Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
de : Le moustique socratique
jeudi 22 décembre 2011 - 10h14 - Signaler aux modérateurs
34 commentaires
JPEG - 39.4 ko

Décès de Vaclav Havel : réaction de Pierre Laurent

À l’annonce de la disparition de Vaclav Havel, je veux saluer la mémoire du co-fondateur de la Charte 77 qui aspirait à ce que « l’amour et la vérité [vainquent] la haine et le mensonge ».Sa vie aura incarné le drame tchécoslovaque et au-delà, celui du socialisme dans les pays de l’est européen.

Ecrivain, philosophe, il n’a cessé de porter ce combat : sans démocratie réelle, aucun pouvoir ne peut s’exercer légitimement.Hier dissident du régime communiste, puis premier président de la Tchécoslovaquie post-socialiste, monsieur Havel ne ménageait pas aujourd’hui ses critiques à l’égard du libéralisme.

Son humanisme ne se satisfaisait d’aucun dogme politique quel qu’en soit le nom. La vie de Vaclav Havel restera pour les communistes français le témoignage de ce dont leur idéal de combat ne peut être privé : la liberté et l’émancipation humaine.

http://www.pcf.fr/16460



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 11h04

Ben oui, mais si le mouvement de 1968 pour un socialisme démocratique en Tchécoslovaquie n’avait pas été écrasé par une intervention militaire extérieure venue défendre un régime stalinien, on n’en serait pas là... L’Histoire aurait pu bifurquer, le communisme ne serait peut-être pas synonyme de goulag et d’oppression dans la tête de la majorité des travailleurs. On aurait peut-être pu éviter que le choix pour les peuples de l’Est ait été : stalinisme ou restauration du capitalisme.

Il nous reste à rendre à nouveau crédible l’idée qu’un autre système, un autre monde est possible et qu’il est vital de se débarrasser du capitalisme. Et là, la page du stalinisme sera vraiment tournée.

Chico



PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 11h31

Havel a leche le derche de l otan, montrant ainsi la voie a P Laurent ....



PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 15h49 - Posté par

le niveau baisse baisse baisse
bref du grand n’importe quoi.....

pitoyable et minable


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 20h46 - Posté par Roberto Ferrario

Et oui tu a raison le niveau dans les communiques du PCF, "baisse baisse baisse bref du grand n’importe quoi..... pitoyable et minable" ;-)


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 17h46 - Posté par

les communistes "n’existent" plus mais l’anti-communiste est encore bien vivant . Cherchez l’erreur ?


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 18h18 - Posté par

Tu parles bien-sûr de l’anticommunisme viscéral de Havel c’est ça ? Et oui c’est bien triste que le PCf confonde antistalinisme et anticommunisme, je suis bien d’accord avec toi.

LL


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
22 décembre 2011 - 21h24 - Posté par

les communistes "n’existent" plus mais l’anti-communiste est encore bien vivant . Cherchez l’erreur ?

Question : est-ce que "anti-communiste" et "anti-PCF" sont synonymes ?

De même, quand on attaque le Parti Socialiste, est-ce que cela signifie qu’on est contre le socialisme ?

Chico


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
23 décembre 2011 - 12h33 - Posté par A.C

Je n’arrive pas à trouver un accord total avec les uns ou les autres.
Je m’en tiendrais pour donner mon opinion, à un des derniers échanges entre Roberto et un intervenant

R.F écrit

Le mot utilise en premier juste 24 heure avant été : "réprobation" mais la direction du PCF sous la pression soviétique a change rapidement en "désapprobation" et l’histoir n’est pas fini comca la suite a été bien pire de la "désapprobation" on est passe à la "approvation" de la "normalisation" impose par les soviétique et encore mieux a la "collaboration" avec la conférence
nternationale pour sceller "l’unité du mouvement communiste" qui se tiendra finalement à Moscou en juin 1969 et débouchera sur un resserrement des liens des PC face au bloc américain".

Personnellement-partir de son histoire est une façon d’analyser l’Histoire en intégrant du ressenti, du vécuu- j’ai une autre approche.

Tout est dans le coté"fusionnel" URSS / PCF.

En 68..(je venais donc d’adhérerau PC, tardivement)..) AG des Communistes du33

Jean Barrière , membre du CC , dirigeant de ma Fédé -un cheminot de cette génération de"couillus" "qui m’a fait décider que le Parti, même pour un "glandeur" nanar demon style, c’était mieux que l’impuissance de la solitude- explique la position du Parti après l’invasion.

Je comprends vite que, comme moi les copains sontplus que partagés.
Pas encorepréparé àl’ouvrir en permanence, j’attends lafin du meeting pour choper"mon" Jeannot à la sortie..

Touten finesse, et en "off" ce que me lâche amicalement Jean me permet aussitôt de piger que-lui y compris, dans sa majorité, le PARTI n’était pas en état d’esprit de CONDAMNATION de Brejnev !

Quand on lit l’extraordinaire travail réalisé par Gerard STREIFF, pour sa thèse sur KANAPA (1) , on vérifie que ce que je dis n’est pas en décalage avec ce qu’était la situation

 Les communistes français ont été certainement dans le monde ,les plus soviétophiles,

17 fut l’extraordinaire revanche sur les bouchers de Thiers..

Si, au retour du 20 Congrès, la direction du Parti tait le rapport K, fait acclamer le nom de Staline alors que le PCUS engage une campagne inouïe de "destalinisation " -hélasen faisait du stalinisme un simple crime du àStaline seul..) , c’est parce que le BP sait qu’à Paris on n’est pas en situation de passer du "culte" à la mise au pilori ..

En 1968, le PCF va tout faire-plus que d’autres , parce que sa "fidélité" àMoscou est plus franche que celle du PCI par exemple-..
pour éviter ledrame.

Le PARTI va aller très loin pour convaincre Brejnev - Waldeck-dit on- s’épuisa dans cecomabt , cequi ne futpas sans conséquance pour sa santé..

Quand l’invasion intervient quasiment tout le BP qui connait bien les moscoutaires , réagissent , en gros , par-"Ah les cons, les cons !"

Mais si les mots changent entre le texte du BP et la résolution ultérieure du C.C., c’est surtout pour ne pas trop prendre le Parti à rebrousse poil.
Pas pour un clin d’oeil de sympathie envers l’URSS

Si, parla suite, il est vrai que le PCF ne vapas montrer un souci permanent de volonté de mettre duse lsur la plaie ouverte , il faut aussi noter qu’en Tchéco..la contestation , l’opposition aus dirigeants communistes , va -c’était prévisible- se radicaliser surtout dans des milieux qui, contrairement à ce que fut le"Printemps de Prague" , on ne cachait pas l’intention de jeter le bébé "coco" avec l’eau sale d’un curieux Socialisme sous protection armée d’un S.o étranger...

Le temps viendra donc , pour certains , en France, intellectuels qui avaient été plus"staliniens" que pas mal de militants ouvriers des cellules d’entreprises, de tomber amoureux de tout ce qui pouvait les "guérir" de leur déviance de jeunesse...

Ils avaient léché les bottes de Joseph ?

Donc, ils décrêtèrent que les Havel, lesWalesa, voire les Ceaucescu,les Gardes rouges,... du moment qu’ils étaient en opposition avec les vieillards qui prétendaient , du Kremlin, diriger la marche vers le Communisme, étaient les nouvelles icones de leur engagement "révolutionnaire"..

Cordialement

A.C

(1)Je fais bien entendu référence à "Jean Kanapa, 1921-1978. Une singulière histoire du PCF" de Gérard Streiff

http://www.monde-diplomatique.fr/20...



PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
23 décembre 2011 - 13h48 - Posté par RICHARD PALAO

Si mon corps me joue parfois des tours , ma mémoire et mes archives ne sont pas elles défaillantes ...

ROBERTO a raison , voulant ménager la chèvre et le chou ( rien de péjoratif) dans les premiers mois de l intervention soviétique , la direction du PCF a utilisé alternativement les expressions " réprobation " et désapprobation" sans que l on comprenne très bien la différence entre les deux thèmes et leur degré de condamnation ...au fil du temps surtout lorsque l union soviétique connaissait des problèmes et surtout après sa dispartiion , n ayant plus de compte à rendre au PCUS ni à attendre des valises de billets , les dirigeants du parti ont frequemment utilisés le mot CONDAMNATION, j ai entendu à plusieurs reprise G MARCHAIS lui même utiliser ce terme , notamment et je m en souviens comme si c était hier lors d un meeting à ORLEANS ou j étais membre de son SO .

Je crois qu en résumé que le parti a su comme souvent moduler sa forme d expression en fonction du contexte politique, de l état interne du parti et de la fermeté des dirigeants du PCUS

pour ma part en 1968 , j étais jeune , novice en politique et je ne faisais pas de différence entre désapprobation et réprobation , l essentiel pour moi et je crois pour la majorité des membres du PCF était que le parti n" approuvait pas cette intervention et osait le dire ...

Depuis la pratique politique m a appris qu’ avec des mots ont peu justifier ce qu apparemment ont désapprouve .


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
23 décembre 2011 - 14h40 - Posté par Joannès

Non ! Je ne pleurerai pas sur quelqu’un qui fut incapable de jeter l’eau sale de la baignoire sans faire partir le "bébé". Manifestement il embrassa à pleines mains
le capitalisme montrant par là son absence totale d’analyse sociologique en passant à la trappe les tares capitalistes et son incapacité humaniste. Enfin lui personnellement il vécut sans doute mieux sous ce nouveau régime et cela lui a suffit pour oublier les nouveaux exclus et opprimés du nouveau règne des nantis plus riches aujourd’hui qu’hier !!! Et sur les conditions de vie du Peuple Tchèque rien ne transparaît médiatiquement et c’est sans doute pas plus enviable que chez nous ! D’après les médias aux ordres des gérants du capitalisme ce Peuple n’aurait rien à revendiquer et vivrait mieux aujourd’hui qu’hier ? Qu’en savons-nous ?


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
3 janvier 2012 - 20h10 - Posté par DOMART Jean-Marc

Oui, il faut non seulement parler de 1968, où, effectivement l’Huma a désapprouvé l’intervention des chars soviétiques, mais aussi de maintenant. En parler ainsi maintenant en jugeant avec des raisonnements de maintenant ne me paraît pas très honnête intellectuellement. La guerre froide impliquait d’autres raisonnements à certains niveaux, qui ne sont plus de mise actuellement. C’était une guerre larvée entre les deux blocs, où tous les "coups foireux" et provocations étaient permis, avec les raisonnements à sens unique des médias dans chaque camp, radio-Moscou et radio Europe Libre. Et, en France, çà gênait plus le Figaro que les 17 ans de guerres coloniales dont notre pays était sorti depuis 6 ans !
Je pense que, par rapport au contexte de l’époque où çà s’est passé, le PCF a eu le courage de désapprouver l’intervention soviétique, comprenant l’image que cela donnait du communisme à des peuples qui luttaient pour leur liberté, tels le Viêtnam, l’es peuples d’Amérique Latine, et aussi de ce qui venait de se passer en France en mai-juin.
Mais Mr Havel, s’il avait été sincère, n’aurait pas jeté le bébé avec l’eau du bain, car Alexandre Dubcek voulait instaurer un socialisme "visage humain" et non l’ultra-libéralisme et ses conséquences ordinaires : des millionnaires d’un côté et de l’autre côté la misère, avec les guerres, s’étant rallié à la guerre d’Irak de G. W. Bush, vilipendant la France à cette occasion... ce qui n’a pas grand-chose à voir avec l’idéal communiste !


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
24 décembre 2011 - 11h53 - Posté par cop

pour ma part en 1968 , j étais jeune , novice en politique et je ne faisais pas de différence entre désapprobation et réprobation , l essentiel pour moi et je crois pour la majorité des membres du PCF était que le parti n" approuvait pas cette intervention et osait le dire ...

Depuis la pratique politique m a appris qu’ avec des mots ont peu justifier ce qu apparemment ont désapprouve .

Pareil.

Mais c’est vrai qu’après ce qui était le signal politique d’un enterrement terminal des espérances vis à vis du capitalisme d’état la direction du PCF a provoqué son enterrement politique aussi en revenant, justifiant des régimes n’ayant plus aucun rapport, même de loin, avec le communisme.

De la question du 68 français, à celle du 68 tchèque , puis à celle de l’union de la gauche qui remis en selle la vieille SFIO, il y eut une décennie clé qui fut un escalier vers l’échafaud pour le PCF.


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
24 décembre 2011 - 12h09 - Posté par CHARLES

République tchèque : la mort de Vaclav Havel - L’ex-dissident au service de la bourgeoisie

La mort de Vaclav Havel, ex-écrivain, ex-dissident et ex-président de la République tchécoslovaque, a été honorée, ici comme dans bien d’autres pays, par toute la classe politique, de droite comme de gauche.

Vaclav Havel, fils d’une famille d’industriels tchèques expropriés à la fin des années 1940 par le régime instauré par l’armée de Staline, a très vite fait partie de l’intelligentsia qui s’est opposée aux gouvernements dits de « démocratie populaire ». Ceux-ci furent mis en place à partir de 1948 pour garder le contrôle de la zone d’influence de l’URSS, négociée entre la bureaucratie russe et l’impérialisme avant même la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’occupation de la Tchécoslovaquie par l’armée soviétique, comme des autres pays du futur Bloc de l’est, faisait partie du pacte entre les puissances militairement victorieuses, pour faire barrage à toute montée ouvrière après la défaite de l’impérialisme allemand. C’est la guerre froide, déclenchée par les USA, qui entraînera le repliement des « démocraties populaires » sous la férule de l’URSS derrière ce que Churchill dénomma « le rideau de fer ».

Après l’écrasement du Printemps de Prague par les chars russes en août 1968, Vaclav Havel fut la personnalité la plus connue du Forum civique, principal cercle d’opposants au gouvernement en place, et à ce titre connut la prison.

Mais cette stature d’opposant et d’intellectuel fidèle à ses idées lui servirent à promouvoir une politique désastreuse pour l’immense majorité de la population. De 1990 à 2003, Vaclav Havel fut président de la République et à ce poste impulsa ce que les défenseurs de l’ordre capitaliste ont appelé improprement « le changement démocratique ». Ce changement, même s’il a permis une certaine liberté d’expression et des élections plus libres, a surtout permis l’enrichissement rapide d’une petite clique de bourgeois tchèques. Et, plus encore, il s’est traduit par la mise en coupe réglée de toute l’économie tchèque par l’impérialisme, et d’abord par les grands trusts allemands.

C’est la population qui a payé au prix fort les privatisations massives. Des millions de travailleurs du pays le plus industrialisé des « démocraties populaires » ont découvert le chômage de masse comme premier acte du changement. Jugés non rentables selon les critères capitalistes, de nombreuses entreprises, de nombreux services sociaux ont été fermés ou ont réduit alors leur activité. La « restitution » des biens expropriés à la fin des années quarante a eu des effets catastrophiques. Pour les paysans, quand il s’agissait de terres agricoles. Pour la population, quand des biens de l’Église ou de richissimes aristocrates avaient été depuis longtemps transformés en théâtres, écoles, musées, centres culturels qu’on a décidé alors de fermer. Cela a aussi été une catastrophe pour des centaines de milliers d’habitants, en commençant par ceux de Prague, la capitale, où les anciens locataires, louant à prix modiques des appartements, ont dû déguerpir pour rendre « leurs biens » aux anciens propriétaires.

Pour faciliter l’enrichissement de certains, Havel et les gouvernements qui se sont succédé n’ont eu aucun état d’âme. Et, même sur le terrain dit démocratique, ce ne fut pas exemplaire. Ainsi la séparation d’avec la Slovaquie (la partie orientale de l’ancienne Tchécoslovaquie), en coupant le pays en deux, s’est marchandée dans le dos des populations entre les cliques dirigeantes tchèque et slovaque, et dans leur intérêt exclusif. Ajoutons qu’un des derniers gestes emblématiques de Havel comme président fut d’apporter un soutien total à Bush lors de l’invasion de l’Irak.

Les bourgeois peuvent pleurer un des leurs, Vaclav Havel était de leur monde, et pas de celui de l’immense majorité de la population travailleuse de l’ex-Tchécoslovaquie.

Paul SOREL

Lutte Ouvrière n°2264 du 22 décembre 2011


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
24 décembre 2011 - 17h42 - Posté par sam 82

évidemment Havel est une icône pour tous les suppôts du capitalisme . c’était avant tout un anti communiste viscéral , qui a œuvré a la restauration du capitalisme . et dire cela n’est en aucune façon cautionné l’intervention soviétique en théco . racourci trop facile et bien commode pour écrire l’histoire d’un point de vue capitaliste .



PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
28 décembre 2011 - 19h55 - Posté par

Lire « Le choix de la défaite » d’Annie LACROIX-RIZ qui montre documents à l’appui que dans les années 30 les capitalistes de l’Allemagne nazie, en accord avec les capitalistes français devinrent propriétaires de l’industrie lourde tchécoslovaque (SKODA). Ils n’ont fait que récupérer aujourd’hui ce que la seconde guerre mondiale (Yalta) leur a fait "perdre."
Tout cela bien avant les accords de Munich qui ont achevé le travail de colonisation par l’invasion des Nazis en Tchécoslovaquie. Vaclav Havel ? Un digne héritier défenseur des intérêts de sa classe, comme nous en avons ici au pouvoir.


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
30 décembre 2011 - 18h28 - Posté par barbara

Inutile de s’étendre longuement : Havel est un homme de droite et un anticommuniste confirmé ...


PCF : l’idéal communiste de Vaclav Havel ????
3 janvier 2012 - 23h35 - Posté par juan

je suis d’accord avec toi avec Sorel et Barbara
même Jean Ferrat fait une mauvaise analyse dans sa chanson , à Prague la foule était infiltrée par des russes blancs , des américains , CIA étaient présents et bien d’autres contrerevolutionnaires pour renverser le parti communiste tchèque , plus tard en Pologne avec l’aide de l"église , du pape, de Walesa à la bote des états unis ça se fera !
Havel des son arrivée au pouvoir ne cessera de prêter son aide idéologique pour humilier le peuple cubain , Havel fera tout son possible dans un anticommunisme visceral avec Walesa et recevront de nombreux prix de l’occident
aujourd’hui encore la Thèquie lutte contre Cuba ainsi que la Pologne ! non je ne suis pas un stalinien trop facile le joker Stalinien par çi et stalinien par la
le mur de berlin tombé 20 ans on ne rase toujours pas gratis , les prolos et les sous prolos payent la note , la bourgeoisie n’a pas réduit son train de vie !





15 Octobre 1987 THOMAS SANKARA
mardi 15 - 17h29
de : CADTM
De qui se moque t on ? Les frais d’hébergement des députés à Paris vont être davantage remboursés
mardi 15 - 17h11
de : nazairien
2 commentaires
ZOMIA ou l’art de ne pas être gouverné
mardi 15 - 14h20
de : Ernest London
Grande Fête du livre de Noir et Rouge
lundi 14 - 23h10
de : Frank
Nucléaire : le danger qui nous menace s’accroît
lundi 14 - 23h03
de : pierre peguin
Emission - Sabotage de l’école – Un peuple éclairé serait-il incontrôlable ?
lundi 14 - 20h03
de : Emission - Polémix et La Voix Off
Rojava : « La révolution ne doit pas disparaître »
lundi 14 - 17h10
de : jean 1
1 commentaire
Pascale Locquin
lundi 14 - 15h45
de : locquin
Les "gilets jaunes, bleus, verts, oranges" dans le VIéme ar, pour la "défense des victimes de l’amiante
dimanche 13 - 14h17
de : nazairien
Le voile ... dévoile une fois de plus sa stratégie de dislocation des valeurs républicaines
dimanche 13 - 11h56
de : Jean-Marie Défossé
14 commentaires
Toulouse, les baqueux toujours aussi dérangés, les CRS sous "captagon" ? et les gedarmes veulent faire aussi bien (vidéo
dimanche 13 - 02h25
de : nazairien
Rencontre débat « L’anarchisme pour les nuls »
samedi 12 - 21h15
de : jean 1
Le crépuscule de l’OTAN.
samedi 12 - 20h56
de : L’iena rabbioso
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h18
Soutien vincenzo vecchi
samedi 12 - 17h14
N’abandonnons pas les Kurdes et les populations de Syrie - Tribune collective sur Libération
samedi 12 - 16h33
de : Christian DELARUE
3 commentaires
GAZ ET FLOUZE À TOUS LES ÉTAGES - C’est l’heure de l’mettre
vendredi 11 - 15h08
de : Hdm
Intervention turque en Syrie : la révolution politique du Rojava menacée de toute part
vendredi 11 - 08h12
22 commentaires
Rejetée
jeudi 10 - 15h28
de : jean 1
double face
jeudi 10 - 12h01
de : jean 1
1 commentaire
Appel à Manifestation samedi 12 octobre à Saint-Victor
mercredi 9 - 22h05
de : AMASSADA
Détruire le capitalisme avant qu’il ne nous détruise (à propos de Lubrizol)
mardi 8 - 23h50
de : nazairien
3 commentaires
On nous cache tout, on nous dit rien :Frais d’obseques des deputes et de toute leur famille payes par nos impots (vidéo)
mardi 8 - 23h05
de : nazairien
LES BESOINS ARTIFICIELS - Comment sortir du consumérisme
mardi 8 - 17h23
de : Ernest London
11 commentaires
Le Maquillage Vert du Capitalisme ne change pas son essence prédatrice
lundi 7 - 23h02
de : Cecilia Zamudio
Emission - Lubrizol – Enfumage chimique. Enfumage médiatique. Enfumage étatique.
lundi 7 - 16h59
de : Emission Polémix et La Vox Off
Sur les Gilets Jaunes, l’État et le fascisme – lettre d’Antonin Bernanos
lundi 7 - 16h06
de : jean 1
Ami entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne : L’Europe nous supprime la faucille ! Et le marteau ! ...
lundi 7 - 15h07
de : nazairien
1 commentaire
Réformes des retraites : depuis 1993 l’âge de départ et le montant des pensions reculent
lundi 7 - 07h50
1 commentaire
TROIS "I" en même temps !
dimanche 6 - 21h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes
dimanche 6 - 21h42
de : commercy par invités de médiapart
La “surprise” de l’acte 47 des GJ : l’occupation du centre commercial Italie2 (vidéo)
dimanche 6 - 11h11
de : nazairien
4 commentaires
Un féminisme accusé de contrôle du corps des femmes
dimanche 6 - 02h31
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Le communautarisme du Rassemblement National - RN (ex FN).
dimanche 6 - 02h21
de : Christian DELARUE
confirmation expulsion appel à convergence
samedi 5 - 22h27
de : AMASSADA
Acte 47 Toulouse et violences à AMiens
samedi 5 - 21h51
de : https://www.frontsocialuni.fr/les-luttes-invisibles/
Une lobbyiste de la pollution au coeur de la convention pour le climat
samedi 5 - 21h39
de : Gaspard D’Allens REPORTERRE
Christine Renon : marée humaine quand l’Éducation Nationale ne veut pas de vague
vendredi 4 - 14h32
Les palettes : Il n’aurait jamais dû signer...
vendredi 4 - 10h22
LA MANIFESTATION CLIMAT DU 21 SEPTEMBRE A-T-ELLE ÉTÉ INFILTRÉE PAR LE BLACK BLOC ?
jeudi 3 - 22h36
de : jean 1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde ! Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut pas nous chanter victoire, il est encore trop tôt : Le Ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. Bertolt Brecht
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite