Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Des paroles... et des actes


de : Patrick MIGNARD
dimanche 1er avril 2012 - 00h41 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Une fois les faits condamnés, ce qui est un impératif moral et civique catégorique,… il s’agit de comprendre comment notre société peut produire de tels évènements. C’est tout le sens de cet écrit.

Ces tragiques évènements de Toulouse ne sont pas un fait divers… Ils plongent leurs racines au plus profond de ce qui est notre société. Tout acte de violence publique – et même souvent privée - est forcément la résultante des forces qui agitent notre société.

La difficulté réside, quand on veut en faire l’analyse, à éviter les préjugés, les idées toutes faites, voire les fantasmes qui circulent et qui aboutissent à des conclusions rapides et erronées… cet article n’est d’ailleurs pas à l’abri de ce genre de dérive,… chacun/e en jugera . La difficulté est accrue lorsque l’on se place en pleine campagne électorale durant laquelle tous les coups sont permis, la désinformation courante, l’amalgame simpliste et les enjeux politiciens considérables.

D’UN BILAN DESASTREUX …

Il est un fait incontestable, c’est que, un des enjeux de cette campagne, porte sur l’appréciation d’un bilan présidentiel qui a duré cinq ans,… et ceci est d’autant plus vrai et indispensable que celui qui a occupé cette fonction est aujourd’hui candidat.

Passer à côté d’une analyse détaillée de ce qu’a été cette présidence est donc impossible.

Ce bilan, sur le plan politique, économique, social et même éthique est loin d’être positif. De l’épisode du Fouquet’s aux dernières déclarations scandaleuses du président-candidat, ces cinq années ont été ponctuées, de scandales, népotisme, mais aussi plus grave encore d’un véritable démantèlement d’acquis économiques et sociaux qui faisaient quasiment partie de notre patrimoine et constituait le tissu économique et social : démantèlement des services publics, atteinte au système des retraites, liquidation du système de santé, plus aggravation de la situation de l’emploi, du logement,… accroissement des inégalités.

Au nom d’un libéralisme débridé, d’une modernité trompeuse, de choix politiques délibérément favorables aux plus riches, le président-candidat ne peut que présenter un bilan désastreux à ceux dont il a l’outrecuidance de se qualifier de Président/candidat du peuple ( ?).

Alliant une maladresse coupable à une vulgarité et une inculture affligeantes, il a fini par donner une image sur le plan national, mais aussi international, catastrophique. Image aggravée par un entourage de groupies et courtisans qui le concurrence dans le domaine de la vulgarité et de l’incompétence.

L’argument de la crise financière dont il fait un usage abusif pour justifier son bilan, fait de moins en moins illusion ; en effet outre le fait qu’il est un des artisans de la déréglementation économique en Europe, il a montré qu’il était plus prompt à trouver une solution pour les banques que pour les problèmes sociaux qui s’aggravent, conséquences de sa politique.

… A UNE CAMPAGNE ELECTORALE OUTRANCIERE

Dans ces conditions, il a vite compris qu’il fallait trouver un nouvel axe pour sa campagne électorale et passer sous silence un bilan qui l’a conduit à un seuil d’impopularité jamais atteint, par un Président, sous la 5e République.

La frange de la population qui a été la plus atteinte par ses « réformes », sont les classes populaires,… qu’il avait réussi à séduire, en partie, lors de son élection.

Réflexe classique : jouer sur la peur qui peut être payante lors d’une consultation électorale… l’expérience l’a abondamment prouvé, en France comme à l’étranger, jouer sur la stigmatisation de l’autre, trouver un bouc émissaire. Le problème c’est que ce créneau est largement occupé par le Front National depuis des années. C’est donc à une surenchère sur les thèses du Front National que le candidat-président se livre depuis quelques semaines.

Cette surenchère a donné peu à peu naissance à une véritable escalade d’outrances, de propos scandaleux,… au point que les observateurs politiques en France, et même à l’étranger, se sont demandé qui était le plus à droite, le FN ou le Président de la République.

Que le Front National se livre à de telles outrances, on ne peut pas dire que c’est normal, mais on en a l’habitude et le combattre est devenu une nécessité politique. Mais qu’un parti de droite, qui se réclame de la République et se dise « droite républicaine » mette ses pas dans celui d’un tel parti et même essaye d’en faire plus pour lui subtiliser des électeurs, en dit long sur son éthique et le sens qu’il donne au mot « valeurs ».

De deux choses l’une : ou bien il s’agit d’une simple attitude opportuniste, purement électoraliste, ou bien cela reflète la vraie nature de ce mouvement. Dans les deux cas la situation est grave, non seulement pour l’UMP, mais de manière générale pour la politique en France. En effet, c’est le Président de la République, avec son poids institutionnel qui parle en ces termes, et ce n’est pas rien aux yeux de millions de citoyens qui, fragilisés par une situation économique et sociale difficile, peuvent être influencés par un discours décomplexés en matière de racisme, d’exclusion, de violence… le 20e siècle est plein de ce genre d’exemple.

Or il y a des mots qui, indirectement, tuent, des attitudes qui incitent, qui permettent le passage à l’acte, qui libèrent des pulsions de mort pour soi (suicide) ou pour les autres (crimes).

Ce ne sont pas celles et ceux qui prononcent ces mots, qui ont ces attitudes qui sont directement responsables des évènements qu’ils déclenchent,… mais ils en portent une grande part de responsabilité.

C’est ce même mécanisme qui est à l’origine de l’assassinat de Jean JAURES en 1914, ou même du suicide de Roger SALENGRO en 1936.

Il y a aujourd’hui en France une atmosphère délétère sur fond de crise politique et sociale. Notre société est fracturée, divisée. Une partie de la population, une partie de la jeunesse, est strictement exclue du lien social et cherche par d’autres voies un autre sens à son existence. Le développement du communautarisme n’est qu’une conséquence de cet effondrement du lien social, d’une disparition des repères qu’offraient les valeurs de la République. Il est en passe de signer l’échec de l’intégration républicaine.

La marchandisation des activités économiques et sociales a entraîné la perte de sens du service public et de la solidarité et a détruit les valeurs humanistes qui fondaient/fondent la République. L’argent et la recherche frénétique du profit ne font pas bon ménage avec la morale et la solidarité.

L’Ecole de la République, principal facteur d’intégration, est aujourd’hui en perdition… méprisée par le pouvoir en place elle est soumise à des critères de rentabilité et de réduction de moyens qui ne lui permettent plus de jouer son rôle. Les familles, éclatées, écartelées, par les difficultés de la vie, le chômage ; les enseignants méprisés, traités de fainéants et de privilégiés par le pouvoir, ne peuvent plus remplir leur rôle.

La barrières morales, éthiques sautent les unes après les autres… l’abject devient possible.

Le débat politique qui devrait, en principe, permettre de dépasser cette situation, au contraire envenime, divise, fragilise, utilise les peurs, les fantasmes, les angoisses pour s’attirer les bonnes grâces et les voix des électeurs déboussolés. La classe politique transforme le débat politique en une « foire d’empoigne » où tous les coups sont permis, toutes les outrances tolérées…

La barbarie – comme le 20e siècle nous l’a montre – n’est pas un évènement extérieur à la société, pas plus qu’une création extraterrestre et extra humaine mais peut se produit dans n’importe quelle société constituée par des individus comme tout un chacun. C’est une chose que l’on a aujourd’hui oubliée.

« La France par sa générosité s’est enjuivée » Radio Paris 1942

« La France par sa générosité est en train de s’islamiser » Front National 2012

Ca ne vous donne pas à réfléchir ?



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Des paroles... et des actes
2 avril 2012 - 16h03 - Posté par MAY

Et cette longue liste des élus qui ont signé pour Lepen ne donne pas à réfléchir ? On a l’impression qu’aucune leçon n’a été tiré du passé !






CUBA : les 500 premiers ventilateurs pulmonaires fabriqués.
mercredi 15 - 11h52
de : joclaude
2 commentaires
Les coups d’Etat permanents de l’impérialisme, la BOLIVIE !
mercredi 15 - 11h30
de : joclaude
Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
4 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
3 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite