Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

N’oublions pas nos camarades disparus (video)


de : Roberto Ferrario
mercredi 21 décembre 2011 - 11h02 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 28.2 ko

Yves Domergue, Cecilia Rotemberg et Marie-Anne Erize sont "disparus"... victimes de la dictature militaire argentine entre 1976 et 1983.

Mais ils ont été aussi anciens élèves ou enseignants du lycée franco-argentin Jean Mermoz de Buenos Aires et du Collège français de Belgrano (établissement précédent, fermé en 1969).

Trente-cinq ans après ces disparitions, une grande majorité de la communauté du lycée l’ignore encore.

Avec l’intention de rappeler ces faits et de rendre hommage à leurs anciens camarades disparus, deux anciens élèves du lycée, Michelle Aslanides (promotion 85) et Roger Sorbac (promotion 76) se sont fixé comme objectif d’inaugurer une plaque dans l’enceinte du lycée, avec l’appui d’un groupe d’anciens élèves constitué a cet effet*.

Les jugements rendus lors du procès ESMA le 26 octobre dernier, et notamment la condamnation d’Alfredo Astiz, pour laquelle le ministre des Affaires Etrangères M. Alain Juppé a félicité l’Argentine, vont dans le sens d’un nécessaire devoir de mémoire, sur lequel la France et l’Argentine sont en phase.

Un deuxième procès débuté le 7 novembre dernier à San Juan, dont les prévenus sont Luciano Benjamin Menéndez, Jorge Olivera et dix autres militaires accusés d’avoir fait disparaître Marie-Anne Erize, rappelle l’ampleur et la gravité des faits que nous voulons commémorer avec le projet que nous présentons ici, et que nous vous demandons de soutenir.

Ce projet d’inauguration à déjà reçu l’aval des familles des disparus et recueilli environ 700 adhésions parmi les élèves, personnels et familiers du lycée.

Présenté à l’Ambassadeur de France en Argentine, Jean-Pierre Asvazadourian, et à la proviseure du lycée, Sabine Dubernard, ils ont manifesté leur soutien et demandé à ce qu’il soit largement diffusé. Depuis, il a été présenté a l’amicale des parents d’élèves et aux professeurs.

Nous sommes en attente de leur aval.

Notre projet :

En un premier temps faire connaître auprés de la communauté du lycée les faits, présenter le projet et organiser une pétition afin de recueillir les signatures "on line", à travers un blog créé à cette intention à l’adresse

 www.ancienslyceemermozeurope.blogspot.com

Avec le soutien des familles des disparus, présenter le projet aux autorités : Ambassadeur de France en Argentine, Proviseur et personnels du Lycée, amicale des parents d’élèves association des anciens élèves... en demandant leur adhésion au projet.

Une fois le consensus obtenu, lors d’une cérémonie où seraient présentes les familles des disparus, le personnel du lycée, les autorités, et prévue au premier semestre 2012, inaugurer une plaque commémorative dans l’enceinte du lycée et planter un arbre en leur souvenir.

Les fonds nécessaires à la réalisation de la plaque et l’achat de l’arbre seraient récoltés parmi les signataires de la cette pétition et la communauté des lycée et du collège français, de façon à ce que tous ceux qui ne pourraient assister à la cérémonie d’inauguration puissent être fiers d’avoir participé à ce projet, qui n’aurait pas pu se faire sans eux ...

La conception de la plaque pourrait être un projet de création, soumis à la communauté du lycée, mais le texte de la plaque sera le fruit d’un consensus entre les familles des disparus, le groupe organisateur du projet, les observations adressées par les signataires de la pétition et l’avis des autorités du lycée et l’ambassade de France en Argentine.

En un deuxième temps, et laissé à la libre appréciation du corps enseignant du lycée, notre projet propose un volet éducatif sur l’histoire récente de l’Argentine, basé sur les documents existants et du travail de recherche qui serait à réaliser par les élèves encadrés par leurs professeurs, avec pour exemple le travail réalisé par les élèves de Juliana Cagrandi, professeure à Melincué, petite ville de 2500 habitants près de Rosario, province de Santa Fé, travail qui a abouti à l’identification du corps d’Yves Dormergue et de sa compagne 34 ans aprés sa disparition .

Nous vous remercions de nous avoir lu, est espérons que vous soutiendrez ce projet.

Roger Sorbac(76)

placadesaparecidosmermoz@gmail.com

* Notre groupe est composé par :
Maria-Noël Gutierrez(95), Irene Buzzi(91), Maisa Garcia (91), Angeline Montoya (91), Michelle Aslanides(85), Valeria Castello-Joubert(87), Carine de Wandeleer(82), Liliana Samuel(78) et Roger Sorbac(76)

Collectif Argentin pour la mémoire



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
N’oublions pas nos camarades disparus (video)
21 décembre 2011 - 11h22 - Posté par Roberto Ferrario

"L’ange blond de la mort", Alfredo Astiz, condamné à la perpétuité

Au terme d’un procès-fleuve, l’ex-officier de marine Alfredo Astiz et onze de ses co-accusés ont été condamnés à la prison à vie. L’"ange blond de la mort" était jugé pour des crimes commis dans les années 1970 sous la dictature argentine.

Alfredo Astiz, surnommé "l’Ange blond de la mort", et 11 autres personnes ont été condamnés mercredi à la réclusion à perpétuité en Argentine au terme d’un procès-fleuve sur les crimes de la dictature dans les années 1970.

Alfredo Astiz et d’autres membres des escadrons de la mort étaient jugés pour les crimes commis à l’Ecole supérieure mécanique de la marine argentine (ESMA), où environ 5.000 dissidents ont été emprisonnés et torturés sous la dictature, de 1976 à 1983. Peu de prisonniers en sont sortis vivants.

Au terme de ce procès de 22 mois, au cours duquel ont témoigné 79 survivants, 12 accusés ont été emprisonnés à vie tandis que quatre autres ont été condamnés à des peines allant de 18 à 25 ans de prison.

Parmi les condamnés à la réclusion à perpétuité figure notamment Jorge Acosta, surnommé "le Tigre", qui a déclaré au cours du procès que "les atteintes aux droits de l’homme sont inévitables durant une guerre".

Malgré la nuit froide, des centaines de personnes s’étaient rassemblées à l’extérieur du tribunal de Buenos Aires, lui-même bondé, pour écouter le jugement. Certaines brandissaient des portraits des victimes. La foule a applaudi à l’énoncé de chaque verdict.

"Nous pouvons enfin vivre en paix, sachant que justice a été rendue", a dit une femme à une chaîne de télévision argentine.

Les insultes ont fusé contre Alfredo Astiz lorsque sa condamnation a été annoncée. Une fois l’ensemble des jugements prononcés, la foule s’est mise à danser, certains pleurant, d’autres s’embrassant.

Ancien officier de marine, Alfredo Astiz s’était vanté de ses crimes dans une interview donnée en 1998 à un magazine. Il s’était alors présenté comme "l’homme le mieux formé en Argentine pour tuer des journalistes et des politiques".

"Je ne regrette rien", avait-il également déclaré.

Infiltration

Durant la dictature, il a infiltré des organisations de défense des droits de l’homme dont des membres étaient ensuite enlevés. Il a été condamné par contumace en France pour
l’enlèvement de deux religieuses françaises emprisonnées à l’ESMA, la plus célèbre des prisons clandestines de la dictature militaire.

On estime qu’environ 200 personnes seulement ont survécu aux geôles installées dans cette école militaire. La plupart des 5.000 autres prisonniers ont été drogués, mis dans des avions et largués en mer.

Alors que les prisonniers étaient détenus pendant des heures, pour certains pendant des années, sous les combles de la résidence des officiers de l’ESMA, ces derniers continuaient de vivre une vie normale dans les étages inférieurs.

Les organisations de défense des droits de l’homme estiment à 30.000 morts le nombre des victimes des six années de dictature en Argentine.

Après la chute du régime militaire, d’anciens membres de la junte ont été condamnés avant de bénéficier d’amnisties.

Alfredo Astiz a lui-même tenté de reprendre une vie normale. Il a ainsi été photographié dans des boîtes de nuit ou sur ses lieux de vacances. Devenu un symbole des crimes de la dictature, il a toutefois été agressé à plusieurs reprises en public.

En 2005, la Cour suprême d’Argentine est revenue sur les lois d’amnistie à la demande du président de l’époque, Nestor Kirchner, dont la veuve Cristina Fernandez vient d’être réélue à la tête du pays.

Depuis, la justice argentine a condamné plusieurs anciens officiers pour atteintes aux droits de l’homme.

Nestor Kirchner et Cristina Fernandez se sont rencontrés alors qu’ils étaient étudiants dans les années 1970. Plusieurs de leurs amis ont été enlevés et assassinés à cette époque en raison de leurs activités politiques.

27/10/2011

http://www.france24.com/fr/20111017...



N’oublions pas nos camarades disparus (video)
21 décembre 2011 - 15h11 - Posté par copas

Pour comprendre les forces agissant à l’époque :

Les deux principales forces militantes qui firent face aux fascistes argentins :

 les Montoneros

 le PRT-ERP (Parti révolutionnaire des travailleurs-Armée révolutionnaire du peuple)

Ces deux mouvements furent écrasés par les militaires argentins entre la fin du Péronismeet la dictature des Militaires, avec des milliers de morts pour chacun de ces mouvements.

Ces deux organisations ont été physiquement éliminées .

On peut lire aussi cette tentative d’articulation de la résistance des groupes guévaristes et révolutionnaires dans le cône sud de l’Amérique latine :Junta de Coordinación Revolucionaria.

On peut lire également des choses sur l’opération condor , entente des dictatures d’Amérique latine pour éliminer physiquement les mouvements révolutionnaires du continent : Chili, ’Argentine, Uruguay, Paraguay, Bolivie et Brésil.

Des assassinats furent commandités sur la planète pour éliminer le mouvement révolutionnaire en Amérique latine.

la collaboration de l’impérialisme américain est bine connue. Celle de la France moins connue, de 1959 à 1981 une mission militaire française permanente était à Buenos Aires pour conseiller les militaires argentins. Les services français furent très présents . Cela fut reconnu par le chef de la Police politique argentine ("DINA") :
« C’est la DST qui a le plus coopéré. C’était un service de renseignement ami. » .

A cela se rajouta la participation active d’ex OAS recyclés là bas.

C’était à l’époque où un ministre de droite en France disait à la télé à propos de la gauche : Ils vous promettent le Pérou et vous aurez le Chili...

A bon entendeur.

Hymne des montoneros
http://www.youtube.com/watch?v=6lmo...

hymne de l’ERP
http://musicatono.com/escuchar/marc...

Il s’agit là de recoudre l’histoire, de ne pas construire des avenirs amnésiques.

Les procès en cours, conférences , manifestations, sont importants, afin que le cheminement de l’esprit de ces combats n’ait pas été éliminé dans des salles de torture, avec les grands états impérialistes pour donner les outils aux chirurgiens de l’horreur.

Il ne s’agit pas là d’approuver ou désapprouver des orientations politiques mais de comprendre que les victimes des bouchers argentins étaient des nôtres, de ceux qui combattent les injustices, ni des bandits, ni des criminels.

Les histoires du passé recoupent celles du présent :

 quand on apprendra que Villepin fut celui qui referma la question de la participation de la France aux opérations criminelles de l’opération Condor lors d’un voyage au Chili.

 Quand on apprend qu’un Mélenchon se permit de dire :

C’est le retour attristant à la tradition de l’ancien criminel de droit commun argentin, Paolo Paranagua que l’amicale des anciens de la ligue communiste révolutionnaire au « Monde » avait fait embaucher. Son passé de voyou dans la branche dure de « l’ejercito revolutionario del pueblo » (ERP) attendrissait les révolutionnaires germano- pratins, nonobstant les crimes et provocations de cette soi disant armée du peuple !

Passer du désaccord avec un journaliste anciennement de l’ERP a un cri de haine contre l’ERP est assez impressionnant.

Décidément il pourra aller dire cela aux pères, mères, épouses, enfants, grands-mères de la place de Mai à Buenos Aires qui ne veulent pas qu’on assassine une deuxième fois leurs enfants, maris, pères, etc ...

Il pourra également nous expliquer cela au MIR chilien (allié de l’ERP de l’époque)qui ex-filtra des dirigeants de gauche par l’Argentine pour les préserver de la soldatesque de Pinochet . Sacrés voyous va !

L’histoire se niche bien dans tous ces méandres. Hélas.

La mémoire de ces jeunes gens et le respect qu’on leur doit est importante, elle passe par l’établissement des faits, des fouilles, des recherches et des procès si possible.

La tuerie de cette génération n’ouvrit pas une route lumineuse aux charlatans de la gauche mais une porte vers l’abime où des mouvements révolutionnaires commencent à se reconstruire pour faire tourner la roue dans le bon sens.






Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
1 commentaire
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43
André Bouny : « Agent orange, le déni reste total »
mardi 30 - 14h23
de : jean1
Municipales 2020:ABSTENTION – Une « insurrection froide contre toutes les institutions du pays »
lundi 29 - 17h57
de : joclaude
2 commentaires
Elections municipales 2020 : un vote nul ...
lundi 29 - 16h40
de : Mickael Wamen
1 commentaire
Election Municipale à LYON : l’Humanitaire forcément HUMANISTE ?
lundi 29 - 11h02
de : joclaude
[Vidéo] Covid-19 : la Guyane souffre de sous-équipement et d’un manque de préparation de l’État
dimanche 28 - 18h50
Libérez Roland Veuillet !
dimanche 28 - 17h21
de : CNT 30
Pour un grand bol d’air pur, le point avec Manon Aubry , LFI au Parlement Européen.
samedi 27 - 17h14
de : joclaude
BFM-TV EN GRÈVE POUR LA PREMIÈRE FOIS (video)
samedi 27 - 16h41
Coronavirus : 15 médecins Cubains à La Martinique !
samedi 27 - 16h02
de : joclaude
Professeur Raoult auditionné sur RMC-J.J. Bourdin
samedi 27 - 15h26
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite