Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite, commenter l'article...

"Grand Angle" sur la réalité cubaine (Vidéos)


de : La Pupila Insomne
mardi 24 janvier 2012 - 14h09 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 17.6 ko

L’été dernier, une nouvelle émission de télévision voyait le jour sur les antennes de Canal Habana – une chaîne qui transmet pour deux millions de personnes de la capitale cubaine. L´émission combine un haut niveau universitaire avec un abordage polémique de divers aspects de notre réalité et une esthétique avant-gardiste.

Yroel Sanchez s´entretient avec la journaliste Leslie Salgado, directrice de l’équipe qui réalise "Grand Angle"* alors que cette émission prépare sa deuxième saison.

Iroel Sanchez : Quelle est l’origine de "Grand angle" ?

Leslie Salgado : Ce programme est né de ma collaboration avec l´espace de débats « Jeudi dernier » de la revue « Temas » (« Thèmes ») et avec d´autres publications qui ont repris ces débats. Ma préoccupation principale était : « Pourquoi ne pas sortir ces discussions qui se nouent principalement dans les milieux universitaires et les amener vers les médias, et dans ce cas, vers la télévision ? ». La plupart des recherches et des connaissances échangées dans ces cercles et dans la revue « Temas » restent confinées à ces espaces. Il m´a semblé intéressant que les arguments défendus par ces chercheurs puissent être mis à la disposition de la population à l´heure d´analyser toute question liée à la vie économique ou sociale du pays.

Je pense aussi qu´au niveau des décideurs on manque parfois d´information sur la portée de ces recherches et sur leur utilité. Comme la revue « Temas » était ma principale source d’inspiration, j’ai proposé le projet à son directeur, Rafael Hernandez, pour qu´ensemble nous lui donnions la meilleure forme possible d´adaptation à l´écran. Au départ j´avais l´idée de réaliser une interview puis cette idée a évolué jusqu´à la forme qu´on a pu voir cet été. Il s´agit d´un programme qui combine les opinions de spécialistes sur un thème donné avec des fragments d´oeuvres audiovisuelles cubaines ou non, qui peuvent être recontextualisées pour créer un discours cohérent avec les opinions des interviewés. Pour nous c´était plus important d´utiliser des extraits du cinéma cubain, non seulement la production de l´ICAIC mais aussi des productions indépendantes et des matériels qui n´avaient jamais été, même sous forme d´extraits, montrés à la télévision. Ce fut aussi en partie un hommage au cinéma de ces cinquante dernières années qui nous laisse une image de ce qu´a été et de ce qu´est Cuba. C´était combiner le discours universitaire avec le discours audiovisuel, en un tout harmonieux où chaque image répond à une intentionalité. Aucune image n´est placée au hasard, tout a été bien pensé, chaque plan á sa fonction ; c´est pourquoi la sélection des films utilisés a été un processus difficile où tous les membres de notre équipe ont eu la possibilité de faire des suggestions sur ce qui nous paraissait le mieux.

IS : Quels thèmes aborde le programme ?

LS : En huit programmes nous avons abordé l´économie – première et deuxième partie – sur le thème : «  De la Macroéconomie à l´assiette ». Pourquoi commencer par l´économie ? Parce que nous voulions que le téléspectateur puisse se situer à propos de ce qui pouvait se produire à la suite des nouvelles lignes directrices du modèle économique cubain et l´impact de ces transformations sur les économies familiales.

IS : Il faut dire que le programme a été diffusé pendant l´été 2011. On venait d´approuver les « lignes du parti pour le développement économique et social » au congrès du Parti…

LS : En réalité on nous a donné le feu vert pour le projet vers le mois d´avril pour pouvoir commencer la diffusion en juillet. Ce fut la course mais avec l´avantage d´en tirer un programme très actualisé.

A partir de ce concept nous avons traité le modèle de production agricole sous le titre “Agriculture et paysans : sillonner le possible”. Nous savons que ce thème est critique pour Cuba. Ce programme a insisté sur les potentialités de l´agro-écologie et sur la possibilité d´alterner ce modéle avec l´agrculture à hauts revenus.

Un autre thème fut celui des jeunesses, un thème assumé au pluriel. Ce programme me semblait fundamental parce nous tentions d´offrir des arguments pour montrer la diversité de ce qui se passe dans la jeunesse cubaine, c´est pour cela que nous l´avons baptisé « Jeunesse cubaines », pas « une « jeunesse et pas la « même ».

Nous avons aussi abordé la participation citoyenne, thème qui de prime abord peut sembler abstrait, mais non. C´est un thème qui traverse tous les autres. C´est frappant de voir que, dans l´agriculture, dans l´économie, dans l´environnement, la participation surgit toujours comme la clef du succès des transformations du modèle économique cubain. C´est pour cela que lorsque nous pensons à ce thème nous avons décidé de l´appeler “Participation citoyenne : chemins pour prendre part à”.

Les autres thèmes furent “Politique environnementale : du dire au faire” ; “Bureaucratie et bureaucratisme : de l´excessif et du nécessaire”.
Tout était pensé pour que finalement nous ayons un panorama large des possibilités et des défis qui se présentent à Cuba dans ce processus de mise à jour du modèle socio-économique. L´idée fut que le programme ne “piétine” pas en énonçant le problème, mais arrive au point de faire des propositions sur la base des enquêtes que la majorité des invités avaient développées, ils ont été la clef de cet espace. Il faut aussi donner au téléspectateurs la conviction qu´il y a des personnes qui travaillent à penser le pays que nous voulons construire. Comme dit le slogan : « pour penser le Cuba que nous avons et penser le Cuba dont nous rêvons”

IS : Tu es une personne jeune, comme presque toute l´équipe…

LS : En réalité peu de membres de l´équipe dépassent les trente ans. Nous avons décidé que l´esprit ne pouvait être de répéter ce qui se faisait déjà. Parfois, à l´heure de préparer les scénarios, une question surgissait et nous disions, oui mais cette question ressemble trop à celle que ferait tel ou tel dans un programme connu. Nous avons voulu faire un programme qui ressemblerait à Canal Habana et qui fût á la hauteur du défi que nous assumons. Parler à Cuba du modèle économique, parler de l´agriculture…

IS : ...et en plein changement…

LS : Exact, parler de ces thèmes, inviter des chercheurs de ce calibre, tout cela doit beaucoup au prestige de la revue “Temas” et à l´intervention de Rafael Hernández ; il fallait aussi être au niveau de ces chercheurs dont les enquêtes extraordinaires apportent beaucoup à ce pays.

Mais le plus important c´est que nous avons formé une bonne équipe : Jamais nous n´avions travaillé ensemble mais nous avons eu un très bon niveau de communication et nous avons tous travaillé avec la même force : montages jusqu´à l´aube, sessions prolongées sur un scénario, défense du programme lorsque tel point de vue n´aidait pas. La vision de Rafael Hernández fut essentielle pour l´orienter dans le sens le plus pertinent quant aux thèmes et aux invités, pour aller à l´essentiel.

IS : Quel a été le programme le plus difficile à réaliser ?

LS : Celui sur le thème de l´environnement. Il y a beaucoup de réticences parmi les chercheurs qui travaillent sur ce thème. Le thème de la participation, nous pensions qu´il serait plus difficile à traiter, mais ce ne fut pas le cas.

IS : Le thème de l´environnement.

LS : Oui, nous nous sommes dit, ce sera le plus noble.

IS : Et Cuba en ce domaine a une politique d´avant-garde, internationalement…

LS : … et des résultats mais ce programme nous a coûté beaucoup d´efforts. Finalement nous avons obtenu un plus en réussissant à fare venir un vie-ministre, car personne d´autre n´osait venir parler de politique environnementale et de changement climatique.

IS : En d´autres mots, ce n´était pas tant une fermeture des institutions mais une fermeture des mentalités, comme dit Raúl.

LS : En effet. Ce n´était pas les institutions, car quand nous avons frappé aux portes du CITMA, il n´y a pas eu de problèmes ; mais parmi beaucoup de chercheurs il y a de grandes résistances pour aborder ce thème. Ce phénomène ne s´est pas produit avec le thème de la participation, ni avec celui du bureaucratisme.

IS : Quel accueil a reçu le programme ? Sachant que ton canal est local, qu´il porte sur La Havane.

LS : Je ne dispose pas d´étude d´audience mais je crois que le public a beaucoup aimé. Je dis ça à cause des courriers que nous avons reçus. Les téléspectateurs ont fait des suggestions de thèmes, ont même proposé des noms de spécialistes, certains démontaient l´avis des chercheurs, beaucoup insistaient sur la continuité du programme. Par ailleurs nous avons eu une bonne critique dans le journal « Trabajadores », une interview dans une édition digitale de « Tribuna de La Habana » et un article qui a circulé dans plusieurs blogs cubains. Nous avons décidé de ne faire aucune concession à la simplicité, dans les limites imparties par le médium télévisuel bien sûr.

Un élément de pour et de contre, ce fut l´horaire de transmission du programme. Le programme passait dans l´horaire du “Triángulo de la Confianza” qui a une forte audience mais notre programme n´a rien à voir avec le « Triángulo », ni dans la forme, ni dans le contenu. Heureusement une partie du public nous a suivis nous aussi, et les gens ont compris qu´il s´agissait de quelque chose de différent. Je suis contente.

IS : Quel est l´avenir du programme ?

LS : L´idée de la direction de Canal Habana est de programmer une nouvelle saison pour l´été 2012, c´est-à-dire de le réserver pour la période où le programme “El Triángulo de la Confianza” prend ses vacances. Nous aimerions que nos saisons ne soient pas si distancées, mais c´est l´offre de programmation qu´on nous a faite pour le moment.

IS : Y aura-t-il des changements dans le programme, par exemple au lieu de voix universitaires, faire surgir un contrepoint, comme une parole populaire, comme des opinions dans la rue…

LS : Nous ne pensons pas tant à des opinions qu´à des récits de vie liés aux thèmes du programme. Ce qui le rend plus complexe à produire mais nous voulons identifier des histoires et créer notre propre discours visuel.

IS : Comme une sorte de reportage ?

LS : plutôt documentaire, par le témoignage graphique. Même si nous n´écartons pas la possibilité que tu proposes.

IS : Canal Habana est une sorte d´avant-garde esthétique dans l´audiovisuel télévisuel cubain. Comment le programme s´y insère-t-il , dans sa fabrication, dans son concept visuel ?

LS : Il y a des choses qui n´ont pas marché du tout comme nous le voulions, comme la technique du “découpeur » mais l´idée fut d´avoir une image très fraîche à travers l´usage de la scénographie virtuelle. Le dessin a répondu à des codes qu´on utilise beaucoup aujourd´hui dans la télévision, oú on cherche un style très rationnel, presque minimaliste, avec beaucoup de blancs ; bien que cela n´est pas apparu comme nous l´imaginions ni comme nous l´avions vu pendant les essais, réalisés avec une caméra HD (haute définition, NDT) alors qu´ensuite les caméras avec lesquelles nous avons travaillé n´avaient pas la même définition, la photographie n´était pas la plus appropriée et nous n´avons pas obtenu les meilleurs résultats.

De toutes manières le concept a toujours été clair et nous l´avons amélioré, à partir du troisème programme on a perçu l´amélioration par rapport aux deux premiers. Bien sûr tout ce qui est lié au dessin restait lié au manuel de style de Canal Habana. En termes de programmation, on ne pouvait pas réunir des personnes sur le plateau car cela allait trop ressembler au “Triángulo” ou à « Libre Acceso », ni passer un documentaire intégral car le programme « breves estaciones » remplit déjà ce rôle ; ce fut un peu le mélange de tout, avec un discours inhabituel pour la télévision cubaine.

Équipe de “Grand Angle”

Leslie Salgado…Réalisatrice

Maisel Bello…Réalisatrice de TV

Yimel Díaz Malmierca… Scénariste

Pedro E. Moya… Scénariste

Alberto Padron….Assistante de réalisation

Ricardo Martinez…Assistante de réalisation

Flavio Pellerano...Monteur

Sandy Ching… Scénographe

Eduardo Mora… Conseiller

Source : La Pupila Insomne, http://lapupilainsomne.wordpress.co...

Traduction française : Thierry Deronne, pour www.larevolucionvive.org.ve

http://www.larevolucionvive.org.ve/...



Imprimer cet article





Regards sur CUBA, pays des Humbles et Humaniste !
samedi 6 - 10h51
de : joclaude
L’économie « post-covid » : Neuve ou d’occasion ??? – “Le Crime du Garagiste” – Le Casse Banco-centraliste !
vendredi 5 - 16h16
de : Lepotier
Rojava : la révolution des femmes
jeudi 4 - 20h51
de : jean1
Radio praxis : C’est l’heure de l’mettre !
jeudi 4 - 05h59
de : Hdm
Affaire « Bismuth » : Nicolas Sarkozy est condamné pour corruption
mercredi 3 - 16h03
de : joclaude
La députée irlandaise Claire Daly a décidé de protéger la Russie d’un flot d’accusations ridicules
mercredi 3 - 15h12
de : joclaude
1 commentaire
L’hégémonie culturelle selon Gramsci Par Aurélien Berthier
mercredi 3 - 09h28
de : Roberto Ferrario
« Je ne veux pas mourir, mais vu la situation, ils ne me laissent pas le choix »
mardi 2 - 21h24
de : jean1
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 - 17h03
de : Roberto Ferrario
2 commentaires
Une claque au lieu de deux pour les chômeurs
mardi 2 - 15h53
1 commentaire
Vive la Chine Populaire et son Parti Communiste
mardi 2 - 10h20
de : Hervé Fuyet
3 commentaires
Sursauts en provocations des Etats-Unis sur la Syrie et l’Irak
lundi 1er - 17h41
de : joclaude
1 commentaire
Solidarité avec Dimitris Koufontinas
lundi 1er - 16h59
de : Secrétariat du Secours Rouge International
"Modèle" chinois ? Il semble bien que soient chez nous seulement les fermes à 1000 vaches et aux 3000 cochons !
lundi 1er - 12h06
de : joclaude
2 commentaires
Et vive ce monde multipolaire anti-impérialiste
lundi 1er - 11h34
de : joclaude
2 commentaires
Paris. Ce 2 mars, rassemblement de soutien aux travailleurs de l’Infrapôle en lutte !
dimanche 28 - 16h19
de : jean1
Xi Jinping déclare la Chine exempte de pauvreté absolue…
samedi 27 - 17h54
de : joclaude
Comprendre le confinement de Dunkerque : 350 soldats américains viennent d’y débarquer !
vendredi 26 - 19h13
de : André
1 commentaire
Le péril facho-centriste : C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 26 - 19h08
de : Hdm
Islamo-gauchisme : bêtise politicienne et aveuglement universitaire
vendredi 26 - 15h36
de : joclaude
3 commentaires
Vaccin Cubain : l’Humain d’abord ! Nous ne sommes pas une multinationale !
vendredi 26 - 14h40
de : joclaude
1 commentaire
Texas : vague de froid + peur du socialisme = chaos
vendredi 26 - 11h12
"Semaine morte" des Vies Scolaires à partir du 22 mars | Communiqué de presse
jeudi 25 - 22h31
de : Coordination Nationale des Collectifs d’AED
France : Troisième appel de mobilisation contre la réintoxication du monde
mercredi 24 - 21h31
de : jean1
1 commentaire
L’OMS n’a rien vu à Wuhan
mercredi 24 - 21h02
de : Pangolin Malencontreusement Offensé (PMO)
Bravo à Cédric Herrou et à sa famille pour le lien ci-dessous.
mercredi 24 - 19h21
de : jean1
Venezuela : L’Union Européenne sanctionne 19 fonctionnaires alors que l’ONU demande la levée des sanctions ?
mercredi 24 - 16h49
de : joclaude
2 commentaires
COVID-19 : Vaccin Cubain Soberana 02, porteur d’espoir !
mercredi 24 - 16h29
de : joclaude
2 commentaires
Dixit Macron : les impôt n’augmenteront pas, et puis les taxes c’est pas des impôts !
mercredi 24 - 16h18
de : joclaude
Essai : faire sauter la banque
mardi 23 - 18h50
de : jean1
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 - 18h03
de : Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
François Ruffin, COVID-19 : Un vaccin pour le bien public !
mardi 23 - 17h36
de : joclaude
Coup de poker d’Uber pour imposer son modèle à l’Europe
mardi 23 - 15h17
Bataille dans le CAC40 à coups de milliards au-dessus de nos têtes !
mardi 23 - 10h58
de : joclaude
Procès Farida C. infirmière en colère !
mardi 23 - 10h31
de : joclaude
Recommandation sur les propos de Frédérique Vidal annonçant demander une enquête sur l’islamo-gauchisme à l’Université
mardi 23 - 00h12
de : CS de l’InSHS
Italie, Rome : 22 févr. 1980 Valerio Verbano était assassiné (video)
lundi 22 - 18h15
de : Roberto Ferrario
Communiqué CGT : une loi scélérate pour les travailleurs !
lundi 22 - 16h42
de : joclaude
1 commentaire
demandons votre vigilance quant à la véracité de vos sources avant de publier vos articles : la communauté tamoule de Fr
lundi 22 - 13h11
de : TGTE media France
Petite fête du livre de Noir et Rouge
lundi 22 - 12h38
de : Frank

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Un vieil article qui reste d’actualité : "Sarkozy l’Italien"
mardi 2 mars
de Roberto Ferrario
2 commentaires
jeudi 9 avril 2009 Le meurtre perpétré par les fascistes de Sergio Argada le 20 octobre 1974 a Lamezia Terme de Bellaciao Avertissement - Comme vous le savez peut-être, nous sommes un collectif Franco-Italien. Nous avons toujours un œil sur la vie politique italienne et l’autre sur la vie politique française. Dernièrement, nous sommes souvent troublés par les nombreuses coïncidences, par les échos, que l’on trouve d’une ou de l’autre chez le voisin (...)
Lire la suite
Ca chauffe grave chez #Info’Com-CGT !!!
mardi 23 février
de Stéphane Paturey et Olivier Blandin (anciens secrétaires du syndicat)
Lettre ouverte à #RomainAltmann, secrétaire général d’#Info’Com-CGT Directement, sans contour, permets-nous de trouver ton commentaire hallucinant ! Comme à l’accoutumée, des généralités mais jamais de fond. Ce sens perpétuel du raccourci passe peut-être devant une commission exécutive (CE)… beaucoup moins lorsque des camarades apprennent les méthodes, les mensonges et les calomnies que tu couvres dans notre syndicat. Ce n’est pas digne d’une direction (...)
Lire la suite
Lettre ouverte au secrétariat Info’Com-CGT
mercredi 3 février
de Sidi Boussetta
2 commentaires
Au secrétariat Info’Com-CGT Vous êtes venu me chercher il y a 4 ans suite à cet article dans l’Humanité car vous "aviez besoin de militants". Par conviction, j’ai lâché le CDI et l’appartement qui m’attendaient à Nantes. J’ai fait ça pour rejoindre vos rangs. Vous m’avez proposé un emploi au Journal Officiel. Vous avez fait des réunions pour proposer mon nom comme futur CDI au Journal officiel. Suite à un "refus", vous m’aviez dit que le (...)
Lire la suite
Discrimination "anti-syndicale" à Info’Com-CGT finalement dénoncée dans un livre...
mercredi 27 janvier
4 commentaires
NDLR de Bellaciao : le (nous) employé par Mickaël Wamen fait référence aux (punitions) infligées par InfoCom-CGT à trois camarades : 15 jours de suppression de salaire pour Mickaël Wamen et pour Sidi Boussetta (actuellement Secrétaire adjoint UL CGT Blois) et non renouvellement (licenciement) du contrat de travail de Mickaël, Sidi et de Roberto Ferrario (membre fondateur du site Bellaciao.org) pour avoir exprimé leur désaccord avec ces méthodes discriminatoires... Au royaume de la CGT. La (...)
Lire la suite
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite