Le site Bellaciao: coloré, multiple, ou le meilleur cotoie fort heureusement le pire, mélangé, bizarre, picabien et dadaîste, explorant toutes sortes de registres et de régimes rhétoriques, drole et polémiqueur, surréaliste: rencontre d'un parapluie et d'une machine à coudre sur une table de dissection, têtes de Lénine sur le clavier d'un piano Steinway ou Bosendorfer...
FR
ES
Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

France : La Terreur Bleu Marine
de : Himalove
jeudi 3 mai 2012 - 14h21 - Signaler aux modérateurs

Voter Marine Le Pen ne nécessite aucune souffrance mais procure un certain plaisir.

Comme le rédacteur d’une lettre anonyme, l’électeur frontiste savoure, dans l’intime, la joie de l’immonde...

C’est le principe de souffrance appliquée à l’Autre.

Dans un geste sans gloire, sous la burka de l’isoloir, le militant cogne régulièrement, avec un bulletin de vote, le « sans papier », le maghrébin ou le voisin communiste.

La haine individuelle veut se faire ici foule grâce au suffrage universel.

Le vote Le Pen, c’est l’électrode fixé (de manière imaginaire) sur les couilles du délinquant, la communion autour de la guillotine et le mouchoir trempé dans le sang de Mohammed.

Le ploutocrate, banquier de profession ou patron voyou, est certes vilipendé par les pourfendeurs de « l’axe libéral, laxiste et libertaire », mais notre électeur auto-radicalisé ne prendra jamais le risque de lui tordre le cou.

On ne sait jamais ça pourrait nuire à la carrière de contremaître, de maître d’hôtel ou de vigile dont beaucoup de jeunes frontistes rêvent d’endosser l’uniforme ou la livrée.

Contrairement à ce que pensent les journalistes, les électeurs du Front national ne figurent pas « un peuple souffrant », un « anti-système », pas même un lumpen proletariat, mais une petite bourgeoisie, rancie, profondément légaliste, qui a besoin de l’Etat, dans ses fonctions les plus ignobles...

Enfermement, peine de mort et délation.

« Le parti des invisibles » fait un score presque criminel chez les matons, policiers et militaires.

Le président des riches a raison de déclarer que « le Front national est compatible avec la république ».

Les idées du chrétien Jean-Marie inspirent son gouvernement depuis plusieurs années :

 préférence nationale (voir la liste des métiers interdits aux étrangers même européens sur le sol national),
 mariage avec l’étranger soumis à l’autorisation de l’état (certificat de capacité à mariage obligatoire),
 multiplication de lois liberticides votées par le parlement - bien souvent avec la complicité de l’opposition -, lois LOPSI, anti-nomades, contre l’habitat précaire, etc.
 test ADN élargi à tous les contrevenants,
 abaissement de la majorité pénale à 13 ans,
 autorisation de la télésurveillance des espaces privés et publiques,
 extension des pouvoirs de police accordés aux maires,
 internements psychiatrique et administratif légalisés,
 interdiction de porter voile, turban ou cagoule sauf pour la police,
 armement des vigiles,
 construction de 30 000 places de prison,
 criminalisation des dissidents (affaires Tarnac et Adlène Hicheur),
 stigmatisation des chômeurs, etc.

Non, seulement le Front national est compatible avec les lois et les institutions de notre belle république mais il peut, demain, mobiliser autour du drapeau moisi de la civilisation.

Car, sous le crâne bleu, fraîchement rasé, voguent les souvenirs de Saïgon, Alger la blanche, Madagascar où l’on pouvait massacrer, détrousser et exploiter l’indigène...

Ce n’est pas pour rien si la Corse qui a fourni, autrefois, les bataillons d’aventuriers pour coloniser l’outre-mer vote à plus de 20 % Front national !

En fait, la question de l’Immigration, pour ces nostalgiques de la France forte, c’est l’impossibilité de retrouver le bon temps des colonies ; et de transformer, aujourd’hui, le prolétaire chinois, indien ou africain en domestique...

Comment combattre le souvenir impérial et cette formidable régression des libertés publiques ?

Certainement pas à la manière du jacobin Mélenchon qui gonfle le jabot en haut d’une tribune.

Ce faux nez rouge mais vrai tribun préfère « la révolution citoyenne » plutôt que celle promise par le slogan « tout le pouvoir aux soviets ! »

Pour lui, hors de l’Etat et de sa protection, point de salut !

L’accent de sa campagne électorale – comme l’extrême-droite – est porté contre l’oligarchie qui ferme les usines au nom du profit, les multinationales, mais aucune critique marxiste de l’appareil d’état comme « instrument d’oppression d’une classe sur une autre » n’est formulée...

Pire, le Front de gauche encense le concept de nation ; et reprend à son compte la formule vénéneuse de Jaurès, sans doute, apocryphe, que le Front national avait utilisé il y a quelques années : « la nation est le dernier refuge du prolétaire ».

La théâtralité de Jean-Luc Robespierre, les aboiements et les oriflammes qui font croire qu’un morceau de papier peut changer la vie font à la finale le jeu des partis autoritaires.

Car dans l’art de l’esbroufe, l’imposture et la démagogie, les publicistes fascistes ont toujours été les plus forts...

En 1967, lors du « Summer of love », aux Etats-Unis, Jerry Rubin* démystifiait l’art de la rhétorique : il prononçait un discours violemment anticapitaliste, devant un parterre de hippies ; et se faisait applaudir.

Puis, froidement, le « Digger » décontenançait les gauchistes en déclarant que le texte qu’il avait déclamé avait été lu brillamment par Adolf Hitler, en 1933 !

*

La compassion envers les petits, la radicalité du discours, la hauteur morale de l’estrade ou le nombre d’électeurs ne sont pas des gages certains de démocratie réelle ; et n’augurent pas nécessairement de lendemains heureux...

Les bulletins de vote restent, en France, la claque bruyante et malodorante autour d’un chef qui, une fois, élu peut faire ce qu’il veut.

80 pour cent de Français ont voté, dans un bel élan moutonnier, le 22 avril, ce n’est pas forcément un signe de printemps.

HIMALOVE

Dieulefit, le 27 avril 2012



Imprimer cet article





La haine de l’Indien
vendredi 22 - 18h55
de : Álvaro GARCIA LINERA
Projection-débat “Nous ne vendrons pas notre avenir” 21 novembre 2019 - 18h30 (video)
jeudi 21 - 11h44
de : Info’Com CGT
Une fois le fascisme décongelé on ne peut pas le recongeler - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 22h09
de : Hdm
1 commentaire
SYRIE : Israël aggrave dangereusement la tension Internationale !
mercredi 20 - 20h07
de : JO
BOLIVIE : Un nouveau coup d’Etat orchestré de la guerre économique des multinationales !
mercredi 20 - 19h54
de : J0
Hôpitaux : un plan d’urgence au rabais
mercredi 20 - 14h35
Emission : Allemagnes 89/90 - Réunification ? Ou colonisation ?
mardi 19 - 18h02
de : Emission Polémix et La Voix Off
2 commentaires
Gilets jaunes : sept Français sur dix trouvent le mouvement "justifié" et estiment qu’il a servi aux catégories populair
mardi 19 - 13h36
de : nazairien
1 commentaire
LA RAGE ET LA RÉVOLTE
mardi 19 - 12h42
de : Ernest London
Didier Maisto, directeur de "sud radio" , mais aussi, journaliste de terrain, témoigne sur l’acte 53 à Paris (vidéo)
lundi 18 - 23h02
de : nazairien
2 commentaires
3 Médias indépendants, au coeur de l’acte 53 à Paris, article de pierrick tillet (vidéos)
lundi 18 - 19h12
de : nazairien
Le peuple désarmé sera toujours vaincu ! Analyse à méditer en tout cas !
lundi 18 - 16h54
de : JO
3 commentaires
Le Préfet de police a « transformé par un tour de passe-passe bureaucratique des manifestants en délinquants »
lundi 18 - 16h40
de : JO
4 commentaires
Mémoire historique : Information et mise au point sur l’association « 24 août 1944 »
lundi 18 - 15h24
de : Miguel Campos
1 commentaire
Dimanche 17 Novembre, Paris, Acte 53 suite, Pas de repos pour les GJ ! (vidéo)
dimanche 17 - 21h16
de : nazairien
1er anniversaire, du combat des "gilets jaunes" AN II reprise des "ronds points" (vidéo)
dimanche 17 - 20h25
de : nazairien
4 commentaires
16 et 17 novembre : pas de cadeaux pour l’anniversaire des gilets jaunes
dimanche 17 - 19h32
2 commentaires
Les Forces de l’Ordre (quoique) ne devraient-t-elle nettoyer plus souvent la visière de leur casque
dimanche 17 - 18h34
de : jean-marie Défossé
Acte 53 Gilets Jaunes : Dissuasion ou interdiction perfide des manifs ; ?
dimanche 17 - 18h01
de : JO
Acte 53 Gilets Jaunes :Des policiers se font-ils passer pour des black blocs
dimanche 17 - 17h54
de : JO
Les réformes de Macron sont les vraies armes par destination
samedi 16 - 20h54
de : Xavier Marchand
1 commentaire
Une Transition Anticapitaliste est-elle encore possible ?
samedi 16 - 14h02
de : Lepotier
9 commentaires
Damien Saez, un artiste, qui n’a jamais renié ses engagements, chante l’anniversaire du combat des "gilets jaunes"
vendredi 15 - 23h13
de : nazairien
Pour revenir sur la 4e Assemblée des Assemblées des Gilets Jaunes à Montpellier avec Demos Kratos (vidéo)
vendredi 15 - 19h35
de : nazairien
Reviens vite Evo, ton peuple a besoin de toi : Roger Waters (vidéo str fr)
vendredi 15 - 11h50
de : nazairien
2 commentaires
LES « PÉTROLEUSES »
vendredi 15 - 10h48
de : Ernest London
LA LUTTE FINALE
jeudi 14 - 20h36
de : Nemo3637
2 commentaires
Hôpital : tout le monde déteste l’austérité
jeudi 14 - 18h11
Bloc bourgeois - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 21h31
de : Hdm
Sans âme.
mercredi 13 - 21h27
de : L’iena rabbioso
Précarité étudiante : le cinq décembre dans toutes les têtes
mercredi 13 - 18h37
1 commentaire
GILETS JAUNES Acte 52 à Montpellier : La terreur bleue !
mardi 12 - 16h26
de : JO
CES 600 MILLIARDS QUI MANQUENT À LA FRANCE
mardi 12 - 12h16
de : Ernest London
BOLIVIE ! Processus électoral électronique mis en cause !
mardi 12 - 11h32
de : JO
2 commentaires
Pour poser de nouveaux jalons de laïcité
mardi 12 - 01h01
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Intervention de Michèle Sibony, au nom de l’UJFP, à la manifestation du 10 novembre contre l’islamophobie
lundi 11 - 23h23
de : Chantal Mirail
6 commentaires
L’appel à manifester des sous-marins jaunes
lundi 11 - 21h09
de : jean1
Rassemblement contre la précarité étudiante dans toute la France le mardi 12 novembre
lundi 11 - 20h50
de : jean1
La terre a tremblé de Cruas à Tricastin ; Allo vous m’entendez ?
lundi 11 - 15h40
de : le fou du roi nucléaire pour coordi SudEst
1 commentaire
Gauche SERVILE ou gauche INDOCILE face aux intégrismes religieux
lundi 11 - 11h53
de : Christian DELARUE
5 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Je n'ai qu'une passion, celle de la lumière, au nom de l'humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Emile Zola
Info Com-CGT
Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
FÊTE DE L’HUMANITÉ 2019
jeudi 12 septembre
de Info’Com-CGT
Cette année encore notre syndicat participera à la Fête de l’Humanité les 13, 14 et 15 septembre à La Courneuve. Cet événement est à la fois un moment de débats politiques, syndicaux et sociaux, mais également des moments de partages entre camarades. C’est pour notre syndicat une manifestation grâce à laquelle nous pouvons faire connaître les combats que nous portons, rencontrer des salarié.es de nos secteurs d’activité et d’autres, échanger et approfondir des (...)
Lire la suite
11 Septembre 1973 : LES DERNIÈRES PAROLES DE SALVADOR ALLENDE (video)
mercredi 11 septembre
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Mes amis, C’est certainement la dernière fois que j’aurai à m’adresser à vous. La force aérienne a bombardé les tours de Radio Portales et de Radio Corporación. Mes paroles ne sont pas marquées d’amertume mais de déception, et seront le châtiment moral de ceux qui ont trahi leur serment : les soldats du Chili, les commandants en chef titulaires et l’amiral Merino, qui s’est promu lui-même, sans oublier Monsieur Mendoza, général perfide qui, hier encore, (...)
Lire la suite
(video) LE SYNDICALISTE GAËL QUIRANTE EN GARDE A VUE. RASSEMBLEMENT DES 12H30
lundi 17 juin
de Roberto Ferrario
1 commentaire
LE RASSEMBLEMENT POUR GAËL AURA LIEU AU COMMISSARIAT DU 15e 250 RUE DE VAUGIRARD (Métro Vaugirard) aujourd’hui lundi 17 juin dès 12h30 Venez nombreux et faites tourner !! "On était au siège de La Poste pour négocier, la police a débarqué en mode Shining, à la hâche. Ils accusent T3s GaelQuirante de dégradations : mais c’est eux qui ont démoli les portes !" Gaël Quirante a été emmené en GAV ce dimanche, à 6h. "On était à deux doigts de signer un accord après un an de grève. (...)
Lire la suite
Présentation-débat « Le président des ultra-riches » Jeudi 4 juillet 2019 de 18:30 à 21:00
mardi 4 juin
de Roberto Ferrario
Pour des raisons de disponibilités de Monique Pinçon-Charlot nous sommes contraints de décaler la rencontre débat prévue initialement le jeudi 20 juin au jeudi 4 juillet à 18h30. Excusez nous pour cet imprévu et espérons que vous pourrez venir à cette nouvelle date. Monique Pinçon-Charlot (sociologue de la grande bourgeoisie) nous fait l’honneur de venir présenter son dernier ouvrage "Le président des ultra-riches". Un livre passionnant qui enquête sur la dérive oligarchique du (...)
Lire la suite
En mémoire de Marceline Lartigue 10/11/1961 - 28/04/2018
mercredi 30 mai
Le but de cet page est de récolter le maximum de souvenirs de Marceline, tout les contributions sont les bienvenues (photos, vidéos commentaires, pensée etc. etc.), et permettre doucement de faire passer ces moments si difficiles, merci https://www.facebook.com/MARCELINELARTIGUE.ORG
Lire la suite
Marceline Lartigue : une femme, une artiste flamboyante
mardi 8 mai
de Raphaël de Gubernatis
Marceline Lartigue, qui vient d’être victime d’une rupture d’anévrisme à la veille des défilés du 1er mai, à Paris, avait une beauté d’une autre époque. Éclatante et pulpeuse, un peu à la façon de Brigitte Bardot dans son jeune temps. Et avec cela un chic extraordinaire pour se vêtir, une élégance toute théâtrale dont elle était sans doute la première à s’amuser, même si elle devait être parfaitement consciente de l’effet de ses tenues si recherchées dans (...)
Lire la suite
Adieu Marceline
lundi 7 mai
de Nicolas Villodre
Une cérémonie aura lieu lundi 7 mai à 13h30 au crématorium du Père Lachaise à Paris. Marceline Lartigue est partie avec le froid d’avril, samedi 28, victime d’une rupture d’anévrisme. Elle était danseuse, chorégraphe, militante de gauche depuis toujours, de père (Pierre Lartigue) et mère (Bernadette Bonis) en fille. L’attaque l’a prise, en plein mouvement, en pleine rue. Son compagnon Roberto Ferrario l’a vue tomber devant lui « pendant la diffusion de (...)
Lire la suite