Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
de : La Louve
samedi 5 novembre 2011 - 16h28 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Je suis absolument scandalisée par le traitement qui a été réservé hier soir aux campeurs de #LaDéfense qui se sont fait violemment charger par les CRS alors qu’ils étaient absolument pacifiques.

RIEN ne justifie l’usage d’une telle violence à l’égard de ces manifestants, que l’on partage ou pas leur action ou leurs motivations.

Les campeurs, ne serait-ce que comme symboles de nous tous, doivent avoir toute notre solidarité.

J’en connais certain-e-s, je lis leurs témoignages, leurs messages, ce qu’ils ont vécu hier soir me révolte au plus haut point.

Nous savons bien quel est l’objectif de cette violence policière si rapide, si brutale, dès maintenant : c’est d’impressionner, de décourager, de faire peur , de dire aux gens, de leur coller dans la tête une petite musique d’angoisse qui leur susurre : "Restez chez vous braves gens, sinon...GARE A VOUS !"

Cette violence là, aveugle, gratuite, de classe, c’est une de plus, une de trop aujourd’hui.

 Cela arrive après le terrible accident des 3 camarades à Lyon suite à une charge et à un gazage.

 Cela arrive après les violences policières dont on été victimes cet été les participants de la mission "Bienvenue en Palestine" à l’aéroport de Roissy.

 Cela arrive après le décès de l’interpelé dans le RER E.

Nous sommes à présent de plain-pied dans l’Etat policier et la répression, aveugle, brutale.

Il faut se réveiller d’urgence, l’heure n’est plus à "l’indignation", mais bien à l’organisation et à l’action pour résister.

Soyons humbles mais efficaces ; chacun à sa mesure,avec ses moyens et ses compétences. Mais chacun FAISANT le peu qu’il ou elle peut faire.

Les avocats aux gardes à vue et aux procès, les travailleurs dans les grèves (je sais, ce type de grève sera qualifié "de grève de solidarité" et ne répondra pas aux critères), les policiers dans la grève du zèle, le personnel administratif dans la désobéissance, les élus dans leur présence et leur soutien etc... et nous toutes et tous dans les manifestations qu’il faut absolument pousser toutes nos organisations à mettre en place, et vite.

Il y a déjà bien 3 ans que le niveau de violence et de répression a été sérieusement relevé dans ce pays.

 Combien de jeunes manifestants ont failli perdre un œil par des tirs de flash-balls ces dernières années ?

 Le 4 février 2008 à Versailles, tandis que nous défendions pacifiquement notre "NON" au TCE de 2005 ("NON" sur le point d’être piétiné par un Congrès véritablement versaillais), nous avions déjà pu constater que certains des "forces de l’ordre" avaient la gâchette de la lacrymo’ un peu facile, et nous en avions été plusieurs à en prendre généreusement et très gratuitement (enfin, gratuitement, si on veut, car il faut quand même rappeler que ce sont nos impôts qui arment et équipent la répression !) plein la poire.

Est-ce bien le rôle de forces d’intervention payées par nos soins (nos impôts, toujours nos impôts) que de nous gazer ou de nous casser la gueule quand nous manifestons pacifiquement pour des droits, des libertés ? Qui parmi nous, le pense aujourd’hui ?

 Avons-nous déjà oublié le sort qui a été réservé à "Tarnac", à Yldune Lévy et Julien Coupat ?

 En 2009, 49 jeunes avaient été inculpés après avoir été saisis lors d’une rafle à la fin d’une manifestation à Nation, le 19 mars. A l’époque, avec d’autres partis et syndicats, nous avions créé une solidarité et une coordination d’avocats pour essayer de ne laisser aucun jeune inculpé "sur le carreau".

 Des camarades de la CGT à Saint-Nazaire avaient été tabassés et emmenés au poste.

 Lors d’une manifestation à Opéra contre l’opération "Plomb durci" menée par Israël, nous avons été gazés jusque dans les couloirs du métro, alors que RIEN ne s’était passé qui pouvait le justifier.

 Des militants et certains de nos camarades de la CGT sont poursuivis comme des criminels pour avoir refusé de donner leur ADN...et combien d’entre nous fichés, hélas ? Combien de fichiers créés aujourd’hui, d’ailleurs, de toutes sortes ?

 Les sans-papiers poursuivis, arrêtés, enfermés dans des CRA, des enfants des grands-parents.. expulsés comme du bétail, des Rroms harcelés et désignés à la vindicte populaire...

Et j’en passe, hélas !

Donc, je me demande : jusqu’à quand allons-nous considérer le niveau d’inaction (insupportable) de nos organisations politiques et syndicales, au niveau national, comme légitime ou juste ou normal face à un tel désastre ?

Jusqu’à quand allons-nous penser "élections", ou "en 2012" , au lieu de penser" MAINTENANT" ?

Conditionner l’implication des organisations actuelles, le travail qui doit être établi collectivement entre les "organisés" et les "non-organisés" au sempiternel "t’as qu’à adhérer si tu veux faire bouger les choses" n’est plus acceptable. On n’est plus à ce stade, dans un contexte où les préoccupations plus ou moins boutiquières sont recevables.

Nous, militants, ne sommes-nous pas responsables de cette apathie infernale ? Je sais, ça ne plaît pas de lire cela (ça ne me plaît pas de me le dire non plus mais je le dis sans juger).

Car il y a une différence de fond entre le militant et le non-militant qui s’appelle la conscience. C’est un cadeau empoisonné, c’est vrai, la conscience, mais il faut faire avec, car on ne peut pas faire sans, à moins de se rendre fou.

Si nous attendons d’être "majoritaires dans le peuple" pour agir, nous attendrons fatalement un jour ou l’autre en prison ou à la rue.

Jamais autrefois nous n’aurions attendu d’être "majoritaires" pour entamer un mouvement ou une action ( car nous savions que ce sont les actions qui nous rendent majoritaires et que c’est dans la lutte que l’on syndique ou organise le mieux et le plus) et même quand la syndicalisation de la seule classe ouvrière était d’une importance autre que ce qu’elle est aujourd’hui, nous étions de toute façon minoritaires.

Minoritaires mais pas inefficaces car déterminés et habiles.

Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants de la première heure n’étaient guère plus que quels poignées de centaines d’hommes et de femmes.

Ceux qui disent le contraire inventent.

Alors je vais me répéter (je dis la même chose depuis plusieurs années, je sais, je RADOTE ;)), tant pis :

- nous devons pousser partout A LA BASE, dans le cadre de la démocratie de nos organisations respectives, des associations (parents d’élève etc) auxquelles nous appartenons, mais avec ténacité et fermeté, pour que soit ENFIN organisé (et VITE), le plus largement possible, un GRAND MOUVEMENT national pour la défense des droits et des libertés et contre l’Etat policier.

Un dernier exemple ?

Après la scandaleuse contribution à l’aide juridique de 35 euros mise en place depuis le 1er octobre 2011, on annonce une disposition qui doit faire l’objet d’un prochain décret d’application, prévoyant, tenez-vous bien, que le Conseil National des Barreaux établisse une liste d’avocats habilités à assister les gardés à vue dans les affaires de terrorisme et de grande criminalité !

Pas la peine de dire sur quels critères seraient faits les choix.

S’il y a une urgence aujourd’hui, elle est donc bien là.

On ne défendra pas notre pain si on ne défend pas notre peau.

Pour revendiquer, il faut être libre et ne pas avoir peur de la répression patronale policière et administrative.

Je crois que vu ce qui se passe en Grèce, en Italie, après l’annonce de Fillon sur le budget d’austérité, en pleine crise systémique du Capitalisme, nous voyons bien comment cela va tourner pour nous tous .

Répétons-le sans fin : le fascisme n’est pas l’antichambre de la révolution prolétarienne !

Entendons-nous bien, qu’on ne me fasse pas (encore) ce reproche de soi-disant "faire la morale" ou d’être "donneuse de leçon". Non. Je ne fais la morale à PERSONNE, et je ne juge PERSONNE.

Je la fais d’autant moins, la morale, que je me compte dans "le tas" et que j’essaie d’abord de m’appliquer à moi-même les quelques idées que j’exprime. Je connais assez bien la vie de militant-e pour savoir qu’elle n’est pas un chemin semé de pétales de roses et qu’elle est pleine d’embûches et de difficultés de toutes sortes. Je me fiche bien de juger, de donner des bons ou des mauvais points à X ou Y, ce n’est pas mon but du tout, même si j’ai quelques idées sur tel ou tel sujet (qui aujourd’hui n’en a pas ?) ; mon but c’est, avec bien d’autres, d’essayer de rassembler dans l’action et l’organisation, comme bon nombre d’entre nous.Voilà.

Comme nombre d’entre vous, bien lucides, et bien au courant, je suis véritablement catastrophée par ce à quoi nous assistons depuis des années, je me sens souvent impuissante, bien que militante, comme nombre d’entre nous, et j’en ai franchement assez.

Je crois que la" prise de conscience individuelle" n’a jamais été aussi aiguë ni aussi forte que ces dernières années, et qu’elle touche des gens dont on n’aurait même pas pu imaginer il y a 40 ans qu’ils aient cette prise de conscience individuelle (c’est ça que signifie le succès du bouquin de Hessel, c’est ça que signifiait les millions de personnes dans les rues contre la casse des retraites).

Ce qui fait défaut aujourd’hui, qui ne faisait pas défaut, bon gré mal gré, il y a 40 ans, c’est la suite à donner à ces millions de prises de conscience individuelles, justement.

Ce qui fait défaut cruellement, ce n’est pas l’individualisme ni l"individualité mais bien le collectif. Je dirais même que c’est l’excès de conscience individuelle qui ne trouve aucun débouché collectif qui est en train de nous assassiner à petit feu.

Il faut donc nous organiser largement, les actions individuelles un peu "désespérées" étant à mon avis radicalement à proscrire dans un tel contexte. Je pense qu’il faut aussi tout faire pour entraîner les orgas "classiques" dans ce mouvement, sans pour autant les "attendre".

Pour nous organiser, nous sommes nombreux à le dire ici et là (et dans le mouvement anarchiste et anarco-syndicaliste, nombreux sont ceux qui l’ont compris et mis en œuvre depuis longtemps, nous avons toutes et tous , enfin, des leçons à en tirer de l’anarchisme en général), il faut commencer par créer des collectifs locaux là où l’on est (" fleurir là où l’on pousse "), type "comités populaires pour la défense des droits et des libertés" ou quel que chose de ce type, prendre nos "bâtons de pèlerins", essayer de mobiliser avec des tracts, des mots, nos voisins, nos proches, etc.

Il faut commencer par le commencement et , sans faire d’angélisme, savoir ne pas être "sectaires" sur cette organisation. Nous n’avons plus le choix.

La résistance, la rébellion, la révolte, la révolution (au choix de chacun ;)) doit commencer en nous et par nous.

La critique et les contre-propositions sont ouvertes !

Fraternellement

La Louve (en "habits de Cassandre" -(K-CENDRES ?), et qui espère bien ne pas finir pareil ;))



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
5 novembre 2011 - 18h43

Ben, ça me plait drôlement, à moi, de lire votre article. J’étais extrèmement déçue du traitement de l’occupation de la Défense par Bellaciao (sans parler évidemment du reste de la presse "de gauche" "vraie" ou "fausse"). Merci, LL. Ca me rassure un peu.



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
6 novembre 2011 - 01h05 - Posté par Nemo3637

Nous envisageons, avec certains secteurs syndicalistes, le lancement d’une campagne "pour la justice et nos droits" ici, en Martinique. Ce sera une campagne ingrate et de longue haleine.



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
6 novembre 2011 - 09h25 - Posté par La Louve

Formidable. Vous avez certains cas pas piqué des vers. Par exemple la campagne (judiciaire pour le coup) qui est faite contre une des secrétaires de la CGT M . Tenez nous au courant (en passant par le mail du site c’est mieux ;)) , il faut que nous soyons main dans la main autant que possible sur ce sujet si important. Nous ici à Paris nous allons nous atteler dare-dare à la création de ce comité.
Oui ça va être très ingrat mais bon.


HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
7 novembre 2011 - 02h23

" La critique et les contre-propositions sont ouvertes".

Bien sûr,je n’ai pas de critique sur ton article.Comme tout(e) militant(e) ayant le sens des responsabilités,après le constat tu fais des propositions sérieuses.Ce n’est,hélas,pas le cas de tous(es) qui restent dans le confort des formules incantatoires.

Si tu permets,et ça ne te surprendra pas,je rajouterai une touche plus "agressive" à notre démarche militante,à mon avis nécessaire en fonction d’une situation,d’un contexte que tu as parfaitement décrit.

L’angélisme (sauf pour faire l’andouille),je sais pas trop faire.Quant au sectarisme,que je sache la pratique démocratique ce n’est ni le bordel,ni un échappatoire,ni le paravent servant de justificatif pour évacuer ses responsabilités quand on à été élu pour les prendre.

Ce dernier aspect de " la démocratie " s’adressant aux directions confédérales,y compris la mienne la CGT.

" ce qui fait défaut cruellement,ce n’est pas l’individualisme,ni l’individualité mais bien le collectif.Je dirai même que c’est l’excès de conscience individuelle qui ne trouve aucun débouché collectif qui est en train de nous assassiner à petit feu."

Je pense que tu as raison,mais je rajouterai un petit complément.Si je prends,comme
toi,le conflit sur les retraites il est certain que ce manque de débouché collectif a été ressenti,mais par qui ? par les millions de manifestants ? non,dans les faits par une minorité composée,en particulier,par les raffineries et les cheminots confrontés à un environnement délégataire. Délégation de pouvoir = grève par délégation.

Le film sur la raffinerie de GrandPuits : " GranPuits et petites victoires " ouvre le débat sur les prises de conscience,et met chacun devant ses responsabilités.

Lors d’assemblées générales mes propos ont parfois heurtés,mais dans la situation où nous sommes je ne les regrette pas.Comment des parents peuvent regarder leurs enfants dans les yeux en restant passifs,en laissant massacrer l’héritage social qu’ils ont reçu,ne léguant à leur tour que chômage et répression,leur ouvrant la voie vers le secours populaire ou les restos du coeur ?

C’est terminé les petits" arrangements" à la con,contre nature,ce qu’il est convenu d’appeler LA COLLABORATION DE CLASSE.

C’est terminé de jouer aux "3 petits singes" sourds-muets-aveugles.Cela s’adresse "en bas" mais aussi "EN HAUT".

Regarder passer le train c’est bon pour les vaches,pas pour les victimes du capitalisme.Sans réaction de masse,la répression continuera et s’amplifiera.Toutes initiatives,y compris et surtout celles que tu proposes,sont les bienvenues.

Bises



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
7 novembre 2011 - 02h25 - Posté par

J’ai oublié de signer

Le Réboursier





GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
5 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire
L’Assemblée des Gilets Jaunes vote la jonction à la grève du 5 décembre 19
dimanche 3 - 16h08
de : joclaude
5 commentaires
Qu’ils soient de gauche ou de droite...
dimanche 3 - 14h08
de : jean1
Contre la pudibonderie d’Etat
samedi 2 - 16h21
de : Christian DELARUE
6 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

On m'a dit que j'ai trois idoles : le Christ, Marx et Freud. Ce ne sont que des formules. En fait, ma seule idole est la réalité. Si j'ai choisi d'être cinéaste, en même temps qu'un écrivain, c'est que plutôt que d'exprimer cette réalité par les symboles que sont les mots, j'ai préféré le moyen d'expression qu'est le cinéma, exprimer la réalité par la réalité. Pier Paolo Pasolini
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite