Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES


de : La Louve
samedi 5 novembre 2011 - 16h28 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

Je suis absolument scandalisée par le traitement qui a été réservé hier soir aux campeurs de #LaDéfense qui se sont fait violemment charger par les CRS alors qu’ils étaient absolument pacifiques.

RIEN ne justifie l’usage d’une telle violence à l’égard de ces manifestants, que l’on partage ou pas leur action ou leurs motivations.

Les campeurs, ne serait-ce que comme symboles de nous tous, doivent avoir toute notre solidarité.

J’en connais certain-e-s, je lis leurs témoignages, leurs messages, ce qu’ils ont vécu hier soir me révolte au plus haut point.

Nous savons bien quel est l’objectif de cette violence policière si rapide, si brutale, dès maintenant : c’est d’impressionner, de décourager, de faire peur , de dire aux gens, de leur coller dans la tête une petite musique d’angoisse qui leur susurre : "Restez chez vous braves gens, sinon...GARE A VOUS !"

Cette violence là, aveugle, gratuite, de classe, c’est une de plus, une de trop aujourd’hui.

 Cela arrive après le terrible accident des 3 camarades à Lyon suite à une charge et à un gazage.

 Cela arrive après les violences policières dont on été victimes cet été les participants de la mission "Bienvenue en Palestine" à l’aéroport de Roissy.

 Cela arrive après le décès de l’interpelé dans le RER E.

Nous sommes à présent de plain-pied dans l’Etat policier et la répression, aveugle, brutale.

Il faut se réveiller d’urgence, l’heure n’est plus à "l’indignation", mais bien à l’organisation et à l’action pour résister.

Soyons humbles mais efficaces ; chacun à sa mesure,avec ses moyens et ses compétences. Mais chacun FAISANT le peu qu’il ou elle peut faire.

Les avocats aux gardes à vue et aux procès, les travailleurs dans les grèves (je sais, ce type de grève sera qualifié "de grève de solidarité" et ne répondra pas aux critères), les policiers dans la grève du zèle, le personnel administratif dans la désobéissance, les élus dans leur présence et leur soutien etc... et nous toutes et tous dans les manifestations qu’il faut absolument pousser toutes nos organisations à mettre en place, et vite.

Il y a déjà bien 3 ans que le niveau de violence et de répression a été sérieusement relevé dans ce pays.

 Combien de jeunes manifestants ont failli perdre un œil par des tirs de flash-balls ces dernières années ?

 Le 4 février 2008 à Versailles, tandis que nous défendions pacifiquement notre "NON" au TCE de 2005 ("NON" sur le point d’être piétiné par un Congrès véritablement versaillais), nous avions déjà pu constater que certains des "forces de l’ordre" avaient la gâchette de la lacrymo’ un peu facile, et nous en avions été plusieurs à en prendre généreusement et très gratuitement (enfin, gratuitement, si on veut, car il faut quand même rappeler que ce sont nos impôts qui arment et équipent la répression !) plein la poire.

Est-ce bien le rôle de forces d’intervention payées par nos soins (nos impôts, toujours nos impôts) que de nous gazer ou de nous casser la gueule quand nous manifestons pacifiquement pour des droits, des libertés ? Qui parmi nous, le pense aujourd’hui ?

 Avons-nous déjà oublié le sort qui a été réservé à "Tarnac", à Yldune Lévy et Julien Coupat ?

 En 2009, 49 jeunes avaient été inculpés après avoir été saisis lors d’une rafle à la fin d’une manifestation à Nation, le 19 mars. A l’époque, avec d’autres partis et syndicats, nous avions créé une solidarité et une coordination d’avocats pour essayer de ne laisser aucun jeune inculpé "sur le carreau".

 Des camarades de la CGT à Saint-Nazaire avaient été tabassés et emmenés au poste.

 Lors d’une manifestation à Opéra contre l’opération "Plomb durci" menée par Israël, nous avons été gazés jusque dans les couloirs du métro, alors que RIEN ne s’était passé qui pouvait le justifier.

 Des militants et certains de nos camarades de la CGT sont poursuivis comme des criminels pour avoir refusé de donner leur ADN...et combien d’entre nous fichés, hélas ? Combien de fichiers créés aujourd’hui, d’ailleurs, de toutes sortes ?

 Les sans-papiers poursuivis, arrêtés, enfermés dans des CRA, des enfants des grands-parents.. expulsés comme du bétail, des Rroms harcelés et désignés à la vindicte populaire...

Et j’en passe, hélas !

Donc, je me demande : jusqu’à quand allons-nous considérer le niveau d’inaction (insupportable) de nos organisations politiques et syndicales, au niveau national, comme légitime ou juste ou normal face à un tel désastre ?

Jusqu’à quand allons-nous penser "élections", ou "en 2012" , au lieu de penser" MAINTENANT" ?

Conditionner l’implication des organisations actuelles, le travail qui doit être établi collectivement entre les "organisés" et les "non-organisés" au sempiternel "t’as qu’à adhérer si tu veux faire bouger les choses" n’est plus acceptable. On n’est plus à ce stade, dans un contexte où les préoccupations plus ou moins boutiquières sont recevables.

Nous, militants, ne sommes-nous pas responsables de cette apathie infernale ? Je sais, ça ne plaît pas de lire cela (ça ne me plaît pas de me le dire non plus mais je le dis sans juger).

Car il y a une différence de fond entre le militant et le non-militant qui s’appelle la conscience. C’est un cadeau empoisonné, c’est vrai, la conscience, mais il faut faire avec, car on ne peut pas faire sans, à moins de se rendre fou.

Si nous attendons d’être "majoritaires dans le peuple" pour agir, nous attendrons fatalement un jour ou l’autre en prison ou à la rue.

Jamais autrefois nous n’aurions attendu d’être "majoritaires" pour entamer un mouvement ou une action ( car nous savions que ce sont les actions qui nous rendent majoritaires et que c’est dans la lutte que l’on syndique ou organise le mieux et le plus) et même quand la syndicalisation de la seule classe ouvrière était d’une importance autre que ce qu’elle est aujourd’hui, nous étions de toute façon minoritaires.

Minoritaires mais pas inefficaces car déterminés et habiles.

Pendant la seconde guerre mondiale, les résistants de la première heure n’étaient guère plus que quels poignées de centaines d’hommes et de femmes.

Ceux qui disent le contraire inventent.

Alors je vais me répéter (je dis la même chose depuis plusieurs années, je sais, je RADOTE ;)), tant pis :

- nous devons pousser partout A LA BASE, dans le cadre de la démocratie de nos organisations respectives, des associations (parents d’élève etc) auxquelles nous appartenons, mais avec ténacité et fermeté, pour que soit ENFIN organisé (et VITE), le plus largement possible, un GRAND MOUVEMENT national pour la défense des droits et des libertés et contre l’Etat policier.

Un dernier exemple ?

Après la scandaleuse contribution à l’aide juridique de 35 euros mise en place depuis le 1er octobre 2011, on annonce une disposition qui doit faire l’objet d’un prochain décret d’application, prévoyant, tenez-vous bien, que le Conseil National des Barreaux établisse une liste d’avocats habilités à assister les gardés à vue dans les affaires de terrorisme et de grande criminalité !

Pas la peine de dire sur quels critères seraient faits les choix.

S’il y a une urgence aujourd’hui, elle est donc bien là.

On ne défendra pas notre pain si on ne défend pas notre peau.

Pour revendiquer, il faut être libre et ne pas avoir peur de la répression patronale policière et administrative.

Je crois que vu ce qui se passe en Grèce, en Italie, après l’annonce de Fillon sur le budget d’austérité, en pleine crise systémique du Capitalisme, nous voyons bien comment cela va tourner pour nous tous .

Répétons-le sans fin : le fascisme n’est pas l’antichambre de la révolution prolétarienne !

Entendons-nous bien, qu’on ne me fasse pas (encore) ce reproche de soi-disant "faire la morale" ou d’être "donneuse de leçon". Non. Je ne fais la morale à PERSONNE, et je ne juge PERSONNE.

Je la fais d’autant moins, la morale, que je me compte dans "le tas" et que j’essaie d’abord de m’appliquer à moi-même les quelques idées que j’exprime. Je connais assez bien la vie de militant-e pour savoir qu’elle n’est pas un chemin semé de pétales de roses et qu’elle est pleine d’embûches et de difficultés de toutes sortes. Je me fiche bien de juger, de donner des bons ou des mauvais points à X ou Y, ce n’est pas mon but du tout, même si j’ai quelques idées sur tel ou tel sujet (qui aujourd’hui n’en a pas ?) ; mon but c’est, avec bien d’autres, d’essayer de rassembler dans l’action et l’organisation, comme bon nombre d’entre nous.Voilà.

Comme nombre d’entre vous, bien lucides, et bien au courant, je suis véritablement catastrophée par ce à quoi nous assistons depuis des années, je me sens souvent impuissante, bien que militante, comme nombre d’entre nous, et j’en ai franchement assez.

Je crois que la" prise de conscience individuelle" n’a jamais été aussi aiguë ni aussi forte que ces dernières années, et qu’elle touche des gens dont on n’aurait même pas pu imaginer il y a 40 ans qu’ils aient cette prise de conscience individuelle (c’est ça que signifie le succès du bouquin de Hessel, c’est ça que signifiait les millions de personnes dans les rues contre la casse des retraites).

Ce qui fait défaut aujourd’hui, qui ne faisait pas défaut, bon gré mal gré, il y a 40 ans, c’est la suite à donner à ces millions de prises de conscience individuelles, justement.

Ce qui fait défaut cruellement, ce n’est pas l’individualisme ni l"individualité mais bien le collectif. Je dirais même que c’est l’excès de conscience individuelle qui ne trouve aucun débouché collectif qui est en train de nous assassiner à petit feu.

Il faut donc nous organiser largement, les actions individuelles un peu "désespérées" étant à mon avis radicalement à proscrire dans un tel contexte. Je pense qu’il faut aussi tout faire pour entraîner les orgas "classiques" dans ce mouvement, sans pour autant les "attendre".

Pour nous organiser, nous sommes nombreux à le dire ici et là (et dans le mouvement anarchiste et anarco-syndicaliste, nombreux sont ceux qui l’ont compris et mis en œuvre depuis longtemps, nous avons toutes et tous , enfin, des leçons à en tirer de l’anarchisme en général), il faut commencer par créer des collectifs locaux là où l’on est (" fleurir là où l’on pousse "), type "comités populaires pour la défense des droits et des libertés" ou quel que chose de ce type, prendre nos "bâtons de pèlerins", essayer de mobiliser avec des tracts, des mots, nos voisins, nos proches, etc.

Il faut commencer par le commencement et , sans faire d’angélisme, savoir ne pas être "sectaires" sur cette organisation. Nous n’avons plus le choix.

La résistance, la rébellion, la révolte, la révolution (au choix de chacun ;)) doit commencer en nous et par nous.

La critique et les contre-propositions sont ouvertes !

Fraternellement

La Louve (en "habits de Cassandre" -(K-CENDRES ?), et qui espère bien ne pas finir pareil ;))



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
5 novembre 2011 - 18h43

Ben, ça me plait drôlement, à moi, de lire votre article. J’étais extrèmement déçue du traitement de l’occupation de la Défense par Bellaciao (sans parler évidemment du reste de la presse "de gauche" "vraie" ou "fausse"). Merci, LL. Ca me rassure un peu.



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
6 novembre 2011 - 01h05 - Posté par Nemo3637

Nous envisageons, avec certains secteurs syndicalistes, le lancement d’une campagne "pour la justice et nos droits" ici, en Martinique. Ce sera une campagne ingrate et de longue haleine.



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
6 novembre 2011 - 09h25 - Posté par La Louve

Formidable. Vous avez certains cas pas piqué des vers. Par exemple la campagne (judiciaire pour le coup) qui est faite contre une des secrétaires de la CGT M . Tenez nous au courant (en passant par le mail du site c’est mieux ;)) , il faut que nous soyons main dans la main autant que possible sur ce sujet si important. Nous ici à Paris nous allons nous atteler dare-dare à la création de ce comité.
Oui ça va être très ingrat mais bon.


HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
7 novembre 2011 - 02h23

" La critique et les contre-propositions sont ouvertes".

Bien sûr,je n’ai pas de critique sur ton article.Comme tout(e) militant(e) ayant le sens des responsabilités,après le constat tu fais des propositions sérieuses.Ce n’est,hélas,pas le cas de tous(es) qui restent dans le confort des formules incantatoires.

Si tu permets,et ça ne te surprendra pas,je rajouterai une touche plus "agressive" à notre démarche militante,à mon avis nécessaire en fonction d’une situation,d’un contexte que tu as parfaitement décrit.

L’angélisme (sauf pour faire l’andouille),je sais pas trop faire.Quant au sectarisme,que je sache la pratique démocratique ce n’est ni le bordel,ni un échappatoire,ni le paravent servant de justificatif pour évacuer ses responsabilités quand on à été élu pour les prendre.

Ce dernier aspect de " la démocratie " s’adressant aux directions confédérales,y compris la mienne la CGT.

" ce qui fait défaut cruellement,ce n’est pas l’individualisme,ni l’individualité mais bien le collectif.Je dirai même que c’est l’excès de conscience individuelle qui ne trouve aucun débouché collectif qui est en train de nous assassiner à petit feu."

Je pense que tu as raison,mais je rajouterai un petit complément.Si je prends,comme
toi,le conflit sur les retraites il est certain que ce manque de débouché collectif a été ressenti,mais par qui ? par les millions de manifestants ? non,dans les faits par une minorité composée,en particulier,par les raffineries et les cheminots confrontés à un environnement délégataire. Délégation de pouvoir = grève par délégation.

Le film sur la raffinerie de GrandPuits : " GranPuits et petites victoires " ouvre le débat sur les prises de conscience,et met chacun devant ses responsabilités.

Lors d’assemblées générales mes propos ont parfois heurtés,mais dans la situation où nous sommes je ne les regrette pas.Comment des parents peuvent regarder leurs enfants dans les yeux en restant passifs,en laissant massacrer l’héritage social qu’ils ont reçu,ne léguant à leur tour que chômage et répression,leur ouvrant la voie vers le secours populaire ou les restos du coeur ?

C’est terminé les petits" arrangements" à la con,contre nature,ce qu’il est convenu d’appeler LA COLLABORATION DE CLASSE.

C’est terminé de jouer aux "3 petits singes" sourds-muets-aveugles.Cela s’adresse "en bas" mais aussi "EN HAUT".

Regarder passer le train c’est bon pour les vaches,pas pour les victimes du capitalisme.Sans réaction de masse,la répression continuera et s’amplifiera.Toutes initiatives,y compris et surtout celles que tu proposes,sont les bienvenues.

Bises



HALTE A LA REPRESSION - CREER UN MOUVEMENT DE LUTTE POUR LES DROITS ET LIBERTES
7 novembre 2011 - 02h25 - Posté par

J’ai oublié de signer

Le Réboursier





Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
1 commentaire
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite