Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Commentaires à propos de l’ouvrage "Sortir du nucléaire, c’est possible !".


de : René HAMM
mercredi 7 décembre 2011 - 17h04 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Les signataires de l’accord frelaté du mardi 15 novembre, qui a fait couler, pour presque rien, beaucoup d’encre et de salive (1) se sont évidemment bien gardés de se référer aux analyses du Réseau qui fédère 924 groupes et 56019 membres. Pour le Parti socialiste, nul motif d’étonnement. La formation de la rue de Solférino entretient invariablement des « atomes très crochus » (2) avec le lobby de la fission. Du côté d’Europe Écologie/Les Verts, comment Denis Baupin, Cécile Duflot, Jean-Vincent Placé and co assumeraient-ils la contradiction flagrante entre l’adhésion à un désengagement rapide et l’acquiescement à un texte formalisant la poursuite du chantier de l’EPR à Flamanville (Manche) et renvoyant aux calendes grecques le débranchement des derniers réacteurs ? Stéphen Kerckhove et Xavier Rabilloud, les auteurs de l’opuscule susmentionné (3), synthétisent, de manière limpide et didactique, l’essentiel des données afférentes à cette technologie contre-nature, qui entrave depuis au moins cinquante-quatre ans (construction de Chinon A-1) le développement de solutions "douces".

Les quatre cent trente-sept tranches qui fonctionnent dans le monde émettent à peine 2,4% de l’énergie et 13,6% de l’électricité consommées. Les cinquante-huit qui turbinent sur notre sol fournissent 13,8% de l’énergie et 74,1% du courant. En quelques traits, les deux militants susnommés désagrègent les mensonges officiels, plus énormes qu’une enceinte de confinement. Le kilowatt/heure nucléaire relativement bon marché, nous le devons aux subventions pharaoniques consenties par l’État (4), à la non prise en compte, dans les tarifs, des provisionnements (du reste nettement insuffisants) pour l’assurance, le démantèlement futur des sites (5) et le stockage des déchets. De surcroît, seuls 33% de l’énergie primaire issue d’un bloc alimentent le réseau des lignes à très haute tension (6). Le reste fait plouf dans l’eau ou "s’évapore" dans l’atmosphère. Ces neuf cents térawatts/heure (900 milliards de kilowatts/heure) perdus dépassent de 54,2% la consommation d’électricité nationale en 2010 (488,1 térawatts/heure). Plus irrationnel, tu meurs sur-le-champ ! N’importe quel(-le) élève de cours moyen 2 saisirait l’ampleur de ce gaspillage abyssal, lequel, quantifié financièrement et rapporté aux "durées de vie" des mastodontes, avoisinerait peu ou prou la somme cumulée des déficits (publics et commerciaux) et d’une partie de notre dette souveraine.

Il existe bien une corrélation entre les choix opérés par les gouvernements successifs dans différents domaines et l’aggravation de la "crise" qui frappe de plein fouet la majorité d’entre nous. Contrairement aux allégations fallacieuses et aux vociférations débiles des nucléocrates de tous bords (7), l’abandon du "fleuron de notre industrie" ressortirait à une oeuvre de salubrité, au-delà même de toute considération morale. Autre contre-vérité : le secteur emploie quatre-vingt dix mille personnes (vingt-huit mille chez AREVA), et non deux cent quarante mille, comme l’a clamé Nicolas Sarkozy, le 25 novembre au Tricastin. Je ne cesserai de réitérer ce leitmotiv : nous avons loupé le coche de la "révolution énergétique" à l’été 1981, une époque où le nucléaire ne représentait que 38% du mix et où les aspirants au pouvoir avaient promis un vaste débat démocratique ainsi qu’une réorientation des priorités. Pour écouler les surplus, corollaires du surdimensionnement du parc, sous l’ère Mitterrand, EDF avait promu massivement la chaleur électrique, une absurdité tant économique que thermique, qui mobilise l’équivalent d’une dizaine de réacteurs (8). Nullement neutre en CO2 (chaque kw/h en "contient" jusqu’à six cents grammes, le double de la masse générée par une installation classique au gaz), elle possède un rendement des plus médiocres (28% emplissent radiateurs et convecteurs). Les deux rédacteurs du livret exposent brièvement trois scenarii de sortie : celui, sur vingt-deux ans, de négaWatt à Alixan (Drôme), l’échéancier sur vingt ans de Global Chance à Meudon (Hauts-de-Seine), et une étude de faisabilité maison, bien plus ambitieuse, sur cinq ou dix ans. Cette hypothèse reposerait, selon moi, sur une logique résolument "alternative" et une refonte des "logiciels" en vigueur quant aux schèmes de production et de consommation. Eu égard au degré de conscience politique dans notre société, quoique très pertinente, elle me semble un brin utopique. Elle supposerait le recours, durant la phase transitoire, à des vecteurs fossiles (une trentaine d’usines à gaz très performantes), 60% pour la projection la plus audacieuse et 30% pour l’extrapolation à moyen terme. Pour compenser les expulsions des substances à effet de serre, le document préconise par exemple de limiter l’usage des engrais et des pesticides, de ne plus assembler des moteurs de voitures avalant plus de quatre litres de carburant aux cent et de réduire de dix kilomètres/heure la vitesse admise sur les autoroutes. Que l’efficacité et la sobriété, couplées au boom volontariste des sources renouvelables (9), ne nous dispensent pas d’une réflexion sur la notion de « progrès » et sur une certaine « décroissance », garante de bien-être, de respect de l’humain et des écosystèmes. Malheureusement, aucun parti de l’establishment n’esquisse les prémices de telles avancées...

(1) Dans son texte publié, le jour même, à cette enseigne, Stéphane Lhomme a parfaitement pointé les tenants et aboutissants de cette magouille purement électoraliste.

(2) Cf. mon article mis en ligne sur ce site, le 14 juillet 2011.

(3) Nova Éditions à Paris, septembre 2011, 144 pages, 11 €.

(4) Le Commissariat à l’énergie atomique a bénéficié, entre 1946 et 1992, de subsides à hauteur de 308 milliards de F, soit 76% de son budget. 90% de l’enveloppe dévolue à la recherche en matière énergétique sont engloutis dans le nucléaire, contre 1,8% pour le secteur des renouvelables.

(5) Celui concernant la centrale de Brennilis (70 mégawatts ; 1967-1985) dans le Finistère coûterait 482 millions d’euros, vingt-cinq fois plus que les estimations initiales.

(6) 21 236 kilomètres de lignes à 400 000 volts et 26 726 kilomètres à 225 000 volts.

(7) Dans un entretien au quotidien gratuit "Métro", publié le 25 novembre, Jean-Pierre Chevènement a traité les Verts de "secte fanatique". Pourtant, il serait très exagéré d’affirmer que les négociateur(-trice)s "écologistes" aient déployé une intransigeance exacerbée. Une légère déviance à la doxa atomique, censée faire consensus, suffit donc à déclencher des bordées d’injures. Selon un sondage de l’IFOP pour le "Journal du dimanche", effectué entre le 1er et le 3 juin, 62% de nos concitoyen(-ne)s se prononcent en faveur d’un arrêt progressif en 25 ou 30 ans, 15% désirent que cette mesure intervienne sans tarder. 14% des sympathisant(-e)s du PS et 13% d’EE/LV avalisent la poursuite du programme et l’érection de fabriques supplémentaires... Quels résultats les instituts enregistreraient-ils si les antinucléaires jouissaient à la télévision et la radio d’un temps de parole égal à celui octroyé aux partisans de la filière ?

(8) 35% des logements dans l’Hexagone contre 5% outre-Rhin. Au Danemark, elle est interdite depuis 1985. En Suisse, elle est soumise à une autorisation préalable. Ces trois pays, dépourvus, comme la France, d’or noir, ne manquent pas d’idées intéressantes, ni des moyens de les concrétiser.

(9) 97% du potentiel disponible à l’échelle du globe demeurent encore inexploités.

René HAMM
Bischoffsheim (Bas-Rhin)



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Commentaires à propos de l’ouvrage "Sortir du nucléaire, c’est possible !".
7 décembre 2011 - 20h21

les gens mouraient de froid ou de sous alimentation. Alain 04



Commentaires à propos de l’ouvrage "Sortir du nucléaire, c’est possible !".
8 décembre 2011 - 08h32 - Posté par jean 1

Achète un damart et cultive des rutabagas


Commentaires à propos de l’ouvrage "Sortir du nucléaire, c’est possible !".
8 décembre 2011 - 10h34

On ne veut penser et suggérer SANS FIN qu’à la seule électricité. Le soleil produit de la CHALEUR gratuite dont la récupération porte à très peu de plus-value et sur le long-terme : on dirait qu’il y a comme un complot contre les capteurs héliothermiques ! Ils n’ont même pas de nom en propre, on dit encore : "capteurs plan", mot qui ne les distingue en rien des capteurs photovoltaïques. Des réalisations en Suisse montrent qu’il est possible de se procurer ET l’eau chaude sanitaire ET le chauffage central avec la SEULE chaleur du soleil : il suffit d’être intelligent... oups : de ne pas avoir l’intelligence obnubilée par du pognon à faire, et encore !

Cette solution (les capteurs héliothermiques individuels et collectifs) sont une réelle solution au problème de l’électricité et donc au nucléaire. L’Autriche n’ a pas de CN parce que la quasi totalité des maisons sont pourvues d’un système de récupération de la chaleur du soleil à des fins sanitaire et de chauffage central, qui évite l’utilisation immodérée, pour produire de la chaleur domestique, de l’électricité ; de même au Danemark !

On a cherché et réussi à ridiculiser ce procédé avec des installations concentrées (comme d’habitude !) telles THEMIS et autres qui sont des emplois ridicules de la chaleur solaire, car, précisément, concentrée, comme les CN.

Cette chaleur solaire est une énergie DIFFUSE et il faut que nous commencions à penser DIFFUS, telle la nature du monde, en somme.

PENSEZ DIFFUS ! Pensons diffus...



Commentaires à propos de l’ouvrage "Sortir du nucléaire, c’est possible !".
10 décembre 2011 - 12h04 - Posté par René HAMM

Bonjour,

Je me permets de réviser une comparaison chiffrée.
Aux lignes 29 à 31, il est plus juste d’écrire : "Ces neuf cents térawatts/heure
(900 milliards de kilowatts/heure) perdus dépassent des quatre-cinquièmes la
consommation d’électricité nationale en 2010 (488,1 térawatts/heure)".
Tchao,

René HAMM






L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite