Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Portugal : travailler plus pour gagner moins


de : via LL
lundi 7 novembre 2011 - 15h01 - Signaler aux modérateurs

Travailler une demi-heure de plus par jour, avoir moins de jours fériés, de ponts et de vacances : pour relancer la compétitivité portugaise, le gouvernement veut durcir les conditions de travail. Sans un sou de plus aux travailleurs.

Depuis plusieurs semaines, au Portugal, c’est le ministre des Finances qui tient le haut du pavé. C’est assez logique, puisque Victor Gaspard a préparé le budget de l’État pour 2012. Avec une régularité de métronome et l’allant qui va avec, le grand argentier a donc égrené des mesures d’austérité sans précédent qui attendent les portugais jusqu’à fin 2013.

Presque par hasard, on découvre que le gouvernement a l’intention de faire travailler tout le monde une demi-heure de plus chaque jour. Et alors que de nombreuses voix ironisaient sur le silence venu du ministère de l’économie et de l’emploi, le détenteur de ce portefeuille, Alvaro Santos Pereira, est sorti de son mutisme pour développer le concept du "travailler plus et gagner moins". Alvaro -la presse l’appelle par son prénom- a expliqué au Parlement portugais que "l’imposition d’une demi-heure de travail supplémentaire par jour dans le secteur privé [était] une mesure fondamentale pour redresser l’économie du pays". Et une mauvaise nouvelle venant rarement seule, la mesure sera assortie d’une suppression de jours fériés en 2012, pour éviter un total de 9 ponts non productifs.

"Ce sont des jours qui, s’ils étaient travaillés, contribueraient à l’augmentation de la richesse nationale, à la création d’emploi et à la relance de la productivité".

Le ministre ne souriait pas, la consternation fut totale.

La "novlangue" productiviste

Dans une chronique d’opinion parue dans le quotidien Diario de Noticias, le député José Manuel Pureza soulignait l’utilisation au Portugal d’une nouvelle langue "orwellienne", à l’initiative du premier ministre Pedro Passos Coelho selon lequel "pour sortir de la crise il faut appauvrir le Portugal et les portugais". Ce député étant membre du Bloco de Esquerda, l‘extrême-gauche portugaise, on conçoit aisément qu’il n’est pas un défenseur de l’idéologie libérale, entre néo et ultra, du gouvernement de centre droit. Mais Pureza rappelle que d’éminents spécialistes de l’économie -y compris des centristes- ont démontré l’inefficacité de l’allongement du temps de travail quotidien ou hebdomadaire.

D’ailleurs aucun pays européen n’a augmenté le temps de travail sans contrepartie au cours du siècle écoulé, et avec 38,2 heures de travail hebdomadaire en moyenne, les Portugais sont au charbon une demi-heure de plus que les Allemands, une heure de plus que les Britanniques et trois de plus que les Français, explique le député. Dans la réalité, ce sont les changements du droit du travail, au mépris des acquis sociaux des 35 dernières années et de l’impact sur le porte-monnaie des travailleurs, qui irritent un nombre croissant de Portugais.

Même le patronat s’interroge

"Il est difficile de concevoir qu’un chef d’entreprise va exiger une demi-heure de travail supplémentaire par jour, ou 2 heures et demi par semaine, alors qu’il a déjà des carnets de commandes en berne. La mesure ne peut être efficace en terme de productivité que dans les grandes entreprises",

explique António Saraiva, président de la CIP, La Confédération de l’Industrie Portugaise. Quand on sait que pratiquement 80 % des entreprises portugaises sont des PME , ou même des micro entreprises, on peut effectivement s’interroger sur l’impact d’une telle mesure.

Population au bord de la crise de nerfs

Trente minutes de plus par jour, c’est l’équivalent d’une diminution de 6,25 % du salaire. d’après le calcul de la CGTP, la Confédération Générale du Travail. Le cumul avec les jours fériés, les ponts supprimés voire les jours de congés retirés, reviendraient à un mois de salaire en moins par an. Lorsque l’on sait que le SMIC est à 485 euros, et le salaire moyen à 800 euros (sur 14 mois), le poids est considérable. Et dans le contexte d’une fiscalité aggravée, d’allocations réduites, d’augmentation de la TVA, des transports, de l’énergie, de la levée d’impôts exceptionnels, de services qui ferment, et d’un taux de chômage historique à 12,5 %, on s’étonne que les Portugais conservent leur calme.

"Ils n’ont pas encore vraiment réalisé ce qui se passe. Et faire comprendre que, sous prétexte de crise et d’austérité, le gouvernement veut démanteler les rouages de la société hérités de la révolution d’Avril est extrêmement compliqué",

explique Manuel Carvalho da Silva, secrétaire général de la CGTP. La centrale a reçu le soutien de l’UGT (Union Générale des Travailleurs) pour une grève générale de 24 heures, le 24 novembre. Le fait est rarissime au Portugal -cela ne s’est produit que trois fois en 35 ans de démocratie- et pourtant, ce sera la seconde en un an.

PREC : Processus Réactionnaire en Cours

L’expression fait florès au Portugal. Elle est le contrepoint de PREC, Processus Révolutionnaire en Cours, de l’après Révolution des œillets du 25 avril 1974 et qui prendra fin en 1976 avec l’entrée en vigueur de la Constitution. Elle a été reprise, entre autres, par Vasco Lourenço, l’un des "capitaines d’Avril". Personne au Portugal n’imagine une "révolution", et les institutions ne sont pas en danger. Mais la grogne et le ras-le-bol s’intensifient contre une politique qui va bien au-delà de l’obligation de réduire les dépenses.

Cette semaine marque le coup d’envoi des grèves et des rassemblements sectoriels. Et samedi 12 novembre, les militaires défileront dans Lisbonne, pacifiquement, contre la dégradation de leurs conditions de travail et de vie.

http://fr.myeurop.info/2011/11/07/p...



Imprimer cet article





Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude
Reportage en direct sur la manif. à Paris
samedi 27 - 14h23
de : joclaude
CGT : Philippe Martinez à l’Elysée (video)
samedi 27 - 11h53
de : joclaude
Narbonne élection 28 juin
samedi 27 - 11h14
de : Lili Oto
DÉMENCE SOUS AIR CONDITIONNÉ
vendredi 26 - 18h55
de : Lukas Stella
La macronie kiffe le glyphosate et truque l’enquête
vendredi 26 - 16h08
de : jean1
1 commentaire
Isolement et contention en psychiatrie : bientôt un contrôle par les juges - Basta !
vendredi 26 - 11h57
de : Ch Delarue (santé)
Le Pr Raoult accuse des responsables sanitaires de conflits d’intérêts
vendredi 26 - 11h00
de : Ch Delarue (com demo)
2 commentaires
QUAND LA RAISON TONNE EN SON CRATERE
vendredi 26 - 10h55
de : Nemo3637

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite
La CGT condamne sans aucune réserve les affiches de Info’Com
dimanche 10 mai
de La CGT
4 commentaires
La CGT condamne sans aucune réserve ces affiches. Ce type de communication ne fait que décrédibiliser l'action syndicale. A la Cgt, nous avons d'autres arguments que ceux là, ceux de l'intérêt des travailleurs et de la justice sociale. — La CGT ( 82L lacgtcommunique) May 10, 2020 La CGT condamne sans aucune réserve ces affiches. Ce type de communication ne fait que décrédibiliser l’action syndicale. A la CGT, nous avons d’autres arguments que ceux là, ceux (...)
Lire la suite