commis, et la mise en place d’une politique où l’argent devienne un instrument au service du développement et non plus pour la finance. A l’instar de mouvements importants comme ceux des "Indignés", les citoyens devront inéluctablement s’organiser de façon autonome des institutions actuelles pour promouvoir des alternatives qu’ils dirigeront eux-mêmes.

Le capitalisme va apporter la terrible preuve de sa nocivité. Ce que j’ai toujours expliqué notamment sur mon blog http://creil-avenir.com , trouve encore une fois sa démonstration dans les faits : le capitalisme n’est pas l’avenir de l’humanité, il en est progressivement le fossoyeur. Un immense scandale planétaire à l’heure où la productivité devrait permettre à tous de vivre décemment !

On doit cependant garder l’espoir que malgré la menace d’une barbarie généralisée, les intelligences, les coopérations, les actions entre les peuples mettront à bas ce vieux système pour créer le nouveau que la situation exige.

Jean-Paul LEGRAND



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
A propos de la crise
8 août 2011 - 16h58

La Bourse de Paris plonge de plus de 4 %, dans le sillage de Wall Street.

La Bourse de Paris poursuivait sa dégringolade lundi (- 4,12 %), dans le sillage de Wall Street, les investisseurs faisant preuve d’un très grand pessimisme après la perte du triple A américain malgré les actions des dirigeants économiques et politiques.

http://www.boursorama.com/infos/act...



A propos de la crise
8 août 2011 - 18h00

pourquoi ils ne suppriment pas la bourse , la française des jeux la remplacerait avantageusement, avec moins de dégâts pour l’économie, seuls les joueurs y perdraient ?






15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le désarmement extérieur passe par le désarmement intérieur. Le seul vrai garant de la paix est en soi. Dalaï Lama
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite