Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Universités : Un jugement important pour les vacataires d’enseignement


mercredi 7 septembre 2011 - 16h18 - Signaler aux modérateurs

Trois communiqués, dont une réponse du Président de l’UdS et une réponse du Snes-Sup au "berger" de l’UdS.

 1

Communiqué du SNESUP-FSU de l’Université de Strasbourg :

Un jugement important pour les vacataires d’enseignement

(le 5 septembre 2011)

Pendant plus de 18 mois une vingtaine de chargés d’enseignement vacataires (CEV) de l’Université de Strasbourg se sont battus avec le soutien de plusieurs organisations syndicales pour une amélioration de leur statut, de leurs conditions de travail et de rémunération. Cette lutte contre la précarité vient de trouver un développement juridique inédit et important.

Les vacations effectuées par les CEV doivent donner lieu à des CDI

après 6 ans d’ancienneté

Notre objectif était d’obtenir que les services considérables qu’effectuent cette vingtaine de CEV « historiques » - de 150 à plus de 500 heures - depuis de nombreuses années sur des missions permanentes, donnent lieu, non pas à des contrats de « vacation », mais à des contrats à durée indéterminée, comme en dispose le cadre règlementaire national et européen, rappelé tant à la présidence qu’aux administrateurs de l’UdS.

Des recours auprès du Tribunal administratif

Parallèlement à la négociation avec l’équipe présidentielle et la DRH, concernant la contractualisation des CEV, une grande partie d’entre eux ont fait un recours gracieux auprès du Président de l’UdS pour qu’il accepte de requalifier leur contrat de vacation 2010-2011 en CDI (ou CDD pour les CEV ayant moins de 6 ans d’ancienneté). Devant le refus du président, 6 enseignants vacataires ont déposé avec l’aide juridique du SNESUP-FSU des recours auprès du Tribunal administratif (TA) de Strasbourg en janvier et mars de cette année.

Le rapporteur public et le tribunal administratif donnent raison aux vacataires

Lors de l’audience du 29 juin, le rapporteur public a demandé au tribunal de donner satisfaction aux 6 requérants. Le délibéré des juges du TA en date du 30 août 2011 a suivi la majorité des conclusions du rapporteur public, et annulé les contrats de vacations 2010-2011 des 6 CEV, en tant qu’ils ont été conclus à durée déterminée, suivant en cela les arguments présentés par les avocats et les juristes du SNESUP-FSU.

Une brèche est ouverte dans la jurisprudence du Conseil d’Etat

Les jugements, rendus avec une rapidité inhabituelle - le délai attendu était d’environ 2 ans - retiennent un argument tenant au fond du droit et non simplement à une question de forme. En cela, ils sont de nature à ouvrir une "brèche" dans la jurisprudence contestable du Conseil d’Etat et être produits dans d’autres litiges concernant notamment les conditions sur lesquelles les universités françaises s’appuient pour faire remplir des missions d’enseignement permanentes par des vacataires, alors que les vacations doivent être réservées à des missions ponctuelles.

Le tribunal énonce explicitement que les requérants sont "fondés à demander l’annulation du contrat en tant qu’il est dénommé « vacation »". Ceci a pour effet que leur contrat - dont la seule durée déterminée a été mise en cause - est réputé avoir été conclu pour une durée indéterminée. Le TA considère ainsi très clairement que les contrats conclus dans le cadre de l’article 4 du décret du 29 octobre 1987 entrent dans le champ d’application de l’article L 952-1 CE et de l’article 12 de la loi du 26 juillet 2005, à savoir qu’ils ne peuvent être conclus pour une durée supérieure à 3 ans et que les vacataires doivent, si l’université souhaite les conserver à son service, se voir proposer des CDI lorsqu’ils justifient d’une ancienneté d’au moins 6 ans.

Deux conclusions importantes s’imposent. D’une part, l’Université de Strasbourg se voit signifier par le tribunal administratif l’obligation de conclure des CDI avec les vacataires requérants. D’autre part, tous les vacataires qui sont dans des situations similaires pourront utiliser les considérants des jugements du Tribunal administratif de Strasbourg en ayant bon espoir que ceux-ci soient repris par d’autres tribunaux.

Le bureau du SNESUP-FSU de l’UdS

NB : une copie anonymisée d’un jugement sera mise en ligne très prochainement sur le site national du Snesup : http://www.snesup.fr/

 2 Réponse de la présidence de l’Université de Strasbourg

au communiqué du SNES-SUP du 5 septembre 2011

L’Université de Strasbourg, comme toutes les universités françaises, bénéficie des compétences de professionnels qui sont recrutés en qualité de chargés d’enseignements vacataires (CEV) et qui exercent, en dehors de leur activité d’enseignement, une activité professionnelle principale.

Les maquettes d’enseignement prévoient explicitement l’intervention de professionnels qui apportent ainsi des compétences, des savoir-faire et des réseaux d’insertion.

Ces vacataires sont recrutés sur la base des dispositions du décret n°87-889 du 29 octobre 1987 modifié par le décret n°2000-1331 du 22 décembre 2000.

Six de ces chargés d’enseignements vacataires ont déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Strasbourg en sollicitant l’annulation de leur contrat d’engagement pour l’année universitaire 2010-2011, en tant qu’il est dénommé « vacations », et en demandant sa requalification en contrat de travail à durée indéterminée.

Le Tribunal administratif de Strasbourg a rendu son jugement le 30 août 2011 et a annulé le contrat de vacations proposé pour l’année universitaire 2010-2011 en considérant que les requérants ne peuvent être employés pour une durée supérieure à trois ans, une fois renouvelable, soit six ans au total.

Il a également précisé qu’il n’y a pas lieu d’ordonner au président de l’Université de Strasbourg de proposer aux requérants un contrat à durée déterminée ou indéterminée.

Ainsi, le Tribunal Administratif de Strasbourg a explicitement rejeté les prétentions des requérants qui lui demandaient de leur accorder le bénéfice d’un contrat de travail à durée indéterminée.

En cela, le Tribunal Administratif de Strasbourg a repris la solution retenue dans l’arrêt du Conseil d’Etat en date du 15 décembre 2010, concernant l’Université d’Aix-Marseille II, qui a jugé que les contrats passés par les universités pour le recrutement de personnels CEV ne peuvent être conclus que pour une durée déterminée.

Par conséquent, l’affirmation dans le communiqué du SNESUP-FSU en date du 5 septembre 2011 selon laquelle « l’Université de Strasbourg se voit signifier par le Tribunal Administratif l’obligation de conclure des contrats à durée indéterminée avec les vacataires requérants » est en contradiction avec le jugement rendu par le Tribunal Administratif et s’avère sans fondement juridique.

L’Université de Strasbourg examinera dans le détail les conséquences de ces arrêts qui concernent à l’évidence toutes les universités françaises et se réserve aussi la possibilité de se pourvoir en cassation.

Pour autant, l’Université de Strasbourg est pleinement consciente des difficultés juridiques concernant les charges d’enseignements vacataires et contractuels. A ce titre, je rappelle que l’Université de Strasbourg est la première et seule université de France à ce jour, à avoir apporté un cadre social à l’ensemble de ces personnels. En particulier, la convention de gestion relative aux CEV, adoptée à l’unanimité par le Conseil d’administration du 7 juillet 2011, et la clarification d’un grand nombre de situations spécifiques permettent à l’université d’offrir un cadre clair et structuré à ces collaborateurs.

Alain BERETZ

Président de l’Université de Strasbourg

 3

Jugement du Tribunal Administratif de Strasbourg sur les vacataires d’enseignement

Communiqué du SNESUP de l’Université de Strasbourg en réponse au Président de l’UdS (Le 7 septembre 2011, 10h)

Les membres du bureau du SNESUP-FSU de l’UdS ont pris connaissance de la réponse que le Président Alain Beretz a apportée à leur communiqué du 5 septembre. Ils contestent la lecture juridique que l’Université fait du jugement du tribunal administratif de Strasbourg en date du 30 août dernier. Ils informent également les personnels qu’ils peuvent librement prendre connaissance d’un exemplaire de jugement anonymisé en se reportant au site national du SNESUP : http://www.snesup.fr/Le-Snesup/L-ac...

Sans vouloir alimenter un débat de technique juridique, le bureau du Snesup de l’UdS tient cependant à apporter quelques précisions utiles à la compréhension du sens de ce jugement inédit et important. Nous maintenons qu’il ouvre une brèche significative dans la jurisprudence du Conseil d’Etat en date du 15 décembre 2010.

Afin de ne pas accréditer l’idée que le tribunal aurait, selon le Président, « explicitement rejeté les prétentions des requérants qui lui demandaient de leur accorder le bénéfice d’un contrat de travail à durée indéterminée », il convient tout d’abord de dire que les juges du TA ont suivi les propositions du rapporteur qui a accordé « satisfaction » aux requérants et ont condamné l’université à verser à chaque vacataire la somme de 1000 euros au titre des frais exposés. Il est donc inexact de laisser croire que les vacataires n’auraient pas obtenu gain de cause.

Or la demande des requérants était la suivante : « l’annulation du contrat de travail, à effet à la rentrée universitaire 2010-2011, conclu entre [eux] et l’Université de Strasbourg, en tant qu’il fixe une durée déterminée arrêtée au terme de l’année universitaire, aux lieu et place d’un engagement à durée indéterminée ». Cette requête était fondée principalement sur la violation par l’université des dispositions de l’article 12 de la Loi n°2005-843 du 26 juillet 2005 : l’université aurait dû, le 1er septembre 2010, proposer aux vacataires non pas un CDD, mais un CDI puisqu’ils totalisaient plus de six ans d’ancienneté dans le cadre de contrats antérieurs en qualité de CEV. Elle se fondait, secondairement, sur une jurisprudence administrative (CAA de Marseille du 14 avril 2009) requalifiant en CDI l’engagement d’un enseignant employé par une Université pour des fonctions permanentes à temps incomplet depuis plus de 6 années.

Il convient ensuite de dire que si le tribunal n’a effectivement pas délivré une injonction à l’université de requalifier les contrats de vacation en CDI, c’est parce qu’il a considéré, en vertu de l’article L 911-1 du code de la justice administrative, qu’une telle injonction ne découlait pas nécessairement de sa décision, puisqu’il a annulé les contrats dénommés « vacations » en ce qu’ils ont été conclus à durée déterminée. Ce qui a pour effet que les contrats sont réputés avoir été conclus pour une durée indéterminée. Il nous semble donc erroné de dire, ainsi que le fait le Président, que le tribunal aurait « explicitement rejeté » les prétentions des requérants. Tout au contraire il les a soutenues fortement.

Après avoir conclu en juillet la contractualisation de 20 vacataires dits « historiques », l’Université de Strasbourg, pour être en cohérence avec elle-même, s’honorerait de suivre les considérants du jugement. Pour cela il conviendrait qu’elle accorde à ceux qui parmi eux ont au moins six années d’ancienneté en tant que CEV, les CDI que le Tribunal Administratif de Strasbourg recommande très clairement d’octroyer aux requérants.

Le bureau du SNESUP-FSU de l’UdS



Imprimer cet article





BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
1 commentaire
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite