Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON


de : alain Chancogne dit A.C
dimanche 18 mars 2012 - 18h27 - Signaler aux modérateurs
35 commentaires

SUITE DU" FIL" :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

Pour débattre de contradictions dans ce que traduit l’effet "MELENCHON"

Il me semble intéressant de reprendre ce débat.
Avec le même soucis -j’insiste lourdement là dessus :

- la question n’est pas ici de re-re répêter ce qu’est ou n’est pas JLM, d’ou il vient et ou il veut aller., etc

Là dessus, il y a une quasi unanimité des participants.

Il s’agit de chercher à analyser le pourquoi de ces dizaines de milliers de personnes, de cet"effet JLM" indéniable, qui ne tient ni à la CONNERIE des masses, ni aux seul relais médiatique de TF1, ni à telle manoeuvre du Nabot cherchant à"affaiblir" Hollande..

Des travailleurs, des copains, des proches font mouvement vers Mélenchon

Ce n’est pas mon cas, faut il le redire ?

Je cherche juste à "comprendre".

Car c’est dans ce qui "bouge" qu’on trouve toujours ce qui peut"aider à " bouger MIEUX et AUTREMENT".

Selon moi.

A.C
--------------------------

Dépêches

Mélenchon à Bastille : "Nous sommes le cri du peuple !"

Difficile de savoir combien de militants et sympathisants du Front de gauche étaient réunis sur la place de la Bastille dimanche 18 mars. Le parti revendique "120 000 personnes". Quoi qu’il en soit, ils étaient plusieurs dizaines de milliers à défiler avant d’écouter le discours du candidat du Front de gauche.

"Génie de la Bastille qui culmine sur cette place, nous voici de retour, le peuple des révolutions et des rébellions en France. Nous sommes le drapeau rouge !" a clamé M. Mélenchon, au terme de sa grande journée pour la VIe République. "Nous sommes venus au bon endroit, à la bonne date", a-t-il fait valoir, vantant la Bastille, "point de départ de toutes nos révolutions".

Sur un ton solennel, le candidat du Front de gauche a rappelé les différents mouvements révolutionnaires de l’histoire de France et a appelé à "une insurrection civique qui va se donner rendez-vous dans les urnes pour commencer la révolution citoyenne afin de d’améliorer la vie du peuple qui pâtit." "Je vous appelle à commencer ce printemps des peuples, a lancé le candidat. Ouvrez par vos bulletins de vote la brèche par laquelle passeront les votes des Grecs puis des nos camarades allemands sur lesquels souffle le modèle libéral."

"PRENEZ LES PLACES ET LES RUES DE LA RÉPUBLIQUE"

Cette insurrection passera, s’il est élu, par la reprise du pouvoir par le peuple au travers d’une "Assemblée constituante", qui "devra être strictement paritaire". Acclamé par ses partisans, Jean-Luc Mélenchon a également lancé : "Prenez les places et les rues de la République comme vous le pouvez dans toutes les villes et chaque village de France." Le discours, qui n’aura duré qu’une vingtaine de minutes, s’est terminé par la traditionnelle Internationale suivie de La Marseillaise.

Toute l’après-midi, des dizaines de milliers de personnes ont défilé entre la place de la Nation et la place de la Bastille. Parmi elle, Christiane, une enseignante de 62 ans : "J’entends un discours que je n’entendais plus depuis trente ans : la France, notre France, est plurielle, de toutes les couleurs, métissée. Je ne suis pas d’accord avec Hollande alors que j’ai milité avec Ségolène Royal en 2007. Je ne suis pas d’accord pour que l’on paie la dette, que l’on soit inféodé aux banques."

Sa fille Louise a fait le voyage de Bruxelles, où elle vit avec son compagnon belge. "Je suis fière de soutenir Mélenchon financièrement, du fait de son travail de fond sur le Front national", dit la jeune femme aux yeux bleus, artisan-relieur de profession. "Hollande au premier tour ? Pas possible de voter pour quelqu’un qui va à la City dire qu’il n’est pas dangereux. Nous, on est dangereux, et les grandes fortunes, on va aller les chercher." La mère et la fille réservent leur voix pour le candidat PS seulement au second tour.

"Jean-Luc Mélenchon porte les espoirs de tout le peuple de gauche, et nous espérons qu’il soit présent au second tour", proclame Pascal Petitpierre, délégué syndical CGT chez Unilever France, venu avec les salariés en lutte de Fralib Gémenos (groupe Unilever) qui font figure d’invités de marque. Yves Flohic, 39 ans, agent de maîtrise chez Fralib, veut "changer ce gouvernement qui marche sur les ouvriers, malgré ce que peut dire M. Sarkozy à la télévision". Denis, ouvrier du même site menacé, hésite entre "Poutou et Mélenchon".

"Je pense qu’il se passe quelque chose d’important", avance avec émotion Patrick Dupond, bientôt 55 ans, salarié parisien sensible au discours sur le relèvement du Smic à 1 700 euros : "On relève la tête."



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 18h46 - Posté par Jean-Louis

Deux heures de défilé de Nation à la Bastille (2 km)... le 18 mars 2012
Huit heures de défilé de République à Denfert-Rochereau... le 13 mai 1968
L’effet Mélenchon/Laurent est indéniable.
Et demain, enfin la grande grève !
Ce genre de semoule ne m’amuse plus du tout
mais je suis optimiste... quand même, malgré JLM



SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 18h51 - Posté par Jean-Louis

Et pour faire bonne mesure : plus de 10 000 manifestants au plus fort en octobre 2010 à Bourges (60 000 habitants), avec des manifs séparées à Vierzon, à Saint Amand, à Saint Florent...


SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 19h05 - Posté par A.C

Je pense que si on débat à ce niveau, on est mal barré !

 :))

moi aussi, je peux m’amuser..

14 juillet 1936, le Front populaire victorieux célèbre pour la première fois la fête nationale. Dans la matinée, comme de coutume, l’armée défile à Paris sur les Champs-Elysées. Dans l’après-midi, un million de personnes défilent dans l’Est parisien à l’appel des organisations constitutives du rassemblement populaire. Des cortèges identiques se déroulent simultanément dans la France entière. Des spectacles sont enfin subventionnés, trois jours durant, par le gouvernement.

On peut éviter les remarques qui n’ont rien à voir avec un besoin de poser une p’tite question :

Oui ou non, en ce moment précis ou nous échangeons, une partie NON NEGLIGEABLE de copains que nous côtoyons pensentque JLM est une espèce de"petite flamme" d’une bougie qui avait besoin d’^tre "allumée" ?

parce que l’obscurité -selon EUX- qui régnait empêchait de se"voir" , de se "repérer" dans un pays martyrisé qui a perdu des fondamentaux en terme de"" CLASSE"..

C’est pas une question ?

Tu veux un aveu : tu crois que je bande en apprenant le nombre des manifestants ?

Tu crois que j’ignore que certains, QUI DEFILENT,... se posaient la question du vote"UTILE" pour EUX, c’est à dire un bulletin POUTOU ?

Essayons de parler avec nos coeurs, nos tripes et NOS NEURONES..

Sans passer pour ce qu’"on" voudrait que nous soyons : de simples bouffeurs de FDG !

Cordialement

A.C


SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 23h14 - Posté par Claude Deloume

Oui ou non, en ce moment précis ou nous échangeons, une partie NON NEGLIGEABLE de copains que nous côtoyons pensentque JLM est une espèce de"petite flamme" d’une bougie qui avait besoin d’^tre "allumée" ?

parce que l’obscurité -selon EUX- qui régnait empêchait de se"voir" , de se "repérer" dans un pays martyrisé qui a perdu des fondamentaux en terme de"" CLASSE"..

C’est pas une question ?

Si c’est une question et pas une mince, en cette période où les cocus du PCF dont je fais partie ne voient plus aucune lueur...
Mais on dirait qu’une partie des lecteurs de BC se sentent obligés de cracher dans la soupe lorsque "ça commence à bouger", y compris a exprimer un sacré mépris à l’encontre de ceux qui ont envie de relever la tête, plutôt que de les accompagner...

Je fais partie de ces dernier et je dénie à quiconque le droit de me dire que je courberai l’échine...


SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 19h03 - Posté par Quentin

J’avais posté un extrait de l’interview donné par Méluche aux Echos. Celui-ci n’est pas passé sur BC.
Je conseille à tous d’aller sur le site des Echos pour le lire.

Tout est dans le titre : « Les investisseurs n’ont aucune raison d’avoir peur de mon programme ».

Voius y lirez également que le FdG se prononce pour des partenariats entre école publique et école privée.

Tout un programme qui rentrera forcément en contradiction avec les aspirations au progrès (pour faire vite) s’exprimant sous la candidature du social-patriote.



SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 19h58 - Posté par

J’avais posté un extrait de l’interview donné par Méluche aux Echos. Celui-ci n’est pas passé sur BC.

un extrait, ca valait peut etre pas un article... et puis tu peux publier en commentaires d’articles plus "complets" existants...


SUCCES BASTILLE : reprise du débat surles contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 10h18 - Posté par serguil

Dommage en effet q’il ne soit pas possible de citer un peu plus de l’interview... et dans la série quand on veut noyer son chien... l’enseignement agricole en France est structuré de telle sorte que le privé est historiquement très largement dominant (agriculture, écoles de pèches, vétérinaire etc...) et Mélenchon n’y est pour rien. Par contre s’il veut faire évoluer le système il faut tenir bien évidemment compte de cela et donc travailler avec le privé. Moi ce que j’en dis ... Sur le SMIC à 1700 € (+25% par rapport au smic actuel on passe de 8 € de l’heure à 11€) les chauffeurs de cars quinquagénaires qui nous ont conduit hier à la Bastille trouvaient que c’est une bonne mesure car ils en sont bien loin. Petit détail un d’entre eux à tenu à préciser que "c’est pas parce qu’on est ouvrier qu’on vote Le Pen" l’assimilation prolo/facho inventée dans les années 90 commence à fatiguer le prolo qui trouve dans le discours du F de G des éléments d’espoir et de "réhabilitation"...faudrait pas le décevoir. Et puis pour conclure si vous n’avez pas compris que le F de G n’est qu’un début et qu’on vous attend pour pousser la machine alors c’est bien dommage.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 20h51

"Je pense qu’il se passe quelque chose d’important", avance avec émotion Patrick Dupond, bientôt 55 ans, salarié parisien sensible au discours sur le relèvement du Smic à 1 700 euros : "On relève la tête."

Quand un gugus sort ce genre de chose, on peut tout aussi bien s’attendre à qu’il rebaisse sa tête si quelqu’un parle plus fort que son héros.

Méluche parle fort, mais ne dit pas des choses essentielles et pour ce qu’il dit, il peut le dire parce qu’il ne sera jamais mis dans la situation où il devra réaliser ce qu’il dit : il peut donc dire beaucoup sans que cela implique une responsabilité réelle. De fait, il peut dire ce qu’il dit car il ne sera pas à même de réaliser ce qu’il dit : cela non plus n’est pas très gai, car c’est ce qu’on appelait de la gouaille... et la gouaille endort le peuple en lui faisant croire à ses rêves.



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 22h06 - Posté par Jean-Marc.

Voilà 5 ans que l’ on subit la politique de sarko...5 ans sans que le mouvement social n’ arrive pas à le faire reculer... La dernière bataille fut celle sur les retraites...Bataille elle aussi perdue...Oh, je sais, beaucoup
expliquaient que c’ était gagné puisque l’ on avait gagné la bataille des idées. Ce qui voulait dire ? Que la lutte
ne se situait plus dans la rue ou dans les entreprises, mais se situerait dans les urnes. Les partis de gauche et les syndicats en portent en grande partie la responsabilité.....Pas étonnant qu’ un tribun qui parle de "révolution
par les urnes" soit écouté, en désespoir de cause, pour l’ instant


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 23h20 - Posté par A.C

Quand un gugus sort ce genre de chose, on peut tout aussi bien s’attendre à qu’il rebaisse sa tête si quelqu’un parle plus fort que son héros.

On peut effectivement voir les choses comme ça....

moi, vois tu, des" gugusses "qui ont surement autant ou plus de difficultés à vivre, je ne traite pas comme ça leur réaction..

Je connais plein de types qui pourraient voter POUTOU(je prends cet exemple) alors qu’ils n’ignorent pas que ce dernier n’aura pas l’occasion de prouver ce que de possibilité de réalisation il ya en 2012 à la satisfaction de revendications aussi justes que celles ci :

http://www.sondages-election.com/pr...

Economie

- Augmentation immédiate des salaires de 300 euros nets.
Echelle mobile des salaires.
Smic et minima sociaux portés à 1500 Euros Net.
Passage aux 32H hebdomadaires.
Interdiction des licenciements.
Suppression des emplois précaires et remplacement par des CDI.
Blocage et fixation étatique des loyers.
Contrôle des salariés sur l’organisation du travail.
Réquisition des moyens de production par les salarié
 Minimum Retraite à 1500 Euros Nets

Entre celui qui décidera de soutenir P.Poutou ou le"gugusse" que tu chambres avec un mépris que je trouve un peu "gros"..personnellement, je ne vois qu’une différence de CHOIX de "se faire entendre".

L’un et l’autre ne choisissent pas mon boycott d’une élection-leurre.., etpourtantn’avons nous pas à essayer de nous parler sans condescendanceet arguments inutiles si l’autre n’écoute pas...

CE qui m’intéresse-mais tu peux t’en foutre, bien entendu- c’est que contrairement à d’autres élections qui se déroulent dans d’autres pays, un Hollande. ;-et bien sur avec son côté de tribun plébéien, un Mélenchon- sont obligés de surfer sur la colère et l’ESPOIR...de changements.

Ici, on peut , certes hausser les épaules et maugréer

« "Ah les cons..ils n’ont pas compris que la CRISE SYSTEMIQUE du Capital interdit toute amélioration de VIE sans guerre des classes qui n’a rien à voir avec les20mn d’imitation de Jaures , Blum ou...Marchais.." »

Mais toute la stratégie du K..c’était d’aller vers une Alternance ou la "gauche"(? ?) se ferait élire grâce au "courage"... d’annoncer que le réalisme imposerait des DURS sacrifices..certes avec "vaseline rose"...

Or, ce qui "monte" -et je suis ici provocateur en le disant- grâce aussi à un Mélanchon qui se serait bien passé de ce numéro d’équilibriste(gauchiste en avril et...éventuel rétro-pédalage en mai ?), c’est une recherche confuse, plus ou moins exprimée de "se servir" d’un bulletin un peu comme on le fait , dans une boite quand on participe d’un mouvement de grêve dont on n’ignore pas que le lendemain il y aura à la reprise du boulot, à"remettrele couvert" pour se faire entendre.

C’est CELA qui motive cet article et celui que j’avais déjà écrit le 11 e- que je rappelle en haut de page..

Je vais un peu plus loin : la contradiction me semble toucher d’autres aspects. ;

Je peste contre les militants PC.., je suis un des plus sévères ici sur la"liquidation frontiste", le travail de démolition de toutes références "Lutte de classes", sale boulot mené depuis plus de 20 ans...
Beaucoup de ces militants se sentent "regonflés"...sans voir que le succès éventuel de de JLM creusera davantage la tombe du PC !

Puisque constituant pour l’équipeLaurent-MGB un genre de validation de cette marche vers un "FDG-PARTI"...

Alors qu’il y a quelques mois, certains adhérents affichaient une naïve espérance dans une candidature Chassaing, qu’ils qualifiaient-en se plantant selon moi- de résistance à la" Dielinkisation" de leur Parti..

Si la campagne Méluche redonne de la"niaque" à certains, en les faisant "rêver" de radicalité, pourquoi ferais-je le fine bouche, moi qui sur ce coup, "juge" des tribunes car je ne déboucherai aucune bouteille, au premier ou au second tour ?

Personnellement, -suis je le seul ?? - je ne m’aventurerais pas à inventer des scénarii d’après 7 mai.

j’observe des "bougés" des plus contradictoires..

A chaque jour suffit sa..."peine".

 :))
(smiley pour le double sens..)

je ne veux pas insulter l’avenir en traçant une frontière entre "les gugusses trop cons pour comprendre"et quelques uns d’entre nous, droit dans leurs bottes.

.
C’est sur cette appréciation que j’aimerais lire des opinions.

Quitte à se ce qu’on me réponde sans me ménager-si ça reste respect entre militants-.

certes on peut continuer à enrichir la "compil" de ce que représente JLM ,.

Je crois avoir assez joint mes paroles à d’autres, chanté la même musique, pour avoir envie aujourd’hui à passer à autre chose.

Cordialement

A.C


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 11h51 - Posté par Claude Deloume

Alain, c’est bien parce que, tout comme toi :

Je crois avoir assez joint mes paroles à d’autres, chanté la même musique, pour avoir envie aujourd’hui à passer à autre chose

que j’ai écrit ce que j’ai écrit dans un post un peu plus haut.

Et traiter de "gugusse" le type qui nage à perdre haleine pour monter sur la seule barque qui lui paraît être à portée pour sauver sa peau, c’est lui foutre un coup de rame sur la gueule.

Alors qu’il vaut mieux l’avoir dans l’équipe de rameurs pour qu’il empêche, par ce que contient son "Espoir" (Cf Malraux), les dérives auxquelles on peut s’attendre au lendemain des élections...

Alors OUI :

- allons-nous continuer à attendre que tout les travailleurs soient devenus de purs et durs penseurs marxistes pour que nous, communistes qui prétendons être "orthodoxes" nous décrétions que le moment est venu de la Révolution (Quel jour, à quelle heure ?)

- ou allons nous nous intégrer à ce mouvement de releveurs de têtes pour peser de tout notre poids et de toutes nos tripes pour encourager nos camarades de "misère" à aller beaucoup plus loin, et, en premier lieu obliger les "tribuns" à faire gaffe à leurs miches, dans les semaines et les mois qui viennent ?


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
18 mars 2012 - 21h34 - Posté par Copas

Je tiens d’abord à tresser le contexte de cette poussée de ce nouveau front Mitterrandien :

Depuis 68, le prolétariat au sens moderne du terme n’a cessé de progresser à grands pas dans le monde et aussi dans les vieux pays industrialisés comme la France.

Les crises se superposent montrant un système à l’agonie mettant en cause la reproduction de l’environnement nécessaire à l’humanité. Les choses se précipitent et d’autres crises viennent se superposer y compris celle liée à la démocratie limitée du système (quelque part les échos des indignés, occupy, et autres democraty real).

La France n’est pas suspendue en l’air par rapport à tout cela.

Depuis plusieurs mois la tension remonte brutalement dans la société française, des dizaines de conflits dans des petites (ou grandes) entreprises ont lieu, souvent défensivement, mais pas que, également des fois pour les salaires.

La récupération de l’échec du mouvement de l’automne 2010 sur les retraites est incontestablement en cours, les mesures d’austérité ont frappé durement et suscitent colères et nervosité larges.

Parallèlement la société française qui a une histoire profondément rebelle est restée relativement calme devant des mouvements puissants dans le monde dont les échos passaient également sur tous les médias, même si tard et de façon déformés.

Fin 2010 et toute l’année 2011, l’ouverture en fanfare en 2012 virent une série d’événements considérables dans le monde mais avec des "masses" en France spectatrices silencieuses.

 Il y eut ce qu’on a appelé les révolutions arabes, prouvant que la puissance de masses en mouvement pouvait repousser et défier les tyrannies les plus cruelles ; les leçons subliminales de cela sont énormes dans les consciences.

 il y a la crise longue grecque qui n’a pas cessé et qui rebondit sans cesse et sans cesse, avec des masses incontestablement en résistance,

 il y a eu la puissance d’énormes mouvement d’indignés en Espagne et au Portugal.

 des grandes grèves générales d’une seule journée dans ces pays montrant un potentiel énorme.

 des étudiants en colère un peu partout,

 des masses américaines en mouvement comme à Madison, avec la poussée d’un nouveau mouvement ouvrier imaginatif et combattif

 les secousses spécifiques du mouvement occupy aux USA qui interpellent largement,

 une mobilisation exceptionnelle en Belgique récemment avec des craquements politiques exceptionnels dans le mouvement syndical pour créer une alternative politique,

 de grands mouvements en Grande-Bretagne, en Irlande, en Chine, au Kazakstan,

 des forêts de drapeaux rouges à Moscou,

 des explosions en Croatie, en Albanie, en Roumanie,

 la plus grande grève de tous les temps en Inde,

 un fond puissant permanent de luttes sociales en Italie, etc...

 Et j’en oublie par paniers en Amérique Latine, en Afrique noire la naissance de mouvements ouvriers puissants menant de longues grèves des fois générales (Nigéria, Kenya, etc)....

Tout cela se fit en 2011, sous les yeux de notre classe populaire en butte aux agressions.

L’anomalie dans le monde n’était pas toute l’agitation populaire couvrant la planète face aux agressions du capitalisme de crise, mais le silence du peuple français encaissant les agressions du quotidien et voyant se dérouler sur les petites lucarnes et surtout sur le net des poussées héroïques des peuples toute la fin 2010, l’année 2011 et le démarrage en fanfare de 2012.

Des tensions habitent en profondeur la classe populaire face à la bourgeoisie et une petite partie se saisit de ce qu’elle a sous la main pour montrer sa nervosité et l’état politique dans laquelle elle est au niveau de la colère qu’elle a, c’est à dire pour partie en se saisissant du Front de Gauche.

Il n’y a nulle crainte à avoir de voir quelques dizaines de milliers de personnes venues de toute la France soutenir le FdG .

C’est un moment de la conscience d’une partie des militants de gauche, et pas une catastrophe, à condition de continuer à critiquer le nationalisme, le réformisme, le nomenclaturisme et les acoquinements avec la bourgeoisie de la part de l’appareil du FdG.

Et surtout de constituer à proposer ce qui peut éviter l’enracinement dans l’impasse du FdG en travaillant aux résistances.

Et surtout à condition de tenter de pousser à recentrer dans la classe populaire et sous son contrôle les batailles pour faire reculer la bourgeoisie. C’est à dire dans un processus qui ne peut se situer dans le cadre des institutions du système telles qu’elles sont, faites pour et par la bourgeoisie.

Comme le furent par le passé les votes de l’extrême gauche de Laguillier et Besancenot, une partie de la classe populaire se saisit de ce qu’elle a sous la main pour montrer les dents. Mais c’est un aspect qui émerge à un moment d’un iceberg bien plus gros.

Il ne s’agit là ni de se précipiter par opportunisme vers le FdG, ni d’évacuer par dédain le problème, mais d’en comprendre la nature et les illusions, l’ambivalence du moment, et la nécessité pour un courant révolutionnaire de conserver son indépendance et sa capacité à s’unir sur le terrain des batailles du réel parmi les travailleurs.

La crise du capitalisme que nous vivons est une crise systémique qui remet au gout du jour la nécessité de se débarrasser de la classe prédatrice et de faire un bond en avant à la démocratie par le pouvoir des travailleurs.

Ce chemin ne se fera pas sans que les travailleurs et les jeunes n’aillent dans des impasses, en touchent les limites, les explorent, ...

Ce qu’il convient est de rassembler ceux qui sont pour le pouvoir des travailleurs (l’autogestion) en passant par des processus de résistance qui permettent de dépasser les illusions chauvines, bureaucratiques, réformistes ; illusions envers l’appareil d’état tel qu’il est et ses institutions.



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 06h09 - Posté par Luis

Autrement dit il pourrait y avoir autant de monde que pour Mitterand, le raz de marée électoral de 1981. Cela ne changera RIEN au programme, totalement d’aménagement du système, "pas révolutionnaire" mais "keynésien", comme le dit Mélenchon.

Comme il le dit lui-même à Paris, en écho des engagements de Hollande à Londres "Les investisseurs n’ont rien à craindre".

Les politiciens élèves et chantres de Mitterand ne ratissent à gauche que pour négocier le max de voix contre des sinécures.

Jamais, nulle part, ces policiens n’ont changé la vie.
Seuls les peuple indignés, puis organisés, et révoltés ont fait les révolutions,
malgré et contre les politiciens d’alternance.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 09h15 - Posté par Jean-Louis

Seul le travail de terrain avec les militants de base du FdG (à l’exception des "repus" du PcF) permettra aux travailleurs de faire l’expérience de l’impasse que constitue le FdG d’en haut. Nous ne devons louper aucune occasion de mobilisation auto-organisée... et le problème se résoudra tout seul. L’essentiel est de dire ce qui est sans reproduire la propagande insane des pouvoirs en place. Les salariés ne sont pas des imbéciles et, malgré ce qu’en dit A.C., quand ils entendent "nous sommes 120 000 à la Bastille", ils comprennent très bien où est l’entourloupe... la "pravda" !



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 09h19 - Posté par La Louve

Mélenchon, c’est le candidat des CUAL, 7 ans après.

Cela a de l’importance de resituer historiquement tout ça, de quitter l’effet "grossissant" que confèrerait l’immédiateté, car Mélenchon a commencé sa sortie du PS à l’époque du TCE et de 2005 ça n’arrive pas comme un orage dans un ciel serein.

Quand j’ai adhéré au PC ma section était déjà truffée de "mines vagantes" républicaines du PRS et d’ex-chevènementistes.

Il est donc en train de vendanger ce qu’il a semé il y a 7 ans dans le PC et AUSSI dans la LCR via les CUAL.

Son auditoire est socialement hétéroclite, son électorat également. Le lien de cette mayonnaise c’est "la République" et "la Nation".

Beaucoup de fonctionnaires de milieu d’échelle, de petits cadres, d’ ATM...qui ont une peur bleue de la "prolétarisation", de la paupérisation...

Les jeunes présents viennent principalement du milieu fac, jeunes diplômés , syndicats étudiants/lycéens, et MJC, souvent des enfants de la petite bourgeoisie, de la "classe moyenne" ,pas très joyeux de ce qui arrive à leurs parents, de ce qui leur arrive à eux.

Les ouvriers sont principalement ceux de la CGT et du PCF ( là il ne faut pas se laisser piéger par l’effet d’optique et la mousse médiatique quand même).

Bref, je vais résumer ma pensée : faire 60 à 80.000 personnes place de la Bastille sur base PS/PC/CGT après 7 ans de labourage intense et + ou - souterrain, par ces temps de crise systémique, avec tous les nouveaux moyens de comm’ et de propagande que nous n’avions pas "avant" (Facebook blogs, twitter etc) , avec le soutien MARQUE et PRONONCE DES MEDIAS BOURGEOIS, et avec un discours gloubiboulga vaguement radical, si tu es un politicien un peu aguerri qui sait faire de la tribune c’est franchement pas ce que j’appelle "un succès".

A part dire que Mélenchon et sa bande ont pigé le besoin de "radicalité" (mais qui ne l’a pas pigé ce murissement ? Faut il s’appeler Mélenchon pour comprendre ça ? non - en revanche pour séduire le PC oui là fallait s’appeler Mélenchon), que Mélenchon c’est une fois de plus la démonstration que le garde chiourmage de la classe ouvrière a encore de beaux jours devant lui, que la manipulation de masse quand on a les médias avec soi, ça passe ...bon, voilà...

...je suis désolée, je suis sans doute très con, mais (comme pour le premier fil) je ne vois pas trop l’intérêt ...et les commentaires que je lis pour intéressants qu’ils puissent être à certains égards, ne me font pas penser le contraire...

LL



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 09h39 - Posté par Jean-Louis

Tu as raison... Au boulot !


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 10h12 - Posté par A.C

.je suis désolée, je suis sans doute très con, mais (comme pour le premier fil) je ne vois pas trop l’intérêt ...et les commentaires que je lis pour intéressants qu’ils puissent être à certains égards, ne me font pas penser le contraire...

 :)
Ce n’est pas être "con"(conne)..que d’avoir une opinion sur un sujet d’article que l’on ne trouve pas"intéressant"
.
Personnellement-bien entendu pas du tout parce qu j’ai"ouvert cetype dedébat, j’ai cherché -pas réussi"totalement".. _ :)
................... à ce que cela serve un peu à nous frotter à une situation que nous n’imaginions absolument pas il y a trois mois

.Du moins en ce qui me concerne,qui "misait" sur un plafond de sympathie au FDG ne
dépassant pas , disons le dernier carré d’électeurs d’une mouvance pécéienne, qui accompagne, par rituel électoraliste, tout ce qui est habillé d’un pan de manteau PC..

Là ; mais je me trompe peut-être, j’observe que certains abstentionnistes-boycotteurs potentiels...cherchent à "envoyer" un message tout en n’étant pas -pour des centaines de milliers" aussi "aveugles" qu’en 81..Voire en 97.

Je peux, et ils n’en doutent pas- fairemiennesles de L.L., de Copas, voire de Danielle B.que je viens de mettre en ligne.

Pardon (c’est une formule !) de rester sur ma "faim", pas pour chercher à sodomiser les insectes ...volants sur "ça", mais parce que je pense au 7 Mai..

Il peut être autre chose que la gueule de bois suivant la folle nuit d’une autre Bastille ou Juquin embrassait Joxe mais ou moi, qui avait TOUT FAIT, certes en "pignolage à la marge" avec ma campagne de"désistement révolutionnaire"... pour éviter ce Bal des cocus sous la pluie, pestais contre l’ampleur du baisage de masse..

Aujourd’hui...qui se piège ?

Conscient d’être en équilibriste de"radicalité" masquant l’opération racolage , par "force", parce qu’il sent que ce que Copas décrit comme l’objective passivité en France du "mouvement" social (populaire..) est loin de représenter un baromètre fiable de ce qui est enfoui dans la conscience de classe, collectivement, est que JLM ne craque pas des allumettes FDG, allumant la "petitebougie" avec sa lueur d’"espoir"..risquant crâmer les doigts de ceux qui "jouent" avec le feu ?

Rien n’est joué.
Tout l’aurait été dans une situation de"renoncement", de recherche de"moindre mal".

Amitiés

A.C.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 12h22 - Posté par La Louve

Sans faire "ma relou" ni faire de propagande, je pense que l’analyse juste de "tout ça", c’est Arthaud de LO qui la fournit le + clairement :

"Car, si Mélenchon dénonce la politique que risque de mener Hollande, il se place quand même dans la perspective que seul un changement gouvernemental peut ouvrir de nouveaux horizons. « Un bon gouvernement de gauche » à la place de ceux auxquels nous ont habitués les caciques du Parti socialiste, voilà en dernier ressort la ligne stratégique de Mélenchon. Le flou de l’orientation – avec qui le Front de gauche pourrait-il constituer un « bon » gouvernement de gauche, si ce n’est avec le vieil appareil du Parti socialiste ? – se dissipe lorsque Mélenchon affine et répète que son modèle, c’est Mitterrand. Et, là où Mélenchon reste dans une prudente ambiguïté, les dirigeants du Parti communiste ne se gênent pas pour affirmer leur conviction qu’une victoire de Hollande ouvrirait la perspective d’une nouvelle variante de la Gauche plurielle sous l’égide du PS.

Bien sûr que, dans l’interprétation des votes et de leur signification politique, le pourcentage plus ou moins important des voix en faveur de Mélenchon aura une signification politique, ne serait-ce que par rapport aux espoirs qu’il est susceptible de susciter dans l’électorat de gauche.

Mais c’est une analyse, un constat, pas une position militante."

(source : http://www.nathalie-arthaud.info/-L...)


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 21h08 - Posté par copas

Oui c’est une bonne intervention de Arthaud sur le sujet.

De même que l’analyse de la composition sociale du rassemblement que tu fais.

Et également là dedans les délégations ouvrières dissoutes dans un minestrone aux tonalités très nationalistes.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 23h46 - Posté par

Nathalie Arthaud.....

La même qui s’est faite élire conseillère municipale sur la liste PCF à Vaulx en Velin ?

La même qui a fait liste commune,y compris avec le PS,à St Fons et Vénissieux ?

" mais c’est une analyse,un constat,pas une position militante "

Ben voyons !

LR


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 14h46 - Posté par RICHARD PALAO

pour ma part, je ne vois pas de contradictions dans "l’ effet MELENCHON" , "effet" largement gonflé par les médias et utilisé par la droite .

En préambule, cet effet MELECHON ne me semble pas avoir d’impact sur ceux qui comme moi s ’apprêtent à s’abstenir, au contraire, selon le sondage de l IFOP de dimanche, l’abstention est en forte hausse par rapport à 2007 et serait la deuxième plus forte abstention depuis qu ’existe l’élection présidentielle et elle touche principalement les jeunes et les ouvriers ...

Parmi ceux qui ne s’abstiendront pas et iront voter MELENCHON on trouve certainement quelques deçus du NPA voir de LO , mais la plupart sont des socio-démocrates bon teint qui le temps du premier tour vont abandonner le PS ( qui stagne) et le MODEM(qui baisse) parce qu’ils souhaitent un peu plus de radicalité pour lutter contre la crise , et surtout parce qu’ils ne redoutent plus un nouveau 2001 , MARINE LE PEN étant nettement dictancée .

Combien sommes-nous à penser que le vrai but de JLM n ’est évidemment pas la présidentielle , mais qu’il se sert de celle-ci pour assoir sa notoriété et faire main basse sur la gauche non-socialiste en fusionnant le PCF , le PG, et leurs satellites dans un nouveau parti du type DIE LINKE ou toute référence au communisme aura disparu .

La majorité sinon la totalité des votants FDG se foutent de celà , y compris les adhérents du PCF , fristés depuis une de nombreuse année d’opposition écoeuré par cette politique ultra libérale qui écrase tout sauf les riches , ils ne psnest qu’à une seule chose , CHASSER SARKOZY , et pensent que si ils y arrivent ce sera une victoire décisive tant leur aversion envers le candidat président est grande et qu’ils identifient ce dernier au système .

Ces votants FDG ne souhaitent pas construire une socété communiste ni faire la révolution la seule chose qu’ils espèrent c ’est avec un bon score , tirer le PS un peuplus à gauche .

Je ne vois donc pas de contradiction mais plutôt un accord avec les propositions et la stratégie de MELECHON et du PCF , et tout ce beau monde sera d ’accord pour voter HOLLANDE au deuxième tour , sans état d’ âme .

Ne nous faisons pas d’illusions ; et ne cherchons pas à rechercher d ’éventuelles contradictions pour nous persuader que nous pouvons "récupérer" des mélenchonistes il nous faudra hélas passer par une nouvelle expérience de la sociale démocratie rassemblée au pouvoir pour arriver à convaincre en premier les travailleurs que le changement ne peut venir d ’une simple élection .



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 16h02 - Posté par vériane

Avec Mélenchon c’était la "FRANCE" des journées d’action syndicales, celles qui de mobilisations exemplaires en mobilisations historiques ont ponctuées toutes nos défaites sociales !

Une démonstration de la capacité du bon peuple de gauche à s’auto-intoxiquer avant de se réveiller avec la gueule de bois et de se dire "on ne nous y reprendra plus" et puis cela recommence, éternel recommencement !

Comme disait l’autre, pas de Révolution sans Parti révolutionnaire....ou la crise de l’humanité se résume à la crise de Directon révolutionnaire....



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 17h48 - Posté par Jean-Louis

Non, cela ne recommence pas. Rassure-toi. Nous avons "diffé" sur nos points habituels et avons reçu un accueil très chaleureux. Sont allés à Paris hier la cinquantaine habituelle de "permanents" qye sait rameuter le PcF (200 cars x 50 = 40 000). Mélenchon ne passe pas vraiment. C’est l’entourloupe habituelle. Les gens veulent que Sarko dégage. Point. Ils ne ne font aucune illusion sur Hollande ou sur le tribun rouge bleuté.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 19h06 - Posté par Jean-Louis

Toujours aussi mauvais en arithmétique (= 10 000 et non 40 000) mais poco importa


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 17h41 - Posté par Quentin

T’as raison, Mélenchon, c’est la rupture avec l’exploitation capitaliste, la preuve …

Mélenchon aux Echos :

Ne craignez-vous pas que vos propositions se traduisent par une fuite des entrepreneurs et au final une hausse du chômage ?
Pourquoi les entrepreneurs fuiraient-ils ? La hausse du SMIC -1.700 euros nets en fin de législature -s’applique à des secteurs de l’économie non exposés à la concurrence internationale. C’est-à-dire dans les services à la personne, la restauration rapide ou encore le bâtiment qui ne sont pas des activités délocalisables. Dans l’industrie manufacturière, la part de salaires au SMIC est résiduelle. Et mon programme va relancer l’activité et redynamiser tout le tissu industriel. Où les entrepreneurs iraient-ils quand toute l’Europe rentre en récession avec la généralisation de la politique de contraction des activités et de la dépense publique. L’avantage comparatif de l’Allemagne résulte exclusivement de l’avantage qu’elle a conservé dans la production de biens intermédiaires.

Ou encore :
Que faites-vous de certains contraintes comme le coût du travail ?
… Il faut sortir de cette pensée dominante sur le coût du travail et revoir les normes d’organisation de l’économie, notamment la rémunération du capital investi. Il faut en finir avec des rentes à 20% en France qui rendent impossible toute stratégie industrielle à long terme. 4, voire 5 % peuvent suffire. Autrement, plus aucune stratégie industrielle à long terme n’est possible.

Ou encore :
Que proposez-vous ?
Un pilotage unique de tous les enseignements professionnels. La moitié de la jeunesse scolarisée dans le secondaire est en apprentissage ou dans les filières technologique ou professionnelle. Or, on fait comme si ces 50% n’existaient pas. Il faut mettre en place toutes sortes de synergies. D’abord entre le public et le privé dans l’enseignement agricole, puis entre l’enseignement agricole et les différentes branches de l’industrie et les lycées professionnels.

Bien sûr, ce retour vers le passé du capitalisme des 30 dites "Glorieuses" n’est probablement pas assumé par un grand nombre d’électeurs potentiels de JLM. C’est même là que devrait surgir des contradictions, des déceptions, de nouveaux reculs mais aussi, pourquoi pas, un engagement supplémentaire dans les luttes réelles.
Cela suppose de dire la vérité sur le programme de JLM.



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 21h16 - Posté par La Louve

Où sont les références ? Je ne trouve rien. Nulle part.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 21h55 - Posté par Roberto Ferrario

ici : Jean-Luc Mélenchon : « Les investisseurs n’ont aucune raison d’avoir peur de mon programme »

http://www.lesechos.fr/economie-pol...


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
19 mars 2012 - 22h36 - Posté par copas

C’est une interview assez impressionnante quand même.

Il faut se frotter les yeux pour comprendre que c’est le même qui vociférait dimanche en faveur du peuple et de l’insurrection citoyenne à Bastille....


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
20 mars 2012 - 09h49 - Posté par

Je ne vois pas ce qui peut choquer : c’est un discours réformiste, keynésien, pour un capitalisme à visage humain, pour un alter-capitalisme...

Toi, moi, d’autres, nous pensons que ça ne mène nulle part (et pas au socialisme, en particulier ! Tout au plus aux socialistes...), mais il n’y a pas d’arnaque, Mélenchon ne s’est jamais dit révolutionnaire. Pour lui les luttes ne sont qu’un appui aux élus de gauche dans les institutions, pas LA solution.

C’est vrai que dans ses discours il joue de l’ambiguïté, il prend "la grosse voix", mais c’est assez classique chez les professionnels de la politique en période électorale. Aux Echo, comme Hollande dans le Guardian, il dit le fond de sa pensée, ce n’est quand même pas une surprise pour nous.

Chico


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
20 mars 2012 - 08h45

" car c’est dans ce qui bouge qu’on trouve toujours ce qui peut aider à bouger mieux et autrement. "

Très juste mon ami Alain.

Je ne vais pas me masturber le cervelet,éreinter mes neurones,ou philosopher sur une colère qui grandit et saisit une occasion de s’exprimer.

Donc,comme Claude Deloume,je ne vais pas cracher dans la soupe,quand les masses sont en mouvement et relèvent la tête.

Mais voilà,crime suprême de lèse révolutionnaire,cette flamme qui couvait a été rallumée par le briquet rose de la passerelle hollandaise : Mélenchon !

Il n’y a plus d’orga de classe,autant politique que syndicale,et il serait de bon ton de s’offusquer quand les masses saisissent une opportunité présentée par un opportuniste ?

Ben voyons ! c’est plus confortable que " d’aider à bouger mieux et autrement" hein ?

Je suis militant de la CGT,et mon seul objectif c’est de contribuer avec mes camarades,à ce que le soufflet de la colère ne retombe ni avant,ni pendant,ni après les élections,et qu’il continue de grossir.

En ce sens,si je n’étais pas à Paris le 18 mars,j’y serai le 4 avril 2012 avec des milliers de cheminots actifs et retraités à l’appel de la Fédération CGT des Cheminots.

Si vous êtes intéressés par la défense du service public,convaincus qu’il faut lutter contre sa privatisation qui alimentera les prédateurs du CAC 40 au détriment des salariés et des usagers,vous serez les bienvenus.

LR



SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
20 mars 2012 - 12h03 - Posté par Jean-Louis

Quelle flamme ? Additionne les permanents/employés du PcF de tout le pays.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
20 mars 2012 - 14h01 - Posté par

Si au lieu de jouer au comptable sur ce fil,tu quittais ton ordi pour aller sur le terrain,tu aurais une autre vue que 15 ou 17 pouces.

Mais à chacun son petit plaisir,je te laisse compter les permanents du PCF et d’ailleurs si tu as pas autre chose à foutre dans la période.

LR


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
21 mars 2012 - 18h23 - Posté par Jean-Louis

Le PC (personal computer) se trouve être actuellement mon outil de travail... et je fais des tas d’autres choses dans la période, bien plus que les "chefs" (PcF) du FdG qui ne ratent pas une occasion d’avoir leur photo dans un coin du canard local... pour les législatives. La pitrerie médiatique du 18 mars a fait à gros flop, sauf dans les municipalités PcF. C’est un fait.


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
21 mars 2012 - 20h33 - Posté par A.C

La pitrerie médiatique du 18 mars a fait à gros flop, sauf dans les municipalités PcF. C’est un fait.

Analyser la REALITE,dans ses CONTRADICTIONS- pour la COMPRENDRE, et tenter de la changer c’est REVOLUTIONNAIRE.

Répéter ce que l’on voudrait voir ^tre la rEALITE, ça c’est guignolesque. !

Et ramener ce que "charrie" ce phénomène de confusion qui mobilise des "gens" qui sont nos frères ede lutte, enprétendant que laBastille du18 mars, c’est des cars de zozos embarqués par les maires PC..c’est, excuse moi, complètement ridicule.
Autre chose serait de gamberger :
Pourquoi , un dimanche, Mélanchon , QUOI Q’’ON PENSE de lui, du FDG-et en ce quime concerne de ce CIRQUE INSTITUTIONNEL , peur faire défiler ce qu’un POUTOU , Une ARTHAUD ne rassembleront pas dans X meetings ?

Pourquoi ce mouvement d’espoir , cette décision qui semble acquise que des centaines et des centaines de milliers de travailleurs choisissent cette "petite lumière"(selon EUX !) ..alors que ce qui fait FLOP-et personne ici ne viendra me dire le contraire,, c’est la visibilité d’une "utilité" des votes de la gauche dite extrème ?

Je pense avoir tout dit, ICI, sur ce que je croyais être un sujet d’échanges.

Si on préfère se raconter des histoires, si ce qui dérange ne mérite pas débat, dont acte.

J’ai appris que l’on ne peut pas à la fois vanter la démocratie ouvrière , se réjouir des places de Tunisie ou d’ Egypte, et soudain se braquer , et donner des rassemblements JLM, une explication aussi bizarre que le coup des bus de mairies PC !

Je sens bien que ces articles "gonflent" certains copains-copines.

Je pense -et j’avais fait mon autocritique aussi en ce qui concerne le"PartiREVOLUTIONNAIRE" qu’il faut savoir ne pas insister..

c’est ce que j’expliquais ici :

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...
J’avoue avoir confondu "Création d’un Parti révolutionnaire" et situation de début 2011

Je compte les jours..

PUTAIN.. !!

Plus que 31 jours avant qu’on puisse rediscuter, débarrassés de ce parasitage de la LDC par les perspectives de ’influences- par le VOTE de tel ou tel "courant"..

J’espère que tout le monde aura compris que je ne faisais pas de la retape pour score mélenchonien permettant à ceux qui me crachent à la gueule de me faire un ’tit bras d’honneur le soir du premier tour !!

 :)

Je réfléchissais à haute voix sur le 7 Mai..

Dès lors qu’on en est rendu à reprendre ici les arguments que j’ai entendu pendantdes décennies sur les "bus et les permanents PC-CGT" de la banlieue rouge , dès que des drapeaux rouges traversent Paris, moi, je passe à un autre sujet !

 :))

Cordialement

A.C


SUCCES BASTILLE : reprise du débat sur les contradictions de l’effet MELENCHON
21 mars 2012 - 21h26

Bon je pense que la présence de certains camarades en particulier dans cette énorme manip merdiatique fait perdre un peu la raison à certains autres camarades (qui n’y étaient pas ;))

Donc :

Faites confiance à ceux qui étaient sur place et qui sont allés voir

Disons que le public était à 60 % (mini) composé des "mêmes" éternels que d’habitude : ex- PS + PC + CGT + SUD + ATTAC + UNEF + FIDL

tout a été fait pour "vendre du rêve".
Il ne faut pas se laisser aveugler par sa sympathie ou son amitié pour telle ou tels

Quant à cette entreprise du 18 mars prendre ça pour un sursaut de lutte des classes ou je ne sais quoi, pardon, mais si on va par là alors on peut s’extasier devant les JMJ et les images de Lourdes.

Mais bon je vais pas en dire plus je pense que ce type de conversation (qui ne se fonde que sur des médias interposés et ouï-dires pour nb d’intervenants est vaine, totalement, et contribue en + de façon néfaste à cet "effet de loupe" recherché par le FdG
) mais bon, on verra dans quelques mois (je ne parle pas de bien ou mal je parle de la supposée utilité de ce type de bidule pour une population de travailleurs qui se saisirait d’un truc pour faire "masse" et qui ne serait critiquable que parce ce serait Mélenchon

)

Bon bref, pour une fois mes camarades Alain , Le Reboursier, Claude etc je suis en total et profond désaccord avec votre manière de voir et d’envisager les choses et e pense pas loin comme je ne sais plus qui parle de "gugusses" (il y e n avait beaucoup ) mais c’est pas très grave ;-) j’ai pas du tout l’intention de me friter avec tel ou tel d’entre vous sur ce sujet

je dis juste mon profond ras le bol de cette mascarade, toute cetet mascarade

le 18 mars c’était une démonstration de force des Collectifs Unitaires Anti Libéraux et c’est tout. Vous le verrez bientôt je pense.

JE vous bise et je retourne à mes salades

Ll






L’heure du réveil - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 27 - 20h58
de : Hdm
Les trans-croissances émancipatrices du peuple
mercredi 27 - 09h21
de : Christian Delarue
Le prolongement de la CRDS, premier « impôt coronavirus »
mercredi 27 - 01h12
de : Bce_106,6
1 commentaire
41 JOURS FACE A COVID-19 : ce n’est pas une petite grippette, ça ne touche pas que les vieux (témoignages)
mardi 26 - 12h26
de : nazairien
2 commentaires
Hôpital : les embauches absentes des pistes du Ségur de la santé
mardi 26 - 11h58
Dimanche 31 mai Pas de retour à l’anormal
lundi 25 - 22h37
de : Le Cercle 49
De 1789 au 29 mai 2005, mobilisation du peuple-classe.
lundi 25 - 22h31
de : Christian DELARUE
LE COVID-19 RÉVÈLE LA FOLIE DU CAPITALISME.
lundi 25 - 17h24
de : joclaude
Gifle énorme dans l’escarcelle de l’impérialisme : Les Tankers Iraniens sont arrivés au Venezuela !
lundi 25 - 17h16
de : joclaude
Pour comprendre le nouveau pouvoir des Banques Centrales
lundi 25 - 14h20
de : Lepotier
1 commentaire
Bagnols sur cèze (30 Gard) : les raisons d’un incendie.
lundi 25 - 04h24
de : L’iena rabbioso
1 commentaire
Fier d’être un minimaliste vaincu !
dimanche 24 - 18h05
de : Claude Janvier
1 commentaire
Violences policières : nier, nier, il en restera toujours quelque chose
dimanche 24 - 18h04
ACHÈVEMENT D’UN MONDE INVIVABLE
dimanche 24 - 17h24
1 commentaire
La liberté d’expression en net progrès aujourd’hui à Angers
samedi 23 - 21h36
de : Le CERCLE 49
Que sait-on des navires iraniens qui arriveront au Venezuela ?
samedi 23 - 17h50
de : joclaude
1 commentaire
Un monarque s’en inspire d’un autre ! Des accusations fusent !
samedi 23 - 16h17
de : joclaude
La chenille qui redémarre.
vendredi 22 - 16h14
de : L’iena rabbioso
Le concept de peuple-classe dans ATTAC Démocratie
vendredi 22 - 11h59
de : Christian DELARUE (ATTAC Démo)
1 commentaire
TRUMP, président ou gangster : La paix du monde en danger ?
vendredi 22 - 11h30
de : joclaude
Licenciements, où en est-on ?
vendredi 22 - 10h41
Urgence sociale
vendredi 22 - 02h09
de : Martine lozano
Le 21 mai 1871 débutait la Semaine sanglante
jeudi 21 - 22h00
de : Le pouvoir est maudit
2 commentaires
Appel à agir contre la réintoxication du monde !
jeudi 21 - 16h41
de : jean1
1 commentaire
Pas la haine du voleur de vélo.
mercredi 20 - 23h17
de : Christian DELARUE
Opération mangouste - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 18h38
de : Hdm
Astuces patronales pour un monde d’après, pire qu’avant !
mardi 19 - 07h48
2 commentaires
La contestation mise au ban
lundi 18 - 23h02
de : Le CERCLE 49
la macronie en dessin
lundi 18 - 12h19
de : jean1
CONVERGENCE DES LUTTES : Vers une fusion des syndicats patronaux CFDT MEDEF ?
dimanche 17 - 23h03
de : Viktor Yugov
4 commentaires
Même pas mort.
dimanche 17 - 11h06
de : L’iena rabbioso
2 commentaires
Dans l’ESS, RTT et autres progrès
dimanche 17 - 00h08
de : Christian DELARUE
Et si on essayait la démocratie... pour voir ?
samedi 16 - 19h43
de : Le Cercle 49
15 mai 1948 / 15 mai 2020 : 72 ans de résistance jusqu’à la libération !
samedi 16 - 18h21
de : Jean Clément
Arrestations à Bologne
samedi 16 - 17h24
de : jean1
1 commentaire
Déconfiture - C’est l’heure de l’mettre !
samedi 16 - 10h02
de : Hdm
Entre deux flics, la lutte s’est déconfinée dès le 11 mai un peu partout en France
vendredi 15 - 23h56
de : La Gazette des confiné·es
1 commentaire
Coronavirus dans les abatoirs
vendredi 15 - 23h13
de : azard
1 commentaire
Lettre ouverte de Léon Landini à François Ruffin.
vendredi 15 - 17h11
de : jodez
Philippe Martinez : « Gouvernement et patronat confondent la solidarité avec la charité.
vendredi 15 - 16h19
de : JO

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
Christophe nous a quittés (video)
vendredi 17 avril
de Roberto Ferrario
Je me rappelle de cet soirée moi et Thom juste derrière a gauche entrain de manger du couscous vapeur... Le musicien et chanteur Christophe nous a quittés hier soir. Il collaborait encore récemment avec les musiciens de Ménilmontant Hakim Hamadouche, Mirabelle Gilis etc. et l’association Ménil Mon Temps souhaitait lui proposer d’être le parrain de la prochaine édition du Gala des Artistes de Ménilmontant. Nous le croisions au restaurant La Cantine de Ménilmontant. Il y (...)
Lire la suite
« Vous paierez tout et vous paierez cher, vous les capitalistes ! » Milan, 16 avril 1975, très sombre souvenir... (vidéo)
jeudi 16 avril
de Roberto Ferrario
Une soirée mémorable dans une trattoria a coté d’un canaux de Milan (Naviglio) Claudio, moi et d’autres camarades on mange ensemble pour fêter nôtres élections comme représentants des étudiants dans nôtres respectif instituts technique, lui dans ITIS du Tourisme, moi dans l’ITIS Molinari (XI ITIS). Une semaine après le 16 avril 1975 tard dans la soirée un coup de téléphone d’un camarade de mon organisation politique (A.O.)... J’arrête de manger avec mes parents (...)
Lire la suite
Scoop Bellaciao : scandale, un rapport de Santé Publique France de mai 2019 réclamait 1 milliard de masques !
jeudi 26 mars
de Roberto Ferrario
6 commentaires
La date est importante (mai 2019), le gouvernement de Macron ne peut donc pas continuer à dire que les responsables sont les anciens gouvernements... Deuxièmement, c’est cette phrase dans le rapport qui est très importante et qui détermine le milliard de masque demandé : "En cas de pandémie, le besoin en masques est d’une boîte de 50 masques par foyer, à raison de 20 millions de boîtes en cas d’atteinte de 30% de la population..." Il est extrêmement "bizarre" (...)
Lire la suite
Projection-soutien aux grévistes "Soigne et tais-toi" Mardi 4 février à 19h30
jeudi 30 janvier
de Info’Com-CGT
2 commentaires
Pour soutenir les grévistes qui luttent actuellement contre la réforme des retraites, "Les rencontres Info’Com" organisent une soirée projection-soutien du film ’’Soigne et tais-toi". • Date : 4 février à 19h30 • Lieu : Salle Colonne au 94 bd Auguste-Blanqui 75013 Paris • Participation libre reversée à la Caisse de grève. "Les rencontres Info’Com" est un rendez-vous culturel organisé par le syndicat Info’Com-CGT. Son objectif est de vous (...)
Lire la suite
REMISE DE LA SOLIDARITÉ FINANCIÈRE À L’OPERA DE PARIS MARDI 31 DÉCEMBRE 14H
mardi 31 décembre
de Info’Com-CGT
6 commentaires
Donnez, partagez, investissez dans la lutte… c’est déterminant ! Faire un don en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... #CaisseDeGreve : remise solidarité financière pour salariés de l’Opéra de Paris mardi 31 décembre 2019 à 14h, dernier jour de l’année en symbole de lutte artistique vs #reformesdesretraites de #macron. Participation 13h à l’AG et remise publique du chèque sur les marches de l’Opéra Bastille à (...)
Lire la suite
POUR DÉFENDRE MA RETRAITE ET CELLE DE MES ENFANTS, JE VERSE À LA CAISSE DE GRÈVE (VIDEOS)
vendredi 27 décembre
de Info’Com-CGT
https://www.lepotcommun.fr/pot/soli... Nous sommes des millions à être opposés à la réforme des retraites que veut imposer le gouvernement. Cette "réforme" a pour objectif de nous faire travailler encore plus longtemps et mettre en place une retraite à points qui baissera inéluctablement le montant nos futures pensions ! Ne laissons pas faire. Agissons ensemble en participant aux mobilisations ou en alimentant la caisse de grève afin d’aider celles et ceux qui sont en grève et se (...)
Lire la suite
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite