Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
de : via LL
jeudi 15 décembre 2011 - 10h06 - Signaler aux modérateurs
18 commentaires

Intervention d’Azar Majedi, présidente de l’Organisation pour la Libération des femmes – Iran et co-dirigeante du Parti de l’unité communiste-ouvrière (Iran), lors de la conférence à Ivry vendredi dernier. Texte saisi d’après les notes d’A.M. remises en mains propres, très légèrement corrigées. Le titre est de la BS.

JPEG - 40 ko

Azar Majedi à Ivry, 2-12-2011 (photo A.M.)

La dernière fois que je me suis exprimée sur la question de la laïcité lors d’une conférence à Paris, j’ai différencié laïcité de droite et de gauche, et j’ai parlé de la nécessité d’organiser un mouvement de laïcité de gauche. Un mouvement qui non seulement défend une forme radicale de laïcité, s’opposant ainsi à l’ingérence de la religion au sein de l’Etat, de la législation et de l’éducation, mais qui s’oppose également à ce que nous pouvons appeler depuis le 11 septembre 2011 les deux pôles du terrorisme : le terrorisme d’État dirigé par les États-Unis et armé par l’OTAN et le terrorisme islamiste dont le principal leader est la République Islamique d’Iran, mais qui n’est pas limité à ce régime.

Ce discours a entraîné des réactions opposées, parmi le public de la conférence, et aussi par la suite lors de sa publication en français, en anglais et en persan. Aujourd’hui, près d’un an après la première vague de manifestations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, cette question est devenue d’autant plus cruciale. Pourquoi est-il essentiel de distinguer ces deux courants, et de prendre parti pour l’un contre l’autre ? C’est une question importante.

L’année dernière nous avons pu voir comment ces deux courants ont réagi aux évènements qui se déroulaient au Moyen-Orient. La droite, sous prétexte de danger islamiste et de préoccupation pour soi-disant les droit des femmes, a timidement défendu le statu quo. J’ai participé à une conférence en ligne intitulée « Manifestations arabes et droits des femmes », certains participants exprimaient seulement de l’inquiétude à l’idée de la chute des régimes de Moubarak et Ben Ali. Plus tard, la droite a aussi défendu l’engagement de l’OTAN sur le terrain de l’arrivée au pouvoir du CNT en Libye. Pourtant, maintenant que la sharia islamique est sur le point de devenir loi nationale en Libye, ils prétendent que le CNT a trompé l’OTAN !

La religion et les organisations religieuses sont sources de politiques réactionnaires. C’est la vérité. Mais ce n’est qu’une partie de la vérité. La religion fait partie intégrante de l’idéologie réactionnaire et misogyne dominante. Cette idéologie dominante existe pour défendre un système basé sur la discrimination, l’inégalité, l’exploitation économique et le manque de liberté. C’est le capitalisme. S’il nous fallait développer cette questions dans le années 90, ce n’est plus le cas aujourd’hui, alors que le capitalisme a détruit nos vies, que des millions de personnes sont au chômage, incapables de loger et de nourrir leur famille ; alors que le mouvement anticapitaliste est devenu mondial, que les capitalistes deviennent de plus en plus riches au détriment des travailleurs et des citoyens ordinaires. Est-il vraiment nécessaire de conceptualiser cette question et d’entreprendre de longs débats pour prouver cette thèse ? Je ne le crois pas. Nous savons que le capitalisme est la source de l’inégalité, de la discrimination et de la misère actuelle de nos sociétés.

En substance, les mouvements de masse au Moyen-Orient et en Afrique du Nord pour la liberté, l’égalité et la prospérité sont tous anticapitalistes, comme tous les autres mouvements qui luttent contre la situation actuelle, ce que l’on appelle aujourd’hui le mouvement des 99 %. C’est pourquoi le terrorisme d’État mené par les États-Unis n’a pu renvoyer les gens chez eux, qu’il a envoyé Ben Ali en exil et s’est débarrassé de Moubarak pour garder l’appareil d’État aussi intact que possible. C’est pourquoi en Libye, puisqu’il ne possédait pas le même pouvoir de manipulation, il s’est engagé militairement pour s’assurer qu’après la chute de Khadafi, l’État ne tombe pas entre les mains du peuple.

C’est pourquoi le terrorisme d’État mené par les États-Unis a pris une approche plus positive vis-à-vis d’un État palestinien et fait pression pour faire reculer Israël.

L’Occident fait des compromis avec les islamistes pour empêcher que la situation ne se transforme en révolution des travailleurs et pour éviter que le pouvoir tombe dans les mains du peuple et des courants de gauche et communistes. C’est exactement ce qui s’est passé en Iran en 1979 quand les gouvernements occidentaux, dans leur peur de voir la gauche prendre le pouvoir, ont fait venir Khomeini, un obscur religieux, à Paris pour en faire un dirigeant et lâcher ce monstre sur le puple iranien. Si ce n’est pas la même forme d’islamisme, [c’est ] une forme soi-disant plus modérée, à savoir un islamisme à la turque, [qui] est renforcé dans la région.

Les peuples de la région sont poussés vers le même piège, tout comme l’Iran de 1979. Nous devons en être conscients et empêcher cette issue. Pour cette raison, nous devons être de vrais laïques, et nous passionner pour la liberté, l’égalité et la justice. Nous devons avoir l’intelligence politique de ne pas penser qu’il faut prendre parti pour un pôle contre l’autre. Nous devons prendre position contre ces deux pôles : le terrorisme d’Etat dirigé par les Etats-Unis et le terrorisme islamique. Nous devons être clairs dans notre lutte pour la liberté, l’égalité et la prospérité pour tous, et catégorique dans notre défense de l’égalité et de l’émancipation des femmes.

Dans cette optique,

nous, peuples étouffés par le régime iranien et ses pairs,

nous, les communistes ouvriers qui luttons pour libérer l’humanité de l’inégalité, des discriminations, de la pauvreté et de l’exploitation économique,

nous qui défendons l’égalité des femmes et leur émancipation,

nous devons faire face à deux courants politiques :

1 – ceux qui sont tellement obsédés par l’Islam et sa domination autoritaire qu’ils sont prêts à s’allier avec le diable, à savoir, le terrorisme d’État mené par les États-Unis, afin de se débarrasser de l’Islam ; ceux que j’appelle les laïques de droite ;

et 2 – ceux qui sont soi-disant à gauche de l’éventail politique et principalement préoccupés par l’impérialisme ; leur but étant de combattre ce qu’ils appellent impérialisme, ils sont prêts à fermer les yeux sur l’inégalité, la violence, la répression, la misogynie tant que leur ennemi principal, l’impérialisme, existe encore. Il y a tellement d’exemples de ces groupes qui condamnent la lutte des peuples contre des régimes autoritaires, parce qu’ils pensent que ces mouvements sont soutenus par les États-Unis ou l’Occident. Comme par exemple ceux qui ont pris parti pour le régime islamique en 2009, ou pour le régime de Khadafi contre l’OTAN.

Ces deux pôles, même s’ils sont à l’opposé l’un de l’autre, s’entraident mutuellement, et vont à l’encontre de la juste lutte des peuples, des travailleurs, des démunis, des sans droits, de ceux que l’on appelle aujourd’hui les 99 %.

Nous devons prendre position contre ces deux pôles. Nos seuls guides doivent être la liberté, l’égalité et la prospérité des peuples. La liberté complète et l’égalité réelle de tous les citoyens. Construisons donc un mouvement qui défendra la liberté, l’égalité et la prospérité des peuples en ces temps difficiles.

JPEG - 50.5 ko

Azar Majedi à Paris, 3-12-2011 (photo S.J.)

http://bataillesocialiste.wordpress...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
15 décembre 2011 - 11h41

la laicité quelle vaste blague...

alors keskevou pensez des curés rouge

et de gandhi un athéé je crois non ? qui a viré les anglais

et tu crois que morales et mm chavez ils sont pas croyant

tu crois que les indigènes de l’ezln ne sont pas croyant ???

etc,etc,etc,...

deplus moi ce qui m’intrigue c’est que aucun syndicat ou parti ou autre groupuscule na fait aucune manif contre la guerre impérialiste en libie, alors que des tonnes de manif on était faite contre la 1ere et la 2eme guerre en irak, alors que mm pour la deuxième la france n’y participé pas ???

et il me semble pas que c’etait pas pour le dictateur saddam hussein

alors c’est sur qu’avec ce genre de raisonnement , on attaque en iran en syrie etc...

mais résultat on applique la politk du plus fort , et on y va pas "pour la libération de la femme"

en ce qui concerne 79 en iran(dictature qui avt était soutenue et entretenue par les anglais), il me semble qu un an aprés la révolution la guerre iran irak éclate (irak soutenu par tt le monde occidental, usa, france allemagne...compris)

alors la laicitémonculsurlacommode vaste blague

et dc la seule question a se poser c’est que tt le monde préfère l’impérialisme a l’islamisme

résultat on fait le jeu des plus fafs



IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
15 décembre 2011 - 11h56 - Posté par

et dc la seule question a se poser c’est que tt le monde préfère l’impérialisme a l’islamisme

non je ne suis pas d’accord du tout.

Azar Majedi a parfaitement raison.

Il faut aller jusqu’au bout.

Ni islamisme (c’est à dire, pas de pouvoir politique religieux quel que soit le "teint" de celui-ci) ni impérialisme.

Car en effet, l"’islamisme" (mais dans d’autres pays, le catholicisme, le christiannisme) ne sont que des piliers de l’impérialisme contre le socialisme.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
15 décembre 2011 - 13h52 - Posté par

c bien ta rien compris a ce que j’ai dit....

la téologie de la libération c’est plus révolutionnaire que ton front de gauche ou que ton cci

sinon tu peus vomir sur 95% de la planète qui est plus ou moins croyants et qui fonctionne comme çà

toi qui a "tt compris que la laicité pouetpouet est pour la libération des peuples..."


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
15 décembre 2011 - 17h23 - Posté par

la téologie de la libération c’est plus révolutionnaire que ton front de gauche ou que ton cci

"mon" front de gauche ou "mon" CCI ?

Euh ...comment te dire qu’en ce qui me concerne là tu es à côté de la plaque grave.

D’autant que je ne suis pas uen "théologienne de la laïcité" et je préfère mille fois une ilham moussaid avec son foulard sur la tête au NPA qu’un Mélenchon avec sa laïcité plein la bouche éructant dans Marianne contre la susnommée mais construisant allègrement une barrière réformarde-collabo contre la lutte de classe... alors bon... t’as pas sonné à la bonne porte.

Maintenant, moi j’ai fait le choix d’être communiste, c’est à dire ne pas laisser la politique à une église ou à une mosquée , bref, à la religion. Je peux tout à fait envisager de travailler avec des progressistes religieux mais je refuse farouchement d’y être "incorporée". La religion est devenue une affaire privée dans un certain nombre de pays et c’est très bien ainsi.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 07h22 - Posté par Cop

C’est une belle intervention visant à écarter de la classe populaire les mâchoires d’acier des différentes écuries de régimes bourgeois d’exploitation et d’oppression.

C’est surtout une remise au centre de la classe populaire et ses intérets qui ne se conjuguent pas avec des alliances avec différents types de régimes bourgeois.

Quand on prend le régime Assad par exemple , c’est un régime d’oppression qui fait face à une grande partie du peuple qui est soulevée contre lui, un régime de flics qui est un régime bourgeois , comme l’était le régime Kadhafi et ceux de Mubarak, Ben Ali, comme le sont ceux des corrompus bourgeois du pouvoir algérien (avant que demain ils nous jouent le violon anti-impérialiste pour protéger leurs miches), comme l’est le régime du Maroc, aussi bourgeois et corrompu jusqu’à la moelle..

Tous ces régimes n’ont plus rien, ou n’avaient plus rien de progressistes. Ils sont tous, ou étaient tous, profondément enserrés dans le système bourgeois international et quand les peuples concernés se soulèvent, ils se soulèvent contre des régimes corrompus et violents, mais également contre la bourgeoisie qui vit au travers et au moyen de ces appareils d’état.

Savoir et apprécier le danger de solutions bourgeoises alternatives qui s’appuient sur des forces religieuses est important mais c’est, dans le contexte actuel (à la différence de l’arrivée du chî`isme structuré aux côtés de la petite bourgeoisie commerçante dans l’Iran des années 70), où les classes en présence ont singulièrement changé en forces (énormes prolétariats urbains éduqués et communiquant, petite-bourgeoisie bien plus faible, paysannerie devenue minoritaire, grande bourgeoisie devenue dirigeante et aux manettes des états, etc), c’est important.

Sans compter que le camp de l’impérialisme peut changer dix fois de cheval, voir soutenir des écuries différentes et opposées qui rendent fous ceux qui se placent seulement du point de vue anti-impérialiste sans être aimantés par les questions de classe.

Le programme des intérets fondamentaux de la classe ouvrière moderne doit être défendu : libertés individuelles et collectives, organisation et indépendance des organisations des travailleurs, batailles contre les oppressions religieuses, sexistes, nationales, etc, ..

Aucune politique ne se mène sans les peuples.



IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 09h04 - Posté par pilhaouer

Peut-être faudrait-il faire preuve d’humilité dans l’analyse et ne rien édulcorer des faits.

Ainsi, sur les interventions armées impérialistes, et le "soutien " aux dictatures contre l’impérialisme,l’auteur écrit :

C’est pourquoi en Libye, puisqu’il ne possédait pas le même pouvoir de manipulation, il s’est engagé militairement pour s’assurer qu’après la chute de Khadafi, l’État ne tombe pas entre les mains du peuple.

L’Occident fait des compromis avec les islamistes pour empêcher que la situation ne se transforme en révolution des travailleurs et pour éviter que le pouvoir tombe dans les mains du peuple et des courants de gauche et communistes

Il y a tellement d’exemples de ces groupes qui condamnent la lutte des peuples contre des régimes autoritaires, parce qu’ils pensent que ces mouvements sont soutenus par les États-Unis ou l’Occident. Comme par exemple ceux qui ont pris parti pour le régime islamique en 2009, ou pour le régime de Khadafi contre l’OTAN.

Or les deux premières citations établissent clairement qu’il ne s’agissait pas de libérer les peuples, au contraire.

La troisième est biaisée, dans sa formulation :

Personne n’a condamné la lutte des peuples contre des régimes autoritaires.
Ceux qui se sont méfié ont seulement fait le constat qu’il y avait manipulation dès le début et que les révoltés étaient majoritairement contrôlés par des fractions obscurantistes, compromises avec le régime et liées à l’impérialisme au point d’approuver les bienfaits de la colonisation (déclarations d’ABDELDJALIL)
L’auteur va jusqu’à écrire dans la troisième citation : "parce qu’ils pensent que ces mouvements sont soutenus par les États-Unis ou l’Occident", alors qu’elle l’a précisément affirmé dans les deux premières.

Il est plus facile de théoriser que de prendre parti effectivement dans le feu des événements et il ne faut pas oublier non plus le résultat.

 . Soutenir la "révolution" en Libye, c’est soutenir les islamistes qui la contrôlent et l’impérialisme qui l’appuie militairement et détruit le pays et, dans le même temps, par exemple) ne rien faire pour Bahrein où l’on accepte la répression appuyée par les féodaux saoudiens.
(qui parle encore de Bahrein ?)

 . Soutenir Khadafi en Libye, c’est soutenir un autocrate (probable en acceptant aussi la propagande) contre une partie du peuple.
Mais il y a une différence entre soutenir un dictateur en place et en mesure de se maintenir et soutenir un peuple agressé par l’armada impérialiste même si, dans la résistance il y a l’ancienne fraction au pouvoir .

Quel est le résultat : Ecrasement définitif à Bahrein, triomphe des émirats et des saoudiens, de l’OTAN, des extrémistes religieux, destruction de la Libye avec renversement de l’oppression d’un groupe tribal sur un autre.

Est-ce un progrès pour les peuples ? Ou une régression ?



IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 10h23 - Posté par

Quel est le résultat : Ecrasement définitif à Bahrein, triomphe des émirats et des saoudiens, de l’OTAN, des extrémistes religieux, destruction de la Libye avec renversement de l’oppression d’un groupe tribal sur un autre.

Est-ce un progrès pour les peuples ? Ou une régression ?

Progrès ou régression ? Ni l’un ni l’autre. La merde continue sous d’autres couleurs et d’autres formes.

Sauf à faire de Kadhafi l’impérialiste vaguement socialiste qu’il fut au début de sa carrière, Kadhafi AUSSI était devenu un allié sympathique de l’impérialisme.

Le rôle des communistes dans des luttes fratricides entre fractions de la bourgeoisie n’est pas d’y jouer l’arbitre en prenant part pour l’une ou l’autre mais bien en imposant une troisième voie, celle de la lutte de classe.

Le "ni-ni" n’est pas, lorsqu’il existe réellement (car pour moi cette intervention n’est pas dans le "ni-ni" elle est dans le "POUR") soignable par le campisme, sauf à revenir aux vieilles lunes stalinistes.

LL


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 12h16 - Posté par pilhaouer

"Progrès ou régression ? Ni l’un ni l’autre."

Eh bien, quand on voit l’état de l’Irak, de la Libye sans parler du Bahreïn ou l’opposition se fait arracher les ongles, difficile d’affirmer qu’il n’y a pas régression.
Sauf à admettre que la seule disparition des autocrates justifie largement que le populo soit ramené pour longtemps à l’âge de pierre et condamné à s’entretuer pour longtemps avec encore moins de perspectives.
On ne refera pas le film mais il y avait d’autres possibilités.

Kadhafi AUSSI était devenu un allié sympathique de l’impérialisme.

L’impérialisme le trouve sympathique au point de décider de l’éliminer dès le début de la révolte. Pourquoi rejette-t-il l’hypothèse d’une entente discrète avec Kadhafi ? (Parce que le rastaquouère est dingue nous dit la propagande ! Non ! On sait bien qu’on a déjà essayé de le dézinguer mais il n’a pas mis assez d’eau dans son thé )
L’OTAN était pressé sinon il aurait attendu un vrai bain de sang qui rendrait l’intervention moins suspecte mais on avait trop peur des propositions de l’Afrique du Sud ou de Chavez pour un cessez-le-feu . Les Lybiens ne devaient pas s’entendre et il fallait couper court à toute esquisse de démocratisation quitte justement à réaliser le bain de sang par bombardements otanesques entre autres.

(Mon commentaire ne traite pas de l’Iran.)

Il ne s’agit pas non plus de ni-ni ou de campisme.

Je répète seulement qu’il y a deux phases dans l’épisode libyen :

Une première phase ou l’on peut être, a priori, favorable à la révolte, avec, bientôt, la découverte de ce que sont les "révoltés" et leurs appuis.

Et une seconde phase d’agression impérialiste encouragée de l’intérieur.
Dans la seconde phase, avec un déséquilibre des forces évident, une partie du peuple résiste plus de 6 mois à une offensive puissamment armée, Khadafi a perdu son pouvoir mais est resté.
Et là, soutenir ceux qui résistent n’équivaut pas à justifier les actes antérieurs de Khadafi.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 12h37 - Posté par

Sur la Libye tu prêches une convaincue.

Mais pour moi la voie juste était celle que toi tu appelles Ni-ni et que moi j’appelle voie communiste ;-)

Kadhafi n’était pas "seulement" un autocrate. C’était "aussi" un dictateur, un ennemi des communistes, des syndicalistes, de certaines ethnies, de certaines catégories de travailleurs (les immigrés), un tortionnaire etc. C’est bien le problème. Il n’aurait pas été tout cela, à ce moment, y aurait-il eu place pour le déchaînement impérialiste sur la Libye ?

Que Kadhafi se soit fait saquer directement parce que les intérêts qu’il défendait (lesquels au juste ? Les siens et ceux de son clan, au sens large, ou ceux de la Libye ? difficile à dire...) entraient en contradiction frontale avec ceux des puissances hégémoniques de la chaine impérialiste, notamment sur la question de l’OR libyen (et de ses devises), bien plus encore que sur le pétrole (déjà en grande partie refourgué à des compagnies étrangères qui, certes voulaient se gaver encore plus), ça, c’est une évidence.

Dans la chaîne impérialiste, tous les acteurs n’ont pas ni la même place ni le même rôle ni la même force - ce que Kadhafi a oublié ou plutôt, a mal évalué, ainsi que son rapport de forces interne, et a fini par lui être fatal.

J’ai du mal à comprendre qu’on puisse être communiste en France et s’allier avec des anticommunistes viscéraux (ce qu’était Kadhafi, ce que sont Bachar el Assad,Ahmadinejad...) à l’International sous couvert d’anti-impérialisme. Maintenant, de là à aller directement mettre sa laisse dans la main des agresseurs impérialistes, non plus ,évidemment !

L’objectivité n’implique pas la neutralité, qui est toujours une lâcheté.

Prendre le parti de défendre la voie socialiste n’est pas être neutre. C’est dire qu’il faut combattre les deux facettes du capitalisme.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 13h45 - Posté par pilhaouer

Nous ne nous comprenons pas sur un point :
Mon propos n’est pas défendre Kadhafi dont je sais ce qu’il a fait aux communistes et c’est suffisant pour le classer.
Pour le reste, il est difficile de faire la part de ce qui relève de la propagande et de ce qui est vraiment prouvé .

Par ailleurs j’ai employé le terme plus ou moins approprié d’autocrate, parce que justement la propagande impérialiste use toujours du terme de dictateur qui, bien entendu, est réservé plutôt aux métèques qui ne marchent pas droit.
Il n’y a pas de dictateur au Qatar, en Arabie, mais des rois ou des émirs ce qui fait plus rêver et Bush, criminel patenté et monstrueux réélu par truquage d’élections ne saurait être un dictateur, c’est le président de la plus grande démocratie du monde, bien sur.

être communiste en France et s’allier avec des anticommunistes viscéraux (ce qu’était Kadhafi, ce que sont Bachar el Assad, Ahmadinejad...) ???

Qui parle d’alliance ?

Mais se positionner n’est ni simple, ni confortable.
Le ni, ni ne fonctionne pas car suivant le rapport de forces il favorise l’un ou l’autre. Refuser la guerre impérialiste et défendre le pays attaqué favorise aussi le pouvoir en place, et attaquer le pouvoir en place renforce l’agression extérieure contre le peuple visé.
Soutenir la lutte du peuple est évidemment l’essentiel même si ce sera aussi utilisé par ses ennemis intérieurs et extérieurs pour l’agresser. Le problème étant aussi de "trouver" le peuple et non des fractions douteuses .
Cela dit, plus trivialement, si je suis très sérieusement menacé et si quelqu’un se range de mon côté, je n’exclus pas d’attendre la fin des hostilités et de rester vivant pour pouvoir régler les différents même fondamentaux. ( :-)


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 13h59 - Posté par

Cela dit, plus trivialement, si je suis très sérieusement menacé et si quelqu’un se range de mon côté, je n’exclus pas d’attendre la fin des hostilités et de rester vivant pour pouvoir régler les différents même fondamentaux. ( :-)

A condition que celui qui vient te porter secours te laisse la possibilité d’être vivant jusqu’à la fin des hostilités...Or.....à jouer "les ennemis de mes ennemis " en "oubliant" qu’ils sont AUSSI les tiens, d’ennemis, il arrive (fréquemment) que tu prennes une balle perdue ... DANS LE DOS !

 :(


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 12h44 - Posté par

Il me semble évident que Chavez n’était pas la bonne personne pour proposer une solution de compromis qui ait politiquement du poids sur la scène internationale ! Mais il est bien et juste qu’il l’ait fait. Il me semble aussi que ses arguments pour proposer cette solution n’étaient pas les bons et que là, il a merdé (justement par campisme et aussi par défense de certains intérêts stratégiques vénézuéliens). Idem pour la Syrie... A sa décharge aussi, il faut dire que Chavez est gravement malade depuis un moment (et quiconque me dira qu’un dirigeant physiquement malade est un dirigeant en pleine possession de tous ses moyens fait de la basse propagande).

De même que si l’Iran était attaquée selon un schéma de ce genre, une des urgences serait que surtout Chavez ne renouvelle pas CE TYPE de soutien qu’il a exprimé sur la Libye (et la syrie) genre " Je connais personnellement Mahmoud, c’ est un mec à la cool et le régime iranien est super sympa, et tout ce qui est dit sur l’Iran est de la propagande bourgeoise"....parce que là l’Iran serait vraiment dans la merde.

Ce qui est important c’est comment l’opposition communiste dans les pays agresseurs fait son maximum et appuie à fond sur la tête des dirigeants de leurs pays pour les empêcher de PRENDRE PART directement et activement à de telles invasions. Ce qui n’a pas été fait DU TOUT pour la Libye (voire c’est le contraire qui a été fait et qui est absolument scandaleux. Le vote du Front de Gauche au Parlement européen est une tache qui en s’effacera pas).


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 18h46 - Posté par

La merde continue sous d’autres couleurs et d’autres formes.

T’es déjà allée en Libye, La Louve ???

Moi oui.

C’était pas obligatoirement la joie, mais certainement plus qu’au Maroc ou en Tunisie, en Egypte ou en Turquie.

Et au moins aussi démocratique.

Mais en dehors de tout ce bizeness et alors que tout le monde parle du manque de démocratie "avant", (C’est nul et malhonnête car ce mot ne signifie pas la même chose ici et là-bas), en pleurant sur le manque de démocratie maintenant et les Intégristes musulmans d’AlQuaida/CIA, il y a un élément d’analyse que tout le monde zappe :

50000 morts par les forces de l’OTAN, ni pros, ni antis, Ghadaffi.

Simplement des mecs qui voulaient continuer à vivre même si c’était pas toujours la joie. Et qui entre pas assez de "démocratie" et mourir auraient certainement choisi la première solution. Et à qui on n’a pas demandé leur avis.

Et plus grave : Des centaines de tonnes d’uranium appauvri vaporisés en aérosols qui pourriront pour les 4 millions et demi d’années à venir l’avenir des Libyens, mais aussi des Maliens, Marocains, Tunisiens, Algériens, et toute l’Afrique subsaharienne, mais aussi TOUT LE POURTOUR DE LA MEDITERRANEE.

Y compris la France et les connards qui logent en PACA dont je fais partie.

T’est déjà allée en Serbie, en Croatie, et au Kosovo, La Louve ???

J’y suis allé il y a deux ans, faire une virée d’un mois en 4x4 dans la campagne profonde et équipé d’un electroscope, (Tu sais, ce qu’on appele un compteur Geiger ?).

Y a des endroits ou ça cliquette avec des taux de radiation 10 à 15 fois plus hauts que la norme en Millisieverts). Et personne ne reconstruit dessus car les habitants sont tous ou morts ou malades. Et les taux de cancers du lymphome ont explosé. Comme à Falluja même si c’est moins important.

Et c’était en 94 et 95 qu’ils ont bombardé. Et quand ça sera décontaminé l’espèce humaine sera bien plus vieille que les dinosaures. Si elle existe encore ce dont je doute.

Ils ont plus Milosevic, plus les Russes soviétiques pour les faire chier, plus les apparatchicks, mais je crois que s’ils pouvaient remonter le temps...

Tout ça pour dire que c’est pas simplement remplacer un connard par un autre en croyant qu’on a cru mettre des gens biens à la place, mais c’est permettre au "Mal ABSOLU" de remplacer un état de fait insatisfaisant pour une partie de la population par une horreur universelle sans nom.

Et si tu ne me crois pas, le jour ou le Sirrocco soufflera bien fort vers l’Europe, qu’il y aura quelques millimètres de poussière du désert Libyen sur vos pelouses et vos voitures, j’espère qu’il y en a qui auront une pensée, lorsqu’ils développeront leur cancer, au deux petits enfant et à l’épouse d’un de mes amis écrasé par les missiles "Tomahawks" des libérateurs.

Et aux autres qui seront en train de crever là-bas au nom de la "Liberté" des assassins.

Bon appétit à tous pour le repas de ce soir.

Et évitez d’habiter près d’une centrale nucléaire... C’est tellement dangereux pour la santé !

((- :

G.L.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 19h00 - Posté par

il y a un élément d’analyse que tout le monde zappe :

50000 morts par les forces de l’OTAN, ni pros, ni antis, Ghadaffi.

Non désolée, je ne le zappe PAS et j’étais et suis encore CONTRE cette intervention impérialiste bouchère de merde, NOTAMMENT ( mais pas seulement) pour cetet raison précise.

Quant à savoir si je suis allée en Libye non jamais.

Comme 99% des gens "qualifiés" ou pas qui s’expriment sur le sujet.

Je suis d’accord qu’y aller c’est un gros plus. Mais Soral et cie aussi y sont allés. Payés et cornaqués par Kadhafi. donc, sur le côté , "objectivité" et "neutralité de tels "voyages" tu permettras de te dire que ça fait autant rigoler que l’objectivité des voyages en URSS des cadres du PCF entre 1930 et 1990...

Evidemment je ne dis pas que toi tu y es allé dans ces conditions, j’en sais foutre rien.

C’est comme pour l’Iran tu vois. Quand Dieudonné y va en "ami" du régime, je doute qu’on lui fasse faire une visite guidée des pires cellules d’Evin par exemple. Ou qu’on l’emmène voir les pendus ou les lapidées. Bien réels pourtant. Et par exemple.

C’est juste pour dire que si on entend n’octroyer la parole qu’à ceux "qui y sont allés" (pourquoi pas après tout...je ne suis pas sûre que ça me choque d’un point de vue intellectuel) va aussi falloir faire le tri entre "comment qui y est allé" c’est à dire : à quelle époque ? Dans quelles conditions ? A quel titre ?

Mais on pourrait aller plus loin dans ce genre de raisonnement c’est de dire qu’il ne faut laisser la parole sur la Libye qu’aux seuls libyens... après tout la vraie position juste, elle pourrait être là, non ???

LL


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 19h06 - Posté par

Tu me fais un faux procès GL, si je te lis bien, celui de soutenir le camp impérialiste.

C’est tellement de mauvaise foi que c’en est inaudible.

On ne débat pas entre communistes en pratiquant ce genre de rhétorique.

SI tu veux critiquer ce que tu penses être une position "ni-ni" va falloir commencer par là.

Moi aussi j’ai lu Schopenhauer, j’ai été un peu "formée", je suis avocate, c’est à dire, je sais comment retourner un débat , un dialogue, si je veux. Or il se trouve que je ne le veux pas, tu vois, je ne fais pas comme ça ici ( sauf à certaines occasions que je réserve en général à des ennemis clairement identifiés, ce qui à ce stade n’est pas le cas pour toi, mais on verra bien la suite...) parce que c’est une insulte à l’intelligence des participants et à l’humanité de ceux qui nous lisent, c’est aussi une insulte à ce que je considère devoir être le communisme à certains égards.

Si toi tu veux faire comme ça, tu le feras sans moi.

Si tu veux dire les choses autrement (plus franchement, plus clairement, afin qu’on débatte ) pas de pb en revanche.

LL


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
16 décembre 2011 - 10h33 - Posté par

Cette guerre en Libye est EGLAMEENT une ENORME défaite pour les communistes occidentaux des puissances agressantes (et donc in fine un nouveau coup porté au communisme en général) qui, soit n’ont pas bougé, soit ont défilé aux côtés des fascistes pour soutenir Kadhafi, soit ont carrément voté les pouvoirs interventionnistes à l’ONU/OTAN !

Evidemment, pour les Libyens également, elle est une défaite à maints égards AUSSI, reste à savoir lesquels et deuxièmement, reste à savoir comment les choses vont se préciser dans l’avenir. Je ne suis pas certaine que le camp impérialiste ne se soit pas tiré une grosse balle dans le pied avec cette révolution dévoyée et manipulée...A voir.

Le discours d’Azar Majedi est clair , il est au sujet de la question iranienne : les communistes ne soutiendront pas le régime en place (ça veut dire qu’ils ne feront pas de campisme dans l’autre sens et on les comprend, compte tenu de ce que ça leur a coûté en 1979 !!!) MAIS ils ne soutiendront pas non plus une agression impérialiste contre leur pays. Moi je lis se battre d’abord contre le danger immédiat de l’impérialisme, et ensuite régler ses comptes entre Iraniens. Moi je comprends le discours d’Azar Majedi comme un appel à la création d’une résistance spécifique, que tu peux appeler "ni-ni" mais que pour ma part je en vois pas différente de celle qui fut constituée par le PCF (indépendamment des gaullistes) en 39/45.

C’est une position profondément dialectique.

C’est exactement la même question que celle de "l’association temporaire et différenciée dans le combat" avec des syndicats réformistes dans le cadre d’une intersyndicale contre un PSE par exemple. Ona le même ennemi et le même objectif à court terme mais pas à long terme et on n’emploie pas à la CGT (normalement) les mêmes méthodes qu’à la CFDT !

LL


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
17 décembre 2011 - 03h08 - Posté par

La Louve, si je croyait qu’une telle résistance "spécifique" existe ou pouvait être mise en place je serais déja avec au lieu d’ergoter ici.

Mais c’est pas le cas. Le cas actuel est une incapacitation totale des forces progressistes et des moyens de coercicion qu’on pourrait utiliser contre la destruction du Monde entier.

Que ça soit ma faute, la tienne, ou celle du père éternel ça change rien au problème.

Quand les chars soviétiques entraient dans Bucarest ou dans Prague même si sur le moment j’ai pas bien saisi, (J’étais jeune), ça n’était pas "normal". Pourtant les raisons fournies à l’époque étaient les mêmes que celle fournies actuellement. C’était pour "protèger" le socialisme de l’agression interne des pro-capitalistes.

Que des "bonnes raisons".

Or on sait bien qu’en réalité il s’agissait simplement de protéger les intérêts de l’URSS cernée par les puissances occidentales.

Alors maintenant, après quatre guerres d’agression, et même plus, menées par l"Occident au nom de la Liberté sur de faux prétextes, (Du port de la burqua aux ADM en passant par la Révolution colorée, et la défense du Peuple), dis moi OU tu as vu après ces guerres un seul résultat ou la situation soit meilleure qu’avant ces interventions ??

Et où la Révolution prolétarienne ait triomphé ?

Les seuls endroits ou ça a évolué en positif ce sont des pays ou il y a eu exactement le contraire, et ou IL N’Y A PLUS EU D’INTERVENTION extérieure. Ou très peu. Comme en Amérique latine. Et parce que l’impérialisme anglo-saxon a eu autre chose à faire ailleurs de plus urgent et a lâché un peu la Doctrine Monroë.

Dis moi, ou en est l’Irak, (Certes dirigé par un ancien mignon de la CIA) qui était un des pays du Middle-east les plus évolués ? Ramené à l’âge de pierre, et des clans.

2000000 de morts entre les guerres contre l’Iran, la Guerre de 92 et la guerre de 2001. Des centaines de milliers de veuves, d’orphelins, un pays ruiné en proie aux gangsters des multinationales et pourri par les armes atomiques et chimiques. C’est ça ta "liberté" ?

Ou en est l’Afghanistan, qui au temps de Najibullah était un des pays qui avait une prétention laïque" et progressiste ? Depuis que les Talibans armés par la CIA l’ont pendu par les c...es, puis se sont retournés contre leurs anciens maïtres ou on en est ?
La production de pavot a été augmentée de 1000% pour payer les sbires de l’empire américain. Les assassins de l’OTAN, donc aussi NOS assassins, détruisent pillent, tuent, torturent. Et le pays est retourné au moyen-âge. Les drones bombardent aveuglément les femmes, les enfants, les vieillards, meurent, sont estropiés, sont empoisonnés... C’est ça ta "liberté" ?

La Libye, un des premiers pays fondateurs de l’OPEP pour tenter de canaliser le pillage éhonté de ses richesses par les anglo-saxons, qui avait après la Révolution de la Jamarhya reconquis ses droits. Bombardé, empoisonné, des milliers de personnes assassinées par des enfoirés planqués dans leurs bunkers et leurs avions et par leurs proxys déguisés sur le terrain. C’est vrai que Ghadaffi avait depuis longtemps oublié d’ou il venait et servait aussi l’Empire. Mais c’est pas parce qu’il était le valet des Américains qu’on l’a assassiné. C’est parce qu’il prétendait ne plus l’être. Tu vois peut-être pas la différence, mais moi si. Et les Libyens aussi. C’est ça ta "Liberté".

Et pareil demain pour la Syrie, l’Iran, et quand ça sera le moment, la Chine et La Russie peut-être. Si...

Si ça finit pas en conflagration générale. Plus ou moins nucléaire.

Ben tu vois pour mon cas je suis pas d’accord. Pas sur le fait qu’il faille combattre la tyrannie, mais sur le fait que pour combattre une tyrannie sélective, désignée par ceux qui l’ont inventée et soutenue on mette à la place des systèmes tyranniques encore pires.

Ca me fait bien rigoler quand j’en vois certains ici ou ailleurs qui croient que de toute cette merde il va sortir un seul évènement positif. Surtout quand ce sont des mecs qui veulent bien la Révolution ailleurs mais surtout à condition qu’elle ne leur coûte rien à eux. Ni la bourse ni la vie. Des mecs qui veulent bien faire faire la Révolution par d’autres mais qui se pâment à l’idée même de la vue d’un fusil, et je parle pas du reste. Parce que la Révolution, même la bonne, ça se fait pas toujours avec de belles choses à voir.

Des mecs qui ont laissé tuer le seul outil qui pouvait péniblement faire la différence, je parle d’un VRAI Parti communiste, et qui se déchirent le foie pour connaitre la couleur du slip d’un Laurent, et qui se font entuber chaque jour par un sous-marin de la SD ; et qui à l’évocation même d’une conne bleue marine ou de son borgne de papa sont prêts à mettre en place n’importe qui, à n’importe quel prix, même si le "n’importe qui" c’est la même en pire, déguisée.

Pourvu qu’on leur tienne leur retraite au chaud, pour 1% d’augmentation du SMIC, ou leur Livret "A" à 2%.

Demain s’il y a la fille du Borgne au Pouvoir, quand elle aura fait le sale boulot et zigouillés les rares cocos qui restent, ils seront même prêts à solliciter le Département de la Défense et la Maison Blanche pour qu’on vienne nous délivrer à coup de "Tomahawk". Avec les troupes d’AlQuaïda formées du Lumpenprolétariat des cités, financées par l’Emir du Quatar, pour faire le sale boulot au sol.

Pour le reste, et c’est là que je vais en venir, MOI j’y suis allé dans les Balkans, au Moyen-Orient, et au Maghreb. Pas en visite guidée, pas en visite officielle, mais chez les gens, comme des milliers de gens comme moi qui se sont bougé le cul pour voir comment on vivait ailleurs qu’en France. Je suis d’ailleurs allé dans bien d’autres pays et quand je n’y suis pas allé je correspond avec des gars du coin.

Avec mon véhicule, mon épouse, et quelques amis.

Au lieu d’aller se faire bronzer le cul aux Seychelles ou visiter les Ryads de Marrakech en croyant qu’on est au Maroc, ou les cliniques de remise en forme de Sidi Bou Saïd à 200 euros la semaine ; et raconter qu’on "connaît" la Tunisie...

Et on a rencontré bien autre chose que ce qu’on nous montrait ici. Et qu’on voit sur les catalogues des tours operators ou les clichés de la télé ou de la presse mainstream.

Tout ça pour dire que si c’est ça le type de "liberté" qu’on me propose je préfère encore celle que Sarko me laisse ici actuellement. Et si par hasard ses maîtres US veulent le virer avec n’importe quelle révolution et qu’il ne veut pas partir, et même si des gogos de gôche y sont dedans la Révolution, le jour même je rentre dans sa milice pour le défendre.

A me faire sodomiser je préfère que ça soit par un autochtone...

Mais tout ça c’est tout simplement du bla-bla. De tous ceux qui ici font montre de "bons" sentiments, bien political correct, si demain y a vraiment la merde ici, dans leur petit nid douillet, y en a pas 10% qui tiendront les positions "fermes" qu’ils expriment... Ne serait-ce que parce que leur épouse ne sera pas d’accord ou qu’il faut payer les crédits.

Et pas besoin de dire le contraire ; depuis le temps j’en ai vu quelques uns du même genre à l’oeuvre.

Sans rancune, mais j’aime pas qu’on tente de m’endormir avec des contes de fées que même un gosse de 12 ans ne croirait pas tellement c’est gros ou de me culpabiliser parce que je ne suis pas la vulgate qui voudrait que tout doit en blanc ou noir.

G.L.


IRAN -"Contre deux pôles, nous devons être clairs dans notre lutte"(Azar Majedi)
17 décembre 2011 - 13h53 - Posté par

GL tu n’as pas le monopole du voyage à l’étranger avec ta bagnole chez les "vrais gens" !! C’est incroyable cette façon de "prêter" telles paroles ou tels actes à ton interlocuteur (moi en l’occurrence) sans rien savoir de l’Autre ni de sa vie ni de rien.

Je n’ai pas à me justifier ici face à de telles attaques sur où je suis allée et comment !

Je suis allée à de nombreux endroits (oh dis, je suis même allée en URSS alors t’imagine -incroyable non ?!) avec mon sac-à-dos, et je continue. Je n’ai en revanche jamais mis les pieds aux Seychelles ni à l’île Maurice dans des palaces de bronze-culs...

Je n’ai jamais soutenu non plus que la guerre impérialiste (qu’elle ait le fait de l’URSS ou des USA...) soit une bonne chose, ça t’a manifestement échappé mais je suis contre même :-D enfin bon. Je crois qu’on va s’arrêter là toi et moi, c’est un dialogue avec de sourds je crois.

Sans rancune évidemment,

LL





D’aucun devrait apprendre que nous vivons un monde Multipolaire et non plus unipolaire !
mercredi 18 - 17h02
de : joclaude
Assez cautionné le « dialogue social » bidon avec le gouvernement et ses représentants !
mercredi 18 - 13h26
de : Jodez
2 commentaires
Urgence pour l’Hôpital ! Urgence totale des luttes sociales !
lundi 16 - 22h07
de : Lepotier
ACTE 44 des Gilets Jaunes : Les BRUTES de macron à l’oeuvre ! (video)
lundi 16 - 19h17
de : joclaude
2 commentaires
Les "affaires" en régime macronien ! Vertueuse prédiction : Plus jamais ça ?
lundi 16 - 11h59
de : joclaude
2 commentaires
Venezuela : les très gênantes photos de Guaidó en compagnie des narco-paramilitaires colombiens
lundi 16 - 10h45
de : Olivier Arendt
Les sous-traitants du nucléaire en grève le 18 septembre contre le dumping social
lundi 16 - 08h11
DÉCÈS D’UN TORTIONNAIRE EN ALGÉRIE.
dimanche 15 - 15h17
de : Transmis par Nuits de septembre 1965
Que la Terre nous sauve.
samedi 14 - 13h27
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Mesures Buzyn, c’est du Coluche : Dites nous ce dont vous avez besoin, nous vous dirons comment vous en passer (vidéo)
samedi 14 - 13h12
de : nazairien
1 commentaire
MANIFIESTA 2019 - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 14 - 11h47
de : Hdm
Patrick Balkany, proche de Sarkozy, condamné à 4 ans de prison ferme et incarcéré (vidéo Verdi)
vendredi 13 - 16h16
de : nazairien
10 commentaires
Les corbeaux , les vautours en passe de disparaître ?
jeudi 12 - 20h12
de : joclaude
1 commentaire
Réaction de LFI après la diffusion des images de Quotidien sur le jour des perquisitions (video)
jeudi 12 - 12h38
de : LFI
40 minutes d’images cachées : le coup monté médiatico-judiciaire contre LFI (video)
jeudi 12 - 08h57
de : L’Ère du peuple
Je suis prêt ! « Et ainsi de suite… »
jeudi 12 - 08h44
de : Jean-Luc Mélenchon
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 - 08h41
de : Info’Com-CGT
Grèce : l’expérience autogestionnaire des Viome menacée
jeudi 12 - 08h04
Le Val-de-Marne, premier département de France à bannir le glyphosate
mercredi 11 - 09h40
de : Agnès Vives
2 commentaires
Perquisition chez Mélenchon... Un autre son de cloches (video)
mercredi 11 - 09h01
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 - 07h51
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Samedi 14 septembre 2019, les éditions Noir et Rouge présentent le second tome de La CNT dans la révolution espagnole de
mardi 10 - 22h09
de : Frank
UNE JUSTE COLÈRE - Interrompre la destruction du monde
mardi 10 - 13h55
de : Ernest London
1 commentaire
Le RN face à la destruction sociale
mardi 10 - 12h08
de : Christian DELARUE
3 commentaires
Toute la macronnerie : Menteuse ! La Révolution est permanente !
lundi 9 - 15h44
de : joclaude
4 commentaires
Gaspard Glanz (journaliste), à nouveau inquiété par la flicaille, ridiculise ces flics(quettes) (vidéo)
lundi 9 - 13h59
de : nazairien
Thales : petits meurtres entre amis, ou la politique des bâtons dans les roues
lundi 9 - 11h26
de : Bertrand F
Au moins 2000 gilets jaunes convergent à Montpellier pour leur rentrée
dimanche 8 - 15h42
2 commentaires
arret de la grêve de Petit Jean
samedi 7 - 12h32
de : promedic
"Opération Aéroport de Paris" : L’initiave citoyenne en action, dans le var (vidéo)
samedi 7 - 00h50
de : nazairien
Plan et marché à Cuba des années 1960 à aujourd’hui
vendredi 6 - 13h47
de : P. Del Castillo
2 commentaires
Les élucubrations de Stéphane Bern sur l’école au Moyen Âge
vendredi 6 - 11h09
de : Catherine Rideau-Kikuchi, Florian Besson
LA SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE ET SON AVENIR
vendredi 6 - 06h41
de : Ernest London
2 commentaires
Rentrée catastrophe / C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 5 - 22h19
de : Hdm
Grenelle des violences conjugales : le gouvernement répond aux féminicides par l’aumône
jeudi 5 - 16h51
1 commentaire
Yémen : les images rares d’une guerre qui embarrasse le gouvernement français (vidéo)
mercredi 4 - 23h15
de : Nazairien
2 commentaires
La société pharmaceutique Ferring impliquée dans un nouveau scandale ?
mercredi 4 - 16h13
de : Pharmawatch
Les empoisonneurs.
mercredi 4 - 15h17
de : L’iena rabbioso
Hypotextile : Soutien à Constance seins nus
mercredi 4 - 09h25
de : Christian DELARUE
Appel à la mobilisation contre l’OMC et les accords de libre-échange
mardi 3 - 21h27
de : via campesina

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Sous un gouvernement qui emprisonne injustement n'importe qui, la vraie place d'un homme juste est en prison. Henry David Thoreau (1817-1862)
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite