Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

TF1 : un journaliste qui aime beaucoup la police (et vice versa), au tribunal


de : dans Causette
mercredi 14 décembre 2011 - 21h27 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Causette 03/12/2011 à 09h56

TF1 : un journaliste qui aime beaucoup la police (et vice versa), au tribunal

Causette / Anne-Laure Pineau et Grégory Lassus-Debat

Une perquisition filmée, diffusée par TF1 en 2003 dans le cadre de l’émission «  Appels d’urgence  », a accouché de deux affaires judiciaires théâtrales, toujours en cours.

Au cœur du litige, un journaliste aux méthodes obscures. Tout autour, des échanges de bons services entre le ministère de l’Intérieur et quelques sociétés de production déontologiquement douteuses…

Sur les planches  : perquisition, coups de pression et destructions

Scène 1
« Appels d’urgence », TF1, 2003

Le 19 novembre 2002, 6 heures du matin. On tambourine à la porte. Philippe Barassat se lève, nu, et va ouvrir. «  Police  !   » Perquisition, quatorze policiers envahissent l’appartement. Ils cherchent son ami, alors absent, soupçonné d’appartenir à un groupe de tagueurs violents.

Un cameraman les accompagne. Barassat affirme avoir demandé la raison de sa présence, on lui aurait répondu que la vidéo était un support de pédagogie interne.

JPEG - 8.6 ko

Carole Rousseau, « Appels d’urgence », TF1, 2003

Scène 2

Six mois plus tard, le 3 juin 2003, Barassat tombe de sa chaise en se voyant nu et vaguement flouté sur TF1. Il figure dans l’émission « Appels d’urgence », animée par l’impayable Carole Rousseau.

Le sujet  : les tagueurs violents. Il comprend que le policier à la caméra était en fait un journaliste, mandaté par TF1.

Etonné à posteriori de la proximité entre le journaliste et les policiers pendant la perquisition, il s’étrangle qu’on ait pu autoriser la diffusion d’un acte de procédure en cours. Et le secret de l’instruction, alors  ?

Au générique, il repère le nom du journaliste entré chez lui sans son accord. Il s’agit de Gaël Leiblang, caméraman pour le compte d’Antoine – dit Tony – Comiti et de sa boîte, Kaliste Productions. C’est aussi un réalisateur qui aime beaucoup les policiers et les militaires – « La Meilleure Façon de marcher », cette série sur la formation des militaires, c’était lui.

Scène 3

Barassat, réalisateur, est rodé aux enquêtes et décide de mener la sienne sur ces relations et ces méthodes plus que louches. Il fait appel à Catherine Paillé, jeune élève de la Femis, grande école de cinéma parisienne, et tend un piège à Leiblang.

Sous un faux nom et grimé, il prétexte une interview filmée dans les locaux – rassurants – de l’école de cinéma. ll le questionne sur les liens troubles qu’entretiennent policiers et journalistes, en particulier dans le cadre de reportages «  embarqués  » avec les forces publiques. Quand Leiblang comprend que quelque chose cloche, il interrompt brutalement l’entretien.

Sur le contenu et la durée de l’enregistrement, les versions divergent. Selon Barassat, Leiblang y «  confirmait ses liens avec la police. Elle lui commandait des sujets, d’une part, et lui en proposait, d’autre part  ». Une vraie coproduction, quoi. Gaël Leiblang, lui, a refusé de répondre à nos questions.

Scène 4

Quelques jours après l’interview interrompue, Alain Auclaire, président de la Femis (aujourd’hui retraité), reçoit un premier coup de fil. D’après son témoignage, Leiblang menace d’attaquer l’école en justice s’il ne détruit pas les cassettes.

Sans aucun motif de plainte, c’est bien vague… Qu’importe  ! Le directeur, qui connaissait l’ambition du travail de son étudiante («  La Nouvelle Télévision  »), prend peur. Effrayé par les coups de fil à répétition de Leiblang, il convoque l’élève. «  Pour avoir la paix avec Leiblang, le plus simple, c’était de détruire les cassettes  !   » a-t-il affirmé naïvement à Causette.

Mais qu’avait-il pu raconter de si sensible, Leiblang, dans ces vidéos  ? Nous ne le saurons jamais, parce que, docile, le directeur Auclaire a exigé que les bandes lui soient restituées pour destruction. L’étudiante en «  faute  », Catherine Paillé, les a donc volées à la société de Barassat avant de les remettre, penaude, à la Femis. Alain Auclaire fit détruire les quatre cassettes sans même les visionner  ! Hop, un passage sous un aimant et quelques coups de tenaille. Efficace, irrémédiable.

A la suite d’une plainte de Philippe Barassat, l’étudiante et le directeur retraité ont été jugés le 8 novembre, l’une pour abus de confiance, l’autre pour destruction de biens. Le jugement sera rendu le 6 décembre.

Grand gagnant de ce premier acte, pas même impliqué officiellement dans l’affaire  : le journaliste Gaël Leiblang, à qui, apparemment, de grands messieurs obéissent au doigt et à l’œil.

Epilogue  : Leiblang, TF1 et Comiti à la barre  !

Passé les événements de l’acte 1, c’est un procès encore plus intéressant qui devrait se dérouler durant les premiers mois de 2012 au tribunal de grande instance de Paris.

Dans les rangs des accusés, le producteur Tony Comiti, Edouard Boccon-Gibod, président de TF1 Productions au moment des faits – aujourd’hui, président du quotidien gratuit Metro, filiale à 100% de TF1 –, et le fameux Leiblang.

Tous trois ont été mis en examen début 2009, sur une plainte de Philippe Barassat, et renvoyés devant le tribunal correctionnel pour «  recel de violation du secret de l’instruction  ». La diffusion sur la première chaîne des images de la perquisition chez Barassat et son ami était-elle illégale  ? Le tribunal en jugera.

« C’est de la com officielle »

Pour un producteur de télé, une bonne petite perquize aux aurores, pas de doute, c’est spectaculaire et ça tient sa ménagère en haleine.

Côté com des forces de l’ordre, c’est une image d’Epinal sécuritaire qui transforme les policiers en superhéros… Pas étonnant, dès lors, que le ministère de l’Intérieur favorise les émissions bleu marine  ! « Appels d’urgence », « 90 Enquêtes » et autre « Enquête d’action » embarquent dans les fourgons à la demande.

Pour la virée chez Barassat, Tony Comiti aurait obtenu un accord de la part du juge d’instruction pour filmer une interpellation. Quant aux services de police, d’après nos sources, ils ne donneraient ce type d’autorisations aux journalistes que «  verbalement  ». Entre amis, on va pas s’embêter avec la paperasse  ! Journaliste, je gagne de l’argent en vendant ma soupe à M6, TMC ou TF1. Place Beauvau, on s’offre une campagne de pub im-pec-cable, plus palpitante que les spots de l’Armée de terre  !

Pour Yannick Danio, délégué national du syndicat Unité SGP Police, «  cette affaire n’a rien de surprenant » :

« On vend l’insécurité qui fait naître le sentiment d’insécurité. Mais je ne vois jamais de voitures de police pourries, dans ces reportages… Beaucoup sont réalisés avec les services de com du ministère de l’Intérieur. C’est de la com officielle, des reportages institutionnels...  »

Et, normalement, un journaliste qui fait de la com, il perd sa carte de presse. Alors, en attendant ce procès où l’on espère en apprendre davantage sur ces méthodes qui font une audience forte et un électorat peureux, restez devant la télé parce que dehors, c’est dangereux  !

Cet article est extrait du numéro 19 de Causette, le mensuel plus féminin du cerveau que du capiton, décembre 2011, en kiosques.

JPEG - 120.6 ko

Causette, numéro 19, décembre 2011 (Causette.fr)

Source : http://www.rue89.com/2011/12/03/tf1...

via Paz



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
TF1 : un journaliste qui aime beaucoup la police (et vice versa), au tribunal
15 décembre 2011 - 11h54 - Posté par Robespierre

La télé nous manipule tous les jours, et c’est de plus en plus difficile de triller le vrai du faux !



TF1 : un journaliste qui aime beaucoup la police (et vice versa), au tribunal
15 décembre 2011 - 12h00

Encore un excellent travail de l’équipe de CAUSETTE qui, véritablement vaut son prix car il offre du VRAI travail de JOURNALISTE.

Merci Causette de faire vivre le journalisme ,et merci d’être devenu un mensuel. Un magazine comme toi ça nous manquait.






France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite