Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
de : Gaëlle-Marie Zimmermann
vendredi 13 avril 2012 - 11h21 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

LE PLUS. La prestation de Philippe Poutou dans l’émission "Des paroles et des actes" de ce 11 avril a amené certains utilisateurs du réseau social Twitter à railler le candidat du NPA sur sa condition d’ouvrier. Et certaines phrases comme "Retourne dans ton usine !" n’ont pas été du goût de Gaëlle-Marie Zimmermann, ancienne ouvrière et femme d’ouvrier

Mercredi 11 avril, nous avons eu droit à une mouture "spéciale petits candidats" de l’émission "Des paroles et des actes" sur France 2. Non, restez ! Je vous rassure tout de suite, je ne vais pas me lancer dans la chronique politique : en effet, je n’arrive à m’exprimer que lorsque j’ai quelque chose à dire. Il me manque donc la qualité essentielle pour le job de chroniqueur politique.

D’autant que mercredi soir, moi, je regardais tranquillement "Les Ripoux" en mangeant des œufs en praliné. C’est dire si les prestations des candidats à l’antenne me passionnent. Et comme, par ailleurs, je ne peux tolérer la vue de David Pujadas plus de 15 secondes sans avoir envie de vomir mon propre foie (et on peut comprendre pourquoi rien qu’en cliquant ici), il n’était pas question que je m’inflige ce cirque.

Mais quand même, j’ai gardé un œil sur Twitter, pendant le film. Et au moment de l’intervention de Philippe Poutou, j’ai commencé à voir passer des tweets assez effarants.

Pour celles et ceux qui n’utilisent pas Twitter, je résume : Twitter est un réseau social sur lequel on poste des messages de 140 caractères maximum, appelés "tweets" ("gazouillis" en anglais). On ne voit que les messages des gens que l’on a choisi de "suivre", et nos messages sont vus par les gens qui ont choisi de nous suivre.

Globalement, Twitter est un repaire de privilégiés qui pètent gravement au-dessus de leur cul, enfermés dans la bulle corporatiste de la catégorie socio-professionnelle au sein de laquelle ils évoluent. Encore que. Évoluer est un bien grand mot, dans ce cas précis.

Mais heureusement, on trouve aussi sur Twitter de vraies personnes. Par "vraies personnes", j’entends : sympas, les pieds sur terre, gauchistes en fonte plutôt qu’en mousse, connaissant les affres de la pauvreté passée ou présente ou, au minimum, conscients de ce que cela peut représenter, et parfois même connaissent le vrai sens du mot "travail". Ces gens-là sont, à mes yeux, les seuls qui valent le détour dans ce panier de crabes.

Moquer un ouvrier

Donc, Phlippe Poutou. Franchement, je n’ai pas d’idée précise sur la qualité de sa prestation. A-t-il été bon, mauvais, drôle, speed, crédible, je ne sais pas. En revanche, j’ai pu apprécier à leur juste valeur les tweets se foutant de lui et surtout de sa condition d’ouvrier.

En toute logique, j’ai immédiatement cessé de suivre les imbéciles qui avaient proféré ces conneries condescendantes, mais grâce à Valérie, du blog Crêpe Georgette, j’ai pu savourer une myriade d’autres tweets qui m’ont donné envie de distribuer des mandales. Parce qu’à ce niveau de bêtise, on ne discute plus : on atomise, on ventile. On disperse façon puzzle.

Je vous propose quelques exemples ? Bon appétit :

JPEG - 47.7 ko

C’est chic, c’est élégant, ça fleure bon l’indécence de la race des seigneurs, la graine de champions, celle qui trouve normal de hiérarchiser les individus en fonction de leur activité professionnelle. Et le mépris de classe, ce fléau ordinaire qui ne heurte finalement pas grand monde tant sa distillation est une composante essentielle de notre société, me fait toujours autant bondir.

Parce que je suis partie prenante ? Probablement. Il ne fait aucun doute qu’en tant qu’ancienne ouvrière et femme d’ouvrier, je ne peux que m’arracher les cheveux devant ce genre de propos répugnants.

Je ne sais pas comment je percevrais tout ça si j’avais été formatée par l’esprit tout-puissant du col blanc. Mais peu importe. Le fait est que je suis incapable de comprendre ce genre de comportement. Et si dans mon quotidien professionnel je simule non pas une élégance intellectuelle (dont je suis définitivement dépourvue), mais tout au moins une certaine adéquation de principe avec la journaleuserie qui me nourrit, tout cela n’est que vitrine mensongère : chez moi, c’est en s’usant les mains et tout le corps qu’on gagne sa vie, à la base.

Et ma sortie hasardeuse du gagne-pain en 3X8 ne change rien à l’affaire : je ne dois ma présence hors des agences intérim et de l’usine qu’à une bonne dose de chance (qu’on ne se leurre pas). Bien sûr, j’ai bossé, mais ce que je fais, n’importe qui doté d’une grande gueule et d’un clavier pourrait le faire. En revanche, parmi tous les branleurs qui, mercredi soir, dégueulaient sur Philippe Poutou, lesquels seraient à même d’endurer un travail d’ouvrier ?

Alors bande de prétentieux, j’aimerais être en mesure de vous offrir un stage de quelques semaines en usine. J’aimerais vous donner l’occasion de vérifier que, non seulement les gens qui gagnent pour de vrai leur vie à la sueur de leur front ne sont pas des imbéciles, mais que pour survivre à l’usine, aux cadences, à la douleur du corps et à l’abrutissement physique qui transforme chacun de vos muscles en vivante punition, il faut les avoir sacrément bien accrochées.

De vains commentaires

Pauvres imbéciles fats et creux, vous ne savez pas ce que c’est de badger à 4h58, le corps encore engourdi et le cerveau embrumé, et de prendre votre poste en étirant discrètement vos muscles encore douloureux de la veille. Vous ne savez pas que dans les ateliers où on découpe du métal, on en respire la poussière, malgré les masques et tous les dispositifs de ventilation. Vous ne savez pas comment, au fil des heures, lorsque l’on est penché sur la machine qui usine les pièces minuscules sur lesquelles on insère 4 vis, la nuque devient raide et les yeux brûlants. Ni comment on se coupe le bout des doigts, sans arrêt, jusqu’à craindre le lavage des mains au savon.

Vous ne savez pas non plus comment, pour ceux qui bossent en extérieur, en plein hiver et par - 10°, il est difficile de dérouler dans la neige 50 mètres de tuyau, et combien les crevasses tortureront vos mains en fin de journée, en dépit des gants.

Vous ne savez rien. Vous êtes inutiles. Déchets improductifs, ébauches mal dégrossies de futurs piliers de bureau ou d’agences, journalistes puants et ignorants du monde, vous ne servez que vous-mêmes et même ça, vous le faites mal.

En écrasant de Philippe Poutou de votre mépris, vous n’avez prouvé qu’une chose : la haine de classe est votre signature. Après, comme le dit très justement Valérie, vous pouvez toujours aller voter PS pour vous donner bonne conscience.

http://leplus.nouvelobs.com/contrib...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
13 avril 2012 - 12h00 - Posté par JACQUELINE GIORIA

tout ces gens qui ont bavé sur Poutou parce qu’il est ouvrier, ne sont que des petits merdeux qui ont un petit pois comme cerveau, parce que s’ils réfléchissaient un temps sois peu, ils remercieraient les ouvriers qui fabriquent leurs voitures, leurs téléphones, leurs maisons. Toutes ces personnes qui critiquent ne sont que des petits trous du cul et je suis polie.



Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
13 avril 2012 - 13h25 - Posté par Gilbert RATS, retraité du pétrole

+1

J’approuve tout à fait ce qu’a écrit Gaëlle-Marie puisque j’ai été ouvrier toute ma vie, ce dont je suis fier.

Je me demande de plus en plus s’il faut avoir une attitude de défense de ces abrutis et je crois de moins en moins à l’intelligence de l’Homme, enfin d’une bonne partie de l’espèce humaine.

Néanmoins merci de ce texte tout à fait intelligent.

Je ne voterai pas P. Poutou pour des raisons qui m’appartiennent mais je trouve Philippe très intéressant comme homme.

Bonne chance lors du premier tour à P. Poutou et salutations ouvrières à tous. _



Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
13 avril 2012 - 17h58 - Posté par jean-louis.Vallerent

entièrement d’accord avec G-M Zimmermann, ont-ils l’éducation et la culture pour vivre en société. le manque l’intelligence n’est pas donné à tout le monde et est un désastre pour ces imbéciles . Malheureux les simples d’esprits. dans les caniveaux avec mon pied dans le cul !



Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
13 avril 2012 - 18h25

Le passage TV de Philippe Poutou, que les bourges de droite et de gauche ne supportent pas est ici :
http://www.youtube.com/watch?v=MCw9...



Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
14 avril 2012 - 18h55 - Posté par paul

je vieilli c’est dingue, j’deviens de plus en plus sensible
moi Philippe Poutou, que j’ai fait l’effort de regarder une vidéo jusqu’à la fin, ben il m’a fait monter les larmes aux yeux. et rire aussi. ça fait du bien cette simplicité là c’est dingue
alors après les autres en face là avec leur cravates de merde hein
ben
pas recyclables non plus hein


Philippe Poutou et les commentateurs sur Twitter : le triomphe du mépris de classe
13 avril 2012 - 19h25

Le ponpon de la saloperie revient aussi à franz olivier giesbert, à la fin de l"émission, où il a pu démontrer toute l’étendue de sa collaboration de classe. On l’avait vu dans les nouveaux chiens de garde à la botte des puissants comme un petit toutou arrogant, hier soir c’était très fort aussi dans le genre mépris de classe.

Le tout sur le service publique, payé par nos impôts...






Grève du 5 décembre : manif monstre à Saint-Nazaire
jeudi 5 - 13h12
de : naairien
5 commentaires
LREM, Macron, farandole de casseroles : A mettre dans le livre des records (document Médiapart)
mercredi 4 - 23h53
de : nazairien
1 commentaire
Un mouvement de grève ne nous empêche pas de vous proposer nos programmes, bien au contraire ! C’est l’heure de l’mettre
mercredi 4 - 22h07
de : Hdm
VIOLENCE D’ETAT, VIOLENCE REVOLUTIONNAIRE
mercredi 4 - 19h55
de : Nemo3637
Pas d’argent pour les Retraites ?
mercredi 4 - 17h49
1 commentaire
Spectacle ’Du Gabon à la Russie’ le 7 décembre à Nantes : exil, amour, justice
mercredi 4 - 00h41
Retraites des fonctionnaires : ça va saigner pour les enseignants, les paramédicaux et les agents territoriaux
mardi 3 - 14h01
« Rassemblement non stop » : les pompiers veulent occuper la place de la République une semaine entière (vidéo)
lundi 2 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
En grève jusqu’à la retraite !
lundi 2 - 12h47
de : jean1
2 commentaires
Acte 55 Gilets Jaunes à Toulouse ! Témoignage d’un vrai REPORTER !
dimanche 1er - 20h40
de : JO
CRITIQUE du TRAVAIL salarié et de la RELIGION
dimanche 1er - 15h49
de : Christian DELARUE
1 commentaire
Vous avez dit : Un monde multipolaire ? Autre démonstration !
samedi 30 - 10h58
de : JO
1 commentaire
EPO et Hamster chinois.
vendredi 29 - 18h03
de : L’iena rabbioso
L’éruption de la faim - C’est l’heure de l’mettre !
vendredi 29 - 12h44
de : Hdm
1 commentaire
CONVERGENCE DES LUTTES : Contribution !
vendredi 29 - 12h14
de : JO
BOLIVIE : La succession d’EVO Morales assurée et organise la Résistance !
vendredi 29 - 11h25
de : JO
Un 5 décembre fort ou exceptionnel ! L’état de la mobilisation secteur par secteur
vendredi 29 - 07h36
1 commentaire
Xavier Kemlin, star déchue de la complosphère d’extrême-droite
jeudi 28 - 17h21
de : Blanqui75
1 commentaire
BOLIVIE : suite du complot contre EVO MORALES + corruption à la clé !
jeudi 28 - 11h57
de : JO
1 commentaire
Rafael Correa (ancien président de l’équateur) reçoit Evo Morales, (coup d’état et lutte de classes) (vidéo)
jeudi 28 - 11h32
de : nazairien
1 commentaire
La mort de Sami Abu Diak, prisonnier politique palestinien
jeudi 28 - 10h34
de : librinfo74 via jyp
Greve du 5 décembre
jeudi 28 - 10h04
de : jean 1
ARGENTINE : Alberto Fernandez Président élu, refusera le crédit du FMI !
jeudi 28 - 10h03
de : JO
Gilets jaunes : les interdictions de manifestation, l’autre face de la répression
mercredi 27 - 13h11
1 commentaire
Le monarque se prépare-t-il à lancer ses brutes contre notre Jeunesse ?
mardi 26 - 23h50
de : JO
BOLIVIE : A lire absolument ce que nos médias aux ordres ne vous diront pas !
mardi 26 - 16h15
de : JO
1 commentaire
C’est quoi : un pognon de dingue ?
mardi 26 - 15h22
de : JO
On se crève au travail, que crève le travail !
mardi 26 - 12h26
de : jean1
1 commentaire
Culture dominante et perception du déshonneur
lundi 25 - 21h09
de : Christian DELARUE
1 commentaire
CHILI : Un féminicide dont les médias ne parlent pas !
lundi 25 - 17h25
de : JO
Rapports de force a besoin de vous !
lundi 25 - 14h50
Le nouveau CRUSH 44 : ces petits jouets du capitalisme colonial.
lundi 25 - 13h34
de : jean1
BOLIVIE : La CIA partout, les dollars pleuvent à flots pour les complots, pas pour la pauvreté !
lundi 25 - 12h06
de : JO
1 commentaire
Le patriarcat compris comme dynamique sociale
lundi 25 - 01h23
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Toujours contre la prostitution et le viol ici ou ailleurs avec Zéromacho - Christian Delarue
dimanche 24 - 12h07
de : Christian Delarue
3 commentaires
L’ANARCHIE - Théories et pratiques libertaires
dimanche 24 - 11h37
de : Ernest London
Pigeons.
samedi 23 - 20h40
de : L’iena rabbioso
Réforme des retraites : « les carrières gruyère des femmes vont se payer cash »
samedi 23 - 10h57
La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
2 commentaires
Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Il n’existe pas d’activité humaine dont on puisse exclure tout-à-fait l’intervention intellectuelle, il n’est pas possible de séparer l’homo faber de l’homo sapiens. Antonio Gramsci
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
2 commentaires
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite