Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?


samedi 21 janvier 2012 - 18h43 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

"Renforcer les mesures de sécurité pour qu’un tel incident ne se renouvelle plus". Voilà la conclusion à laquelle est arrivée le colonel Laville, qui s’exprimait sur France Inter, après la mort de quatre militaires français en Afghanistan vendredi.
Leurs familles ainsi que celles des quinze autres militaires blessés seront certainement réconfortées par l’analyse, si l’on peut dire, faite par la hiérarchie de la Grande Muette de cette tragédie.
Réconfortées aussi par le peu de cas qui est fait, malgré les discours officiels, de personnes, utilisées une fois de plus comme chair à canon, engagées dans un conflit qui ne les concernent pas.
Les raisons qui poussent ces jeunes, issus pour beaucoup de milieu populaire, à s’engager dans l’armée sont nombreuses et le problème du chômage y figure certainement en bonne place.
Rappelons nous la scène du film de Michaël Moore "Bowling for Colombine" où l’on voit les sergents recruteurs des Marines essayer d’enrôler des jeunes de quartiers populaires.

Comment pourront-ils comprendre que ces combats ne sont pas les leurs et qu’ils pourraient de plus être utilisés au maintien de l"ordre" contre leurs parents et amis en cas de révolte populaire ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?
21 janvier 2012 - 20h59 - Posté par marcello

si,bien sur on ne peux se réjouir de la mort de ces jeunes gens.il convient de replacer les choses dans leur contexte.
l’occupation d’un pays etranger.
il ne se passe pas une semaine sans que des bombardements alliés fassent des victimes parmi les "paysans" afghans.
ces jeunes soldats,dépassés par les enjeux stratègiques,n’ont plus rien à faire dans ce bourbier.
il faudrait qu’ils repensent à l’occupation de la france il y a 70 ans.
nul ne sert d’employer des mots comme"assassinat"ou "trahison",les afghans ne sont que des partisans,luttant contre l’occupation de leur pays.



Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?
21 janvier 2012 - 21h51 - Posté par Luis

Mensonge d’un Etat impérialiste, la France.
Longuet, au passé d’activiste fasciste d’extrême droite (Occident) parle comme les nazis et les collabos. Il se permet de parler d’assassinat quand les résistants défendent leur pays contre un envahisseur, les troupes de l’OTAN, qui ont déjà fait des milliers de morts.


Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?
21 janvier 2012 - 21h57 - Posté par

il y a 70 ans beaucoups ont collaborer à un immense crime sans précédent....ils ne sont pas inquiets d’oublier la chose....


Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?
21 janvier 2012 - 21h56

entre trois et cinq morts par jour sur les chantiers du BTP, de la métallurgie ou de la chimie. Le plus souvent souvent par carence patronale en matière de prévention pour la sécurité. Ces gars n’ont pas signé pour y aller et se servir de leur caisse à clous pour occire la concurrence.
Sans parler de ceux qui se suicident parce que leur hiérarchie se croit à l’école de guerre.
Ras le bol de ces jérémiade sur des types qui goûtent à la médecine qu’ils ont acceptée d’administrer aux autres. Dommages pour leurs proches mais ils ont fait des choix.



Quatre morts, quinze blessés dont huit grièvement, un incident ?
22 janvier 2012 - 15h10 - Posté par RGB

A mon avis il n’y a pas besoin de ce genre de comparaison. C’est sûr que la carrière militaire (sauf dans les bureaux) est risquée mais ce risque est limité et comporte des compensations. j’habite dans une ville de garnison, les jeunes bidasses que j’entends discuter dans le train n’attendent qu’une chose, c’est de partir en opérations extérieures, pour se faire "plein" de thunes, et éprouver leur valeur "professionnelle".

Du reste, si on met de côté les raisons de la guerre et sa justification, pour raisonner froidement et stratégiquement, un des facteurs d’efficacité d’une unité militaire est son aguerrissement : même surentraîné, le personnel militaire n’a qu’une valeur technique purement spéculative tant qu’il n’a pas été soumis à l’épreuve du feu. C’est à dire que les hauts gradés qui se lamentent et disent qu’ils vont essayer d’améliorer la sécurité sont en fait bien contents que de temps en temps un gamin prenne une balle qui lui fasse exploser la tête et répande le contenu de sa boîte crânienne sur ses collègues alentours. En effet, ceux qui ne supportent pas cet état de fait changent de métier, quand aux autres, leur valeur technique ainsi éprouvée s’en trouve grandie.

Trois à cinq morts par jour ? Non. Accidents mortels du travail : l’ordre de grandeur est d’à peu près mille par ans. Dont 60% d’accidents routiers (et parmi ceux-ci, beaucoup d’accidents de trajet, donc hors situation de travail proprement dite, même si bien sûr il serait préférable que la loi oblige les employeurs à, par exemple, assurer le ramassage des salariés par bus ou à prévoir des navettes entre le point le plus proche des transports en commun et l’entreprise).

donc on est plus proche des 2 AT mortels par jour (travaillé, hein) et comme il y a une variabilité entre les années, le chiffre rond à avoir en tête est de 500 morts par an.

Ce chiffre est bien inférieur, par exemple, à celui des accidents domestiques. La raison en est simple : si tu laisse dépasser la queue de la casserolle quand tu fais chauffer de l’eau, il n’y a pas de flic pour venir te coller une amende...

L’évolution sur le long terme des accidents mortels du travail, risque routier non compris, est asymptotique : on a pas mal réduit ces cinquante dernières années, mais on se heurte à un plancher on a cessé de progresser. Ce qui ne veux pas dire qu’il n’y a pas des marges importantes de progression : chutes de hauteur dans le BTP, par exemple. Mais pour ma part, je suis assez critique sur la tendance actuelle à vouloir un risque zero intrinsèque, des machines que si tu veux te suicider avec c’est prévu pour que tu n’y arrive pas, à tout prix, alors qu’à mon avis, en dehors de quelques situations bien précises comme le BTP, le principal facteur de risque c’est la précarité (si tu est intérimaire renouvelé en fin de chaque semaine, tu stresses sur ta productivité et tu prends des risques), et la durée du travail. Qu’on passe tout le monde à 32h, on verra les chiffres.





Les pénibilités selon "le monde d’après" !
dimanche 31 - 16h22
de : joclaude
1 commentaire
Les lois scélérates d’antan, les revoilà en macronie !
dimanche 31 - 16h01
de : joclaude
Face au capitalisme, se fédérer pour le « salut commun »
vendredi 29 - 22h52
de : Louise
2 commentaires
Ségur de la santé : L’INDECOSA-CGT réclame des vrais états généraux !
vendredi 29 - 20h32
de : nono47
Malgré la crise sanitaire la casse de l’hôpital public continue
vendredi 29 - 18h06
de : joclaude
Les médecins cubains quittent l’Italie
vendredi 29 - 10h56
de : joclaude
Allemagne : les asperges de la colère
vendredi 29 - 07h57
L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite