Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Pour l’égalité, la justice sociale et la solidarité Marée populaire le samedi 26 mai
jeudi 17 mai
3 commentaires
Parcours paris : Départ 14h30 Gare de l’Est, en direction de Bastille Gare de l’Est > République > Bastille Un constat s’impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à imposer coûte que coûte une restructuration en profondeur de la société française : politique d’austérité, destruction des droits des salarié.es, introduction de la sélection à l’entrée de l’université, casse des services publics, aggravation du sort des sans emplois, (...)
Lire la suite, commenter l'article...

L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour
de : Jeannine
samedi 18 février 2012 - 19h10 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires

LIVRE - Imaginez que, deux mois avant la présidentielle, se forme le Mouvement indépendant pour une réelle alternative citoyenne (Mirac). Et que, emporté par une véritable ferveur populaire, son candidat remporte la course à l’Elysée. Vendredi soir à Paris, ce nouveau gouvernement a tenu son premier conseil des ministres. Récit.

"Et nous voilà sous les lambris dorés de l’alter-ministère du logement qui vous accueille." Le ton de la soirée est donnée. Et le premier conseil des ministres lancé. Une rencontre pas comme les autres entre des ministres-citoyens, qui ne se sont jamais rencontrés, et des citoyens "tout court" intéressés par la démarche. Vendredi soir, au siège du DAL (association Droit au Logement), dans le 12e arrondissement de Paris, onze des 18 contributeurs du livre Altergouvernement se sont retrouvés autour d’une table pour débattre de leurs propositions. Pour remettre en question "nos manières de gouverner, de produire, de vivre ensemble, avec un retour aux valeurs d’humanité, de responsabilité et de solidarité".

Alors, à tour de rôle, chaque ministre - de "simples citoyens qui ont des choses à dire", selon l’éditeur - a pris la parole. A commencer par Susan George, confondatrice et présidente d’honneur d’Attac, dans la peau de la ministre des Affaires étrangères. Elle a annoncé que la France va reconnaître la Palestine, annuler la dette de l’Afrique et sortir de l’Otan car "on sera ami avec tout le monde mais dirigé par personne". "On va peut-être en discuter un peu", a réagi dans la foulée son homologue de la Défense, Philippe Leymarie, collaborateur au Monde diplomatique et rédacteur du blog Défense en ligne, assis à ses côtés.

Les ministres prennent la parole

Côté justice, la présidente du Syndicat de la magistrature, Clarisse Taron, a proposé de mettre en place une "vraie justice indépendante, ouverte, lisible et proche des gens". "Une condition sine qua non pour une vraie démocratie". Même combat pour le ministre du Logement, le porte-parole du DAL, Jean-Baptiste Eyraud, qui s’est également prêté au jeu. "Le pays n’est pas capable de loger convenablement la population (...) à cause des politiques publiques conduites depuis les années 80", a-t-il dénoncé. Dans les locaux de son ministère, il a appelé à l’application des lois existantes et au renforcement de l’arsenal législatif, avec l’inscription du droit au logement dans la Constitution.

Et si les ministres de l’Économie et même de l’Intérieur avaient fait l’école buissonnière pour leur rentrée ministérielle, leurs collègues n’ont pas hésité, eux, à avancer les mesures qu’ils entendent mettre en oeuvre dans les semaines à venir. La ministre de la Santé, Claude Egullion, gynécologue et coordinatrice médicale à la maternité des Bleuets, dans le 12e arrondissement parisien, a annoncé l’interdiction des dépassements d’honoraires. Celle des Solidarités, Nathalie Péré-Marzano, la déléguée générale du Centre de recherche et d’information pour le développement (Crid), a défendu la création d’un revenu maximal acceptable et la mise en place d’un conseil interministériel des solidarités. "C’est à ma demande et je remercie mes collègues d’avoir accepté", a-t-elle lancé, satisfaite. Une transversalité également prônée par la ministre de l’Ecologie, Geneviève Azam, membre d’Attac.

"Il y a plus de femmes. C’est déjà une différence avec les gouvernements orthodoxes", a pour sa part ironisé le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jacques Testart, de la Fondation Sciences citoyennes. Le biologiste qui a permis la naissance du premier bébé éprouvette en 1982 en a vu une autre, majeure : "Il n’y a pas de Premier ministre, ni de chef de l’Etat. Comme quoi, on pourrait se passer de ces gens-là !"

"Tout ce qu’il y a de plus concret"

Quid du degré d’utopie d’un tel gouvernement ? "Les propositions faites sont tout ce qu’il y a de plus concret", a assuré l’éditeur - le "chef du protocole" - repris en choeur par ses ministres-citoyens. "Ce sont des mesures humaines, de base", a déclaré Jean-Baptiste Eyaud (Logement). "Elles sont utopiques dans l’idéologie dominante actuelle (...) mais nous avons recherché des alternatives pratiques", a renchéri Claude Egullion (Santé). "Il y a des trucs pas utopiques (...) Plein de choses qui ne coûtent rien", dixit Clarisse Taron (Justice).

Mais, si l’on repasse dans la réalité, aucun ne souhaiterait intégrer un véritable gouvernement. Reste qu’ils ont passé un bon moment, même si c’était "un exercice très nouveau" pour certains. "On n’est pas d’accord sur tout mais il y avait une cohérence. La ligne tient le coup", s’est félicité Clarisse Taron. Un avis que ne partage pas Jacques Testard, qui a vu dans ce gouvernement, une opposition entre une "alternative politique" et une "continuité gestionnaire". "Il y a des ministres avec qui je pourrais travailler, d’autres avec qui j’aurais plus de mal", a expliqué le biologiste, qui regrette que ce gouvernement "différent" ne soit pas "homogène dans l’opposition au système". Comprendre pas assez à l’extrême-gauche.

"C’est intéressant. Après, il faut voir la concrétisation", a jugé Françoise, 62 ans, à la sortie. "Je suis sensible à ces questions qui nous touchent au quotidien", a ajouté Gisèle, âgée de 84 ans, qui espère que "cela aura une suite pour approfondir et actualiser" les choses. Ce qui n’est pas prévu. Alors, après plus de deux heures d’échanges, la réalité a repris sa place. "Merci beaucoup mesdames et messieurs les ministres". Fermez le ban.

* Altergouvernement. 18 ministres-citoyens pour une réelle alternative. Editions Le Muscadier. 286 pages. 14 euros

Anne-Charlotte Dusseaulx - leJDD.fr
samedi 18 février 2012

article ==> http://www.lejdd.fr/Politique/Actua...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour
18 février 2012 - 20h12 - Posté par manouchian

On est bien le 18 Fevrier ?

Pas le premier Avril ?



L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour - Et mon cul ?
18 février 2012 - 21h18 - Posté par Ozu

J’ai écouté les trois ou quatre épisodes de cette affaire sur France-Inter, diffusés ces derniers jours dans le temps d’antenne de Mermet.

Que dire... (que dire ?)

 On a eu droit au couplet "citoyen", bien propre sur lui, avec sa participation à la vie de la Nation (avec un "N" majuscule)

 On a eu droit à l’humanisme de gauche, revendiquant une éducation (encore une fois) citoyenne, toujours citoyenne.

 Bref, on a eu du citoyen et citoyennes à la pelle, de la Kultur ( sic ! ) à l’Economie en passant par divers ministères inchangés...

Mais on n’a jamais eu droit à une analyse des rapports sociaux de production, ni à une analyse du salariat devenu précaire, ni à une analyse de la crise qu’on ne doit pas payer, nous les prolétaires. Bref, ce fut un brouet sans aucune analyse de classe, comme Mermet le fait si bien à longueur de temps d’antenne.

Cette émission et son MIRAC laxatif s’adressent au bobos et aux gens de gôche oscillant entre le PS et le FdG.

Pas aux prolos qui subissent chaque jour le joug du capitalisme.

Ozu



L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour - Et mon cul ?
18 février 2012 - 21h43 - Posté par jeannot

Le plus fort avec cet alter-gouvernement, c’est qu’il s’est formé par la voie électorale, sans mobilisation populaire apparente.


L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour - Et mon cul ?
18 février 2012 - 22h17 - Posté par Ozu

C’est assez normal qu’il n’y ait pas eu de mobilisations ni de grèves : le MIRAC c’est MIRAC-uleux. Il n’y a qu’à voter pour des "citoyens" z-ordinaires et l’affaire nous tombe toute cuite dans le gosier. Bref, c’est pitoyablement propre sur soi et sans aucun souci des réalités de classes, et des luttes qui vont avec.

Ozu.


L’altergouvernement réunit ses ministres d’un jour - Et mon cul ?
19 février 2012 - 10h30 - Posté par Cop

Bon, ça part d’un bon sentiment mais avec toujours les salades sur la nation et les citoyens.

Et sur ce dernier terme il est curieux de l’utiliser en matière de logement car il est excluant pour ceux qui ne sont pas citoyens.





Parcoursup : la sélection frappe durement les bacheliers des filières technologiques et professionnelles
dimanche 27 - 09h46
Le jeune président de la Start-up Nation était en fait un vieux con comme les autres !
samedi 26 - 21h01
de : Affordance
2 commentaires
Le chômeur imaginaire
samedi 26 - 19h23
de : L’iena rabbioso
BUREAUCRATIE de David GRAEBER
samedi 26 - 15h54
de : Ernest London
On ne dérange pas le monarque de l’Elysée ! Des enfants refusés de visite !
samedi 26 - 09h57
de : JO
Fascisation : Italie aujourd’hui… France demain ?
samedi 26 - 08h24
de : jodez
SYNDICAT et COMPORTEMENT FETICHISTE IDENTITAIRE
samedi 26 - 07h40
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Macron, vassal de Trump
vendredi 25 - 18h08
de : jodez
Communiqué de l’Union Confédérale des Retraités CGT : 26 MAI
vendredi 25 - 16h27
de : JO
Ne m’appelez plus "radio France" : Courrier au Médiateur !
vendredi 25 - 16h15
de : JO
Perdre tous ses biens à cause d’une fosse septique, c’est possible… !
vendredi 25 - 16h01
Sauvons la « maison des sons » de Pierre Henry
vendredi 25 - 10h41
de : Nicolas
1 commentaire
Du mouvement social
vendredi 25 - 10h17
de : Ernest London
Venezuela : Communiqué du Gouvernement Bolivarien sur le communiqué de l’Union Européenne sur les élections du 20 mai
vendredi 25 - 06h54
de : jodez
1 commentaire
Représentation syndicale et badge identitaire de type national
jeudi 24 - 23h53
de : Christian DELARUE
2 commentaires
MARÉE HAUTE / C’est l’heure de l’mettre
jeudi 24 - 21h12
de : Hdm
circonstances du tir de grenade qui a mutilé Maxime.sur la Zad de NDDL (communiqué)
jeudi 24 - 20h01
de : nazairien
3 commentaires
Chasse aux sorcières au Ministère dit "de la justice" alerte l’UD-CGT 31
jeudi 24 - 14h35
de : JO
Habiter la zad, rencontres et échanges les 26 et 27 mai
jeudi 24 - 13h58
de : jean 1
Vote-Action : 94,97% des cheminots contre la réforme
jeudi 24 - 12h02
UNE VIE SANS ÉTAT NI ARGENT NI AUTORITÉ AU-DESSUS DE NOS TÊTES ?
jeudi 24 - 12h00
de : jean 1
Il n’y a pas d’autre alternative que les alternatives
jeudi 24 - 01h19
de : ZaD via JYP
2 commentaires
AGRICULTURE : Intervention hier de J.LUC Mélenchon à l’A.N.
mercredi 23 - 20h50
de : JO
[Vidéo] Manifestation du 22 mai : la fonction publique sens dessus dessous
mercredi 23 - 18h43
Liberté pour notre camarade Kadir Cinar
mercredi 23 - 18h19
de : Sébastien
Médias officiels : une INFO sur le dictionnaire qui pourrait passer inaperçue ?
mercredi 23 - 14h30
de : JO
FÊTE DE SOUTIEN AUX GRÉVISTES POSTIERS ET DES CATACOMBES
mercredi 23 - 09h41
2 commentaires
MACRON AU PIED DU MUR...
mercredi 23 - 03h52
1 commentaire
Intervention militaire sur la ZAD NDDL : suivi du 22 mai 2018
mardi 22 - 12h50
de : nazairien
2 commentaires
Aude Lancelin répond à RSF (video)
mardi 22 - 10h42
de : La Luciole Mélenchantée
La Lega italienne, laboratoire politique de la droite d’après ?
mardi 22 - 09h46
de : Jan Bediat
SYRIE : L’armée aurait fait 300 prisonniers Français+des Officiers de l’OTAN !
lundi 21 - 22h11
de : JO
Il est urgent de faire basculer le rapport de force – n° 20 – mai 2018
lundi 21 - 17h32
de : jodez
Venezuela : La couverture des élections présidentielles par les médias
lundi 21 - 17h20
de : jodez
VENEZUELA : Seuls Washington et ses alliés s’opposent au Peuple Venezuelien !
lundi 21 - 16h50
de : JO
Le Sacré Choeur raisonne au rythme de la Fanfare Invisible, afin que refleurisse la Commune
lundi 21 - 14h55
de : nazairien
5 commentaires
Services publics : les agents malmenés par la perte de sens et la souffrance au travail
lundi 21 - 10h25
Nicolas Maduro est réélu Président de la République avec 68 % des voix (photos)
lundi 21 - 08h46
de : Thierry Deronne
2 commentaires
Nous demandons l’annulation de la saison France-Israël
lundi 21 - 05h00
Selom, Matisse, Fives : Un maximum de bruit - Témoignages
dimanche 20 - 22h08
de : André

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! Karl Marx
LE JOURNAL DU MEDIA de 20H
Facebook Twitter Google+
NON AU LICENCIEMENT DE GAEL QUIRANTE / STOP À LA REPRESSION (video)
Info Com-CGT

Souscription Le journal prescrit sans ordonnances ! Moins Une et plus si affinités
Solidarité, le sens d’une vie » de Mourad Laffitte et Laurence Karsznia
« Liquidation » de Mourad Laffitte (video)
DAZIBAO
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite
Disparition de Marceline Lartigue, Communiqué de presse
dimanche 6 mai
de Micheline Lelièvre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition de Marceline Lartigue. Elle s’était faite discrète les temps derniers, mais je voudrais saluer la mémoire de celle que je connaissais depuis le début de sa carrière. Elle avait 16 ans, je crois, et dansait avec Fabrice Dugied la première fois que je l’ai vue. Puis nous nous sommes liées (...)
Lire la suite
Marceline Lartigue est partie brusquement, fauchée par une attaque cérébrale en pleine distribution de tracts
samedi 5 mai
de Jean-Marc Adolphe
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. Aujourd’hui, 1er mai 2018, Marceline Lartigue ne participe pas aux manifestations du 1er mai 2018. Cela ne lui ressemble pas. Mais elle, tellement vivante, ça ne lui ressemble pas non plus de mourir. Et pourtant, Marceline est partie en voyage, rejoindre Antonio Gramsci et quelques autres camarades de lutte (l’un de ses tout derniers billets sur Facebook rendait (...)
Lire la suite
Tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai...
vendredi 4 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris dans la salle de la Coupole. C’est une photo prise par Baker 5 minutes avant que tu tombe... Avec ton sourire magique, Marceline Lartigue Ma compagne, mon amour, mon amie, ma camarade tu me manque, tu est tombé devant moi pendant la diffusion des tractés pour la manif du 1ere et du 5 mai, avec tout mon courage et ma force je suis pas arrivé a empêcher la faucheuse de faire son salle boulot, tout le (...)
Lire la suite
13 Mars ! Déjà 8 ans que Jean Ferrat nous quittait emportant ses rêves inachevés d’un monde meilleur (video)
mercredi 14 mars
de Roberto Ferrario
Jean Ferrat, auteur-compositeur né le 30 décembre 1930 à Vaucresson (Seine et Oise) et mort le 13 mars 2010 à Aubenas (Ardèche) est intimement lié à la commune d’Ivry-sur-Seine, où il a vécu 40 ans. En octobre 1960, il s’installe avec sa compagne Christine dans un petit appartement du 129, rue de Paris (plus tard renommée avenue Maurice Thorez), qui servira de cadre à plusieurs reportages lui étant consacrés, dont cet extrait de l’émission "Au delà de l’écran" (...)
Lire la suite
SOIXANTE DIX SEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT
mardi 13 mars
de Roberto Ferrario
NOUS NOUS RETROUVONS COMME CHAQUE ANNEE POUR NOUS RAPPELER CE JOUR OU FRANCESCO LORUSSO MOURUT... LE JOUR OU LE POUVOIR FICHA UN PIQUET DE FRÊNE DANS LE CŒUR ROUGE D’UN RÊVE... LE RÊVE D’UNE SOCIETE EN COULEURS... FAIBLE FLAMME QUI COUVE SOUS LA CENDRE !!! SOIXANTE DIXSEPT - LA REVOLUTION QUI VIENT sous la direction de Sergio Bianchi et Lanfranco Caminiti 432 pp -20,00 euros 88-88738-57-6 En Italie, le mouvement politique, social, culturel, existentiel de 1977 n’a (...)
Lire la suite