Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

« Debout pour le journalisme »
de : Le SNJ CGT
jeudi 10 novembre 2011 - 18h02 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Pluralisme en berne et emplois supprimés par milliers. L’accélération des concentrations dans la presse est une conséquence directe de la politique menée depuis 2007 par Nicolas Sarkozy. Lors des États généraux de la presse écrite, le chef de l’Etat n’avait pas caché ses intentions : favoriser l’émergence de géants du multimédia, en donnant les moyens aux entreprises de l’industrie des médias d’acquérir la « taille critique ».

Quatre ans après, cette « taille critique » se traduit par des salariés brutalement poussés vers la sortie, d’autres pressurisés sans fin, tout ça pour un mirage : le seuil de rentabilité.

A cela s’ajoute des attaques répétées contre le statut des journalistes, un accroissement vertigineux de la précarité, et les dérapages volontaires de l’appareil d’État à l’encontre de la protection des sources.

La profession étouffe. Et les journalistes se retrouvent coincés entre des conditions de travail en contradiction avec le respect des règles du métier et une perte de crédibilité grandissante vis-à-vis du public.

A qui profite le crime ? Aux amis des pouvoirs politiques et financiers, à ces grands patrons dépendant de la commande publique (armement, construction), mais aussi aux banques. On dit ces dernières au bord du gouffre, elles ne se portent pourtant pas si mal, puisqu’elles sont en train de faire main basse sur les médias.

Alerte rouge pour les quotidiens nationaux

Le constat est implacable : la presse quotidienne nationale est en grande souffrance. France Soir, titre historique de la presse française, pourrait bien disparaître avec la politique de gribouille menée par son propriétaire, l’oligarque russe Alexandre Pugatchev. Son projet de suppression de l’édition papier et de repli sur le web menace immédiatement 90 emplois sur 140. Ce passage au tout numérique entraînerait à coup sûr et à brève échéance la disparition de France Soir, les habitudes de son lectorat ne correspondant pas du tout aux modèles économiques sur la toile.

En sursis également, La Tribune. Le deuxième quotidien économique français a vu défiler six équipes dirigeantes en dix ans, perdu près de la moitié de ses effectifs depuis 2008 et reste dans une situation compliquée. La procédure de sauvegarde a été prolongée jusqu’au 5 janvier par le Tribunal de commerce de Paris.

Le Monde, le sacro-saint journal du soir, quotidien « de référence » est entre les mains du trio BNP (Bergé, Niel, Pigasse). Et les milieux financiers (notamment la banque Lazard) leur dictent une politique comptable au détriment des contenus et de la politique sociale.

Enfin, les titres à faible revenu publicitaire comme La Croix ou L’Humanité sont en sursis. Les aides à la presse, revues et « corrigées » par l’Elysée, la RGPP et le ministre de la Culture, ne visent qu’à favoriser les plus gros groupes multimédias. Des titres régionaux ballottés

La presse quotidienne régionale ne se porte guère mieux, en atteste « le plus gros plan social de l’année » à l’actif du groupe Hersant Média (GHM), contraint il y a quelques jours de liquider son pôle de journaux gratuits (Comareg et Hebdoprint), et les 1 600 emplois qui y étaient affectés. Très endetté, pour avoir totalement manqué le virage du numérique sur son activité liée aux petites annonces, GHM est désormais en négociation exclusive avec le groupe La Voix du Nord, en vue d’un rapprochement des activités de presse des deux groupes.

Dans le Sud-Ouest, ce sont plus de 150 emplois, dont des dizaines de postes de journalistes, qui sont menacés au sein des Journaux du Midi, dans un plan social qui touche Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse. Plan social, encore, au Parisien/Aujourd’hui en France, qui brandit l’argument de la modernisation et du multimédia pour tailler dans les effectifs et mettre en péril la qualité de l’information. Illustration d’une tendance lourde, les données sociales du SPQR font état d’un millier de postes de CDI supprimés, toutes catégories confondues, entre 2008 et 2010, dont 188 journalistes, sur la trentaine d’entreprises recensées.

A l’Est, c’est le Crédit Mutuel qui signe le retour d’un papivore. L’Autorité de la concurrence a donné le feu vert pour la prise de contrôle du groupe de L’Est Républicain. Ultime étape dans la constitution d’un géant de la presse inter-régional, le PDG du Crédit Mutuel, Michel Lucas, est désormais à la tête de neuf titres diffusés à plus d’1,1 million d’exemplaires. Son empire couvre plus de 30 départements dans sept régions du Nord-Est au Sud-Est.

Autre banque papivore, le Crédit Agricole est tout aussi insatiable même s’il fait dans la discrétion. L’opération Skyrock a pu intervenir après « l’alliance stratégique » signée par la banque verte et le groupe belge Rossel, propriétaire de La Voix du Nord. Déjà présent à hauteur de 12,5% dans le capital du groupe Centre-France/La Montagne, le Crédit Agricole est actionnaire à hauteur de 25 % du groupe Voix du Nord, une part qui montera à 35 % dans les cinq ans.

L’AFP menacée

A l’AFP, la politique menée par le PDG Emmanuel Hoog vise à briser le statut de 1957, dit statut de la Liberté, sous l’influence de l’Elysée qui cherche à contrôler cette entreprise, la seule agence de presse francophone à stature internationale. La réduction de la voilure mondiale de l’agence est également au centre des enjeux de cette politique.

Le bureau parisien de l’agence américaine AP est passé sous le contrôle d’une agence allemande, qui a également racheté l’agence photographique Sipa Press et a exigé un plan de licenciements. La nouvelle entité, DAPD, entend concurrencer l’AFP, à la grande joie de l’Elysée et des patrons de presse.

Dans la presse professionnelle, le ton est donné par le groupe NextRadioTV, qui veut imposer la création de rédaction unique au prix d’un nouveau plan de licenciements.

D’autres éditeurs lui emboîtent le pas, mais dans la plus totale discrétion pour tromper salariés et lecteurs.

Enfin, l’audiovisuel public est en crise. L’audience des deux principales chaînes de France Télévisions, France 2 et France 3, est en chute libre, sanction des choix calamiteux d’une direction obligée de s’entourer de proches du Président de la République.

Crise encore pour l’audiovisuel extérieur : France 24 et Radio France Internationale sont victimes d’une succession de luttes internes entre Pouzilhac, Ockrent et leurs préférés. Les têtes tombent, mais les salariés n’en peuvent plus…

Le service public est détourné de ses missions par un Président de la République qui en fait sa chasse gardée. Il intervient comme il veut quand il veut sur des antennes qui devraient d’abord informer, éduquer, distraire.

Au final, qualité de l’information, liberté d’expression et crédibilité des journalistes sont sacrifiés sur l’autel de la productivité. Mis à mal par les opérations financières comme par les manoeuvres politiques des pouvoirs en place.

Face à cette situation, les syndicats SNJ, SNJ-CGT et USJ-CFDT, membres de la FEJ, la Fédération européenne des journalistes, interpellent tous les pouvoirs publics et tous les partis républicains.

Ils leur demandent de décréter un moratoire sur les concentrations dans les médias et d’adopter des mesures visant à rétablir un véritable pluralisme.

Ils demandent aussi que soit respecté le secret des sources et que la loi française soit à nouveau révisée pour enfin s’aligner sur les normes européennes.

Des mesures simples qui doivent permettre aux journalistes de se réapproprier leurs principes professionnels et reconquérir ainsi leur liberté dans le traitement de l’actualité. C’est à ces conditions que le public pourra enfin retrouver une véritable diversité des sources d’information et faire à nouveau confiance dans le travail des journalistes.

Paris, le 9 novembre 2011

PDF - 362.7 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
« Debout pour le journalisme »
10 novembre 2011 - 18h31 - Posté par BASCOUL

Oui Sarkozy détruit la liberté d’expression. Le problème est connu tout doit être sous le contrôle de ses amis. C’est excessivement grave c’est pour cela qu’il faut aller vers un système de création de coopérative pour la presse. Sous condition que les Français les soutiennent financièrement. Je vous ferez un don sous peu.



« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 16h42

Pour que l’AFP devienne un service public comme Radio France, France Télévision, France24, et ne soit pas une convoitise des grands groupes privés.



« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 17h38 - Posté par

un service public comme Radio France, France Télévision, France24, et ne soit pas une convoitise des grands groupes privés.

Oui, super bonne idée !!!!!!!!! Comme ça quand les fachos auront directement pris le pouvoir comme ils viennent de le faire en Grèce ce sera encore plus simples de nous passer de la merde du matin au soir !!!

Déjà qu’avec Sarko on voit ce qu ’il en est de Radio France, France 24 et France TV, BELLE REUSSITE !


« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 19h34 - Posté par

Je ne vois pas d’autre solution.





Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
1 commentaire
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
1 commentaire
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite