Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Interview d’Alain Krivine du 26 11 2011
de : Propos recueillis par Jean-Benoît Raynaud
samedi 26 novembre 2011 - 13h04 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Question : Les candidatures d’extrême gauche - Philippe Poutou (NPA) comme Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) - sont créditées de moins d’1% dans les sondages. Comment expliquer que ces campagnes aient du mal à décoller ?

Alain Krivine : Il y a d’abord la situation politique qui fait qu’il y a un décalage encore plus grand que d’habitude entre l’écho que les organisations d’extrême gauche peuvent avoir dans les mobilisations, y compris dans l’implantation sociale, et la crédibilité électorale de ces partis. Aujourd’hui, il existe une confusion politique très forte dans la tête des gens. Non seulement en France, mais partout en Europe, on le voit bien avec les alternances politiques en Espagne, en Grèce et en Italie. Il y a une vraie volonté de chasser Nicolas Sarkozy, surtout après l’échec du mouvement sur les retraites. Il y a l’idée, chez certains, que cela peut se faire par les élections. Sur le plan électoral, le vote utile pour le Parti socialiste risque de peser plus que d’habitude. Il est évident que pour beaucoup, le Parti socialiste est plus capable de « vider » Nicolas Sarkozy que le NPA.

La crise économique semble offrir un boulevard aux idées d’extrême gauche. Comment expliquer le fait que l’électorat populaire se tourne plus vers les partis d’extrême droite ?

Avec la crise, il est évident qu’aujourd’hui, être anticapitaliste, ce n’est pas apparaitre comme un « zombie ». Le système est pourri, cela parait comme une évidence. Mais là encore, il y a un vrai problème de crédibilité électorale. Je crois que les idées d’extrême-gauche ont un écho beaucoup plus important qu’avant mais ce sont les forces déjà présentes sur le plan électoral qui risquent d’en bénéficier. Face à la crise, il y a une poussée des groupes d’extrême droite et des partis nationalistes car je pense que c’est la voie de la facilité dans la situation actuelle.

Les différents groupes d’indignés, idéologiquement proche de l’extrême gauche, ne votent pas et quand ils votent, ce n’est pas pour vous. Comment expliquez-vous cela ?

D’abord, contrairement à certains pays en Europe, les groupes d’indignés restent faibles en France. D’une part, je pense que les idées de ces groupes sont radicalement anti capitalistes, encore plus que le mouvement altermondialiste. En même temps, cela témoigne d’une déchéance totale vis-à-vis des institutions et des partis politiques. Je ne pense pas que cela soit juste, mais c’est pourtant légitime. Il y a un sentiment général, l’idée qu’au niveau institutionnel la droite et la gauche sont la même chose. C’est cela qui pousse fortement à l’abstention.

Le programme d’Olivier Besancenot en 2002 et celui de Philippe Poutou aujourd’hui semblent en tous points identiques. Peut-on expliquer le décalage entre les intentions de vote par la personnalité moins charismatique de Philippe Poutou ?

D’abord, nous ne sommes qu’au début de la campagne. Au tout début de la carrière d’Olivier Besancenot, lors de la première émission que nous avions faite ensemble, il était quasiment ignoré. Marc-Olivier Fogiel ne lui adressait presque pas la parole. Je ne peux donc faire aucun pari sur l’évolution de la popularité de Philippe Poutou. Ensuite, la personnalité du candidat joue bien-sûr beaucoup, mais cela ne fait pas tout. Il y a deux ans, et encore aujourd’hui d’ailleurs, Olivier Besancenot était l’une des personnalités politiques les plus populaires. Il n’a fait pourtant que 5% à l’élection présidentielle, il y a un gouffre entre la popularité et la crédibilité électorale.

Philippe Poutou a déclaré : « Les meetings ? Ce n’est pas mon truc, cela ne m’éclate pas mais il faut le faire. » Le candidat du NPA parait désabusé par la campagne. Qu’en pensez-vous ?

Je ne crois pas du tout. D’après ce que j’ai pu voir, Philippe Poutou semble véritablement passionné par l’ouverture d’un nouveau champ d’intervention. Comme il le dit, il apprend tous les jours des choses qu’il ne connaissait pas. Les émissions radio, télé et les débats politiques ce n’est pas sa formation, il est avant tout un dirigeant syndical. Philippe Poutou a l’habitude des meetings syndicaux. Je vous assure que quand il fait un meeting à la porte de son usine, sans notes ni rien, il est fantastique. Mais il est vrai que, comme il le dit lui-même, il n’est pas un politicien.

À l’instar d’EELV, qui fait ses meilleurs scores aux élections législatives ou européennes, il semble que les partis d’extrême gauche ne soient pas réellement battis pour la campagne présidentielle. Est-ce aussi votre avis ?

Plus ou moins, c’est quand même lors d’une présidentielle que l’on a fait le plus de voix (plus d’un million de voix pour Olivier Besancenot). Plus que jamais, pour une présidentielle, je crois que la personnalité de celui qui est candidat joue beaucoup. Le Parti communiste n’avait personne à proposer, ils se sont donc ralliés à Jean-Luc Mélenchon. Ils n’ont trouvé personne qui soit capable de faire un score honnête.

Le lien : http://www.atlantico.fr/decryptage/...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Interview d’Alain Krivine du 26 11 2011
27 novembre 2011 - 14h46

Krivine enfonce une porte ouverte dans son interwiew . la Présidentielle n’est pas une élection pour le peuple,elle est un leurre pseudo-démocratique que le Père De gaulle ,que nous avons combattu ensemble en son temps, nous a mis dans les pattes avec le sieur Debré et Pompidou pour maintenir la grande bourgeoisie au pouvoir pour longtemps . Ce Bi-Partisme , que les médias bourgeois adorent, est un mal chronique qui plombent l’esprit de création démocratique du peuple par un "paternalisme" sclérosant l’action de chacun d’entre nous . Le PCF et l’extrème-gauche ont cessé de combattre la 5ème république en essayant d’investir le jeu bourgeois avec des candidatures de militants pleins de bonne volonté mais sans véritable "charisme" médiatique , l’exception à la règle ayant été jacques DUCLOS qui a manqué de 1% la qualification au deuxième tour . Depuis la gauche de la gauche , même avec le programme commun, a fait la carrière de Mitterrand,de Jospin,de Ségolène Royal et aujourd’hui de Hollande avec les résultats que l’on connaît : fin des trente glorieuses sociales, montée des Le Pen , retour de la droite au pouvoir, crise de la dette pharamineuse, pauvreté endémique , recul de l’influence de la france dans le monde .

Le PCF et l’extrème gauche trotskyste continue ce jeu participatif bourgeois sans ébranler quoi que ce soit le tissu institutionnel UMP-PS qui poursuit la descente aux enfers des travailleurs français qui petit à petit vont se jeter par désespoir dans les bras des Le Pen qui attendent que le fruit mûr tombe dans leur escarcelle électorale .

La dite "popularité" médiatique d’un Besancenot ou d’ Arlette Laguiller n’ a jamais été traduite en terme électoral à cause du vote utile PS trompeur . La 5ème république cadenasse le jeu électoral et ne permet pas au peuple de s’affranchir du vote bourgeois, ce qui détruit sa conscience civique devant l’inertie des élus pour améliorer sa vie quotidienne. Après plus de 50 ans de cette république monarchique le peuple est devant un défi majeur , se débarasser au plus vite de ce poids historique qui l’anéantit dans toute sa diversité d’aspirations économiques ,sociales et culturelles.

"Décoller" une campagne électorale dont les ficelles sont tenues par l’UMP-PS n’est pas possible quand on ne détient pas tout le système médiatique. Les militants communistes se défoncent plus que les autres dans les campagnes électorales au contact des gens dans les quartiers populaires et les entreprises pour un résultat minime et c’est ce qui explique le "ras le bol" de beaucoup de militants vis à vis des directives des dirigeants en place qui "croûtent’" de la politique sur les miettes qu’accorde le bourgeois à son exploité ou son obligé . Donc il faut inventer autre chose pour prendre le pouvoir et refonder la démocratie avec une véritable république autogestionnaire du peuple .Les peuples arabes sont en train d’expérimenter alors que la vieille europe se traîne lamentablement avec des institutions désuettes qui corsettent l’expression populaire pour un changement en profondeur . La vraie gauche révolutionnaire avec le mouvement syndical et associatif , devant cette crise effroyable du capitalisme, vont être obligé de sortir de ce système en inventant une nouvelle société où le Patriarcat électif sera banni par nécessité historique . Les Communards l’avaient expérimenté comme Robespierre . Cela a échoué parce que trop avant-gardiste à l’époque , cela n’est plus vrai aujourd’hui même si des générations anciennes baignent encore le corps électoral par le vieillissement accentué européen . La France peut encore jouer ce rôle émancipateur si nous sortons enfin de ces habitudes bourgeoises électorales qui expliquent le fort taux d’abstention des quartiers populaires.

Krivine , éminent penseur , devrait sortir de son train-train militant pour proposer à tous les camarades révolutionnaires d’autres voies de combat de classe plus efficaces que des prestations médiatiques sans aucun intérêt . la Place Tarhir,les Indignés,les militants verts allemands qui bloquent les voies, les Yéménites , les kurdes et même les Farcs colombiens ou le commandant Marcos sont plus inventifs que nous ....

Bernard SARTON ,section d’Aubagne



Interview d’Alain Krivine du 26 11 2011
27 novembre 2011 - 21h14 - Posté par Cop

Cher Sarton,

Quand tu dis :

Krivine , éminent penseur , devrait sortir de son train-train militant pour proposer à tous les camarades révolutionnaires d’autres voies de combat de classe plus efficaces que des prestations médiatiques sans aucun intérêt . la Place Tarhir,les Indignés,les militants verts allemands qui bloquent les voies, les Yéménites , les kurdes et même les Farcs colombiens ou le commandant Marcos sont plus inventifs que nous ....

...

ça suinte le méprès satisfait de lui-même.

Celui dont tu parles a été plusieurs fois en prison pour ses convictions...

On peut lui reprocher ce qu’on veut mais, bon, parler de train-train est très drôle suivant le parti dont on l’exprime.

Quand au commandant marcos, je ne pense pas qu’il ait apporter grand chose à la lutte de classe dans le monde même si je salue son courage.

Sur certaines choses je ne suis pas d’accord avec Krivine, mais ce que tu pourrais lui reprocher devrait te conduire en comparaison à foncer avec un baton sur ceux qui dirigent ton parti...


Interview d’Alain Krivine du 26 11 2011
29 novembre 2011 - 15h21 - Posté par

Effectivement ...Et c’est ce que je fais . mais je ne suis qu’un petit militant de base se frottant à des appareils conservateurs construits pendant les années 30-40-50 alors que le capîtalisme se reconstruisait après la crise de 29 qui engendra la 2ème guerre mondiale et les dites 30 glorieuses. Pour renverser le système bourgeois , malgré nos efforts , nous n’avons pas encore une force révolutionnaire capable de l’emporter car trop lié aux apparatchiks médiatiques ou pas .

Thorez-Waldeck-Marchais et leurs comparses ont loupé leur moment historique au profit de la social-démocratie . Aujourd’hui ,en pleine crise du capitalisme, leurs successeurs ne sont pas non plus à la hauteur et pourtant les peuples doivent et peuvent trouver le chemin du changement révolutionnaire , les nouveaux leaders devraient sortir de ses entrailles comme sous la Commune de Paris. J’attends ce moment avec impatience comme toi . Tes idées et les miennes chevillées au corps, nourris par des dizaines d’années de militantisme, ne sont pas périmées et prennent en ces circonstances dramatiques de crise une dimension de vérité pour réussir le combat vistorieux du changement de société .

Amitiés , Bernard SARTON





Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
1 commentaire
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
8 commentaires
Un blessé grave de plus dans les manifs. des Gilets Jaunes !
mercredi 6 - 15h27
de : joclaude
Ces entreprises qui empochent les milliards du CICE en licenciant
mercredi 6 - 08h22
Communiqué du PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France) à l’occasion du 30ème anniversaire de la fin de la RDA
mercredi 6 - 06h09
de : jodez
7 commentaires
Double tiers-mondisation intérieure : sociale, territoriale.
mardi 5 - 22h42
de : Christian DELARUE
Usine Biopole d’Angers : les leçons d’un fiasco industriel
mardi 5 - 20h01
de : Christian Haroble
NOTRE ENVIRONNEMENT SYNTHÉTIQUE - La Naissance de l’écologie politique
mardi 5 - 11h38
de : Ernest London
Brésil : un défenseur de la forêt amazonienne de la tribu Guajajara tué
lundi 4 - 19h02
de : élian
artiste lili-oto exposition sur les gilets jaunes
lundi 4 - 14h48
de : lili-oto
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Ne demande pas ce que ton pays peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton pays. John Fitzgerald Kennedy
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite