Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Contre la privatisation, pour la gratuité dans les transports publis amiénois


de : CED
jeudi 19 avril 2012 - 13h02 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Préambule :

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je souhaite revenir ce que vous m’aviez dit la dernière fois à propos du dossier de la citadelle. Vous avez affirmé que je prétendais parler au nom de la communauté universitaire. Rien n’est plus faux. Dans cette assemblée je m’exprime en tant qu’élu investi de la légitimité du suffrage universel. Je m’exprime au nom des électeurs, les mêmes que vous M. le président… Pour la délibération présente je ne parle donc pas au nom des salariés ou des usagers mais en tant que représentant élu soucieux du bien commun.

1) La délégation de service public, c’est la perte du contrôle démocratique de la gestion de notre territoire.

Page 4 du rapport du président : on a choisi la délégation de service public comme mode d’exploitation du réseau. L’expression même de délégation de service public est utilisée pour masquer une réelle privatisation. C’est quasiment la novlangue décrite par George Orwell dans 1984. On exprime une chose pour signifier son exact contraire. On garde le terme positif de service public auquel les Français tiennent beaucoup ainsi que le montrent toutes les études d’opinion. On garde ce terme pour mieux le vider de son sens dans la réalité.

Le système de l’affermage est assez complexe. Quand le montage est complexe, cela ne peut favoriser sur les contestations. N’importe quel Amiénois doit pouvoir comprendre comment se répartissent les responsabilités de chacun.

Dans le rapport de décembre 2010 il est bien dit que l’affermage amoindrit la capacité politique d’intervention. On laisse plus d’autonomie à Keolis pour ne pas assumer ses responsabilités en tant qu’autorité politique ! On verse 30 millions d’euros pour 5 millions de recette.

On abdique toute responsabilité : Page 9 : Keolis propose une Société d’économie mixte et Amiens-Métropole refuse !

2) Keolis le sauveur ?

Sa mission est de réorganiser le réseau (page 7 du rapport du président). Il apparaît que les élus de l’exécutif se dessaisissent de tout contrôle du tracé des lignes on laisse toute liberté à Keolis pour décider où vont passer les bus ! Or on doit avant tout répondre aux besoins des Amiénois et non privilégier les intérêts financiers d’une entreprise.

Keolis dit s’appuyer (Page 12 du rapport) sur 1 enquête de déplacement, des entretiens leaders d’opinion, des réunions qualitatives d’habitants, des audits sur le terrain. Mais ce n’est pas à Keolis de faire ce travail, c’est à nous élus de le faire ! A quoi sert donc la démocratie participative ?

Page 17 : fréquence de 10 minutes sur les lianes, est-ce possible ? Amiens Métropole a négocié par souci d’économie que les LIANES 3 et 4 s’arrêtent à 23 heures.

L’arrivée de Keolis rassure à première vue. On part de tellement bas avec la CFT. Quand je critiquais la CFT on disait que j’étais un irresponsable et que dit le rapport :

Page 11 : réseau de transport très ancien et ne correspondant plus aux besoins de déplacement.

Page 20 : Il est certain que la population est en forte attente d’un réseau de transport en bon fonctionnement et que la fréquentation du réseau a un potentiel de développement très important sous réserve d’une offre adaptée et fiable (retards, perturbations sociales etc.). En effet, on constate déjà aujourd’hui sur le réseau existant non restructuré, des hausses de fréquentation immédiates dès lors que le réseau fonctionne normalement.

Page 24 : Les candidats ont donc eu des difficultés à reconstituer les effectifs nominaux et en équivalent temps plein du réseau AMETIS et présents dans l’entreprise et la masse salariale correspondante. De plus, des agents affectés à un poste théorique sont affectés de manière effective à un autre poste dans la réalité, ce qui nuit à la transparence de l’information.

3) Qui est vraiment Keolis ?

Keolis Amienss est une filiale à 100 % de Keolis, société anonyme multinationale au capital de 46 561 500 € dont le siège est à Paris. En France, Keolis contrôle un tiers du marché du transport public urbain et interurbain. Cela représente 52 % de son chiffre d’affaires, le reste étant réalisé à l’international, en particulier au Québec. En 2010, le groupe employait dans le monde 47200 salariés, dont plus de 22000 conducteurs et possédait 200 filiales et son chiffre d’affaires s’est élevé à 4,1 milliards d’euros. En 2011 son capital est détenu :
 à 56,7 % par la SNCF, établissement public dont la direction est nommée par le gouvernement français,
 à 40,8 % par Kebexa, dont les actionnaires sont par ordre d’importance : à hauteur de 50 % la Caisse de dépôt et placement du Québec, caisse de retraite paragouvernementale dont les administrateurs sont nommés par le gouvernement du Québec, pour 43,6 % Axa private equity, filiale du groupe d’assurances Axa, et enfin pour 6,4 % le fonds d’investissement Pragma (depuis avril 2007).
 à 2,5 % par les cadres de Keolis.

Or en 2009, selon le dernier rapport financier publié sur leur site, le groupe Keolis a distribué à ses actionnaires 46 millions d’euros sous forme de dividendes et ses 11 principaux dirigeants se sont réparti 3,9 millions d’euros… soit près de 1000 euros par jour et par patron !

Donc Keolis vient pour faire de l’argent, ce n’est pas une entreprise philanthropique !

4) La stratégie de Keolis.

1er volet => page 8 : augmenter les recettes commerciales.

Page 21 : Chez KEOLIS, la nouvelle tarification réduit la part des voyages gratuits qui représente un poids important dans la tarification actuelle ; la gratuité de l’abonnement scolaire valable pour un aller-retour par jour scolaire dans la nouvelle tarification génère une fréquentation plus importante que dans l’option où il est payant.

Page 33 : Des tarifs plus attractifs et conformes à l’offre du réseau : une réduction du carnet de tickets limitée à 10% du billet à l’unité, une augmentation des tarifs des abonnements tout public qui sont d’un niveau bas, la limitation des réductions sur les titres annuels.

Ticket 1,20 euros : cela reste pareil

Nouveau ticket duo ou tribu : de bonnes idées (attractivité)

Carnets de 10 :10 euros à 10,80 (+ 8 %)

Abonnement mensuel : 25, 40 à 27 euros (+ 6 %)

Abonnement annuel : 242 à 276 euros (+ 14 %)

Abonnement annuel campus : 183 à 200 euros (+ 9,3 %)

En plus il est prévu, en option de supprimer la gratuité d’un aller-retour pour les scolaires.

Page 34 : La mise en place de cette nouvelle gamme tarifaire permettrait de faire progresser les recettes d’environ 450.000 € HT par an.

On s’attaque au pouvoir d’achat des Amiénois parce que l’on n’a pas le courage de faire le travail nous-mêmes. On préfère tout confier à une entreprise privée.

L’an dernier les élus communistes de l’agglomération de Lille ont fait signer une pétition contre la suppression de la grtauité des transports pour les lycéens. Ils ont voté contre en assemblée. Qui gère le réseau lillois ? Keolis.

Deuxième volet : l’augmentation de la producitivté.

Page 25 : Les deux candidats sont en phase sur l’appréciation des sur-effectifs actuels tant pour la conduite que pour d’autres postes dont l’entretien maintenance. 470,3 ETP, on passe à 454,7 soit – 10,3 %. Objectif : augmenter la productivité.

Le nombre de conducteurs reste stable.

Le nombre des mécaniciens baisse – 14 postes. Keolis va mettre en sous-traitance les réparations !

Page 15 : sous-traitance. On nous avait vendus la CFT en prétendant qu’il n’y aurait plus de sous-traitance !

Page 27 : L’entretien maintenance est également un point fondamental pour Amiens Métropole compte tenu de l’âge jeune du parc et du mauvais état d’entretien maintenance constaté du parc actuel.

Page 19 : sous-traitance aux taxis pour le TAD.

Le nombre de contrôleurs va passer de 48 à 25,5. Comment assurer 95 % de paiement de tickets comme Keolis le souhaite avec deux fois moins de contrôleurs ?

Le nombre de cadres est divisé par deux : c’est conforme à ce que je disais. Il y avait trop d’encadrements pour le nombre de chauffeurs.

5) Diverses remarques.

L’installation d’un nouveau dépôt à la Madeleine. Est-ce que la population du quartier est au courant ? A-t-on examiné les problèmes de voirie ?

La publicité va contribuer aux recettes à hauteur de 100 000 euros. Encore prolifération de la publicité à Amiens

6) Une contre-proposition.

Nous favoriserons le développement des transports publics de proximité et leur gratuité.(page 15 du programme aux présidentielles du Front de gauche)

LES TRANSPORTS EN COMMUN GRATUITS, CE N’EST PAS UNE UTOPIE, CELA EXISTE DÉJÀ DANS 12 VILLES ou agglomérations, dont 3 seulement sont de gauche !

une politique de transports publics gratuits est appliquée par des municipalités ou des agglomérations de gauche (Aubagne, agglomération de 100 000 habitants, à majorité PCF-PS-Modem, depuis 2009) comme de droite (Châteauroux - 76 000 h, et Vitré - 64 000 h, depuis 2001, mais aussi Compiègne - 70 000 h, Gap - 38 000 h, toutes à direction UMP). Et tout cela avec succès, puisque le nombre d’utilisateurs des bus y a augmenté, tandis que le trafic automobile et donc la pollution induite ont baissé.

COMMENT LES FINANCER ?

On nous dit que cela coûterait trop cher aux contribuables. En réalité, les transports en commun sont déjà largement financés par l’argent public : ainsi, dans le coût global des transports, dans notre agglomération comme ailleurs, les ventes de tickets ou d’abonnements au réseau ne représentent qu’une petite partie du coût réel.

A Amiens, par exemple, elles ne représentaient que 17 % des recettes (14 % à Chateauroux avant le passage à la gratuité en 2001)

La gratuité a été financée par une augmentation du versement transport et la suppression des frais de billetterie, dans le cadre d’une politique écologiste volontariste.

Bilan de la gratuité à Aubagne

En 2 ans la gratuité c’est : 1 million de voyageurs en plus + 87% d’usagers en plus.

+ 96 % sur les lignes régulières - 13% de circulation automobile en moins. + 33% d’usagers en plus des transports scolaires, pourtant gratuit auparavant, dont la dynamique globale a permis l’attraction d’encore plus d’usagers.

Il y aussi moins de dégradation des transports en commun.

Conclusion

Pour toutes ces raisons nous votons Contre cette délibération.

Je demande à ce que l’on fasse comme à Aubagne une Délégation de Service Public avec 0 recette.

CONTRE : 2 (les délégués communistes M.-H. Loew et C. Maisse)

Abstentions : 3

pour voir comment s’est déoulée cette intervention mouvementée : http://cedric.maisse.over-blog.fr/



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Contre la privatisation, pour la gratuité dans les transports publis amiénois
20 avril 2012 - 12h48 - Posté par Girodon

bonjour, voici ce que j’avais envoyé à la Mairie d’Amiens...le 25 janvier 2012 :

St Denis, le 25 janvier 2012

Lettre ouverte au Maire d’Amiens, au Conseiller Municipal en charge des Transports Urbains

À l’approche d’un nouvel appel d’offre pour la gestion des transports urbains d’Amiens, il ne resterait plus comme candidat que Kéolis et RATP Dev…
…et pourquoi pas une S.E.M ou une S.P.L ???

L’Union Solidaires Transports, organisation syndicale regroupant des Fédérations : SUD-Rail, SUD Aérien, des syndicats : SUD RATP, SUD Solidaires Routes et des sections syndicales présentes dans des groupes comme Kéolis ou Véolia-Transdev, voudrait interpellé les pouvoirs publics et plus particulièrement les personnes en charge des transports « publics » de voyageurs.

Public, car c’est l’argent des contribuables qui sert à financer ces mêmes transports. Transports qui permettent d’effectuer des trajets : Domicile-Travail, Domicile-Supermarché, Domicile –école, … bref des transports dont tous les citoyens ont besoin pour se déplacer.

En cette période où les plus grosses puissances économiques n’ont pas réussit à se mettre d’accord pour une baisse des gaz a effets de serre, les Transports en commun sont bien une alternative écologique à ce problème.

D’où l’importance que ces transports soient « publics » !!!!

Pourtant depuis le début de la « Marchandisation des éléments vitaux » le Transport Urbain et Interrurbain n’a pas échappé, comme l’eau, l’électricité,… à la financiarisation, à la recherche du profit.

Cette recherche du profit qui se fait grâce : d’une part aux versements de fonds publics, de subventions publiques et d’autre part sur le dos des salariè-e-s.

En effet, c’est bien grâce aux versements d’aides et de fonds publics que des grands groupes comme Kéolis ou Véolia-Transdev peuvent gérer ces entreprises, les recettes de la billetterie ne suffisant pas à elles seules au financement.

Reprendre la gestion des transports, c’est comme le fait la ville de Thionville, c’est décider que l’argent public allouée au Transport urbain servira aux usagers, aux salarié-e-s et pas à des actionnaires et c’est ce que revendique l’Union Solidaires Transports.

L’actualité nous prouve l’exactitude de ces propos. Véolia présent dans plusieurs secteurs : l’eau, le transport de déchets, le transport de voyageurs annonce qu’elle se retire de sa filière transport !!!!

Après s’être implanté sur tout le territoire, dans le monde (Rabat), après avoir annoncé l’ouverture de ligne par autocar en France grâce à filiale Eurolines, après avoir fusionné avec Transdev, autre grand Transporteur, après s’être allié avec Trénitalia pour mettre en place une première liaison ferroviaire entre Paris et Venise, Véolia annonce donc qu’elle se retire parce que ça ne rapporte plus assez !!!!
Les voyageurs apprécieront que chaque jour lorsqu’ils vont travailler en utilisant un autobus, un autocar, qu’ils payent un abonnement, leurs impôts servant à financer, entre autres, le transport permet à des entreprises de faire du profit.
Cette obsession de profit, de notation, de CAC 40, d’intéressement,…pourquoi faut-il que toute chose rapporte…à une minorité de personnes ????

L’Union Solidaires Transports revendique :

1. La gestion des transports urbains par les collectivités locales grâce à des SEM ou des SPL,
2. Des conditions de travail, d’hygiène et de sécurité respectueuses du Code du Travail et de la personne pour tous les salariés du secteur du transport de voyageurs,
3. Des salaires décents respectueux du professionnalisme de chaque salarié-e,
4. Une véritable implication des pouvoirs publics dans la gestion des situations conflictuelles entre voyageurs et personnel du transport,
5. Un travail pédagogique envers tous les citoyens de l’importance du Transport public
6. La création de poste d’agent d’ambiance, d’agent de prévention dans les quartiers difficiles,
7. une réflexion sur la pertinence de la gratuité dans les transports urbains.

L’Union Solidaires Transports est ouverte à toutes discussions avec des gestionnaires de réseaux publics, Maires, Conseillers Généraux et Régionaux permettant l’amélioration des transports urbains qui appartiennent à tous les citoyens.

Pour l’Union Solidaires Transports
François GIRODON
Secrétaire et Amiénois !!!
06 21 87 18 73






Pierre Perret à 85 ans, au meilleur de sa forme, nous chante "les cons finis" (vidéo et paroles)
dimanche 12 - 15h07
de : nazairien
VENEZUELA : le Parlement Européen dans les bottes de l’impérialisme.
dimanche 12 - 14h44
de : joclaude
Les femmes manifestent contre « le remaniement de la honte » (vidéo)
samedi 11 - 20h52
de : nazairien
4 commentaires
Dans tous les cas TOUS EN GRÈVE ET EN MANIFESTATION LE 17 SEPTEMBRE
samedi 11 - 12h33
de : Laurent Brun
1 commentaire
REMANIEMENT:CE QUE VOUS N’ENTENDREZ JAMAIS, en toute démocratie, bien sûr !
samedi 11 - 10h17
de : joclaude
2 commentaires
La Sécurité sociale, l’assurance chômage et les retraites en danger !
samedi 11 - 09h12
1 commentaire
Çà suffit Mme Obono ! Un peu de sérieux !
samedi 11 - 08h17
de : Christian Delarue
3 commentaires
Je ne suis pas aussi blanc que j’en ai l’air...
vendredi 10 - 23h24
de : Christian Delarue
1 commentaire
Un p’tit coup de bourbon : Remaniement !
vendredi 10 - 15h10
de : joclaude
1 commentaire
La Cour des comptes pointe les errements et la gabegie de la filière nucléaire et de ses premiers de cordée
vendredi 10 - 05h47
de : coordi sud est via JYP
Air France : milliards de prêt, milliers de postes en moins, bonus époustouflant pour le PDG
jeudi 9 - 09h00
1 commentaire
Venezuela : Publication de la liste des organisations candidates aux élections législatives
mercredi 8 - 16h32
de : joclaude
Du 8 au 12 juillet 2020 Festival des Canotiers 2020 : le programme
mercredi 8 - 07h26
Conférence de presse de Jean-Luc Mélenchon
mardi 7 - 18h03
2 commentaires
IRAN : Israël joue-t-il avec le feu ?
mardi 7 - 17h47
de : joclaude
AVEC CASTEX çA CARBURE SEC
mardi 7 - 05h25
de : Nemo3637
1 commentaire
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 - 21h35
de : Roberto Ferrario
1 commentaire
Services publics pour appliquer les droits sociaux « opposables »
dimanche 5 - 11h14
de : Christian Delarue (Converg SP)
Remaniement Ministériel:le 1er Ministre n’arrive pas en novice !
samedi 4 - 21h28
de : joclaude
Coronavirus : Superbe analyse d’Ignacio Ramonet
samedi 4 - 16h31
de : joclaude
Stopper le rouleau compresseur mondialiste
samedi 4 - 15h37
de : Claude Janvier
1 commentaire
LA PRÉFECTURE DE PARIS MET DES FAMILLES À LA RUE POUR UN HÔTEL DE LUXE
samedi 4 - 11h54
de : joclaude
Nomination de Castex à Matignon
samedi 4 - 08h15
de : jo.dez
L’indépendantisme catalan à la veille d’une recomposition d’envergure
vendredi 3 - 18h20
de : Antoine (Montpellier)
Remaniement : Emmanuel Macron réinvente la macronie d’avant le Covid-19
vendredi 3 - 15h29
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 - 15h00
de : Roberto Ferrario
4 commentaires
MUNICIPALES : GAUCHE BOBO CONTRE GAUCHE PROLO
vendredi 3 - 11h21
de : joclaude
2 commentaires
SYNDICALISTE - ANTIRACISTE - ANTISEXISTE
vendredi 3 - 07h21
de : DELARUE C. & LE QUEAU S.
La Via Campesina condamne le plan d’annexion colonialiste en Palestine
vendredi 3 - 06h25
de : VIA CAMPESINA
Crise et robotisation : De l’actualité des Grundrisse de Marx !
vendredi 3 - 02h32
de : Lepotier
MON COMMUNISME
jeudi 2 - 21h55
de : Nemo3637
1 commentaire
Soignants : une « grande famille ». Vraiment ?
jeudi 2 - 15h30
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 - 11h38
de : Mickael Wamen
Le creux de la vague - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 1er - 20h54
de : Hdm
QG présente : "« Le capital se radicalise » Mickaël Wamen, Monique Pinçon-Charlot" (video)
mercredi 1er - 17h28
de : Aude Lancelin
4 commentaires
CARNAGE ORGANISÉ CONTRE RÉACTION DÉSORGANISÉE ...
mercredi 1er - 17h06
de : Mickael Wamen
Convention Citoyenne pour le climat soumis au bon vouloir de notre monarque !
mercredi 1er - 12h27
de : joclaude
Courrier à l’adresse de Philippe Martinez SG CGT.
mardi 30 - 22h38
de : Mickael Wamen
IRAK : M.Macron ne nous l’expliquera pas : NOUS SOMMES EN GUERRE !
mardi 30 - 17h51
de : joclaude
« Ségur de la santé » : les soignants maintiennent la pression
mardi 30 - 17h43

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite