Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Un ancien policier argentin rattrapé par la justice à Paris
de : Laura Raim
dimanche 18 mars 2012 - 22h38 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Un juge argentin a délivré jeudi un mandat d’arrêt contre Mario Sandoval, soupçonné d’avoir été tortionnaire sous la dictature. Installé depuis plusieurs années en France, cet ancien officier de police a une intriguante carrière dans l’intelligence économique.

Il existe de nombreuses zones d’ombre dans la biographie de Mario Sandoval, contre qui un juge argentin a délivré un mandat d’arrêt international jeudi. Soupçonné d’avoir été tortionnaire sous la dictature argentine, cet ancien officier de police, installé en France il y a plusieurs années, a ensuite fait carrière dans l’intelligence économique.

Ce Franco-argentin a toujours nié avoir joué un rôle actif sous la dictature militaire (1976-1983). Il a même poursuivi pour diffamation plusieurs médias français qui évoquaient son passé présumé de tortionnaire. Plaidant l’homonymie, Sandoval a été débouté en février par le tribunal correctionnel d’Auxerre.

Mais les nouveaux éléments dans l’enquête menée par le magistrat Sergio Torres pourraient s’avérer compromettants pour cet homme de 58 ans qui se présente aujourd’hui comme professeur à l’université Paris III et expert en intelligence économique.

Sergio Torres enquête en effet sur les crimes commis à l’École supérieure de mécanique de la marine (Esma), centre de torture emblématique de la dictature où ont été torturés, avant de disparaître, quelque 5000 personnes. Environ 600 centres de détention clandestins ont été utilisés durant la dictature argentine, dans lesquels ont disparu la majorité des 30.000 victimes du régime militaire. Or le surnom « Churrasco » (« grillade », qui fait référence à la torture des victimes à l’électricité sur un sommier en métal) revient à plusieurs reprises dans les témoignages des rares survivants de l’Esma. Et l’enquête a permis de conclure qu’il s’agissait de Mario Sandoval, qui opérait à la fois dans le centre de torture de la Coordination fédérale, sorte de police politique de la dictature, et à l’Esma au service de la marine. Sandoval est ainsi accusé d’avoir été responsable de « tortures, détentions illégales et tortures ayant provoqué la mort ». D’après le quotidien argentin Pagina 12, il aurait notamment joué un rôle décisif dans la disparition, le 20 octobre 1976, d’un étudiant de 24 ans, Hernan Abriata.

Une carrière dans l’intelligence économique

Après la chute de la junte en 1983, la suite de sa carrière continue d’être obscure. Sandoval aurait fréquenté les paramilitaires d’extrême-droite en Colombie avant de s’installer à Paris, où il s’est fait un nom dans le milieu de l’intelligence économique. Selon un article du Monde diplomatique, il a enseigné à l’Institut des hautes études de l’Amérique latine (Iheal) et entretenu des liens avec les universités de la Sorbonne Nouvelle et de Marne-la-Vallée. C’est en participant à des colloques spécialisés qu’il a rencontré Alain Juillet, ex-directeur de la DGSE et ancien Haut Responsable pour l’Intelligence Economique en France.

À en croire Pagina 12, et certains journaux colombiens, Sandoval se serait même hissé jusqu’au cercle des conseillers de Nicolas Sarkozy. Une journaliste du quotidien l’aurait en effet aperçu en janvier 2008 dans le Conseil de défense et de sécurité national. Mais Sandoval a toujours démenti avoir joué un rôle, officiel ou officieux, auprès de l’Élysée.

Le mandat d’arrêt international, ayant pour but d’obtenir l’extradition en Argentine de Mario Sandoval, « a été envoyé à Interpol », a dit une source du tribunal, ajoutant que « l’adresse du suspect à Paris a été également envoyée à Interpol France ».

http://www.lefigaro.fr/internationa...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Un ancien policier argentin rattrapé par la justice à Paris
19 mars 2012 - 17h34 - Posté par monachicchio

Pessac journal sud ouest du jour
Torture à la française Par WILLY DALLAY
Il y avait du « made in France » et des anciens de l’OAS, dans les dictatures d’Amérique Latine .

Ce petit bout de femme est finalement plus efficace que les gros bras. Dans son documentaire « Escadrons de la mort, l’école française », Marie-Monique Robin a obtenu des aveux des tortionnaires des dictatures d’Amérique Latine des années 70 et 80, notamment en Argentine et de ceux qui les avaient formés, les Français anciens d’Indochine et d’Algérie, particulièrement de l’OAS.
Ce documentaire de 2003 a été projeté samedi au Jean-Eustache, dans le cadre des Rencontres du cinéma latino américain, lors d’une soirée consacrée à la réalisatrice. Elle a participé à un débat à l’issue d’une double projection, car un autre de ses films était aussi au programme : « Argentine, le soja de la faim » (lire ci-contre). Il est de la même veine que « Le Monde selon Monsanto », un film et un livre, traduits dans 15 langues et qui ont rendu célèbre leur auteure, menaces comprises…
A-t-elle triché pour faire parler les tortionnaires argentins ? « Je me suis présentée comme historienne », a-t-elle expliqué au public. Ce n’était pas tout à fait faux. Elle commence par un général qui lui donne le téléphone d’un autre, puis d’un autre et elle se retrouve en peu de temps avec un quarteron de « généraux à mettre en boîte ». Un vrai coup de filet dans lequel les militaires se font prendre bêtement. Sentiment de toute puissance encore présent, fierté sans regrets pour les horreurs commises, certitude de l’impunité… ont endormi leur méfiance. Sans plus s’informer sur celle qui les mettait à la question sur des sujets aussi sensibles, ils l’avaient cataloguée « historienne d’extrême droite ». Marie-Monique Robin s’en amuse : « Pour des spécialistes du renseignement… »
« Crevettes Bigeard »
Elle a aussi obtenu les révélations de Français qui les ont formés, ou ont encadré cette formation, jusqu’aux propos hallucinants de cynisme tranquille de Pierre Messmer, ministre sous de Gaulle, puis sous Giscard. Car lorsque les pays du cône sud de l’Amérique Latine devinrent des dictatures, la France continua à leur apporter le concours de ses anciens de l’OAS. Leur savoir-faire en matière de guerre antisubversive était basé en grande partie sur le renseignement par la torture, puis l’élimination des torturés. La France bénéficiait de l’expérience des « Crevettes Bigeard », du nom du colonel du même nom. Pendant la guerre d’Algérie, elle avait consisté à se débarrasser des opposants en les lâchant dans la mer depuis un hélicoptère, les pieds coulés dans du béton…
Marie-Monique Robin fait remonter la sinistre collaboration entre France et Argentine aux années 30 : « Des liens entre les mouvements d’extrême droite des deux pays se sont noués par les catholiques intégristes. On justifiait la torture (et la mort) avec les arguments de l’Inquisition. »
La réalisatrice n’a pas eu besoin de « raconter de bobards » au général Aussaresses. Il avait déjà fait son coming out dans un livre et il assume : « Je suis un voyou… de la République. » Puisque la République savait et organisait.
Le film de Marie-Monique Robin a entraîné l’arrestation de plusieurs généraux, en Argentine. Primé par le Sénat, il n’a pas en revanche, déclenché d’enquête parlementaire dans la Patrie des droits de l’homme.



Un ancien policier argentin proche de Sarkozy ?
19 mars 2012 - 19h06

"À en croire Pagina 12, et certains journaux colombiens, Sandoval se serait même hissé jusqu’au cercle des conseillers de Nicolas Sarkozy. Une journaliste du quotidien l’aurait en effet aperçu en janvier 2008 dans le Conseil de défense et de sécurité national. Mais Sandoval a toujours démenti avoir joué un rôle, officiel ou officieux, auprès de l’Élysée."






Suppression des régimes de retraites des parlementaires ?
samedi 7 - 09h08
de : Jean-Marie Défossé
Reportage photo : Manifestation à Paris pour les retraites- jeudi 5 décembre 2019
vendredi 6 - 21h39
de : jean1
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor
vendredi 6 - 18h36
de : AMASSADA
Comment Maduro, a t il pu laisser faire cela, livrer « Stan Maillaud » au psychopathe macron (vidéo)
vendredi 6 - 17h07
de : nazairien
Verdi, ancien « vrai journaliste », nous fait, une analyse extremement détaillée de cette puissante mobilisation du 5-12
vendredi 6 - 15h44
de : nazairien
1 commentaire
Quand les riches détruisent des bâtiments publics, avec le soutien de la justice
vendredi 6 - 13h00
de : Louisette
1 commentaire
Les Etats-Unis se hasardent-ils à considérer la CHINE comme une République bananière ?
jeudi 5 - 22h46
de : JO
Le principe de continuité du mouvement de grève
jeudi 5 - 20h03
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
6 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Le courage, c'est de chercher la vérité et de la dire; c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho... Jean Jaurès
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite