Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Anne "Sinclair" : la daube de l’année.
de : René HAMM
mercredi 21 décembre 2011 - 16h31 - Signaler aux modérateurs

Comme chaque mois de décembre (ou janvier suivant), divers médias et organisations désignent les personnalités qui ont marqué l’année (ou celle qui vient de s’achever). Selon une enquête téléphonique effectuée, les 6 et 7 décembre, par l’institut Conseil Sondage Analyses (1) pour le site web Terrafemina, Anne Schwartz (pseudonyme « Sinclair ») se classe en tête des femmes de 2011.

Avec 25%, elle devance d’une touffe de cheveux Christine Lagarde et Martine Aubry (23%). La chanteuse Nolwenn Leroy arrive en quatrième position ex-æquo avec…Marine Le Pen (18%).

Hormis la très talentueuse gagnante de la « Star Academy 2ème saison », le 21 décembre 2002, voilà une sacrée brochette de représentantes du « deuxième sexe » (2). Sur la plus haute marche du podium, la cocue (consentante ?) la plus célèbre de la planète ; à ses côtés, la remplaçante du « chimpanzé en rut » (3) au F.M.I., instance humanitaire renommée, ainsi que la première secrétaire du Parti socialiste, qui avait longtemps louvoyé à propos du comportement du « camarade » avec lequel elle avait conclu un « pacte » et couvert les malversations au sein des fédérations des Bouches-du-Rhône comme du Pas-de-Calais. En embuscade, la présidente du Front national. Catherine Bouvier, Yves-Marie Cann et Tiéfaine Concas n’avaient arbitrairement proposé qu’un panel de dix noms. La lauréate, une « Antigone » (4) moderne, que je situerais plutôt dans la lignée d’une Bécassine snob, mâtinée de Magdelon (5), en imposerait donc par son stoïcisme, son abnégation, son soutien, surtout financier (6), au queutard invétéré. Pourquoi ne pas carrément la considérer aussi comme une « victime », par ricochet, compatissante, indéfectiblement solidaire de l’auteur des méfaits ?...

Sa réapparition positive sous les feux des projecteurs, la petite-fille du marchand d’art (7) Paul Rosenberg la doit surtout à la surmédiatisation (8) de l’affaire new-yorkaise. Des observateurs avisés, qui actualisent apparemment les statistiques, affirment qu’aucun autre « événement » au monde n’avait suscité autant d’articles, de reportages, de commentaires sur les blogs. Alors qu’elle s’échinait à défendre officiellement la thèse de l’acte « impensable », miss angora n’ignorait rien, à l’instar de nombreux(-ses) journalistes et politicien(-ne)s, des pulsions obsessionnelles de l’individu qui partage son existence depuis plus de vingt ans. Dans l’opuscule « Un troussage de domestique » (9), Sophie Courval égratigne « la figure de l’épouse idéale, dévouée, modèle, jusqu’à la nausée, de la femme parfaite » ainsi que les dégâts générés par l’ancienne présentatrice de « 7 sur 7 » (TF1) pour la cause féministe. La richissime héritière dont la fortune avoisinerait les cinquante cinq millions d’euros (10) a toujours aimé se profiler comme une icône de « l’émancipation ». Entre le 14 mai et le début de l’automne, ses fans se prosternèrent devant « l’admirable dignité » « le courage » de la « Mater Dolorosa », « meurtrie », « dévastée », « prête à se sacrifier ». Jusqu’à quand ?... Aucun bipède sensé ne croit plus en la grotesque fiction d’un amour aussi vivace « qu’au premier jour » (11).

Pour la linguiste romande Stéphanie Pahud, Anne Schwartz incarne « la soumission, l’aveuglement, et tout ce que les rapports de force et la société du spectacle peuvent faire de mal aux relations humaines » (12). Après les premières révélations autour de « l’affaire du Carlton lillois », la future directrice éditoriale, très controversée avant même sa prise de fonctions, du portail français du « Huffington Post », s’était retirée quelque temps seule dans son riad de Marrakech, du moins sans sa « moitié », qui avait tué les heures, place des Vosges, en jouant aux… échecs.

Après une période de « recul », elle a décidé de s’afficher à nouveau aux côtés et au bras de l’ancien favori pour l’Elysée. Les 18 et 19 novembre, le couple avait séjourné à Tel Aviv chez leur ami Jean Friedman, ancien patron d’Europe 1 et proche du Parti travailliste. Intox, rumeur infondée ou information sérieuse ? Des sources réputées pour leur relative fiabilité ont laissé entendre que le violeur (présumé) de Nafissatou Diallo briguerait le poste de Gouverneur de la Banque d’Israël, d’autant que le titulaire, Stanley Fischer, aurait annoncé ne pas vouloir assumer son mandat jusqu’à son terme. Je rappelle que le 19 mai, alors que le procureur Cyrus Vance junior venait d’engager les poursuites contre l’occupant de la suite 2806 au Sofitel de Times Square, Benjamin Brafman, le plus teigneux des deux avocats américains de l’accusé, s’était rendu dans la capitale de l’État hébreu. Pour « raisons familiales », avait-il précisé.

Difficile d’imaginer qu’il n’eût pas tenté de mobiliser le lobby sioniste (13) et/ou de négocier, à titre préventif, une « aliah », un repli stratégique en « terre promise » pour son client. Lorsqu’on songe qu’Israël n’a pas signé d’accord d’extradition avec la France, une telle hypothèse ne relève pas de l’affabulation.

En attendant une éventuelle installation en des contrées moins hostiles, le tandem a vu, le 26 novembre, le film d’Olivier Nakache et d’Éric Tolédano, « Intouchables ». Ce qualificatif s’applique parfaitement à celui qui a toujours joui de l’impunité. Toutefois, dans le dossier du Carlton, le mec aux sept portables risque une mise en examen pour « recel d’abus de biens sociaux », voire de « proxénétisme en bande organisée », un « crime » passible de sept années de prison et de 150 000 euros d’amende, des peanuts pour la pleine aux as, à condition qu’elle accepte de continuer à raquer.

En tous cas, la baudruche du grand « séducteur » est définitivement dégonflée. Recourir aux services d’un Dominique Alderweireld, alias « Dodo la saumure », pour se dégotter des filles, traitées de « matériel » (14), confine à la déchéance absolue. Entre deux coups plus ou moins bien tirés, le natif de Neuilly-sur-Seine vient de dispenser à Pékin une leçon d’économie, en particulier sur la « crise » de l’euro. C’est à vous dégoûter d’avoir bossé dur pour se constituer un petit pécule !... Vivement le paiement en shekels !...

Des femmes qui inspirent vraiment le respect et l’admiration, il en existe bien d’autres. Par exemple, Irène Frachon, pneumologue à Brest, qui avait éventé le scandale du benfluorex. Pour son livre « Mediator 150 mg. Combien de morts ? » (15), l’Observatoire de la censure lui a décerné, le 1er février 2011, le Prix Tartuffe, qui distingue un(-e) artiste ou un(-e) auteur(-e) en butte aux ciseaux d’Anastasie. Cinq jours après la publication du brûlot accusateur, les laboratoires Servier obtinrent que le sous-titre disparaisse de la couverture. Le 25 janvier dernier, la Cour d’Appel de Rennes a autorisé l’éditeur à faire réimprimer la mention « Combien de morts ? ». Le 11 octobre 2011, elle a reçu le Prix "Éthique", catégorie "Lanceur d’alerte citoyen", dans le cadre des distinctions "Éthiques et Casseroles 2011" de l’association Anticor. Nous en connaissons également dans notre entourage. Depuis six semaines, ma compagne se bat comme une lionne pour extirper sa maman d’un « mouroir » valenciennois. Son frère comptait y maintenir la dame de quatre vingt quatre ans pour les Fêtes avant d’ordonner, contre le gré de la principale concernée, mais avec la complicité d’un médecin, le placement dans un établissement spécialisé du Pas-de-Calais. Moyennant la signature d’une « décharge », ma bien-aimée a mis fin aux affres psychologiques de la « patiente », consciente qu’elle risquait de passer Noël loin des sien(-ne)s, de ne plus jamais franchir le seuil de sa maison, et qui ne souffre que d’un léger « syndrome confusionnel ». Je me réjouis du répit accordé à celle que presque tout le monde appelle « mamie ». Mais qu’un fils (indigne) fasse à ce point fi du libre-arbitre de sa maman, l’abandonne à elle-même et aux tenanciers du système de soins, me scandalise autant que la promesse, non tenue (une de plus), de Nicolas Sarkozy, de hisser la « dépendance des personnes âgées » au rang de « priorité nationale » !. D’aucun(-e)s prétendent que l’on juge aussi une société au sort qu’elle réserve à ses « ancien(-ne)s ». Un motif de plus pour penser que notre pays est gravement gangrené de l’intérieur.

(1) Depuis juillet 2008, la propriété à 100% du groupe Bolloré.

(2) Titre de l’essai en deux tomes de Simone de Beauvoir, paru en juin 1949.

(3) Dans « 93, Faubourg Saint-Honoré », émission de Thierry Ardisson, diffusée les 5 et 20 février 2007 sur Paris Première (l’extrait est disponible notamment sur Youtube), Tristane Banon avait traité ainsi, sur un ton relativement rigolard, celui qui l’avait salement importunée, le 11 février 2003, au 13 rue Mayet (6ème arrondissement parisien), dans la garçonnière mise à la disposition de Dominique Strauss-Kahn par Alex-Serge Vieux, le pote et ancien conseiller de celui-ci au ministère de l’Économie. Ah, la répartie débilissime du présentateur toujours accoutré de noir : « j’adore » ! L’écrivaine a publié, le 13 octobre, « Le bal des hypocrites » (Au Diable Vauvert, La Laune dans le Gard, 126 pages, 15 €). Ce jeudi-là, Dominique Planquelle, procureure générale par intérim au Parquet de Paris, a rejeté sa plainte pour « tentative de viol », tout en reconnaissant « l’agression sexuelle », un délit prescrit au bout de trois ans. La fille d’Anne Mansouret se satisfera de cela. Du reste, dans le Top ten précité, elle occupe le dernier rang (4%).

(4) Ivan Levaï, son ex-époux toujours transi…

(5) Une des deux « précieuses ridicules » dans la comédie en un acte de Molière (première représentation : le 18 novembre 1659 au théâtre du Petit-Bourbon à Paris).

(6) En sus de la caution d’un million de dollars versée en guise de caution pour la libération conditionnelle du prisonnier, pour quatre nuits, à Rikers Island, elle avait fourni cinq millions de garantie en hypothéquant sa maison de 263 mètres carrés à Washington, située dans le quartier huppé de Georgetown. Elle l’avait acquise, en octobre 2007, pour quatre millions de dollars et en espère une plus-value d’un million deux cent mille dollars. Le 25 mai, le couple avait emménagé dans une somptueuse villa de 632 mètres carrés au 153 Franklin Street à Tribeca. Loyer mensuel : cinquante mille dollars. En additionnant à ces dépenses l’ensemble des autres coûts (la résidence dans l’immeuble du 71 Broadway, la société de surveillance Stroz Friedberg, les honoraires des avocats Benjamin Brafman et William Taylor…), madame et monsieur ont claqué en quatre vingt un jours aux States l’équivalent d’environ… neuf cent quatre vingt SMIC !... Ou la paie de deux smicards en quarante ans de labeur ! On se pince !...

(7) « Un marchand d’art est un voleur inscrit au registre du commerce » (Alexandre Dupré, interprété par Jean-Paul Belmonndo dans « Le guignolo » de Georges Lautner, sorti sur les écrans, le 26 mars 1980).

(8) J’opère évidemment un tri sélectif entre les médias qui optent délibérément pour le mode « people » et les journaux ou magazines, y compris télévisés, soucieux de la recherche d’une vérité plausible et de replacer au cœur du débat sociétal le sort et la parole des femmes victimes de violences sexuelles.

(9) J’en ai publié une recension détaillée, le 17 septembre, sur Bellaciao.

(10) Elle posséderait notamment cent soixante tableaux de maîtres, à l’abri dans le coffre-fort d’une banque à Livourne (Toscane).

(11) Après la divulgation de la brève « période magyare » de son mari, Anne Schwartz avait affirmé cela. Bavasserie et monstrance ! Le vulgum pecus, destinataire du message, ignore évidemment l’intensité des sentiments originaires.

(12) Dans « Le Matin », quotidien lausannois, du 27 mai 2011.

(13) La communauté yiddish d’outre Atlantique s’est montrée plus que discrète…

(14) Dans un SMS expédié, le 4 juillet 2009, à son pote Fabrice Paszkowski, patron d’une entreprise lensoise de fournitures médicales (certaines peuvent servir d’accessoires dans le cadre de pratiques pornographiques...).

(15) Éditions-Dialogues.fr, 3 juin 2010, 152 pages, 15,90 €.

René HAMM



Imprimer cet article





Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
3 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires
Coup d’Etat en Bolivie :Les syndicats annoncent un siège et donnent 48 heures à Camacho pour quitter La Paz
lundi 11 - 11h13
de : JO
2 commentaires
L’Europe doit cesser d’investir dans l’industrie du génocide
dimanche 10 - 22h29
de : DAIARA TUKANO via Christine Prat
ISLAMOPHOBIE : du SENS STRICT au SENS LARGE
dimanche 10 - 17h42
de : Christian DELARUE
8 commentaires
Le voile est-il une obligation religieuse ?
dimanche 10 - 17h22
de : Mohammed Chirani
5 commentaires
Comprendre l’instrumentalisation du féminisme à des fins racistes pour résister
dimanche 10 - 17h07
de : Lisbeth Sal et Capucine Larzillière 15 septembre 2011
3 commentaires
MRAP : La lutte contre la haine doit être unitaire
dimanche 10 - 00h01
de : Christian D (CN - MRAP)
4 commentaires
Riposte populaire face à l’islamophobie
samedi 9 - 19h00
de : jean1
8 commentaires
Montpellier : Un Acte 52 des Gilets Jaunes marqué par plusieurs blessés et de nombreuses interpellations
samedi 9 - 17h42
de : jean1
PECO : Hypocrisie du bloc pro-capitaliste
samedi 9 - 16h06
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Combattre le fémonationalisme
samedi 9 - 13h08
de : Chantal Mirail
8 commentaires
Retraites à points : les salariés du privé ont tout à y perdre
samedi 9 - 08h53
Les "zélites" , qui détruisent la France sont responsables : à Lyon : un étudiant stéphanois s’immole par le feu
samedi 9 - 01h51
de : nazairien
4 commentaires
Épuration, recyclages et (grandes) compagnies... - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 8 - 22h49
de : Hdm
GILETS JAUNES TOULOUSE : ACTE 51 (video)
vendredi 8 - 15h36
de : JO
LA PETITE MAISON DANS LA ZERMI - Chroniques d’un saisonnier de la misère
vendredi 8 - 12h13
de : Ernest London
Les PECO : déception d’un capitalisme pur et dur et souci de penser encore une alternative
jeudi 7 - 22h10
de : Christian DELARUE
4 commentaires
Sarkozy, mais en mieux.
jeudi 7 - 16h59
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Vol, pillage des ressources naturelles de la planète : Partout là où sont encore présentent les multinationales !
jeudi 7 - 16h04
de : JO
Casser les deux communautarismes, le dominant et le dominé.
mercredi 6 - 23h59
de : Christian DELARUE
2 commentaires
LE VOILE, CHIFFON ROUGE OU TORCHE-CUL ?
mercredi 6 - 19h28
de : Nemo3637
9 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

N'essayez pas de devenir un homme qui a du succès. Essayez de devenir un homme qui a de la valeur. Albert Einstein
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite