Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Universités : Un jugement important pour les vacataires d’enseignement


mercredi 7 septembre 2011 - 16h18 - Signaler aux modérateurs

Trois communiqués, dont une réponse du Président de l’UdS et une réponse du Snes-Sup au "berger" de l’UdS.

 1

Communiqué du SNESUP-FSU de l’Université de Strasbourg :

Un jugement important pour les vacataires d’enseignement

(le 5 septembre 2011)

Pendant plus de 18 mois une vingtaine de chargés d’enseignement vacataires (CEV) de l’Université de Strasbourg se sont battus avec le soutien de plusieurs organisations syndicales pour une amélioration de leur statut, de leurs conditions de travail et de rémunération. Cette lutte contre la précarité vient de trouver un développement juridique inédit et important.

Les vacations effectuées par les CEV doivent donner lieu à des CDI

après 6 ans d’ancienneté

Notre objectif était d’obtenir que les services considérables qu’effectuent cette vingtaine de CEV « historiques » - de 150 à plus de 500 heures - depuis de nombreuses années sur des missions permanentes, donnent lieu, non pas à des contrats de « vacation », mais à des contrats à durée indéterminée, comme en dispose le cadre règlementaire national et européen, rappelé tant à la présidence qu’aux administrateurs de l’UdS.

Des recours auprès du Tribunal administratif

Parallèlement à la négociation avec l’équipe présidentielle et la DRH, concernant la contractualisation des CEV, une grande partie d’entre eux ont fait un recours gracieux auprès du Président de l’UdS pour qu’il accepte de requalifier leur contrat de vacation 2010-2011 en CDI (ou CDD pour les CEV ayant moins de 6 ans d’ancienneté). Devant le refus du président, 6 enseignants vacataires ont déposé avec l’aide juridique du SNESUP-FSU des recours auprès du Tribunal administratif (TA) de Strasbourg en janvier et mars de cette année.

Le rapporteur public et le tribunal administratif donnent raison aux vacataires

Lors de l’audience du 29 juin, le rapporteur public a demandé au tribunal de donner satisfaction aux 6 requérants. Le délibéré des juges du TA en date du 30 août 2011 a suivi la majorité des conclusions du rapporteur public, et annulé les contrats de vacations 2010-2011 des 6 CEV, en tant qu’ils ont été conclus à durée déterminée, suivant en cela les arguments présentés par les avocats et les juristes du SNESUP-FSU.

Une brèche est ouverte dans la jurisprudence du Conseil d’Etat

Les jugements, rendus avec une rapidité inhabituelle - le délai attendu était d’environ 2 ans - retiennent un argument tenant au fond du droit et non simplement à une question de forme. En cela, ils sont de nature à ouvrir une "brèche" dans la jurisprudence contestable du Conseil d’Etat et être produits dans d’autres litiges concernant notamment les conditions sur lesquelles les universités françaises s’appuient pour faire remplir des missions d’enseignement permanentes par des vacataires, alors que les vacations doivent être réservées à des missions ponctuelles.

Le tribunal énonce explicitement que les requérants sont "fondés à demander l’annulation du contrat en tant qu’il est dénommé « vacation »". Ceci a pour effet que leur contrat - dont la seule durée déterminée a été mise en cause - est réputé avoir été conclu pour une durée indéterminée. Le TA considère ainsi très clairement que les contrats conclus dans le cadre de l’article 4 du décret du 29 octobre 1987 entrent dans le champ d’application de l’article L 952-1 CE et de l’article 12 de la loi du 26 juillet 2005, à savoir qu’ils ne peuvent être conclus pour une durée supérieure à 3 ans et que les vacataires doivent, si l’université souhaite les conserver à son service, se voir proposer des CDI lorsqu’ils justifient d’une ancienneté d’au moins 6 ans.

Deux conclusions importantes s’imposent. D’une part, l’Université de Strasbourg se voit signifier par le tribunal administratif l’obligation de conclure des CDI avec les vacataires requérants. D’autre part, tous les vacataires qui sont dans des situations similaires pourront utiliser les considérants des jugements du Tribunal administratif de Strasbourg en ayant bon espoir que ceux-ci soient repris par d’autres tribunaux.

Le bureau du SNESUP-FSU de l’UdS

NB : une copie anonymisée d’un jugement sera mise en ligne très prochainement sur le site national du Snesup : http://www.snesup.fr/

 2 Réponse de la présidence de l’Université de Strasbourg

au communiqué du SNES-SUP du 5 septembre 2011

L’Université de Strasbourg, comme toutes les universités françaises, bénéficie des compétences de professionnels qui sont recrutés en qualité de chargés d’enseignements vacataires (CEV) et qui exercent, en dehors de leur activité d’enseignement, une activité professionnelle principale.

Les maquettes d’enseignement prévoient explicitement l’intervention de professionnels qui apportent ainsi des compétences, des savoir-faire et des réseaux d’insertion.

Ces vacataires sont recrutés sur la base des dispositions du décret n°87-889 du 29 octobre 1987 modifié par le décret n°2000-1331 du 22 décembre 2000.

Six de ces chargés d’enseignements vacataires ont déposé un recours devant le Tribunal Administratif de Strasbourg en sollicitant l’annulation de leur contrat d’engagement pour l’année universitaire 2010-2011, en tant qu’il est dénommé « vacations », et en demandant sa requalification en contrat de travail à durée indéterminée.

Le Tribunal administratif de Strasbourg a rendu son jugement le 30 août 2011 et a annulé le contrat de vacations proposé pour l’année universitaire 2010-2011 en considérant que les requérants ne peuvent être employés pour une durée supérieure à trois ans, une fois renouvelable, soit six ans au total.

Il a également précisé qu’il n’y a pas lieu d’ordonner au président de l’Université de Strasbourg de proposer aux requérants un contrat à durée déterminée ou indéterminée.

Ainsi, le Tribunal Administratif de Strasbourg a explicitement rejeté les prétentions des requérants qui lui demandaient de leur accorder le bénéfice d’un contrat de travail à durée indéterminée.

En cela, le Tribunal Administratif de Strasbourg a repris la solution retenue dans l’arrêt du Conseil d’Etat en date du 15 décembre 2010, concernant l’Université d’Aix-Marseille II, qui a jugé que les contrats passés par les universités pour le recrutement de personnels CEV ne peuvent être conclus que pour une durée déterminée.

Par conséquent, l’affirmation dans le communiqué du SNESUP-FSU en date du 5 septembre 2011 selon laquelle « l’Université de Strasbourg se voit signifier par le Tribunal Administratif l’obligation de conclure des contrats à durée indéterminée avec les vacataires requérants » est en contradiction avec le jugement rendu par le Tribunal Administratif et s’avère sans fondement juridique.

L’Université de Strasbourg examinera dans le détail les conséquences de ces arrêts qui concernent à l’évidence toutes les universités françaises et se réserve aussi la possibilité de se pourvoir en cassation.

Pour autant, l’Université de Strasbourg est pleinement consciente des difficultés juridiques concernant les charges d’enseignements vacataires et contractuels. A ce titre, je rappelle que l’Université de Strasbourg est la première et seule université de France à ce jour, à avoir apporté un cadre social à l’ensemble de ces personnels. En particulier, la convention de gestion relative aux CEV, adoptée à l’unanimité par le Conseil d’administration du 7 juillet 2011, et la clarification d’un grand nombre de situations spécifiques permettent à l’université d’offrir un cadre clair et structuré à ces collaborateurs.

Alain BERETZ

Président de l’Université de Strasbourg

 3

Jugement du Tribunal Administratif de Strasbourg sur les vacataires d’enseignement

Communiqué du SNESUP de l’Université de Strasbourg en réponse au Président de l’UdS (Le 7 septembre 2011, 10h)

Les membres du bureau du SNESUP-FSU de l’UdS ont pris connaissance de la réponse que le Président Alain Beretz a apportée à leur communiqué du 5 septembre. Ils contestent la lecture juridique que l’Université fait du jugement du tribunal administratif de Strasbourg en date du 30 août dernier. Ils informent également les personnels qu’ils peuvent librement prendre connaissance d’un exemplaire de jugement anonymisé en se reportant au site national du SNESUP : http://www.snesup.fr/Le-Snesup/L-ac...

Sans vouloir alimenter un débat de technique juridique, le bureau du Snesup de l’UdS tient cependant à apporter quelques précisions utiles à la compréhension du sens de ce jugement inédit et important. Nous maintenons qu’il ouvre une brèche significative dans la jurisprudence du Conseil d’Etat en date du 15 décembre 2010.

Afin de ne pas accréditer l’idée que le tribunal aurait, selon le Président, « explicitement rejeté les prétentions des requérants qui lui demandaient de leur accorder le bénéfice d’un contrat de travail à durée indéterminée », il convient tout d’abord de dire que les juges du TA ont suivi les propositions du rapporteur qui a accordé « satisfaction » aux requérants et ont condamné l’université à verser à chaque vacataire la somme de 1000 euros au titre des frais exposés. Il est donc inexact de laisser croire que les vacataires n’auraient pas obtenu gain de cause.

Or la demande des requérants était la suivante : « l’annulation du contrat de travail, à effet à la rentrée universitaire 2010-2011, conclu entre [eux] et l’Université de Strasbourg, en tant qu’il fixe une durée déterminée arrêtée au terme de l’année universitaire, aux lieu et place d’un engagement à durée indéterminée ». Cette requête était fondée principalement sur la violation par l’université des dispositions de l’article 12 de la Loi n°2005-843 du 26 juillet 2005 : l’université aurait dû, le 1er septembre 2010, proposer aux vacataires non pas un CDD, mais un CDI puisqu’ils totalisaient plus de six ans d’ancienneté dans le cadre de contrats antérieurs en qualité de CEV. Elle se fondait, secondairement, sur une jurisprudence administrative (CAA de Marseille du 14 avril 2009) requalifiant en CDI l’engagement d’un enseignant employé par une Université pour des fonctions permanentes à temps incomplet depuis plus de 6 années.

Il convient ensuite de dire que si le tribunal n’a effectivement pas délivré une injonction à l’université de requalifier les contrats de vacation en CDI, c’est parce qu’il a considéré, en vertu de l’article L 911-1 du code de la justice administrative, qu’une telle injonction ne découlait pas nécessairement de sa décision, puisqu’il a annulé les contrats dénommés « vacations » en ce qu’ils ont été conclus à durée déterminée. Ce qui a pour effet que les contrats sont réputés avoir été conclus pour une durée indéterminée. Il nous semble donc erroné de dire, ainsi que le fait le Président, que le tribunal aurait « explicitement rejeté » les prétentions des requérants. Tout au contraire il les a soutenues fortement.

Après avoir conclu en juillet la contractualisation de 20 vacataires dits « historiques », l’Université de Strasbourg, pour être en cohérence avec elle-même, s’honorerait de suivre les considérants du jugement. Pour cela il conviendrait qu’elle accorde à ceux qui parmi eux ont au moins six années d’ancienneté en tant que CEV, les CDI que le Tribunal Administratif de Strasbourg recommande très clairement d’octroyer aux requérants.

Le bureau du SNESUP-FSU de l’UdS



Imprimer cet article





MICHEL DEBRONDE VIT EN NOUS
mardi 18 - 12h40
de : Nemo3637
Emission : Radio Manif – L’Hôpital saigne !
mardi 18 - 10h29
de : Emission Polémix et La Voix Off
Graeme Allwright est mort (video)
lundi 17 - 21h03
de : jean1
1 commentaire
La délation au service de la pédagogie !!! ???
lundi 17 - 20h55
de : Le moustique socratique
Tita Nzebi, chanteuse humaniste en concert le 28 mars
lundi 17 - 14h39
LE CAUCHEMAR DE DON QUICHOTTE - Sur l’impuissance de la jeunesse d’aujourd’hui
lundi 17 - 12h40
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge 22 février 2020
lundi 17 - 12h04
de : Frank
Boom de l’IA en France : 260 000 microtravailleurs à 21 € par mois en moyenne
lundi 17 - 08h08
Ce que signifie le retour de Lyssenko et pourquoi il faut le combattre !!!
dimanche 16 - 21h39
de : Lepotier
2 commentaires
BOLIVIE - L’enjeu des services privés de santé derrière l’expulsion des médecins cubains.
dimanche 16 - 12h22
de : allain graux
VENEZUELA : LES ETATS-UNIS ACCUSES DE CRIMES CONTRE L’HUMANITE DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE
dimanche 16 - 10h17
de : JO
Plaidoyer pour le Rojava - Réflexions d’un internationaliste sur les aléas d’une révolution - ed. Acratie
samedi 15 - 11h58
de : acrate
RETRAITES : le bracage à 72 milliards qu’aucun média n’a vu !
samedi 15 - 10h28
de : JO
3 commentaires
Le Service national universel que le gouvernement veut rendre obligatoire pour les jeunes de 16 ans
vendredi 14 - 18h41
de : Mars
1 commentaire
Deal électoral entre Partis bourgeois traditionnels et l’Alternative für Deutschland/AfD fascisant : La crise politique à
vendredi 14 - 18h34
de : Ollaf
TOULOUSE : Actions Syndicales , la lutte continue ! Et même si Macron ne le veut pas !
vendredi 14 - 16h20
de : JO
POUR UNE ÉCONOMIE LIBERTAIRE
vendredi 14 - 12h01
de : Ernest London
1 commentaire
Fiorina Lignier, Gilet jaune et défigurée : Reportage avec video à voir absolument !
vendredi 14 - 10h19
de : JO
2 commentaires
Animaux, système démocratique inclusif et trajet vers plus de civilisation
vendredi 14 - 03h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Loi travail, gilets jaunes, retraites : « une mise en ébullition de la société française »
jeudi 13 - 08h54
30 ans et deux siècles... C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 13 - 05h46
de : Hdm
1 commentaire
17 Février ?
mercredi 12 - 14h18
de : Martine
2 commentaires
Dérives inquiétantes du secrétaire général du PCF
mercredi 12 - 07h58
de : Jean-Marie Défossé
5 commentaires
QU’EST-CE QUE LE PROLETARIAT ?
mardi 11 - 18h15
de : Nemo3637
Quand la Police(?) et ses "syndicats" se distinguent à nouveau
mardi 11 - 17h10
de : azard
1 commentaire
HISTOIRE
mardi 11 - 12h09
de : Ernest London
Demain : Le syndicalisme de masse contre la destruction néolibérale
mardi 11 - 09h38
de : Christian DELARUE
Morts anti-nucléaire ou pas.
lundi 10 - 16h47
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Licenciements : Les charrettes des condamnés défilent toujours !
lundi 10 - 12h19
de : JO
DU JAMAIS VU ! Par la violence, la monarchie cherche a casser le mouvement lycéen !
lundi 10 - 11h17
de : JO
Retraites : le gouvernement n’en a pas fini avec les grèves
lundi 10 - 08h31
Gilets Jaunes, acte 65 à Bordeaux ou la fascisation du régime !
dimanche 9 - 17h13
de : JO
Agnès Buzyn, Actrice du Buzz !
dimanche 9 - 15h36
de : Claude Janvier
1 commentaire
Gilets Jaunes Acte 65 : Eric DROUET "on ne peut plus bénéficier du Droit Constitutionnel à manifester"
samedi 8 - 18h25
1 commentaire
A l’exemple de Wuhan, la Chine, "l’atelier du monde" , semble à l’arret à cause d’un virus "venu de nulle part"
samedi 8 - 16h25
de : nazairien
2 commentaires
Des hausses et baisses sournoises au 1er Février !
samedi 8 - 11h39
de : JO
17 ans de colères et d’espérances avec Jann Halexander, au Théâtre Michel
vendredi 7 - 23h55
Emission : Radio Manif – Des Gilets Jaunes sont toujours là … Et ils ont fait du chemin !
vendredi 7 - 19h53
de : Emission Polémix et La Voix Off
4 commentaires
Les schleus reprennent leurs vielles habitudes, ils commencent à la frontière belge néerlandaise.
vendredi 7 - 07h05
de : André
12 commentaires
L’intégrité du corps humain est un droit absolu - MRAP
jeudi 6 - 23h36
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Notre esprit humain exige sans délai la solidarité et l'union entre les peuples et les nations au-delà des différences qui pourraient les séparer. Augusto Roa Bastos
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite